Comment la névrose dépressive diffère de la dépression, les symptômes, les causes et le traitement du trouble

Diverses névroses, la dépression deviennent de plus en plus les compagnons constants d'une personne dans les conditions difficiles de la vie moderne. La clé du succès du traitement des troubles mentaux est un diagnostic précis. Par conséquent, avant de se lancer dans la recherche de méthodes de traitement, il est nécessaire de comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression..

Comment distinguer la névrose de la dépression?

La névrose et la dépression sont différentes, mais il existe également de nombreuses similitudes entre ces troubles, ce qui peut entraîner une certaine confusion. Certains psychothérapeutes définissent même la névrose comme un symptôme de dépression situationnelle. En général, on peut dire que la différence entre la névrose et la dépression est qu'il s'agit d'un trouble relativement moins dangereux.

La dépression clinique et la névrose dépressive présentent les symptômes similaires suivants: faible niveau émotionnel, affections physiques d'origine psychogène, léthargie. Cependant, avec la nervosité dépressive, la gravité des symptômes n'atteint pas le niveau d'une psychose distincte, c'est-à-dire que l'état mental d'une personne n'est pas si grave. La violation de l'intégrité et de l'organisation de l'activité mentale n'est pas observée. L'intérêt pour les relations avec les autres et la capacité de travailler restent pratiquement les mêmes. Avec la nervosité dépressive, la capacité à se contrôler est également conservée, il n'y a pas de pensées suicidaires.

Névrose dépressive: symptômes, traitement, pronostic

En général, les manifestations physiques de la dépression et de la névrose sont similaires:

  • troubles de l'appétit qui provoquent des maladies du système digestif;
  • hypotension artérielle;
  • migraine;
  • douleur dans la poitrine et les organes digestifs;
  • difficulté à se concentrer, réflexion lente;
  • diminution de la libido;
  • troubles du sommeil.

Avec une névrose dépressive, une personne est également tourmentée par des pensées et des états obsessionnels, des épisodes d'auto-flagellation et d'irritabilité. Dans les moments de sensations fortes, la température corporelle peut augmenter, des étourdissements, des nausées, des vomissements peuvent survenir.

La névrose dépressive étant souvent plus prononcée au niveau physiologique, il est facile de se tromper lors du diagnostic. Surtout en ce qui concerne le trouble chez les enfants.

Il est plus facile de définir la névrose dépressive par des symptômes émotionnels chez les adultes, car ils sont capables de rendre compte plus précisément de leur état. Lorsqu'une maladie survient chez les bébés, ses symptômes sont souvent confondus avec le développement de pathologies physiques ou de troubles du comportement. Les enfants semblent régresser dans leur développement, abandonner les normes de comportement apprises: ils arrêtent d'obéir, font des crises de colère ou, au contraire, sont indifférents à tout ce qui se passe. Les plus jeunes ont une énurésie et une encoprésie.

La névrose dépressive est traitable. En recherchant une aide professionnelle à temps, vous pouvez compter sur une rémission complète. Si, cependant, un traitement rapide de la névrose dépressive n'est pas effectué, cela peut se transformer en un trouble de la personnalité plus grave, dont les compagnons sont diverses phobies, réactions hystériques, crises de panique.

La durée du traitement de la névrose dépressive dépend de l'état de négligence, du niveau de motivation de la personne et de la méthode de traitement choisie. Par exemple, la Gestalt thérapie peut nécessiter un an de visites régulières chez un spécialiste, bien que les premiers résultats puissent être ressentis après les dix premières séances. L'hypnose permet de se débarrasser des signes de névrose et de dépression en quelques séances seulement. Cependant, cela nécessite parfois une stabilisation des résultats de la thérapie sous la forme de procédures hypnotiques répétées après un certain temps. Vous pouvez en savoir plus sur la méthode ici:

Causes de la névrose et de la dépression

La névrose dépressive se développe dans le contexte d'un stress chronique ou d'un événement traumatique ponctuel.

Les facteurs les plus courants dans le développement de la névrose dépressive sont les suivants:

  • long séjour dans une situation de conflit;
  • la nécessité de garder le silence sur quelque chose est une raison courante du développement de la névrose chez les enfants et les adolescents;
  • difficultés financières;
  • se séparer d'un être cher;
  • la nécessité de s'engager dans une entreprise détestée;
  • complexes - par exemple, associés à un handicap ou à des défauts d'apparence.

Ces problèmes ne conduisent pas toujours à la névrose ou à la dépression. Tout dépend de la stabilité mentale de l'individu et de ses caractéristiques de personnalité. Les types caractéristiques suivants appartiennent au groupe de risque.

  1. Des individus responsables, exigeants, habitués à retenir les émotions, s'interdisent toute manifestation de faiblesse.
  2. Les personnes anxieuses qui ont du mal à s'adapter au changement et qui ont du mal à faire des choix indépendants si nécessaire.

Ces caractéristiques caractéristiques dépendent non seulement des caractéristiques de l’éducation, mais sont également associées à une prédisposition génétique..

Comment se débarrasser de la dépression et de la névrose?

Parfois, il suffit de changer la situation, d'éliminer le facteur qui a causé l'état névrotique, pour que la personne se sente une amélioration. Mais souvent, il n'est pas possible de changer immédiatement les conditions de vie. Or la névrose dépressive s'est déjà développée à tel point que de telles mesures sont insuffisantes. Par conséquent, le traitement du trouble nécessite une approche différente..

Médicaments pour la névrose et la dépression

Tout d'abord, des antidépresseurs sont prescrits (Fluvoxamine, Trazodone, Humoril, Imipramine). Le schéma thérapeutique de la névrose ou de la dépression, si nécessaire, comprend également des antipsychotiques, des nootropiques, des sédatifs.

Si une personne se plaint d'épisodes d'irritabilité, elle lui prescrit des sédatifs (Valoserdin, Nervoflux) ou des antipsychotiques à petites doses (Sulpiride, Thioridazin). Pour surmonter la sensation de fatigue et retrouver la capacité de penser clairement, des nootropiques (Piracetam, Phenibut) et des toniques (Zhenseng, Schisandra, Pantokrin) sont prescrits.

Important! Ne vous soignez pas. Seul un psychothérapeute peut vous prescrire un médicament adapté, en tenant compte des particularités du tableau clinique du trouble et de toutes les contre-indications possibles pour des raisons de santé.

Au début du traitement de la névrose et de la dépression, les gens se précipitent souvent pour éliminer les symptômes physiologiques de la maladie et s'y arrêter. Cependant, les antidépresseurs pour la névrose ne sont qu'un complément. Même une thérapie pharmacologique bien choisie sans travail psychologique d'accompagnement n'apportera qu'un soulagement partiel et temporaire. Il est nécessaire de demander l'aide d'un spécialiste, par exemple Nikita V. Baturin, qui enseignera les compétences d'autorégulation en cas de dépression. Certaines techniques psychologiques peuvent être apprises indépendamment.

Affirmations

L'assistance psychothérapeutique de la dépression et de la névrose consiste en l'élaboration logique d'une situation traumatique afin d'aider le client à trouver la force de s'en sortir ou du moins de changer sa perception. Souvent, la névrose dépressive est alimentée par diverses croyances irrationnelles qui interfèrent avec le changement de conditions de vie indésirables en conditions plus favorables..

Se débarrasser de ses propres pensées négatives est déjà assez difficile. Dans un état de névrose et de dépression, une personne ne critique pas ses croyances. Habituellement, je suis prêt à les étayer avec des arguments de poids à mon avis personnel. Par conséquent, pour l'auto-traitement des névroses et de la dépression, il est recommandé de pratiquer l'auto-hypnose..

La récitation constante des affirmations (déclarations positives) aide à ajuster la psyché à la recherche d'informations qui confirment leur authenticité. Dès que l'assimilation de nouvelles attitudes par le subconscient est terminée, le fond psycho-émotionnel d'une personne s'améliore, stimulant des changements positifs dans la vie.

L'auto-hypnose aidera à faciliter le processus de changement des attitudes subconscientes:

Relaxation neuromusculaire

Avec une névrose dépressive, une personne essaie souvent de s'éloigner des expériences négatives pour devenir une sorte d'activité distrayante, et de ne pas les rencontrer face à face. Cependant, la psyché continue d'être en tension constante. Sous l'influence du stress chronique, des pinces musculaires se forment chez une personne.

La rigidité musculaire est le côté somatique du processus de suppression des expériences négatives. La relaxation neuromusculaire aide à libérer le stress dans le corps. La méthode est basée sur le fait que la relaxation est mieux ressentie après l'effort..

L'essence de la procédure est de comprimer et de détendre consciemment certains groupes musculaires. En conséquence, les parties du corps où la tension nerveuse chronique s'est accumulée reçoivent du repos.

L'exercice doit être fait assis sur une chaise confortable ou allongé. Vous pouvez atténuer les lumières, allumer une musique calme.

L'art-thérapie

La thérapie d'expression personnelle créative est l'un des moyens les plus abordables de vous aider avec la dépression et la névrose. Jetez vos inquiétudes, vos peurs, vos espoirs sur papier. Écrivez des histoires ou des contes de fées, tenez des journaux.

Essayez de peindre. Dans le même temps, il n'est pas du tout nécessaire d'avoir des compétences et des capacités artistiques. Vous pouvez peindre vos émotions de manière abstraite sous forme de taches de couleur..

Être créatif libère et favorise la réflexion personnelle. Même une simple recherche d'œuvres d'art dans lesquelles d'autres personnes ont mis les mêmes sentiments que vous ressentez peut servir à vous comprendre et à accepter votre condition..

Gymnastique respiratoire pour la névrose et la dépression

Habituellement, la personne ne respire pas assez profondément, n'engageant pas complètement les muscles abdominaux. Dans un état de stress constant, la respiration devient encore plus superficielle. En conséquence, une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans la circulation sanguine pour le fonctionnement normal du corps..

La respiration abdominale permet de soulager les tensions dans le corps, améliore le fonctionnement de tous les systèmes et organes, élimine les douleurs d'origine psychogène et traite l'insomnie. La nécessité de surveiller l'exactitude de l'inspiration et de l'expiration aide à détourner l'attention des pensées sombres, au moins à se détendre temporairement.

Technique pour effectuer des exercices de respiration pour la dépression.

  1. Mettez-vous dans une position dans laquelle votre dos reste droit. Vous pouvez vous allonger sur le dos. Les inspirations et expirations ne doivent se faire que par le nez. Contrôlez la respiration correcte en plaçant une main sur votre ventre et l'autre sur votre sternum. Commencez à respirer lentement en remplissant la zone abdominale.
  2. Lorsque l'abdomen atteint son volume maximal, passez au remplissage du diaphragme avec de l'air. Vous sentirez les côtes inférieures commencer à s'écarter. Une fois que vous avez atteint vos limites, passez à votre poitrine. Aspirez le plus d'air possible et retenez votre souffle pendant quelques instants.
  3. Expirez lentement, en commençant dans l'ordre inverse. Autrement dit, l'air doit d'abord quitter le sternum et ne durer que l'estomac. Idéalement, l'expiration devrait être 3 à 4 fois plus longue que l'inhalation.

La technique de la respiration abdominale est difficile à apprendre du premier coup. Formation nécessaire.
Au début, des étourdissements et un sentiment de peur apparaissent souvent. Cependant, il n'y a pas lieu de s'inquiéter à ce sujet. Ces phénomènes sont associés à l'entrée d'une quantité anormalement élevée d'oxygène dans le corps et finissent par disparaître.

sport

L'activité physique avec névrose et dépression soulage les hormones de stress excessives et dynamise. Le type d'exercice n'est pas essentiel. L'essentiel est de faire de l'exercice régulièrement, mais évitez les efforts excessifs. Essayez de faire vos entraînements de jour dans un parc ou au bord d'un étang. La lumière du soleil, l'air pur et les sons apaisants de la faune ont eux-mêmes un effet curatif sur le corps..

Physiothérapie

Le massage (général, acupression, zone du col cervical, massage aromatique) aidera à améliorer le bien-être dans la névrose dépressive. Un agent thérapeutique efficace est l'électrosleep, l'acupuncture, le darsonval, la chromothérapie, l'hydrothérapie. Cependant, la sélection des procédures doit être effectuée par un physiothérapeute expérimenté, en tenant compte des caractéristiques de votre corps..

C'est une idée fausse courante dans notre culture que le traumatisme n'est pas une menace sérieuse par rapport au traumatisme physique. Par conséquent, beaucoup n'attachent pas beaucoup d'importance aux premiers signes de névrose et de dépression jusqu'à ce que la situation devienne critique. Ne faites pas ces erreurs. Soyez conscient de votre santé mentale.

Comment distinguer la dépression de la névrose

Presque toute la vie d'une personne dépend de l'état psycho-émotionnel - succès au travail, relations personnelles, santé. Ne sachant pas quelle est la différence entre la névrose et la dépression, vous pouvez commencer le développement d'une pathologie, compliquant ainsi son traitement ultérieur. Lors de la première symptomatologie d'un trouble mental, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un examen complet.

Pourquoi les gens pensent-ils que la névrose est une dépression?

Beaucoup de gens confondent ces deux termes, ce qui est compréhensible. La névrose est une définition générale d'un groupe de troubles mentaux et la dépression y est incluse. À cet égard, ces deux concepts sont interconnectés..

Parlez de leurs différences, comparez 1 cm et mm: un millimètre est une composante d'un centimètre, tout comme un état dépressif fait partie d'une névrose. Le traitement des maladies vise à éliminer l'inconfort psychologique.

Névrose, qu'est-ce que c'est

Un terme collectif pour un groupe de troubles mentaux accompagnés de dépression, un état d'anxiété excessive. De telles violations sont dues à l'influence de stimuli externes qui provoquent un épuisement du système nerveux central..

Les raisons de l'apparition d'une névrose peuvent être différentes, provoquant le développement d'un conflit interne latent, incomparable avec les notions d'équilibre mental, de bien-être. Ces facteurs peuvent être des conflits domestiques et professionnels, qui, dans un contexte de fatigue accumulée, peuvent acquérir une importance primordiale pour une personne..

Les signes suivants aideront à reconnaître la neurasthénie:

  • sautes d'humeur soudaines;
  • difficulté de concentration;
  • inconfort désagréable dans différentes parties du corps en l'absence d'autres symptômes de maladies somatiques;
  • troubles du sommeil: insomnie alternant avec somnolence diurne;
  • signes végétatifs: vomissements, nausées, étourdissements, palpitations;
  • sensibilité excessive, irritabilité associée à des affections subjectives.

À certains stades du développement de la névrose, les patients commencent à sentir que quelque chose leur arrive et en parlent souvent à leur entourage et à leurs proches. Il est souhaitable de consulter un médecin en cas de névrose, mais dans certains cas, les individus «accomplis» obtiennent seuls des résultats positifs.

Le traitement de la neurasthénie consiste en un bon repos, des procédures de bien-être, une psychothérapie, une modification de la perception des problèmes accumulés. Aux stades avancés, la pharmacothérapie corrige les troubles autonomes, l'état émotionnel et normalise le sommeil.

Lors du choix des médicaments, il convient de prendre en compte les particularités des activités quotidiennes du patient afin que les effets secondaires des médicaments ne réduisent pas la capacité de travailler.

Dépression, ce qui est commun avec la névrose

Une condition pathologique est l'une des formes les plus courantes de troubles mentaux, accompagnée de dépression, de perte d'intérêt pour ce qui se passe autour, de jugements négatifs. La dépression n'est pas seulement une mauvaise humeur, mais une maladie qui nécessite un traitement adéquat.

La relation entre les deux États est qu’ils s’accompagnent. La névrose dépressive est un syndrome avec des symptômes des deux troubles et a des causes communes. La différence est que la neurasthénie est un état anxieux qui se développe sous l'influence de facteurs négatifs. Dépression - un sentiment de dépression, de tristesse associé au monde psychologique intérieur.

La cause profonde de la névrose dépressive est associée à des événements négatifs:

  1. Perte d'un être aimé.
  2. Changement de résidence: un changement soudain du rythme de vie habituel.
  3. Maladie grave prolongée.
  4. Traumatisme psychique qui a eu lieu dans l'enfance.

Les symptômes de la maladie dépendent du type de trouble psychologique. La principale différence entre la névrose et la dépression prolongée réside dans les méthodes de traitement.

Dans la première condition, l'utilisation d'antidépresseurs ne facilite pas le déroulement de la pathologie, car il n'y a pas de violations des processus biochimiques dans la «matière grise». La névrose est traitée avec des sédatifs, une psychothérapie.

Il peut y avoir d'autres causes de troubles psychologiques associés aux particularités de la vie quotidienne:

  • charges systématiques pendant une longue période, sans repos ni soulagement du stress;
  • désordre sur le plan personnel et domestique;
  • travail acharné excessif;
  • manifestations saisonnières: manque de chaleur, lumière pendant la saison froide, carence en vitamines;
  • environnement négatif dans l'équipe de travail ou la famille.

Une étude détaillée des manifestations caractéristiques des états dépressifs est nécessaire pour distinguer un trouble mental organique d'une névrose. Un diagnostic différentiel adéquat permettra d'apporter au patient les soins médicaux nécessaires.

Les provocateurs biologiques, non associés à ce qui se passe autour et à l'état mental, peuvent également provoquer le développement de dépression et de névroses:

  1. Perturbation de la synthèse des neurotransmetteurs: dopamine, sérotonine.
  2. Maladies endocriniennes.
  3. Violation des rythmes biologiques.
  4. Maladies mentales latentes aux premiers stades de développement (schizophrénie).

La dépression s'accompagne d'une mauvaise humeur, d'une apathie envers tout ce qui se passe autour. La névrose, cependant, comprend un ensemble de nombreux signes, à la fois externes et internes. En sachant distinguer ces deux conditions, vous pouvez faire face à la maladie aux premiers stades de son développement..

Diagnostic des conditions pathologiques

Vous pouvez poser un diagnostic vous-même si vous savez distinguer la dépression de la névrose, mais il est préférable de demander l'aide d'un spécialiste qualifié. Il est facile de confondre les signes de diverses maladies sans l'intervention d'un médecin..

Lorsqu'un patient remarque des symptômes de névrose ou de dépression, mais que leurs causes ne peuvent être établies, les mesures suivantes doivent être prises:

  • consulter un neurologue;
  • faire un don de sang pour les hormones;
  • augmenter l'activité;
  • passer à un régime complet.

Si le patient sait que la cause de l'état dépressif est des problèmes psychologiques, il n'est pas nécessaire d'attendre qu'ils affectent la condition physique, vous devez prendre rendez-vous avec un psychologue, compléter votre vie avec des émotions positives.

Remarquant les symptômes de troubles mentaux chez les proches ou les proches, vous devez communiquer avec la personne, vous renseigner sur son état, lui montrer votre participation à son destin, essayer de discuter du problème et le pousser à le résoudre. Avec le syndrome dépressif, le soutien accélérera le processus de traitement et réduira le risque de développer des conséquences négatives pour le patient.

Les bases de la thérapie complexe

La lutte contre la dépression et la névrose n'est prise en charge que par des spécialistes à vocation étroite: neurologues, psychiatres, psychothérapeutes. Le traitement des maladies consiste en un effet psychothérapeutique visant à normaliser les processus psychologiques. L'utilisation de médicaments pharmacologiques complète la thérapie. Mais dans les premiers stades du développement du syndrome, il est de nature exclusivement auxiliaire..

Parmi les médicaments, les médecins prescrivent:

  1. Complexes multivitaminés.
  2. Médicaments nootropes.
  3. Remèdes homéopathiques.
  4. Les antidépresseurs.

Si vous apprenez correctement, identifiez les symptômes d'un trouble dépressif ou d'une névrose, vous pouvez arrêter la maladie aux premiers stades de son développement..

Un excellent résultat dans le traitement des troubles mentaux est fourni par un ensemble de mesures:

  • massage et thérapie par l'exercice;
  • promenades dans le parc;
  • voyages dans la nature;
  • activités préférées (passe-temps, autres passe-temps qui augmentent une attitude positive);
  • hypnose, acupuncture;
  • méditation, yoga, aromathérapie.

Obtenir un résultat positif durable n'est réel que lors de la détermination des causes réelles de l'état pathologique. Il n'existe pas de méthode standard pour se débarrasser de la maladie. Le traitement dépend de la gravité des symptômes pathologiques.

En médecine, le traitement de la dépression névrotique se déroule en plusieurs étapes:

  1. 1er de 1,5 à 3 mois. Le traitement vise à éliminer les symptômes graves de dépression ou de névrose.
  2. 2ème de 1 à 1,5 mois, caractérisé par la restauration du bien-être du patient. La thérapie consiste à utiliser des antidépresseurs pour prévenir les rechutes.
  3. La dernière étape. Activités de soutien.

La névrose et la dépression sont des pathologies courantes. Leur diagnostic, malgré de petites différences dans le processus pathologique, ne pose pas de difficultés particulières pour les médecins qualifiés. Cependant, la durée et l'efficacité du traitement dépendent de l'exactitude du diagnostic..

Avec une thérapie adéquate, le patient récupère, la qualité de la vie quotidienne s'améliore, sa conscience et ses pensées deviennent plus claires, le contact avec les gens autour de lui est établi.

Une attention particulière doit être portée à la mauvaise humeur, surtout sans raison, à un état de dépression, à une anxiété accrue, à une faiblesse et à une violation du processus d'endormissement. Tout changement durable de l'état de la psyché est une raison de consulter un médecin.

La différence entre la névrose et la dépression prolongée, tout d'abord, réside dans les méthodes de leur traitement. Cela ne vaut pas la peine de faire un diagnostic par vous-même, le pronostic d'un rétablissement complet dépend de son exactitude..

Comment la névrose diffère de la dépression?

Au quotidien, l'expression «je souffre de dépression» est souvent utilisée pour décrire une mauvaise humeur due au stress ou à une fatigue intense. Prenant chaque diminution du fond émotionnel comme un état dépressif, les gens ne font qu'augmenter la confusion en termes. Cependant, une compréhension claire de la différence entre la névrose et la dépression aidera considérablement une personne triste à trouver un moyen de gérer la dépression..

Malgré les similitudes frappantes dans certains des symptômes, les deux conditions diffèrent considérablement. Ce n'est pas seulement un spécialiste qui peut les distinguer les uns des autres. Après avoir examiné et analysé les caractéristiques de chacune des maladies, presque tout le monde peut soupçonner le trouble, ayant vu ses signes chez leurs proches.

Définitions et caractéristiques

Avant de parler des différences entre névrose et dépression, il convient de se plonger dans la définition de chacun de ces concepts et de refléter leurs caractéristiques..

Qu'est-ce que la névrose?

La névrose est un terme collectif désignant un groupe d'états anormaux de la psyché qui ont des caractéristiques communes sous la forme d'un arrière-plan émotionnel réprimé, alarmant, parfois sombre. Ces troubles sont causés par des facteurs externes, perçus négativement, qui entraînent un épuisement du système nerveux..

Les raisons du développement de la névrose peuvent être tout facteur provoquant un conflit interne qui ne correspond pas aux idées d'une personne sur le confort, la tranquillité d'esprit et le bien-être. De telles raisons peuvent être des problèmes au travail, des troubles de la vie de famille et d'autres problèmes quotidiens qui, sur fond de fatigue accumulée, peuvent acquérir une signification hypertrophiée aux yeux d'une personne..

Les caractéristiques suivantes peuvent aider à reconnaître une névrose:

  1. Changements d'humeur fréquents et soudains.
  2. Difficulté à essayer de se concentrer sur quelque chose en particulier.
  3. Douleur dans diverses parties du corps en l'absence d'autres signes de maladies somatiques.
  4. Troubles du sommeil, se manifestant par une difficulté à s'endormir, alternant avec une somnolence diurne; réveils soudains.
  5. Phénomènes végétatifs sous forme de tachycardie, vertiges, nausées et vomissements.
  6. Augmentation de l'irritabilité, du ressentiment, de la labilité émotionnelle combinée à une faiblesse subjective.

La critique de leur bien-être chez ces patients est préservée à un degré ou à un autre. À certains stades du développement d'un état pathologique, ils commencent à sentir que quelque chose ne va pas chez eux et s'en plaignent souvent aux autres.

La recherche d'une aide médicale pour la névrose est hautement souhaitable, cependant, dans certains cas, des personnes volontaires et autonomes parviennent à améliorer leur état par elles-mêmes..

La thérapie des troubles névrotiques est réduite à un régime de travail et de repos à part entière; activités de bien-être; assistance psychothérapeutique, contribuant à la bonne hiérarchisation des affaires; changement d'attitude face aux problèmes accumulés.

Dans les cas avancés, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments pour corriger les troubles autonomes, le sommeil et les antécédents émotionnels. Lors de la prescription de pharmacothérapie, il est nécessaire de prendre en compte la profession du patient afin que les effets secondaires des médicaments ne provoquent pas une diminution encore plus importante de la capacité de travail..

À propos de la dépression

Ce terme est généralement compris comme une maladie caractérisée par une dépression de l'état et ayant un lien direct avec les mécanismes internes des troubles mentaux (cette caractéristique donne naissance au terme «dépression endogène»).

Une analyse détaillée des caractéristiques typiques de la dépression est nécessaire pour distinguer la dépression organique de la névrose. Un diagnostic différentiel opportun permettra de fournir au patient les soins médicaux nécessaires.

Caractéristiques caractéristiques d'un état dépressif:

  1. Diminution marquée de l'humeur. Extérieurement, cette caractéristique se manifeste par la pauvreté, une faible mobilité des expressions faciales. Typiquement, une augmentation de la mélancolie le matin et une légère diminution en fin d'après-midi.
  2. Le ralentissement du rythme de la pensée se manifeste sous la forme d'un discours qui n'était pas inhérent à une personne donnée auparavant; monosyllabes de tours de parole; réfléchir longuement à des questions apparemment simples, qui ne causaient généralement pas de difficultés. La capacité de résoudre même les problèmes les plus élémentaires est perdue.
  3. Lenteur, inhibition des mouvements. Une paresse apparaît, le patient préfère être immobile. La position caractéristique du corps est couché sur le dos avec les bras étendus parallèlement au corps ou assis, en penchant les coudes sur les genoux, en inclinant la tête.
  4. Une tendance à éviter la communication avec d'autres personnes. Parfois, le patient peut être tellement immergé en lui-même qu'il n'est même pas capable de prendre soin de lui-même de base.
  5. Déficience persistante de l'appétit. Le symptôme est si prononcé que le patient perd rapidement du poids. Dans certains cas, il est nécessaire de différencier cette condition du cancer..
  6. Dyssomnie - troubles du sommeil, exprimés en dépression dans une violation du mécanisme d'endormissement, à la suite de laquelle une personne ne dort pas suffisamment. Dans la journée, cela se traduit par une somnolence, une faiblesse, une léthargie..
  7. Un signe diagnostique important: l'absence de dépendance de l'État vis-à-vis des circonstances extérieures. Ni les bonnes nouvelles ni les mauvaises ne provoquent de changement d'humeur..

Les plaintes des patients souffrant de dépression endogène sont tout à fait reconnaissables:

  1. Sentiment de mélancolie lourde et constante, de tristesse.
  2. Le patient se perçoit comme un fardeau inutile qui ne profite à personne.
  3. La caractéristique est la description de son état sous la forme d'un sentiment de "pierre sur le cœur".

La critique de leur état chez les patients, en règle générale, est fortement réduite ou absente, ce qui complique considérablement la communication avec ces patients, empêche le diagnostic et l'initiation rapide du traitement.

Si vous soupçonnez une dépression endogène, il est extrêmement important de ne pas négliger la maladie et de ne pas tarder à consulter un médecin. Un long cours augmente la gravité des symptômes. L'absence de traitement antidépresseur peut entraîner un repli profond du patient dans ses expériences, ainsi que contribuer à l'émergence de tendances suicidaires. Ces patients sont dangereux pour eux-mêmes et nécessitent une surveillance et un contrôle constants..

Caractéristiques comparatives

Une petite analyse comparative aidera à comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression.

Comment déterminer avec précision l'état de névrose et de dépression, sans trop s'attribuer à vous-même

Contenu

  • Caractéristiques distinctives de la névrose
  • La dépression
  • Marques et psychologie

Bonjour chers lecteurs! Je ne comprends pas pourquoi les gens aiment tant s'attribuer divers troubles mentaux. On entend très souvent dire que quelqu'un souffre de «dépression», même s'il s'agit en fait d'une maladie très grave qu'il n'est pas si facile de guérir même avec l'aide d'un spécialiste. Les «patients» après un certain temps sortent tout simplement de cet état, comme s'ils «avaient» eu la grippe la plus courante.

Dans cet article, je vais vous dire quelle est la différence entre la névrose et la dépression en réalité. Vous comprendrez que derrière un beau mot, si souvent utilisé dans la vie de tous les jours, il y a une maladie très grave qui présente un certain nombre de différences entre l'apathie, la psychose, la mauvaise humeur et le découragement..

Eh bien, commençons. Pour commencer, je voudrais parler des concepts de base de «névrose» et de «dépression»: comment faire face à ces affections, quels sont leurs traits distinctifs, quels symptômes accompagnent chacun et bien plus encore.

Seulement 5 minutes et vous pouvez non seulement arrêter de faire des erreurs de terminologie, mais aussi transmettre des informations aux masses, exposer des amis «malades» et leur expliquer qu'ils n'utilisent pas les mots correctement.

Caractéristiques distinctives de la névrose

La névrose est une image collective d'un état émotionnel négatif. C'est avec lui qu'une personne qui s'attribue la «dépression» rencontre le plus souvent.

La névrose peut se manifester de différentes manières: anxiété, dépression, humeur sombre. Le plus souvent, cela est dû à une exposition prolongée à des facteurs environnementaux négatifs - problèmes au travail, dans la vie personnelle, mauvaises relations avec certains membres de la famille, etc. En cela, il est très similaire au stress, cependant, il existe certaines différences..

Le stress est un phénomène temporaire qui passe par certaines étapes. Ils ne sont pas si difficiles à retrouver. Au fil du temps, le stress «libère» une personne, dès que le stress disparaît. Pour l'apparition de névrose, l'impact doit être plus long.

Le plus souvent, une personne qui a cet état se plaint de fatigue, il lui est difficile de concentrer son attention sur une chose, elle revient constamment au «problème», le rencontre et ressent à nouveau une gêne.

Il peut également se plaindre d'insomnie, de tremblements, de maux de tête, de nausées et parfois même de vomissements. Il est épuisé émotionnellement, il lui est difficile de s'endormir la nuit, mais au milieu de la journée, il peut facilement dormir plusieurs heures de suite, mais après cela, il se sent complètement dépassé..

Cependant, il ne perd pas son attitude positive. Certains faits de la réalité peuvent lui causer de la joie, une excitation positive et même du bonheur. Il ne perd pas complètement son humeur optimiste, et parfois il peut se comporter d'une manière tout à fait familière et attrayante..

Dans le cas de la névrose, les médicaments sont rarement utilisés. Un bon repos permet souvent de faire face aux troubles, dans certains cas, une assistance psychologique est nécessaire pour comprendre et résoudre les problèmes.

Je peux vous conseiller le livre "Hormones of Happiness", qui vous aidera dans la prévention de cette maladie.

La dépression

La dépression est un découragement complet, un désir profond, l'isolement du monde, la conscience de sa propre infériorité et de l'inutilité pour quiconque. Ce n'est pas seulement une mauvaise humeur ou un stress, mais un trouble anxieux à part entière..

En règle générale, l'apparition de la dépression est facilitée par une sorte d'expérience sérieuse qui progresse sous l'influence des caractéristiques internes d'une personne. Même la mort d'un être cher ou d'autres situations mortelles et extrêmes ne provoquent pas de dépression chez tout le monde..

La personne cesse de répondre à ce qui se passe. C'est la principale différence entre la dépression et la névrose. Il arrête de prendre des nouvelles, de les diviser en bonnes et mauvaises. Le plus intéressant est que même après avoir éliminé la cause de la dépression, il est impossible d'y faire face. Au fil du temps, l'état sombre ne fait qu'empirer.

La seule chose qui aide à faire face à la maladie est la pharmacothérapie et la supervision d'un spécialiste.

Marques et psychologie

Le mot dépression est devenu une marque commerciale qui aide à vendre des produits allant des livres à la valériane. En principe, cela se produit avec une variété de termes et de phénomènes psychologiques. C'est très triste.

Je peux vous conseiller sur le livre d'Anton Zainiev "A Guide to Mental Disorders", qui vous aidera à comprendre ce qu'est le trouble bipolaire, qui est en fait un sociopathe, ce qui signifie le mot "trouble anxieux", "trouble déficitaire de l'attention", "schizophrénie", " psychose "et" psychopathie ", et bien plus encore.

Découvrez ce que ces termes signifient réellement. Ne soyez pas simplement un profane qui prononce des mots sans en comprendre le sens. Efforcez-vous d'être plus érudit que les autres. Avec cet article, vous avez déjà fait un grand pas dans cette direction. Ne vous arrêtez pas. Jusqu'à la prochaine fois et n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter. Plus à venir.

Différences entre la névrose et la dépression

Signes de névrose et de dépression et en quoi ils diffèrent de la mauvaise humeur

La dépression est devenue un mot à la mode. On n'hésite pas à dire "j'ai une dépression", si seulement l'ambiance se dégrade. En fait, il y a une énorme différence entre une mauvaise humeur et une dépression..

Si la première est une condition transitoire, la seconde est une maladie grave..

Comment savoir s'il est temps d'aller chez le médecin? Apprendre à distinguer les signes de névrose et de dépression ou de manque de traitement de la simple fatigue ou de la mauvaise humeur.

Dépression ou mauvaise humeur?

Une mauvaise humeur est une condition humaine normale. Vous ne pouvez pas toujours être heureux de vous-même et de la vie: de temps en temps, toute personne vit des accès de mauvaise humeur, de mélancolie ou de dépression. Le seul problème est que la dépression extérieure est très similaire à la mauvaise humeur la plus banale..

Ainsi, dans les deux cas, tout autour est vu dans une lumière noire ou, au contraire, cela semble gris et sans espoir, des larmes et de l'irritabilité sont notées. Comment savoir ce que c'est?

En fait, distinguer la mauvaise humeur de la dépression est assez simple - beaucoup plus facile que de distinguer la dépression de la névrose..

La mauvaise humeur dépend toujours des circonstances extérieures. Mais la dépression dépend toujours de l'état interne. Les circonstances externes de la vie ne peuvent provoquer la dépression qu'au tout début, mais ne l'affectent en aucun cas - elles ne s'intensifient pas, ne s'affaiblissent pas.

Vous pouvez également comprendre ce que vous avez à l'aide d'un simple test: vous devez imaginer que les circonstances extérieures ont changé. Par exemple, beaucoup d'argent est apparu, des vacances tant attendues. Si ces pensées provoquent un changement d'humeur, des pensées lumineuses apparaissent, il y a simplement une détérioration temporaire de l'humeur. Dans la vraie dépression, aucun changement extérieur agréable ne provoque de mouvement de l'âme..

De mauvaise humeur, l'agression d'une personne est dirigée contre le monde, dans la dépression, contre elle-même. Les personnes qui sont dans un état dépressif sont sujettes à l'auto-flagellation et à l'auto-accusation. Chez une personne simplement de mauvaise humeur, l'estime de soi ne souffre pas et ne change pas à la baisse.

Avec une mauvaise humeur, ainsi qu'avec la dépression, des problèmes de sommeil surviennent. Mais lorsque l'humeur est basse, il est difficile de s'endormir. Le rêve lui-même est assez complet.

Avec la dépression, la qualité du sommeil change, il devient superficiel, intermittent et n'apporte pas de repos. Avec la dépression, des exacerbations saisonnières sont notées. Une personne peut se sentir pire le matin que le soir..

De mauvaise humeur, une personne se sent le plus mal le soir..

Le plus important est la durée du symptôme. Les mauvaises humeurs ne durent pas longtemps. Si cela dure plus de deux semaines sans aucun changement, alors nous parlons d'un état dépressif..

Avec la dépression, il devient difficile pour une personne de s'évaluer correctement, les circonstances extérieures, la réalité dans son ensemble. Elle est caractérisée par une triade - une diminution persistante de l'humeur, du retard moteur et mental.

Cela se manifeste par de l'apathie ou de l'anxiété, des difficultés de concentration, des difficultés à gérer les pensées, de la fatigue, de la faiblesse, un manque d'appétit. La dépression se caractérise par une incapacité à profiter de la vie et un refus de communiquer (refus de communiquer, difficultés de communication, incapacité à maintenir une conversation).

Dans les cas graves, des manifestations physiques s'ajoutent aux manifestations mentales - problèmes du tractus gastro-intestinal, perturbation du travail de nombreux organes.

La mauvaise humeur est le moyen le plus simple de faire la différence entre une dépression modérée et sévère. De plus, tous les signes de dépression sont si prononcés qu'il est presque impossible de se tromper. Mais une dépression légère ressemble fortement à une mauvaise humeur: une personne n'est satisfaite de rien, mais sa capacité de travail est presque normale, et son état s'améliore même..

La dépression peut être de nature différente, donc un traitement différent est nécessaire..

Si cette condition est causée par une violation des processus biochimiques dans le cerveau, un traitement médicamenteux à long terme avec des antidépresseurs sera nécessaire..

Une mauvaise humeur ne nécessite pas de traitement: vous devez supprimer le facteur de stress, et parfois simplement dormir ou partir en vacances. Avec la dépression, aucune vacances ne contribuera à améliorer la condition..

Dépression ou névrose?

La névrose se manifeste également dans un état dépressif et anxieux. Par conséquent, il peut être facilement confondu avec la dépression. Surtout avec une dépression anxieuse, lorsqu'une personne n'est pas apathique, mais inutilement agitée. Une sorte de névrose, de nombreux médecins considèrent la neurasthénie, qui est une déplétion sévère du système nerveux..

Seul un spécialiste peut faire un diagnostic précis ici. Mais même une personne ordinaire peut encore faire la distinction entre la dépression et la névrose par un certain nombre de signes..

Il est important de suivre où les changements de comportement humain ont commencé. La névrose est toujours causée par des causes externes. La dépression, même avec de bonnes causes externes, est causée par.

La réaction névrotique est souvent plus courte. La dépression est à long terme - si elle n'est pas traitée, elle dure des mois et des années, conduisant au syndrome suicidaire. Une névrose provoque rarement des pensées suicidaires..

Pour la névrose, d'autres symptômes sont également caractéristiques, avec lesquels les gens vont souvent chez des médecins de diverses spécialités. Ceux-ci incluent la fatigue, l'insomnie, les étourdissements, les maux de tête, les palpitations de nature incertaine, les douleurs cardiaques, les vomissements en sueur, l'anxiété, les doigts tremblants, les douleurs d'estomac, les troubles intestinaux.

Pour les névroses, état d'agitation, la peur est caractéristique. Dans le même temps, une personne peut éprouver des peurs complètement différentes, dont le nombre se multiplie.

Les plus fréquents sont la peur de la mort, la peur pour les êtres chers, la peur d'une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, le cancer, la peur des hauteurs, des rues, des gens. Avec une peur de la communication, une personne a peur de communiquer avec les gens, mais en ressent le besoin.

Lorsqu'elle est déprimée, une personne ne ressent pas le besoin de communiquer. Avec la dépression, les peurs dérangent rarement - une personne n'a peur ni pour sa propre vie ni pour la vie des autres.

Il existe de nombreux types de névroses. C'est pour eux que les états obsessionnels sont caractéristiques qui peuvent empêcher une personne de vivre une vie bien remplie..

Une autre différence est qu'avec la névrose, la prise d'antidépresseurs ne conduit pas à un soulagement, car il n'y a pas de violations des réactions biochimiques dans le cerveau. La psychothérapie et les sédatifs peuvent aider à la névrose.

Névrose ou psychose?

Il est assez facile de distinguer les réactions névrotiques de la psychose, bien que souvent un névrosé puisse ne pas ressembler à une personne adéquate en parfaite santé. En effet, certains rituels obsessionnels tels que le lavage sans fin des mains, le nettoyage, la disposition maniaque de la vaisselle dans un certain ordre, le comptage des objets, peuvent conduire à l'hypothèse de gros problèmes..

Mais une personne souffrant de névrose ou de réactions névrotiques se rend compte de la présence d'un problème et se rend compte que son comportement l'empêche de vivre.

Il peut être conscient du lien de son comportement avec le monde extérieur, comprend que son comportement est causé par des raisons externes et essaie de les éliminer.

Les patients atteints de névrose comprennent la nécessité d'un traitement et sollicitent eux-mêmes l'aide de spécialistes. Les névroses sont réversibles, c'est-à-dire qu'elles ont juste besoin d'être complètement guéries..

La psychose est un trouble mental persistant dans lequel une personne se perçoit lui-même et le monde de manière inadéquate. Une personne ne se contrôle pas et vit dans une réalité différente.

On peut noter ici les hallucinations, les illusions, les délires obsessionnels, les changements de personnalité, les troubles de la mémoire et du comportement..

Avec la psychose, une personne ne croit pas avoir besoin d'aide et peut même percevoir agressivement tout traitement. Il ne se critique pas..

La psychose commence imperceptiblement, les changements de personnalité se produisent progressivement, le problème se développe sur une longue période. La névrose débute souvent de manière très précise et vous pouvez même retracer quel événement l'a provoquée. La névrose ne se transforme jamais en psychose, il n'y a donc pas lieu d'avoir peur.

Il est possible de guérir la névrose, la psychose est très difficile à traiter.

Neurasthénie

La neurasthénie est un type léger de névrose causée par le stress et le surmenage. Un surmenage prolongé du système nerveux entraîne son épuisement. Une soi-disant dépression nerveuse se produit et une neurasthénie se développe.

Elle se caractérise par une fatigue rapide, mentale et physique, une faiblesse, une insomnie, une apathie. Très souvent, l'irritabilité se développe et les choses les plus inoffensives, comme le rire ou les appels téléphoniques, peuvent irriter et provoquer des accès de colère. Avec la neurasthénie, il est difficile de se concentrer sur une chose.

Si le problème va trop loin, des larmes se développent. Une personne souffrant de neurasthénie peut pleurer sans aucune raison: les larmes peuvent provoquer des sons durs, la sonnette de la porte, une lumière vive.

Contrairement à la dépression et à la névrose, la neurasthénie est traitée assez facilement. Mais ici, tout d'abord, il est important de renforcer le système nerveux, ce qui nécessite un long repos et l'élimination du stress..

Il est nécessaire de changer de mode de vie: ce ne sont pas les médicaments qui fonctionnent le mieux, mais la marche, le jogging, les procédures aquatiques, en particulier la natation, un bon sommeil et une bonne nutrition avec une abondance de vitamines.

Avec la neurasthénie, les sédatifs simples aident bien - valériane, agripaume.

Ainsi, une mauvaise humeur est le signe de nombreuses maladies. Ayant senti que le monde avait perdu ses couleurs, vous devez vous écouter et comprendre ce qui a causé la perte de force et la mauvaise humeur. Et cela, à son tour, vous aidera à contacter le bon spécialiste à temps.

En quoi la névrose diffère-t-elle de la dépression: comment déterminer

Presque toute la vie d'une personne dépend de l'état psycho-émotionnel - succès au travail, relations personnelles, santé. Ne sachant pas quelle est la différence entre la névrose et la dépression, vous pouvez commencer le développement d'une pathologie, compliquant ainsi son traitement ultérieur. Lors de la première symptomatologie d'un trouble mental, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un examen complet.

Pourquoi les gens pensent-ils que la névrose est une dépression?

Beaucoup de gens confondent ces deux termes, ce qui est compréhensible. La névrose est une définition générale d'un groupe de troubles mentaux et la dépression y est incluse. À cet égard, ces deux concepts sont interconnectés..

Parlez de leurs différences, comparez 1 cm et mm: un millimètre est une composante d'un centimètre, tout comme un état dépressif fait partie d'une névrose. Le traitement des maladies vise à éliminer l'inconfort psychologique.

Névrose, qu'est-ce que c'est

Un terme collectif pour un groupe de troubles mentaux accompagnés de dépression, un état d'anxiété excessive. De telles violations sont dues à l'influence de stimuli externes qui provoquent un épuisement du système nerveux central..

Les raisons de l'apparition d'une névrose peuvent être différentes, provoquant le développement d'un conflit interne latent, incomparable avec les notions d'équilibre mental, de bien-être. Ces facteurs peuvent être des conflits domestiques et professionnels, qui, dans un contexte de fatigue accumulée, peuvent acquérir une importance primordiale pour une personne..

Les signes suivants aideront à reconnaître la neurasthénie:

  • sautes d'humeur soudaines;
  • difficulté de concentration;
  • inconfort désagréable dans différentes parties du corps en l'absence d'autres symptômes de maladies somatiques;
  • troubles du sommeil: insomnie alternant avec somnolence diurne;
  • signes végétatifs: vomissements, nausées, étourdissements, palpitations;
  • sensibilité excessive, irritabilité associée à des affections subjectives.

À certains stades du développement de la névrose, les patients commencent à sentir que quelque chose leur arrive et en parlent souvent à leur entourage et à leurs proches. Il est souhaitable de consulter un médecin en cas de névrose, mais dans certains cas, les individus «accomplis» obtiennent seuls des résultats positifs.

Le traitement de la neurasthénie consiste en un bon repos, des procédures de bien-être, une psychothérapie, une modification de la perception des problèmes accumulés. Aux stades avancés, la pharmacothérapie corrige les troubles autonomes, l'état émotionnel et normalise le sommeil.

Lors du choix des médicaments, il convient de prendre en compte les particularités des activités quotidiennes du patient afin que les effets secondaires des médicaments ne réduisent pas la capacité de travailler.

Les sautes d'humeur soudaines sont des signes de neurasthénie

Dépression, ce qui est commun avec la névrose

Une condition pathologique est l'une des formes les plus courantes de troubles mentaux, accompagnée de dépression, de perte d'intérêt pour ce qui se passe autour, de jugements négatifs. La dépression n'est pas seulement une mauvaise humeur, mais une maladie qui nécessite un traitement adéquat.

La relation entre les deux États est qu’ils s’accompagnent. La névrose dépressive est un syndrome avec des symptômes des deux troubles et a des causes communes. La différence est que la neurasthénie est un état anxieux qui se développe sous l'influence de facteurs négatifs. Dépression - un sentiment de dépression, de tristesse associé au monde psychologique intérieur.

La dépression n'est pas seulement une mauvaise humeur, c'est une maladie

La cause profonde de la névrose dépressive est associée à des événements négatifs:

  1. Perte d'un être aimé.
  2. Changement de résidence: un changement soudain du rythme de vie habituel.
  3. Maladie grave prolongée.
  4. Traumatisme psychique qui a eu lieu dans l'enfance.

Les symptômes de la maladie dépendent du type de trouble psychologique. La principale différence entre la névrose et la dépression prolongée réside dans les méthodes de traitement.

Dans la première condition, l'utilisation d'antidépresseurs ne facilite pas le déroulement de la pathologie, car il n'y a pas de violations des processus biochimiques dans la «matière grise». La névrose est traitée avec des sédatifs, une psychothérapie.

Il peut y avoir d'autres causes de troubles psychologiques associés aux particularités de la vie quotidienne:

  • charges systématiques pendant une longue période, sans repos ni soulagement du stress;
  • désordre sur le plan personnel et domestique;
  • travail acharné excessif;
  • manifestations saisonnières: manque de chaleur, lumière pendant la saison froide, carence en vitamines;
  • environnement négatif dans l'équipe de travail ou la famille.

Une étude détaillée des manifestations caractéristiques des états dépressifs est nécessaire pour distinguer un trouble mental organique d'une névrose. Un diagnostic différentiel adéquat permettra d'apporter au patient les soins médicaux nécessaires.

La névrose est un trouble neuropsychiatrique qui se manifeste par divers symptômes psycho-émotionnels, comportementaux et somatiques

Les provocateurs biologiques, non associés à ce qui se passe autour et à l'état mental, peuvent également provoquer le développement de dépression et de névroses:

  1. Perturbation de la synthèse des neurotransmetteurs: dopamine, sérotonine.
  2. Maladies endocriniennes.
  3. Violation des rythmes biologiques.
  4. Maladies mentales latentes aux premiers stades de développement (schizophrénie).

La dépression s'accompagne d'une mauvaise humeur, d'une apathie envers tout ce qui se passe autour. La névrose, cependant, comprend un ensemble de nombreux signes, à la fois externes et internes. En sachant distinguer ces deux conditions, vous pouvez faire face à la maladie aux premiers stades de son développement..

Diagnostic des conditions pathologiques

Vous pouvez poser un diagnostic vous-même si vous savez distinguer la dépression de la névrose, mais il est préférable de demander l'aide d'un spécialiste qualifié. Il est facile de confondre les signes de diverses maladies sans l'intervention d'un médecin..

Lorsqu'un patient remarque des symptômes de névrose ou de dépression, mais que leurs causes ne peuvent être établies, les mesures suivantes doivent être prises:

  • consulter un neurologue;
  • faire un don de sang pour les hormones;
  • augmenter l'activité;
  • passer à un régime complet.

Si le patient sait que la cause de l'état dépressif est des problèmes psychologiques, il n'est pas nécessaire d'attendre qu'ils affectent la condition physique, vous devez prendre rendez-vous avec un psychologue, compléter votre vie avec des émotions positives.

Remarquant les symptômes de troubles mentaux chez les proches ou les proches, vous devez communiquer avec la personne, vous renseigner sur son état, lui montrer votre participation à son destin, essayer de discuter du problème et le pousser à le résoudre. Avec le syndrome dépressif, le soutien accélérera le processus de traitement et réduira le risque de développer des conséquences négatives pour le patient.

Pour diagnostiquer un état pathologique, vous devriez consulter un neuropathologiste

Les bases de la thérapie complexe

La lutte contre la dépression et la névrose n'est traitée que par des spécialistes à vocation étroite: neurologues, psychiatres, psychothérapeutes.

Le traitement des maladies consiste en un effet psychothérapeutique visant à normaliser les processus psychologiques. Complète la thérapie avec l'utilisation de médicaments pharmacologiques.

Mais dans les premiers stades du développement du syndrome, il est de nature exclusivement auxiliaire..

Parmi les médicaments, les médecins prescrivent:

  1. Complexes multivitaminés.
  2. Médicaments nootropes.
  3. Remèdes homéopathiques.
  4. Les antidépresseurs.

Si vous apprenez correctement, identifiez les symptômes d'un trouble dépressif ou d'une névrose, vous pouvez arrêter la maladie aux premiers stades de son développement..

En tant que thérapie, les médecins prescrivent des complexes multivitaminés

Un excellent résultat dans le traitement des troubles mentaux est fourni par un ensemble de mesures:

  • massage et thérapie par l'exercice;
  • promenades dans le parc;
  • voyages dans la nature;
  • activités préférées (passe-temps, autres passe-temps qui augmentent une attitude positive);
  • hypnose, acupuncture;
  • méditation, yoga, aromathérapie.

Obtenir un résultat positif durable n'est réel que lors de la détermination des causes réelles de l'état pathologique. Il n'existe pas de méthode standard pour se débarrasser de la maladie. Le traitement dépend de la gravité des symptômes pathologiques.

En médecine, le traitement de la dépression névrotique se déroule en plusieurs étapes:

  1. 1er de 1,5 à 3 mois. Le traitement vise à éliminer les symptômes graves de dépression ou de névrose.
  2. 2ème de 1 à 1,5 mois, caractérisé par la restauration du bien-être du patient. La thérapie consiste à utiliser des antidépresseurs pour prévenir les rechutes.
  3. La dernière étape. Activités de soutien.

Un excellent résultat dans le traitement est donné par le massage et la thérapie par l'exercice

La névrose et la dépression sont des pathologies courantes. Leur diagnostic, malgré de petites différences dans le processus pathologique, ne pose pas de difficultés particulières pour les médecins qualifiés. Cependant, la durée et l'efficacité du traitement dépendent de l'exactitude du diagnostic..

Avec une thérapie adéquate, le patient récupère, la qualité de la vie quotidienne s'améliore, sa conscience et ses pensées deviennent plus claires, le contact avec les gens autour de lui est établi.

Une attention particulière doit être portée à la mauvaise humeur, surtout sans raison, à un état de dépression, à une anxiété accrue, à une faiblesse et à une violation du processus d'endormissement. Tout changement durable de l'état de la psyché est une raison de consulter un médecin.

La différence entre la névrose et la dépression prolongée, tout d'abord, réside dans les méthodes de leur traitement. Cela ne vaut pas la peine de faire un diagnostic par vous-même, le pronostic d'un rétablissement complet dépend de son exactitude..

Comment la névrose dépressive diffère de la dépression, les symptômes, les causes et le traitement du trouble

Diverses névroses, la dépression deviennent de plus en plus les compagnons constants d'une personne dans les conditions difficiles de la vie moderne. La clé du succès du traitement des troubles mentaux est un diagnostic précis. Par conséquent, avant de se lancer dans la recherche de méthodes de traitement, il est nécessaire de comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression..

Comment distinguer la névrose de la dépression?

La névrose et la dépression sont différentes, mais il existe également de nombreuses similitudes entre ces troubles, ce qui peut entraîner une certaine confusion. Certains psychothérapeutes définissent même la névrose comme un symptôme de dépression situationnelle. En général, on peut dire que la différence entre la névrose et la dépression est qu'il s'agit d'un trouble relativement moins dangereux.

La dépression clinique et la névrose dépressive présentent les symptômes similaires suivants: faible fond émotionnel, affections physiques d'origine psychogène, retard mental.

Cependant, avec la nervosité dépressive, la gravité des symptômes n'atteint pas le niveau d'une psychose distincte, c'est-à-dire que l'état mental d'une personne n'est pas si grave. La violation de l'intégrité et de l'organisation de l'activité mentale n'est pas observée.

L'intérêt pour les relations avec les autres et la capacité de travailler restent pratiquement les mêmes. Avec la nervosité dépressive, la capacité à se contrôler est également conservée, il n'y a pas de pensées suicidaires.

Névrose dépressive: symptômes, traitement, pronostic

En général, les manifestations physiques de la dépression et de la névrose sont similaires:

  • troubles de l'appétit qui provoquent des maladies du système digestif;
  • hypotension artérielle;
  • migraine;
  • douleur dans la poitrine et les organes digestifs;
  • difficulté à se concentrer, réflexion lente;
  • diminution de la libido;
  • troubles du sommeil.

Avec une névrose dépressive, une personne est également tourmentée par des pensées et des états obsessionnels, des épisodes d'auto-flagellation et d'irritabilité. Dans les moments de sensations fortes, la température corporelle peut augmenter, des étourdissements, des nausées, des vomissements peuvent survenir.

La névrose dépressive étant souvent plus prononcée au niveau physiologique, il est facile de se tromper lors du diagnostic. Surtout en ce qui concerne le trouble chez les enfants.

Il est plus facile de définir la névrose dépressive par des symptômes émotionnels chez les adultes, car ils sont capables de rendre compte plus précisément de leur état..

Lorsqu'une maladie survient chez les bébés, ses symptômes sont souvent confondus avec le développement de pathologies physiques ou de troubles du comportement.

Les enfants semblent régresser dans leur développement, abandonner les normes de comportement apprises: ils arrêtent d'obéir, font des crises de colère ou, au contraire, sont indifférents à tout ce qui se passe. Les plus jeunes ont une énurésie et une encoprésie.

La névrose dépressive est traitable. En recherchant une aide professionnelle à temps, vous pouvez compter sur une rémission complète. Si, cependant, un traitement rapide de la névrose dépressive n'est pas effectué, cela peut se transformer en un trouble de la personnalité plus grave, dont les compagnons sont diverses phobies, réactions hystériques, crises de panique.

La durée du traitement de la névrose dépressive dépend de l'état de négligence, du niveau de motivation de la personne et de la méthode de traitement choisie..

Par exemple, la Gestalt thérapie peut nécessiter un an de visites régulières chez un spécialiste, bien que les premiers résultats puissent être ressentis après les dix premières séances. L'hypnose aide à se débarrasser des signes de névrose et de dépression en quelques séances seulement.

Cependant, cela nécessite parfois une stabilisation des résultats de la thérapie sous la forme de procédures hypnotiques répétées après un certain temps. Vous pouvez en savoir plus sur la méthode ici:

Causes de la névrose et de la dépression

La névrose dépressive se développe dans le contexte d'un stress chronique ou d'un événement traumatique ponctuel.

Les facteurs les plus courants dans le développement de la névrose dépressive sont les suivants:

  • long séjour dans une situation de conflit;
  • la nécessité de garder le silence sur quelque chose est une raison courante du développement de la névrose chez les enfants et les adolescents;
  • difficultés financières;
  • se séparer d'un être cher;
  • la nécessité de s'engager dans une entreprise détestée;
  • complexes - par exemple, associés à un handicap ou à des défauts d'apparence.

Ces problèmes ne conduisent pas toujours à la névrose ou à la dépression. Tout dépend de la stabilité mentale de l'individu et de ses caractéristiques de personnalité. Les types caractéristiques suivants appartiennent au groupe de risque.

  1. Des individus responsables, exigeants, habitués à retenir les émotions, s'interdisent toute manifestation de faiblesse.
  2. Les personnes anxieuses qui ont du mal à s'adapter au changement et qui ont du mal à faire des choix indépendants si nécessaire.

Ces caractéristiques caractéristiques dépendent non seulement des caractéristiques de l’éducation, mais sont également associées à une prédisposition génétique..

Comment se débarrasser de la dépression et de la névrose?

Parfois, il suffit de changer la situation, d'éliminer le facteur qui a causé l'état névrotique, pour que la personne se sente une amélioration. Mais souvent, il n'est pas possible de changer immédiatement les conditions de vie. Or la névrose dépressive s'est déjà développée à tel point que de telles mesures sont insuffisantes. Par conséquent, le traitement du trouble nécessite une approche différente..

Médicaments pour la névrose et la dépression

Tout d'abord, des antidépresseurs sont prescrits (Fluvoxamine, Trazodone, Humoril, Imipramine). Le schéma thérapeutique de la névrose ou de la dépression, si nécessaire, comprend également des antipsychotiques, des nootropiques, des sédatifs.

Si une personne se plaint d'épisodes d'irritabilité, elle lui prescrit des sédatifs (Valoserdin, Nervoflux) ou des antipsychotiques à petites doses (Sulpiride, Thioridazin). Pour surmonter la sensation de fatigue et retrouver la capacité de penser clairement, des nootropiques (Piracetam, Phenibut) et des toniques (Zhenseng, Schisandra, Pantokrin) sont prescrits.

Important! Ne vous soignez pas. Seul un psychothérapeute peut vous prescrire un médicament adapté, en tenant compte des particularités du tableau clinique du trouble et de toutes les contre-indications possibles pour des raisons de santé.

Au début du traitement de la névrose et de la dépression, les gens se précipitent souvent pour éliminer les symptômes physiologiques de la maladie et s'y arrêter. Cependant, les antidépresseurs pour la névrose ne sont qu'un complément.

Même une thérapie pharmacologique bien choisie sans travail psychologique d'accompagnement ne donnera qu'un soulagement partiel et temporaire..

Il est nécessaire de demander l'aide d'un spécialiste, par exemple Nikita V. Baturin, qui enseignera les compétences d'autorégulation en cas de dépression. Certaines techniques psychologiques peuvent être apprises indépendamment.

Affirmations

L'assistance psychothérapeutique de la dépression et de la névrose consiste en l'élaboration logique d'une situation traumatique afin d'aider le client à trouver la force de s'en sortir ou du moins de changer sa perception. Souvent, la névrose dépressive est alimentée par diverses croyances irrationnelles qui interfèrent avec le changement de conditions de vie indésirables en conditions plus favorables..

Se débarrasser de ses propres pensées négatives est déjà assez difficile. Dans un état de névrose et de dépression, une personne ne critique pas ses croyances. Habituellement, je suis prêt à les étayer avec des arguments de poids à mon avis personnel. Par conséquent, pour l'auto-traitement des névroses et de la dépression, il est recommandé de pratiquer l'auto-hypnose..

La récitation constante des affirmations (déclarations positives) aide à ajuster la psyché à la recherche d'informations qui confirment leur authenticité. Dès que l'assimilation de nouvelles attitudes par le subconscient est terminée, le fond psycho-émotionnel d'une personne s'améliore, stimulant des changements positifs dans la vie.

L'auto-hypnose aidera à faciliter le processus de changement des attitudes subconscientes:

Relaxation neuromusculaire

Avec une névrose dépressive, une personne essaie souvent de s'éloigner des expériences négatives pour devenir une sorte d'activité distrayante, et de ne pas les rencontrer face à face. Cependant, la psyché continue d'être en tension constante. Sous l'influence du stress chronique, des pinces musculaires se forment chez une personne.

La rigidité musculaire est le côté somatique du processus de suppression des expériences négatives. La relaxation neuromusculaire aide à libérer le stress dans le corps. La méthode est basée sur le fait que la relaxation est mieux ressentie après l'effort..

L'essence de la procédure est de comprimer et de détendre consciemment certains groupes musculaires. En conséquence, les parties du corps où la tension nerveuse chronique s'est accumulée reçoivent du repos.

L'exercice doit être fait assis sur une chaise confortable ou allongé. Vous pouvez atténuer les lumières, allumer une musique calme.

L'art-thérapie

La thérapie d'expression personnelle créative est l'un des moyens les plus abordables de vous aider avec la dépression et la névrose. Jetez vos inquiétudes, vos peurs, vos espoirs sur papier. Écrivez des histoires ou des contes de fées, tenez des journaux.

Essayez de peindre. Dans le même temps, il n'est pas du tout nécessaire d'avoir des compétences et des capacités artistiques. Vous pouvez peindre vos émotions de manière abstraite sous forme de taches de couleur..

Être créatif libère et favorise la réflexion personnelle. Même une simple recherche d'œuvres d'art dans lesquelles d'autres personnes ont mis les mêmes sentiments que vous ressentez peut servir à vous comprendre et à accepter votre condition..

Gymnastique respiratoire pour la névrose et la dépression

Habituellement, la personne ne respire pas assez profondément, n'engageant pas complètement les muscles abdominaux. Dans un état de stress constant, la respiration devient encore plus superficielle. En conséquence, une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans la circulation sanguine pour le fonctionnement normal du corps..

La respiration abdominale permet de soulager les tensions dans le corps, améliore le fonctionnement de tous les systèmes et organes, élimine les douleurs d'origine psychogène et traite l'insomnie. La nécessité de surveiller l'exactitude de l'inspiration et de l'expiration aide à détourner l'attention des pensées sombres, au moins à se détendre temporairement.

Technique pour effectuer des exercices de respiration pour la dépression.

  1. Mettez-vous dans une position dans laquelle votre dos reste droit. Vous pouvez vous allonger sur le dos. Les inspirations et expirations ne doivent se faire que par le nez. Contrôlez la respiration correcte en plaçant une main sur votre ventre et l'autre sur votre sternum. Commencez à respirer lentement en remplissant la zone abdominale.
  2. Lorsque l'abdomen atteint son volume maximal, passez au remplissage du diaphragme avec de l'air. Vous sentirez les côtes inférieures commencer à s'écarter. Une fois que vous avez atteint vos limites, passez à votre poitrine. Aspirez le plus d'air possible et retenez votre souffle pendant quelques instants.
  3. Expirez lentement, en commençant dans l'ordre inverse. Autrement dit, l'air doit d'abord quitter le sternum et ne durer que l'estomac. Idéalement, l'expiration devrait être 3 à 4 fois plus longue que l'inhalation.

La technique de la respiration abdominale est difficile à apprendre du premier coup. Formation nécessaire.
Au début, des étourdissements et un sentiment de peur apparaissent souvent. Cependant, il n'y a pas lieu de s'inquiéter à ce sujet. Ces phénomènes sont associés à l'entrée d'une quantité anormalement élevée d'oxygène dans le corps et finissent par disparaître.

sport

L'activité physique avec névrose et dépression soulage les hormones de stress excessives et dynamise. Le type d'exercice ne joue pas un rôle significatif.

L'essentiel est de faire de l'exercice régulièrement, mais évitez les efforts excessifs. Essayez de vous entraîner pendant la journée dans un parc ou au bord d'un étang.

La lumière du soleil, l'air pur et les sons apaisants de la faune ont eux-mêmes un effet curatif sur le corps..

Physiothérapie

Le massage (général, acupression, zone du col cervical, massage aromatique) aidera à améliorer le bien-être dans la névrose dépressive. Un agent thérapeutique efficace est l'électrosleep, l'acupuncture, le darsonval, la chromothérapie, l'hydrothérapie. Cependant, la sélection des procédures doit être effectuée par un physiothérapeute expérimenté, en tenant compte des caractéristiques de votre corps..

C'est une idée fausse courante dans notre culture que le traumatisme n'est pas une menace sérieuse par rapport au traumatisme physique. Par conséquent, beaucoup n'attachent pas beaucoup d'importance aux premiers signes de névrose et de dépression jusqu'à ce que la situation devienne critique. Ne faites pas ces erreurs. Soyez conscient de votre santé mentale.

Comment la névrose diffère de la dépression?

Au quotidien, l'expression «je souffre de dépression» est souvent utilisée pour décrire une mauvaise humeur due au stress ou à une fatigue intense.

En prenant chaque diminution du fond émotionnel pour un état dépressif, les gens ne font qu'augmenter la confusion en termes de.

Cependant, une compréhension claire de la différence entre la névrose et la dépression aidera considérablement une personne triste à trouver un moyen de gérer la dépression..

Malgré les similitudes frappantes dans certains des symptômes, les deux conditions diffèrent considérablement. Ce n'est pas seulement un spécialiste qui peut les distinguer les uns des autres. Après avoir examiné et analysé les caractéristiques de chacune des maladies, presque tout le monde peut soupçonner le trouble, ayant vu ses signes chez leurs proches.

Définitions et caractéristiques

Avant de parler des différences entre névrose et dépression, il convient de se plonger dans la définition de chacun de ces concepts et de refléter leurs caractéristiques..

Qu'est-ce que la névrose?

La névrose est un terme collectif désignant un groupe d'états anormaux de la psyché qui ont des caractéristiques communes sous la forme d'un arrière-plan émotionnel réprimé, alarmant, parfois sombre. Ces troubles sont causés par des facteurs externes, perçus négativement, qui entraînent un épuisement du système nerveux..

Les raisons du développement de la névrose peuvent être tout facteur provoquant un conflit interne qui ne correspond pas aux idées d'une personne sur le confort, la tranquillité d'esprit et le bien-être. De telles raisons peuvent être des problèmes au travail, des troubles de la vie de famille et d'autres problèmes quotidiens qui, sur fond de fatigue accumulée, peuvent acquérir une signification hypertrophiée aux yeux d'une personne..

Les caractéristiques suivantes peuvent aider à reconnaître une névrose:

  1. Changements d'humeur fréquents et soudains.
  2. Difficulté à essayer de se concentrer sur quelque chose en particulier.
  3. Douleur dans diverses parties du corps en l'absence d'autres signes de maladies somatiques.
  4. Troubles du sommeil, se manifestant par une difficulté à s'endormir, alternant avec une somnolence diurne; réveils soudains.
  5. Phénomènes végétatifs sous forme de tachycardie, vertiges, nausées et vomissements.
  6. Augmentation de l'irritabilité, du ressentiment, de la labilité émotionnelle combinée à une faiblesse subjective.

La critique de leur bien-être chez ces patients est préservée à un degré ou à un autre. À certains stades du développement d'un état pathologique, ils commencent à sentir que quelque chose ne va pas chez eux et s'en plaignent souvent aux autres.

La recherche d'une aide médicale pour la névrose est hautement souhaitable, cependant, dans certains cas, des personnes volontaires et autonomes parviennent à améliorer leur état par elles-mêmes..

La thérapie des troubles névrotiques est réduite à un régime de travail et de repos à part entière; activités de bien-être; assistance psychothérapeutique, contribuant à la bonne hiérarchisation des affaires; changement d'attitude face aux problèmes accumulés.

Dans les cas avancés, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments pour corriger les troubles autonomes, le sommeil et les antécédents émotionnels. Lors de la prescription de pharmacothérapie, il est nécessaire de prendre en compte la profession du patient afin que les effets secondaires des médicaments ne provoquent pas une diminution encore plus importante de la capacité de travail..

À propos de la dépression

Ce terme est généralement compris comme une maladie caractérisée par une dépression de l'état et ayant un lien direct avec les mécanismes internes des troubles mentaux (cette caractéristique donne naissance au terme «dépression endogène»).

Une analyse détaillée des caractéristiques typiques de la dépression est nécessaire pour distinguer la dépression organique de la névrose. Un diagnostic différentiel opportun permettra de fournir au patient les soins médicaux nécessaires.

Caractéristiques caractéristiques d'un état dépressif:

  1. Diminution marquée de l'humeur. Extérieurement, cette caractéristique se manifeste par la pauvreté, une faible mobilité des expressions faciales. Typiquement, une augmentation de la mélancolie le matin et une légère diminution en fin d'après-midi.
  2. Le ralentissement du rythme de la pensée se manifeste sous la forme d'un discours qui n'était pas inhérent à une personne donnée auparavant; monosyllabes de tours de parole; réfléchir longuement à des questions apparemment simples, qui ne causaient généralement pas de difficultés. La capacité de résoudre même les problèmes les plus élémentaires est perdue.
  3. Lenteur, inhibition des mouvements. Une paresse apparaît, le patient préfère être immobile. La position caractéristique du corps est couché sur le dos avec les bras étendus parallèlement au corps ou assis, en penchant les coudes sur les genoux, en inclinant la tête.
  4. Une tendance à éviter la communication avec d'autres personnes. Parfois, le patient peut être tellement immergé en lui-même qu'il n'est même pas capable de prendre soin de lui-même de base.
  5. Déficience persistante de l'appétit. Le symptôme est si prononcé que le patient perd rapidement du poids. Dans certains cas, il est nécessaire de différencier cette condition du cancer..
  6. Dyssomnie - troubles du sommeil, exprimés en dépression dans une violation du mécanisme d'endormissement, à la suite de laquelle une personne ne dort pas suffisamment. Dans la journée, cela se traduit par une somnolence, une faiblesse, une léthargie..
  7. Un signe diagnostique important: l'absence de dépendance de l'État vis-à-vis des circonstances extérieures. Ni les bonnes nouvelles ni les mauvaises ne provoquent de changement d'humeur..

Les plaintes des patients souffrant de dépression endogène sont tout à fait reconnaissables:

  1. Sentiment de mélancolie lourde et constante, de tristesse.
  2. Le patient se perçoit comme un fardeau inutile qui ne profite à personne.
  3. La caractéristique est la description de son état sous la forme d'un sentiment de "pierre sur le cœur".

La critique de leur état chez les patients, en règle générale, est fortement réduite ou absente, ce qui complique considérablement la communication avec ces patients, empêche le diagnostic et l'initiation rapide du traitement.

Si vous soupçonnez une dépression endogène, il est extrêmement important de ne pas négliger la maladie et de ne pas tarder à consulter un médecin. Un long cours augmente la gravité des symptômes.

L'absence de traitement antidépresseur peut conduire à une prise en charge approfondie du patient dans ses expériences, ainsi que contribuer à l'apparition de tendances suicidaires.

Ces patients sont dangereux pour eux-mêmes et nécessitent une surveillance et un contrôle constants..

Caractéristiques comparatives

Une petite analyse comparative aidera à comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression.

Névrose Dépression
Les raisonsFacteurs exogènes à long terme de coloration négative, provoquant un inconfort personnel, perturbant la façon habituelle des choses, forçant à quitter la zone de confort.Le point de départ, en règle générale, devient un événement profondément traumatisant. Le développement ultérieur des symptômes pathologiques se produit sous l'influence de caractéristiques mentales internes..
Plaintes typiques• Fatigue et léthargie associées à des troubles du sommeil. • Symptômes végétatifs. • Instabilité émotionnelle, sautes d'humeur fréquentes. • Les réactions émotionnelles sont quelque peu redondantes: l'irritabilité est possible jusqu'à l'agressivité.• Désir profond. • Séparation du monde, inutilité.
Dynamique des symptômes selon les circonstancesSi le facteur externe qui a causé le traumatisme initial et conduit au développement de la maladie est éliminé, les symptômes de la névrose peuvent régresser progressivement.Apparaissant pour la première fois après un événement traumatique, les symptômes ne régressent pas car les causes de la maladie sont éliminées. C'est la caractéristique qui distingue la dépression de la névrose. Au contraire, le patient perd progressivement la capacité de réagir émotionnellement aux nouvelles heureuses et tristes. Il semble oublier comment donner une évaluation émotionnelle des événements.
Attitude émotionnelleMalgré la diminution du contexte émotionnel et la fatigue chronique, le patient ne perd pas la capacité de regarder avec optimisme vers l'avenir s'il y a une opportunité de résoudre des problèmes.Dans la perception du patient, la coloration sombre de la réalité prévaut de plus en plus.
Tactique• Aide psychologique pour comprendre le problème et trouver une solution. • Un sommeil suffisant; mode de travail et de repos. • Physiothérapie et thérapie par l'exercice. • Si nécessaire, exposition minimale aux médicaments.• Traitement médicamenteux utilisant des médicaments du groupe des antidépresseurs. •Psychothérapie. • Dans les cas graves, une supervision et une supervision accrues par un spécialiste sont nécessaires.

Comment déterminer avec précision l'état de névrose et de dépression, sans trop s'attribuer à vous-même

  • 1 Caractéristiques distinctives de la névrose
  • 2 Dépression
  • 3 Marques et psychologie

Bonjour chers lecteurs! Je ne comprends pas pourquoi les gens aiment s'attribuer divers troubles mentaux..

On entend très souvent dire que quelqu'un souffre de "dépression", bien qu'il s'agisse en fait d'une maladie très grave qu'il n'est pas si facile de guérir même avec l'aide d'un spécialiste.

Les «patients» après un certain temps sortent tout simplement de cet état, comme s'ils «avaient» eu la grippe la plus courante.

Dans cet article, je vais vous dire quelle est la différence entre la névrose et la dépression en réalité. Vous comprendrez que derrière un beau mot, si souvent utilisé dans la vie de tous les jours, il y a une maladie très grave qui présente un certain nombre de différences entre l'apathie, la psychose, la mauvaise humeur et le découragement..

Eh bien, commençons. Pour commencer, je voudrais parler des concepts de base de «névrose» et de «dépression»: comment faire face à ces affections, quels sont leurs traits distinctifs, quels symptômes accompagnent chacun et bien plus encore.

Seulement 5 minutes et vous pouvez non seulement arrêter de faire des erreurs de terminologie, mais aussi transmettre des informations aux masses, exposer des amis «malades» et leur expliquer qu'ils n'utilisent pas les mots correctement.

Caractéristiques distinctives de la névrose

La névrose est une image collective d'un état émotionnel négatif. C'est avec lui qu'une personne qui s'attribue la «dépression» rencontre le plus souvent.

La névrose peut se manifester de différentes manières: anxiété, dépression, humeur sombre. Le plus souvent, cela est dû à une exposition prolongée à des facteurs environnementaux négatifs - problèmes au travail, dans la vie personnelle, mauvaises relations avec certains membres de la famille, etc. En cela, il est très similaire au stress, cependant, il existe certaines différences..

Le stress est un phénomène temporaire qui passe par certaines étapes. Ils ne sont pas si difficiles à retrouver. Au fil du temps, le stress «libère» une personne, dès que le stress disparaît. Pour l'apparition de névrose, l'impact doit être plus long.

Le plus souvent, une personne qui a cet état se plaint de fatigue, il lui est difficile de concentrer son attention sur une chose, elle revient constamment au «problème», le rencontre et ressent à nouveau une gêne.

Il peut également se plaindre d'insomnie, de tremblements, de maux de tête, de nausées et parfois même de vomissements. Il est épuisé émotionnellement, il lui est difficile de s'endormir la nuit, mais au milieu de la journée, il peut facilement dormir plusieurs heures de suite, mais après cela, il se sent complètement dépassé..

Cependant, il ne perd pas son attitude positive. Certains faits de la réalité peuvent lui causer de la joie, une excitation positive et même du bonheur. Il ne perd pas complètement son humeur optimiste, et parfois il peut se comporter d'une manière tout à fait familière et attrayante..

Dans le cas de la névrose, les médicaments sont rarement utilisés. Un bon repos permet souvent de faire face aux troubles, dans certains cas, une assistance psychologique est nécessaire pour comprendre et résoudre les problèmes.

Je peux vous conseiller le livre "Hormones of Happiness", qui vous aidera dans la prévention de cette maladie.

La dépression

La dépression est un découragement complet, un désir profond, l'isolement du monde, la conscience de sa propre infériorité et de l'inutilité pour quiconque. Ce n'est pas seulement une mauvaise humeur ou un stress, mais un trouble anxieux à part entière..

En règle générale, l'apparition de la dépression est facilitée par une sorte d'expérience sérieuse qui progresse sous l'influence des caractéristiques internes d'une personne. Même la mort d'un être cher ou d'autres situations mortelles et extrêmes ne provoquent pas de dépression chez tout le monde..

La personne cesse de répondre à ce qui se passe. C'est la principale différence entre la dépression et la névrose. Il arrête de prendre des nouvelles, de les diviser en bonnes et mauvaises. Le plus intéressant est que même après avoir éliminé la cause de la dépression, il est impossible d'y faire face. Au fil du temps, l'état sombre ne fait qu'empirer.

La seule chose qui aide à faire face à la maladie est la pharmacothérapie et la supervision d'un spécialiste.

Marques et psychologie

Le mot dépression est devenu une marque commerciale qui aide à vendre des produits allant des livres à la valériane. En principe, cela se produit avec une variété de termes et de phénomènes psychologiques. C'est très triste.

Je peux vous conseiller sur le livre d'Anton Zainiev "A Guide to Mental Disorders", qui vous aidera à comprendre ce qu'est le trouble bipolaire, qui est en fait un sociopathe, ce qui signifie le mot "trouble anxieux", "trouble déficitaire de l'attention", "schizophrénie", " psychose "et" psychopathie ", et bien plus encore.

Découvrez ce que ces termes signifient réellement. Ne soyez pas simplement un profane qui prononce des mots sans en comprendre le sens. Efforcez-vous d'être plus érudit que les autres. Avec cet article, vous avez déjà fait un grand pas dans cette direction. Ne vous arrêtez pas. Jusqu'à la prochaine fois et n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter. Plus à venir.