Psychopathie: causes, signes, symptômes

Chaque personne possède un ensemble de qualités et de traits de caractère qui vous permettent de parler de l'individualité dès la naissance. La psychopathie est appelée changements pathologiques de la personnalité, caractérisés par la prédominance totale de l'un des traits de caractère. La pathologie de la personnalité de la psychopathie commence à se développer dans l'enfance, mais elle est diagnostiquée au plus tôt 12 ans. Cela est dû au fait que la psyché de l'enfant n'est pas stable et qu'il est difficile d'identifier les troubles psychopathiques à un âge plus précoce..

Comment se produit la psychopathie

La psychopathie est plus fréquente chez les hommes. Cette maladie complique grandement la vie d'une personne et de ses proches, ne lui permet pas de s'adapter en société, de recevoir une reconnaissance de ses talents, etc. Les psychopathes sont plus susceptibles que les autres de se retrouver dans des situations criminelles, d'abuser de l'alcool ou de drogues.

Parmi les raisons pouvant conduire à la psychopathie, il y a:

1. Hérédité et facteurs constitutionnels.

2. Lésions cérébrales intra-utérines chez le fœtus, hypoxie ou traumatisme à la naissance.

3. Situation psychologique difficile dans la famille.

4. Facteurs sociaux défavorables.

Les principaux signes de psychopathie peuvent être observés chez les garçons lors de la première crise d'âge (2-5 ans). Les enfants atteints d'un type de psychopathie excitable sont trop actifs, excitables, capricieux, ils se caractérisent par une méchanceté et une agressivité accrues. D'autres types de psychopathie sont plus prononcés à l'adolescence. L'enfant peut devenir trop soigné, extrêmement peu sûr de lui, fixé sur une idée, etc..

Types de psychopathie

La psychopathie peut se manifester de différentes manières. Sa manifestation dépend en grande partie de la présence et de la prédominance de certains traits de caractère. Mais la différence entre cette pathologie est la gravité des symptômes. Tous les traits de caractère sont poussés à l'extrême: une personne malade peut devenir méfiante, extrêmement sensible, amère, etc..

Les spécialistes distinguent plusieurs types cliniques de psychopathie:

• asthénique - le patient a un épuisement rapide dans un contexte de grande impressionnabilité et excitabilité. En règle générale, ces personnes sont indécises, elles sont extrêmement timides et timides;

• psychosthénique - ce type de psychopathie est caractérisé par une méfiance extraordinaire. La personne est dans un doute constant, elle n'est pas en mesure de faire un choix ou de prendre une décision;

• explosif - ce type de pathologie est également appelé psychopathie excitable. Ses principales manifestations sont l'incontinence, l'agressivité, l'augmentation de la force des réactions émotionnelles;

• schizoïde - une personne est complètement coupée de la réalité, elle est fermée, froide dans ses émotions;

• paranoïaque - une telle psychopathie s'accompagne d'une génération constante d'idées qui ont une valeur particulière pour l'individu;

• la psychopathie hystérique se manifeste par des émotions violentes. Elle se caractérise par une certaine théâtralité nécessaire pour attirer l'attention sur une personne..

Des types mixtes de psychopathies sont souvent diagnostiqués, caractérisés par la présence de plusieurs symptômes.

Les symptômes de la psychopathie chez les hommes ne font pas d'eux de dangereux criminels. Les personnes atteintes de ces troubles peuvent avoir une famille, occuper des postes de direction et gagner beaucoup d'argent. En règle générale, ils ont des capacités intellectuelles élevées, mais les qualités morales les plus élevées sont complètement absentes. Les psychopathes n'ont ni honte, ni empathie, ni confiance, ni remords, etc. Par conséquent, leur vie personnelle est très souvent compliquée..

Diagnostique

Diagnostiquer la psychopathie est difficile. Pour ce faire, vous devez avoir des connaissances médicales spéciales. Le patient est suivi pendant une longue période par un médecin, ce qui permet d'identifier les changements pathologiques de la personnalité et d'éliminer les erreurs d'éducation. Les psychiatres et les thérapeutes utilisent diverses méthodes dans leur travail pour identifier les écarts par rapport à la norme. Aide à identifier une pathologie telle que des signes de psychopathie chez l'homme, un test développé par Robert Hare. Ce psychiatre a identifié vingt critères de base qui nous permettent d'évaluer l'état d'une personne.

La psychopathie est souvent irréversible, mais avec une référence rapide à des spécialistes, la situation peut s'améliorer. Si un adolescent a été diagnostiqué avec une pathologie similaire, des psychothérapeutes et des éducateurs spéciaux travaillent avec lui, si nécessaire, un traitement médicamenteux peut également être prescrit.

Psychopathies

Les psychopathies (psychopathies constitutionnelles, troubles de la personnalité) sont des troubles mentaux dans lesquels il existe une violation persistante du caractère et des tendances comportementales, affectant plusieurs domaines de la personnalité. Ils naissent de la naissance ou de la petite enfance et persistent tout au long de la vie. Ils s'accompagnent d'inadaptations sociales et personnelles de gravité variable. Les psychopathies sont des maladies multifactorielles, l'importance de divers facteurs peut varier considérablement. Le diagnostic est posé en tenant compte de l'histoire et des symptômes cliniques. Traitement - aide à l'adaptation, psychothérapie, pharmacothérapie.

  • Causes de la psychopathie
  • Classification des psychopathies
  • Formes de psychopathie
    • Psychopathie schizoïde (trouble de la personnalité schizoïde)
    • Psychopathie paranoïde (trouble de la personnalité paranoïde)
    • Psychopathie excitable (trouble de la personnalité émotionnellement instable)
    • Psychopathie hystérique (trouble de la personnalité hystérique)
    • Autres psychopathies
  • Prix ​​des traitements

informations générales

Les psychopathies sont des troubles mentaux qui surviennent tout au long de la vie du patient. Ils se caractérisent par des violations persistantes de caractère et de comportement, conduisant à une détérioration de l'adaptation sociale et personnelle. Selon les statistiques obtenues en 2008 à la suite d'études internationales à grande échelle, plus de 10% de la population souffre de psychopathies (y compris de formes bénignes). Dans le même temps, la prévalence du trouble de la personnalité émotionnellement instable, schizotypique, hystérique et dissocial est d'environ 2% pour chaque trouble, et la fréquence de l'anxiété et du trouble narcissique varie de 0,5 à 1%.

La connexion avec le sol est révélée. Le trouble de la personnalité asthénique, hystérique et émotionnellement instable est plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes et d'autres psychopathies chez les hommes. Certaines personnes présentent une combinaison de symptômes associés à plus d'un trouble de la personnalité. En raison de sa prévalence généralisée, le diagnostic et le traitement des psychopathies deviennent un problème de grande importance médicale et sociale. Le traitement de cette pathologie est effectué par des spécialistes dans le domaine de la psychiatrie, de la psychothérapie et de la psychologie clinique..

Causes de la psychopathie

L'importance de certains facteurs dans le développement des psychopathies n'a pas encore été élucidée de manière fiable, ce qui est dû à la difficulté d'étudier les circonstances qui influencent la formation de ce groupe de troubles mentaux. L'importance incontestable du facteur génétique a été établie - chez les parents de patients atteints de psychopathies, des troubles similaires sont plus souvent que la moyenne de la population. Souvent, les représentants de deux générations ou plus de la même famille souffrent de psychopathies, par exemple, père et fils ou mère et fille. Dans le même temps, on ne peut manquer de prendre en compte l'influence du système vicieux de relations dans la famille d'un psychopathe et un grand nombre de croyances pathologiques et de comportements assimilés par un enfant qui, des premiers jours de la vie jusqu'à l'âge adulte, communique avec un patient psychopathe..

De nombreux experts estiment qu'une grossesse compliquée, un accouchement difficile et des maladies à un âge précoce peuvent jouer un certain rôle dans le développement de la psychopathie. Il existe un lien avec les abus physiques, psychologiques et sexuels subis dans l'enfance. Les chercheurs pensent que les conditions de vie défavorables pendant l'enfance exacerbent les traits de personnalité et les traits de personnalité génétiquement déterminés et augmentent le risque de développer des psychopathies.

Classification des psychopathies

La classification traditionnelle de Gannushkin, utilisée par les psychiatres soviétiques et russes, comprenait sept types de psychopathie: asthénique, psychosthénique, schizoïde, paranoïde, excitable, hystérique, affective et instable. Depuis 1997, après la transition vers le classificateur des maladies CIM-10, les psychopathies ont commencé à être appelées troubles de la personnalité. La CIM-10 identifie les types suivants de troubles de la personnalité:

  • Trouble schizoïde (correspond à la psychopathie schizoïde)
  • Trouble paranoïde (correspond à une psychopathie paranoïde)
  • Trouble schizotypique
  • Trouble asocial
  • Trouble émotionnellement instable (correspond à une psychopathie excitable)
  • Trouble hystérique (correspond à une psychopathie hystérique)
  • Trouble narcissique
  • Trouble obsessionnel-compulsif (correspond à la psychopathie psychosthénique)
  • Trouble évitant
  • Trouble dépendant (correspond à la psychopathie asthénique)
  • Trouble passif-agressif.

Il est à noter que, malgré l'adoption de la CIM-10, il n'y a toujours pas d'unité absolue parmi les psychiatres sur la classification des psychopathies, ce qui est dû à la complexité et au polymorphisme important du tableau clinique de ce trouble mental..

Formes de psychopathie

Psychopathie schizoïde (trouble de la personnalité schizoïde)

Les principaux signes de la psychopathie schizoïde sont l'absence du besoin de relations étroites, un désir persistant de minimiser les contacts sociaux, un certain mépris des normes sociales, une froideur émotionnelle et un détachement de ses propres sentiments, combinés à la théorie et au repli sur le fantasme. Les patients atteints de psychopathie schizoïde sont incapables de montrer des sentiments forts - à la fois positifs (joie, tendresse, délice) et négatifs (rage, colère).

Ces patients ont peu d'intérêt pour les contacts sexuels, l'amitié et la formation de la famille. Ils préfèrent mener une vie isolée. Il est difficile pour les personnes atteintes de psychopathie schizoïde de travailler en équipe, elles choisissent donc des professions qui impliquent une activité individuelle. Soit ils apprécient un petit nombre d'activités, soit ils n'en aiment pas du tout. Ils sont indifférents à la fois à la condamnation et à l'approbation, ils se soucient peu des normes sociales acceptées..

Les psychanalystes pensent que la raison du développement de la psychopathie schizoïde est la dualité des messages parentaux et le besoin d'intimité, combinés à la peur de l'absorption, obligeant à maintenir une distance dans la communication avec les gens. L'intellectualisation devient la principale défense mentale. Il existe une tendance prononcée à la sublimation. Le diagnostic de psychopathie schizoïde est posé en présence de quatre ou plus des symptômes énumérés à l'âge de 18 ans et plus, leur manifestation dans un contexte différent et leur persistance tout au long de la vie. Traitement - adaptation sociale, thérapie psychanalytique à long terme.

Psychopathie paranoïde (trouble de la personnalité paranoïde)

Les traits distinctifs de la psychopathie paranoïaque sont la rancune, la suspicion, des réactions trop aiguës au refus ou l'incapacité de répondre aux besoins, ainsi qu'une perception déformée de l'environnement avec une tendance à déformer les faits, à tout prendre personnellement, à interpréter les actions des autres de manière négative et à les soupçonner de mauvaises intentions. Les patients atteints de psychopathie paranoïde sont constamment insatisfaits de quelqu'un ou de quelque chose. Ils ont du mal à pardonner les erreurs des autres, pour tout accident, ils voient une intention malveillante, construisent des théories du complot, sont sensibles aux questions de droits individuels, considèrent les paroles et les actions neutres ou positives des autres comme une atteinte à leur propre réputation. Un trait caractéristique de cette psychopathie est une jalousie excessive constante..

Les principaux mécanismes de défense de la psyché sont la projection, le déni et la formation réactive. Les patients souffrant de psychopathie paranoïaque éprouvent de nombreuses émotions négatives prononcées (colère, envie, ressentiment, désir de vengeance, colère, peur, culpabilité, honte), mais nient leurs sentiments et les projettent sur les autres. Le diagnostic est posé lorsque trois ou plusieurs des symptômes de psychopathie ci-dessus sont identifiés. Une condition préalable est la constance de ces signes et leur influence sur plusieurs aspects de la vie du patient. Le traitement comprend des mesures d'adaptation sociale et une psychothérapie à long terme.

Psychopathie excitable (trouble de la personnalité émotionnellement instable)

Il existe deux types de psychopathie excitable: le trouble de la personnalité impulsive et le trouble de la personnalité limite. Les deux pathologies sont caractérisées par l'impulsivité, une tendance à la manifestation violente, vive et incontrôlable des émotions, souvent inappropriée à la signification des circonstances réelles. Les caractéristiques distinctives des psychopathies sont l'instabilité de l'image de soi, de graves problèmes dans l'établissement de relations sociales, une tension élevée dans les relations personnelles, des fluctuations entre l'idéalisation et la dévalorisation du partenaire.

Les patients atteints de psychopathie excitable éprouvent une peur prononcée de la solitude, mais en raison des croyances qui ont surgi dans l'enfance, ils ne peuvent pas établir de relations stables. D'une part, les personnes atteintes de psychopathie excitable doutent de leur propre valeur et de leur importance, considèrent leurs sentiments et leurs intérêts comme sans importance et essaient de les cacher, d'autre part, elles supposent que les autres peuvent les utiliser et soupçonner les autres pour des intérêts égoïstes. Un stress émotionnel élevé «éclabousse» sous la forme d'explosions incontrôlables de rage et de colère, souvent incompréhensibles pour les autres. Cette psychopathie se caractérise par des périodes d'anxiété et d'irritabilité, un comportement auto-agressif et une promiscuité sexuelle..

De nombreux patients font des tentatives de suicide et abusent de substances psychoactives. La version impulsive de la psychopathie excitable diffère du trouble borderline par une agressivité, une cruauté et une instabilité émotionnelle plus prononcées et un niveau de contrôle moindre sur son propre comportement. Le diagnostic de psychopathie est posé en présence d'une impulsivité sévère, une diminution significative de la capacité à planifier et des accès de colère incontrôlés. Traitement - psychothérapie à long terme visant à corriger les croyances pathologiques et à stabiliser l'image de son propre «je», en combinaison avec des mesures d'adaptation sociale.

Psychopathie hystérique (trouble de la personnalité hystérique)

Il se caractérise par une émotivité excessive combinée à la nécessité de rester au centre de l'attention des autres de quelque manière que ce soit. Les émotions sont superficielles, instables, souvent trop exagérées (théâtrales). Pour attirer l'attention, les patients souffrant de psychopathie hystérique utilisent activement leur propre sexualité, considèrent leur apparence comme un outil de manipulation des autres.

On observe l'égocentrisme, la superficialité des jugements, le manque de besoin d'une analyse complète des situations et une forte suggestibilité. Les patients atteints de psychopathie hystérique tombent facilement sous l'influence des autres. Le diagnostic est posé en présence de trois signes stables ou plus caractéristiques du trouble. Traitement - aide à l'adaptation sociale, psychothérapie à long terme. La thérapie psychanalytique est considérée comme la technique la plus efficace..

Autres psychopathies

La psychopathie psychasthénique (trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive) se caractérise par l'indécision, l'entêtement, une attention excessive aux détails, le perfectionnisme, l'exactitude et le besoin de contrôler l'environnement. Les patients atteints de psychopathie psychosthénique planifient constamment quelque chose sans but, essayant de prendre en compte les moindres détails. Il leur est difficile de se détendre, ils s'efforcent tout le temps de se trouver une «occupation utile», préférant le travail inutile au repos et à la communication avec des amis.

La psychopathie asthénique (trouble de la personnalité dépendante) se manifeste par une vulnérabilité, une sensibilité élevée et un besoin excessif de soins d'autrui. Les patients souffrant de cette psychopathie ont peur d'une séparation imaginaire, se perdent dans un environnement inconnu, deviennent trop attachés aux autres et ont peur de la solitude. Ils ont tendance à prendre la position d'un suiveur, à éviter les responsabilités, à prendre des décisions difficiles. Il existe des troubles autonomes concomitants et un épuisement accru.

La psychopathie schizotypique (trouble de la personnalité schizotypique) se manifeste par une incapacité à nouer des relations étroites, un comportement inhabituel et une pensée mystique. Les patients croient qu'ils ont une sorte de capacités extrasensorielles extraordinaires, en règle générale: ils lisent l'avenir, voient et comprennent quelque chose qui est caché aux yeux des autres, possèdent la télépathie, etc. Caractérisé par un comportement inhabituel et un discours saturé de métaphores.

La psychopathie asociale (trouble de la personnalité dissociale) s'accompagne d'un mépris flagrant pour les normes sociales généralement acceptées et d'un mépris des règles de comportement dans la société. Les patients sont indifférents aux sentiments des autres, sont sujets au risque, à l'agressivité et à un comportement impulsif. Si vous le souhaitez, les patients souffrant de psychopathie asociale peuvent facilement converger avec d'autres personnes, mais ont une capacité extrêmement limitée à former des attachements. Ne vous sentez pas coupable, avez tendance à blâmer les autres pour tout et à trouver des explications plausibles à leurs propres actions.

Le trouble de la personnalité narcissique est une psychopathie dans laquelle il existe une croyance en sa propre unicité, un besoin d'admiration et un manque d'empathie. Les patients sont convaincus qu'ils sont différents de la «masse grise», que leurs talents et leurs réalisations sont d'une importance particulière. Ils sont convaincus qu'ils doivent être aimés, admirés et obéis. En même temps, le «je» intérieur «vide» d'une personne souffrant de psychopathie nécessite une confirmation externe constante de sa propre signification et de son caractère unique. Le patient est jaloux des autres et croit que les autres l'envient.

Le trouble de la personnalité évitante (trouble anxieux) est une psychopathie dans laquelle les patients souffrent continuellement d'un sentiment d'insuffisance. Ils sont extrêmement sensibles à la critique, ont peur du mécontentement et de la désapprobation des autres, retiennent leurs émotions lorsqu'ils communiquent avec des inconnus et évitent de nouvelles activités. Ils croient en la supériorité des autres. Ont tellement peur du rejet qu'ils maintiennent une distance qui empêche les autres de s'approcher suffisamment pour approuver ou rejeter.

Le trouble de la personnalité passif-agressif est une psychopathie dans laquelle il existe une résistance passive constante à tout type d'activité. Les patients fluctuent de la protestation au repentir, entrent facilement en conflit avec d'autres personnes, se plaignent et critiquent les autres, envient les succès des autres. Ils ont tendance à prendre la position de «souffrance éternelle», exagérant leurs propres problèmes.

La psychothérapie à long terme est le pilier du traitement de toutes ces psychopathies. La technique est choisie en tenant compte des caractéristiques du trouble. Dans la plupart des cas, les plus efficaces sont la psychanalyse classique, la thérapie psychanalytique profonde de Jung, diverses combinaisons et modifications de ces méthodes. Si nécessaire, pour les psychopathies, des tranquillisants et des antidépresseurs sont prescrits. L'adaptation sociale ciblée à l'adolescence et à l'adolescence joue un rôle important: accompagnement pour intégrer une équipe, aide pour choisir un métier, etc..

. Troubles de la personnalité (psychopathies). Définition des psychopathies. Critères diagnostiques de la psychopathie. Types de psychopathies dus à l'événement

La psychopathie est une pathologie caractéristique qui n'est pas caractéristique des individus sains. La psychopathie est une pathologie marginale située à la frontière d'un fonctionnement mental sain et pathologique. Il n'est pas difficile pour ces personnes de s'affirmer dans l'aspect de leur profession. Mais dans les relations interpersonnelles ils sont despotiques, il n'est pas facile de vivre avec eux, car ils sont souvent insupportables. De nombreuses personnes ont des inclinations psychopathologiques qui ne se manifestent pas pleinement, comme une psychopathie sévère.

Il est impossible aux individus psychopathes de s'enraciner dans la société humaine, ils montrent leur propre négatif à tel point qu'ils sont autorisés, en fonction de l'environnement. Ces personnes commettent souvent des crimes, ce qui les confronte souvent à des psychiatres légistes. Les psychopathes prétendent habilement être innocents, utilisant volontairement leur maladie.

Qu'est-ce que la psychopathie?

Le mot psychopathie a deux parties: «psyché» en grec - âme et «pathos» - souffrance. La psychopathie est une anomalie congénitale ou de la petite enfance dans le fonctionnement du système nerveux. Développement déformé de traits de caractère résolus, qui expriment la personnalité dans la société. Les signes de psychopathie apparaissent dans la petite enfance, un tel comportement chez les personnes psychologiquement saines à l'âge adulte ne se produit pas:

  • une forte vulnérabilité des sentiments, se développant en une vague incontrôlée d'émotions négatives - l'un des principaux signes de la psychopathie;
  • un caractère débridé, une personnalité difficilement adaptable en termes sociaux - des querelles avec des parents et des collègues sur la base de l'auto-hypnose personnelle d'un psychopathe, une tendance à embellir les circonstances;
  • l'indifférence aux sentiments et aux problèmes des autres, le mépris des normes de comportement social, la manifestation de la violence et de l'agression pour répondre aux besoins personnels;
  • les psychopathes n'ont aucun sentiment de culpabilité, faire des erreurs qui ont entraîné une punition n'est pas soumis à l'analyse - pour acquérir de l'expérience.

Psychopathie en psychologie

Le psychopathe est d'abord égoïste, il est important pour lui d'être au centre de l'attention, et peu importe pour quelle raison. Le désir d'un individu de devenir un leader et d'attirer l'attention des autres est la norme pour lui. Les personnes émotionnellement déséquilibrées atteintes de psychopathie peuvent facilement trahir, elles sont lâches. Le psychopathe transforme facilement la tâche importante assignée, mais non accomplie, en scandale.

Les psychologues se posent la question de savoir si la psychopathie est une maladie ou un caractère; une réponse non affirmative est la ligne entre un état sain et un état pathologique de la psyché. Ces personnes ne souffrent pas de démence ou de faible intelligence, elles sont souvent mises en œuvre avec succès dans des professions créatives qui nécessitent l'expression d'un état émotionnel. Les psychopathes sont très doués pour manipuler les sentiments des autres, se faire passer pour une victime ou exprimer une sympathie «sincère». Symptômes de psychopathie, souvent confondus avec des manifestations de névroses.

Le concept de psychopathie et d'accentuation du caractère

  • La psychopathie est comprise comme un complexe de traits de caractère anormaux acquis dès la naissance et accompagnant une personne tout au long de sa vie. La psychopathie du caractère est un trouble émotionnel qui se manifeste par des extrêmes et interfère avec l'adaptation sociale. Dans le même temps, la personne conserve une activité intellectuelle à part entière.
  • L'accentuation du caractère se manifeste dans les normes extrêmes du comportement humain et empêche une interaction harmonieuse avec les gens autour. Une forme légère d'accentuation est à peine perceptible pour les autres et ne provoque la confusion que chez les personnes proches. Une forte accentuation peut évoluer progressivement vers une psychopathie.
  • Les accentuations selon Leonhard sont interprétées comme des «traits de caractère extrêmes», qui reflètent pleinement leur essence. En d'autres termes, la personnalité a des maillons faibles dans son caractère qui la rendent vulnérable, mais n'interfèrent pas avec l'adaptation sociale..
  • L'accentuation du caractère selon Gannushkin souligne qu'un tel trouble est une déviation étroite et ne peut pas être associé à la personnalité dans son ensemble..
  • Les psychopathies de Gannushkin sont moralement dépassées, il est donc conseillé de considérer la classification des types de psychologues célèbres Lichko et Leonhard.

Sociopathe et psychopathe - la différence

La caractéristique qui distingue un psychopathe d'un sociopathe est le remords. Un psychopathe n'en a pas du tout, tandis qu'un sociopathe hésite à propos des mauvaises actions. Un sociopathe, contrairement à un psychopathe, a du mal à faire semblant d'être dans la société pour obtenir des avantages; dans la communication avec les autres, il démontre ouvertement ses intérêts personnels, fait souvent des actions téméraires et spontanées. Le psychopathe, au contraire, n'admet jamais publiquement un intérêt personnel, et il est facile de faire semblant de réaliser ce que l'on veut, développant parfois des tactiques de comportement.

Types d'accentuation des caractères

  • La nature de la manifestation des accentuations les divise en 2 types - latents et explicites. Les accentuations peuvent être la norme du comportement d'une personne ou se manifester uniquement dans des situations stressantes. Les circonstances défavorables contribuent au développement de l'accentuation en psychopathie.
  • Les types d'accentuation et de psychopathie ont été développés par des psychologues avancés. L'accentuation de caractère selon Leonhard a reçu la plus grande reconnaissance. La ressemblance la plus proche avec ses œuvres est l'accentuation du caractère selon Lichko.

Examinons plus en détail les types courants d'accentuation des caractères:

  • Type démonstratif. Une personne choisit un modèle de comportement qui lui permet d'être toujours à l'honneur. Exagère sa signification, embellit les événements, faisant ainsi impression sur les autres.
  • Type d'accentuation pédantique. Une personne pour qui la tâche principale est l'ordre dans tout. Les personnes pédantes ne sont pas prêtes pour des changements dans leur vie, il leur est difficile de prendre des décisions importantes.
  • Type coincé. Les personnes qui s'attardent souvent sur l'actualité et éprouvent un stress persistant. S'enrouler constamment conduit à un ressentiment et à une hostilité à long terme envers les autres.
  • Type hyperthymique Accentuation de la personnalité débordant d'optimisme. Une attitude positive vous incite à être actif. La sociabilité et la facilité de communication transforment les problèmes de la vie en tâches faciles à résoudre.
  • Type d'accentuation dysthymique. Les individus sont obsédés par les problèmes et les ennuis. Ils s'accrochent consciemment aux événements négatifs, exacerbant leurs expériences émotionnelles. Ils préfèrent être en position d'observateur. Sullen et sérieux dans les relations avec les autres.
  • Type introverti. Un tel désordre ferme une personne dans son monde intérieur et artificiel, qui ne correspond pas à la réalité. Les événements environnants ne comptent plus. Les actions réelles sont remplacées par des pensées prolongées.
  • Type anxieux: accentuation du caractère, se manifestant sous forme d'inquiétude et d'anxiété constantes sans raison significative. La personne éprouve du stress et du doute de soi.
  • Type d'accentuation excitable. Ce type de comportement est rempli de décisions spontanées et d'actions imprévisibles. Les émotions induisent des pas impulsifs. Le manque de patience et d'endurance crée des problèmes de communication.

Psychopathie - causes

La psychopathie survient sur la base d'un traumatisme crânien à la naissance, d'une encéphalite reportée, d'une prédisposition génétique et à la suite d'une mauvaise éducation de l'enfant, de l'alcoolisme des parents. Si les circonstances de la vie qui provoquent des syndromes psychopathiques chez une personne sont minimisées, la manifestation des symptômes diminue. Les premiers signes de psychopathie apparaissent dans la petite enfance et acquièrent au fil des ans un caractère plus prononcé - une exacerbation des symptômes qui forment un comportement de personnalité asociale.

Qui est-ce?

Qui est le psychopathe? Il est difficile de répondre en un mot. Les signes doivent être aigus, cumulatifs et sur une longue période. Chaque personne a certaines inclinations et faiblesses de caractère, toutes les personnes, pas forcément malades, font face à des névroses et des dépressions nerveuses, surtout s'il y a des raisons qui provoquent des accès émotionnels. Il est important de comprendre que de tels changements radicaux dans la vie, qui s'accompagnent de la mort d'un être cher, de la perte de travail, de la trahison d'un compagnon, et suggèrent naturellement une certaine réponse humaine au stress, ne peuvent pas être confondus avec une pathologie. Souvent, ce sont des réactions qui peuvent être confondues avec un trouble de la personnalité. Mais si toutes les caractéristiques d'écart par rapport à la norme sont présentes dans le complexe et systématiquement sans raisons externes apparentes, il est déjà possible de tirer quelques conclusions.

La présence de signes de psychopathie ne nous donne pas le droit d'accrocher des étiquettes sur une personne, surtout en public. Ces informations ne devraient nous aider qu'à prendre personnellement des décisions concernant la poursuite de la communication avec une personne..

Signes de psychopathie

Il existe un certain nombre de signes comportementaux sur la façon de reconnaître un psychopathe. Ignorer les normes générales de comportement d'une personne psychopathe est la norme. Le psychopathe n'a pas les compétences nécessaires pour établir des liens dans la société, il n'y a pas d'amitié à long terme. Pour définir la psychopathie, une personne doit présenter plusieurs caractéristiques essentielles, congénitales ou acquises au fil des années:

  • courte durée de sommeil;
  • manque de gratitude;
  • grande rancune;
  • incohérence et un tas de travaux inachevés a commencé;
  • changement fréquent de travail et stéréotypes de pensée;
  • mensonge constant;
  • propres lois morales, loin des normes juridiques;
  • début instantané des états de rage;
  • accuser l'adversaire de mensonges et de lacunes, au moindre conflit;
  • changement fréquent de masques de personnage, jeu convaincant sur les sentiments des autres;
  • manque de relations amoureuses à long terme;
  • passe-temps extrêmes;
  • perversion sexuelle;
  • jalousie sans fondement;
  • absence de réflexe de danger;
  • possession d'attractivité et de charme, présence de fortes inclinations intellectuelles;
  • points de réflexion non standard.

Psychopathie - signes chez les hommes

Des tactiques réfléchies de comportement dans la société, un excellent déguisement de faits réels, sont inhérentes aux psychopathes masculins. Il est difficile de reconnaître un homme comme psychopathe après une brève connaissance. Succès élevé au travail et en entreprise, comportement attrayant et activité élevée - pensé dans les moindres détails du comportement de la société. Une femme prise dans le réseau d'un psychopathe voit le vrai visage de l'élu tardivement - la violence domestique pour lui est une norme qui ne peut être éradiquée.

Psychopathie - signes chez les femmes

La psychopathie chez la femme se manifeste par des signes d'irascibilité et de déséquilibre émotionnel, une dépression fréquente. La callosité de l'âme et le mépris des sentiments des êtres chers lui sont familiers. Une femme psychopathe intéresse la plupart des hommes, son calcul froid est construit sur des intérêts personnels, il n'y a pas de sentiment d'amour, mais l'égoïsme se développe, qui se manifeste à l'adolescence.

Variétés de personnalités

Les troubles suivants peuvent également être psychopathiques.

  • Personnalités narcissiques - elles aiment l'attention et font tout pour l'obtenir. Tout pour moi et toute l'attention à moi. Et si cela ne se produit pas, la personne devient agressive. L'extraction des ressources tant matérielles qu'émotionnelles de la famille à des fins personnelles, pour maintenir sa position extérieure dans la société, devient un comportement courant. La moitié du salaire d'une telle personne est consacrée à des costumes, des cravates et des montres coûteux, et il ne voit rien d'inhabituel à cela, bien que la famille économise sur la nourriture pour les enfants, en espérant que le mari gravira les échelons de sa carrière et rapportera plus d'argent. Mais la famille n'obtiendra rien, même si le narcissique psychopathe s'enrichit. C'est une maladie, mais cela ne facilite pas les choses. L'égocentrisme absolu de tels psychopathes semble quelque peu enfantin et infantile. En fait, c'est: c'est un grand enfant narcissique qui joue avec des jouets et ne s'arrêtera jamais. Lorsque vous décidez d'établir une relation avec une telle personne, vous devez comprendre que si vous ne le mettez pas sur un piédestal, il se comportera de manière agressive et, dans le cas contraire, il tirera toutes les ressources de son être cher. Pour lui il n'y a pas de mot «non» dans les relations sexuelles, il ne s'arrête pas, mais continue le harcèlement. En compagnie d'une telle personne, il y a un risque élevé de viol, il considère l'autre comme une chose pour maintenir son propre ego.
  • Émotionnellement instables - ils sautent à travers toutes les gammes de sentiments, des humeurs extrêmement positives à extrêmement négatives. Au travail ou dans un lieu public, ils peuvent être charmants, être sur une poussée émotionnelle, mais à la maison la moindre difficulté, toute information désagréable les mènera tout au bas du spectre émotionnel négatif. Les animaux domestiques devront les sortir de là, agissant en tant que sauveteurs. Ceux qui s'associent étroitement avec de telles personnes rendent un hommage émotionnel à vie, si fatigués qu'ils sont complètement épuisés, se privant de la possibilité de mener une vie normale. Parfois, ces psychopathes sont appelés au sens figuré des vampires énergétiques. Ces personnes peuvent passer d'une personne à une autre, puis revenir en attendant que l'ancien partenaire se repose, oublier la fatigue émotionnelle de leur relation et peuvent être réutilisées. Ces connexions multiples sont l'une des caractéristiques de ces psychopathes. En essayant d'obtenir un soutien émotionnel, ils sont extrêmement manipulateurs, leur menace typique est le suicide. Vous devez le traiter de manière réaliste, il est préférable de persuader une personne de consulter un psychothérapeute. Mais vous devez encore vous séparer, cette relation est destructrice par définition. Fait intéressant, l'une des caractéristiques de ce trouble est l'automutilation, comme de multiples coupures cutanées guéries. En voyant de telles cicatrices, vous pouvez préparer la force pour un soutien émotionnel ou partir immédiatement..
  • Paranoïaque. La devise de ces personnes est: "Ne faites confiance à personne et vous ne serez pas offensé." Ils voient le monde entier à travers le prisme d'une menace. Le premier signe est la méfiance dans une relation, un suivi constant, une surveillance, une vérification du téléphone et des courriels. S'il n'y a aucune preuve d'infidélité, la tension ne fait qu'augmenter. Les psychopathes paranoïaques se considèrent comme très logiques et sont capables de convaincre tout le monde de l'exactitude de leur image du monde. Dès que l'on entend parler d'une conspiration, d'un gouvernement mondial, de soucoupes volantes ou simplement de collègues de travail qui font des plans astucieux pour le licencier, cela vaut la peine d'être considéré, même si tout semble logique et véridique. Les paranoïdes sont consommés par la méfiance et la peur irrationnelles, ont tendance à collecter des menaces et s'ils ne voient pas de soutien, radiez la personne comme des «ennemis».

Les prédateurs sont des personnes en présence desquelles beaucoup souffrent d'une maladie physique littérale, le soi-disant inconfort social. Cela s'applique non seulement aux gens ordinaires, mais également aux spécialistes formés, aux psychothérapeutes et aux examinateurs polygraphiques. Il faut souvent plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour se remettre d'une communication avec une telle personne. Ce n'est pas toujours le cas, les prédateurs doivent souvent tromper les gens, pendant très longtemps ils peuvent paraître assez mignons. Cette catégorie comprend les pédophiles, les violeurs, les voleurs brutaux, les trafiquants. Une situation typique: la mère est amoureuse et vit avec un charmant prédateur masculin qui intimide et viole systématiquement sa fille adoptive, tandis que la mère ferme les yeux sur cela et ne croit pas sa fille. Il est difficile pour un prédateur d'exprimer des émotions, il regarde littéralement l'expression sur le visage d'une personne et essaie de comprendre comment réagir et comment s'adapter..

De quoi les psychopathes ont-ils peur??

Pour déterminer le type de comportement d'un psychopathe, vous pouvez appliquer les règles de comportement, elles aideront à établir la communication dans une équipe, lisser les arêtes vives des relations entre parents. La meilleure solution est d'éviter la manipulation des sentiments, dans l'intérêt du psychopathe. La psychopathie de la maladie est généralement divisée en groupes, la principale caractéristique caractérisant un type particulier de trouble de la personnalité:

  1. Psychopathie paranoïde
    - les personnes atteintes d'un tel trouble soupçonnent tout le monde de mauvaises intentions, sont extrêmement observatrices, méticuleuses et curieuses de la vie de quelqu'un d'autre, de la manifestation d'émotions entre autres, à qui des plans insidieux sont prescrits.
  2. Psychopathie schizoïde
    - ces personnes n'aiment pas exprimer des émotions et communiquer, en choisissant un métier, elles préfèrent travailler avec un minimum de contacts humains.
  3. Psychopathie hystérique
    - les personnes atteintes d'un tel trouble ont peur d'être laissées sans attention à leur personne, leurs capacités créatives, réagissent brusquement aux critiques.
  4. Psychopathie excitable
    - caractériser ces psychopathes par des accès de colère sans fondement, de jalousie, des exigences élevées envers les autres, une dysphorie fréquente. Les psychopathes excitables sont impolis et rustres, agressifs et faciles à battre, enclins à commettre des crimes.
  5. Psychopathie psychasthénique
    - lâcheté et insécurité, ces personnalités sont loin de la réalité - rêveuses, sujettes à une autocritique infondée.
  6. Psychopathie affective
    - caractérisé par des sautes d'humeur constantes, un mécontentement exprimé de la vie, la recherche de stimulants artificiels du plaisir - drogues, alcool.
  7. Psychopathie instable
    - un manque de volonté, un haut degré de suggestibilité et d'obéissance des autres. En étant pleinement d'accord avec l'adversaire, une telle personne ne tient pas ces promesses.

Types, formes et types de psychopathies

La psychopathie, selon la classification, a 3 degrés de gravité:

• Psychopathie sévère, troisième degré. La compensation est très affaiblie si elle se produit, et souvent sa part ne fait qu'exacerber la situation. Les écarts compensatoires sont toujours incomplets et très courts. Même des raisons mineures provoquent une décompensation complète, et parfois il n'y a pas besoin de raison. Parfois, la ligne entre la psychose et la psychopathie ne peut être déterminée, la personne est tellement en colère, déprimée. Il peut même se manifester sous forme d'états crépusculaires. Ces personnes sont complètement incapables de démarrer des relations familiales normales, elles se transforment souvent en dépendance dans une impasse. Pas d'autocritique.

• Psychopathie sévère, deuxième degré. Les mécanismes de compensation sont instables, conduisant à des compensations à court terme. Les décompensations se forment à la moindre raison. Ils ne sont pleinement adaptés ni dans la société ni dans la famille. Ils changent souvent d'attitude à l'égard de tout emploi. Ils ne sont pas satisfaits en ce qui concerne les capacités, sont fortement en conflit avec leurs proches.

• Psychopathie modérée, premier degré. La compensation est assez expressive. Les perturbations ne se produisent que dans certaines situations, tandis que la façon dont elles se manifestent et pendant combien de temps dépend des insultes ou des blessures infligées. Avec l'aiguisage des traits d'un psychopathe et une violation de l'adaptation avec les autres et la famille, on peut penser à la décompensation. Un mauvais comportement, cependant, ne va souvent pas à l'extrême. L'adaptation sociale est instable, mais dans une certaine gamme d'intérêts du psychopathe, le travail productif est absolument possible. Les relations familiales ne sont pas présentées comme harmonieuses, car la personnalité est complètement différente avec chaque membre de la famille. Dans certains types de psychopathies, la critique persiste et la personne est capable d'évaluer son caractère, bien que parfois de manière sélective.

Les types de psychopathie sont les suivants:

• La psychopathie asthénique se caractérise par une timidité prononcée, une timidité, une indécision. Ces personnalités sont très impressionnables dès l'enfance. Ils s'habituent très mal dans une atmosphère différente. L'imagination et la sensibilité se manifestent non seulement avec des stimuli mentaux, mais aussi avec la moindre charge de puissance. Ils sont fortement attachés au bien-être personnel. Suffisamment douloureux, sensible à la météo, météorologique.

• La psychopathie psychasthénique s'exprime dans une indécision constante, des doutes. Ces personnes sont timides. Ils sont très vulnérables, timides, mais leur niveau de fierté est tout simplement hors de l'échelle. Ils sont assez stricts avec eux-mêmes, s'engagent dans l'introspection et sont autocritiques. C'est un domaine où un contact étroit entre psychopathies et névroses est inévitable. Les peurs psychasthéniques sont toujours orientées vers l'avenir. Ils proposent des rituels qui les sauveront des problèmes à venir. Ils ne tolèrent aucun changement. Souvent, comme autre forme de protection, le pédantisme, la diligence.

• La psychopathie schizoïde, avec sa manifestation expressive, peut conduire une personne à l'incompétence. La privation d'intuition et l'incapacité à expérimenter provoquent la froideur des schizoïdes. Ils n'ont pas la capacité de surprendre par leurs propres jugements. Le monde intérieur des schizoïdes est caché de toute interférence extérieure. Seuls quelques privilégiés sont honorés d'en apprendre un peu plus sur la schizoïde. La conscience intérieure des personnalités schizoïdes est submergée de passe-temps et d'une variété d'images fantastiques. Dans le même temps, la richesse du monde intérieur dépend des caractéristiques intellectuelles et du talent. La psychopathie schizoïde peut conduire une personne au sacrifice de soi.

• La psychopathie paranoïde est caractérisée par l'entêtement, la franchise, un cercle restreint de passe-temps. Ces personnalités ont des idées extrêmement précieuses. Ces personnes rédigent souvent des plaintes et font des rapports. L'élan dans la bataille pour la justice se transforme en une forme très désagréable avec le conflit. Ils pensent que leur opinion est la plus importante. Ils surveillent activement leur santé.

• La psychopathie excitable se caractérise par une irritabilité extrême. De plus, ces personnes ont l'esprit vif, mais ne tirent pas de conclusions. Ils sont trompeurs, vindicatifs, à la fois flatteurs et sycophantes. Souvent, il peut y avoir des violations des instincts, en particulier des instincts intimes, et les pulsions, ils errent. Parmi eux se trouvent les tueurs et les pervers.

• La psychopathie hystérique survient dès le plus jeune âge. Ces miettes ne tolèrent pas les éloges des autres. Ils mettent facilement en valeur leurs talents et aiment être loués. Ces individus ont des tendances démonstratives suicidaires. Leurs habitudes sont démonstratives et théâtrales. Ils embellissent tout incident de la vie, parlent d'eux-mêmes dans la souffrance, tout en étant très égocentriques. Ils adorent se livrer à des commérages et être au centre de l'attention..

• La psychopathie affective se manifeste par un changement constant d'humeur ou la personne a une humeur pathologique. Les psychopathes hypothétiques sont toujours ennuyeux et mécontents de tout. La vie ne les rend pas heureux, ce qui les conduit souvent à rechercher des plaisirs faciles. Et la psychopathie cyclothymique se manifeste par une humeur constamment élevée. Ces personnalités sont sociables, apprennent facilement à se connaître, elles peuvent entretenir une conversation. Ils sont efficaces, mais irresponsables, pas pointilleux dans les rapports sexuels.

• La psychopathie instable se manifeste par un niveau élevé d'obéissance personnelle. Ces personnalités sont faciles à inspirer, peu importe. Ils sont soumis à des facteurs externes. Ils sont d'accord avec tout et s'il vous plaît, mais en même temps ils ne remplissent pas ces mots. Ces personnes n'ont pas de noyau volontaire et tout dans leur vie dépend de l'environnement..

La psychopathie de la personnalité a également une forme mixte. Dans ce cas, plusieurs types de psychopathies sont combinés dans un ordre varié..

Psychopathe dans une relation avec une femme

Jouer sur les sentiments d'un partenaire est le métier préféré d'un psychopathe: il n'est pas facile de s'éloigner d'un psychopathe, il demande pardon de manière agissante, les larmes aux yeux, fait la promesse de ne pas répéter, ou recourt à des menaces - un regard sur une victime effrayée lui fait plaisir. Dans les moments d'exacerbation des relations, vous n'avez pas besoin de pleurer et de justifier votre comportement, d'insulter en réponse aux commentaires, de faire des promesses.

Du mari d'un psychopathe, de la femme et des enfants, des parents proches souffrent émotionnellement. La décision d'abandonner le tyran psychopathe doit être définitive. De retour chez le psychopathe, une femme avec les prochains scandales recevra une méthode de pression améliorée, sera attaquée par un tyran avec une amertume particulière et recevra un traumatisme psychologique qui augmentera l'estime de soi de l'agresseur du psychopathe..

Psychopathie

La psychopathie est un trouble de la personnalité, traduit du grec par une maladie qui se manifeste par la souffrance, les constitutions psychopathiques et le caractère pathologique. La psychopathie du caractère peut être présente dans un groupe de maladies mentales appartenant à la psychiatrie limite, et se manifester également par une personnalité disharmonieuse, causant des souffrances à la fois au patient et à la société. Il n'y a pas de ligne claire entre la psychopathie de la personnalité et les variantes normales de la personnalité. La psychopathie du caractère se réfère conditionnellement aux maladies mentales, car elle n'a pas de développement naturel (occurrence, cours, issue).

La psychopathie de la personnalité est stable et inhérente aux personnes tout au long de la vie. Le même degré de manifestation des traits de caractère pathologiques peut fluctuer et, par conséquent, il n'est pas accompagné de symptômes de troubles mentaux rapides, qui comprennent des délires, des hallucinations.

Les accentuations de caractères sont des variantes extrêmes ou limites de la norme, d'une manière simple, les accentuations sont appelées une maladie de caractère.

Les types d'accentuation sont les mêmes que les psychopathies, mais leur prévalence est plus élevée, en particulier chez les adolescents. Ce phénomène passe, le pic tombe à la puberté.

Les raisons

Les causes de la psychopathie de la personnalité comprennent les lésions intra-utérines du fœtus, les facteurs héréditaires, l'intoxication, ainsi que les infections de la petite enfance, les traumatismes à la naissance, l'exposition à une influence sociale négative, une mauvaise éducation..

Symptômes

Les manifestations de la psychopathie du caractère sont variées et surviennent en fonction de la prédominance de certaines caractéristiques de la constitution mentale. Cependant, la psychopathie et tous ses symptômes sont unis par une sévérité prononcée des traits ou une manifestation d'extrême prononcée. Par exemple, la timidité, le ressentiment, la méfiance, la vindicte, etc..

Types de psychopathie

On distingue les types cliniques de psychopathie suivants: asthénique, psychasthénique, excitable, paranoïde, schizoïde, hystérique, affective, instable.

Psychopathie asthénique

Ce trouble de la personnalité se caractérise par une grande impressionnabilité, ainsi qu'une excitabilité mentale associée à un épuisement rapide. Ces personnes tolèrent très mal le stress mental et physique, sont très indécises, timides, timides, impressionnables, timides. Le nouvel environnement et les nouvelles conditions les effraient, tandis que les patients ressentent leur propre infériorité. Une telle sensibilité accrue se manifeste par rapport à l'effort physique. Les patients se fatiguent rapidement, il y a des changements de performance, des sautes d'humeur.

La psychopathie asthénique se manifeste par la manifestation de sang, des changements soudains de température. Ils réagissent douloureusement à la grossièreté, au manque de tact, et cela se manifeste par un ressentiment silencieux, ainsi que des grognements. Les psychopathes asthéniques s'inquiètent souvent des troubles autonomes, qui comprennent des douleurs cardiaques, des maux de tête, des troubles gastro-intestinaux, un mauvais sommeil, des sueurs. Ils sont rapidement épuisés et ont également tendance à se raccrocher à ce qu'ils ressentent..

Psychopathie psychasthénique

L'état est caractérisé par une méfiance extraordinaire, ainsi que des doutes éternels sur l'exactitude de leurs jugements et de leurs actions. Les personnes atteintes de psychopathie psychosthénique sont incapables de prendre des décisions, sont très vulnérables, timides et douloureusement fières d'elles-mêmes. Ils se caractérisent par un désir de maîtrise de soi et une introspection constante, une tendance aux jugements logiques arrachés, abstraits de la vie réelle, des peurs obsessionnelles, des doutes.

Les psychasthéniques ont du mal à tolérer les changements de vie, ainsi qu'une violation du mode de vie habituel (lieu de résidence, changement d'emploi). De tels changements provoquent des incertitudes et des craintes inquiétantes. En même temps, ils sont très exécutifs, pédants, disciplinés et ennuyeux. Ces personnes sont capables d'être de bons substituts, mais elles ne peuvent pas occuper des postes de direction. La nécessité de prendre une décision indépendante et de prendre l'initiative est destructrice pour une personnalité psychosthénique.

Psychopathie excitable

La psychopathie excitable ou (explosive) se caractérise par une augmentation de la force des réactions émotionnelles, se manifestant par une incontinence, une dépendance à l'alcool et une tendance à l'agressivité.

La psychopathie paranoïde a tendance à produire des idées surévaluées qui dominent toutes les expériences et impressions. Des exemples de personnalités paranoïdes sont les jaloux pathologiques, les fanatiques, les querelles..

La psychopathie hystérique est marquée par le fantasme, qui remplace souvent la réalité. Les psychopathes hystériques sont caractérisés par la théâtralité, l'affectation.

La médecine identifie d'autres types d'états psychopathiques qui surviennent à la suite de maladies cérébrales organiques, la schizophrénie. Ils sont classés comme psychopathes..

Psychopathie schizoïde

Les personnalités de ce type sont caractérisées par le secret, l'isolement, l'isolement de la réalité, la sécheresse et la fraîcheur dans les relations avec les êtres chers, ainsi qu'une tendance à traiter les expériences internes..

La psychopathie schizoïde est caractérisée par une disharmonie émotionnelle, qui se manifeste en combinaison avec une sensibilité, une vulnérabilité et une impressionnabilité accrues en cas de problème personnellement significatif.

La psychopathie schizoïde est souvent marquée par une froideur émotionnelle, ainsi que par l'impénétrabilité des problèmes d'autrui. Le patient est détaché de la réalité et sa vie comprend une satisfaction personnelle maximale sans le désir de bien-être matériel et la recherche de la renommée. Les loisirs du patient sont originaux, atypiques, inhabituels. De nombreuses personnes sont engagées dans la musique, les sciences théoriques, l'art. Dans la vie, ils sont appelés excentriques et originaux. Leurs jugements sur les gens sont catégoriques, inattendus et imprévisibles. Au travail, ils sont classés comme des individus ingérables, car ils travaillent avec leurs propres idées sur les valeurs de la vie. Ils se caractérisent par une extravagance artistique, ainsi que par une pensée atypique, un talent, un symbolisme, ils sont donc capables de réaliser beaucoup. Ces personnes ne sont pas accablées d'attachements constants, la vie de famille est absente, mais elles se distinguent par la spontanéité du sacrifice de soi pour des idées imaginaires. Une telle personne est capable de montrer une ignorance et une indifférence absolues envers une mère malade, mais elle fournira avec zèle une assistance aux affamés..

L'inactivité et la passivité dans la résolution des problèmes quotidiens sont associées à l'esprit d'entreprise, à la persévérance et à l'ingéniosité pour atteindre des objectifs qui ne sont significatifs que pour eux. Cela s'applique au travail scientifique, à la collecte, aux réalisations sportives. Cependant, un tel tableau clinique n'est pas toujours noté. La richesse matérielle et le pouvoir peuvent également agir comme un moyen d'auto-satisfaction, et donc devenir la tâche principale du schizoïde.

Psychopathie paranoïde

La psychopathie paranoïde ou paranoïde a tendance à produire des idées surévaluées qui dominent toutes les expériences et impressions. Des exemples de personnalités paranoïaques sont les jaloux pathologiques, les fanatiques et les querelles. Chez les individus paranoïaques, la formation d'idées surévaluées s'effectue à l'âge de 25 ans. Dès l'enfance, ces personnalités se caractérisent par la franchise, le caractère unilatéral des passe-temps, ainsi que des intérêts, de l'entêtement. Ils sont vindicatifs, sensibles, confiants, très sensibles lorsqu'ils sont ignorés. Ils sont animés par le désir d'affirmation de soi, l'égoïsme, des actions et des jugements catégoriques, une extrême confiance en soi, ce qui crée des conflits pour les autres. Les caractéristiques personnelles augmentent avec l'âge..

La psychopathie paranoïde se caractérise par le fait d'être coincée sur certains griefs et pensées; la personnalité est caractérisée par le conservatisme, la rigidité et la lutte pour la justice. Les idées surévaluées chez ces individus sont basées sur des événements et des faits réels, elles ont un contenu spécifique, tandis que les jugements sont basés sur une logique subjective, très superficielle, ainsi qu'une évaluation unilatérale de la réalité correspondant à un point de vue personnel. Le contenu même des idées surévaluées peut inclure l'invention aussi bien que la réforme. Souvent, les mérites ou les mérites d'une personnalité paranoïaque provoquent une confrontation avec les autres, ainsi que des conflits, qui se transforment en terrain de comportement litigieux. Dans ce cas, la lutte pour la justice comprend des plaintes sans fin, des lettres à diverses instances et des poursuites judiciaires. La persévérance et l'activité du patient ne peuvent briser aucune condamnation, aucune demande, ni même aucune menace. Les idées hypocondriaques (fixation sur sa santé), ainsi que les idées de jalousie, représentent une signification surévaluée pour ces individus..

Psychopathie excitable

La psychopathie excitable (explosive) se caractérise par une augmentation de la force des réactions émotionnelles, se manifestant par une incontinence, une dépendance à l'alcool et une tendance à l'agressivité. En outre, les principales caractéristiques de la psychopathie excitable sont une irritabilité extrême, ainsi que l'explosivité, l'excitabilité, qui se traduit par des accès de rage, de colère. Après des manifestations d'une poussée de colère, ainsi que des attaques agressives, les patients se retirent très rapidement et regrettent ce qui s'est passé, mais encore une fois dans des situations similaires, ils font de même. De telles personnalités sont mécontentes de beaucoup de choses, entrent en conflit, créent des raisons de harceler, font preuve d'une ferveur excessive et essaient de crier les interlocuteurs..

La psychopathie excitable est un manque de flexibilité, une obstination constante et la conviction que vous avez raison. C'est aussi un combat pour la justice, qui se résume au respect des intérêts personnels égoïstes, provoquant des querelles dans l'équipe, de nombreux conflits à la maison et dans l'environnement familial. L'une des variantes de cette condition est le type épileptoïde. Pour les gens, des qualités telles que l'hypocrisie, le sucré, les flatteurs, l'utilisation de phrases diminutives affectueuses sont inhérentes. Et le pédantisme excessif, l'impériosité, l'égoïsme, la précision, ainsi que la prévalence d'une humeur sombre et sombre le transforment en insupportable au travail et dans la vie quotidienne. Ces individus sont intransigeants. Ils détestent ou aiment, et l'environnement souffre généralement à la fois d'amour et de haine, qui s'accompagne de vengeance. Dans certains cas, les troubles de la conduite (vagabondage, abus d'alcool et de drogues) sont mis en avant. Les psychopathes de ce cercle sont des pervers sexuels, des joueurs, des ivrognes, des meurtriers.

Psychopathie hystérique

Cette psychopathie est marquée par le fantasme, qui remplace souvent la réalité. Les psychopathes hystériques se caractérisent par une théâtralité, une affectation, qui se manifeste par le désir d'attirer l'attention sur leur personne. Cela se révèle dans la démonstration de leurs expériences, l'exagération, ainsi que l'embellissement des émotions, des ravissements, des sanglots. Souvent, les psychopathes hystériques utilisent une apparence vivante, des émotions orageuses, des histoires d'aventures incroyables et des souffrances exorbitantes. Parfois, les patients vont au mensonge, à l'auto-incrimination, attribuent des crimes qu'ils n'ont pas commis. Les personnalités hystériques sont caractérisées par l'infantilisme mental (immaturité), qui se traduit par des réactions émotionnelles, des actions, des jugements. Leurs sentiments sont superficiels et également instables. En elles-mêmes, les manifestations émotionnelles externes sont théâtrales et démonstratives. Ces personnes se caractérisent par de fréquentes sautes d'humeur, un changement rapide des antipathies et des sympathies..

La psychopathie hystérique est caractérisée par une suggestibilité accrue, ainsi qu'une autosuggestion, et les patients imitent la personnalité qui les a frappés. Lorsqu'elle est admise à l'hôpital, cette personne est capable de copier tous les symptômes de maladies des autres patients qui l'accompagnent dans le service. La pensée artistique est typique des personnalités hystériques. Leurs jugements sont contradictoires, souvent sans fondement réel. La compréhension logique, une évaluation sobre des faits, ainsi que leur réflexion, présupposent leurs propres inventions et impressions, ainsi que des fantasmes. Les personnes atteintes de psychopathie hystérique réussissent souvent dans des efforts créatifs ou scientifiques en raison d'un désir effréné d'être toujours sous les projecteurs.

Psychopathie affective

Ce type comprend une humeur différente, déterminée par la constitution. Les personnes de mauvaise humeur, qui incluent les psychopathes dépressifs présumés. Ce sont toujours des gens tristes, sombres, peu communicatifs et insatisfaits. Tout le travail est effectué de bonne foi et avec précision. Ils se caractérisent par une appréciation pessimiste du présent et une même vision de l'avenir. Leur estime de soi est sous-estimée. Ils ont une grande sensibilité aux problèmes, ils sont capables d'empathie, mais leurs sentiments sont cachés aux autres. Lorsqu'ils parlent, les psychopathes affectifs sont laconiques et réservés, ont peur d'exprimer leur opinion. Ils sont convaincus qu'ils ont tort et sont toujours à la recherche de leur culpabilité..

Les personnes hypertendues sont caractérisées par une humeur, un optimisme et une activité accrus. Ce sont des gens vivants et sociables. Lorsqu'ils travaillent, ils sont toujours proactifs, aventureux, pleins d'idées, cependant, la tendance aux traits aventureux nuit à l'efficacité de la réalisation de l'objectif fixé..

Tous les échecs temporaires ne sont pas reflétés sur eux et ils prennent énergiquement une nouvelle entreprise. Une confiance en soi excessive, ainsi qu'une surestimation de leurs capacités, interfèrent souvent avec la vie. Ces personnalités ont tendance à mentir, à ne pas tenir leurs promesses. Une pulsion sexuelle accrue conduit à la promiscuité chez les connaissances, de sorte qu'elles gravitent vers des relations intimes imprudentes. Les personnes qui subissent des sautes d'humeur sont de type cycloïde. Leur humeur change rarement: de triste bas à très joyeux. Ces périodes de sautes d'humeur varient en durée: heures, jours, semaines. L'état et l'activité mêmes sont variables à partir d'un changement d'humeur.

Psychopathie instable

Les personnes de ce type se caractérisent par une conformité accrue aux influences extérieures. Ceux-ci incluent des personnalités faibles, facilement inspirées, sans vigne, très facilement influencées. Leur vie est soumise à des circonstances aléatoires. Souvent, les psychopathes instables tombent sous l'influence de mauvaises entreprises, boivent trop, toxicomanes et deviennent des escrocs. Au travail, ces personnes sont indisciplinées, inutiles, mais elles essaient de plaire et de faire des promesses, mais la moindre situation gênante les confond. Dans des conditions calmes et favorables, ils fonctionnent bien et mènent une vie correcte. Ces personnes ont besoin de contrôle, ainsi que de dirigeants faisant autorité..

Traiter la psychopathie

Si la condition est au stade de la compensation, la psychopathie n'est pas traitée. Et les mesures préventives de décompensation incluent des mesures d'impact social: éducation à l'école, dans la famille, adaptation sociale et emploi adéquat, qui correspondront à la constitution mentale de l'individu, ainsi qu'au niveau d'intelligence. La décompensation utilise des méthodes d'influence psychothérapeutique (entraînement autogène, psychothérapie explicative, psychothérapie familiale, hypnose), ainsi que le traitement médicamenteux.

La nomination de médicaments psychotropes dépend strictement des réactions psychopathologiques, ainsi que des caractéristiques personnelles..

Les personnes présentant des fluctuations émotionnelles se voient prescrire des antidépresseurs, les personnes hystériques prononcées se voient prescrire de petites doses d'antipsychotiques (Triftazine, Aminazin).

En outre, les écarts de comportement prononcés sont traités avec des correcteurs de comportement tels que Sonapax, Neuleptil; malice, agressivité sont traités avec des antipsychotiques (Halopéridol, Tizercin).

Les anomalies asthéniques sévères sont traitées avec des stimulants (Sydnocarbe), ainsi que des médicaments naturels doux avec des effets stimulants (citronnelle chinoise, ginseng, zamaniha, éleutherococcus, leuzea).

Toute la sélection des médicaments, des méthodes et des doses est effectuée par un psychiatre. La période de décompensation se poursuit avec l'enregistrement des congés de maladie et de l'invalidité temporaire. En général, le pronostic du traitement de la psychopathie est favorable..

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence de psychopathie, assurez-vous de consulter un médecin!