Retard mental (retard mental) - causes et classification (types, types, degrés, formes)

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Qu'est-ce que le retard mental (retard mental)?

Statistiques (prévalence du retard mental)

Au milieu du siècle dernier, de nombreuses études ont été menées, dont le but était de déterminer la fréquence du retard mental parmi la population de différents pays. À la suite de ces études, il a été constaté que l'oligophrénie survient chez environ 1 à 2,5% de la population. Dans le même temps, selon des études du 21e siècle, la fréquence des patients atteints d'oligophrénie ne dépasse pas 1-1,5% (0,32% en Suisse, 0,43% au Danemark, 0,6% en Russie).

Plus de la moitié de toutes les personnes handicapées mentales (69 à 89%) souffrent d'une forme bénigne de la maladie, tandis qu'un retard mental sévère est observé dans pas plus de 10 à 15% des cas. L'incidence maximale de l'oligophrénie survient dans l'enfance et l'adolescence (environ 12 ans), tandis que vers l'âge de 20 à 35 ans, l'incidence de cette pathologie diminue considérablement.

Plus de la moitié des personnes atteintes d'un léger retard mental se marient après avoir atteint l'âge de la majorité. Dans le même temps, un quart des couples dont l'un ou les deux parents sont oligophrènes sont stériles. Environ 75% des personnes handicapées mentales peuvent avoir des enfants, mais 10 à 15% d'entre elles peuvent également souffrir d'un retard mental.

Le ratio de patients atteints d'oligophrénie parmi les garçons et les filles est d'environ 1,5: 1. Il convient également de noter que parmi les personnes ayant subi un handicap en raison d'une maladie mentale, la part des déficients mentaux représente environ 20 à 30% des patients..

Étiologie et pathogenèse (base du développement) du retard mental (lésions cérébrales)

Causes endogènes et exogènes de retard mental congénital et acquis

Les raisons du développement d'un retard mental peuvent être des facteurs endogènes (c'est-à-dire des perturbations du fonctionnement du corps associées à des pathologies de son développement) ou des facteurs exogènes (affectant le corps de l'extérieur).

Les causes endogènes de l'oligophrénie comprennent:

  • Mutations génétiques. Le développement de tous les organes et tissus (y compris le cerveau) est déterminé par les gènes que l'enfant reçoit des parents. Si les cellules germinales mâles et femelles sont défectueuses dès le début (c'est-à-dire si certains de leurs gènes sont endommagés), l'enfant peut avoir des anomalies de développement. Si, à la suite de ces anomalies, les structures du cerveau sont affectées (sous-développées, mal développées), cela peut provoquer une oligophrénie.
  • Troubles de la fécondation. Si des mutations se produisent lors de la fusion des cellules germinales mâles et femelles (qui se produit pendant la fécondation), cela peut également entraîner un développement anormal du cerveau et un retard mental chez l'enfant..
  • Diabète sucré chez la mère: Le diabète sucré est une maladie dans laquelle le processus d'utilisation du glucose (sucre) par les cellules du corps est perturbé, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de sucre dans le sang. Le développement du fœtus dans l'utérus d'une mère diabétique se poursuit par une violation de son métabolisme, ainsi que par la croissance et le développement des tissus et des organes. Dans le même temps, le fœtus devient gros, il peut présenter des malformations, des troubles structurels des membres, ainsi que des troubles mentaux, y compris l'oligophrénie.
  • Phénylcétonurie. Avec cette pathologie, le métabolisme (en particulier l'acide aminé phénylalanine) dans le corps est perturbé, ce qui s'accompagne d'une perturbation du fonctionnement et du développement des cellules cérébrales. Les enfants atteints de phénylcétonurie peuvent présenter divers degrés de retard mental.
  • L'âge des parents. Il a été scientifiquement prouvé que plus les parents d'un enfant sont âgés (un ou les deux), plus la probabilité d'avoir certains défauts génétiques, y compris ceux conduisant à un retard mental, est élevée. Cela est dû au fait qu'avec l'âge, les cellules sexuelles des parents «vieillissent» et le nombre de mutations possibles augmente.
Les causes exogènes (agissant de l'extérieur) de l'oligophrénie comprennent:
  • Les infections maternelles. L'impact de certains agents infectieux sur le corps maternel peut entraîner des lésions de l'embryon ou le développement du fœtus, provoquant ainsi le développement d'un retard mental.
  • Traumatisme à la naissance. Si, pendant l'accouchement (par voie vaginale ou par césarienne), une lésion cérébrale d'un enfant s'est produite, cela peut entraîner un retard mental à l'avenir..
  • Hypoxie (manque d'oxygène) du fœtus. L'hypoxie peut survenir pendant le développement intra-utérin du fœtus (par exemple, dans les maladies graves des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et autres chez la mère, avec une perte de sang maternelle grave, avec une pression artérielle basse chez la mère, avec une pathologie du placenta, etc.) ). De plus, une hypoxie peut survenir pendant l'accouchement (par exemple, avec un accouchement trop long, lorsque le cordon ombilical est enlacé autour du cou du bébé, etc.). Le système nerveux central du bébé est extrêmement sensible au manque d'oxygène. Dans ce cas, les cellules nerveuses du cortex cérébral peuvent commencer à mourir après 2 à 4 minutes de manque d'oxygène. Si la cause du manque d'oxygène est éliminée à temps, l'enfant peut survivre, cependant, plus l'hypoxie était longue, plus le retard mental de l'enfant peut être prononcé à l'avenir..
  • Radiation. Le système nerveux central (SNC) de l'embryon et du fœtus est extrêmement sensible à divers types de rayonnements ionisants. Si une femme a été exposée à des radiations pendant la grossesse (par exemple, lors de radiographies), cela peut entraîner une perturbation du développement du système nerveux central et une oligophrénie chez l'enfant.
  • Intoxication. Si des substances toxiques pénètrent dans le corps de la femme alors qu'elle porte un enfant, elles peuvent directement endommager le système nerveux central du fœtus ou provoquer son hypoxie, ce qui peut provoquer un retard mental. Les toxines comprennent l'alcool éthylique (qui fait partie des boissons alcoolisées, y compris la bière), la fumée de cigarette, les gaz d'échappement, le colorant alimentaire (en grande quantité), les produits chimiques ménagers, les stupéfiants, les médicaments (y compris certains antibiotiques), etc..
  • Manque de nutriments pendant le développement intra-utérin. La raison en est peut-être la famine de la mère pendant la gestation. Dans ce cas, une carence en protéines, glucides, vitamines et minéraux peut être accompagnée d'une violation du développement du système nerveux central et d'autres organes du fœtus, contribuant ainsi à l'apparition d'oligophrénie.
  • Prématurité. Il a été scientifiquement prouvé que les handicaps mentaux de gravité variable surviennent 20% plus souvent chez les bébés prématurés que chez les bébés nés à terme..
  • Environnement défavorable pour l'enfant. Si, au cours des premières années de la vie, un enfant grandit dans un environnement défavorable (s'il ne communique pas avec lui, ne participe pas à son développement, si les parents ne passent pas assez de temps avec lui), il peut également développer un retard mental. Dans le même temps, il convient de noter que les lésions anatomiques du système nerveux central sont absentes, ce qui fait que l'oligophrénie est généralement faiblement exprimée et facilement corrigible..
  • Maladies du système nerveux central dans les premières années de la vie d'un enfant. Même si l'enfant était absolument normal au moment de la naissance, des lésions cérébrales (avec traumatisme, privation d'oxygène, maladies infectieuses et intoxication) au cours des 2 à 3 premières années de la vie peuvent entraîner des lésions voire la mort de certaines parties du système nerveux central et le développement d'une oligophrénie.

Retard mental héréditaire avec syndromes génétiques (chromosomiques) (avec syndrome de Down)

Le retard mental est caractéristique:

  • Pour le syndrome de Down. Dans des conditions normales, un enfant reçoit 23 chromosomes du père et 23 chromosomes de la mère. Lorsqu'ils se combinent, 46 chromosomes (soit 23 paires) sont formés, ce qui est typique d'une cellule humaine normale. Avec le syndrome de Down, 21 paires contiennent non pas 2, mais 3 chromosomes, qui sont la principale cause du trouble du développement de l'enfant. En plus des manifestations externes (déformations du visage, des membres, de la poitrine, etc.), la plupart des enfants ont un retard mental de gravité variable (plus souvent, sévère). En même temps, avec des soins appropriés, les personnes atteintes du syndrome de Down peuvent apprendre à prendre soin d'eux-mêmes et vivre jusqu'à 50 ans ou plus..
  • Pour le syndrome de Klinefelter: Le syndrome de Klinefelter est caractérisé par une augmentation du nombre de chromosomes sexuels chez les garçons. Habituellement, les manifestations de la maladie sont observées lorsque l'enfant atteint la puberté. Dans le même temps, une diminution légère ou modérée du développement intellectuel (se manifestant principalement par des troubles de la parole et de la pensée) peut être observée dès les premières années scolaires..
  • Pour le syndrome de Shereshevsky-Turner. Avec ce syndrome, il y a une violation du développement physique et sexuel de l'enfant. Dans le même temps, le retard mental est relativement rare et mal exprimé..
  • Pour le syndrome de Rubinstein-Teibi. Elle se caractérise par une déformation des premiers doigts et des orteils, une petite taille, une déformation du squelette facial et un retard mental. L'oligophrénie survient chez tous les enfants atteints de ce syndrome et est souvent sévère (les enfants sont mal concentrés, difficiles à apprendre).
  • Pour le syndrome d'Angelman. Avec cette pathologie, le 15e chromosome de l'enfant est affecté, à la suite de quoi il souffre d'oligophrénie, de troubles du sommeil, de retard de développement physique, de troubles du mouvement, de convulsions, etc..
  • Pour le syndrome du X fragile. Avec cette pathologie, la défaite de certains gènes du chromosome X conduit à la naissance d'un gros fœtus, dans lequel il y a une augmentation de la tête, des testicules (chez les garçons), un développement disproportionné du squelette facial, etc. Le retard mental associé à ce syndrome peut être léger ou modéré, ce qui se manifeste par des troubles de la parole, des troubles du comportement (agressivité), etc..
  • Pour le syndrome de Rett. Cette pathologie se caractérise également par des lésions de certains gènes du chromosome X, ce qui entraîne un retard mental sévère chez les filles. Il est caractéristique que jusqu'à 1 à 1,5 an, l'enfant se développe absolument normalement, cependant, après avoir atteint l'âge spécifié, il commence à perdre toutes les compétences acquises et la capacité d'apprendre diminue fortement. Sans traitement approprié et régulier et sans formation avec un spécialiste, le retard mental progresse rapidement.
  • Pour le syndrome de Williams. Elle est caractérisée par une lésion de gènes sur le chromosome 7. Dans le même temps, l'enfant présente des traits du visage caractéristiques (front large, pont large et plat du nez, grandes joues, menton pointu, dents clairsemées). De plus, les patients présentent un strabisme et un retard mental modéré, ce qui est observé dans 100% des cas..
  • Pour le syndrome de Cruson. Il se caractérise par une fusion prématurée des os du crâne, ce qui entraîne une violation de son développement à l'avenir. En plus de la forme spécifique du visage et de la tête, ces enfants présentent une compression du cerveau en croissance, qui peut s'accompagner de crises d'épilepsie et d'un retard mental de gravité variable. Le traitement chirurgical de la maladie au cours de la première année de la vie d'un enfant peut empêcher la progression du retard mental ou réduire sa gravité.
  • Pour le syndrome de Rud (oligophrénie xérodermique). Avec cette pathologie, il y a une kératinisation accrue de la couche superficielle de la peau (qui se manifeste par la formation d'un grand nombre d'écailles dessus), ainsi qu'un retard mental, une déficience visuelle, des convulsions fréquentes et des troubles du mouvement.
  • Pour le syndrome d'Aper. Avec cette pathologie, une fusion prématurée des os du crâne est également notée, ce qui entraîne une augmentation de la pression intracrânienne, des dommages à la substance cérébrale et le développement d'un retard mental..
  • Pour le syndrome de Bardet-Biedl. Maladie héréditaire extrêmement rare dans laquelle un retard mental est associé à une obésité sévère, des lésions rétiniennes, des lésions rénales (polykystiques), une augmentation du nombre de doigts sur les mains et une altération (retard) du développement des organes génitaux.

Oligophrénie due à des dommages microbiens, parasitaires et viraux chez le fœtus

La raison du retard mental de l'enfant peut être des dommages au corps de la mère pendant la grossesse. Dans ce cas, les micro-organismes pathogènes eux-mêmes peuvent pénétrer dans le fœtus en développement et perturber les processus de formation de son système nerveux central, contribuant ainsi au développement de l'oligophrénie. Dans le même temps, les infections et l'intoxication peuvent provoquer le développement de processus pathologiques dans le corps maternel, à la suite desquels le processus de fourniture d'oxygène et de nutriments au fœtus en développement sera perturbé. Ceci, à son tour, peut également perturber la formation du système nerveux central et provoquer diverses anomalies mentales après la naissance d'un enfant..

Le développement d'un retard mental peut conduire à:

  • Infections virales - infection à cytomégalovirus, rubéole, oreillons, sida (causée par le virus de l'immunodéficience humaine).
  • Infections bactériennes - telles que la syphilis causée par le tréponème pallidus, les infections à méningocoques, la listériose.
  • Infections parasitaires - telles que la toxoplasmose.

Oligophrénie due à une maladie hémolytique du nouveau-né

Dans la maladie hémolytique du nouveau-né (HDN), des lésions du système nerveux central (système nerveux central) sont notées, ce qui peut entraîner un retard mental de gravité variable (de léger à extrêmement sévère).

L'essence du HDN est que le système immunitaire de la mère commence à détruire les érythrocytes (globules rouges) du fœtus. La cause immédiate de ceci est le soi-disant facteur Rh. Il s'agit d'un antigène spécial qui se trouve à la surface des globules rouges chez les personnes Rh-positif, mais absent chez les personnes Rh-négatif..

Si une femme avec un facteur Rh négatif tombe enceinte et que son enfant a un facteur Rh positif (que le bébé peut hériter du père), le corps de la mère peut percevoir l'antigène Rh comme «étranger», ce qui va commencer à développer des anticorps spécifiques contre lui. Ces anticorps peuvent pénétrer dans le corps de l'enfant, se fixer aux globules rouges et les détruire.

En raison de la destruction des globules rouges, de l'hémoglobine (normalement responsable du transport de l'oxygène) en sera libérée, qui sera ensuite convertie en une autre substance - la bilirubine (non liée). La bilirubine non liée est extrêmement toxique pour le corps humain, de sorte que, dans des conditions normales, elle pénètre immédiatement dans le foie, où elle se lie à l'acide glucuronique. Dans ce cas, il se forme de la bilirubine liée non toxique, qui est excrétée par le corps..

Dans la maladie hémolytique des nouveau-nés, le nombre d'érythrocytes détruits est si grand que la concentration de bilirubine non liée dans le sang du bébé augmente plusieurs fois. De plus, les systèmes enzymatiques du foie du nouveau-né ne sont pas encore complètement formés, ce qui fait que l'organe n'a pas le temps de se lier et d'éliminer la substance toxique de la circulation sanguine en temps opportun. En raison de l'effet des concentrations accrues de bilirubine sur le système nerveux central, on note une privation d'oxygène des cellules nerveuses, ce qui peut contribuer à leur mort. Avec une progression plus longue de la pathologie, des lésions cérébrales irréversibles peuvent survenir, ce qui entraînera le développement d'un retard mental persistant de gravité variable.

L'épilepsie entraîne-t-elle un retard mental??

Si l'épilepsie commence à se manifester dans la petite enfance, elle peut entraîner le développement d'un retard mental léger à modéré chez l'enfant..

L'épilepsie est une maladie du système nerveux central, dans laquelle, dans certaines parties du cerveau, des foyers d'excitation se forment périodiquement, affectant certaines zones des cellules nerveuses. Cela peut se manifester par des convulsions, une altération de la conscience, des troubles du comportement, etc. Avec des crises d'épilepsie fréquemment répétées, le processus d'apprentissage de l'enfant ralentit, les processus de mémorisation et de reproduction des informations sont perturbés, certains troubles du comportement apparaissent, ce qui conduit ensemble à un retard mental.

Retard mental avec microcéphalie

La microcéphalie dans près de 100% des cas est accompagnée d'oligophrénie, cependant, le degré de retard mental peut varier considérablement (de léger à extrêmement sévère).

Avec la microcéphalie, il y a un sous-développement du cerveau lors du développement intra-utérin du fœtus. Cela peut être causé par des infections, une intoxication, une exposition aux rayonnements, des anomalies génétiques du développement, etc. Un enfant atteint de microcéphalie est caractérisé par une petite taille de crâne (en raison d'une petite taille de cerveau) et un squelette facial relativement grand. Le reste du corps se développe normalement.

Oligophrénie avec hydrocéphalie

Avec l'hydrocéphalie congénitale, un retard mental léger ou modéré est plus souvent observé, tandis que la forme acquise de la maladie est caractérisée par une oligophrénie sévère.

L'hydrocéphalie est une maladie dans laquelle l'écoulement du liquide céphalo-rachidien est perturbé. En conséquence, il s'accumule dans les cavités (ventricules) du tissu cérébral et les déborde, entraînant une compression et des dommages aux cellules nerveuses. Dans ce cas, les fonctions du cortex cérébral sont altérées, à la suite de quoi les enfants atteints d'hydrocéphalie sont en retard dans le développement mental, ils ont des troubles de la parole, de la mémoire et du comportement.

Avec l'hydrocéphalie congénitale, l'accumulation de liquide dans la cavité crânienne entraîne la divergence de ses os (en raison d'une augmentation de la pression intracrânienne), ce qui est facilité par leur fusion incomplète. Dans le même temps, les lésions de la moelle épinière se produisent relativement lentement, ce qui se manifeste par un retard mental léger ou modéré. Dans le même temps, avec le développement de l'hydrocéphalie à un âge plus avancé (lorsque les os du crâne ont déjà poussé ensemble et que leur ossification est terminée), l'augmentation de la pression intracrânienne ne s'accompagne pas d'une augmentation de la taille du crâne, à la suite de laquelle les tissus du système nerveux central sont très rapidement endommagés et détruits, ce qui s'accompagne d'un retard mental sévère..

Types et types de retard mental (classification de l'oligophrénie par étapes, gravité)

Aujourd'hui, il existe plusieurs classifications de retard mental qui sont utilisées par les médecins pour diagnostiquer et sélectionner le traitement le plus efficace, ainsi que pour prédire l'évolution de la maladie..

La classification en fonction de la gravité de l'oligophrénie vous permet d'évaluer l'état général du patient, ainsi que de définir le pronostic le plus réaliste et attendu concernant sa vie future et sa capacité à apprendre, tout en planifiant les tactiques de traitement et d'éducation du patient..

En fonction de la gravité, il y a:

  • léger retard mental (débilité);
  • retard mental modéré (légère imbécillité);
  • retard mental sévère (imbécillité prononcée);
  • retard mental profond (idiotie).

Retard mental léger (débilité)

Cette forme de la maladie survient dans plus de 75% des cas. Avec un léger degré d'oligophrénie, des altérations minimes des capacités mentales et du développement mental sont observées. Ces enfants conservent la capacité d’apprendre (qui, cependant, progresse beaucoup plus lentement que chez les enfants en bonne santé). Avec les bons programmes correctionnels, ils peuvent apprendre à communiquer avec les autres, à se comporter correctement dans la société, à obtenir leur diplôme de l'école (de la 8e à la 9e année) et même à apprendre des professions simples qui ne nécessitent pas de capacités intellectuelles élevées..

Dans le même temps, les patients présentant un retard mental sont caractérisés par des troubles de la mémoire (ils se souviennent plus mal de nouvelles informations), des troubles de la concentration et de la motivation. Ils succombent facilement à l'influence des autres et leur état psycho-émotionnel se développe parfois assez mal, de sorte qu'ils ne peuvent pas fonder une famille et avoir des enfants.

Retard mental modéré (légère imbécillité)

Chez les patients atteints d'oligophrénie modérément sévère, il existe une altération plus profonde de la parole, de la mémoire et des capacités de réflexion. Avec une pratique intensive, ils peuvent mémoriser plusieurs centaines de mots et les utiliser correctement, mais ils forment des phrases et des phrases avec une difficulté significative..

Ces patients peuvent prendre soin d'eux-mêmes et même effectuer un travail simple (par exemple, balayer, laver, déplacer des objets d'un point A à un point B, etc.). Dans certains cas, ils peuvent même terminer 3-4 années d'école, apprendre à écrire des mots ou compter. Dans le même temps, l'incapacité de penser et de s'adapter rationnellement dans la société nécessite des soins constants pour ces patients..

Retard mental sévère (imbécillité sévère)

Elle se caractérise par de graves troubles mentaux, à la suite desquels la majorité des patients perdent la capacité de prendre soin d'eux-mêmes et nécessitent des soins constants. Les enfants malades ne se prêtent pratiquement pas à l'apprentissage, ne savent ni écrire ni compter, leur vocabulaire ne dépasse pas plusieurs dizaines de mots. Ils ne sont pas non plus capables d'accomplir un travail utile, tout comme ils ne sont pas capables de nouer des relations avec une personne du sexe opposé et de fonder une famille..

Dans le même temps, les patients atteints d'oligophrénie sévère peuvent apprendre des compétences primitives (manger de la nourriture, boire de l'eau, mettre et se déshabiller seuls, etc.). Ils peuvent également avoir des émotions simples - joie, peur, tristesse ou intérêt pour quelque chose (qui, cependant, ne dure que quelques secondes ou minutes).

Retard mental profond (idiotie)

Variantes cliniques et formes de retard mental

Cette classification vous permet d'évaluer le degré de développement des capacités psycho-émotionnelles et mentales de l'enfant et de sélectionner le programme d'entraînement optimal pour lui. Cela contribue au développement accéléré du patient (si possible) ou à une diminution de la gravité des symptômes dans les formes sévères et profondes de pathologie.

D'un point de vue clinique, le retard mental peut être:

  • atonique;
  • asthénique;
  • sténique;
  • dysphorique.

Forme atonique

Cette forme est caractérisée par une violation prédominante de la capacité de concentration. Il est extrêmement difficile d'attirer l'attention de l'enfant, et même si cela réussit, il est très rapidement distrait et passe à d'autres objets ou actions. Compte tenu de cela, ces enfants sont extrêmement difficiles à apprendre (ils ne se souviennent pas des informations qui leur ont été enseignées, et s'ils le font, ils les oublient très rapidement).

Il est à noter que cette forme d'oligophrénie se caractérise également par un affaiblissement de la sphère volitive de l'enfant. Lui-même ne montre aucune initiative, ne cherche pas à apprendre ou à faire quelque chose de nouveau. Ils ont souvent la soi-disant hyperkinésie - de multiples mouvements non ciblés associés à l'exposition à divers stimuli externes qui distraient l'attention du patient.

À la suite d'observations à long terme, les spécialistes ont réussi à diviser la forme atonique du retard mental en plusieurs variantes cliniques, chacune caractérisée par la prédominance d'un type de trouble ou d'un autre..

Les variantes cliniques de la forme atonique de l'oligophrénie sont:

  • Apathique spontanée - caractérisée par des manifestations émotionnelles légères, ainsi qu'une faible motivation et une absence presque complète d'activité indépendante.
  • Akathisic - hyperkinésie (mouvements, mouvements et actions constants non ciblés de l'enfant) se manifestent.
  • Aspect mondial - caractérisé par une humeur élevée de l'enfant et une incapacité à évaluer de manière critique son comportement (il peut beaucoup parler, faire des actes indécents dans la société, s'amuser, etc.).

Forme asthénique

L'une des formes bénignes de la maladie, qui survient chez les patients atteints d'oligophrénie légère. Cette forme est également caractérisée par un trouble de l'attention, qui est combiné avec des dommages à la sphère émotionnelle de l'enfant. Les enfants souffrant d'oligophrénie asthénique sont irritables, pleurnichards, mais ils peuvent rapidement changer d'humeur et devenir joyeux et de bonne humeur.

Jusqu'à l'âge de 6 à 7 ans, le retard mental chez ces enfants peut ne pas être perceptible. Cependant, déjà en première année, l'enseignant sera en mesure d'identifier un retard significatif dans les capacités de réflexion de l'enfant et une violation de la capacité de concentration. Ces enfants ne peuvent pas s'asseoir jusqu'à la fin de la leçon, ils se mettent constamment en place, s'ils veulent dire quelque chose, ils le crient immédiatement et sans permission, et ainsi de suite. Cependant, les enfants sont capables de maîtriser les compétences de base de l'école (lecture, écriture, mathématiques), ce qui leur permettra d'effectuer certains travaux à l'âge adulte.

Les variantes cliniques de la forme asthénique de l'oligophrénie sont:

  • L'option principale. La manifestation principale est l'oubli rapide de toutes les informations reçues à l'école. L'état émotionnel de l'enfant est également altéré, ce qui peut se manifester par un épuisement accéléré ou, au contraire, une impulsivité excessive, une mobilité accrue, etc..
  • Option bradypsychique. Ces enfants se caractérisent par une pensée lente et inhibée. Si vous posez une question simple à un tel enfant, il peut y répondre en quelques dizaines de secondes voire quelques minutes. Il est difficile pour ces personnes d'étudier à l'école, de résoudre les tâches qui leur sont confiées et d'effectuer tout travail qui nécessite une réponse immédiate..
  • Option dislalique. Les troubles de la parole, qui se manifestent par une prononciation incorrecte des sons et des mots, viennent au premier plan. D'autres signes de la forme asthénique (augmentation de la distraction et du sous-développement émotionnel) chez ces enfants sont également présents.
  • Option dyspraxique. Il se caractérise par une activité motrice altérée, principalement dans les doigts des mains lorsque vous essayez d'effectuer un mouvement précis et ciblé.
  • Option dysmnestique. Caractérisé par une altération de la mémoire prédominante (due à l'incapacité de se concentrer sur les informations mémorisées).

Forme sténique

Elle se caractérise par des troubles de la pensée, une «pauvreté» émotionnelle (les enfants expriment très faiblement leurs émotions) et un manque d’initiative. Ces patients sont gentils, accueillants, mais en même temps, ils sont sujets à des actions impulsives et irréfléchies. Il convient de noter qu'ils sont pratiquement dépourvus de la capacité d'évaluer de manière critique leurs actions, bien qu'ils soient capables d'effectuer un travail simple.

Les variantes cliniques de la forme sthénique de l'oligophrénie sont:

  • Variante équilibrée - l'enfant a également sous-développé la pensée, la sphère émotionnelle et la sphère volitive (initiative).
  • Variante déséquilibrée - caractérisée par la prédominance de troubles émotionnels-volitifs ou mentaux.

Forme dysphorique

Elle se caractérise par des troubles émotionnels et une instabilité mentale. La plupart du temps, ces enfants sont de mauvaise humeur, sujets aux larmes, à l'irritabilité. Parfois, ils peuvent avoir des accès de colère, à la suite desquels ils peuvent commencer à briser et battre les objets environnants, crier ou même attaquer les gens autour d'eux, leur causant des lésions corporelles..

Ces enfants ne répondent pas bien à la scolarité, car ils ont une réflexion lente, une mauvaise mémoire et une capacité réduite à se concentrer.

Les principaux degrés de retard mental selon la classification internationale

Le retard mental, ou oligophrénie, est le manque de développement de l'intellect et des capacités associées en raison du développement physiologique ou fonctionnel limité du cerveau, de sorte que le patient est physiquement incapable de dépasser le seuil de ses capacités mentales. Ainsi, les capacités intellectuelles sont sévèrement limitées par les capacités biologiques..

Dans l'écrasante majorité des cas de la maladie, l'oligophrénie est causée par des facteurs congénitaux, cependant, la science connaît des cas de retard mental acquis en raison d'un traumatisme profond du crâne, de dysfonctionnements vasculaires ou d'autres facteurs exogènes qui affectent l'activité du cerveau et les capacités cognitives d'une personne..

Assez souvent, les oligophrènes naissent à la suite d'inceste ou de maladies infectieuses graves de la mère au début de la grossesse.

Le retard mental n'est pas traité en raison des caractéristiques anatomiques du cerveau, et les formes modérées et sévères du trouble, en règle générale, sont accompagnées d'un certain nombre de conditions psychopathologiques complexes.

L'oligophrénie est une condition statique qui ne progresse pas ou ne régresse pas avec le temps. Cependant, la forme bénigne se caractérise par un lissage des signes cliniques à l'âge adulte en raison de l'expérience de vie acquise et de l'occupation par une personne de sa niche dans la société..

Classification du retard mental

Le retard mental, ou démence, est classé selon la gravité et les formes de signes cliniques qui se manifestent dans ce trouble. L'une des classifications traditionnelles comprend les types suivants de retard mental:

  • Débilité - retard mental léger, caractérisé par la présence de signes cliniques lissés d'oligophrénie, entraînant ainsi certaines difficultés de diagnostic;
  • Imbécilité - retard mental modéré;
  • L'idiotie est une forme sévère de retard mental, combinant, en plus des signes obligatoires d'intelligence pratiquement nulle, la symptomatologie de conditions psychopathologiques complexes.

La Classification internationale des maladies de la dixième révision (CIM-10) fournit une classification distincte du retard mental, basée sur le test du niveau d'intelligence par le test Isaac (IQ) et distingue, en fonction des résultats du test, les formes légères, modérées, sévères et profondes d'oligophrénie. En Russie, cette approche est utilisée dans des cas extrêmement rares afin de déterminer le niveau de débilité. Pour les formes plus sévères, l'utilisation du test de QI n'est pas pratique. Pour diagnostiquer le retard mental et sa qualité, dans notre pays, les méthodes de Wechsler et diverses échelles verbales et non verbales sont adoptées, qui, avec une certaine précision, permettent de déterminer le niveau d'intelligence du sujet..

M.S. Pevzner a apporté une contribution significative aux orientations pédagogiques du travail avec les enfants déficients mentaux, qui, en 1979, a proposé son propre type de classifications de l'oligophrénie en fonction des caractéristiques étiologiques et pathogénétiques de la maladie:

  • Forme non compliquée d'oligophrénie;
  • Retard mental dans le contexte de perturbations des processus neurodynamiques dirigés vers l'excitation ou l'inhibition;
  • Retard mental sur fond de dysfonctionnements des analyseurs - auditif. Visuel, tactile;
  • Arriération mentale, associée à des manifestations psychopathologiques du comportement du patient;
  • Retard mental dans le contexte d'une insuffisance frontale sévère.

Moronity

Ce terme est de moins en moins utilisé dans la psychiatrie moderne, il est recommandé de le remplacer par - «léger retard mental». Comme tous les types de retard mental, la forme légère dépend des caractéristiques biologiques du cerveau, fixées à la naissance..

Cette forme de trouble est diagnostiquée uniquement avec l'utilisation de tests spécialisés pour déterminer le niveau d'intelligence, car le tableau clinique est plutôt faible. Les symptômes sont particulièrement prononcés dans l'enfance, les enfants atteints de ce trouble conservent la mémoire mécanique et la sphère émotionnelle-volitive. Acquérir de nouvelles connaissances et consolider les reçus est très difficile avec la perte de gros volumes, qui doivent être réappris encore et encore.

La capacité de penser de manière abstraite est pratiquement absente, mais le type descriptif des processus de pensée est bien développé.

Il est extrêmement difficile pour les enfants de connecter les fils logiques de deux objets différents, le concept de «temps» et d '«espace» est inaccessible pour la compréhension.

Les manifestations verbales démontrent un vocabulaire très pauvre, des formes étroites et peu de discours. Le récit ou la mémorisation par cœur est lourd de coûts physiques très importants, et étant donné la fonctionnalité insuffisante de la mémoire permanente, ce qui a été appris en disparaît rapidement..

Souvent, avec la débilité, certains talents apparaissent dans un domaine particulier - l'enfant peut effectuer avec succès des calculs mathématiques complexes ou dessiner très bien. La manifestation émotionnelle est strictement liée à une situation spécifique, les actions, en règle générale, ne permettent pas d'atteindre un objectif à long terme, le négativisme prévaut dans le raisonnement.

Dans les pays anglophones, le terme «crétin» a une signification similaire au concept de «crétin», qui a été utilisé pendant un certain temps dans la psychologie anglaise et américaine, dénotant à peu près la même image qui est caractéristique de la stupidité ou d'un léger handicap intellectuel. C'est ce que les États-Unis appellent une forme légère de retard mental..

Aujourd'hui, «crétin» quitte progressivement la nomenclature psychiatrique américaine, tout comme le «crétin» du russe, puisque ces termes ont acquis un caractère offensant sous forme d'usage fréquent dans la vie quotidienne.

Imbécillité

Ce terme est appliqué à un retard mental modéré, qui occupe une valeur intermédiaire entre les formes légères et sévères d'oligophrénie..

Le stade d'imbécillité est caractérisé par la compréhension par les patients de la réalité environnante, dans leur discours familier, il y a des mots choisis logiquement corrects qui reflètent l'essence superficielle de leurs exigences sur fond d'un vocabulaire très pauvre et de phrases courtes de deux ou trois mots. Une volonté sous-développée, une pénurie émotionnelle, l'incapacité de se concentrer et d'acquérir de nouvelles connaissances sont clairement visibles. En fait, le dernier point est hors de question, en règle générale, les actions des imbéciles se limitent aux réflexes acquis.

Avec un certain niveau de diligence, les patients peuvent apprendre les compétences générales de lecture, d'écriture et de comptage. Pour le calcul mathématique, il est possible d'utiliser les dix premières opérations arithmétiques élémentaires.

La réaction à l'éloge ou à la censure s'exprime logiquement correctement, les émotions sont plus prononcées que dans le dernier stade de l'oligophrénie. L'attachement aux êtres chers ou aux personnes qui prennent bien soin d'eux ou qui donnent d'autres émotions positives est également clairement visible. Des manifestations de caractère telles que l'initiative, l'adaptation, la socialité ne sont pas familières aux imbéciles.

Les patients souffrant de cette forme de retard mental reçoivent une aide de l’État sous forme de pensions et de services préférentiels..

Idiotie

L'idiotie fait référence à la forme la plus sévère d'oligophrénie et se traduit par un manque total de compréhension et de conscience de l'environnement et de la gravité des émotions logiquement correctes..

L'idiotie, dans la très grande majorité des cas, s'accompagne de dysfonctionnements moteurs, physiologiques et psychopathologiques sévères. En règle générale, les patients ont des difficultés à marcher, des problèmes anatomiques des organes internes. Aucune activité significative n'est disponible. Les manifestations verbales sont incohérentes, ne contiennent pratiquement pas de mots - elles sont remplacées par des notes vocales aiguës de syllabes ou de sons individuels. Les patients n'ont pas tendance à distinguer les gens autour d'eux, ils ne répondent pas à la charge sémantique des appels, limitant leur réponse aux expressions faciales et aux cris.

La satisfaction émotionnelle n'est limitée que par l'obtention d'un plaisir primitif de manger, de vider les intestins, ainsi que de dépendances pathologiques sous forme de masturbation, de sucer les doigts ou de mâcher des objets non comestibles.

Les patients ont nécessairement besoin de la présence de personnes bienveillantes, ils sont donc toujours soutenus par l'État dans des internats spéciaux tout au long de leur vie.

Classification du retard mental

Concept et diagnostic du retard mental

Le retard mental est un sous-développement intellectuel causé par un dysfonctionnement du système nerveux central ou des déficiences physiologiques du cortex cérébral.

Les capacités mentales d'une personne en présence de ces blessures ne peuvent pas être développées. Ils ont un certain seuil au-delà duquel la personnalité ne peut pas aller. Le développement intellectuel est limité par des paramètres biologiques.

En règle générale, un retard mental se développe en raison de facteurs congénitaux. Dans certains cas, cela peut être la conséquence de lésions crâniennes, du développement de troubles vasculaires et d'autres facteurs qui affectent le fonctionnement du cerveau.

Cette maladie ne se prête pas à un traitement. Cela est dû au fait que le cerveau est endommagé de manière irréversible ou présente des caractéristiques structurelles congénitales, ce qui peut provoquer des troubles complexes de la psyché et des processus nerveux. Le retard mental est une maladie statique et permanente. Dans la plupart des cas, il ne progresse ni ne régresse. Si vous traitez le développement d'un enfant, s'il a une maladie légère, il est tout à fait possible de lisser ses manifestations et d'adapter l'enfant à la vie sociale.

Travaux finis sur un sujet similaire

  • Coursework Classification du retard mental 460 roubles.
  • Résumé Classification du retard mental 250 roubles.
  • Examen Classification du retard mental 220 roubles.

La maladie est diagnostiquée en examinant l'histoire de la maladie et les paramètres de développement individuel. Dans les établissements médicaux, des diagnostics médicaux sont effectués, l'état mental de l'individu est étudié et un examen pédagogique est également effectué. Ce système de procédures permet d'identifier les difficultés de développement de l'enfant et de déterminer les opportunités potentielles de son développement..

Les diagnostics effectués devraient aider à poser un diagnostic précis de la maladie, reflétant les indicateurs suivants:

  1. Le niveau de développement mental de l'enfant, caractéristiques du travail de son domaine cognitif. Évaluer la santé mentale et identifier les troubles du développement pour déterminer le degré de retard mental.
  2. Structure des déficiences développementales. L'analyse et l'évaluation du développement de l'activité mentale, de l'attention, de la mémoire et de la parole sont effectuées. Une analyse comparative de ces indicateurs avec les valeurs standards existantes est réalisée, ainsi qu'une analyse qualitative de ces paramètres..
  3. Recherche de troubles du développement physique et mental.
  4. Le niveau de développement social, les capacités d'adaptation.

Posez une question aux spécialistes et obtenez
réponse en 15 minutes!

Dans le processus de diagnostic, le mécanisme de l'apparition et du développement de la maladie est identifié..

Classification traditionnelle du retard mental

La classification traditionnelle du retard mental identifie son degré par la gravité et les formes de manifestation des signes cliniques de ce trouble. Il comprend trois degrés de développement du retard mental:

  1. La débilité est une manifestation bénigne de la maladie, dont les signes cliniques sont plutôt faibles, il est donc relativement difficile de la diagnostiquer. Les enfants atteints de cette forme de maladie peuvent être formés dans le cadre de programmes de formation spéciaux.
  2. L'imbécilité est une forme moyenne de manifestation de retard mental. Ces enfants ne subissent pas un apprentissage assez difficile, seulement partiellement. Ils peuvent acquérir des compétences professionnelles simples. On leur apprend à se comporter de manière appropriée dans la société..
  3. L'idiotie est une forme grave de la maladie. Dans ce cas, le développement de l'intelligence de l'enfant est à un stade zéro et il peut également y avoir diverses déviations dans le développement mental. Ces enfants sont classés comme inatteignables. Pour eux, des institutions spécialisées sont créées dans lesquelles ils vivent et se soucient..

Classification du retard mental selon M.S. Pevzner

Le scientifique-enseignant M.S. Pevzner a proposé une classification du retard mental, en tenant compte des spécificités étiologiques et pathogénétiques de la manifestation de la maladie. Il comprend cinq formes principales:

  1. Retard mental sans complication. La manifestation de la maladie est caractérisée par des indicateurs stables du fonctionnement des processus nerveux, un comportement stable et relativement normal, qui, dans la plupart des cas, ne diffère pas des enfants normalement développés. Ce groupe n'a pas de déviations complexes dans la psyché. L'activité analytique reste normalement développée.
  2. Oligophrénie avec anomalies neurodynamiques. Le fonctionnement du système nerveux dans ce cas n'est pas normal et stable. Une personne est soumise à une excitation ou une inhibition périodique. Par conséquent, le comportement dévie, les processus émotionnels sont perturbés et les capacités volontaires sont sujettes à des déviations. La capacité d'apprentissage de ces enfants est plutôt faible.
  3. Oligophrénie avec dysfonctionnement des analyseurs sensoriels. Il survient à la suite de dommages à certaines parties du cerveau, entraînant une altération de l'audition, de la vision, des processus musculo-squelettiques et du fonctionnement de l'appareil vocal..
  4. Oligophrénie avec troubles psychopathologiques. Le comportement de ces individus est caractérisé par un comportement anormal et instable qu'ils sont incapables de contrôler par eux-mêmes. Ils peuvent se comporter de manière inappropriée et asociale, impulsive et agressive. Leur adaptation sociale est assez difficile..
  5. Oligophrénie dans le contexte d'une insuffisance frontale prononcée. Il se développe en raison de lésions du lobe frontal du cortex cérébral. Les enfants atteints de cette maladie ne peuvent pas se développer normalement. Il est impossible de les forcer à prendre des initiatives ou à agir délibérément. Ils ne sont pas adaptés pour vivre de manière indépendante dans la société. De plus, ils présentent des écarts dans le fonctionnement de l'appareil vocal..

Classification moderne du retard mental

Au stade actuel du développement social, le retard mental selon les paramètres d'évaluation internationale est classé dans les types suivants:

  1. Degré facile. Elle se caractérise par des écarts mineurs dans le développement, qui permettent d'étudier tout à fait normalement et de construire des relations communicatives dans la société. Ils sont capables d'adaptation sociale, d'assimilation des normes de la société, de développement de simples domaines d'activité professionnels. Les enfants déficients mentaux avec un degré léger de déficience peuvent facilement s'orienter dans l'espace, n'ont pas de troubles de la mémoire, de la parole et de l'activité mentale.
  2. Degré modéré. Elle se caractérise par des déficiences intellectuelles assez prononcées. L'apprentissage et la capacité de celui-ci chez les enfants sont peu développés. Ils sont très mal orientés dans le monde qui les entoure. Le développement de l'indépendance leur est pratiquement impossible. Des troubles de la parole sont observés, à la fois avec la prononciation et la compréhension. Si vous choisissez un programme spécialisé, il est possible de leur enseigner des compétences professionnelles de base. Mais il est peu probable qu'ils puissent vivre de manière indépendante.
  3. Forme sévère. L'activité intellectuelle est caractérisée par des défauts prononcés. Les enfants se caractérisent par une apparence et un comportement altérés, la présence de maladies somatiques, une altération de l'orientation spatiale et du temps. Leur entraînement n'est possible que selon des programmes spéciaux, mais il n'est pas toujours en mesure d'apporter l'effet souhaité..
  4. Forme profonde. Cette forme se caractérise par une absence presque complète de développement intellectuel, des déviations du développement physique et mental, la présence de troubles somatiques, des perturbations dans la zone d'activité émotionnelle-volitive. Les enfants sont considérés comme inaccessibles, car ils ne sont pas capables d'opérations mentales de base et sont caractérisés par un discours complètement sous-développé.

Je n'ai pas trouvé la réponse
à ta question?

Écrivez juste avec ce que vous
Besoin d'aide

Retard mental: stades (degrés), symptômes et autres informations

Pendant longtemps, ils ont essayé de garder le silence sur l'oligophrénie - retard mental (également connu sous le nom de démence et de retard mental), ce sujet était presque tabou. Et si quelque chose était dit, l'accent était mis sur les caractéristiques psychologiques et physiologiques des personnes présentant une telle déviation. Mais maintenant, beaucoup de choses ont changé, et leurs besoins et leurs objectifs sont passés au premier plan..

L'essence du problème

Le retard mental est une grave limitation des compétences nécessaires à la vie quotidienne, à l'activité sociale et intellectuelle d'une personne. Ces individus éprouvent des problèmes d'élocution, de développement moteur, d'intelligence, d'adaptation, de sphère émotionnelle-volitive et ne peuvent normalement pas interagir avec l'environnement..

Cette définition est donnée par l'AAIDD - l'Association américaine pour le développement et les déficiences intellectuelles, qui a changé l'approche de ce problème. On pense aujourd'hui qu'un accompagnement personnalisé à long terme peut améliorer la qualité de vie de la personne déficiente mentale. Oui, le terme lui-même a été remplacé par un terme plus tolérant et inoffensif - «déficience intellectuelle».

De plus, une telle maladie n'est plus considérée comme mentale. Et il ne faut pas le confondre avec une déficience intellectuelle. Ce dernier couvre un domaine plus large, mais est étroitement lié au premier: troubles autistiques, paralysie cérébrale, etc..

L'oligophrénie est une maladie chronique de nature non progressive qui survient à la suite d'une pathologie cérébrale pendant la période prénatale ou après la naissance (jusqu'à trois ans).

Malgré les acquis de la médecine moderne et des mesures préventives sérieuses, elle ne peut garantir à 100% que cette maladie n'apparaîtra pas. Aujourd'hui, de 1 à 3% des personnes dans le monde souffrent de SP, mais la plupart d'entre elles sont bénignes (75%).

Il y a aussi un retard mental acquis - la démence. Il s'agit d'une pathologie distincte «liée à l'âge» chez les personnes âgées, conséquence de lésions cérébrales naturelles et, par conséquent, de la dégradation des fonctions mentales..

Les raisons

La déficience intellectuelle est le résultat de maladies génétiques et de nombreux autres facteurs, ou plutôt de leur combinaison: comportementale, biomédicale, sociale, éducative.

Les raisons

Facteurs

biomédical

social

comportemental

éducatif

Développement fœtal intra-utérin (prénatal)

-l'âge des parents;
-maladies chez la mère;
-anomalies chromosomiques;
-syndromes congénitaux

la vie mendiante de la mère, elle a été soumise à des violences, mal nourrie, n'a pas eu accès aux services médicaux

les parents ont consommé de l'alcool, du tabac, des drogues

les parents ne sont pas préparés à la naissance d'un enfant, handicapé cognitif

Accouchement (périnatal)

mauvais soins pour bébé

abandon d'enfant

manque de surveillance médicale

Vie ultérieure (postnatale)

-mauvaise éducation;
-lésion cérébrale;
-maladies degeneratives;
-épilepsie;
-méningo-encéphalite

-la pauvreté;
-mauvaises relations familiales

-violence domestique, cruauté envers l'enfant, son isolement;
-non-respect des mesures de sécurité;
-mauvais comportement

-soins médicaux de mauvaise qualité et diagnostic tardif des maladies;
-manque d'éducation;
-manque de soutien de
côtés des autres membres de la famille

Personne ne peut nommer les "coupables" spécifiques, même en dépit de recherches assez scrupuleuses et d'un diagnostic précoce. Mais, si vous analysez le tableau, la raison la plus probable de l'apparition de l'oligophrénie peut être:

  • toute défaillance génétique - mutations génétiques, leur dysfonctionnement, anomalies chromosomiques;
  • déviations héréditaires du développement;
  • malnutrition;
  • maladies infectieuses de la mère pendant la grossesse - syphilis, rubéole, VIH, herpès, toxoplasmose, etc.
  • naissance prématurée;
  • problème d'accouchement - asphyxie, traumatisme mécanique, hypoxie, asphyxie fœtale;
  • éducation insuffisante de l'enfant dès la naissance, les parents lui consacrent peu de temps;
  • effets toxiques sur le fœtus, entraînant des lésions cérébrales - utilisation de drogues fortes, drogues, boissons alcoolisées par les parents, tabagisme. Cela comprend également le rayonnement;
  • maladies infectieuses de l'enfant;
  • traumatisme au crâne;
  • maladies affectant le cerveau - encéphalite, coqueluche, méningite, varicelle;
  • noyade.

Degrés de retard mental

La déficience intellectuelle est divisée en 4 étapes. Cette classification est basée sur des tests spéciaux et est basée sur le QI:

  • facile (moronisme) - QI de 70 à 50. Un tel individu a des violations de la pensée abstraite et de sa flexibilité, de la mémoire à court terme. Mais il parle normalement, quoique lentement, et comprend ce qu'on lui dit. Souvent, une telle personne ne peut pas être distinguée des autres. Mais il n'est pas en mesure d'utiliser les compétences académiques acquises, par exemple, la gestion financière, etc. Dans les interactions sociales, il est en retard sur ses pairs, de sorte qu'il peut tomber sous l'influence négative de quelqu'un d'autre. Il peut effectuer lui-même des tâches simples quotidiennes, mais les plus complexes nécessitent une aide extérieure;
  • modérée (imbécillité peu prononcée) - QI 49–35. Une personne a besoin d'un patronage constant et continu, y compris pour l'établissement de relations interpersonnelles. Parler est très simple et il n'interprète pas toujours correctement ce qu'il entend;
  • sévère (imbécillité prononcée) - QI de 34 à 20. Une personne ne comprend pas la parole, les nombres bien, le concept de temps ne lui est pas disponible - pour lui, tout se passe ici et maintenant. Parle des monosyllabes, le vocabulaire est limité. Nécessite une surveillance et des soins constants en termes d'hygiène, d'habillement, de nutrition;
  • profonde (idiotie) - niveau de QI inférieur à 20. La parole, sa compréhension et la langue des signes sont très limitées, mais des mots et des instructions simples, ainsi que leurs désirs et émotions, peuvent être exprimés par la communication non verbale. De graves problèmes sensoriels et moteurs sont présents. Complètement dépendant des autres.

Il convient de noter qu'avec une formation prolongée et persistante des personnes atteintes de tout degré de démence, il est possible de réaliser la mise en œuvre des compétences de base par elles..

Critères diagnostiques

Selon le DSM-5 (cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), la déficience intellectuelle fait référence aux troubles neurodéveloppementaux, caractérisés et définis par les symptômes suivants:

  1. Déficience du fonctionnement intellectuel. Difficulté avec la pensée abstraite, le raisonnement, la prise de décision, l'apprentissage. Tout cela doit être confirmé par des tests appropriés..
  2. Manque de comportement adaptatif. Incohérence avec les normes culturelles et sociales acceptées, incapacité à vivre de manière indépendante, responsabilité sociale réduite, difficultés de communication. Autrement dit, l'individu ne peut pas communiquer et se servir lui-même, il a besoin de soins où qu'il se trouve..
  3. Une personne a du mal à effectuer des tâches qui nécessitent de la mémoire, de l'attention, de la parole, de l'écriture, de la lecture, du raisonnement mathématique, n'est pas en mesure d'acquérir des compétences pratiques.
  4. Problèmes dans le domaine social. N'a aucune capacité de socialisation - communication avec les gens, ne peut pas se faire des amis et maintenir des relations Ne comprend pas ses sentiments et ses pensées.
  5. Problèmes pratiques. Faible capacité d'apprentissage, incontrôlabilité de son propre comportement, incapacité à prendre soin de soi, irresponsabilité, etc..

D'autres signes

Avec les critères ci-dessus, il est possible de déterminer la présence de n'importe quel stade de l'urgence par les signes suivants.

Dans la période initiale de développement, un enfant en bonne santé maîtrise des compétences simples qui, à mesure qu'il grandit, sont bien maîtrisées et passent à des compétences plus complexes. Les problèmes adaptatifs et intellectuels deviennent apparents à mesure que l'enfant se développe. Quand ils apparaissent, ils dépendent du type, de la cause et du degré de retard mental..

Les stades de développement (motricité, parole, socialisation) des enfants ayant une déficience intellectuelle sont les mêmes que ceux des enfants en bonne santé, mais ils sont sensiblement plus lents, c'est-à-dire qu'ils atteignent un certain niveau beaucoup plus tard. Avec une forme légère de retard mental, le retard par rapport aux pairs ne devient perceptible qu'au début de la scolarité (difficultés d'apprentissage) et avec une forme sévère - dans les premières années de la vie.

En règle générale, si la déficience intellectuelle est héritée (par des gènes), cela affecte l'apparence de la personne..

Les oligophrènes sont plus susceptibles d'avoir des problèmes de santé physiques, neurologiques et autres. Les troubles du sommeil, les troubles anxieux et la schizophrénie sont également fréquents chez ces personnes. Le diabète, l'obésité, les maladies sexuellement transmissibles, l'épilepsie sont courants.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle légère à modérée parlent beaucoup moins bien que leurs pairs, en tant que jeunes. Plus le niveau de trouble est élevé, plus le discours est mauvais.

Les troubles du comportement inhérents aux oligophrènes sont associés à l'inconfort qu'ils éprouvent lors de la communication, à l'incapacité de communiquer leurs pensées aux autres, à un manque de compréhension de leurs désirs et besoins. De plus, ils souffrent d'isolement social. Par conséquent, des manifestations d'excitation, d'anxiété, de nervosité, etc. suivent..

Syndromes associés à différents degrés de SV

Le syndrome de Down est la cause génétique la plus courante de déficience intellectuelle. Elle est causée par une anomalie chromosomique - s'il y en a 46 dans la norme, alors dans ce cas, il y a un chromosome 47 non apparié. Les personnes atteintes de ce syndrome peuvent être identifiées par un crâne anormalement raccourci, un visage plat, des bras et des jambes courts, une petite taille et une petite bouche. Ils traitent mal les informations reçues et s'en souviennent, ils n'ont pas la notion de temps et d'espace, leur discours est médiocre. De plus, ces individus s'adaptent bien dans la société..

Syndrome de Martin Bell (chromosome X fragile). La deuxième cause génétique la plus courante de retard mental. Il est reconnu par de telles caractéristiques externes: mobilité accrue des articulations, le visage est allongé, le menton est agrandi, le front est haut, les oreilles sont grandes, saillantes. Ils commencent à parler tard, mais ils ne parlent pas bien ou ils ne parlent pas du tout. Ils sont très timides, hyperactifs, inattentifs, bougent constamment les mains et les mordent. Les hommes ont plus de troubles cognitifs dans cette catégorie que les femmes..

Syndrome de Williams ("visages elfes"). Il survient à la suite de réarrangements chromosomiques héréditaires, la perte de gènes dans l'un d'entre eux. Les patients ont une apparence très intéressante: le visage est étroit et long, les yeux sont bleus, le nez est plat, les lèvres sont grandes. Ils souffrent généralement de maladies cardiovasculaires. Vocabulaire riche, bonne mémoire, excellente capacité musicale, capacités d'interaction sociale. Mais il y a des problèmes de capacités psychomotrices..

Syndrome d'Angelman (poupée heureuse ou Petrushka). Causé par un changement du chromosome 15. Yeux très clairs avec des taches caractéristiques sur l'iris et les cheveux, la tête est petite, le menton est poussé vers l'avant, la bouche est grande, les dents sont rares et longues. Fort retard dans le développement psychomoteur, altération significative de la parole, du mouvement (mauvais équilibre, marche sur les jambes raides). Sourit souvent et rit même sans raison.

Syndrome de Prader-Willi. Elle se caractérise par l'absence de copie paternelle du chromosome 15 et par un certain nombre d'autres troubles. Petite taille, petits bras et jambes, souffre de suralimentation compulsive et, par conséquent, d'obésité. Problèmes de mémoire à court terme, de parole, de traitement de l'information.

Syndrome de Lejeune (chat qui pleure ou syndrome 5p). Une maladie très rare et grave, causée par l'absence du bras court du chromosome 5. La tête est petite, le visage est rond, la mâchoire inférieure est sous-développée, l'arête du nez est large, car les yeux sont éloignés les uns des autres. Les pieds sont tordus, les mains sont petites. Le larynx est sous-développé, il y a des problèmes de vision, en particulier, le strabisme. Pleure souvent, tout en émettant un son semblable au miaulement d'un chaton. Le développement moteur est retardé, la capacité d'attention est limitée.

En plus des syndromes mentionnés, la déficience intellectuelle peut coexister avec la paralysie cérébrale, la surdité et la cécité, les troubles autistiques, l'épilepsie et d'autres maladies somatiques et mentales..

Enfants ayant une déficience intellectuelle

La société doit être tolérante envers les personnes souffrant de retard mental, une approche spéciale et des enseignants qui connaissent les spécificités du travail, qui sont capables de donner une éducation aux personnes handicapées mentales et de les aider à se réaliser..

Les enfants atteints d'AM ont besoin du soutien des autres, en particulier des parents, qui doivent leur offrir un confort psychologique, un développement et améliorer la qualité de vie..

Chez les nourrissons, il est assez difficile d'identifier le retard mental, en particulier sa forme légère, car ils sont presque impossibles à distinguer des autres. Mais leur activité est perturbée: ils commencent à se tenir la tête tard, babillent, s'assoient, rampent.

Mais à mesure qu'il grandit, lorsque l'enfant commence à aller à la maternelle, il devient évident qu'il éprouve des difficultés à adhérer à la routine quotidienne, à communiquer avec ses pairs et à maîtriser de nouvelles compétences. Par exemple, un enfant de trois ans ne peut pas assembler lui-même la pyramide, même s'il l'a répété plusieurs fois avec l'enseignant. Les camarades de classe ont réussi après 1-2 leçons.

Les enfants oligophrènes ne sont pas curieux, ils ne peuvent pas rester assis au même endroit pendant longtemps, mais ils se fatiguent très vite. Leur discours est pauvre, ils confondent les lettres (surtout les consonnes). Comme leur audition et leur analyse phonémiques sont peu développées, ils prononcent les mots de manière incorrecte, puis ils écrivent de manière incorrecte. La discrimination auditive et l'appareil de parole articulatoire sont à la traîne dans le développement - d'où des troubles de l'élocution.

La motricité générale et fine en souffre, car le système nerveux central se développe anormalement. Les mouvements du bébé sont incertains et lents, il manipule les objets de manière chaotique. Pendant longtemps, il ne peut pas déterminer la main "principale", il les déplace tous les deux de manière incohérente.

Les difficultés de prise en main «pincée» et «pincette» ne permettent pas à l'enfant de tenir correctement un crayon et un stylo et d'apprendre à écrire. Le sous-développement de la motricité fine interfère également avec les soins personnels.

L'enfant ne peut pas se concentrer et se souvenir de quelque chose. Cela affecte négativement l'activité cognitive et l'activité mentale. L'enfant ne voit ni n'entend ce qu'on lui dit en raison d'un déficit d'attention.

Apprendre pour de tels enfants est difficile: ils apprennent lentement le matériel, car ils ne s'en souviennent pas et ne peuvent pas reproduire les informations reçues. Ils ne peuvent pas appliquer une compétence ou des connaissances acquises après des répétitions répétées et oublient rapidement.

L'enfant n'est pas capable d'exprimer verbalement (verbalement) des sentiments, car il est pauvre en parole, mais ils expriment des émotions avec des expressions faciales, des touches, des gestes. Il n'est pas capable de faire preuve d'empathie. Sa volonté est faible, car il est crédule à toute personne, il est facilement inspiré, et c'est très dangereux.

Contactez sans tarder un spécialiste (neurologue) si votre enfant se comporte de manière inhabituelle ou si vous ne comprenez pas ce qui lui arrive. Les avantages sont doubles: au mieux, tous les doutes sur l'adéquation de votre enfant seront dissipés, et au pire (ce qui, cependant, n'est pas mal non plus), un diagnostic précoce vous permettra de prendre immédiatement des mesures pour résoudre le problème. Cela vous permettra de mieux socialiser un tel enfant et de vous adapter à la vie..

Le médecin examinera le petit patient, interrogera les parents sur les symptômes lors de leur apparition, sur les compétences pratiques et sociales de l'enfant, son comportement adaptatif, etc. Un test d'intelligence est nécessaire, ce qui vous permet de savoir combien le bébé apprend, peut résoudre des problèmes et penser de manière abstraite. Un QI inférieur à 70 peut indiquer la présence d'une déficience intellectuelle et son niveau.

Conseils aux parents

Les mamans et les papas d'enfants spéciaux peuvent recevoir les recommandations suivantes:

  1. Bien sûr, entendre un tel diagnostic pour votre enfant est un coup terrible, provoquant des pensées négatives. Il y a un sentiment de culpabilité, de ressentiment contre le destin, de colère, de désespoir, de désir. Mais vous devez toujours accepter ce fait, le supporter, et la communication avec d'autres parents qui ont un problème similaire peut devenir un bon soutien. Ce n'est pas mal de consulter un psychologue.
  2. Vous devez clairement partager vos capacités avec ce qui est impossible à faire et, sans abandonner, chercher des moyens de résoudre les problèmes et des moyens.
  3. Consultez des experts. Il est également conseillé de collecter autant d'informations que possible auprès de sources sérieuses sur le retard mental, comment et comment vous pouvez aider l'enfant, ce qui doit être fait exactement, où aller. L'expérience des familles avec un enfant oligophrène n'a pas de prix, communiquez avec eux.
  4. Découvrez et utilisez les services gouvernementaux et communautaires pour les familles avec enfants ayant une déficience intellectuelle.
  5. Ne pensez pas aux limites, mais aux capacités de votre enfant, à ce qu'il peut et à ce dont il a besoin, comment lui plaire. Il est en votre pouvoir de l'aider à devenir indépendant et à socialiser autant que possible..
  6. N'isolez pas votre enfant des autres personnes, ni des enfants ni des adultes..
  7. Malgré le fait que le niveau de développement de votre enfant à certains stades soit inférieur à celui de ses pairs, vous devez communiquer avec lui non pas comme avec un bébé, mais en fonction de son âge..
  8. Il est nécessaire de mener régulièrement des sessions de développement et de formation. Le but de l'apprentissage est l'adaptation sociale, c'est-à-dire que l'enfant doit maîtriser la parole, l'écriture, l'indépendance au quotidien.

N'attendez pas quelque chose de spécial de tous vos efforts, une sorte de super-résultat, réjouissez-vous du moindre progrès. Mais il ne faut pas s'arrêter là non plus. Même si vous comprenez votre enfant par des mots individuels, cela ne suffit pas pour la communication avec les autres et l'adaptation sociale. Avancez, n'abandonnez pas et n'abandonnez pas la paresse de l'enfant.

Pour réduire la probabilité d'avoir un enfant présentant un retard mental, une femme enceinte devrait:

  • NE PAS boire, ni fumer ni prendre de drogues;
  • prenez de l'acide folique;
  • consultez un médecin régulièrement;
  • manger un régime contenant des fruits et légumes, des grains entiers et des aliments pauvres en graisses saturées.

Après la naissance du bébé:

  • dépistage du bébé - cela permettra d'identifier les maladies qui peuvent provoquer un retard mental;
  • visitez régulièrement un pédiatre;
  • faire toutes les vaccinations prescrites selon le calendrier;
  • lui permettre de faire du vélo uniquement avec un casque, et dans une voiture jusqu'à l'âge requis, le transporter exclusivement dans un siège d'auto;
  • exclure le contact des fumées avec les produits chimiques ménagers et les peintures à base de plomb.

Accompagnement par des spécialistes

Un enfant ayant une déficience intellectuelle a besoin d'un soutien complet tout au long de son enfance de la part des spécialistes suivants:

  • psychologue et psychiatre pour enfants;
  • orthophoniste;
  • neurologue;
  • défectologue.

S'il existe d'autres troubles (cécité, surdité, paralysie cérébrale, troubles du spectre autistique), un rééducateur, un ophtalmologiste, un masseur, un professeur de thérapie par l'exercice est ajouté aux professionnels ci-dessus..

L'oligophrénie est-elle curable

Le traitement et la correction de cette maladie n'est pas une tâche facile, cela demandera beaucoup d'efforts, de temps et de patience. De plus, à différents niveaux de retard mental et selon l'âge du patient, différentes méthodes sont nécessaires. Cependant, si les tactiques sont choisies correctement, un résultat positif devient perceptible après quelques mois..

Malheureusement, l'élimination complète de la déficience intellectuelle est impossible. Le fait est que certaines parties du cerveau sont endommagées. Le système nerveux auquel il appartient se forme pendant la période de développement intra-utérin du fœtus. Après la naissance d'un enfant, ses cellules se divisent à peine et ne peuvent pas se régénérer. Autrement dit, les neurones endommagés ne se rétablissent pas et le retard mental demeure chez une personne jusqu'à la fin de la vie, bien qu'il ne progresse pas..

Mais, comme déjà mentionné, les enfants atteints d'un degré léger de maladie se prêtent bien à la correction, acquièrent des compétences en matière de soins personnels, une éducation et peuvent travailler assez normalement, effectuant des tâches simples.

Soutien aux personnes atteintes de MR

Cette maladie se développe de différentes manières, mais il est très important de la diagnostiquer le plus tôt possible. Dans ce cas, les spécialistes commenceront à travailler en étroite collaboration avec un tel patient à un âge précoce, ce qui améliorera considérablement son état et sa qualité de vie..

Une telle assistance est nécessairement personnalisée, c'est-à-dire qu'elle est planifiée en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient, de ses besoins et de ses désirs. Les personnes avec ce diagnostic ne sont pas les mêmes, donc, une aide pour chacun de ces individus dans la sphère de la vie et certaines activités doivent avoir son propre type et intensité..

Dans de nombreux pays du monde, y compris le nôtre, des programmes spéciaux ont été élaborés, dont le but est d'améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de retard mental. Ils sont intégrés, «dissous» dans la société. Les enfants avec des degrés légers de la maladie vont dans des écoles auxiliaires et des jardins d'enfants, des classes inclusives dans des établissements d'enseignement ordinaires. Il existe même des groupes dans les écoles professionnelles où vous pouvez obtenir une éducation et ensuite travailler dans votre spécialité.