La névrose hystérique est une maladie professionnelle des femmes et des enfants

La névrose hystérique est le plus souvent comprise comme l'un des types de névrose les plus courants, qui peut survenir en raison d'un facteur qui, à un degré ou à un autre, traumatise la psyché..

Il existe plusieurs variétés de cette maladie, mais elles ont toutes, à un degré ou à un autre, un effet important sur le système nerveux..

La névrose hystérique provoque un comportement démonstratif du patient, il essaie de manipuler les autres, croyant qu'il veut juste attirer l'attention sur lui-même.

Dans le même temps, la symptomatologie est prononcée, le patient tente même dans certains cas d'inventer des signes d'une maladie. Tous les patients atteints de névrose souffrent généralement d'une suggestibilité accrue..

Quelle est la cause fondamentale?

La principale raison de l'apparition d'une telle maladie doit être considérée comme un stress sévère, qui a conduit à un dysfonctionnement du travail de certains mécanismes du système nerveux..

Trop de tension nerveuse peut être causée par un conflit intrapersonnel ou des problèmes externes. Dans certains cas, une crise d'hystérie peut être causée par une petite querelle ou même simplement par une mauvaise humeur..

Le plus souvent, la névrose apparaît après un psychotraumatisme grave, ainsi que si une personne se trouve dans un environnement psychologique difficile depuis longtemps.

Causes du trouble chez les femmes

Le plus souvent, la névrose hystérique se manifeste chez les femmes, les hommes sont beaucoup moins sensibles à cette maladie. Les représentants du beau sexe tolèrent beaucoup plus fortement les situations extrêmes et difficiles et, dans certains cas, commencent à devenir nerveux même à cause des petites choses.

Cela est dû aux caractéristiques structurelles du système nerveux central féminin.Par conséquent, lors de l'étude des causes de l'apparition de la névrose chez la femme, il est nécessaire de bien comprendre la situation.

Certaines femmes, ayant un sentiment d'hyperresponsabilité, écrasent leur peuple autour d'elles, ne permettant même pas à un pas de marcher librement.

Les enfants qui n'apprennent tout simplement pas à être indépendants et qui restent «assis sur le cou» de leurs parents pour le reste de leur vie, souffrent particulièrement fortement dans ce cas..

Cependant, il ne faut pas oublier les situations stressantes dans lesquelles chaque personne se trouve d'une manière ou d'une autre en contact avec la société. Chacun les perçoit à sa manière et il est important d'apprendre à réagir plus calmement à tout ce qui se passe..

L'hystérie des enfants a son propre passé

Selon les statistiques de la recherche, la névrose hystérique chez les enfants et les adolescents est très courante et tout enfant peut en souffrir..

Les raisons de l'apparition de la névrose sont très diverses, cependant, en premier lieu, ce sont des inexactitudes faites dans le processus d'éducation.

Cela se manifeste dans des phrases utilisées par les adultes pour réprimer la volonté d'un adolescent, par exemple, si vous lui dites tous les jours qu'il ne réussira pas, il commencera à y croire.

L'enfant peut essayer de réfuter l'opinion acceptée à son sujet, et ici il est très important pour les parents de ne pas interférer avec cela et de voir en leur enfant une personnalité vraiment indépendante et adulte.

Le plus souvent, l'enfant s'inquiète si des exigences trop élevées lui sont imposées et il ne peut pas atteindre ses objectifs..

Dans la plupart des cas, les adolescents souffrant de névrose transfèrent leur propre culpabilité sur des personnes complètement différentes, car leurs propres forces ne sont pas en mesure d'évaluer adéquatement.

La seule solution raisonnable dans cette situation est de créer un environnement calme pour l'enfant, la situation changera.

Une image caractéristique de la maladie

Un grand nombre de symptômes indiquent une névrose hystérique:

  1. Tout d'abord, il s'agit de violations de la prononciation des mots.
  2. Dans certains cas, le volume de la voix diminue, le bégaiement, le mutisme apparaît, une prononciation hystérique d'un mot apparaît en syllabes, ce qui se produit de manière démonstrative fort.
  3. Dans certains cas, des déficiences auditives et visuelles sont notées. Une personne souffrant d'hystérie peut temporairement devenir aveugle d'un œil ou même des deux yeux. Quant à la surdité, elle ne survient généralement que dans une oreille, la deuxième personne entend parfaitement.
  4. Cela devrait également inclure des violations de la sensibilité, ainsi que des problèmes avec le travail du système musculo-squelettique..
  5. Avec la névrose, des interruptions dans le travail de divers organes internes se produisent souvent.En règle générale, nous parlons de disparition de l'appétit, de douleurs au cœur, de modifications de la fréquence cardiaque, etc. Si nous parlons d'un tel stade de névrose, l'intervention d'un spécialiste compétent est déjà nécessaire..
  6. Si nous parlons de troubles mentaux, tout dépendra du psychotype d'une personne en particulier. Quelqu'un fera preuve d'une théâtralité excessive, quelqu'un dramatisera les événements en cours, il sera important que quelqu'un soit au centre du monde, etc..

Signes de névrose hystérique chez les jeunes mères

Les jeunes mères sont très sensibles à la névrose, et la principale raison en est l'anxiété pour leur enfant..

La plupart des femmes avec des bébés lisent des magazines pour mères, dans lesquels vous pouvez trouver un tas de règles différentes (parfois même contradictoires) pour élever un bébé.

Certaines filles prennent ces conseils au sérieux et parviennent à se lever 7 à 8 fois par nuit juste pour s'assurer que leur enfant dort paisiblement..

Dans certains cas, la névrose se développe en neurasthénie, cela se produit dans les cas où la famille est constamment dans un état d'irritabilité accrue.

Manifestation chez les enfants

Les adolescents souffrant de cette maladie nerveuse se plaignent le plus souvent de maux de tête et d'insomnie. Ces enfants sont souvent déprimés, dans l'attente de quelque chose de mauvais, parfois ils se comportent à l'écart..

Dans certains cas, il y a plusieurs pensées en même temps, ce qui conduit parfois à la schizophrénie.

Séparément, il convient de noter que les enfants se familiarisent avec une grande quantité de littérature, reçoivent de nouvelles informations et les projettent sur eux-mêmes, en s'attribuant les symptômes des autres..

On ne peut pas dire que nous parlons du fantasme de l'enfant, car il choisit inconsciemment un tel modèle de comportement..

Les symptômes peuvent changer constamment, ce qui rend difficile le travail avec ce type de névrose. Tout dépend de la situation dans laquelle se trouve l'enfant..

Les jeunes enfants ont constamment des crises de colère, les adolescents se replient sur eux-mêmes et les parents sont gênés de contacter des spécialistes, espérant que tout disparaîtra de lui-même.

Trouble obsessionnel-compulsif et ses méthodes modernes de traitement: hypnose, méthode biologique et autres techniques.

Approche diagnostique

Comment déterminer si un proche souffre de névrose hystérique? La vie d'une personne doit être considérée selon trois projections: les spécificités de sa personnalité, le tableau général et le rôle du patient dans une situation de conflit.

Il n'y a pas de critères uniformes pour déterminer si une névrose hystérique a réellement lieu.

En raison de la difficulté à diagnostiquer, les psychologues réduisent le plus souvent les symptômes du trouble en manifestations physiologiques douloureuses..

Selon les psychologues, l'hystérie peut être utilisée pour suivre tous les changements actuels dans la société.

Étant donné que le plus souvent la névrose est observée chez le beau sexe, le tableau clinique peut être utilisé pour suivre l'évolution de la position des femmes dans la société à l'heure actuelle..

Comment traiter le trouble?

Lors du traitement de la névrose hystérique, il est très important de s'assurer qu'une personne se sent le plus à l'aise possible dans les circonstances actuelles..

Le professionnel de la santé doit être aussi prudent que possible.

Techniques et approches

La chose la plus importante que le patient doit faire pour guérir est d'arrêter de jouer au public. Le psychothérapeute est obligé de découvrir quel est le facteur traumatique, puis d'essayer de s'en débarrasser avec le patient.

En outre, il est important de parvenir à un soulagement de toutes les manifestations d'hystérie, le cas échéant, en particulier chez les femmes..

Dans les cas particulièrement difficiles, les psychothérapeutes utilisent divers types de thérapies, y compris hypnotiques, pour résoudre la situation.

Parallèlement aux séances, le patient doit suivre un traitement, qui peut inclure des médicaments. Selon certains psychologues, l'hystérie peut être guérie par l'ergothérapie.

La famille jouera un rôle énorme dans les soins du patient. Dans le cas où les proches du patient prêtent constamment attention à sa maladie, tout traitement sera vain.

Le psychothérapeute doit travailler à l'avance sur ce moment lors de l'élaboration d'un plan de travail avec un patient spécifique..

La prévention

Selon les experts, la prévention des névroses est un ensemble de mesures qui ne sont pas soumises à tous les patients..

Tout d'abord, vous devez apprendre à traiter votre propre vie de manière rationnelle, à contrôler vos émotions et à ne pas faire attention aux petits problèmes..

Si le patient se souvient que chaque problème a une solution, il peut se débarrasser de sa maladie..

En résumé

Selon les statistiques, environ 10% de la population mondiale souffre de névrose hystérique. Cependant, tout le monde peut devenir patient d'un psychothérapeute avec un tel diagnostic, car tout le monde a suffisamment de raisons de stress..

Si soudainement vous vous retrouvez avec des symptômes de névrose, ne paniquez pas, vous apporterez beaucoup plus d'avantages à vous-même et à vos proches si vous vous calmez et essayez de changer votre vie.

Comment guérir la névrose?

L'une des maladies nerveuses les plus courantes aujourd'hui est la névrose. Ce trouble psycho-émotionnel n'est généralement pas associé à des lésions cérébrales organiques. Les névroses se développent à la suite de puissants stimuli externes agissant sur la psyché humaine. Il s'agit notamment du stress et de diverses situations traumatisantes..

Si une personne vit longtemps dans des conditions de surcharge émotionnelle, elle est plus susceptible de développer une névrose. Beaucoup de gens aimeraient savoir comment guérir la névrose. Vous devez commencer le traitement en étant conscient du problème et en recherchant une aide qualifiée.

CAUSES DU TROUBLE

Un trouble tel que la névrose peut survenir sous l'influence de divers facteurs. Le plus souvent, les psychothérapeutes sont approchés par des patients dont les névroses sont dues aux raisons suivantes:

  • expériences émotionnelles survenant sur une longue période. Parmi ces facteurs, on peut citer l'insatisfaction à l'égard de la vie et de la situation financière, la perte d'un emploi ou d'une source de revenu, la séparation d'un être cher ou le divorce, et bien plus encore;
  • stress mental excessif. Le surmenage peut conduire au développement d'une névrose chez les enfants;
  • les personnes distraites peuvent développer une névrose après un accident en raison de leur distraction. Une personne peut constamment penser qu'elle a oublié de faire quelque chose d'important;
  • des névroses peuvent se développer dans le contexte de diverses maladies, ainsi que de la dépendance à l'alcool ou aux drogues. Une personne au corps appauvri est moins résistante au stress et à d'autres influences négatives.

Dans certains cas, les causes du développement de la névrose sont difficiles à identifier. À première vue, il peut sembler qu'il n'y a pas de prérequis pour les troubles nerveux chez l'homme. Mais ces états peuvent survenir en raison des particularités du monde intérieur ou d'une auto-hypnose excessive, ce qui est particulièrement typique pour les femmes qui sont sujettes à une expression vive des émotions..

Les troubles de nature névrotique peuvent également être causés par des pathologies du développement du système nerveux central humain. Par exemple, une maladie telle que l'asthénie congénitale est caractérisée par l'incapacité du patient à s'engager dans un travail mental ou physique prolongé..

TYPES DE NEUROSES

Les spécialistes identifient plusieurs types de névroses, chacune nécessitant une approche particulière. Par conséquent, avant de décider comment traiter la névrose, le médecin doit diagnostiquer et identifier le type de trouble:

  1. La neurasthénie se développe à la suite du séjour à long terme d'une personne dans une situation traumatique. Ce type de trouble se manifeste par des maux de tête constants, une vulnérabilité accrue et une fatigue, avec une neurasthénie, la capacité à se concentrer diminue. La neurasthénie a trois stades de développement. Au début, la personne devient irritable, mais il n'y a aucun signe somatique évident de la maladie. Ensuite, il y a une diminution de l'efficacité et une aggravation de la condition. Une progression supplémentaire de la neurasthénie conduit au développement d'un syndrome asthénique.
  2. La névrose hystérique se manifeste par des crises convulsives d'hystérie, paralysie, parfois des douleurs dans différentes parties du corps et des systèmes corporels, des vomissements, une sensation de boule dans la gorge, etc. Les personnes souffrant d'une forme hystérique de névrose sont souvent imprévisibles, leur comportement devient inadéquat. De manière somatique, ce trouble se manifeste par des troubles autonomes et moteurs. Les crises de colère ne sont pas toujours une manifestation de névrose - certaines personnes veulent ainsi attirer l'attention sur elles-mêmes. Parfois, la névrose hystérique est un symptôme d'un autre trouble.
  3. La névrose dépressive peut être causée par divers facteurs. Distinguer les types névrotiques, psychogènes et endogènes de ce trouble. Chaque cas nécessite une approche particulière du traitement.
  4. Trouble obsessionnel compulsif. Une personne qui est dans cet état éprouve des peurs et des expériences sans fondement, elle doute constamment de tout et craint tout. Des troubles émotionnels et volontaires surviennent.
  5. La névrose hypocondriaque se développe sur fond de craintes de maladies mortelles ou d'autres situations désespérées. Ce trouble a des manifestations typiques de la névrose, mais en même temps le malade se considère comme gravement malade. Il visite constamment des médecins, exigeant qu'ils le guérissent d'une maladie inexistante..

Les manifestations de toute forme de névrose ne sont pas toujours évidentes. Le diagnostic et le traitement de ce trouble nerveux doivent être effectués par des spécialistes qualifiés..

TRAITEMENT DES TROUBLES NEUROTIQUES

Malgré le grand nombre de théories et de méthodes, le traitement des névroses s'effectue dans deux directions principales. Le rôle principal dans la correction de ces conditions est attribué à la psychothérapie, tandis que le traitement médicamenteux est effectué dans les cas extrêmes.

La tâche principale d'un psychothérapeute dans le traitement des troubles névrotiques est de normaliser la vision du patient sur le monde qui l'entoure. Premièrement, les facteurs qui ont conduit au développement du trouble sont identifiés, après quoi le patient doit prendre conscience de ses peurs et accepter leur non-fondement..

Parmi les méthodes psychothérapeutiques les plus populaires de traitement des névroses figurent:

  • La psychothérapie cognitive consiste à reproduire une situation qui provoque de l'anxiété et de l'anxiété chez le patient dans un environnement sûr. Après cela, la personne évalue son comportement de l'extérieur et tire les bonnes conclusions. Sous la direction d'un psychothérapeute, le patient résout non seulement les problèmes internes existants, mais apprend également à résister à des stimuli externes à l'avenir;
  • l'hypnose est souvent utilisée dans les séances de thérapie cognitive. Cette approche permet d'identifier des situations traumatiques survenues il y a longtemps, par exemple dans l'enfance du patient;
  • la conversation psychothérapeutique est également une méthode efficace pour travailler avec des patients souffrant de troubles névrotiques. Le psychothérapeute parle avec eux de leur mode de vie, trouve leur place dans le monde qui les entoure, normalise leur santé et leur bien-être général. Le patient peut être invité à changer d'environnement, à rechercher un nouveau passe-temps ou un nouveau passe-temps.

La nécessité de prendre des médicaments peut survenir lorsque les méthodes d'influence psychothérapeutique ne donnent pas les résultats escomptés. Aujourd'hui, il existe plusieurs groupes de médicaments qui peuvent aider une personne à se débarrasser d'une névrose. Les tranquillisants suppriment les peurs, l'anxiété et soulagent les tensions émotionnelles. Après avoir pris ces remèdes, la personne malade devient plus réceptive à la psychothérapie. Ils sont le plus souvent utilisés dans le traitement du trouble obsessionnel-compulsif..

Dans le traitement de la névrose hystérique, des antipsychotiques peuvent être recommandés. Ce groupe de médicaments a un effet sédatif et hypnotique. Cependant, ils ne doivent être pris que sous la surveillance d'un médecin: si le traitement par antipsychotiques est trop long, le patient peut développer une dépression.

Les antidépresseurs ont un effet sédatif prononcé. Leur accueil sera justifié dans des troubles névrotiques accompagnés d'anxiété et de peurs. Les psychostimulants et les médicaments nootropes, au contraire, excitent le système nerveux, ils sont donc utilisés dans le traitement des formes dépressives de névrose. Ce groupe de médicaments utilise les capacités de réserve interne du corps humain. L'état émotionnel s'améliore, l'efficacité augmente, la personne ressent une poussée de vivacité.

En outre, les personnes souffrant de diverses formes de névroses peuvent se voir recommander de petites doses de somnifères. Cela améliorera la qualité du sommeil et soulagera une partie de la tension..

TRAITEMENT DE LA NEUROSE AVEC L'AIDE DE LA MÉDECINE FOLK

Si vous êtes intéressé par la réponse à la question de savoir comment guérir une névrose, vous pouvez vous tourner vers la médecine traditionnelle. De nombreuses plantes médicinales peuvent être utilisées pour préparer des sédatifs, des toniques ou des toniques généraux. Un tel traitement peut servir de complément à la thérapie traditionnelle. Avec les névroses, vous pouvez utiliser les remèdes à base de plantes suivants:

  1. La racine de ginseng peut être achetée sous forme de pilule ou de teinture. La forme de comprimé contient 0,15 gramme d'ingrédient actif. Vous devez prendre des pilules trois fois par jour. La teinture est également prise trois fois par jour, 25 gouttes avant les repas..
  2. La teinture de citronnelle se prend le matin et le soir. Une dose unique correspond à 20 gouttes. Un régime similaire pour le traitement avec l'extrait de leuzea ou la teinture de sterculia.
  3. L'extrait d'éleuthérocoque doit être pris 30 minutes avant le repas principal trois fois par jour, ½ cuillère à café.
  4. Pantocrinum a un effet tonique prononcé, il se prend 2 ou 3 fois par jour avant les repas, 30 gouttes.

De plus, vous pouvez boire des tisanes ou préparer des décoctions d'herbes qui ont un effet calmant, comme la menthe poivrée, la valériane ou l'agripaume..

Lorsque vous utilisez des préparations contenant des ingrédients à base de plantes, vous devez être prudent, car il existe un risque de développer des réactions allergiques.

TRAITEMENT NON CONVENTIONNEL ET PRÉVENTION DE LA NEUROSE

Dans le traitement de divers troubles mentaux, on utilise souvent des méthodes qui semblent étranges à première vue et qui n'ont rien à voir avec la médecine. Mais l'art et la sculpture, le contact avec les animaux et le sport ont un effet positif sur l'état émotionnel d'une personne. Au cours d'une telle thérapie, le patient a la possibilité de se distraire des pensées dérangeantes, de rejeter ses émotions et de se sentir de bonne humeur..

La musique apaisante est très utile pour traiter les névroses. Si vous le choisissez correctement, vous pouvez influencer les processus physiologiques les plus importants du corps et l'activité du système nerveux. Les psychothérapeutes utilisent souvent diverses compositions musicales dans leur travail. En écoutant de la musique, une personne peut ressentir les émotions les plus désirables du moment. La musique énergisante vous permet de vous remonter le moral lors du traitement des états dépressifs, et les compositions apaisantes aident à vous détendre et à vous distraire des pensées obsessionnelles.

Les troubles de nature névrotique sont assez faciles à traiter. Mais le traitement des névroses nécessite du temps et des coûts financiers importants, une attention particulière est donc portée à leur prévention. Pour prévenir le développement de troubles névrotiques, il est nécessaire de prendre en compte les points suivants:

  • s'efforcer de maintenir un mode de vie sain. Le sport est la clé d'un état psycho-émotionnel normal. Pour obtenir un résultat stable, il suffit de pratiquer 20 minutes par jour à l'air frais ou dans un endroit bien ventilé;
  • normaliser les relations familiales. La plupart des problèmes psychologiques commencent dans l'enfance. Par conséquent, il est très important de fournir aux enfants un environnement normal - ils devraient ressentir l'amour, le soutien et la compréhension de leurs proches;
  • créer du confort à la maison. Les scientifiques ont prouvé que les couleurs qui nous entourent affectent notre bien-être et notre humeur. Les personnes sujettes au développement de la dépression et des névroses ne doivent pas décorer l'intérieur dans des tons rouges, bleus et noirs. Mieux vaut choisir des nuances pastel calmes de beige, orange, jaune clair et vert.

Un autre aspect de la prévention des troubles névrotiques est une bonne nutrition. Il est nécessaire d'inclure dans l'alimentation des aliments riches en protéines, comme le poisson, le poulet, le veau. N'oubliez pas de vous faire plaisir avec des bonbons: si vous êtes de mauvaise humeur, vous pouvez manger un morceau de chocolat. Mais n'abusez pas des aliments riches en calories - cela peut entraîner une prise de poids, et cela peut également provoquer une névrose.

Les névroses n'apparaissent presque jamais chez les personnes satisfaites d'elles-mêmes et de leur vie. Communiquez davantage, trouvez des activités que vous aimez, menez une vie active et vous n'aurez aucun problème de santé mentale.

Névrose hystérique

La névrose hystérique est une manifestation d'inconfort mental directement lié au transfert pathologique du conflit interne vers le sol somatique. Des troubles moteurs (tremblements, troubles de la coordination, aphonie, convulsions, parésie ou paralysie), sensoriels (altération de la sensibilité) et somatiques (perturbation des organes internes), ainsi que des crises hystériques sont caractéristiques. Le diagnostic est posé sur la base de plaintes graves qui ne correspondent pas à la réalité. Les mesures thérapeutiques comprennent la psychothérapie et l'ergothérapie, la promotion générale de la santé et l'élimination des symptômes cliniques actuels.

CIM-10

  • Causes de la névrose hystérique
  • Symptômes de la névrose hystérique
  • Diagnostic de la névrose hystérique
  • Traitement de la névrose hystérique
  • Prévision et prévention de la névrose hystérique
  • Prix ​​des traitements

informations générales

La névrose hystérique est l'une des formes de troubles mentaux associés au désir d'attirer l'attention sur soi. Le plus souvent, les troubles hystériques se manifestent chez des personnes ayant une psyché instable. Ces personnes sont généralement instables émotionnellement, tout changement de situation provoque chez elles une réaction violente. L'immaturité de la psyché se manifeste par une suggestibilité et une impressionnabilité accrues. De plus, les patients ont des qualités narcissiques. Ils ont le désir d'attirer l'attention sur leur propre personne par n'importe quelle méthode, ce qui se traduit par la manipulation des autres.

Souvent, l'hystérie est observée chez les enfants dont les parents souffrent de troubles mentaux ou d'alcoolisme. Les femmes tombent malades beaucoup plus souvent que les hommes. La part des névroses hystériques représente environ 30% de tous les types de névroses. Le caractère d'un patient hystérique se caractérise par la théâtralité et la démonstrativité (89%), l'égocentrisme (97%), le désir de se recentrer sur soi (84%), le désir de devenir un leader dans la famille ou l'école, de manipuler les gens (80%), une sociabilité excessive et fantasmer, atteindre tromperie (86%), infantilisme (58%), suggestibilité accrue (78%), estime de soi surestimée (88%), drame de soi (77%).

Causes de la névrose hystérique

L'état d'esprit hystérique n'est pas la seule psychopathie qui peut par la suite prendre la forme de crises. Les personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde et excitable sont sujettes à cette condition. Selon la théorie de Freud, absolument toutes les causes des troubles mentaux doivent être recherchées dans l'enfance. Avec la psyché traumatisée, la cause sous-jacente de l'hystérie réside dans les complexes sexuels. Ceci explique le fait que les premières manifestations de la névrose hystérique se manifestent le plus souvent dans l'enfance ou pendant la puberté..

L'impulsion immédiate pour la manifestation de l'hystérie sont soudainement développées des situations stressantes: une querelle de famille, un conflit au travail, une rupture avec un être cher ou une menace soudaine pour la vie. Une personne trouve un moyen de sortir de ses émotions dans l'hystérie, tout en tirant son profit des autres (attention, sympathie, participation).

Symptômes de la névrose hystérique

Contrairement à la psychopathie, les manifestations de l'hystérie se manifestent le plus vivement possible, sous réserve de la participation d'autres personnes. Elle est caractérisée par la démonstrativité - une condition intégrale pour la manifestation de la névrose hystérique. Les plaintes des patients et les manifestations de la maladie ne sont pas basées sur des changements organiques. Tous les symptômes de la pathologie mentale se terminent aussi soudainement qu'ils ont commencé..

Le tableau clinique de la névrose hystérique est caractérisé par une panachure et un polymorphisme. Des troubles du mouvement sont observés: tremblements des doigts, troubles de la coordination, perte de la voix (aphonie). Des tics musculaires (hyperkinésie) et des convulsions sont souvent mis en évidence. Dans le même temps, tous les symptômes sont aggravés par un examen médical par un pédiatre, un thérapeute, un neurologue et d'autres spécialistes..

L'aphonie hystérique se distingue par une toux sonore sur fond de manque de voix. Lorsque le bégaiement se produit dans le contexte de l'hystérie, le patient ne ressent pas d'inconfort ni de gêne. La paralysie dans l'hystérie ne s'accompagne jamais d'atrophie tissulaire (la différence avec un AVC ischémique). La principale différence entre une telle paralysie réside dans sa localisation: le patient indique une faiblesse ou une désobéissance des muscles du bras au coude ou de la jambe au genou, ce qui est incompatible avec des lésions organiques de nature neurologique.

Une forme sévère de la maladie peut se manifester par une paralysie partielle (parésie) ou complète des membres et des muscles de la langue. Au cœur des troubles du mouvement, il n'y a pas de pathologie organique, les troubles moteurs sont de courte durée et dépendent de la tranquillité d'esprit du patient. Le désir d'attirer le maximum d'attention sur lui-même stimule le patient à de faux évanouissements, à un essoufflement démonstratif, à un essoufflement et à des lancers. Cependant, s'il est possible de détourner l'attention du patient de sa personne vers un autre objet, les troubles du mouvement s'affaibliront fortement ou disparaîtront complètement..

Les troubles sensoriels peuvent se manifester par une diminution ou un manque de sensibilité (hypesthésie, anesthésie) et son augmentation (hyperesthésie). Dans ce cas, la propagation de tels signes est caractéristique: les patients limitent la zone d'engourdissement à la zone des gants, des chaussettes, des gilets, etc. Souvent, il y a des douleurs spécifiques - des douleurs sans cause dans n'importe quelle partie du corps.

Une manifestation fréquente d'une réaction hystérique est une surdité ou une cécité soudaine (unilatérale ou bilatérale). Les patients peuvent présenter une perception des couleurs perverse et un rétrécissement des champs visuels, mais cela ne les empêche pas de s'orienter adéquatement dans l'espace. La surdité est souvent associée à une paresthésie / anesthésie de l'oreillette.

Les manifestations végétatives sont limitées par l'imagination du patient. Il peut se plaindre de douleurs dans n'importe quel organe interne, le plus souvent le tractus gastro-intestinal et le cœur. Parfois, les patients refusent de manger à cause d'un faux spasme œsophagien. Nausées, douleurs abdominales, envie de vomir, douleurs cardiaques, essoufflement, palpitations ou arrêt cardiaque ne sont pas basés sur; changements pathologiques dans ces organes pouvant provoquer des symptômes similaires, dans la plupart des cas, il n'y a pas.

Le patient peut se plaindre de brûlures et de démangeaisons de la peau, démontrant des rayures sur les mains et les pieds au médecin comme confirmation. Presque toujours, les patients constatent des étourdissements et des maux de tête, expliquant cela par une pathologie cérébrale. Parfois, les patients imitent les symptômes de l'appendicite et de l'asthme bronchique.

Une forte détérioration (crise) avec hystérie est très similaire à la manifestation de l'épilepsie. Toute situation psychologiquement difficile à percevoir pour le patient - une querelle, une nouvelle désagréable, le refus d'autrui de satisfaire le désir du patient - se termine par une crise théâtrale. Cela peut être précédé de vertiges, de nausées et d'autres signes de pseudo-aggravation de la maladie..

Le patient tombe en se pliant en arc de cercle. Dans ce cas, le patient tombera toujours «correctement», en essayant de se protéger autant que possible des blessures. Agitant ses bras et ses jambes, se cognant la tête sur le sol, montrant violemment ses émotions avec des larmes ou des rires, le patient dépeint une souffrance insupportable. Contrairement à un épileptique, un hystérique ne perd pas conscience, la réaction des pupilles demeure. Un cri fort, de l'eau froide vaporisant sur le visage ou une gifle au visage donneront rapidement vie au patient. En outre, le teint du patient se dégrade: avec une crise d'épilepsie, le visage est violet-cyanosé et avec une hystérie - rouge ou pâle.

Une crise hystérique, contrairement à une crise épileptique, ne se produit jamais dans un rêve. Ce dernier se produit toujours en public. Si le public cesse de prêter attention aux convulsions de la colère ou se retire, la crise se terminera rapidement. Après une crise, le patient peut montrer une amnésie, jusqu'à et y compris l'ignorance de son propre nom et prénom. Cependant, cette manifestation est à court terme, la récupération de la mémoire se produit assez rapidement, car elle n'est pas pratique pour le patient lui-même.

Hysteria est le «grand simulateur». Le patient parle vivement de ses plaintes, démontrant excessivement leur confirmation, mais montre en même temps une indifférence émotionnelle. Vous pourriez penser que le patient prend plaisir à plusieurs de ses «plaies», tout en se considérant comme une nature complexe qui nécessite une attention étroite et complète. Si le patient apprend des manifestations de la maladie qui lui étaient auparavant absentes, il est fort probable que ces symptômes apparaissent..

Diagnostic de la névrose hystérique

L'hystérie est la traduction par le patient de ses problèmes psychologiques dans un canal physique. L'absence de changements organiques dans le contexte de plaintes graves est le principal symptôme du diagnostic de névrose hystérique. Le plus souvent, les patients se tournent vers un pédiatre ou un thérapeute. Cependant, si une hystérie est suspectée, le patient est référé à un neurologue. Avec toute la variété des manifestations de la névrose hystérique, le médecin trouve des écarts entre les symptômes et l'état réel du corps. Bien que la tension nerveuse du patient puisse provoquer une augmentation des réflexes tendineux et des tremblements des doigts, le diagnostic de «névrose hystérique» n'est généralement pas difficile.

Important! Les crises chez les enfants de moins de 4 ans qui veulent réaliser leurs souhaits sont une réaction hystérique primitive et sont également causées par un inconfort psychologique. Habituellement, les crises affectives disparaissent d'elles-mêmes à 5 ans.

Des études instrumentales sont menées pour confirmer l'absence de tout changement organique de la part des organes internes. Le scanner de la colonne vertébrale et l'IRM de la moelle épinière sont prescrits pour les troubles du mouvement. Le scanner et l'IRM du cerveau confirment l'absence de pathologie organique. L'angiographie des vaisseaux cérébraux, la rhéoencéphalographie, l'USDG des vaisseaux de la tête et du cou sont utilisés pour exclure la pathologie vasculaire. L'EEG (électroencéphalographie) et l'EMG (électromyographie) confirment le diagnostic d'hystérie.

Dans l'hystérie, les données des études ci-dessus réfutent la pathologie des structures du cerveau et de la moelle épinière. En fonction des plaintes que le patient confirme avec certaines manifestations externes, le neurologue décide de nommer une consultation avec un neurochirurgien, un épileptologue et d'autres spécialistes.

Traitement de la névrose hystérique

L'essence du traitement de l'hystérie est de corriger la psyché du patient. L'une de ces techniques est la psychothérapie. Dans le même temps, le médecin ne prête pas une attention excessive aux plaintes du patient. Cela ne fera que provoquer une augmentation de la fréquence des attaques hystériques. Cependant, l'ignorer complètement peut conduire aux mêmes résultats. Des cours répétés de psychothérapie sont nécessaires pour identifier la véritable cause de la maladie qui est survenue. Un psychologue ou un psychothérapeute, utilisant la suggestion, aidera le patient à s'évaluer correctement et à évaluer les événements qui se déroulent. L'ergothérapie est d'une grande importance dans l'hystérie. Attirer le patient vers le travail, rechercher un nouveau passe-temps distraire le patient d'un état névrotique.

La médication se réduit principalement à la nomination d'agents fortifiants. Avec une excitabilité accrue, il est conseillé de prescrire des médicaments à base d'herbes médicinales (valériane, agripaume), de brome. Dans certains cas, l'utilisation de tranquillisants à petites doses et à court terme est justifiée. Lorsque l'insomnie (insomnie prolongée) est établie, des hypnotiques sont prescrits.

Prévision et prévention de la névrose hystérique

Le pronostic de la vie de ces patients est assez favorable. Une observation plus longue est nécessaire chez les patients présentant des signes d'anorexie, de somnambulisme et de tentatives de suicide. Un traitement plus long et parfois prolongé est nécessaire pour les patients de type artistique et présentant des symptômes d'hystérie survenus dans l'enfance. Une issue plus défavorable est observée lorsque la névrose hystérique est associée à des lésions organiques du système nerveux ou à des maladies somatiques sévères..

La prévention de la névrose hystérique comprend des mesures pour prévenir les troubles de la psyché et des processus nerveux, ainsi que pour renforcer et préparer le système nerveux aux surtensions. Ces activités sont particulièrement importantes pour les artistes et les enfants..

Il est nécessaire de limiter quelque peu l'imagination et les fantasmes de l'enfant, essayer de lui créer un environnement calme, l'impliquer dans le sport et rester avec ses pairs. Vous ne devez pas constamment vous laisser aller à des caprices et vous entourer de soins excessifs. Un rôle important dans la prévention du développement de la névrose hystérique est joué par l'éducation correcte du bébé et la formation d'une personnalité à part entière. Le patient lui-même ne doit pas ignorer ses problèmes psychologiques, leur solution rapide éliminera la situation stressante et ne permettra pas à la psychopathie de prendre racine.

Qu'est-ce que la névrose hystérique et comment la traiter?

La névrose hystérique est un trouble mental caractérisé par la présence de convulsions, de troubles moteurs, sensoriels, somatiques. Dans de nombreux cas, la pathologie se développe chez les personnes ayant une prédisposition génétique à celle-ci..

Qu'est-ce que l'hystérie?

L'hystérie fait référence à des formes complexes de névrose, caractérisées par une labilité mentale, une tendance aux fantasmes, un niveau élevé d'auto-hypnose, un comportement théâtral.

La pathologie peut se développer chez toute personne, quels que soient son âge et son sexe..

Les critères de névrose sont:

  1. Réversibilité de l'état. Cela signifie que le diagnostic a un pronostic psychothérapeutique favorable..
  2. Nature psychogène. Les conflits de personnalité internes provoquent l'apparition du trouble.
  3. Symptômes de conversion. Une personne a une violation des fonctions sensorielles et motrices. Il remarque des signes d'autres maladies.

En médecine moderne, un concept distinct d '«hystérie» n'est pas utilisé pour poser un diagnostic.

Les termes suivants sont utilisés pour désigner une maladie:

  1. Trouble de la personnalité hystérique.
  2. Hystérie de conversion.
  3. Trouble somatoforme.

Causes de l'hystérie

Divers facteurs deviennent les causes de la névrose hystérique. Dans la plupart des cas, les personnes ayant une psyché immature et une instabilité émotionnelle sont sujettes à des troubles. Ces individus se distinguent par leur vulnérabilité, un changement brusque d'humeur, une légère excitabilité et une forte suggestibilité..

En outre, le facteur prédisposant à l'apparition de l'hystérie est l'abus de boissons alcoolisées, de tabac, de drogues psychoactives.

Des situations de vie complexes peuvent provoquer le développement d'une névrose:

  • stress physique et mental constant;
  • perte d'emploi;
  • échecs dans la vie personnelle;
  • environnement domestique défavorable;
  • conflits avec les autres;
  • danger pour la vie.

Dans les situations stressantes, les personnes ayant une psyché stable sont plus calmes face à l'échec. Cependant, chez une personne déséquilibrée émotionnellement, tout changement de situation peut provoquer un état névrotique..

Variantes de psychoses hystériques

En médecine, il existe plusieurs variantes de l'hystérie:

  1. Trouble hystérique (névrose). Présente des manifestations fonctionnelles et neurologiques qui imitent les symptômes des maladies nerveuses.
  2. Trouble de la personnalité hystérique (psychopathie). Signes caractéristiques de l'hystérie: désir prononcé d'être au centre de l'attention, infantilisme, démonstrativité, attention excessive à son apparence, désir de paraître mieux.
  3. Psychose hystérique, caractérisée par la présence de fantasmes délirants, démence imaginaire.
  4. Troubles de type névrose hystéroïde et psychopathiques qui se développent à la suite d'une pathologie organique du système nerveux central.

Au sens large, le concept d '«hystérie» comprend tous les types de troubles ci-dessus.

Symptômes de la névrose hystérique

Une caractéristique des manifestations cliniques de la névrose hystérique est le polymorphisme.

Le patient peut présenter des signes similaires à tout autre trouble somatique du système nerveux autonome.

Il existe de tels groupes de manifestations:

  1. Troubles moteurs. Les symptômes comprennent des tremblements des doigts, des tics nerveux, une perte de sonorité et une coordination altérée. Dans de nombreux cas, des tremblements musculaires, des tremblements ou une paralysie des membres se produisent.
  2. Troubles sensibles. Ce groupe de signes peut être caractérisé à la fois par une diminution ou une augmentation de la sensibilité et par sa perte complète. Une personne peut ressentir de la douleur dans n'importe quel organe, partie du corps. Dans la plupart des cas, il y a une diminution ou une absence totale de sensations. Les zones d'engourdissement sont limitées à la zone des pieds, des mains, de la moitié du visage. La surdité ou la cécité soudaine est également courante. Il y a une violation de la perception des couleurs, un rétrécissement des champs visuels, cependant, le patient se déplace dans l'espace.
  3. Symptômes végétatifs. Le patient peut se plaindre de douleurs, comme dans les maladies somatiques sévères. La plupart des signes végétatifs comprennent l'essoufflement, les maux de tête, les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, les palpitations cardiaques, l'arrêt cardiaque, les brûlures et les démangeaisons cutanées. Il est important que dans la plupart des cas, avec de telles plaintes, il n'y ait pas de changements pathologiques dans les organes..

Chez la femme, une affection névrotique peut survenir avec un déséquilibre hormonal, se manifestant sous la forme de convulsions, contre lesquelles apparaissent des symptômes végétatifs d'hystérie.

La névrose hystérique chez l'homme est moins fréquente que chez la femme, mais elle se traduit également par l'incapacité à contrôler les réactions émotionnelles.

Car Les caractéristiques distinctives du trouble hystérique sont l'ostentation, les plaintes qui s'intensifient lors de l'examen d'un médecin, alors les autres devraient essayer de distraire la personne, et non de se concentrer sur les manifestations de l'hystérie. Cela aidera à soulager les symptômes..

Traitement de la névrose hystérique

Le traitement de l'hystérie comprend l'utilisation de médicaments, des méthodes de psychothérapie.

Avec la pharmacothérapie, les médicaments suivants sont prescrits:

  1. Sédatifs. Ils sont utilisés pour les crises hystériques persistantes. Les médicaments puissants affectent la vitesse de réaction, l'attention, la concentration et créent une dépendance. Prescrit à petites doses en cours de courte durée.
  2. Produits à base de plantes médicinales. Avec une excitabilité excessive, les extraits et les comprimés d'agripaume, de valériane, d'aubépine sont considérés comme efficaces. Ces médicaments sont sûrs, ont un effet tonique sur le corps. Ils peuvent être pris pour éviter les crises.
  3. Somnifères. Utilisé pour l'insomnie prolongée.

En cas de psychose hystérique prolongée, les antipsychotiques sont prescrits en association avec des sédatifs.

La psychothérapie est considérée comme un moyen important de traiter et de prévenir la névrose. Le médecin aide le patient à identifier les causes de la maladie, à déterminer les caractéristiques personnelles, les problèmes dans les relations avec les autres. Une attention particulière est portée à l'ergothérapie, qui permet au patient d'échapper à la névrose.

Névrose hystérique

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Code CIM-10
  • Les raisons
  • Pathogénèse
  • Symptômes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

La névrose hystérique est une sorte de névrose et se manifeste le plus souvent sous forme de réactions émotionnelles démonstratives (cris soudains, rires, pleurs violents), ainsi que d'une hyperkinésie convulsive, d'une perte de sensibilité, d'hallucinations, de paralysie transitoire, d'évanouissements, etc. Au cœur de l'hystérie se trouve la suggestibilité accrue et l'auto-hypnose d'une personne, le désir d'attirer l'attention des autres.

Code CIM-10

Causes de la névrose hystérique

Le mot «hystère» d'origine grecque, traduit signifie «utérus», ce qui est dû à l'opinion des médecins grecs anciens sur la prévalence de cette pathologie chez les femmes en raison de dysfonctionnements de l'utérus. La recherche scientifique sur la nature de la maladie a été menée par Charcot au 19e siècle. Le scientifique pensait que les causes de la maladie étaient des facteurs héréditaires et constitutionnels. Comme une sorte de névrose, l'hystérie n'a commencé à être considérée par la science médicale qu'au début du XXe siècle..

Les principaux signes d'hystérie sont des convulsions avec des convulsions, un mal de tête constricteur, un engourdissement dans certaines zones de la peau et une pression dans la gorge. La raison principale de cet état est considérée comme une expérience mentale, à la suite de laquelle les mécanismes de l'activité nerveuse supérieure ont été perturbés en raison d'un facteur externe ou d'un conflit intrapersonnel. La maladie peut se développer soudainement à la suite d'un traumatisme mental grave ou en raison d'une situation indésirable prolongée.

La névrose hystérique peut survenir à la suite d'une personne sujette à une psychopathie hystérique qui entre dans un environnement défavorable ou dans une situation qui traumatise grandement sa psyché. Le plus souvent, il s'agit d'une réaction violente à un conflit familial ou domestique, ainsi que des conditions dans lesquelles il existe une menace réelle pour la vie. La maladie peut se développer sous l'influence de facteurs négatifs qui surviennent soudainement ou agissent pendant une longue période et dépriment constamment la psyché humaine.

Les causes de la névrose hystérique sont de nature stressante et sont associées à divers problèmes et conflits qui déséquilibrent une personne, provoquent un sentiment de peur et de doute de soi, et l'incapacité de faire face à la situation. Les personnes ayant une psyché trop excitable ou immature sont le plus souvent sujettes à des réactions hystériques, qui se distinguent par un manque d'indépendance des jugements et une impressionnabilité, des changements émotionnels brusques, une suggestibilité accrue.

Freud pensait que les principaux facteurs provoquant le développement de l'hystérie sont les complexes sexuels et les traumatismes mentaux survenus dans la petite enfance. La véritable cause de la pathologie peut être considérée comme la prédominance des émotions humaines sur la raison. Les émotions négatives résultant d'une certaine situation psychotraumatique «se déversent» dans les symptômes corporels (somatiques). Ainsi, le soi-disant «mécanisme de conversion» apparaît, qui vise à réduire le niveau des sentiments négatifs, l'inclusion d'une fonction d'autoprotection.

Pathogénèse

La névrose hystérique survient dans la plupart des cas chez des personnes souvent suggestibles, de nature sensible, vulnérables et sujettes aux expériences.

La pathogenèse de la maladie est due à la fois à des causes exogènes et endogènes. Au cœur de chaque névrose se trouvent les caractéristiques du développement de la personnalité, sa psyché et son comportement, qui dépendent souvent d'une émotivité accrue. On parle de psychogénie comme conséquence de stress, de conflits fréquents, d'épuisement émotionnel, de surmenage neuropsychique. Les principaux facteurs de risque d'apparition de névrose hystérique sont le stress physique et mental, l'abus d'alcool, le malheur dans la vie de famille, diverses maladies somatiques, l'insatisfaction professionnelle, ainsi que la prise incontrôlée de médicaments (en particulier, tranquillisants et somnifères).

L'hystérie se développe le plus souvent chez les personnes présentant des traits de caractère prémorbides prononcés (sujets à des formations surévaluées, persévérance, intransigeance, obsessions, pédantisme, rigidité). La pratique montre que des troubles neurasthéniques sont également possibles chez les personnes sans traits de caractère névrotiques - avec névrose végétative (dysfonctionnement du système nerveux autonome), état réactif et stress neuropsychique excessif.

Symptômes de la névrose hystérique

La névrose hystérique est une forme classique de névrose et se développe souvent à la suite d'un fort facteur psycho-traumatique. Ce trouble s'accompagne de diverses manifestations somatovégétatives, sensorielles et motrices. Le plus souvent, cette maladie survient chez des personnes atteintes de psychopathie hystérique..

L'hystérie en tant que trouble mental a un code de microdivision de 10 et, selon elle, est diagnostiquée dans le contexte de facteurs généraux de trouble de la personnalité, qui peuvent être combinés avec trois signes ou plus. Parmi ces signes, tout d'abord, on peut distinguer:

  • expression exagérée des émotions;
  • suggestibilité facile;
  • l'auto-dramatisation;
  • effort constant pour une agitation accrue;
  • préoccupation excessive d'une personne avec son attrait physique;
  • labilité émotionnelle;
  • susceptibilité facile d'une personne à l'influence des circonstances et d'autres;
  • séduction inadéquate (dans le comportement et l'apparence), etc..

De plus, on peut mettre en évidence des caractéristiques de l'hystérie comme un comportement manipulateur visant à la satisfaction immédiate des besoins personnels, le désir d'être reconnu, l'égocentrisme et l'indulgence de soi, le ressentiment excessif, etc. Avec la névrose hystérique, les symptômes sont prononcés et sont utilisés par le patient pour attirer l'attention des autres sur leurs problèmes.

La névrose hystérique se manifeste sous la forme de troubles du système nerveux, de troubles sensoriels, autonomes et somatiques, elle présente donc différentes variations dans les symptômes.

Les principaux symptômes de la névrose hystérique sont associés à une crise, qui survient en réponse à diverses situations traumatiques, par exemple une querelle ou une nouvelle désagréable. La manifestation classique de l'hystérie est une chute démonstrative, une expression de souffrance sur le visage, des mouvements radicaux des membres, des cris, des larmes et des rires. Dans le même temps, la conscience est préservée et une personne peut être amenée à ses sens avec une gifle au visage ou de l'eau froide. Avant une crise d'hystérie, des symptômes tels que des étourdissements, des nausées, des douleurs thoraciques, une boule dans la gorge peuvent survenir. Habituellement, une crise d'hystérie se produit dans des endroits bondés ou à proximité de personnes que le patient tente de manipuler.

À la suite de troubles moteurs, une perte de la voix, une paralysie complète ou partielle des membres, des tremblements, une coordination motrice altérée, des tics et une paralysie de la langue peuvent survenir. Ces troubles sont à court terme et sont dus à l'état émotionnel d'une personne. Le plus souvent, ils sont combinés avec des évanouissements, des essorages «dramatisés», des postures inhabituelles et des gémissements. Les troubles émotionnels se manifestent sous la forme d'une humeur dépressive, de la répétition de mouvements stéréotypés, de peurs de panique.

Les manifestations somatiques de l'hystérie sont le plus souvent observées à partir du tractus gastro-intestinal, des systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Les perturbations du fonctionnement du système nerveux autonome se manifestent sous la forme de crises. La manifestation de troubles sensoriels est associée à une diminution de la sensibilité des membres, une surdité et une cécité, un rétrécissement du champ de vision, des douleurs hystériques pouvant être localisées dans diverses parties du corps.

Premiers signes

La névrose hystérique se manifeste le plus souvent sous l'influence d'une forte expérience mentale associée à un événement ou une situation (conflit dans la famille ou au travail, stress, choc émotionnel).

Les premiers signes de névrose hystérique peuvent apparaître comme une auto-hypnose. Une personne commence à écouter son corps et le travail des organes internes, et toute augmentation de la fréquence cardiaque ou l'apparition de douleurs dans la poitrine, le dos, l'abdomen et d'autres parties du corps peut la plonger dans la panique. En conséquence, des pensées de maladies apparaissent, souvent - graves, potentiellement mortelles, incurables. De plus, l'hypersensibilité aux stimuli externes est un signe clair d'hystérie. Le patient peut être agacé par les bruits forts et les lumières vives. Il y a une fatigue accrue, une détérioration de l'attention et de la mémoire. Le patient a de plus en plus de difficultés à donner des tâches simples, il accomplit de pires tâches officielles, ne fait pas face au travail.

Malgré le fait qu'une personne se sent mal, lors d'un examen médical, en règle générale, elle ne présente aucune pathologie grave dans le fonctionnement des organes internes. Selon les statistiques, ce sont les névrosés qui représentent un pourcentage plus élevé de patients polycliniques.

Névrose hystérique chez les enfants

La névrose hystérique peut survenir chez des personnes de différents groupes d'âge. Les enfants ne font pas exception, de plus, ils sont en parfaite santé physique et mentale. Parmi les facteurs les plus courants provoquant l'hystérie chez un enfant, il est possible de noter des erreurs d'éducation, des exigences exagérées des parents, des stress fréquents associés à des conflits dans la famille. Avec l'influence constante d'un facteur traumatique sur l'enfant, l'hystérie devient chronique.

La névrose hystérique chez les enfants se manifeste sous la forme de:

  • pleurer et hurler;
  • humeur maussade;
  • rythme cardiaque rapide;
  • maux de tête;
  • perte d'appétit et nausée;
  • crampes abdominales;
  • mauvais sommeil;
  • attaques d'arrêt respiratoire;
  • chute démonstrative et coups au sol.

Pour les enfants avec un diagnostic d '«hystérie», il est typique d'exposer leurs peurs, le désir des adultes de leur accorder plus d'attention. Souvent, une crise d'hystérie est une méthode pour réaliser ce que vous voulez, par exemple, obtenir un jouet que vous aimez..

Chez les enfants plus âgés, y compris les adolescents, l'hystérie peut entraîner des modifications de la sensibilité cutanée, moins souvent - cécité et signes qui surviennent chez les adultes. Il est à noter que les névroses hystériques sont exacerbées pendant la puberté (la crise dite de l'âge) et ont généralement un pronostic favorable.

Névrose hystérique chez les adolescents

La névrose hystérique apparaît souvent chez les adolescents qui vivent une crise d'âge - c.-à-d. la puberté. Les symptômes de la pathologie sont des palpitations, des maux de tête, des insomnies. L'enfant n'a pas d'appétit, des nausées et des crampes abdominales se produisent, dans certains cas - phobies (peurs), expérience irréelle du présent, états dépressifs, retrait et aliénation, ainsi que confusion des pensées.

La névrose hystérique de l'adolescent se caractérise par une modification des symptômes en fonction de la situation. Le plus souvent, le développement de l'hystérie est associé à une exposition à long terme à un traumatisme qui empiète sur la personnalité de l'enfant. Les manifestations cliniques de la maladie sont observées chez les enfants choyés et faibles, dans l'éducation desquels ont été manqués des moments de diligence, d'indépendance, de compréhension de ce qui est possible et de ce qui ne l'est pas. Ces adolescents sont dominés par le principe «je veux» - «donner», les désirs contredisent la réalité, il y a un mécontentement quant à leur position dans l'équipe scolaire et la famille.

Selon I.P. Pavlov, les raisons de l'hystérie sont la prédominance du premier système de signalisation sur le second, c'est-à-dire Le «sujet hystérique» est exposé à des expériences émotionnelles qui suppriment la raison. Le résultat est une condition similaire à la symptomatologie de la schizophrénie (plongeon dans la pensée ou présence de deux courants de pensée).

Névrose hystérique chez la femme

La névrose hystérique se manifeste dans les natures sensibles, réceptives et émotionnelles, par conséquent, elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cela explique l'origine du mot «hystère», qui traduit du grec signifie «utérus».

La névrose hystérique chez la femme présente les symptômes suivants:

  • troubles des relations sexuelles;
  • violation de la pression artérielle;
  • pathologie du sommeil;
  • douleur au coeur
  • la nausée;
  • douleur dans l'abdomen;
  • tendance à la fatigue;
  • mains tremblantes;
  • l'apparition de transpiration;
  • expériences émotionnelles fortes;
  • tendance au conflit;
  • troubles du système respiratoire;
  • humeur dépressive;
  • sensibilité aiguë à la lumière vive et aux sons forts;
  • pensées et actions obsessionnelles;
  • irritabilité sévère;
  • assombrissement des yeux;
  • attaques d'angine de poitrine;
  • convulsions (moins fréquentes).

L'hystérie chez les femmes est caractérisée par une suggestibilité accrue, une caractéristique distinctive de la maladie est une démonstrativité prononcée. La cause profonde peut être un choc émotionnel fort ou une expérience mentale survenue à la suite de circonstances externes (querelle, stress, une série d'échecs), ainsi qu'un conflit interne. Le choc nerveux est associé à une surcharge et un surmenage mentaux, une immunité affaiblie après une maladie, un manque de sommeil et de repos adéquats. Une crise d'hystérie chez la femme s'accompagne d'une boule dans la gorge, d'un manque d'air, d'une lourdeur dans la région du cœur et d'un fort rythme cardiaque.

Complications et conséquences

La névrose hystérique entraîne des conséquences désagréables associées à l'épuisement psycho-émotionnel, aux états obsessionnels, à la dépression. Il est important d'aider le patient à temps afin de prévenir le développement de maladies concomitantes..

Les conséquences de l'hystérie peuvent être très diverses:

  • Diminution prononcée de la capacité de travail. Il est difficile pour une personne d'effectuer son travail habituel en raison d'une détérioration de ses capacités de réflexion et d'une mauvaise mémorisation, d'une diminution de la concentration d'attention, d'une fatigue rapide, de troubles du sommeil et d'un manque de repos adéquat.
  • Conflit. En raison des symptômes qui l'accompagnent (sensibilité, larmoiement, peur, anxiété), des problèmes surviennent dans la famille et au travail, une personne entre en conflit avec son entourage, ce qui conduit à un malentendu.
  • L'émergence d'états obsessionnels (pensées, souvenirs, peurs). À cause de ce symptôme, une personne a peur de répéter l'erreur, est obligée d'éviter les situations traumatiques et de surveiller constamment la situation pour s'assurer que ses décisions sont correctes.
  • Décompensation des maladies existantes et développement de nouvelles. En raison de l'impact négatif de la névrose hystérique sur la sphère somatique, les capacités adaptatives du corps se détériorent, ce qui entraîne un risque de maladies concomitantes des organes internes, infectieuses et rhumes.

Ainsi, la névrose affecte négativement la qualité de vie du patient, aggravant considérablement l'état de santé et les relations avec les autres. Souvent, une personne se sent inutile et profondément malheureuse.

Complications

La névrose hystérique survient dans le contexte d'une excitation excessive, d'un stress psycho-émotionnel et si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps, le patient peut développer des complications. Seul un médecin expérimenté peut poser le bon diagnostic. Sans soins médicaux, le patient souffrira pendant longtemps et pensera qu'il est en phase terminale..

Les complications de la névrose hystérique sont le plus souvent liées au fonctionnement des organes internes. En raison de l'augmentation de l'excitabilité, de l'irritabilité, des crises d'hystérie, une névrose du cœur peut se développer, ce qui entraînera des crises de panique. Les principaux signes de panique sont le manque d'air, la peur de la mort sur fond de battements de cœur forts et l'évanouissement. Souvent, ces conditions sont accompagnées de troubles du système nerveux autonome..

Une personne sujette à l'hystérie peut éprouver des complications sous la forme d'un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal (nausées, spasmes, constipation), ainsi que d'autres organes. Si la maladie est passée à un stade chronique, une personne peut subir des changements de comportement et de caractère, un handicap, une apathie, une détérioration de son bien-être général, de la fatigue.

Après une crise, une hémiplégie hystérique (paralysie unilatérale du membre) peut survenir, qui disparaît sans laisser de trace sans perturbations du tonus musculaire et changements des réflexes. Une autre complication est à noter - dysphagie - difficulté à avaler, inconfort ou incapacité à prendre une gorgée (salive, nourriture liquide, solide).

De plus, une personne sujette à l'hystérie présente des troubles du travail et de l'adaptation sociale dus à divers troubles neurologiques (faiblesse musculaire, cécité, surdité, instabilité de la démarche et perte de mémoire). La dépression est un degré extrême de dépression émotionnelle chez un patient..

Diagnostic de la névrose hystérique

La névrose hystérique est diagnostiquée sur la base de manifestations cliniques caractéristiques de cette pathologie. Lors de l'examen d'un patient, un neurologue peut détecter un tremblement des doigts, une augmentation des réflexes tendineux et périostés chez le patient.

Le diagnostic de la névrose hystérique est réalisé à l'aide d'études instrumentales pour confirmer la présence ou l'absence de troubles organiques de la part des organes internes. Pour les troubles du mouvement, l'IRM de la moelle épinière et le scanner de la colonne vertébrale sont prescrits, les mêmes méthodes sont utilisées pour confirmer l'absence de toute pathologie organique. Pour exclure la pathologie vasculaire, une échographie des vaisseaux du cou et de la tête, une rhéoencéphalographie, une angiographie des vaisseaux du cerveau sont effectuées. L'EMG (électromyographie) et l'EEG (électroencéphalographie) aident également à confirmer le diagnostic d'hystérie..

Vous devrez peut-être consulter d'autres médecins - un épileptologue, un neurochirurgien, en fonction des plaintes du patient et du tableau clinique. Un rôle important est joué par l'analyse de l'anamnèse de la maladie (clarification des questions qui ont précédé le début de l'hystérie, existe-t-il des facteurs psychotraumatiques pour le moment).

L'examen neurologique vise à rechercher des signes qui confirmeraient une pathologie organique. Ceux-ci incluent les réflexes pathologiques, le nystagmus, les troubles cutanés autonomes (engourdissement, amincissement de la peau). L'examen par un psychiatre permet de connaître la nature de la maladie (présence de stress, dépression).

Diagnostic différentiel

La névrose hystérique nécessite un diagnostic pour confirmer que le patient ne présente pas de troubles organiques. Les plaintes neurasthéniques du patient obligent à différencier la maladie avec neurasthénie ou névrose obsessionnelle-phobique (les différences résident dans l'affichage de phobies, l'expression démonstrative du mécontentement et la présentation de plaintes, l'exigence d'une attention accrue à soi-même).

Le diagnostic différentiel vise à comparer des conditions pathologiques similaires et à établir un diagnostic final. Une image similaire à l'hystérie peut être observée chez un patient souffrant de schizophrénie lente, dans laquelle les symptômes hystériques sont stables et «impolis», et il n'y a pas non plus de changement des signes caractéristiques de l'hystérie selon une situation particulière.

Les crises végétatives, caractéristiques des lésions cérébrales organiques, peuvent être difficiles pour le diagnostic différentiel de l'hystérie. Ces crises surviennent souvent spontanément, soit il n'y a pas de facteur psychogène en elles, soit elles n'ont pas de signification sélective. Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen neurologique et électroencéphalographique du patient. Le médecin effectue un diagnostic différentiel du tableau classique de la névrose hystérique (attaques d'agression, cécité, surdité, crises nerveuses avec chute, paralysie des extrémités) avec maladies organiques du système nerveux central et épilepsie.

Qui contacter?

Traitement de la névrose hystérique

La névrose hystérique nécessite une approche intégrée du traitement et la sélection des méthodes les plus efficaces visant à éliminer les facteurs traumatiques, créant des conditions favorables à un bon sommeil et au repos, à la psychothérapie et à la thérapie réparatrice. L'objectif principal est de sauver le patient des états obsessionnels, des phobies, pour restaurer le fond psycho-émotionnel.

Le traitement de la névrose hystérique comprend:

  • prendre des médicaments (tranquillisants, sédatifs et hypnotiques, antidépresseurs, neuroleptiques);
  • ergothérapie;
  • thérapie manuelle et massage;
  • exercices de physiothérapie;
  • procédures de restauration;
  • auto-formation;
  • phytothérapie et médecine traditionnelle.

La psychothérapie est, bien entendu, au cœur du traitement. Lors de séances individuelles, le médecin essaiera de découvrir les raisons qui ont déclenché le développement de l'hystérie, aidera le patient à faire face aux problèmes qui ont conduit à cette condition et identifiera le principal facteur psychotraumatique afin de l'éliminer..

Avec une nature prolongée de névrose hystérique, les tranquillisants (phénazépam, diazépam) sont associés à des neuroleptiques (Eglonil, Neuleptil, Chlorprothixen), qui ont un effet correctif sur le comportement humain. Dans les formes sévères de la maladie, le patient doit être hospitalisé.

Médicaments

La névrose hystérique est traitée avec divers médicaments dont la nomination nécessite responsabilité et engagement. Le médecin sélectionnera les médicaments les plus efficaces en fonction du degré de développement de la maladie, du tableau clinique, de l'état du patient.

Les médicaments les plus souvent prescrits pour les névroses, y compris celles de type hystérique:

  • tranquillisants en comprimés et capsules (Elenium, Sibazon, Diazepam, Relanium, Oxazepam, Phenazepam, etc.);
  • injections de tranquillisants (diazépam, chlordiazépoxide) - dans des situations difficiles, accompagnées d'obsessions persistantes, de troubles hystériques massifs);
  • antipsychotiques à petites doses (Neuleptil, Eperazin, Thioridazine, Eglonil);
  • médicaments à libération prolongée (fluspirilène, fluorophénazindécanoate);
  • antidépresseurs (amitriptyline, doxépine, mélipramine, anafranil; fluoxétine, sertraline, citalopram, etc.);
  • somnifères pour l'insomnie (Nitrazepam, Melaxen, Donormil, Chlorprothixene);
  • stimulants biogènes - comme tonique (Apilak, Pantokrin);
  • complexes de vitamines (Apitonus P, préparations du groupe B).

En cas d'altération des fonctions motrices, de mutisme, de surdité, les désinhibitions amytal-caféine donnent un bon effet (injections d'une solution de caféine 20% et amytal-sodium 5%). Lors de l'observation d'un patient présentant des crises hystériques prolongées, une administration de lavement d'hydrate de chloral est indiquée, ainsi qu'une administration intraveineuse lente de solutions de sulfate de magnésium à 25% et de chlorure de calcium à 10%. La thérapie comprend des méthodes de restauration, des soins de spa, des massages, etc..

Traitement alternatif

La névrose hystérique est bien traitée avec des médicaments en combinaison avec des méthodes traditionnelles visant à renforcer le système immunitaire, à éliminer les irritations, les crises d'agression, l'insomnie, etc. Ce sont des infusions d'herbes médicinales, l'utilisation de jus de fruits frais, du lait, des produits de la ruche (gelée royale).

Par exemple, pour soulager le stress et la fatigue pendant l'hystérie, vous pouvez utiliser la collection d'herbes suivante: cônes de houblon (3 cuillères à soupe), mélanger avec de la menthe et de la mélisse (2 cuillères à soupe chacun), ainsi que de la camomille (1 cuillère à soupe) et hacher à l'aide d'un hachoir à viande. Puis 3 cuillères à soupe. les cuillères du mélange obtenu doivent être versées avec de l'eau bouillante (800 g), conservées au bain-marie pendant 20 minutes, insister et filtrer. Il est recommandé de prendre ce remède dans 0,5 tasse trois fois par jour pendant 30 minutes. avant les repas.

Le traitement alternatif se résume également à l'hydrothérapie sous forme d'enveloppements de sel, de thérapie avec de la boue, de l'argile, de la terre, des huiles, du sable, etc. Par exemple, des compresses de sable chaud, appliquées sur les pieds pendant 20 minutes, aident à soulager la tension nerveuse. Dans le même temps, le patient doit être mis au lit et enveloppé, il est bon qu'après une telle procédure, il s'endorme.

Les huiles essentielles de lavande, de gingembre, de romarin, de muscade ont un effet bénéfique sur le système nerveux. Chaque soir avant de se coucher, il est conseillé au patient de boire 1 verre de lait chaud - cela contribue à un sommeil sain et sain.

Traitement à base de plantes

La névrose hystérique se prête bien au traitement à base de plantes - en combinaison avec une pharmacothérapie, ainsi que des méthodes de restauration, des massages, des exercices de physiothérapie et d'autres types de traitement. L'objectif principal de la phytothérapie est de restaurer les fonctions du système nerveux, de réduire l'irritabilité, l'anxiété, de renforcer l'immunité, d'améliorer le bien-être général, d'éliminer les symptômes de la dépression, de se débarrasser de l'insomnie.

Le traitement à base de plantes implique l'utilisation de diverses décoctions et infusions de valériane, d'aubépine, d'agripaume, de millepertuis, de viorne, de mélisse - plantes médicinales réputées pour leurs propriétés apaisantes. Voici les recettes les plus efficaces pour traiter la névrose hystérique.

  • Infusion de racine de valériane. 1 cuillère à soupe de la plante (racines broyées) doit être versée avec un verre d'eau bouillante et insisté pendant 12 heures (vous pouvez laisser le bouillon toute la nuit) à l'aide d'un thermos. Le produit fini doit être pris dans 1 cuillère à soupe. cuillère trois fois par jour pendant pas plus d'un mois; la dose peut être augmentée avec une excitabilité sévère.
  • Décoction de mélisse (menthe). Versez 1 cuillère à soupe de la plante avec un verre d'eau bouillie, faites bouillir pendant 10-15 minutes, puis filtrez. Prenez un demi-verre le matin et le soir. •
  • Infusion d'aubépine. Pour la recette, vous aurez besoin des fruits secs de la plante (2 cuillères à soupe), que vous devez broyer, puis versez une tasse et demie d'eau bouillante et insistez. Divisez la perfusion prête à l'emploi en trois doses, prenez 30 minutes. avant les repas.
  • Une décoction d'écorce de viorne. Pour préparer la recette, vous avez besoin de 10 g d'écorce de viorne hachée, versez un verre d'eau bouillante, puis faites bouillir pendant 30 minutes, filtrez, ajoutez de l'eau bouillie au bouillon obtenu jusqu'à un volume de 200 ml. Le remède est pris trois fois par jour, une cuillère à soupe avant les repas..
  • Remèdes Motherwort. Pour le traitement de la névrose hystérique, vous pouvez utiliser une décoction de la plante (15 g du sommet des pousses - par verre d'eau bouillante), ainsi que du jus (prendre 30 à 40 gouttes plusieurs fois par jour).

Homéopathie

La névrose hystérique répond bien au traitement basé sur la prise de médicaments homéopathiques (en association avec un traitement médicamenteux et d'autres méthodes). Ainsi, pour améliorer les performances mentales, l'attention et l'endurance physique dans l'hystérie, qui s'accompagne d'un syndrome asthénique, le soi-disant. "Adaptogènes". Ils ont un léger effet stimulant, qui se manifeste par une réduction de la fatigue, une accélération des processus de récupération et une amélioration de l'immunité. Les plantes aquatiques et terrestres, divers micro-organismes et même les animaux agissent comme des sources d'adaptogènes naturels. Aujourd'hui, les adaptogènes végétaux les plus courants sont les teintures de plantes médicinales: Schisandra chinensis, ginseng, aralia et zamanihi, ainsi que des extraits d'Eleutherococcus et de Leuzea. Les adaptogènes d'origine animale comprennent les préparations complexes Pantokrin, Rantarin, Apilak, Panta-Forte, etc..

L'homéopathie, utilisée dans le traitement de l'hystérie, a un effet bénéfique sur tous les organes et systèmes, favorisant une meilleure absorption de l'oxygène par les tissus, ainsi que la stimulation de l'activité cellulaire dans le corps humain et la restauration du métabolisme.

La préparation de Ginsana sous forme d'extrait de ginseng hautement standardisé sans alcool a fait ses preuves à cet égard. Il est fabriqué à partir de rhizomes de ginseng soigneusement sélectionnés en utilisant une technologie spéciale qui aide à préserver le maximum de nutriments.

Le médicament de Leuzei sous forme d'extrait liquide a une activité psychostimulante et est utilisé dans le traitement de la névrose hystérique. Il contient des composants utiles: huiles essentielles, alcaloïdes, acides organiques et résines, un complexe de vitamines. Stimule le travail du système nerveux, augmentant l'excitabilité réflexe, ainsi que l'activité motrice.

La teinture de ginseng, ainsi que l'extrait liquide d'éleuthérocoque, ont un effet tonique et stimulant sur le corps et ont prouvé leur efficacité dans le surmenage, le stress, la neurasthénie, l'asthénie, ainsi que dans la fonction sexuelle affaiblie sur fond de névrose. Les deux médicaments n'ont pas d'effets secondaires, mais sont contre-indiqués pour l'insomnie, l'hypertension et une excitabilité accrue.

Traitement opératoire

La névrose hystérique est une condition pathologique qui combine des troubles moteurs, autonomes et sensoriels. Dans ce cas, le patient peut présenter des fonctions altérées de sensibilité et de perception..

Parfois, un traitement chirurgical a lieu, c'est-à-dire des opérations chirurgicales (laparotomie) pour le «syndrome de Munchausen», lorsque le patient simule délibérément la maladie et nécessite un traitement par des médecins, passant d'un hôpital à l'autre. Cette condition est causée par de graves troubles émotionnels. Dans la plupart des cas, les personnes qui souffrent de ce trouble mental sont suffisamment ingénieuses et intelligentes. Ils simulent non seulement habilement les symptômes de la maladie, mais disposent également d'informations fiables sur les signes et les méthodes de diagnostic.Par conséquent, ils "gèrent" leur traitement de manière indépendante, obligeant les médecins à procéder à un examen approfondi et à une thérapie intensive, y compris une intervention chirurgicale dans le soi-disant. "Douleurs hystériques". Dans un contexte de tromperie délibérée, des motivations subconscientes et un besoin accru d'attention de la part du personnel médical surviennent.

Les troubles sensoriels de l'hystérie sont caractérisés par divers troubles sensoriels (hyposthésie, hyperesthésie et anesthésie) qui peuvent survenir dans différentes parties du corps. Une algie hystérique peut également être observée dans différentes parties du corps - à la fois dans les articulations et les membres, et dans les organes de la cavité abdominale, dans le cœur, etc. Ces patients sont souvent référés à des chirurgiens, qui leur donnent des diagnostics chirurgicaux erronés et effectuent des opérations abdominales.

La prévention

La névrose hystérique peut être évitée si des méthodes préventives sont utilisées à temps. Tout d'abord, une personne doit éviter de toutes les manières possibles les situations qui ont un effet néfaste sur son système émotionnel et son psychisme. L'entraînement automatique, l'écoute de musique relaxante, le yoga, la marche au grand air, les loisirs, le sport (par exemple, jouer au tennis ou au badminton, nager, faire du jogging matin et soir) sont recommandés.

La prévention vise à prévenir les crises d'hystérie, à renforcer le système nerveux et comprend:

  • normalisation des conditions de travail et de repos;
  • assurer une nutrition et un sommeil adéquats;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • établir des relations familiales et interpersonnelles;
  • prévention du stress stress;
  • charges sportives adéquates;
  • mode de vie sain.

Les personnes sujettes à l'hystérie devraient éviter les changements brusques de climat, car elles ont développé une dépendance météorologique. Les amis et les proches doivent prendre soin du patient, le protéger des nouvelles choquantes, des querelles, des conflits qui peuvent provoquer une explosion émotionnelle. La retenue et le calme absolu sont dans ce cas le meilleur moyen de faire face à une attaque d'hystérie. Si le patient se comporte grossièrement, vous ne pouvez pas lui répondre avec la même «pièce» - cela ne fera qu'aggraver la situation.

Prévoir

La névrose hystérique a un pronostic favorable avec un diagnostic et un traitement rapides (en particulier pour les enfants et les adolescents). Il y a des cas où, dans le contexte d'une situation de conflit prolongée, l'hystérie se transforme en développement hystérique de la personnalité. Cette condition est caractérisée par une neurasthénie persistante et une hypocondrie hystérique..

Le pronostic de la maladie dépend de la gravité et des caractéristiques de la personnalité du patient. Ainsi, un traitement plus prolongé est nécessaire chez les patients présentant des signes de somnambulisme, d'anorexie, de tendances suicidaires. Une issue défavorable est observée si l'hystérie est associée à des maladies somatiques et à des lésions organiques du système nerveux. Dans de tels cas, des recherches supplémentaires sont nécessaires, la nomination d'une thérapie complexe et une surveillance constante du patient. Le handicap dans la névrose hystérique est extrêmement rare.

Si la situation traumatique est éliminée avec succès et que le traitement est commencé en temps opportun, les symptômes de la névrose disparaissent presque complètement et la personne pourra à nouveau mener une vie normale et pleine..

La névrose hystérique, en plus des médicaments et des traitements psychothérapeutiques, nécessite un mode de vie sain, un bon repos pour une récupération rapide du corps. Le rôle clé est joué par la prévention de la maladie, qui repose sur le respect de mesures de prévention des processus nerveux et des troubles mentaux, la préparation du système nerveux à la surtension à venir.