Négativisme - causes, symptômes, traitement

Le terme «négativisme» désigne une forme spécifique de comportement humain lorsque, sans raison apparente, il fait preuve de résistance en réponse à des facteurs externes d'influence. En psychologie, un tel terme est utilisé comme une désignation de la nature contradictoire du sujet, agissant à l'opposé des attentes des autres, voire à l'encontre du bénéfice personnel..

Au sens le plus large du terme, le négativisme fait référence à la perception négative d'une personne de son environnement dans son ensemble. De quoi s'agit-il et dans quels cas cette désignation est utilisée, nous décrirons plus en détail ci-dessous.

Comportement spécifique et principales raisons de sa manifestation

Le négativisme en tant que forme d'activité comportementale humaine peut être un trait de caractère ou une qualité situationnelle. Il peut se manifester sous la forme d'une insatisfaction exprimée de manière démonstrative, dans une tendance à la pensée et aux déclarations négatives, dans une vision de leurs seuls défauts chez les autres, dans une humeur hostile.

Si nous supposons qu'une personne est un être programmable, alors il devient clair quel est le facteur qui provoque le négativisme. Dès la naissance et tout au long de l'enfance, l'individu reçoit de nombreuses attitudes différentes de l'extérieur. Ainsi, sa conscience se forme et certaines réactions se développent..

Il convient de noter que dans tout un tel «ensemble d'attitudes», il y a toujours des conditions préalables négatives qui se développent chez un enfant quand on lui dit quelque chose avec lequel il n'est pas d'accord. C'est ce désaccord qui est posé dans une «boîte» distante du subconscient et qui peut se manifester au fil du temps sous la forme de tels complexes ou traits de caractère spécifiques, tels que:

  • Timidité.
  • La différence.
  • Sentiments de culpabilité ou de solitude.
  • Incapacité à être indépendant.
  • Suspicion excessive.
  • Stealth et bien d'autres.

Des exemples de phrases qui prédisposent au développement du négativisme, qu'un enfant peut entendre dans l'enfance, peuvent être: «ne tourne pas», «ne monte pas», «ne crie pas», «ne fais pas ça», «ne fais confiance à personne», etc. Il semblerait que les mots inoffensifs que les parents utilisent pour protéger et protéger leur enfant contre les erreurs sont absorbés par lui à un niveau inconscient et à l'avenir, ils commencent simplement à empoisonner sa vie..

La chose la plus dangereuse est qu'une fois qu'elle est apparue, l'attitude négative ne disparaît pas. Il commence à se manifester dans presque tout à travers les émotions, les sentiments ou le comportement..

Formes d'activité comportementale

Le terme «négativisme» est souvent utilisé en pédagogie. Il est utilisé en relation avec les enfants qui se caractérisent par une activité d'opposition dans les relations avec les personnes âgées et ceux qui devraient être une autorité pour eux (parents, grands-parents, éducateurs, enseignants, enseignants).

En psychologie, en lien avec le concept de négativisme, deux formes principales de l'activité comportementale du sujet sont considérées:

1. Le négativisme actif est une forme de comportement d'un individu dans lequel il exprime avec acuité et assez de zèle sa résistance en réponse à toute tentative d'influence extérieure sur lui. Les sous-espèces de cette forme de négativisme sont des manifestations physiologiques (la protestation d'une personne s'exprime par le refus de manger, le refus de faire ou de dire quoi que ce soit) et paradoxales (désir intentionnel de faire quelque chose dans l'autre sens)..

2. Le négativisme passif est une forme de comportement qui s'exprime dans le mépris absolu de l'individu pour les demandes ou les demandes. Chez un enfant dans la vie de tous les jours, cette forme se manifeste sous la forme d'un refus de faire ce qu'on lui demandait, même si le déni va à l'encontre de ses propres désirs. Par exemple, lorsqu'un enfant se voit offrir de la nourriture, mais qu'il refuse obstinément.

Le négativisme observé chez les enfants mérite une attention particulière. Cela est dû au fait que l'enfant utilise souvent cette forme de résistance, en l'opposant à une attitude négative imaginaire ou réellement existante à son égard de la part des adultes. Dans de telles situations, les attitudes négatives deviennent permanentes et se manifestent sous forme de caprices, d'agressivité, d'isolement, de grossièreté, etc..

Les raisons du négativisme manifesté chez les enfants comprennent, tout d'abord, l'insatisfaction à l'égard de certains de leurs besoins et désirs. Exprimant son besoin d'approbation ou de communication et ne recevant pas de réponse, l'enfant est plongé dans ses expériences. En conséquence, l'irritabilité psychologique commence à se développer, dans le contexte de laquelle le négativisme se manifeste..

À mesure que l'enfant grandira, il deviendra conscient de la nature de ses expériences, ce qui, à son tour, permettra aux émotions négatives de se manifester beaucoup plus souvent. Le blocage prolongé et la négligence des besoins d'un enfant par les adultes et les parents peuvent conduire à ce que le déni devienne un trait permanent..

Cause et effet

De telles situations en psychologie sont considérées comme difficiles, mais pas critiques. Des techniques professionnelles opportunes aideront à identifier, éliminer et prévenir les tendances négatives dans le comportement du sujet.

En même temps, il ne faut pas penser que le négativisme est un trait caractéristique uniquement des enfants. Le négativisme se manifeste souvent chez les adolescents, les adultes et même les personnes âgées. Les raisons de la manifestation d'attitudes négatives en réponse à des stimuli externes peuvent être des changements dans la vie sociale de l'individu, des traumatismes psychologiques, des situations stressantes et des périodes de crise. Cependant, dans tous les cas, la raison principale du négativisme exprimé est les défauts de l'éducation et de l'attitude envers la vie, qui s'est formée dans certaines conditions..

Pour déterminer les attitudes négatives formées et empêcher leur développement à l'avenir, un diagnostic psychologique d'un patient potentiel doit être effectué. Ensuite, il y a un travail pour éliminer ou atténuer les manifestations négatives chez le sujet. Premièrement, le problème initial qui a provoqué le développement de l'attitude négative est éradiqué..

De plus, la pression sur l'individu est éliminée pour qu'il puisse «débloquer» et évaluer la situation réelle. Les adultes seront aidés par la technique de la connaissance de soi, lorsque, au cours de son travail avec un psychologue, une personne est immergée dans ses propres souvenirs et peut trouver la raison de son insatisfaction afin d'éliminer les conséquences.

Bien que le négativisme soit un phénomène assez courant chez les gens modernes, il peut être facilement corrigé. Avec un appel opportun à l'aide d'un spécialiste, une personne pourra se débarrasser du déni et cesser de voir un négatif dans l'environnement. Auteur: Elena Suvorova

Négativisme et surmonter

STO - SYNDROME D'ÉCHEC TOTAL

Ceci, bien sûr, n'est pas une station-service, mais un syndrome d'échec total..
On pense qu'une infection de l'oreille a transformé la fille mignonne et joyeuse en un monstre féroce qui a dû être gardé enfermé. Elle a refusé de manger, de parler ou même de quitter sa chambre..
Il y a neuf mois, l'Anglais Anna Trickett était une femme rieuse ordinaire avec de nombreux amis. Elle adorait passer du temps avec sa famille et ses camarades de classe. Désormais les parents de cette fillette de 10 ans disent qu'une "bête" s'est installée dans leur maison, qui grogne dessus, les mord, se bat, refusant résolument de manger, de parler ou même de quitter la pièce.

Une otite, dont Anna a été victime, a conduit au développement d'une maladie très rare appelée en psychiatrie le syndrome du refus total. Il n'y a que 3 cas connus de ce syndrome à travers le Royaume-Uni. Les personnes affectées évitent la lumière du soleil, elles deviennent retirées et extrêmement agressives envers les autres.
Anna passe la majeure partie de la journée sous les couvertures de son lit. Des rideaux épais aux fenêtres empêchent le soleil de pénétrer dans la pièce. La fille crie après ses parents, et très souvent elle doit être gavée.
Le syndrome de refus omniprésent est une maladie mal comprise et plutôt grave, après laquelle la guérison est longue et difficile. Le trouble nécessite des soins particuliers et un traitement personnalisé. Cependant, il n'y a pas de garantie à cent pour cent de guérison pour les victimes du syndrome. Il se développe souvent après une infection..
Parfois, Anna a crié et hurlé si déchirant que les voisins ont même appelé la police, pensant que la fille était victime d'intimidation. Et les parents sont au désespoir, il leur semble que le diable lui-même a infiltré leur fille, comme dans le célèbre film "L'Exorciste".

Comme on le savait, l'ancienne épouse de l'ex-chancelier allemand Helmut Kohl Hannelore Kohl est décédée volontairement, incapable de supporter plus longtemps la souffrance due à une maladie douloureuse - une allergie à la lumière. L'incapacité à tolérer la lumière du soleil a conduit le patient à une profonde dépression et au suicide..


L'ESPRIT DE RÉSISTANCE OU DE NÉGATIVISME

Le négativisme (négativisme anglais; de Lat. Negatio - négation), tout d'abord, signifie opposition dénuée de sens, dépourvue de motifs raisonnables de résistance du sujet aux influences exercées sur lui. Le concept de «négativisme» n'était à l'origine utilisé qu'en relation avec des phénomènes pathologiques qui surviennent dans certaines formes de maladie mentale, comme la schizophrénie. Chez les malades mentaux, le négativisme ne se manifeste pas tant comme un esprit de contradiction, mais comme un rejet catégorique de toute action et une résistance à leur mise en œuvre..
En pédagogie, le négativisme se retrouve chez les enfants par rapport aux exigences des adultes. L'une de ses formes est l'entêtement, derrière lequel se cache un motif d'affirmation de soi. Le plus souvent, le négativisme signifie le négativisme comportemental - une tendance à refuser ou à essayer de tout faire dans l'autre sens, au mépris des demandes et des exigences..
Il existe deux formes de négativisme: passif, qui se traduit par un refus de satisfaire aux exigences, et actif, dans lequel des actions sont effectuées à l'opposé de celles requises. Négativisme passif - ignorer les demandes et les demandes. Négativisme actif (comportement de protestation) - une personne fait le contraire, peu importe ce qu'on lui demande, ses désirs seront toujours directement opposés à ce qui a été proposé.

De plus, il existe des types de négativisme qui se transforment en enseignements basés sur des principes négatifs, par exemple, AGNOSTICISME ou ATHÉISME. De plus, la dépression et l'agression sont les conséquences du négativisme. Le contraire du négativisme est la compréhension, la coopération, le soutien.

Le négativisme est typique des enfants en période de crise d'âge, par exemple pour les adolescents et les personnes âgées. Le négativisme a tendance à s'intensifier pendant les périodes d'échec personnel. Lorsque le négativisme est associé à une mauvaise santé générale ou à une mauvaise humeur, il est plus souvent de nature totale, se manifestant par le comportement, le style de communication et la vision de la vie..

Le négativisme peut se manifester par rapport à certaines personnes ou à un groupe de personnes. Par exemple, il semble à une personne que son individualité est supprimée dans cette société, puis elle essaie de tout faire «pas comme les autres». Il est difficile pour un type de personne négatif de vivre seul, mais il est encore plus difficile de vivre à côté de lui, car il électrise tout le monde autour..
Il est difficile de faire des affaires constructives avec de telles personnes, car elles se caractérisent par une attitude négative pour voir le négatif dans la vie: erreurs, problèmes et lacunes. Étonnamment, mais les personnalités négatives trouvent facilement un langage commun les unes avec les autres, versant ensemble de la boue sur les autres.

Il est beaucoup plus difficile de remarquer un négativisme profond chez une personne, quand extérieurement elle semble avoir une attitude positive envers les gens, mais en lui-même réagit à eux avec un préjugé négatif, ne leur faisant pas confiance, voyant l'intention et le sabotage dans tout, accusant et soupçonnant, provoque le négativisme des autres.
Les raisons du négativisme sont diverses, parmi lesquelles les racines génétiques, l'influence des niveaux hormonaux et l'environnement culturel général. Mais en lui, vous devez voir l'essence de la racine - l'action de l'esprit sombre des ténèbres.

Le négativisme est un comportement humain, qui se manifeste par une tendance à affronter et à contredire les autres. Avec le négativisme actif, une personne fait exactement le contraire de ce qu'on lui demande de faire (par exemple, plisse les yeux au moment où on lui demande de les ouvrir). Ce comportement est relativement rare chez l'adulte et s'accompagne généralement d'autres manifestations de catatonie. Avec le négativisme passif, la sociabilité d'une personne est considérablement réduite (par exemple, elle arrête de manger). Cette condition survient souvent avec la schizophrénie et la dépression..


NÉGATIVISME ET AGRESSION: PRÉCÉDENTS BIBLIQUES

Négativisme, agressivité. C'est la réaction de l'esprit du mal à Christ et à ses serviteurs. L'esprit de contradiction démontre le négativisme passif et l'esprit d'opposition est actif. Avec une telle négativité spirituelle, toutes les instructions provoquent une opposition hostile..
Le vent opposé - Euroclydon (Actes 27:14) - a soufflé contre le Seigneur et l'apôtre Paul. Le pharaon têtu et têtu, qui s'est rebellé contre Moïse, est mort dans la mer Rouge. Korah et ses complices sont descendus vivants aux enfers. Absalom s'est pendu à un arbre. Semey, qui a lancé du blasphème, des pierres et de la poussière sur David, a été tué plus tard. Haman pendu à un poteau.
Les ennemis de Jésus ont reçu le châtiment. Tous les opposants à la vérité, qui se déchaînent, se sont ruinés. "Souviens-toi, n'oublie pas à quel point tu as provoqué le Seigneur ton Dieu dans le désert: depuis le jour où tu as quitté le pays d'Égypte, jusqu'au jour où tu es arrivé dans ce lieu, tu as résisté au Seigneur" (Deut. 9: 7).

Je citerai encore quelques fragments de l'Écriture qui parlent du négativisme des adversaires de Dieu, autrement appelés les «fils de la résistance».
"Jannes et Jambres se sont opposés à Moïse" (2 Tim. 3: 8).
«Celui qui vient de Dieu entend les paroles de Dieu. C'est pourquoi vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu »(Jean 8:47).
«Et quand Il a dit cela, tous ceux qui s'opposaient à Lui avaient honte; et tout le peuple se réjouit de toutes ses œuvres glorieuses "(Luc 13:17).
«Pieds cruels! des gens au cœur et aux oreilles incirconcis! vous résistez toujours au Saint-Esprit, comme vos pères, vous aussi »(Actes 7:51).
". car une grande et large porte m'a été ouverte, et il y a beaucoup d'adversaires »(1 Cor. 16: 9).
«Et le sorcier Elima. se sont opposés à eux, essayant de détourner le proconsul de la foi "(Actes 13: 8).
«Mais comme ils résistaient et maudissaient (les Corinthiens), il secoua ses vêtements et leur dit: Votre sang est sur vos têtes; Je suis propre; désormais je vais vers les Gentils "(Actes 18: 6).
". nous ne trouvons rien de mauvais chez cette personne; si un esprit ou un ange lui a parlé, ne résistons pas à Dieu »(Actes 23: 9).
«Par conséquent, celui qui résiste à l'autorité s'oppose à l'ordonnance de Dieu. Mais ceux qui s'opposent seront condamnés. »(Rom. 13: 2).
"Votre adversaire le diable marche comme un lion rugissant" (1 Pierre 5: 8).
«Et vous, mort à cause de vos transgressions et de vos péchés, dans lesquels vous avez vécu autrefois, selon la coutume de ce monde, selon la volonté du prince qui domine l'air, l'esprit travaillant maintenant dans les fils de la désobéissance» (Éph. 2: 1).
"Puis mettre à mort... la fornication, l'impureté, la passion, le mauvais désir et la convoitise, qui est de l'idolâtrie, pour laquelle la colère de Dieu vient contre les fils de la désobéissance" (Colossiens 3: 5-6).
«Que personne ne vous séduise par des paroles creuses, car c'est là que vient la colère de Dieu contre les fils de la désobéissance; par conséquent, ne participez pas avec eux »(Éph. 5: 6).
". car la désobéissance est autant un péché que la sorcellerie, et la rébellion l'est autant qu'une idolâtrie »(1 Samuel 15:23).
". une parole saine, pas honteuse, pour que l'adversaire soit honteux, n'ayant rien à dire de mal sur nous »(Tite 2: 8).
«Et maintenant je vous le dis. car si cette entreprise et cette affaire sont des hommes, alors elles seront détruites, mais si elles viennent de Dieu, vous ne pouvez pas les détruire; méfiez-vous, de peur que vous ne deveniez ennemis de Dieu », dit Gamaliel (Actes 5: 38-39).
«Si vous écoutez sa voix et faites tout ce que je dis, alors je serai l'ennemi de vos ennemis et l'ennemi de vos adversaires» (Ex. 23:22).
«Et n'ayez peur des adversaires en rien: pour eux c'est un présage de destruction, et pour vous - le salut. Et cela vient de Dieu »(Phil. 1:28).


NÉGATIVISME DES SUPERSTITIONS ET PRÉDICTIONS

Le Christ a dit à propos du but de sa venue sur terre: «Je suis la lumière venue dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne reste pas dans les ténèbres» (Jean 12:46). Apparaissant à l'apôtre Paul sur le chemin de Damas, Jésus lui offrit l'œuvre d'un évangéliste parmi les Juifs et les Gentils, afin «d'ouvrir les yeux pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu» (Actes 26:18). En fait, le négativisme est un déficit de lumière spirituelle émanant de la vraie Lumière, qui, selon les paroles de l'apôtre Jean, éclaire toute personne qui vient au monde (Jean 1: 9).
La souveraineté est la foi avec un signe moins. Une obscurité de superstition et de préjugés saisit le cœur de nombreuses personnes aujourd'hui. Puisque la superstition déclenche le mécanisme de la peur, elle tend à «créer un éléphant à partir d'une mouche» et présente des obstacles sous la forme des gigantesques fils de l'Anak, à cause desquels il est prétendument impossible d'entrer dans la terre promise. La peur enracinée dans la conscience est nourrie de l'extérieur et de l'intérieur ("de l'extérieur de l'attaque, de l'intérieur de la peur" - a témoigné l'apôtre Paul). De l'intérieur, du subconscient, des expériences d'enfance, des expériences oubliées, des informations génétiquement codées provenant de l'époque des ancêtres païens émergent, tout cela envahit par une «boule de neige» de circonstances défavorables et d'émotions négatives et conduit une personne à des phobies: peur de l'obscurité, espaces confinés, hauteurs, voyages en public transport, manie de persécution. La victime de la peur tombe dans un «cercle vicieux» en raison de la distorsion de ce qu'elle a vu et de la répétition de ce qui s'est passé.
La peur se multiplie, augmente à la valeur négative du "Goliath invincible", asservit la victime à la dépendance servile du "complexe d'infériorité".

Le président des National Institutes of Health des États-Unis, David Larison, a déclaré que la vraie foi en Dieu avait des effets curatifs et préventifs. Par exemple, les patients qui professent une foi sincère en Dieu meurent beaucoup moins souvent que les athées dans la première moitié de l'année après une chirurgie à cœur ouvert. Parmi les personnes qui vont à l'église, le taux de mortalité est beaucoup plus bas. Les personnes profondément religieuses sont moins susceptibles de souffrir de dépression et de récupérer plus rapidement. La religion des patients a un effet positif sur l'évolution de nombreuses affections - des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux au cancer. Bien sûr, le caractère catégorique de cette question piquante est inacceptable, et la foi, avant tout, concerne la sphère de l'esprit, mais la tendance générale est telle que l'esprit a un effet positif sur la somatique et nous permet de considérer la foi en Dieu comme un moyen spirituellement et même physiquement (somatiquement) sain..
Ce n'est pas un hasard dans le livre des Proverbes (3: 5 et 7-8): "Faites confiance au Seigneur de tout votre cœur. Craignez le Seigneur et éloignez-vous du mal: ce sera la santé pour votre corps et la nourriture pour vos os.".

Bien sûr, tout le monde aspire à la santé et au bonheur. Mais pour atteindre le bonheur, il faut éviter la misère. Comment éviter ces «récifs» de malheur? Les gens disent: vous devez connaître les signes folkloriques. Ces présages sont classés comme bons ou mauvais. Les bons incluent un fer à cheval trouvé, une mouche prise dans une soupe, des plats cassés, un œil droit ou une main droite qui démange. Les mauvais présages incluent une rencontre avec un chat noir ou une femme portant des seaux vides, saupoudré de sel, le treizième, un chien hurlant, soi-disant aux morts.

Une fois, je suis venu vers un certain croyant et j'ai tendu la main pour le saluer. Et il demande à franchir le seuil de la maison, expliquant qu'on ne peut pas se saluer à travers le seuil. Il ne sait pas pourquoi. Et c'est une superstition païenne, procédant du fait que les esprits des morts, qui étaient loin des corps enterrés aux portes des habitations, peuvent insulter et nuire aux vivants. D'où les tentatives d'attacher les jambes des parents décédés et l'obligation obligatoire de les délier avant l'enterrement, afin qu '«ils iraient avec leurs propres pieds au Royaume des Cieux». Et certains ont même mis de la nourriture sur la tombe, pour que l'âme ait quelque chose à manger au début. Le cœur de ces rêveurs qui ont été embrassés par leurs parents décédés dans un rêve ou traînés par la main quelque part sont remplis d'horreur et de panique particulière. En règle générale, les gens se réveillent avec des sueurs froides. Apparemment, ils ne veulent pas vraiment aller à l'éternité, bien qu'ils se considèrent comme des croyants et chantent fort sur leur patrie céleste..
Je me souviens d'être allé à l'église pour le service divin. Devant moi, il y a une vieille femme. Et soudain un chat noir croise son chemin. Grand-mère s'est arrêtée. Moi aussi. Pas parce qu'il avait peur de quelque chose. Cette situation s'est présentée à moi comme un laboratoire psychologique expérimental. Je me demande ce que la vieille femme fera ensuite? Trois options sont généralement recommandées: soit donner à votre voisin la possibilité de franchir la ligne fatale, soit saisir un bouton, soit cracher par-dessus l'épaule gauche. La vieille femme a choisi de ne pas risquer et a choisi la quatrième option: elle s'est retournée et est retournée faire le tour de tout le pâté de maisons. J'avais pitié de ses pauvres jambes. Eh bien, comme on dit, la tête superstitieuse ne laisse pas reposer les jambes.

Deux écoliers marchent. Et un chat noir traverse leur chemin.
- Euh, je n'ai pas de chance, - se lamente-t-on, - maintenant j'aurai définitivement un diable.
- Vous parlez de bêtises. Mais je n'ai peur de rien et traverse hardiment la route.
- Oui, tu te sens bien. Après tout, vous enseignez vos cours jour et nuit!
Dans une certaine mesure, la connaissance, en particulier la connaissance spirituelle, aide à surmonter les préjugés. Il fut un temps où les chats étaient divinisés. En particulier, en Egypte, pour une insulte infligée à un chat, par exemple, si quelqu'un lui marchait accidentellement la queue, était passible d'une amende importante. Le meurtre de cet animal sacré entraînait la peine de mort. La mort du chat a été accompagnée de nombreux jours de deuil. Au fil du temps, les chats ont commencé à être considérés comme porteurs d'esprits maléfiques et détruits sans pitié.

Les préjugés persistent et affectent même les écrivains. On pense que si un manuscrit tombe sur le sol, vous devez immédiatement vous asseoir dessus, sinon il ne sera pas imprimé. Il y a aussi la coutume de frapper au bois.
Et combien de personnes croient que si un couteau tombe, un homme viendra rendre visite, si une fourchette est une femme.
Pourquoi est-il recommandé de cracher sur l'épaule gauche? Là, disent-ils, il y a un mauvais esprit, et à droite il y a un ange gardien. Par conséquent, supposément, si l'œil droit démange, c'est à la joie, et l'œil gauche aux larmes. Je me suis levé ou j'ai trébuché sur la jambe gauche - attendez-vous à des problèmes; si la main gauche est peignée - pour donner de l'argent, la droite - pour recevoir. Mais ce sont toutes des peurs superstitieuses tirées par les cheveux. Et il est donc conseillé de cracher sur l'esprit mauvais à gauche. On peut imaginer la jubilation des mauvais esprits en vue d'une manière aussi primitive de la traiter..
À propos, les conducteurs accrochent des amulettes ou des talismans devant le pare-brise des voitures. On les voit attirer les mauvais esprits et les mauvaises pensées. Et le risque de mourir dans un accident de voiture est plus grand pour les personnes qui transportent des modèles de squelettes et de crânes dans leur voiture..
Certains croyants pensent que les peurs superstitieuses ne concernent que les incroyants. On disait que "la peur créait les dieux" et que la foi rend les gens craintifs.
Si vous réfléchissez plus profondément à l'essence du problème, l'incrédulité n'est pas un manque de foi, mais une fausse croyance. L'incrédulité en Dieu est la croyance qu'il n'existe pas. Une personne qui se dit incroyant pense au plus profond de son âme: "S'il n'y a pas de Dieu, merci Dieu, mais s'Il existe, alors Dieu nous en préserve." Il croit définitivement, tout simplement faux. Et la peur est un signe inconditionnel d'une telle foi. La peur, par essence, est une croyance au danger, à l'échec et à la maladie. Seule la vraie foi en Dieu élimine la peur. Les athées disent: "La foi en Dieu produit la peur et la peur crée Dieu. Le tonnerre grondait - et l'homme est baptisé et croit en Dieu." Le contraire est vrai: l'incrédulité et la superstition créent la peur. Et cette peur n'est guérie que d'une seule manière - par la foi de Dieu, conduisant à la justice, en agissant par amour. Seul ce genre de foi est un puissant antidote à la peur..

La Bible ne signifie pas la fin du monde par «fin», puisque Dieu Lui-même est Lumière et qu'il n'y a pas d'obscurité en Lui. Et, naturellement, il n'y aura pas de fin à cette Lumière. Mais la fin des ténèbres, y compris les ténèbres du négativisme, selon toutes les indications, approche. L'obscurité, en tant qu'absence de lumière spirituelle, est associée au péché, à l'anarchie, aux mauvaises actions. Toute vie de crime prend fin. C'est le jugement de l'homme et de Dieu. Et si certains criminels parviennent à esquiver ou à payer le jugement humain, alors personne ne peut échapper au jugement et au châtiment de Dieu. Le poète Lermontov a écrit:

Il y a le jugement de Dieu, les confidents de la dépravation!
Il y a un juge formidable. Il attend.
Il est inaccessible à la sonnerie de l'or.
Il connaît les pensées et les actes à l'avance.

Souvenons-nous de l'humanité antédiluvienne. Quand le Seigneur vit qu'une "grande corruption est parmi les hommes sur la terre", il dit: "Mon Esprit ne sera pas méprisé à jamais des hommes, parce qu'ils sont chair; que leurs jours soient cent vingt ans" (Genèse 6: 3).
Cette mesure préliminaire est suivie de la décision finale: "Et Dieu dit à Noé, la fin de toute chair est venue devant moi; car la terre est remplie d'iniquité. Et voici, je les détruirai de la terre" (Genèse 6:13).
Un autre exemple impressionnant. Le roi chaldéen Belshatsar, sous l'influence de fortes boissons enivrantes, plongea imprudemment dans les ténèbres de la débauche et souilla les vases du temple de Dieu. Le vin le frappa à la tête, assombrit son esprit et créa l'illusion du pouvoir et de l'impunité. Dès que le roi a profané le sanctuaire, des doigts de main sont apparus, comme si humains, qui ont commencé à écrire sur le mur la condamnation à mort des méchants: "Dieu a dénombré votre royaume et y a mis fin" (Dan. 5:26). Lorsque le roi babylonien s'en rendit compte, il était trop tard. Belshazzar a été tué cette nuit-là.
En parlant de Babylone, il y a une prophétie du prophète Jérémie: "Car c'est là la vengeance du Seigneur, la vengeance de son temple. Oh, vous qui vivez près des eaux des grands, regorgeant de trésors! Votre fin est venue, la mesure de votre avidité!" (Jér.51: 11,13). Un destin similaire attend la Babylone spirituelle. Il était une fois l'anarchie florissante en Israël. La violence, les meurtres par contrat avec l'implication de tueurs: «Ils vous prennent des pots-de-vin pour verser le sang» (Ézéchiel 22:12) en ces temps troublés ont rendu la loi inopérante, et Dieu décide de mettre fin à tout cela: «Et je vous disperserai parmi les nations, et Je vous disperserai dans les pays, et je mettrai fin à toutes vos abominations parmi vous »(Ézéchiel 22:15). "Il y a des voies qui semblent droites à l'homme; mais leur fin est le chemin de la mort" (Prov.14: 12).
Les croyants n'attendent pas la fin du monde, mais le jugement du Christ. "Car le moment est venu pour que le jugement commence par la Maison de Dieu, s'il commence par nous d'abord, quelle est la fin de ceux qui désobéissent à l'Évangile de Dieu?" (1 Pierre 4:17).
L'apôtre Paul a parlé avec des larmes de gens dont «la fin est la destruction, leur dieu est leur ventre, et leur gloire est dans la honte: ils pensent au terrestre». (Phil. 3:19). Un vrai chrétien, dit l'apôtre ci-dessous, comprend que notre demeure est au ciel. Les gens se vantent de la liberté, mais dans l'épître aux Romains, l'apôtre Paul exhorte déjà ces gens qui "étaient libres de justice. Quel fruit avez-vous alors? Quelles œuvres vous avez honte vous-même, car leur fin est la mort. Mais maintenant, quand vous êtes libérés du péché et esclaves de Dieu, votre fruit est la sainteté, et la fin est la vie éternelle »(Rom. 6: 20-22). Ainsi, deux fins apparaissent: l'une est la mort et l'autre, ou plutôt l'infini, est la vie éternelle. Un jour, Jésus a dit: "Je suis la Lumière, je suis venu dans le monde, pour que quiconque croit en moi ne reste pas dans les ténèbres" (Jean 12:46).

On peut imaginer une personne qui se retrouve dans les décombres d'une mine, comme sous les décombres d'un bâtiment détruit par un tremblement de terre. Combien de pensées ont visité sa conscience dans l'obscurité de ce tombeau artificiellement formé, jusqu'à ce qu'il soit déterré et amené à la lumière de Dieu?
Parfois, il nous semble que nous sommes dans une impasse, qu'il n'y a aucun moyen de sortir du tunnel sombre de la maladie, du chagrin et de la mort. Mais il y a un «rayon de lumière dans le sombre royaume de la douleur». Bien que l'obscurité de la tombe nous embrasse, tout n'est pas aussi désespéré qu'il y paraît à première vue. Quiconque croit au Christ a la vie éternelle. Ou encore: "Celui qui croit en lui n'est pas condamné" (Jean 3:18).
"Cependant, la fin de tout est proche. Soyez donc discret et vigilant dans vos prières" (1 Pierre 4: 7).
Dans l'histoire "La mort d'Ivan Ilitch", Léon Tolstoï dans l'épilogue raconte l'agonie d'un patient atteint de cancer qui tombe dans un couloir sombre ou un tunnel de la mort. Et il semble n'y avoir aucune issue. Mais il y a de la lumière à la fin de ce royaume des ténèbres. Il n'y a plus de douleur. Il n'y a pas d'obscurité. Et il n'y a pas non plus de mort. Il n'y a que de la lumière. Comme l'a écrit l'apôtre Paul: "Et le dernier ennemi sera détruit - la mort". Parce que Dieu est Lumière et qu'il n'y a pas de ténèbres en lui! "(1 Jean 1: 5).


NÉGATIVISME DANS LA CRÉATIVITÉ

Dans la créativité, dans la littérature, le négativisme peut se manifester par une critique débridée. Puisque la répétition est la mère de l'apprentissage, je vous rappellerai les dangers du négativisme dans la créativité, avec la réserve que la critique constructive est une chose utile.
À propos, Thaddeus Bulgarin a fait valoir que la critique dans la littérature est la même que celle de la police et de la justice dans l'État. L'aphoriste polonais Stanislaw Jerzy Lec a écrit: "Il y a des critiques qui considèrent le travail de l'auteur comme une épigraphe de leur critique." «Je n'aime pas votre ironie», a admis Nikolai Nekrasov. L'écrivain français Henri de Montherland a déclaré: «Un critique gronde un écrivain: c'est ce qu'on appelle la critique. L'écrivain gronde le critique: c'est ce qu'on appelle de l'abus. " Son compatriote Luc de Vauvenargue a déclaré: "Il est facile de critiquer l'auteur, difficile à évaluer".
Ainsi, par exemple, Belinsky aimait tout le monde de manière maniaque et critiquait tout. Il a critiqué Hegel en mille morceaux, même si Hegel n'avait pas encore été traduit en russe. Lui aussi, avec ses critiques impitoyables, découragea pendant de nombreuses années le désir d'écrire de la poésie au poète Benediktov. Outre la critique constructive, il y a la critique. Un tel négativisme est toujours destructeur..

L'esprit de sarcasme n'est pas de Dieu.
Pierres de phrases empoisonnées,
Abandonné strictement,
Les boomerangs nous frappent dans les yeux.

Jean-Baptiste et Jésus-Christ appelaient les pharisiens «la progéniture des vipères». Étant de nature à double face, ils assiégeaient constamment le Seigneur avec des questions malveillantes avec un motif sournois. Dans un effort pour capturer le Christ en paroles, pour lui substituer un train en marche verbal, ils ont essayé de l'exposer au coup des autorités romaines. "Est-il permis de rendre hommage à César?" - ont-ils demandé de manière provocante afin de pousser leur adversaire contre les structures politiques officielles. Les schizophrènes irrésolus, en règle générale, sont remplis de malice, basée sur l'égoïsme et l'envie. L'esprit diabolique de malice et d'envie, qui devient obsessionnel, détermine l'agressivité des malades mentaux, leur rébellion et les conflits avec les gens qui les entourent. La fille de Saül, qui était mentalement malade, Michal, l'ex-épouse de David, n'a pas lu les livres de Dale Carnegie, qui vit plusieurs siècles plus tard, dans lesquels l'auteur exhorte à ne critiquer personne afin de maintenir de bonnes relations..

La critique est une école,
Où est Satan le professeur,
Et le michal stérile
Nous dit tout.
L'esprit de malice n'est pas de Dieu.
Satanic est l'esprit,
Ce qui fait que tout le monde se sent mal.
Calvaire chrétien
Brise ce cercle.

Je donnerai le texte d'un de mes poèmes sur ce sujet.

Je suis désolé pour eux - insatisfait, capricieux,
Persécuté par des pensées négatives.
La critique est un signe douloureux,
Parler de schizophrénie.
Penser beaucoup de choses mal,
Ces personnes sont parfois agressives..
Et ils sont prêts à trahir - même un frère -
Sous l'influence d'un pouvoir diabolique.
A ces gens, à tous indifférents,
Toujours aigre.
Pharisiens si irrésolus,
Malheureusement, la malice est inhérente.
Leur langue est venimeuse et acérée -
Plein de schadenfreude et de mensonge.
Des gens si malveillants
Il est très sage de rester à l'écart.

Comme vous le savez, les mouches diffèrent des abeilles, en tant que porteuses de négativité des personnes positives. Pour éviter la contamination par le négativisme, il est conseillé de s'éloigner le plus possible des personnalités négatives..


COMMENT BATTRE NÉGATIF?

Le combattre n'est pas facile. Souligner les symptômes du négativisme chez les autres est risqué, car les personnes en développement de négativisme réagissent généralement à cela par une auto-défense douloureuse..
La lampe qui éclaire la conscience et libère une personne des ténèbres dans sa tête, de la fausse foi et de la peur infondée, bien sûr, est la Parole de Dieu: «Tu allumes ma lampe, Seigneur; Mon Dieu éclaire mes ténèbres »(Ps. 17:29). Ainsi, pour surmonter le négativisme, vous devez vous tourner vers Dieu et Sa Parole.!

Comment ne pas tomber dans le fossé du négativisme?
On constate qu'il n'est pas très prudent de lutter contre le négativisme, puisque la lutte contre est déjà une manifestation du négativisme. Il est plus productif de développer une attitude positive et une attitude positive envers les gens. Une personne a besoin d'apprendre à penser positivement, parce que "quelles sont les pensées de son âme, ainsi l'est-il" (Prov. 23: 7).
"Un cœur joyeux est sain, comme la médecine, mais un esprit terne dessèche les os" (Prov. 17:22), - a dit Salomon.
Cela ne veut pas dire que l'on doit sourire de force et se suggérer de force que, disent-ils, je pense positivement. Mais la pensée doit devenir à grande échelle et des objets dignes de réflexion doivent être choisis, comme l'apôtre Paul l'a suggéré: "... ce qui est seulement vrai, ce qui est honnête, ce qui est juste, ce qui est pur, ce qui est gentil, ce qui est glorieux, que seules la vertu et la louange sont ce à quoi vous pensez" ( Phil.4: 8).

Négativisme

Le négativisme est un comportement spécifique lorsqu'une personne parle ou se comporte manifestement à l'opposé de ce qui est attendu. Le négativisme peut être situationnel ou un trait de personnalité. La base psychologique de la manifestation du modèle du négativisme est une attitude subjective envers le déni et le désaccord avec certaines attentes, exigences, visions du monde des individus et des groupes sociaux. Le négativisme peut être démontré ou avoir des formes latentes de manifestation. Les enfants montrent un comportement similaire en termes d'obstination, de conflit, de résistance à l'autorité, de comportement déviant.

Au départ, le négativisme est un terme psychiatrique. Le négativisme actif s'exprime dans des demandes d'action délibérément contradictoires, avec une absence passive de réaction du tout. Désigné comme des symptômes de schizophrénie, peut-être comme une manifestation de l'autisme.

Le négativisme en psychologie est une caractéristique du comportement.

Qu'est-ce que le négativisme

Le négativisme en psychologie est la résistance à l'impact. De lat. «Negativus» - négation - était à l'origine utilisé pour désigner des conditions psychiatriques pathologiques, progressivement le terme s'est déplacé dans le contexte des caractéristiques comportementales dans un état psychiatrique normal, il est également utilisé dans un contexte pédagogique.

Le négativisme est le symptôme d'une crise. Un trait caractéristique de ce phénomène est appelé le caractère déraisonnable et non fondé, l'absence de raisons évidentes. Chaque jour, le négativisme se manifeste face à un impact (verbal, non verbal, physique, contextuel) qui contredit le sujet. Dans certaines situations, il s'agit d'un comportement défensif afin d'éviter une confrontation directe..

Par analogie avec l'usage original, le négativisme se présente sous deux formes - active et passive..

La forme active de négativisme s'exprime dans des actions opposées à l'attendu, passif - refus d'accomplir l'action en général. Habituellement, le négativisme est considéré comme une manifestation situationnelle de nature épisodique, mais avec le renforcement de cette forme de comportement, il peut acquérir un caractère stable et devenir un trait de personnalité. Ensuite, ils parlent d'une attitude négative envers le monde, d'une évaluation négative des personnes, des événements, d'une confrontation constante, même au détriment des intérêts personnels.

Le négativisme peut être un signe de crises liées à l'âge, de dépression, d'apparition de maladie mentale, de changements liés à l'âge, de dépendances.

En tant que manifestation d'une attitude négative, elle peut être transmise aux niveaux verbal, comportemental ou intrapersonnel. Communication - expression verbale d'agression et de désaccord, refus de faire le nécessaire ou faire le contraire de manière démonstrative, dans le cas d'une forme comportementale. Dans la version la plus profonde, la résistance n'est pas transmise à l'extérieur, lorsque, pour des raisons objectives ou subjectives, la protestation se limite à des expériences internes, par exemple, si une personne est dépendante d'un objet qui a un impact. Cette forme, parfois, peut être exprimée dans un silence démonstratif. Les manifestations peuvent concerner la société dans son ensemble, un groupe ou des individus séparés. Il semble à une personne qu'elle supprime l'individualité et il y a un désir de faire le contraire.

Le négativisme est également possible en ce qui concerne la perception de la vie. La personnalité perçoit la vie elle-même, son organisation en tant que telle, comme obligeant l'individu à obéir à ses lois, à devenir un «représentant typique». L'existence elle-même est caractérisée comme un problème, un conflit, une carence. Cela se manifeste par une critique constante de l'ordre mondial à différents niveaux, des situations globales aux situations quotidiennes. En termes extrêmes, un rejet complet de la réalisation sociale est possible comme moyen de résister à la suppression.

Causes du négativisme

La base de l'émergence du négativisme peut être des défauts dans l'éducation, y compris un scénario familial d'attitude envers la vie, des accentuations de caractère formé, des périodes de crise et des situations traumatisantes. L'infantilisme intrapersonnel est commun à tous les facteurs, lorsqu'une personne crée l'illusion de nier la nécessité de cela avec les ressources nécessaires pour résoudre un problème, la capacité de sortir du conflit, d'argumenter sa position ou d'ignorer une tentative d'interférer avec ses limites. Si cette forme de perception est épisodique, alors cela peut être une étape dans la reconnaissance et le dépassement du nouveau, inconnu et effrayant. Mais si un tel modèle de comportement acquiert un flux constant, nous pouvons alors parler de la formation du personnage, d'un scénario comportemental. C'est une forme de défense de l'ego pathologique, le déni du facteur qui attire l'attention. Les raisons peuvent être appelées un sentiment d'insécurité intérieure, d'impuissance, de manque de connaissances et de compétences nécessaires pour surmonter une situation problématique.

Pendant les périodes de crise, le négativisme en tant que symptôme fréquent est une réaction à un changement de la situation sociale, à la suite de quoi une personne ne peut pas s'appuyer sur une expérience antérieure et nécessite de nouvelles connaissances. Comme ils ne sont pas encore là, la peur de ne pas faire face provoque une réaction de résistance. Normalement, après avoir reçu les connaissances et l'expérience nécessaires, une personne passe à un nouveau niveau de développement personnel. Le développement suppose un certain travail, une période de maîtrise et de dépassement. Si une personne évite ce processus, alors elle vieillit au stade de la résistance, refusant de se développer et un accent qu'il ne peut surmonter est déclaré indésirable. Dans les périodes de crise de la petite enfance, la raison peut être un scénario de surprotection éducative et les parents ne permettent pas à l'enfant de passer par lui-même l'étape de surmonter, en essayant de réduire sa frustration (en fait, la sienne) de l'inconnu..

Signes de négativité

Les signes de négativisme peuvent être appelés obstination, grossièreté, isolement, ignorance démonstrative du contact communicatif ou demandes individuelles. Verbally, cela s'exprime dans des conversations constamment opprimées, de souffrance, de pitié, des déclarations agressives par rapport à diverses choses, particulièrement utiles pour la société en général ou l'interlocuteur en particulier. Critique de personnes qui s'expriment de manière positive ou neutre par rapport à l'accent mis sur le négativisme. Réflexions sur la structure négative du monde, références à des œuvres confirmant cette idée, déformant souvent le sens ou ignorant les opinions opposées d'une autorité similaire.

Souvent, l'hypothèse du négativisme d'une personne provoque un déni violent et une vision réaliste, ouverte et impartiale de la réalité environnante est déclarée. Cette position diffère de la position consciemment pessimiste en ce que le négativisme n'est pas reconnu. Le but de la perception négativiste devient généralement une sphère souhaitée, mais subjectivement inaccessible, ou un aspect nécessaire pour une personne, mais elle ne veut pas ou a peur de faire le mal, de recevoir une condamnation pour une erreur. Par conséquent, au lieu de reconnaître son imperfection, un objet extérieur est blâmé en lui..

Le signe est une réaction de résistance déraisonnablement agressive, chargée d'émotion et plutôt vive, qui se développe rapidement de manière inattendue. Une personne ne peut pas calmement percevoir, ignorer ou discuter raisonnablement d'une demande, d'un sujet, d'une situation. Parfois, la réaction peut avoir pour but de provoquer de la pitié, afin d'éviter une pression supplémentaire, puis l'obstination peut être combinée avec des larmes, une dépression. Dans l'enfance, c'est capricieux et refus de répondre aux demandes, chez les plus âgés, une tentative s'ajoute à cela pour justifier son refus par le caractère déraisonnable ou incorrect de ce qui se passe..

Négativisme chez les enfants

Pour la première fois, la crise du négativisme est attribuée à l'âge de trois ans, la seconde au négativisme adolescent de 11 à 15 ans. La crise de trois ans implique une forte volonté de l'enfant de faire preuve d'indépendance. À cet âge, la conscience de soi se forme, une compréhension du je surgit et dans l'expression verbale cela se manifeste par l'apparition de la construction "je moi-même / a".

Le négativisme à cet âge est associé à un changement de vision du monde. Auparavant, l'enfant se percevait comme plus inséparable de l'adulte significatif. Désormais, la prise de conscience de sa propre autonomie et de sa séparation physique suscite l'intérêt d'apprendre l'environnement dans un nouveau format, de manière autonome. Cette nouvelle de conscience et de choc subjectif de la différence entre la sensation présente et les impressions précédentes, ainsi qu'une certaine anxiété accompagnant chaque nouvelle cognition, provoque une réaction assez vive dans la perception d'un adulte. Souvent, cette période est plus traumatisante pour les parents, ils sont choqués, selon leur perception du rejet brutal de l'enfant et par peur de perdre le contact avec lui, ils essaient de revenir au format d'interaction précédent, interdépendant. Au premier stade, cela provoque une augmentation de la résistance, puis cela diminue en raison de la suppression de la personnalité de l'enfant de son activité et, à l'avenir, peut entraîner une passivité, une volonté faible, une dépendance et un comportement dépendant..

L'adolescence est également sensible dans la formation de la personnalité. De plus, la crise de négativisme est aggravée par les changements hormonaux, qui affectent la perception générale et le comportement de l'enfant. Chez les filles, cela peut coïncider avec la ménarche et se rapporter davantage à la formation de l'identification sexuelle, à sa relation avec le rôle social. Pour les gars, cette période est plus associée à la désignation de leur position dans la hiérarchie sociale, il y a une volonté de regrouper et de construire des relations au sein de l'équipe.

Si la crise de 3 ans est associée à la séparation du je des figures parentales, alors le négativisme adolescent est associé à la différenciation du je et de la société et, en même temps, à la compréhension de la nécessité d'une inclusion adéquate dans la société, une fusion saine avec elle pour un développement ultérieur. Si cette période passe pathologiquement pour l'individu, alors la résistance aux normes sociales peut devenir un scénario de vie.

Auteur: Psychologue pratique N.A. Vedmesh.

Conférencier du Centre Médical et Psychologique "PsychoMed"