Le traitement des crises de colère est le plus souvent réussi et non à long terme

L'hystérie est une attaque d'excitation (émotionnelle, motrice, parlante). L'origine de ce terme (du grec ὑστέρα «utérus») ne reflète pas son contenu, car à l'heure actuelle, sous l'hystérie, les spécialistes, dans une plus large mesure, signifient des troubles de la personnalité dans le contexte de la pathologie

personnalité, caractère et en aucun cas lié à l'état de l'utérus.

Les crises de colère sont des explosions émotionnelles qui sont désagréables pour les autres. Ils surviennent souvent en réponse à des besoins ou des désirs non satisfaits. Lorsque des hystériques se manifestent, il devrait toujours y avoir des "spectateurs", il devrait y avoir l'attention de parents ou d'autres. Il n'y a pas d'états hystériques dans la solitude.

Les crises de colère sont le plus souvent fréquentes

âge. Mais, souvent, nous pouvons observer des états hystériques chez les adultes..

Réactions hystériques

Il y a une opinion parmi les scientifiques que la susceptibilité aux réactions hystériques est une conséquence de l'infantilisme de la psyché, un retard du développement émotionnel, c'est pourquoi la réaction, normale pour le système nerveux des enfants, sous la forme de pleurs pour tout inconfort ou hystérie peut persister et être portée à l'âge adulte. De nombreux psychologues notent le rôle important de la parentalité dans la période de développement de l'enfance dans la formation d'une «protection» du système nerveux contre les dépressions hystériques. Cependant, les états hystériques peuvent avoir d'autres raisons, par exemple les conséquences de changements organiques dans le cerveau (après un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral, une intoxication alcoolique ou médicamenteuse), avec des troubles mentaux endogènes, des maladies des organes internes, etc..

Manifestation de crises de colère chez les adultes

Dans cet article, nous allons vous présenter un peu le comportement hystérique chez les adultes..

Considérez les actions nécessaires pour la manifestation des symptômes de l'hystérie et dans l'impossibilité d'un contrôle indépendant sur de telles explosions émotionnelles.
Vous avez sûrement eu l'expérience d'observer lorsqu'un adulte se comportait comme un enfant de mauvaise humeur. Bien sûr, la vue n'est pas agréable, mais la personne elle-même peut se sentir encore plus mal à l'aise après s'être calmée et avoir rétabli son équilibre mental, c'est-à-dire après la fin de l'état hystérique..

Plus une personne éprouve de stress (principalement psychologique, stress, fatigue), plus la probabilité de développer un état hystérique et la manifestation de symptômes d'hystérie est grande. On a remarqué que les citadins ont plus de pannes hystériques que les ruraux. Selon de nombreux médecins psychothérapeutes, à notre époque, il existe une tendance à augmenter le nombre de dépressions nerveuses diverses (y compris hystériques). De plus en plus, nous assistons à des explosions émotionnelles inattendues, apparemment sans raison. Nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur les causes profondes qui font qu'un adulte perd le contrôle psychologique général de son comportement et de ses émotions. Beaucoup de gens se demandent comment se protéger d'un comportement imprévisible, à la fois le leur et celui des autres..

Il convient de noter tout de suite que, malgré toutes les émotions, mots et mouvements bruns lors d'états hystériques, le plus souvent ces états ne présentent aucun danger pour les autres et pour le patient lui-même. Il y a de très rares événements (accidents) lorsqu'une personne perd le contrôle de la situation dans de tels états. Contrairement aux préjugés existants, une personne en état de dépression hystérique contrôle complètement ce qui se passe autour, comprend tout et ne fera rien d'anormal pour elle..

Autrement dit, avec les hystériques, une personne est complètement saine d'esprit, c'est la principale différence entre les états hystériques et les psychoses. Avec la psychose, il y a toujours un danger d'actions agressives, suicidaires et illégales.

Que faire en cas de crises de colère

Sur cette base, les médecins recommandent deux tactiques d'action en cas d'état hystérique, qui peuvent arrêter une attaque d'hystérie..

  • Premièrement: ne pas faire attention, être distrait par un autre événement, quitter le champ de vision d'une personne en état d'hystérie.
  • Deuxièmement: passez-le activement à un stimulus externe, de préférence fort (le moyen le plus universel: éclabousser de l'eau froide sur votre visage, changer l'attention sur un autre événement qui se produit, qui peut avoir une haute priorité pour lui, par exemple, un enfant, du rouge à lèvres sur un collier, du mascara est enduit), et cela doit être fait calmement, en transformant tout en blague et en rassurant.

Caractéristiques dans la manifestation de l'hystérie

Les caractéristiques comportementales inhérentes aux personnes avec une prédominance de la composante hystérique sont maintenant assez importantes, mais les plus caractéristiques peuvent être distinguées. Le désir d'apparaître à son avis et, surtout aux yeux des autres, une personne significative, qui, en règle générale, ne correspond pas à la réalité objective. Extérieurement, ces traits peuvent se manifester par le désir d'originalité, la démonstration, une recherche passionnée et une soif de reconnaissance des autres, l'hyperbolisation et la coloration de leurs expériences, l'ostentation et le «dessin» dans le comportement.

Les personnes ayant une prédominance de traits de personnalité hystériques sont caractérisées par des postures, parfois de la tromperie, une tendance à l'exagération délibérée, des actions conçues pour un effet externe.
Leurs émotions sont vives, orageuses dans les manifestations extérieures, mais extrêmement instables et superficielles, leurs délices et leurs chagrins s'expriment sous des formes démonstratives (sanglots bruyants, essorage des mains, «arc hystérique», etc.). Cependant, ces émotions ne sont pas permanentes et profondes.

L'une des principales caractéristiques des individus avec une prédominance de la composante hystérique est l'égocentrisme. Ceux d'entre eux qui sont dominés par la fantaisie et la tromperie sont appelés des menteurs pathologiques, des pseudologues, des mythomanes. Pour attirer l'attention, ils peuvent raconter des histoires extraordinaires dans lesquelles ils s'attribuent le rôle des personnages principaux, parler des souffrances inhumaines qu'ils ont endurées, ils peuvent étonner les autres avec des manifestations inhabituelles de toute maladie avec une manifestation d'évanouissements, de crises d'épilepsie.

La psyché de ces personnes est extrêmement immature et présente les caractéristiques de l'infantilisme mental. Ils ont souvent du mal à s'entendre avec les autres. Ces personnes sont plus influencées par les impressions directes que par les preuves logiques..

L'exacerbation des composants hystériques négatifs se produit, en règle générale, dans des circonstances de crise (stress, épuisement du système nerveux, crises d'âge, diverses formes de maladies somatiques, etc.).

Traitement de colère

Les composants hystériques peuvent se manifester non seulement dans les troubles de la personnalité, mais aussi dans les névroses et bien souvent dans les troubles psychotiques.

En tant que spécialistes, nous vous recommandons que si vous commencez à développer des états où vous ne pouvez pas faire face à vos émotions, des signes d'hystérie, un comportement hystérique commencent à apparaître, demandez immédiatement l'aide d'un bon psychiatre ou d'un psychothérapeute pour une correction rapide, un traitement de l'hystérie... Empêcher la maladie de devenir chronique et difficile à traiter.

Rappelez-vous que dans les premiers stades, le traitement des crises de colère se prête bien aux mesures et ajustements thérapeutiques. En présence de troubles chroniques avec manifestation d'un comportement hystérique, ces conditions sont également susceptibles de traitement, mais cela nécessite plus de temps et d'efforts, à la fois de la part du médecin et de la part du patient et de son environnement..

Façons de calmer une personne hystérique

Une personne est exposée au stress tous les jours. Si les émotions ne trouvent pas de sortie pendant longtemps, à un certain moment, au sommet de la tension nerveuse, une personne commence à être hystérique, ce qui peut être difficile à arrêter. Cela se manifeste par un comportement incontrôlé et une réaction émotionnelle inadéquate à un facteur irritant..

Détails du problème

Lors d'une crise de colère, l'essentiel est de comprendre comment se calmer et arrêter les symptômes. Une crise de colère ou une dépression nerveuse s'accompagne toujours d'une tempête d'émotions. La personne:

  • gesticule;
  • pleurs;
  • cris;
  • essaie de blâmer les gens autour de lui pour ses problèmes.

Au pic de la tension, des tremblements des membres, des lèvres, du menton, des convulsions, de la confusion, une cécité temporaire et une surdité peuvent survenir. Ils surviennent à tout âge. La raison en est l'accumulation d'émotions négatives pendant une longue période, l'épuisement nerveux et physique.

L'hystérie se manifeste toujours au moment où il y a une personne à proximité qui sera un spectateur occasionnel d'un processus incontrôlé.

Près de 8% de la population est sensible à une maladie telle que l'hystérie. La psychopathie hystérique est une forme sévère. Les premiers symptômes apparaissent même dans l'enfance. En cas de dépression nerveuse, l'enfant tombe au sol, se plie en arc de cercle, crie fort, ne répond pas au traitement. La réponse comportementale ne se joue pas, elle se manifeste spontanément. Si vous présentez de tels signes, vous devez contacter un neurologue..

La névrose hystérique est une réaction émotionnelle violente résultant d'un manque d'attention, d'exigences contradictoires entre ce qu'une personne peut faire et ce que la société exige d'elle.

L'hystérie domestique est une qualité de caractère et est simulée.

Une performance hystérique est conçue pour une personne spécifique et est une méthode de manipulation. Dans de tels cas, la personne à qui l'agression est dirigée doit ignorer toutes les attaques, sinon elle deviendra une victime.

Se débarrasser de l'hystérie

L'hystérie est traitée avec des médicaments et une psychocorrection. Il faut le distinguer de l'épilepsie. Le moyen le plus simple est d'observer le comportement du patient dans des cas individuels. Lors d'une crise hystérique, une personne tombe au sol pour ne pas se blesser, et avec l'épilepsie, les patients sont souvent blessés en tombant au sol, car ils ne peuvent pas se contrôler eux-mêmes et leur corps.

Une crise hystérique n'est pas accompagnée de mousse de la cavité buccale, de défécation volontaire, de miction ou de morsure de la langue. Après une crise de colère, la personne peut reprendre ses activités normales. Après une crise d'épilepsie, le patient s'endort, se sent dépassé.

Un psychiatre traite l'hystérie douloureuse (et non simulée).

  • formations automobiles;
  • prendre des médicaments psychotropes: en fonction de l'intensité des manifestations, des sédatifs légers ou des tranquillisants, des antidépresseurs sont prescrits;
  • procédures qui augmentent l'immunité.

La tâche principale de l'environnement immédiat est de se comporter avec retenue par rapport au patient et d'essayer de le soutenir. Il est important d'arrêter tous les facteurs de provocation et d'aider une personne à percevoir les situations d'impasse plus sobre, sans nuire à la psyché.

Arrêter une crise de colère chez un adulte

Comment arrêter une colère d'adulte:

  • donner un verre d'eau;
  • faire laver à l'eau froide;
  • donner à la personne la possibilité de se débarrasser de ses émotions;
  • écoutez, mais ne forcez pas les gens à parler de problèmes;
  • ne dites pas que toutes les expériences d'une personne ne sont pas importantes, ne demandez pas à vous calmer;
  • essayez de toucher davantage la personne, étreignez-la, cela permettra au patient de se sentir en sécurité, d'être guidé par la situation;
  • mettre la personne au lit lorsque la crise émotionnelle disparaît;
  • goutte à goutte la valériane et laissez-la s'endormir si le patient entre en contact.

Devenir témoin volontaire ou involontaire d'une dépression nerveuse, évaluez votre état. Assurez-vous de pouvoir gérer patiemment toutes les accusations, plaintes, cris et crises. Si vous n'avez pas confiance en vos capacités, il vaut mieux renoncer à aider une personne.

Aide pour les crises hystériques

Une hystérie sévère peut provoquer des étourdissements. Une personne sous l'influence de ses émotions n'entend pas son entourage. Les premiers secours en cas d'hystérie sont les suivants:

  • utilisez de l'ammoniaque;
  • saupoudrez votre visage d'eau froide;
  • essayez de donner au patient un peu d'intimité.

Les premiers soins, arrêtant une crise hystérique, impliquent un retrait brutal d'une personne d'un état de prostration, lorsqu'elle n'entend rien, ne voit pas, mais se concentre uniquement sur sa propre émotion. Cela peut être fait avec n'importe quel mouvement soudain, son. Utilisez des phrases courtes dans votre communication. À la fin de l'attaque, commence l'effet de recul, qui s'accompagne de somnolence, d'inhibition des réactions. Après une crise hystérique, une personne peut commencer à nettoyer l'appartement, poursuivre une activité vigoureuse pendant plusieurs heures. Ne le touchez pas dans cet état. Le corps lui-même cherche des moyens de libérer de l'énergie, si vous harcelez le patient avec des questions et offrez-lui de parler, cela provoquera une nouvelle panne.

Il est nécessaire de sortir progressivement une personne de l'hystérie.

Dès que l'énergie est épuisée, la personne doit avoir la possibilité de dormir. Ne soulagez pas les symptômes avec de l'alcool. Ne soutenez pas les actions inappropriées du patient, mais n'insistez pas non plus sur le fait qu'il a tort. Essayez de ne pas signaler l'insuffisance de la personne. Il est important que les gens autour de vous comprennent qu'une telle réaction est la norme dans les circonstances. Vous ne pouvez parler avec le patient qu'après avoir dormi suffisamment et percevra correctement les informations fournies.

Les crises fréquemment répétées nécessitent un traitement médical et psychologique.

Il est recommandé d'arrêter l'hystérie de nature quotidienne, c'est-à-dire simulée par l'indifférence de l'auditeur. Moins il y a de témoins de telles manipulations, plus vite elles finiront. Un exemple clair de ce comportement peut être vu chez les enfants qui piquent dans la rue ou dans un magasin, exigeant un jouet, du chocolat, etc. Plus il y a d'étrangers autour du bébé, plus la crise hystérique est forte.

Apaisant

Si l'hystérie se produit, vous devez suivre des étapes simples:

  • admettez le fait que l'hystérie a commencé et qu'elle est inévitable dans cette situation, essayez de l'exprimer à haute voix à vous-même ou à ceux qui sont à proximité;
  • jetez vos émotions, essayez d'être seul en ce moment;
  • crier, battre un sac de boxe, s'accroupir, déchirer du papier;
  • ne vous retenez pas et après 30 minutes. vous verrez comment l'explosion émotionnelle diminuera;
  • restaurer la force de la manière qui vous convient;
  • démonter votre comportement et les raisons qui l'ont provoqué;
  • essayez d'éliminer les raisons au maximum ou d'ajuster votre attitude à certains facteurs.

Pour les récidives fréquentes, consultez un neurologue. Le médecin vous expliquera en détail comment se calmer dans une impasse et aider à changer l'attitude envers le facteur de stress. Il se peut que les raisons de la réaction comportementale se soient développées dans l'enfance. De tels problèmes sont résolus à l'aide de l'ancrage sur des moments positifs, des méditations, des affirmations et d'autres méthodes de suggestion..

Traitement de la névrose hystérique

La psychocorrection et le renforcement du système nerveux aideront à guérir la névrose hystérique. Lors des séances de psychothérapie, le médecin ne prête pas beaucoup d'attention aux plaintes, sinon les crises deviendront plus fréquentes. Le but du traitement est de corriger la perception de soi et de sa place dans la société, de rechercher et d'éliminer les causes profondes.

Les médicaments sont réduits à la prise de médicaments contreventants. L'anxiété nécessite un traitement avec des sédatifs à base de plantes. Convient "Valerian", "Motherwort", "Persen", "Hawthorn". Les tranquillisants aident à calmer rapidement une personne hystérique. Ils sont utilisés dans des cas particulièrement difficiles, par exemple, lorsqu'une personne a subi une perte importante (un être cher est décédé, a été témoin d'une urgence, etc.).

Pour restaurer l'activité normale du système nerveux, des complexes vitaminiques, des préparations nootropes contenant des acides actifs nécessaires à la construction des cellules nerveuses sont présentés.

Massage à l'eau en guérison

Pour le traitement de l'hystérie, un traitement avec des jets d'eau a été introduit; le soulagement du stress par des jets d'eau d'une certaine puissance s'est avéré productif. C'est ainsi qu'est apparue la méthode de traitement de l'hystérie chez les femmes et les hommes avec le massage à l'eau..

Le traitement de l'hystérie avec le massage à l'eau implique un effet assez intense sur tout le corps, à la limite de la douleur. Ces procédures sont rarement utilisées aujourd'hui. Le patient peut se masser indépendamment avec une douche pour se détendre ou prendre des bains avec des décoctions à base de plantes. Avant de prendre une douche, il est conseillé de frotter le corps. Détend bien les muscles et tonifie une douche de contraste, surtout après une activité physique.

Les méthodes de traitement ont été affinées et modernisées. En cas de violation du système nerveux central, des muscles de la zone du col, de la colonne vertébrale, des spasmes des membres, l'exposition à l'eau aide à soulager les convulsions. Il est important d'être prudent, un tel massage implique des actions sadiques qui provoquent de la douleur, cela peut provoquer des écarts plus graves..

Conclusion

Les premiers soins en cas de forte crise hystérique consistent à sortir une personne d'un état de prostration par tout mouvement brusque. À l'avenir, il est nécessaire de choisir la bonne tactique de traitement en contactant un neurologue.

Comment traiter la psychopathie hystérique

En psychothérapie, l'état d'hystérie est appelé un trouble à action destructrice, qui peut se transformer en une forme sévère de névrose. Les gens confondent souvent les crises hystériques avec d'autres troubles mentaux. Mais ils sont plus faciles à guérir que tout autre trouble à un stade précoce, il est donc préférable de consulter immédiatement un médecin pour ces symptômes..

Causes de l'hystérie

L'hystérique est une condition au cours de laquelle une personne n'est pas capable de se comporter correctement et de répondre à des stimuli externes. Ce comportement est démonstratif, ressemble souvent à une protestation et à une réaction vive à une action d'une autre personne.

Les principales raisons de l'hystérie:

  1. Caractéristiques du développement humain. Il arrive qu'un enfant soit élevé dans des conditions difficiles ou qu'il soit trop gâté. Puis, ayant entendu de ses parents la contradiction avec son désir, il tombe dans un état d'hystérie sévère.
  2. Caractéristiques comportementales. Les personnes à forte émotivité souffrent de crises hystériques. Ils ne savent pas contrôler leurs émotions, il leur est donc plus facile de crier après quelqu'un que de résoudre correctement le problème..
  3. Stress physique. Il arrive qu'une personne soit surchargée de travail, fatiguée mentalement et physiquement et veuille se reposer, mais d'autres font pression sur elle. Il dort peu (3-4 heures par jour), mange irrégulièrement, mange des aliments malsains, refuse le sport. Ensuite, il peut ne pas le supporter et une vague d'émotions négatives se produira..
  4. Épuisement moral. Les hystériques peuvent être le résultat d'un burn-out, d'une dépression nerveuse, d'une déformation professionnelle. Il se manifeste souvent chez les femmes pendant le syndrome prémenstruel ou les jours critiques, les régimes amaigrissants ou la perception de soi. Le début peut être un conflit qui se transforme bientôt en un grave scandale. Ensuite, une personne succombe vraiment aux émotions et peut commencer à pleurer à un moment donné, et à un autre - être heureuse..

De plus, les hystériques peuvent être le stade initial de la maladie mentale. Ce symptôme se manifeste souvent chez les personnes ayant des tendances maniaques, des crises de panique ou une névrose végétative..

Symptômes

Une attaque d'hystérie chez chaque personne a ses propres caractéristiques, mais il existe des symptômes généraux de cette maladie. Le premier signe significatif est la confusion. Une personne ne sait pas comment agir correctement à un moment donné, ne peut pas évaluer correctement la situation et prendre une décision. Peu à peu, la tension interne monte et il commence à devenir très nerveux. En conséquence, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation de la transpiration;
  • pression artérielle basse ou élevée;
  • étourdissements, étourdissements;
  • sensation de nausée;
  • faiblesse musculaire, qui peut être accompagnée de crampes et de tremblements;
  • réaction inhibée, etc..

La prochaine étape de l'hystérie est des crises de pleurs convulsifs, qui peuvent brusquement se transformer en rire. Cela se termine généralement par des cris forts, des demandes d'aide et de forts pleurs. Parfois, une personne dans une telle crise essaie de se calmer d'une manière ou d'une autre en disant des affirmations.

La dernière étape - une personne ne peut pas se contrôler et chaque jour commence par des sanglots. Il ne voit pas cela de sens dans la vie, veut s'endormir rapidement et s'implique constamment dans les conflits.

Caractéristiques de l'hystérie chez les enfants

L'hystérie d'un enfant est le résultat de son éducation disharmonieuse. Se développe généralement dans des familles où les parents jurent constamment, humilient leur fils ou leur fille, utilisent la force physique contre lui. Alors un tel comportement est une manifestation de désespoir. L'enfant ne sait pas comment se comporter pour corriger la situation.

Une autre option est que le bébé est le seul enfant d'une famille riche. Toute l'attention à lui, à laquelle il s'habitue rapidement. À l'avenir, tout refus ou interdiction le pousse à résister sous forme de cris et d'hystérie. L'enfant devient exigeant.

Un autre cas est celui des familles où il y a trop d'interdictions et de restrictions, lorsque le bébé n'a pas le droit de choisir. Il veut plus de liberté d'action, ce qui provoque des attaques hystériques.

Manifestations typiques de l'hystérie chez les enfants:

  1. Crier ou pleurer de plus en plus. C'est la première étape.
  2. L'enfant se cogne la tête contre le mur. Autres options - se rouler sur le sol, sauter beaucoup et fortement, se cogner les pieds au sol, frapper ses parents ou d'autres personnes autour de lui.
  3. L'enfant commence à gratter et à mordre les autres. Peut se faire du mal.
  4. L'apparition de crises. C'est la dernière étape. Se manifeste généralement par une flexion anormale et sévère du corps («pont hystérique»).

Effets

Lors d'une crise de colère, une personne peut être dangereuse pour les autres. Il ne contrôle pas ses actions, agit de manière impulsive et fait tout sur les émotions.

Si les crises de colère surviennent souvent, cela peut devenir la base du développement d'une maladie mentale plus grave..

Le plus faible d'entre eux est la dépression nerveuse. C'est le résultat le plus courant des crises hystériques fréquentes. Les principaux symptômes sont:

  • un changement brusque d'humeur plusieurs fois par jour;
  • larmoiement sans cause;
  • apathie prolongée;
  • dépression prolongée;
  • anxiété excessive;
  • fatigue accrue;
  • maux de tête;
  • troubles du sommeil (insomnie);
  • manque d'appétit, etc..

Façons de mettre fin rapidement à une crise de colère

Il est important d'apprendre à reconnaître une crise de colère et de pouvoir l'arrêter par vous-même. Les méthodes sont universelles et sont les suivantes:

  1. Ne persuadez pas. Toute persuasion, demande de calme ne fait qu'aggraver la situation et irriter le patient. Les actions d'une telle personne ne sont pas toujours réfléchies, la logique ne fonctionne pas.
  2. Sortez des locaux. Cela est particulièrement vrai pour les situations avec des enfants. La présence d'étrangers donne envie de continuer la colère. Mieux vaut sortir, parler au patient et lui laisser le temps de récupérer.
  3. Éclaboussures d'eau. Un excellent moyen de mettre une personne en forme. Vous devez éclabousser une petite quantité d'eau sur votre visage ou tapoter vos joues, appuyer légèrement sur le point douloureux, etc. L'essentiel est de le faire avec précaution et sans trop d'effort pour ne pas nuire.
  4. Parlez calmement. Dans ce cas, il est important de ne pas blâmer la personne pour son mauvais comportement et ses traits de caractère négatifs. Il faut expliquer que, comme de telles situations se produisent souvent, vous devez demander l'aide d'un médecin. Il est important de faire cela sans agressivité, colère, mais doucement et calmement.
  5. Donnez de l'eau à boire. Vous pouvez toujours sentir l'ammoniaque.

Si vous devez arrêter l'hystérie chez les enfants âgés de 2 à 3 ans, la méthode lorsque le parent commence à parler à l'enfant comme un adulte vous aidera. Lui explique pourquoi il ne peut pas répondre à la demande. Les parents disent souvent que cette situation est également déprimante et les rend tristes, après quoi ils présentent une autre façon de résoudre le problème. En conséquence, l'enfant oublie l'infraction et accepte l'offre..

Vous pouvez essayer de distraire votre bébé. Demandez à regarder par la fenêtre, montrer ou dessiner quelque chose.

Pour les enfants de 3 à 5 ans, une option avec une "pilule" sucrée pour les hystériques est appropriée. L'essentiel est - au premier signe de panne, offrez au bébé une friandise préférée (elle doit être inoffensive, c'est-à-dire sans chocolats, bonbons ou chips).

La méthode la plus simple consiste simplement à embrasser le bébé. Dire qu'il est aimé en tout cas, mais avec des caprices excessifs, il dérange les parents et leur fait vivre des émotions négatives.

Méthodes de traitement

Une hystérie ordinaire ne peut être guérie. Ce n'est qu'un comportement temporaire et démonstratif, vous devez donc combattre les raisons pour lesquelles il se produit. La psychothérapie aidera à cela: thérapie cognitivo-comportementale, art-thérapie, ainsi que la prise de médicaments.

Thérapie cognitivo-comportementale

Son objectif est de changer le modèle de comportement humain, le type de sa pensée. Dans le processus de guérison, les gens apprennent à comprendre leurs pensées, à analyser leurs actions. À la fin du cours, le patient doit être conscient de son propre état et du fait qu'il peut et doit être traité..

La thérapie cognitivo-comportementale se fait avec un psychothérapeute ou un psychiatre. Lors de la première séance, il pose au patient des questions orientées:

  • ce qui a déclenché ce comportement;
  • pourquoi ne pouvait pas contrôler les émotions;
  • à quelle fréquence ces accès hystériques d'irritation et de haine, des conflits surviennent-ils;
  • le patient est enragé par des personnes spécifiques ou par leurs actions, actions, manières, etc..

L'implication du client est importante dans cette étape et les suivantes. S'il n'est pas intéressé par le traitement, ne perdez pas de temps..

Le cours comprend 5 à 10 sessions, selon la situation spécifique. Une consultation dure 40 à 60 minutes. Dans le processus, des aspects du comportement humain sont discutés. Il est possible d'assister à des cours de groupe.

Le traitement se compose non seulement de séances individuelles, mais aussi de devoirs. Le but de ces derniers est de résoudre leurs problèmes par eux-mêmes. Comprenez les causes profondes de l'hystérie, apprenez à la reconnaître et à la prévenir rapidement. Dans ce cas, l'introspection est liée à la thérapie cognitivo-comportementale..

Après chaque séance, on demande au patient adulte ce qu'il a appris sur lui-même ou sur son trouble. Les consultations ont souvent lieu sous forme de jeux de rôle et de dialogue actif. Cela permet de suivre les progrès et de prédire si le trouble se développera ou si ce processus peut s'arrêter..

L'art-thérapie

En psychologie, cette méthode de traitement est la meilleure pour les enfants de 3 à 10 ans. Cela consiste dans le fait qu'avec l'aide de tout type d'art, vous devez afficher vos peurs ou des choses haineuses. Permet de comprendre pourquoi l'enfant se comporte d'une certaine manière lors d'une crise de colère.

Les couleurs que l'enfant a utilisées dans le dessin, toutes les lignes et traits, ainsi que les ornements sont analysés. Plus la taille de l'objet représenté est grande, plus les émotions négatives apparaissent..

Après la thérapie par l'art, vous devez parler à votre bébé. Demandez à expliquer le dessin, ce qui provoque la peur et provoque l'hystérie interne.

L'art-thérapie ne guérira pas l'hystérie. En psychiatrie, on pense que cela ne donne qu'une idée de la nature du problème, et la psychanalyse, l'hypnose et la thérapie cognitivo-comportementale aideront à s'en débarrasser. Les suggestions et les croyances sont appliquées. La technique est choisie en fonction du sujet de la crise de colère.

Traitement médical

Les sédatifs sont l'une des options les plus rapides pour se remettre d'une crise hystérique. Ils ont un effet sédatif. Les plantes médicinales aideront:

  • valériane;
  • Millepertuis;
  • camomille;
  • lavande;
  • chêne;
  • agripaume;
  • Mélisse;
  • menthe.

Parfois, la composition peut contenir des vitamines B, qui ont un effet bénéfique sur le système nerveux central.

Avec une excitabilité accrue, ils boivent des médicaments à base de brome. Si l'hystérie se produit souvent - tranquillisants. Ils soulagent le stress émotionnel, éliminent l'anxiété. Les meilleurs d'entre eux:

  • Buspirone;
  • «Atarax»;
  • "Mezapam";
  • «Mebikar»;
  • "Closepid";
  • "Amisil";
  • «Phénazépam».

Si l'hystérie est si forte qu'elle en vient à l'insomnie, vous devez boire un somnifère. Parfois, la camomille ou le thé à la menthe suffisent.

La prévention

Il existe plusieurs moyens de prévenir.

  1. Techniques respiratoires. Vous devez prendre 3 respirations profondes pour vous calmer. La meilleure technique est combinée. Il touche les clavicules, la poitrine et l'abdomen. L'inhalation commence dans l'abdomen, traverse la poitrine et descend jusqu'aux clavicules. Expirez est inversé. L'intervalle entre eux est de 3 s. 3 à 5 fois, c'est assez, ce n'est plus nécessaire, sinon vous pourriez vous sentir étourdi.
  2. Affirmations. Ce sont des déclarations positives qui fonctionnent sur l'auto-hypnose. Habituellement, ce sont des mots comme «calme, tout ira bien, je peux tout gérer». Ils aident si une personne a une névrose hystérique due à une surcharge d'affaires ou à un épuisement moral.
  3. Exercice physique. Course à pied, marche, boxe, danse, gymnastique, aérobic - il n'y a pas de différence. L'essentiel est qu'une personne apprécie les leçons. Le yoga et la méditation sont également considérés comme une forme d'activité physique. 2-3 leçons par semaine suffisent pour se débarrasser de l'énergie négative accumulée et arrêter l'hystérie.

Conclusion

L'hystérie est un comportement démonstratif qui résulte de l'accumulation d'énergie négative et de l'épuisement moral. Les principaux signes sont une transition brusque du sanglot au rire, des convulsions, une incapacité à contrôler les émotions, des tendances suicidaires. Si ces symptômes sont détectés, il est impératif de consulter un psychologue, de subir un diagnostic et un traitement.

Comment calmer une personne hystérique?

Combien ont déjà vu une personne qui crie et pleure en même temps, tout en la martelant nerveusement. En règle générale, nous disons qu'il est hystérique. Mais de quel type de condition s'agit-il et est-il possible de stabiliser une personne d'une manière ou d'une autre? Découvrons-le.

Qu'est-ce que l'hystérie?

D'un point de vue médical, l'hystérie est une crise nerveuse accompagnée de convulsions et de larmes; le plus haut degré d'un état excité, provoqué par une sorte d'action (ou d'inaction). Cela conduit à une perte de sang-froid et à des actions illogiques et, parfois, traumatisantes..

Signes d'hystérie

Les crises hystériques s'accompagnent d'une émotivité accrue. Dans le même temps, le comportement humain est incontrôlable. Il s'accompagne des symptômes suivants:

  • Ton élevé, atteignant des cris;
  • Larmes;
  • Pleurs alternant avec des rires;
  • Respiration et rythme cardiaque rapides;
  • Rougeur du visage;
  • Tremblements des membres, convulsions;
  • Discours incohérent, pas toujours compréhensible, bégaiement;
  • Augmentation de la gesticulation.

L'essence d'une crise hystérique est d'attirer l'attention sur vous-même, vos problèmes.

Causes des crises de colère

Malgré les problèmes personnels profonds d'une personne, les causes d'une crise se trouvent à la surface.

La base de toutes les hystériques est l'écart entre le résultat souhaité et le résultat réel. Cependant, les forces motrices qui provoquent une explosion émotionnelle sont différentes:

  • Manque constant de sommeil;
  • Augmentation de la fatigue;
  • Faim;
  • Maladies chroniques;
  • Conflits fréquents;
  • Caractéristiques du système nerveux;
  • Traumatisme psychologique de l'enfance.

Groupes à risque et moyens de les sortir d'une situation stressante

Chacun de nous peut être sujet à des crises hystériques. Cependant, certaines catégories de citoyens sont un peu plus sensibles à l'échec et plus sensibles à l'influence émotionnelle de l'extérieur:

  • Les enfants;
  • Adolescents;
  • Femmes;
  • Personnes âgées.

Les crises de bébé

Les crises de colère enfantines nous semblent frivoles. Bien que pour un enfant, le problème auquel il a été confronté est d'une grande importance. Et il ne peut pas toujours trouver un moyen de trouver une solution. Il y a donc des dépressions nerveuses. L'enfant se met à pleurer bruyamment, frappant ses pieds, tombant au sol, frappant. Pour le distraire de l'hystérie, vous avez besoin de:

  • Reste calme toi-même.
  • Portez son attention sur autre chose: montrer un objet nouveau et intéressant, offrir une sorte de délicatesse ou allumer quelque chose avec un effet sonore, que ce soit un jouet, un livre ou une télévision.
  • Prends le bébé dans tes bras et serre-le dans tes bras.

Les attaques historiques des enfants peuvent durer aussi longtemps que vous le souhaitez. La tâche principale des parents est de ne pas le laisser seul dans la pièce, afin qu'il ne puisse pas se faire du mal et ne pas succomber à une explosion émotionnelle..

Crises de colère chez les adolescentes

Les crises de colère d'un adolescent ont un fond plus sérieux. Après tout, c'est pendant cette période qu'ils veulent plaire aux autres, attirer l'attention. De plus, ils sont souvent insécurisés, autocritiques. Pour payer la panne naissante, il vaut la peine:

  • Écoutez simplement tout le mécontentement de l'adolescent, sans reproches, réclamations et délits;
  • Restez calme et ferme, même dans une situation où les accusations pleuvent sur vous;
  • Après son discours, essayez d'expliquer qu'il y a toujours un moyen de sortir de toute situation, c'est juste que parfois ce n'est pas immédiatement visible.
  • Lorsque l'adolescent se calme, essayez de comprendre le problème qui le ronge ensemble, aidez-le à prendre une décision.

Les crises de colère des femmes

On sait que les femmes sont plus émotives que les hommes. Et le stress accumulé affecte davantage leur santé mentale. Si une femme a une hystérie, vous devez endurer ce moment. Écoutez, silencieusement et calmement, laissez-les crier, serrez-les fermement, serrez-les dans vos bras. Mais en aucun cas vous ne devez partir seul avec vos émotions. Premièrement, cela peut devenir la goutte d'eau d'une explosion nerveuse, qui entraînera de tristes conséquences. Et deuxièmement, si la femme se calme, votre départ et votre indifférence seront considérés comme une trahison. En effet, le beau sexe a parfois désespérément besoin d'une épaule solide. Lorsque la femme se calme, il vaut la peine de lui offrir du thé chaud, de remplir un bain chaud ou de faire un massage. Dans tous les cas, l'attention d'un être cher est importante pour elle..

Les crises de colère des personnes âgées

Les problèmes d'hystérie chez les personnes âgées sont associés à un manque d'attention, de communication, d'anxiété pour les proches, de peur d'être seul avec leurs problèmes. Les crises de colère à cet âge sont dangereuses avec l'exacerbation des maladies chroniques et l'affaiblissement du système immunitaire d'un corps déjà faible.

Il est nécessaire de prêter attention aux parents âgés, de les écouter, de s'intéresser à la santé. Après tout, c'est le peu qu'on peut leur donner. Mais ce sont les soins et l'intérêt qui aideront à prolonger la vie de nos proches..

En outre, les scientifiques incluent les personnes présentant une imagination accrue, une autosuggestion et des sautes d'humeur comme groupes à risque..

Comment distinguer l'hystérie de la manipulation et de l'épilepsie?

Parfois, pour des attaques hystériques survenues dans le contexte d'une dépression nerveuse, vous pouvez entreprendre le processus de manipulation d'une personne afin d'atteindre son objectif. Il vaut la peine de faire la distinction entre ces processus dans les premiers stades afin d'éviter des problèmes à l'avenir..

  • L'hystérie peut survenir en présence de toute personne et se poursuivra même en l'absence de spectateurs, tandis que les actions de manipulation sont dirigées contre des personnes spécifiques.
  • Lors d'une crise de colère, une personne n'est pas capable de contrôler ses sentiments, ils sont visibles en un coup d'œil. Avec des actions de manipulation, l'orientation émotionnelle peut changer: des cris forts aux chuchotements, des jurons aux mots affectueux, etc..
  • Avec une crise nerveuse, une personne n'est pas capable de contrôler ses actions. Pendant cela, il peut se faire du mal (ou faire du mal à une autre personne). Lorsqu'ils manipulent, les gens sont pleinement conscients de ce qui se passe et ne sont pas prêts, dans l'intérêt de leurs intérêts, à nuire gravement à quiconque..

Il est également nécessaire de pouvoir distinguer les crises d'épilepsie des crises d'épilepsie. Extérieurement, ils peuvent se ressembler, mais il y a toujours une différence entre ces problèmes. Et, en conséquence, les méthodes d'approche pour s'en débarrasser sont également différentes.

  • Avec l'épilepsie, une personne retombe sur le sol, sans penser qu'elle pourrait être blessée; le corps est hors de son contrôle. En cas de crises de colère, en règle générale, s'il y a une perte d'équilibre, cela est fait plus soigneusement.
  • Lors de crises d'épilepsie, des processus vitaux incontrôlés sont possibles: salivation, morsure de la langue, urination, défécation. Pendant les crises de colère, ces processus restent sous le contrôle du cerveau..
  • Après un certain temps après une crise hystérique, une personne est immédiatement en mesure de reprendre ses activités. Après l'épilepsie, il se réveille longtemps, s'endort parfois longtemps.

Traitement de l'hystérie

La règle la plus importante, si une personne a une crise d'hystérie, est de garder son sang-froid et sa sobriété. Vous devez évaluer la situation et vous ressaisir. Et diriger toutes les actions pour calmer l'explosion émotionnelle.

Cependant, avec des hystériques fréquentes, le soulagement local des crises ne suffit plus. Cela vaut la peine d'envisager un traitement plus sérieux. Pour supprimer les dépressions nerveuses, des méthodes telles que:

  • Thérapie médicamenteuse;
  • Auto-formation et yoga;
  • Massage et auto-massage;
  • Activité physique modérée: marche, course, natation, vélo. Ces processus subliment le stress croissant en énergie qui peut être dépensée avec avantage;
  • Aide d'un psychologue, psychiatre ou psychothérapeute.

Que ne pas faire en cas d'hystérie

Afin de ne pas perdre la confiance de la personne stressée et de ne pas aggraver la situation, vous ne devez pas faire les choses suivantes pendant les crises hystériques:

  • Ignorez, ne faites pas attention à une dépression nerveuse;
  • Participez à un conflit d'une voix élevée; presser avec des questions et des réclamations contre lui, l'accuser d'insuffisance;
  • Laissez une personne seule avec ses émotions;
  • Offrez de l'alcool pour soulager le stress.

Prévention de l'hystérie

La prévention d'une crise nerveuse réside dans l'attitude des parents et des amis envers le patient. Vous ne pouvez pas être surprotecteur, mais l'indifférence est également inacceptable. Il est important de maintenir la même relation et de ne pas toucher au problème contre lequel la panne s'est produite. L'atmosphère dans la famille doit favoriser la récupération mentale et saturer d'émotions positives.

Fatigue, stress psychologique - chacun de nous est sensible à cet état. Mais tout le monde n'est pas en mesure d'y faire face seul. Cela se traduit par des crises hystériques. Et dans ce cas, l'aide des proches est importante. Ce sont eux qui doivent soutenir et calmer une personne sans nuire à sa psyché..

Hystériques. Attaques chez les enfants et les adultes, causes, symptômes, comment prévenir, aider pendant et après une crise de colère.

Une crise d'hystérie ou une crise d'hystérie est une manière d'exprimer les émotions d'une personnalité hystérique. Il se développe dans des situations où la réalité ne coïncide pas avec les désirs d'une personne et un décalage apparaît entre l'attendu et l'actuel..

Le but de l'hystérie est la protestation, la provocation, attirer l'attention, gagner un gain personnel, manipuler les autres.
L'hystérie survient plus souvent chez les enfants de moins de 5 ans, ce qui est associé aux caractéristiques du système nerveux liées à l'âge et à l'incapacité de contrôler les émotions. Chez les adultes, les crises de colère sont plus fréquentes chez les femmes. Chez les hommes, ce type de comportement est 10 fois moins fréquent..

Formes d'hystérie

  • Comportement hystérique - lorsqu'elle interagit avec les autres, une personne présente souvent les traits de personnalité suivants:
  • émotivité ostentatoire;
  • expériences exagérées;
  • suggestibilité;
  • tendance à tromper;
  • fuite vers la maladie, lorsque les expériences mentales se transforment en souffrance corporelle;
  • demander la garde parentale ou la garde d'un partenaire / conjoint.
En conséquence, le comportement humain semble non naturel et inapproprié à la situation..
  • Une crise hystérique est une réaction émotionnelle aiguë, une vague de sentiments qu'une personne démontre, bien qu'elle ne les éprouve pas à un tel point. Il se manifeste par des pleurs, des cris, des essorages de mains...
Les personnes ayant un type de personnalité hystérique sont sujettes à l'hystérie. Un tel personnage se forme lorsqu'un enfant grandit en tant qu'idole de la famille, mais sent inconsciemment que les éloges des êtres chers ne sont pas mérités. Selon la psychanalyse, la raison de la formation du type de personnalité hystéroïde est la «trahison» du parent du sexe opposé. Le parent commence à accorder moins d'attention à l'enfant et ne réagit à lui que lorsqu'il est bouleversé et le manifeste violemment. Ce modèle de comportement est perçu par l'enfant comme le plus efficace et, ayant mûri, il continue de l'utiliser..

Les comportements hystériques et les crises de colère rendent une personne «difficile» à communiquer. Ils peuvent avoir des conséquences plus graves: rupture familiale, trouble de la personnalité hystérique, tentatives de suicide. À cet égard, il est nécessaire de prendre des mesures pour corriger le comportement hystérique.

Pourquoi l'hystérie se produit?

La tendance à l'hystérie est due à 3 facteurs:

  • Élever en tant qu '«idole de la famille», ainsi que cultiver des traits de caractère démonstratifs chez un enfant, encourager le «jeu» et les manières;
  • Caractéristiques congénitales du système nerveux;
  • État de santé, épuisement après des blessures graves et des maladies de longue durée.
Pourquoi une personne développe-t-elle une crise d'hystérie? Les scientifiques ne donnent pas de réponse sans ambiguïté à cette question. Il existe plusieurs théories:
  • L'hystérie est le déplacement d'un problème par les émotions. Une personne voit un problème devant lui et essaie de l'évincer de la psyché avec une manifestation violente d'émotions. Le problème reste souvent non résolu..
  • La colère est une tentative de manipuler les autres, d'attirer l'attention, de leur faire faire ce qu'ils veulent. Avec l'aide d'une crise d'hystérie, un enfant ou un adulte essaie de réaliser ce qu'il veut. Et s'il réussissait une fois, les crises de colère se répéteraient. Ils seront fixés comme modèle de comportement et seront utilisés dans diverses situations..
Une crise hystérique peut être provoquée par:
  • refus d'autrui de satisfaire un désir ou une demande;
  • manque d'attention ou de respect;
  • refus d'une demande ou d'une phrase désagréable;
  • insatisfaction sexuelle à long terme;
  • jalousie;
  • perturbations hormonales dans le syndrome prémenstruel, la grossesse et la ménopause;
  • tension nerveuse prolongée, stress;
  • un robot de nuit;
  • fatigue chronique causée par le stress mental et physique. cette raison peut provoquer l'hystérie chez une personne volontaire qui n'est pas sujette à un comportement hystérique.
Le développement de l'hystérie chez les femmes est facilité par le manque de professionnalisme. Ce type de comportement est plus fréquent chez les femmes au foyer qui consacrent tout leur temps à la vie familiale et quotidienne. La mélancolie, le manque de vie sociale, le manque d'impressions et d'attention du mari provoquent des crises hystériques. Leur but est d'évoquer la sympathie ou la culpabilité chez le mari, en jouant sur lequel la femme essaie de réaliser ce qu'elle veut..
L'hystérie chez les hommes n'est pas courante. Au cœur d'une attaque hystérique se trouve également une tentative de manipulation des êtres chers. Moins souvent, la cause peut être l'épuisement nerveux lorsqu'il n'y a pas de ressources pour résoudre le problème de manière constructive.

Quels sont les symptômes de l'hystérie chez les enfants?

La colère d'un enfant est une tentative d'attirer l'attention des parents ou d'obtenir la chose désirée (un jouet, des bonbons, regarder un dessin animé).

Une crise d'hystérie chez les enfants a des manifestations vives:

  1. Pleurs bruyants. Cela peut être théâtral: avec des yeux sanglots et roulants, parfois sans larmes.
  2. Crier. L'enfant gémit, hurle, crie des phrases séparées.
  3. Rougeur de la peau du visage. Moins fréquemment, le visage devient pâle ou bleu.
  4. Tomber au sol. Moins souvent, l'enfant s'abaisse lentement et théâtralement pour ne pas se cogner. Il roule sur le sol, frappe et donne des coups de pied.
  5. Pont hystérique. L'enfant tombe au sol, se penche, se repose sur la couronne et les talons.
  6. L'enfant se gratte avec des ongles, se mord les mains, arrache les cheveux, déchire les vêtements.
  7. Après une crise, l'enfant se calme rapidement, surtout s'il obtient ce qu'il voulait.

Quels sont les symptômes de l'hystérie chez un adulte?

Les symptômes d'hystérie chez un adulte n'apparaissent que lorsqu'il y a des personnes à proximité qu'il va influencer.

Manifestations externes d'une crise d'hystérie:

  1. Cri, accusations, menaces.
  2. Pleurer à haute voix, souvent sans larmes, les yeux fermés.
  3. Crier des sons individuels, des mots. Répéter les mêmes phrases.
  4. Mouvements erratiques. Essorage des mains, piétinement des pieds, grattage du visage, arrachage des cheveux, grincement des dents. Les mouvements sont convulsifs et théâtraux, tandis que la personne ne se cause pas de dommage significatif.
  5. Tomber au sol. Le fait-il assez délibérément et soigneusement pour ne pas se blesser.
Troubles végétatifs:
  1. Hoquet;
  2. Vomissements causés par des crampes d'estomac;
  3. Trouble de la déglutition associé à un spasme des muscles du larynx et de l'œsophage;
  4. Spasme du larynx, accompagné d'une sensation d'étouffement;
  5. Urination fréquente;
  6. Corps tremblant - mains tremblantes, menton tremblant;
  7. Perte temporaire de fonction. Selon la personne, il perd la capacité d'entendre, de voir, de distinguer les odeurs et les goûts et ressent un engourdissement dans la moitié de son corps. Ces troubles se développent dans le contexte de la santé complète de tous les organes et du système nerveux. Souvent, une personne présente exactement les symptômes qui, selon lui, devraient être en cas de maladie.
Les violations sont associées à un dysfonctionnement du système nerveux autonome et à une autosuggestion. En même temps, une personne est si sensible à l'auto-hypnose qu'elle ressent vraiment ce qu'elle dit.
La crise de colère dure aussi longtemps que le public est prêt à prêter attention. Après une crise, une personne ne peut pas se souvenir complètement de ce qu'elle a dit et de ce qu'elle a fait, mais sa conscience est complètement préservée. Il se calme assez rapidement. Le bien-être s'améliore considérablement, surtout si d'autres font des concessions.

N'oubliez pas que les symptômes suivants ne surviennent jamais avec une crise hystérique:

  • la libération de mousse de la bouche;
  • mordre la langue;
  • coups douloureux à la tête;
  • demandes persistantes d'introduire un certain médicament;
  • selles involontaires et incontinence urinaire;
  • violation de la conscience;
  • manque de réaction des élèves à la lumière;
  • sommeil profond immédiatement après la crise.
Ces signes sont caractéristiques des symptômes de sevrage (symptômes de sevrage), des crises d'épilepsie ou des accidents vasculaires cérébraux. Si au moins l'un d'eux apparaît, vous devez appeler une ambulance.

Quel médecin dois-je contacter si l'enfant a de fréquentes crises de colère?

Comment la correction du comportement est-elle effectuée chez un enfant sujet à l'hystérie?

Les crises de colère chez un enfant dans la très grande majorité des cas sont un phénomène passager. La prévention des crises de colère repose sur un changement d'approche de l'éducation. Les parents et les grands-parents doivent se rendre compte que si, après une hystérie, l'enfant obtient ce qu'il veut, alors l'attaque hystérique se reproduira bientôt. Il est important qu'ils soient unis dans leur désir d'apprendre à l'enfant à se comporter «comme un adulte» - demander, négocier, attendre. Si aucun des proches ne cède aux provocations de l'enfant, les crises de colère disparaîtront dans 2 à 4 semaines. Sinon, même en atteignant l'âge adulte, l'enfant fera des crises de colère devant une personne qui y est sensible..

Chaque enfant a besoin d'une approche individuelle, mais il existe des recommandations générales sur la façon de se comporter lorsqu'un enfant est hystérique:

  • Soyez calme et posé. La colère d'un enfant ne doit pas vous rendre fou. Il est important de ne pas être trop affectueux ou de ne pas crier..
  • Les demandes non satisfaites doivent être rejetées fermement et calmement. Expliquez la raison avec des arguments convaincants.
  • Pause. Ne vous précipitez pas vers votre bébé au premier signe de pleurs. Le manque de public sur votre visage peut le rendre hystérique. Si cela ne s'est pas produit, allez vers l'enfant et dites d'une voix calme: «Je vois que vous êtes bouleversé maintenant. Nous parlerons quand vous vous calmerez ".
  • Demandez de l'aide: «Je n'arrive pas à comprendre ce que vous voulez. Aidez-moi, expliquez tout en détail. " C'est ainsi que vous apprenez à votre enfant à exprimer ses sentiments et ses désirs avec des mots et à rechercher une solution constructive au problème..
  • Demandez à écouter: "Vous avez parlé, maintenant c'est mon tour...". N'oubliez pas d'être aussi bref que possible. "Je vous ai entendu. Je ferai ce qu'il y a de mieux... "
  • Proposez un compromis: "Soyons d'accord avec vous de cette façon...". Si possible, faites une concession. Par exemple, "Nous achèterons une poupée après le chèque de paie" ou "Vous pouvez manger du chocolat après le dîner".

Les psychologues pour enfants proposent une méthode simple basée sur le renforcement positif:

  • Lors d'une crise de colère, ne faites pas attention à l'enfant, ne lui parlez pas jusqu'à ce que l'attaque s'arrête. Mais ne quitte pas les lieux.
  • Dès que l'enfant se tait, avancez et ayez une conversation amicale avec l'enfant. N'acceptez pas ses demandes. Mais si possible, suggérez une alternative.
  • Si l'enfant se met à crier ou à pleurer à plusieurs reprises, éloignez-vous de lui et arrêtez de communiquer.
Ainsi, un bon comportement est renforcé par une bonne attitude. La pensée se dépose dans l'esprit de l'enfant: «Tant que je me comporte bien, ils sont affectueux et attentifs à moi. Quand je crie, ils ne me remarquent pas ".

Les enfants font souvent des crises de colère en public. C'est parce qu'il y a beaucoup de tentations et de spectateurs intéressés. Les parents sont mal à l'aise devant des étrangers pour ignorer le mauvais comportement de l'enfant, de plus, ils interviennent souvent dans ce qui se passe, jouant entre ses mains. Pour sevrer un enfant des crises de colère, les parents doivent adhérer au modèle parental choisi à la fois à la maison et dans les lieux publics..

N'oubliez pas que les crises de colère chez un enfant ou un adolescent cesseront s'il est régulièrement confronté à des situations où le comportement hystérique ne fonctionne pas. Se livrer à des caprices exacerbe la situation et peut renforcer les crises de colère en tant que modèle de comportement à l'âge adulte.

Existe-t-il une prévention des crises de colère chez un enfant?

Comment aider un adulte atteint d'hystérie?

  • Créez un environnement calme. Éliminez les spectateurs intéressés si possible. Donnez à la personne quelques minutes seule.
  • Vaporisez de l'eau froide sur votre visage, votre cou et vos mains. Offrez de boire de l'eau et de vous laver.
  • Tapotez légèrement votre visage et vos mains. Les coups violents peuvent aggraver la condition et déclencher une autre crise de colère..
  • Faites un acte auquel la personne ne s'attend pas - enveloppez-vous dans une couverture, chantez.
  • Sentez un coton-tige trempé dans du vinaigre ou de l'ammoniaque. Une forte odeur affecte les récepteurs et certaines zones du cerveau et est une distraction..
  • Ne communiquez pas avec lui. Si ces mesures ne fonctionnent pas, ne parlez pas à la personne qui crie. Faites semblant d'être indifférent et occupez-vous de vos affaires.
Si une crise hystérique s'est développée après qu'une personne a formulé des demandes irréalistes, vous devez refuser fermement et calmement. Se livrer à des caprices ne fait qu'empirer les choses. Les crises de colère deviennent plus fréquentes, dans ce contexte une névrose peut se développer.

L'utilisation de tranquillisants et d'antipsychotiques n'est autorisée que si le psychiatre a diagnostiqué un trouble hystérique. Les personnes en bonne santé au caractère hystérique peuvent être aidées par des sédatifs combinés sur une base naturelle:

  • persen forte;
  • nouvelle passite;
  • phytosé;
  • valocordin;
  • adonis brome.

Un adulte devrait-il voir un psychiatre après une crise hystérique??

Après une crise d'hystérie, en particulier une seule, il n'est pas nécessaire de consulter un médecin si l'état s'est amélioré en 10 à 30 minutes.

Il est nécessaire de consulter un psychiatre si des signes de trouble hystérique apparaissent. Ses symptômes apparaissent constamment, et non de temps en temps:

  • Effort constant d'être à l'honneur, quels que soient la situation et l'environnement (en ligne, dans les transports en commun).
  • L'infantilisme est un modèle de comportement «enfantin» - caprices, paresse, émotivité excessive.
  • Instabilité de l'humeur. Des éclairs de plaisir ou d'hystérie qui se produisent toujours en présence de spectateurs. Laissée seule avec elle-même, une personne réagit plus calmement à des situations similaires.
  • Fantasmes pathologiques - une personne invente systématiquement des faits pour s'embellir ou calomnier une autre.
  • Tentatives de suicide voyantes - une personne peut prendre une poignée de pilules devant le public ou menacer de sauter par la fenêtre.