Comportement déviant des enfants et des adolescents

Tout comportement qui s'écarte des normes sociales est considéré comme déviant. Le point clé est que les normes sont fixées par rapport à une société spécifique. Par conséquent, un comportement normal pour certaines personnes est considéré comme indésirable dans une autre culture..

Il n'existe pas de classification généralement acceptée des types de comportement déviant. Vous trouverez ci-dessous plusieurs classifications différentes en fonction des caractéristiques prises comme base..

Selon les objectifs poursuivis par l'individu, un comportement déviant est:

  • orientation égoïste - le désir d'obtenir un avantage matériel égoïste par des actions ou des délits malhonnêtes (vol, tromperie, fraude, spéculation);
  • orientation agressive - crimes contre la personne (viol, meurtre, coups, insultes);
  • orientation socialement passive - éviter les responsabilités sociales normatives, éviter un mode de vie actif et résoudre les problèmes nécessaires (absence du travail et de l'école, divers types de dépendance, vagabondage, pensées suicidaires).

En termes de résultats, les écarts par rapport à la norme sont:

  • positif - les actions de l'individu visent à surmonter des normes dépassées, contribuent à des changements positifs dans le système social;
  • négatif - les actions d'une personne visent à détruire le système social, le conduisant à un dysfonctionnement et à une désorganisation.

Certains experts divisent les comportements déviants selon les types suivants:

  • antisocial (délinquant) - les actions d'une personne contredisent les normes juridiques, morales, éthiques et culturelles;
  • asocial - un individu accomplit des actions qui ne correspondent pas aux normes sociales et juridiques de la société dans laquelle il vit, ainsi qu'aux coutumes et traditions;
  • autodestructeur - un tel comportement menace le développement et l'intégrité de la personnalité elle-même.

Les comportements déviants dans l'enfance et l'adolescence peuvent inclure une combinaison de plusieurs types ou n'en manifester qu'un seul. De tels changements peuvent apparaître très tôt en raison de causes congénitales, résulter de blessures physiques qui affectent l'activité cérébrale et l'état neurologique, ou se former au cours du processus d'éducation ou sous l'influence de facteurs sociaux et psychotraumatiques défavorables..

L'évaluation de leurs actions chez les enfants et les adolescents peut également être de nature différente. Certaines personnes se sentent coupables, à cause de quoi leur estime de soi diminue et des névroses apparaissent. D'autres considèrent leur comportement comme normal, le justifient, même si la société considère qu'il s'écarte de la norme.

Comportement déviant des enfants

Les problèmes parentaux, la désobéissance et les aspects agressifs du comportement amènent les parents à réfléchir à l'état mental de l'enfant à un âge précoce.

Les raisons d'un comportement déviant chez les enfants sont assez diverses:

  • Biologique - comprennent les lésions intra-utérines (effets toxiques, asphyxie, etc.), les maladies héréditaires qui provoquent des retards dans le développement physique et mental, des dommages au système nerveux. Cela inclut également les troubles somatiques et mentaux reçus par l'enfant dans les premières années de sa vie (traumatisme cranio-cérébral, stress fréquent, etc.).
  • Social - reflètent différents niveaux de désavantage autour des gens. Cela inclut l'alcoolisme des proches (par exemple, une jeune famille vit dans le même appartement avec un grand-père qui boit), les conflits excessifs, la violence domestique. Tout cela incite l'enfant à adapter son comportement aux normes antisociales. Une famille incomplète peut également affecter un comportement déviant, car l'enfant a un déficit de réponses de rôle et de comportement, qui devrait être emprunté au membre de la famille correspondant..
  • Pédagogique - cela inclut l'abus des interdictions, le manque d'explications pour les punitions, ce qui à son tour provoque une réaction de protestation de la part de l'enfant. De plus, un comportement déviant se développe à la suite d'une approche standardisée du traitement des enfants dans les établissements préscolaires et scolaires, où les caractéristiques individuelles ne sont pas prises en compte..
  • Psychologique - caractéristiques de l'éducation dans la famille qui ont eu des effets négatifs sur la sphère émotionnelle et volontaire de l'enfant, par exemple, éducation en tant qu '«idole de la famille», hyper ou hypo-soins, violence domestique, alcoolisme des parents. En outre, les raisons psychologiques incluent un attachement altéré aux adultes..

S'il y a des indications médicales, le traitement doit être effectué le plus tôt possible. Dans le cas de raisons sociales et pédagogiques, il est logique de penser à changer la stratégie du comportement adulte.

De même, les causes psychologiques nécessitent une correction immédiate. Si un comportement déviant est ignoré dans l'enfance, il est alors consolidé et devient plus stable, se déversant dans l'adolescence..

Comportement déviant des adolescents

Un comportement déviant à l'adolescence est plus dangereux que dans l'enfance. Premièrement, parce qu'un adolescent peut être plus destructeur. Deuxièmement, parce que la correction de tels phénomènes nécessite une action active et une longue durée.

Les raisons de l'émergence de comportements déviants chez les adolescents peuvent commencer dès la petite enfance, et peuvent se former plus tard sous l'influence d'un groupe de pairs ou en raison d'un changement d'environnement, d'une inadaptation (par exemple, en raison de l'éclatement d'une famille, de la perte d'un être cher, etc.).

Les formes les plus courantes de comportement déviant chez les adolescents:

  • destructeur-agressif - il se caractérise par des actions radicales et même rebelles de l'individu afin d'établir de nouveaux ordres dans l'environnement où il se trouve, il peut s'agir d'une famille ou d'un internat, d'un orphelinat, ainsi que d'un changement dans l'activité d'un groupe social ou sa place dans celui-ci école, un groupe en cercle ou dans une section sportive, un groupe de gangsters dans la rue, etc.).
  • destructif-compensatoire - une forme plus douce de comportement déviant dans lequel un adolescent essaie de prendre la place souhaitée dans la société ou d'obtenir certains changements dans son statut social. Contrairement à la forme de comportement destructrice-agressive dans ce cas, une personne cède le plus souvent à ses principes et à ses croyances, tombant sous l'influence d'un certain groupe social. Cela peut être la soumission aux règles de groupes informels en échange de leur amitié, protection, reconnaissance ou soutien matériel. Par exemple, un adolescent qui n'a jamais essayé la cigarette ou l'alcool ou utilisé un langage obscène commence à les utiliser. Se joint à l'intimidation d'une personne extérieure au groupe ou adopte une position passive sans essayer de protéger la victime des attaques de ses pairs.
  • compensatoire-illusoire - visant à soulager l'inconfort psychologique et l'insatisfaction face à l'état actuel des choses à l'aide de substances psychoactives. Il n'y a pas d'opposition à la société, l'adolescent choisit de s'isoler de lui ou de changer artificiellement la perception existante.

La correction de la dernière forme de déviance pose généralement les plus grandes difficultés, car en plus des caractéristiques psychologiques, il est nécessaire de résoudre le problème de la dépendance.

Prévention des comportements déviants

Les mesures préventives devraient viser à identifier les enfants à risque, à éliminer les facteurs qui contribuent au développement de déviations, ainsi qu'à fournir une assistance en temps opportun..

Afin de stabiliser les sphères émotionnelle et comportementale chez les enfants et les adolescents, il est nécessaire:

  • S'intéresser au monde qui l'entoure et aux gens, le désir d'étudier et de comprendre les modèles de réaction des gens et le fonctionnement de la société. Cela devrait être fait non seulement dans les établissements d'enseignement, mais principalement dans la famille..
  • Faire connaître à l'enfant les règles de comportement appropriées dans diverses situations de la vie. Pour les enfants, il est possible de consolider les compétences nécessaires sous une forme ludique, les sessions de formation sont adaptées aux adolescents.
  • Développer une perception et une estime de soi adéquates, ce qui permet par la suite de naviguer dans toutes les situations et de choisir un comportement approprié parmi les stratégies qui ont été apprises avec succès plus tôt.
  • Développer des compétences de communication sous différentes formes pour n'importe quelle situation, ainsi qu'avec différentes catégories de personnes. Plus une personne reçoit une pratique appropriée, plus la probabilité d'utiliser inconsciemment la bonne stratégie dans une situation réelle est élevée..
  • Les parents prêtent attention à l'interaction intrafamiliale et à l'atmosphère psycho-émotionnelle dans la famille. Développer la compréhension mutuelle et la compétence parentale.

Pour les catégories d'enfants et d'adolescents qui ont suivi des programmes correctionnels, il est nécessaire d'éviter un retour aux formes d'interaction antérieures. Ici, les points clés seront le développement des compétences acquises, le soutien moral et psychologique correspondant..

Exemples de comportement déviant et réaction correcte des parents

L'un des exemples fréquents avec lesquels les parents se tournent vers un psychologue est lorsqu'un enfant se comporte de manière agressive sans raison apparente ou fait des scandales..

La réponse adulte la plus efficace pour éviter la récurrence de ces manifestations est l'absence de réponse du tout. Ceux. même si l'enfant tombe au sol, se noie dans l'hystérie et crie dans toute la rue, le parent ne devrait commencer à lui parler qu'après s'être complètement calmé. Ainsi, la maîtrise de soi est entraînée et le comportement est renforcé, dans lequel le bébé comprend qu'il ne sera écouté qu'avec un comportement normal..

L'absentéisme et l'échec systématique à terminer les devoirs ne devraient pas provoquer de réaction excessive de la part des parents, mais ils ne peuvent pas non plus être ignorés. Cette forme peut être un moyen d'attirer l'attention de la famille sur soi-même, ou elle peut résulter de difficultés psychologiques dans l'équipe scolaire. Ici, il est important de discuter calmement des raisons de ce comportement avec l'enfant, sans organiser l'interrogatoire et sans faire allusion à la punition. L'essentiel est de faire comprendre à l'enfant que vous êtes en même temps, c'est-à-dire qu'il est même prêt à écrire une note au professeur si un repos banal corrigera la situation.

En cas de délit et / ou de présence de faits d'usage de drogue, des mesures cardinales sont nécessaires pour réprimer ce type de comportement, jusqu'à un changement de résidence, s'il n'y a pas d'autres opportunités de changer le cercle social de l'enfant. Une enquête approfondie sur les causes de ce comportement et leur élimination est également nécessaire, car sans supprimer la «racine» du problème, sa récurrence est très probable.

Correction d'un comportement déviant

Si les parents constatent des écarts dans le comportement de leur enfant et ne peuvent pas les réguler de manière indépendante, il est nécessaire de demander l'avis d'un psychologue pour enfants ou adolescents dès que possible, en fonction de son âge..

Cela n'a aucun sens d'attendre que de telles tendances disparaissent d'elles-mêmes, car le moment de la correction facile peut être manqué et la situation continuera de s'aggraver. L'agression verbale se transforme rapidement en agression physique, l'absentéisme se termine par la consommation de drogue, tandis que les enfants ne réalisent généralement pas les conséquences dévastatrices.

Souvent, les enfants qui choisissent un comportement antisocial ne voient rien de répréhensible à cela, ils peuvent donc refuser d'aller consulter un spécialiste. Il n'est pas nécessaire de les entraîner de force dans le bureau, mais les parents doivent venir.

Après avoir compris la situation individuelle, les psychologues du centre "Ambre" proposeront diverses techniques et tactiques d'actions aux parents eux-mêmes afin de corriger le comportement de l'enfant.

Nous employons des spécialistes possédant une vaste expérience dans la correction des comportements déviants chez les enfants et les adolescents. Nous travaillons à la fois selon des méthodes classiques, et selon des méthodes innovantes et d'auteur.

La tâche principale consiste à aborder les problèmes et les problèmes avec les enfants et les adolescents de manière globale. Seulement dans ce cas, vous pouvez obtenir un résultat positif en communiquant avec eux, les contacter et travailler sur leurs expériences, leur stress, leurs traumatismes afin de corriger les comportements déviants..

Si vous vous inquiétez du comportement déviant de votre enfant, appelez-nous au (812) 642-47-02 et prenez rendez-vous avec un spécialiste. Nous allons aider à résoudre la situation!

Comportement déviant des enfants et des adolescents: causes, prévention et correction

Le comportement humain est d'une manière ou d'une autre en raison des caractéristiques de l'âge. L'adolescence et l'enfance sont les plus vulnérables aux effets négatifs. Pendant cette période, l'enfant vit une transition de l'enfance à l'adolescence, et de l'adolescence à la jeunesse, de nombreux conflits intrapersonnels. La spécificité même de ces âges menace de déviations. Alors, comment les prévenir et, si nécessaire, les éliminer de manière adéquate? Lire dans cet ouvrage.

Qui est un enfant déviant?

La personnalité d'un adolescent ou d'un enfant avec des écarts se caractérise principalement par un faible niveau de socialisation et d'inadaptation scolaire. Dans le même temps, l'inadaptation scolaire peut être divisée en instable et stable. Les caractéristiques du comportement dépendent de son type:

  • en cas d'inadaptation instable, l'enfant éprouve des problèmes d'assimilation de matériel éducatif et de communication;
  • avec inadaptation stable, on parle de comportement asocial (singeries hooligans, impolitesse, agressivité, fugue, conflit, comportement démonstratif).

Les adolescents et les enfants souffrant de troubles du comportement sont qualifiés de «difficiles». Un trait caractéristique des adolescents difficiles est l'immaturité mentale, le retard par rapport aux normes d'âge, une suggestibilité accrue, une incapacité à corréler leurs actions avec les normes de comportement.

Il est à noter que les comportements déviants des adolescents et des enfants sont difficiles à corriger, mais néanmoins possibles. Cependant, il faut garder à l'esprit que si vous ignorez les écarts à cet âge, la situation se détériorera davantage et deviendra plus compliquée..

En se concentrant sur le fait que la personnalité de l'enfant n'est pas complètement formée, et en tenant également compte de l'activité liée à l'âge (qui est souvent dirigée dans la mauvaise direction ou pas du tout réalisée), il est possible de gérer le processus d'orientation morale et de valeurs. C'est ainsi que les écarts de comportement des enfants et des adolescents diffèrent des écarts d'autres âges..

Facteurs de comportement déviant

De nombreux chercheurs s'accordent sur les causes des écarts. En général, toutes les raisons et tous les facteurs peuvent être divisés en.

Facteurs sociaux (externes)

Selon N.V. Abramovskikh, la déviation des enfants est influencée par:

  • l'instabilité politique, socio-économique et environnementale de la société;
  • propagande accrue de valeurs alternatives par les médias;
  • dysfonctionnement familial;
  • faible contrôle parental en raison d'être occupé au travail.

Les mêmes raisons pour les écarts sont indiquées dans leurs travaux par A.M. Stolyarenko, N.A. Melnikov, A.A. Akmalov, D.V. Afanasyev, F.B. Burkhanova.

Ainsi, l'émergence de comportements qui ne correspondent pas aux normes de la société est influencée par:

  • rue, cour, groupes de rues avec une orientation négative;
  • lacunes et insuffisances dans les principaux domaines de l'éducation (famille, école).

Individuel-personnel

Des problèmes d'adaptation (adaptation à l'organisation éducative, à la situation sociale actuelle) peuvent être créés non seulement par des lacunes dans l'éducation, mais aussi par des maladies et des déviations neuropsychiques. Dans ce cas, la correction pédagogique ne suffira pas; une intervention est nécessaire:

  • psychiatres,
  • neuropathologistes,
  • psychothérapeutes.

Causes des écarts

Le psychologue et sociologue domestique Igor Semenovich Kon a distingué parmi les principales causes de déviations chez les enfants et les adolescents:

  • problèmes d'adolescence à l'école;
  • traumatisme mental;
  • influence négative du groupe sur la personnalité non formée;
  • diminution de l'estime de soi et faible estime de soi de l'individu.

Ainsi, les facteurs et raisons suivants peuvent provoquer un comportement déviant chez les enfants et les adolescents:

  • instabilité de la psyché, faiblesse des processus;
  • estime de soi surestimée ou sous-estimée, doute de soi, exigences surestimées pour soi-même (y compris de la part des parents et des enseignants);
  • problèmes dans le domaine de la communication, problèmes de socialisation dans le cercle des pairs;
  • soif d'imitation, dépendance aux opinions extérieures;
  • écarts primaires (de nombreuses formes de comportement déviant se produisent dans le contexte des comportements existants);
  • lésions cérébrales pathologiques dans l'ontogenèse (traumatisme, maladie, anomalies congénitales);
  • inclusion dans les sous-cultures des jeunes;
  • dysfonctionnement familial, dépendance parentale, hérédité accablée;
  • l'imposition de la réponse d'émancipation à la réponse de regroupement avec les pairs;
  • faible niveau de culture des parents et faible niveau de vie de famille.

Au cours des dernières décennies, le niveau de santé physique, morale et spirituelle des enfants a commencé à baisser fortement. En conséquence, des problèmes apparaissent souvent dans le développement des enfants, qui se traduisent par des écarts (écarts) par rapport aux attentes sociales généralement acceptées en matière d'âge..

Spécificité des écarts chez les adolescentes

Selon L.A. Rassudova, les déviations des adolescents peuvent être associées à un mécanisme de décentration sous-développé (la capacité à accepter leur rôle social et le rôle des autres). L'empathie cognitive, l'interaction communicative sont directement liées à ce mécanisme..

A. S. Gorbunova écrit dans son travail que lors de l'identification des causes et des caractéristiques des déviations chez les adolescents, il est nécessaire de prêter attention à l'accentuation de la personnalité de l'adolescent. Autrement dit, ces traits de son caractère qui se manifestent à la limite extrême de la norme et peuvent, dans certaines conditions, se transformer en déviations. Vous pouvez en savoir plus sur les accentuations chez les adolescentes dans mon article "Accentuations de caractères à l'adolescence".

Les adolescents avec des accentuations courent un risque accru. Connaissant le type d'accentuations, il est possible de prédire comment cet adolescent va évoluer, ainsi que les conditions qui contribueront à la divulgation ou, au contraire, à l'extinction de ces accentuations..

En règle générale, les écarts basés sur les accentuations sont résolus par un changement d'environnement. Mais avec de telles déviations, il est important de prendre en compte les réactions comportementales, à la fois caractéristiques de tous les âges, et purement adolescentes:

  • émancipation;
  • regroupement avec des pairs;
  • enthousiasme;
  • réactions basées sur la formation du désir sexuel.

De quelles familles les enfants déviants viennent-ils le plus souvent??

Il n'y a pas de dépendance claire des déviations à l'égard de la famille de l'enfant, c'est-à-dire que les enfants déviants se trouvent à la fois dans des familles complètes et incomplètes, prospères et dysfonctionnelles. Cependant, les experts ont identifié plusieurs familles typiques qui contribuent à la formation d'un comportement déviant chez un enfant:

  1. Familles dont les parents ont des problèmes de santé mentale ou des dépendances.
  2. Familles asociales.
  3. Familles dont l'un de ses membres est gravement malade.
  4. Familles dans lesquelles il existe un phénomène de suppression des enfants, de violence (psychologique, physique), de privation (privation de l'attention parentale, amour, manquement aux tâches familiales des parents).
  5. Familles dont l'un ou les deux parents ne voulaient pas d'enfant, ce qui se traduit par une aversion pour lui.
  6. Familles avec une sévérité accrue, un contrôle, des styles parentaux autocratiques ou autoritaires.
  7. Familles avec indulgence excessive envers les enfants, surprotection.
  8. Familles dont les parents ne se respectent pas; il y a des querelles, des scandales, de la violence.

Prévention et correction des comportements déviants

Prévention des comportements déviants - une série de mesures complètes pour:

  • l'amélioration de la situation sociale du développement de l'enfant;
  • identification et élimination des facteurs négatifs;
  • créer les conditions d'un développement réussi de la personnalité.

Tous les chercheurs conviennent que la prévention doit être large et variée. Cependant, les opinions divergent sur ce à quoi accorder le plus d'attention. J'ose suggérer que cela est dû à l'impossibilité de considérer le phénomène des écarts sous une forme générale. Il est nécessaire d'évaluer l'image de manière holistique et déjà en fonction de la situation spécifique et des opportunités de planifier le travail.

Néanmoins, j'attire votre attention sur plusieurs options de travail préventif et correctif:

  1. A. S. Gorbunov estime que l'étape la plus importante du travail de prévention consiste à identifier le type d'accentuation des enfants et des adolescents. Les adolescents avec des accentuations prononcées courent un risque accru de devenir des déviants. Ils sont plus sensibles aux influences extérieures, aux environnements négatifs et aux traumatismes mentaux. Certains facteurs affectant le point «faible» de l'adolescent, les accentuations peuvent évoluer en déviations. De plus, l'auteur écrit qu'un certain type de caractère peut entraîner des écarts. Certaines accentuations nécessitent une attention particulière. Cette approche du travail préventif est assez nouvelle..
  2. LB Dzerzhinskaya propose de corriger et de prévenir les écarts à l'aide d'un camp de loisirs d'été de défense-sports. L'objectif principal du travail est de créer les conditions propices au changement des valeurs de vie, des attitudes et des principes de l'enfant, ainsi qu'à son développement actif et à son inclusion dans une vie sociale positive..
  3. E.V. Levus propose d'identifier les tendances aux déviations chez les adolescents aux premiers stades. L'auteur recommande d'effectuer des tests de masse, auxquels l'adolescent lui-même répondra. C'est l'une des mesures préventives. Un tel test aidera à identifier rapidement et efficacement les tendances pour un écart particulier..

Pris ensemble, la prévention consiste à éliminer les causes des écarts et les facteurs négatifs potentiels, à réduire la criminalité de l'environnement de l'enfant et de l'adolescent (y compris la protection des enfants contre l'influence des adultes), le développement complet de la personnalité de l'enfant afin de réussir sa socialisation..

Ainsi, le principal moyen de prévenir les écarts peut être considéré comme l'organisation des loisirs des enfants. Le plus souvent, les adolescents sont livrés à eux-mêmes et proposent souvent des activités asociales pour eux-mêmes. Par conséquent, il est très important d'organiser un enfant dans des groupes de loisirs, des cours au choix, des sections. La tâche de l'État est de rendre les loisirs disponibles, car certains parents n'ont tout simplement pas la possibilité de payer des cotisations.

Cependant, il n'est pas si important d'organiser de tels événements, comment y impliquer un adolescent, de l'intéresser. Pour ce faire, vous devez étudier votre enfant, découvrir ses capacités et ses intérêts. En règle générale, les tests de base sont effectués dans les murs de l'école. Autrement dit, vous pouvez simplement parler avec un psychologue scolaire, obtenir des conseils sur les endroits où votre enfant sera le plus intéressant et à l'aise..

La sous-culture comme moyen de gérer les écarts

Dans le cadre du concept de loisir, je voudrais proposer une manière non standard de prévenir et de corriger les comportements déviants: la participation à des sous-cultures de jeunes. Ils attirent les enfants et les adolescents:

  • sa spontanéité, son informalité;
  • liberté de pensée, de comportement et de créativité;
  • présence de personnes partageant les mêmes idées et leur soutien.

Dans le cadre de la sous-culture, il est plus facile pour les enfants et les adolescents de réaliser leurs capacités, de trouver des personnes partageant les mêmes idées et de les soutenir.

Autrement dit, dans les groupes informels, les enfants et les adolescents satisfont les besoins personnels qui restent non résolus dans les relations sociales formelles (standard) (étude, famille). Souvent, les sous-cultures deviennent un facteur dans la formation d'un comportement déviant, mais cela peut être utilisé dans la direction opposée..

Il existe des sous-cultures qui stimulent un comportement déviant positif. Celles-ci incluent les sous-cultures prosociales (par exemple, les verts et les étrangers).

  • Les étrangers promeuvent des modes de vie sains, s'opposent à toute discrimination et violation des droits.
  • La sous-culture des hackers, avec un travail compétent, peut aussi avoir une direction positive: par exemple, ne pas pirater et obtenir des contacts d'autres personnes, mais le développement de nouveaux programmes utiles et pertinents.
  • La sous-culture du graffiti peut préparer les futurs artistes célèbres.

Les sous-cultures créatives incluent souvent des personnes ayant des écarts positifs (artistes, poètes, inventeurs, musiciens, chercheurs). Cela peut avoir un impact positif sur la société et la développer..

Psychothérapie

Une autre façon plus privée et individuelle de corriger un comportement déviant est la psychothérapie, c'est-à-dire l'influence sur la conscience d'une personne. Pendant la conversation, il est important d'obtenir des réponses à un certain nombre de questions:

  1. Ce qu'un adolescent (enfant) considère comme étant?
  2. Comment il veut être aux yeux des autres?
  3. Comment les autres pensent qu'il est (comment il pense)?
  4. Ce qu'il est?
  5. Quel mal lui fait un comportement déviant?

Les travaux ultérieurs sont construits selon un plan individuel.

Souvent, la thérapie individuelle ne suffit pas, alors il est nécessaire de mener une psychothérapie familiale. Le travail est organisé selon le plan suivant:

  1. Identification du type d'éducation familiale, détermination des relations intrafamiliales et de la dépendance des déviations de l'enfant aux problèmes familiaux.
  2. Rapporter à chaque partie les spécificités des réclamations et les caractéristiques personnelles (motivations, intérêts, âge) des participants.
  3. Restructurer les relations au sein de la famille selon un nouveau type.

Dans le travail psychothérapeutique avec des enfants et des adolescents déviants, il convient de respecter les méthodes suivantes:

  • persuasion et confiance en soi;
  • stimulation et motivation;
  • suggestion et auto-hypnose;
  • exigence et exercice;
  • correction et auto-correction;
  • situations éducatives;
  • dilemmes et réflexion.

Cependant, il est important de se rappeler qu'il ne peut y avoir un seul schéma. Il est nécessaire de sélectionner des méthodes et d'organiser le travail individuellement pour chaque enfant, en tenant compte de ses caractéristiques, capacités et capacités. De plus, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques psychologiques et pédagogiques de l'âge..

Les spécificités de l'enfance

Les enfants se caractérisent par:

  • activité;
  • détermination (parfois manifestée sous la forme d'entêtement);
  • le désir d'imiter;
  • envie d'un groupe de pairs («être comme tout le monde»);
  • un sens des responsabilités et du devoir;
  • franchise (ouverture);
  • enthousiasme;
  • émotivité;
  • lutter pour la reconnaissance des pairs et des adultes;
  • sentiment d'empathie.

L'estime de soi commence à se développer (en fonction de l'évaluation d'un adulte), la réflexion, l'envie de travailler indépendamment d'un adulte, mais en équipe.

Il convient de noter que chaque qualité personnelle a une caractéristique opposée.Par conséquent, pour certaines raisons (négligence pédagogique, environnement social défavorable), les enfants peuvent être irresponsables, faibles, en colère, etc..

Le principal type d'activité est éducatif. La situation sociale de développement - communication avec l'équipe et communication avec les adultes (parents et enseignant). La relation de l'enfant avec l'éducateur (qui est le reflet de la société) sert de base à la relation de l'enfant avec ses parents et ses pairs.

La tâche principale de l'âge (contradiction) est le transfert des normes et valeurs sociales morales (c'est-à-dire abstraites) en normes personnelles. Cela est dû au développement actif de la pensée verbale-logique. En règle générale, dans toute activité, les enfants ne sont pas intéressés par le résultat, mais par le processus lui-même.

C'est aussi une période de développement actif de la conscience de soi, de l'imagination et de la mémoire. Toutes les actions d'un enfant à cet âge sont conscientes et arbitraires. Les jeunes écoliers sont guidés par le présent et peu vers le futur proche (par exemple, ils regardent les adolescents avec envie et le désir de devenir les mêmes).

Les spécificités de l'adolescence

Les adolescents ont leurs propres caractéristiques. Il s'agit tout d'abord d'une position marginale (passage de l'enfance à l'âge adulte), de l'assimilation de nouveaux rôles sociaux, d'un statut dépendant ou semi-dépendant, de la formation de valeurs.

Parmi les caractéristiques du comportement et de la mentalité:

  • soif d'activité;
  • ambition;
  • compréhension spécifique de soi et du monde (attitude contradictoire et ambiguë);
  • l'interdépendance, l'activité conjointe et l'auto-réflexion du groupe;
  • conscience de groupe;
  • maximalisme;
  • démonstration de courage et d'originalité;
  • lutter pour l'idéal;
  • développement de la réflexion personnelle;
  • sensibilité à toute information et à toute quantité de celle-ci;
  • Esprit critique;
  • rechercher des options alternatives et votre position;
  • la formation de la réalité subjective;
  • multiplicité des choix sociaux.

L'activité principale de l'adolescence est la communication interpersonnelle avec les pairs. Cependant, L.I. Feldstein a appelé l'activité socialement utile comme la principale. Et la communication avec les pairs, selon l'auteur, est devenue la chose principale lorsqu'il était impossible de mettre en œuvre la première activité.

À cet âge, il y a un conflit entre la théorie de l'adolescent (activité active précieuse et créative) et la pratique de l'âge précédent (implication incomplète dans la société).

L'instabilité et l'incohérence de la conscience des jeunes ont un impact sur de nombreuses formes de comportement et d'activité de la personnalité. Inutile de dire que ce n'est que dans le contexte des changements naturels liés à l'âge qu'il n'est pas facile d'éviter les écarts? Toutes les caractéristiques de l'âge peuvent être appelées facteurs de personnalité de comportement déviant. Et même si des facteurs externes négatifs se rejoignent...

Résultat

Comme on peut le voir, la principale caractéristique commune de l'enfance et de l'adolescence est l'activité, le désir de reconnaissance, le désir d'indépendance et le sens du collectivisme. Ces caractéristiques indiquent que les enfants et les adolescents sont prêts et disposés à être utiles et socialement actifs. Il vous suffit de pouvoir les impliquer dans une entreprise utile, d'apprendre à fédérer les jeunes avec compétence et de leur définir des tâches.

Si les enfants trouvent un débouché rationnel pour leur énergie, alors il ne sera pas question de comportement déviant. Mais bien sûr, il est important de le soutenir par de bonnes relations familiales. Cela peut parfois nécessiter une thérapie individuelle ou familiale..

Compte tenu des critères et principes du travail préventif précédemment décrits, ainsi que des caractéristiques psychophysiologiques des enfants et des adolescents, on peut dire que la sous-culture des jeunes a un grand potentiel éducatif pour la prévention et le dépassement des comportements déviants. À propos, la majorité des enfants et des adolescents sont impliqués dans des sous-cultures. La question est de savoir dans quel groupe votre enfant appartiendra et pour quoi l'élèvera-t-il?

Ainsi, travailler avec un enfant ou un adolescent pour corriger un comportement déviant doit être basé sur les dispositions suivantes:

  • détermination des spécificités du caractère, destruction des traits négatifs et formation de traits positifs;
  • restructuration des motivations et de la conscience de soi;
  • restructuration de l'expérience de vie (mode de vie, image, régime);
  • prévenir les expériences négatives et stimuler le positif.

En conclusion, comme toujours, je recommande la littérature. Le livre «Psychologie de la déviance: les enfants. Société. Law: monographie »édité par A. A. Rein. Dans le travail, vous pouvez trouver une description détaillée du phénomène de comportement déviant (types, formes, motifs, raisons, dynamiques, etc.), la personnalité d'un enfant et d'un adolescent. En outre, les écarts individuels sont examinés en détail, par exemple, le suicide, le vol et des recommandations pour la correction du comportement sont immédiatement présentées. Autrement dit, dans le livre, vous pouvez trouver des informations pertinentes pour vous-même..

Regardez la vidéo et découvrez comment vous pouvez aider les enfants avec des déviations et réorienter les activités des enfants et des adolescents dans la bonne direction.

Je suis fou! Notes du psychologue aux parents et aux enfants

Une psychologie prête à l'emploi pour tous

Comportement déviant des adolescents - causes, formes, correction, prévention

Un comportement déviant ou déviant est utile à considérer de deux côtés.

  • D'une part, ce sont des actions et des actes de personnes qui ne correspondent pas aux normes acceptées dans la société. Ce comportement est étudié par la psychologie et la pédagogie..
  • D'autre part, il s'agit de l'activité des personnes en tant que phénomène social, qui se manifeste sous la forme de violation des normes sociales, de négligence des valeurs culturelles, de préjudice aux autres. En ce sens, le comportement déviant est un sujet d'étude en sociologie et en droit..

Un comportement déviant s'écarte toujours de la norme.

Dans le même temps, le concept de «comportement normal» est compliqué par le fait que ses limites sont plutôt floues. Il est de coutume d'appeler un comportement normal inhérent à la plupart des gens et approuvé dans la société. Mais ce qui est considéré comme normal à des moments différents, dans des pays et des cultures individuels, dans des couches sociales différentes, ne l'est pas dans d'autres.

De plus, les normes sociales sont assez fluides et en constante évolution..

Un comportement déviant est destructeur, il nuit à d'autres personnes ou à la personne elle-même, est systématique et provoque l'isolement social et la condamnation sociale.

Raisons du comportement déviant chez les adolescents

La formation d'un comportement déviant déviant est influencée par tout un complexe de facteurs interdépendants et interactifs.

Des facteurs biologiques et psychologiques sont associés à:

  • caractéristiques anatomiques du corps;
  • blessures congénitales ou acquises, défauts physiques;
  • lésions et maladies du cerveau;
  • handicap mental ou intellectuel;
  • la présence de traits de caractère accentués;
  • caractéristiques du système nerveux, etc..

Le développement physique et mental de l'adolescence subit des changements importants. La supériorité des jeunes hommes individuels en force et en croissance sur la faiblesse ou l'infériorité des autres, forme un stress émotionnel, une distorsion de l'image du «je», le désir de compenser les lacunes par tous les moyens.

Le développement disproportionné de certains aspects de la personnalité entraîne de fréquentes sautes d'humeur, des accès d'agressivité et des troubles émotionnels. Le sentiment d '«âge adulte» et le désir d'indépendance se conjuguent avec le doute de soi et le besoin de tendresse. Les différences de taux de puberté et d'identification sexuelle non complètement formée affectent également le comportement des adolescents, provoquant souvent des déviations ultérieures dans la sphère intime..

Séparément, il faut dire sur l'accentuation des adolescents, car c'est à cet âge que les traits de caractère sont particulièrement aiguisés.

L'accentuation est le renforcement du degré d'un certain trait de caractère. Les adolescents aux traits accentués réagissent de manière plus sensible et plus spécifique à certaines situations de la vie. Beaucoup de ces réactions sont perçues par d'autres comme inappropriées et dangereuses..

Il est souhaitable que les parents connaissent les caractéristiques de leur enfant afin de mieux comprendre ses actes et d'éviter le développement de la psychopathologie, à laquelle les psychiatres traitent..

Les facteurs biologiques et psychologiques déterminent la force et la nature des réactions d'une personne à toute influence externe, mais ils agissent toujours dans un certain environnement social.

Les facteurs sociaux sont associés à:

  • relations familiales disharmonieuses;
  • inadaptation scolaire persistante et négligence pédagogique;
  • les différences entre les objectifs personnels visant le succès et le manque de fonds pour les atteindre;
  • conditions socio-économiques défavorables;
  • l'influence des normes de la sous-culture déviante, etc..

Manque d'amour et d'attention, froideur et aliénation entre les membres de la famille, manque d'exemples de comportement moral des parents, méthodes autoritaires d'éducation, violence physique - ces violations et d'autres dans les relations familiales affectent négativement la formation de la personnalité de l'enfant en pleine croissance.

L'influence de diverses sous-cultures (hippies, metalheads, skinheads, emo, etc.) sur la personnalité qui mûrit est très significative, car les adolescents ont tendance à se classer comme une sorte de groupe informel. Lorsque les besoins d'un groupe commencent à dominer, il devient particulièrement important pour ses membres de se conformer aux normes du groupe, d'imiter les dirigeants et de se démarquer des autres..

C'est pourquoi les adolescents avec leur psyché immature, qui sont tombés sous l'influence d'une sous-culture déviante, sont plus susceptibles de commettre des actes illégaux..

Types et formes de comportement déviant

Le comportement déviant étant un phénomène interdisciplinaire, il n'y a pas de classification unique de ses types et formes. La classification médicale des troubles du comportement ne prend en compte que les formes pathologiques et repose sur des critères purement médicaux. Parmi les troubles du comportement caractéristiques de l'adolescence, en particulier, on peut distinguer: les troubles hyperkinétiques et divers troubles du comportement.

Il existe plusieurs classifications psychologiques, en fonction des critères choisis. Considérez l'un d'entre eux.

Trois catégories de comportement déviant:

  • Comportement antisocial.

Ce groupe comprend les actions liées à la violation des normes juridiques et de l'ordre public, interdites par la loi, qui menacent la santé et le bien-être des personnes. À l'adolescence, ce sont: le comportement de voyous, le vol, le trafic de drogue, le vandalisme, la violence.

  • Comportement asocial (immoral).

Le groupe rassemble des actions liées à la violation des normes morales et éthiques qui menacent les relations interpersonnelles normales. Chez les adolescents, ce comportement s'exprime sous forme de vagabondage, de consommation de drogue, d'alcoolisme, de comportement agressif et de divers troubles sexuels.

  • Comportement autodestructif (autodestructeur).

Ce groupe comprend toutes les actions liées au fait de nuire à la personne elle-même. Les plus typiques de l'environnement adolescent sont: la nourriture, les produits chimiques, la dépendance à l'ordinateur, ainsi que les comportements suicidaires.

Prévention et correction des comportements déviants des mineurs

Prévenir un comportement déviant est beaucoup plus productif que de le corriger plus tard, mais, malheureusement, dans notre société, une indifférence distincte au sort des adolescents devient de plus en plus une norme omniprésente..

La famille et l'environnement social dans lesquels se forme la personnalité de l'enfant sont d'une importance capitale pour la prévention des comportements déviants. C'est dans la famille dès le plus jeune âge que les valeurs fondamentales et les stéréotypes comportementaux sont établis, qui deviennent la base de la vision du monde et des croyances d'un adulte..

Dans les conditions modernes, le manque d'affaires communes des parents et des enfants, n'attirant pas les adolescents vers un travail utile et actif, vers des loisirs cognitifs, conduit au fait que l'activité d'un jeune organisme en croissance est souvent orientée vers un comportement antisocial sous l'influence d'un groupe de pairs..

A l'école, l'assistance psychologique et pédagogique apportée à temps peut éviter la déformation d'une jeune personnalité. Le travail conjoint d'un psychologue et d'un enseignant avec les parents doit viser à sélectionner un programme de correction individuel.

Les formations psychologiques et l'éducation pédagogique aident les mamans et les papas à entrer en contact avec leur enfant, à attirer leur attention sur les particularités de la crise adolescente et à surmonter toutes ses conséquences en toute sécurité.

Lors du diagnostic d'un comportement déviant, non seulement les tests sont effectués à l'aide de diverses méthodes, mais également des entretiens avec les parents et les enseignants, une conversation avec l'adolescent lui-même et une observation de lui.

La prévention des comportements déviants à l'école devrait comprendre des mesures générales et spéciales. La prévention générale prévoit les mêmes mesures pour tous les élèves afin de prévenir les comportements antisociaux.

La prévention spéciale vise à identifier les enfants nécessitant une attention accrue, à étudier les conditions et les raisons défavorables qui conduisent à un comportement déviant et à développer les mesures correctives nécessaires..

La création d'un service d'assistance psychologique pour les familles et les enfants, où ils peuvent fournir des conseils qualifiés ou une référence pour une assistance psychothérapeutique supplémentaire à des spécialistes restreints, contribue à la formation dans un établissement d'enseignement d'une zone sociale spéciale de contrôle et d'influence sur les adolescents «difficiles».

Il faut garder à l'esprit que certains mineurs ne vont pas à l'école et sont guidés dans leur comportement par des groupes informels (souvent destructeurs et criminels), qui sont plutôt difficiles à influencer..

La correction psychologique individuelle et collective doit viser en premier lieu la prise de conscience par l'adolescent de ses caractéristiques individuelles, de son rôle dans la famille et dans le monde qui l'entoure..

Seuls les efforts globaux des enseignants, des psychologues, des parents et des travailleurs sociaux contribueront à la plus grande efficacité des mesures préventives et correctives pour éliminer les comportements déviants des enfants et des adolescents..

Comportement déviant

Un comportement déviant est un comportement qui s'écarte des normes et standards les plus courants, généralement acceptés et bien établis. Les comportements déviants et négatifs sont éliminés par l'application de certaines sanctions formelles et informelles (traitement, isolement, correction, punition du contrevenant). Le problème des comportements déviants a été le problème central de l'attention rivée depuis la montée de la sociologie.

La sociologie n'agit pas comme évaluative dans les jugements sur la déviation. Puisque l'écart en sociologie est compris comme un écart par rapport aux normes sociales généralement acceptées, et qu'il ne peut pas être qualifié de maladie systématique. Il existe différentes définitions du comportement déviant..

La sociologie comprend les comportements déviants comme une menace réelle pour la survie physique et sociale d'une personne dans un environnement social particulier, collectif ou immédiat. La déviation est marquée par des violations des normes sociales et morales, des valeurs culturelles, du processus d'assimilation, ainsi que de la reproduction des valeurs et des normes. Cela peut être une action unique d'un individu qui ne correspond pas aux normes. À titre d'exemple, il s'agit de la criminalisation de la société, du divorce, de la corruption des fonctionnaires. Le concept de norme et d'écart est défini socialement.

La médecine se réfère au comportement déviant comme un écart par rapport aux normes généralement acceptées des interactions interpersonnelles. Ce sont des actions, des actions, des déclarations réalisées sous les formes de pathologie neuropsychologique, ainsi que dans le cadre de la santé mentale et de l'état limite.

La psychologie fait référence au comportement déviant comme un écart par rapport aux normes socio-psychologiques et morales. Pour les écarts, une violation des normes socialement acceptées est caractéristique ou endommage soi-même, le bien-être public, les autres.

Raisons du comportement déviant

Chez les adolescents, les raisons des écarts sont sociales, ce sont les lacunes de l'éducation. De 25% à 75% des enfants sont des familles monoparentales, 65% des adolescents ont des troubles graves du caractère, 65% ont des accentuations. Patients malades avec des écarts délinquants allant jusqu'à 40%. La moitié d'entre eux souffrent d'une maladie telle que la psychopathie. Le vagabondage et les fugues du domicile sont dans la plupart des cas dus à la délinquance. Les toutes premières évasions sont effectuées par peur de la punition ou agissent comme une réaction de protestation, puis se transforment en un stéréotype réflexe conditionné.

Les raisons du comportement délinquant déviant des adolescents résident dans une supervision insuffisante, le manque d'attention de la part de leurs proches, dans l'anxiété et la peur du châtiment, dans les fantasmes et la rêverie, dans le désir de s'éloigner des soins des éducateurs et des parents, dans la maltraitance des camarades, dans une envie non motivée de changer un environnement ennuyeux.

Par ailleurs, je voudrais souligner l’alcoolisme et la toxicomanie précoces des adolescents. La plupart des adolescents délinquants connaissent les drogues et abusent de l'alcool. Les motifs de cette utilisation sont le désir d'être en compagnie de vous-même et de devenir adulte, de satisfaire la curiosité ou de changer l'état mental. Par la suite, ils prennent de la drogue et boivent pour une humeur joyeuse, ainsi que pour la confiance en soi, la détente. L'émergence d'une dépendance de groupe à se saouler lors d'une réunion d'amis porte la menace de l'alcoolisme. Et le désir de toxicomanie de l'adolescent est un signe précoce de toxicomanie..

Signes de comportement déviant

Un comportement déviant est déterminé par des signes divergents qui ne correspondent pas aux normes sociales officiellement établies et généralement acceptées. Un comportement abusif entraîne une évaluation négative chez les personnes. Le comportement déviant a une orientation destructrice ou autodestructrice, qui se caractérise par une répétition persistante répétée ou prolongée.

Signes de comportement déviant: inadaptation sociale, âge-sexe et identité individuelle. Il est très important de différencier les comportements déviants (illégaux et immoraux) de la bizarrerie, de l'excentricité, de l'excentricité, de la personnalité existante qui ne nuit pas.

Comportement déviant des adolescents

Actuellement, le nombre d'enfants qui considèrent la réalisation du bien-être matériel comme l'objectif de la vie a augmenté, alors qu'ils s'efforcent à tout prix d'y parvenir. Les études et le travail ont perdu leur signification et leur valeur sociales et sont devenus pragmatiques. Les adolescents s'efforcent de recevoir autant de privilèges et d'avantages que possible, étudient moins et travaillent également. Cette position des jeunes gagne au fil du temps des formes militantes et ouvertes, donnant lieu à un nouveau consumérisme, qui provoque souvent des déviations de comportement. Le comportement déviant des adolescents est également conditionné et aggravé par la situation économique du pays. Cela est attesté par l'augmentation du niveau de délinquance juvénile, où la propriété est souvent l'objet de délits..

Le comportement déviant des adolescents est marqué par une orientation caractéristique vers le bien-être matériel, personnel, ainsi que vers la vie selon le principe «comme je veux», s’affirmant par tous les moyens et à tout prix. Dans la plupart des cas, les jeunes ne sont pas guidés par le désir de satisfaire leurs besoins et leurs intérêts personnels de manière criminelle, mais impliquent une participation dans l'entreprise pour être stigmatisés comme courageux. La déviation des adolescents est un phénomène courant qui s'accompagne d'un processus de maturité et de socialisation, augmentant tout au long de l'adolescence et diminuant après 18 ans.

Les enfants ne sont souvent pas conscients des écarts et la capacité de résister à l'influence négative de l'environnement survient après 18 ans et plus. Les comportements déviants chez les adolescents sont un phénomène complexe, et l'étude de ce problème est multiforme et interdisciplinaire. Souvent, certains enfants prêtent attention aux violations des normes et règlements de l'école, de la famille et de la société.

Les comportements déviants des adolescents comprennent les comportements antisociaux, antidisciplinaires, délinquants illégaux, ainsi que les comportements auto-agressifs (autodestructeurs et suicidaires). Les actions sont causées par une variété de déviations dans le développement de la personnalité. Souvent, ces écarts incluent les réactions des enfants face à des circonstances de vie difficiles. Cet état est souvent à la limite (au bord de la maladie et de la norme). Par conséquent, il doit être évalué par un enseignant et un médecin..

Les raisons de la déviation des adolescents sont liées aux conditions d'éducation, aux caractéristiques du développement physique et à l'environnement social. Un adolescent, évaluant son corps, énonce la norme, la supériorité ou l'infériorité physique, tirant une conclusion sur sa signification et sa valeur sociales. L'enfant peut développer soit une attitude passive vis-à-vis de sa faiblesse physique, soit le désir de compenser les carences, ou il essaiera de les éliminer par des exercices physiques. Parfois, un retard dans la formation de l'appareil neuromusculaire perturbe la coordination des mouvements, ce qui se manifeste par une maladresse.

Les reproches et les allusions aux autres concernant l'apparence, ainsi que la maladresse, provoquent des affects violents et déforment le comportement. Les grands garçons ont confiance en leur force et leur masculinité. Il n'est pas nécessaire pour eux de se battre pour le respect des autres. Avec confiance, les autres enfants les perçoivent comme très intelligents. Leur comportement est plus obéissant, naturel et nécessite moins d'attention. Mince, à la traîne dans le développement, les garçons trop petits pour les autres semblent immatures, petits et inadaptés. Ils ont besoin de soins parce qu'ils sont rebelles. Afin de changer une opinion défavorable à leur sujet, il faut faire preuve d'entreprise, d'ingéniosité, de courage et être constamment en vue, et prouver l'utilité, ainsi que l'indispensabilité au groupe appartenant au groupe, par des réalisations personnelles. Cette activité provoque un stress émotionnel et des difficultés de communication, ce qui crée toutes les conditions de violation des normes généralement acceptées..

La puberté joue un rôle important dans le comportement. Le développement sexuel prématuré chez certains se manifeste par des troubles émotionnels, chez d'autres il provoque une violation (tempérament chaud, prétention, agressivité) du comportement, il existe des troubles des pulsions, notamment sexuelles. Avec un retard dans le développement sexuel, l'incohérence, la lenteur, l'incertitude, les difficultés d'adaptation, l'impulsivité se produisent. L'émergence de comportements déviants est due à des caractéristiques psychologiques.

Les caractéristiques du comportement déviant chez les jeunes adolescents comprennent des déséquilibres dans le rythme et les niveaux de développement de la personnalité. Le sentiment émergent de l'âge adulte provoque un niveau d'aspirations surestimé, une émotivité instable, se caractérise par des fluctuations d'humeur, ainsi que par un passage rapide de l'exaltation à une diminution de l'humeur. Lorsqu'un adolescent plus jeune se heurte à un manque de compréhension de ses aspirations à l'indépendance, des flambées d'affect surviennent. Une réaction similaire se produit à la critique des données externes ou des capacités physiques..

Les caractéristiques d'un comportement déviant chez les adolescents sont notées dans une humeur instable chez les garçons de 11 à 13 ans et chez les filles de 13 à 15 ans. À cet âge, il enseigne une obstination prononcée. Les enfants plus âgés s'intéressent au droit à l'indépendance lorsqu'ils cherchent leur place dans cette vie. Il y a une séparation des intérêts, des capacités, l'orientation psychosexuelle est déterminée, une vision du monde se développe. La détermination et la persévérance coexistent souvent avec l'instabilité et l'impulsivité. La confiance en soi excessive des adolescents et le caractère catégorique sont combinés avec le doute de soi. Le désir de contacts prolongés se combine avec le désir de solitude, l'impudence avec la timidité, le romantisme avec le cynisme et le pragmatisme, et le besoin de tendresse avec le sadisme. Le développement de la personnalité d'un adolescent se fait sous l'influence de la société et de la culture et est directement lié à la situation économique, ainsi qu'au sexe.

Formes de comportement déviant

Les formes d'écarts par rapport à la norme chez les adolescents comprennent le trouble hyperkinétique, le trouble non socialisé; Trouble de la conduite familiale; trouble socialisé; violation délinquante.

Les caractéristiques du comportement déviant chez les adolescents atteints de trouble hyperkinétique comprennent le manque de persévérance, où un stress mental est nécessaire, et la tendance à passer d'une activité à une autre conduit à ne pas terminer un seul cas. L'enfant est caractérisé par l'impulsivité, l'insouciance, une tendance à avoir des accidents et également des sanctions disciplinaires. Les relations avec les adultes sont marquées par un manque de distance. Les enfants ont des troubles du comportement et une faible estime de soi.

Le trouble des conduites confiné à la famille comprend les comportements antisociaux et agressifs (grossiers, protestataires) qui se manifestent à la maison dans des relations personnelles avec des proches. Il y a le vol, la destruction des choses, la cruauté, l'incendie de la maison.

Le trouble non socialisé est marqué par une combinaison de comportements antisociaux et agressifs. Le trouble se caractérise par un manque de communication productive avec leurs pairs, ainsi que par une manifestation d'isolement par rapport à eux, le rejet des amis et des relations mutuelles empathiques avec les pairs. Avec les adultes, les adolescents font preuve de cruauté, de désaccord, d'indignation, beaucoup moins souvent il y a de bonnes relations, mais sans confiance. Des troubles émotionnels concomitants peuvent survenir. L'enfant est souvent seul. Ce trouble est marqué par l'extorsion, la pugnacité, l'intimidation ou l'agression avec violence, ainsi que la cruauté, la grossièreté, la désobéissance, la résistance à l'autorité et à l'individualisme, une rage incontrôlable et de graves explosions de colère, incendie criminel, actions destructrices.

Le trouble socialisé est marqué par une antisocialité persistante (tromperie, départ de la maison, vol, absentéisme, extorsion, impolitesse) ou une agression persistante qui se produit chez les adolescents et les enfants sociables. Ils font souvent partie d'un groupe de pairs asociaux, mais ils peuvent faire partie d'une entreprise non différenciée. Ces adolescents ont une très mauvaise relation avec les adultes au pouvoir. Ils se caractérisent par des troubles comportementaux, mixtes et émotionnels associés à des réactions antisociales, agressives ou provocantes accompagnées de symptômes d'anxiété ou de dépression. Certains cas présentent les troubles décrits associés à une dépression constante, exprimés par des manifestations de souffrance sévère, de perte de plaisir, de perte d'intérêt, de culpabilité et de désespoir. D'autres troubles se manifestent par de l'anxiété, de la peur, des peurs, des obsessions et des inquiétudes pour leur santé.

Une infraction avec délinquance signifie des délits, des infractions mineures qui n'ont pas de degré de criminalité. Les écarts sont exprimés sous la forme de sauts de cours, de hooliganisme, de communication avec des entreprises antisociales, d'intimidation des faibles et des petits, d'extorsion d'argent, de vol de motos et de vélos. Spéculation fréquente, fraude, vol de domicile.

En tant que forme distincte de comportement déviant chez les adolescents, la déviation du comportement des désirs intimes apparaît. Les adolescents ont souvent un manque de sensibilisation et une libido accrue. L'identification sexuelle n'étant pas complètement achevée, pour cette raison, des écarts dans l'intimité du comportement surviennent. Les adolescents dont la maturation est retardée et accélérée sont soumis à de tels changements. Les retards de développement sont abusés par les adolescents plus âgés.

Les écarts de comportement sexuel chez les adolescents dépendent souvent de la situation et sont transitoires. Ceux-ci incluent le visionnisme, l'exhibitionnisme, la manipulation des organes génitaux d'animaux ou de jeunes enfants. En vieillissant, les comportements déviants disparaissent et, dans les cas défavorables, ils se transforment en une mauvaise habitude, restant avec un comportement sexuel normal. L'homosexualité adolescente qui en découle est souvent situationnelle. Elle est typique des établissements d'enseignement fermés où séjournent des adolescents du même sexe..

La forme suivante de comportement déviant chez les adolescents s'exprime dans la formation de la personnalité pathologique psychogène. La formation anormale d'une personnalité immature est réalisée sous l'influence de situations traumatiques chroniques, d'une mauvaise éducation, de graves expériences de difficultés, de maladies chroniques, de névroses persistantes, de défauts des organes du corps et des sens. Les troubles du comportement confondent souvent les parents et les éducateurs expérimentés.

La correction du comportement déviant des adolescents est effectuée par un psychologue, car les mesures éducatives des enseignants ne suffisent pas. La tâche des psychologues est de révéler les véritables causes des comportements déviants, ainsi que de donner les recommandations nécessaires.

Classification des comportements déviants

La classification comprend différents types de comportement déviant: niveau criminogène, niveau pré-criminogène, syndrome pré-déviant.

Niveau précriminogène, qui ne présente pas de danger public grave: violation des normes morales, délits mineurs, violation des règles de conduite dans les lieux publics; l'utilisation de stupéfiants, de drogues alcooliques et toxiques; évasion de l'intérêt public.

Niveau pénal, exprimé en actes criminels punissables pénalement. La criminalité, la toxicomanie, le suicide et l'alcoolisme sont au cœur des comportements déviants. On distingue également un syndrome pré-déviant, qui comprend un complexe de symptômes qui conduisent un individu à des formes persistantes de comportement déviant. À savoir: conflits familiaux, type de comportement affectif; type de comportement agressif; attitude négative à l'égard du processus éducatif, formes précoces de comportement antisocial, faible niveau d'intelligence.

Prévention des comportements déviants

La prévention est beaucoup plus facile que de changer quelque chose, mais notre société ne prend toujours pas suffisamment de mesures pour éviter les écarts. Les difficultés sociales existantes (colère, toxicomanie, alcoolisme) nous obligent à réfléchir à ce problème et pourquoi cela se produit. Les parents, les enseignants s'inquiètent: pourquoi un enfant ouvert, en quête de bien, mûrit, acquiert des traits de comportement asociaux?

Le manque de concepts tels que la gentillesse, la miséricorde, le respect favorise une attitude indifférente envers le sort des enfants. Dans les établissements d'enseignement, il y a une augmentation de l'attitude formelle envers les enfants, il est beaucoup plus facile de traiter l'augmentation du nombre de redoublants. Les enseignants ne s'inquiètent plus du placement des enfants dans les internats, les écoles spéciales.

La prévention des comportements déviants devrait inclure la surveillance des facteurs de risque. Souvent, les conditions préalables à un comportement déviant sont cachées dans la famille. La famille donne à l'enfant des valeurs fondamentales et fondamentales, des stéréotypes comportementaux, des normes. La sphère émotionnelle de la psyché de l'enfant se forme dans la famille, mais les défauts de l'éducation à la maison sont très difficiles à corriger. À l'heure actuelle, les affaires communes des parents et des enfants sont réduites au minimum. Les écarts constatés dans le temps et une assistance psychologique et médicale correctement apportée peuvent éviter la déformation de la personnalité de l'adolescent.

La prévention des comportements déviants comprend deux domaines: les mesures générales de prévention et les mesures spéciales de prévention. Les mesures générales de prévention signifient l'implication de tous les élèves dans la vie de l'école et la prévention de leur échec scolaire. Les mesures spéciales de prévention offrent la possibilité d'identifier les enfants nécessitant une attention pédagogique particulière et d'effectuer un travail correctionnel au niveau individuel. Les éléments suivants du système de prévention spécial sont distingués: identification et enregistrement des enfants nécessitant une attention particulière; analyse des causes des comportements déviants; détermination des mesures correctives.

Auteur: Psychologue pratique N.A. Vedmesh.

Conférencier du Centre Médical et Psychologique "PsychoMed"