Delirium tremens

Le delirium tremens (délire alcoolique) est une psychose aiguë qui se développe dans le contexte d'une consommation prolongée de boissons alcoolisées et appartient au groupe des psychoses métal-alcooliques. Il se déroule avec une altération de la conscience, des hallucinations ou des illusions tactiles, auditives, visuelles.

Le delirium tremens est la psychose alcoolique la plus fréquemment observée. Dans la plupart des cas, il survient d'abord chez les patients souffrant d'alcoolisme de stade II ou III, c'est-à-dire au plus tôt 8 à 10 ans après le début de leur consommation régulière de boissons alcoolisées..

Dans de très rares cas, le delirium tremens se développe chez les personnes non alcooliques après un abus d'alcool important.

Contrairement à l'opinion répandue chez les gens ordinaires, les signes de delirium tremens ne sont jamais observés chez les personnes en état d'intoxication alcoolique aiguë, mais se développent seulement quelques jours après la fin brutale de la frénésie..

Les symptômes du delirium tremens varient considérablement. Dans certains cas, les patients deviennent agressifs, et dans d'autres, au contraire, bienveillants et désireux d'accomplir de nobles actions au profit de leurs proches. La transition d'une condition à une autre peut se produire rapidement, de sorte que les patients atteints de delirium tremens ne doivent jamais être considérés comme sûrs et laissés sans soins médicaux..

Le delirium tremens est une maladie potentiellement mortelle. Sans traitement approprié, environ 10% des patients meurent du développement de complications des organes internes, d'accidents ou de suicides.

Causes et facteurs de risque

La seule raison du développement du delirium tremens est l'abus de boissons alcoolisées qui dure de nombreuses années. Les facteurs qui augmentent le risque de délire alcoolique sont:

  • l'utilisation d'alcool de mauvaise qualité (produits pharmaceutiques et liquides techniques contenant de l'alcool et ses substituts);
  • longues beuveries;
  • expression de changements pathologiques de la part des organes internes, principalement du foie;
  • antécédents de maladies cérébrales et de lésions cérébrales traumatiques.

Le mécanisme pathologique du développement du delirium tremens n'est pas encore entièrement compris. On suppose que les troubles métaboliques et l'intoxication chronique à long terme des tissus cérébraux jouent le rôle principal dans l'apparition de la psychose aiguë..

Formes de la maladie

Selon les caractéristiques de l'évolution clinique, il existe plusieurs formes de delirium tremens:

  1. Typique ou classique. En progressant, la maladie passe par certaines étapes, le tableau clinique se développe progressivement.
  2. Lucide. La psychose se produit de manière aiguë. Les patients ont un sentiment de peur et d'anxiété, une mauvaise coordination des mouvements. Pas d'hallucinations et de délires.
  3. Abortif. Les hallucinations sont fragmentées. Les idées délirantes ne sont pas complètement formées, fragmentaires. Anxiété fortement exprimée.
  4. Professionnel. Les patients n'effectuent que des mouvements stéréotypés et répétitifs associés à l'habillage, au déshabillage, à l'exécution de tâches professionnelles, le comportement est automatisé. Accompagné d'amnésie.
  5. Musical. Est-ce le résultat de la version professionnelle du cours du delirium tremens. Le patient présente une opacification sévère de la conscience, des troubles du mouvement et des troubles somatovégétatifs sévères.
  6. Atypique. Le tableau clinique présente de nombreuses similitudes avec la schizophrénie. Se développe chez les patients qui ont déjà connu un ou plusieurs épisodes de delirium tremens.

Les conséquences du delirium tremens peuvent être des troubles de la mémoire de divers degrés de gravité, ainsi que la formation d'un syndrome psycho-organique, des lésions graves des organes internes.

Étapes du delirium tremens

Pendant le delirium tremens classique, il y a trois étapes:

  1. Initiale. Le patient a des troubles de l'humeur. L'état psycho-émotionnel change rapidement et sans motivation, l'humeur exaltée et joyeuse est remplacée par l'anxiété et l'anxiété, et après un certain temps, le patient retombe dans un état anxieux. Ces sautes d'humeur, combinées à des mouvements actifs, des expressions faciales et des discours, créent l'impression d'être agité, nerveux. Sommeil superficiel, accompagné de rêves effrayants et de réveils fréquents. Des hallucinations visuelles et auditives intermittentes peuvent survenir. Les patients parlent aux autres des souvenirs qui surgissent dans leur esprit, des images vives.
  2. Hallucinations hypnagogiques. L'apparition d'hallucinations au moment de l'endormissement est caractéristique. Le sommeil reste superficiel, avec des cauchemars. Au réveil, les patients ne peuvent pas faire la distinction entre la réalité et le sommeil. Pendant la journée, ils sont hantés par des hallucinations visuelles..
  3. Insomnie Lorsque la maladie atteint ce stade, des troubles du sommeil se développent. Les hallucinations deviennent presque constantes et très lumineuses. Les patients "voient" des monstres fantastiques, grands ou petits animaux. Des hallucinations tactiles sont souvent observées (sensation dans la cavité buccale de petits corps étrangers, insectes rampant sur le corps, etc.). Hallucinations auditives accompagnées de voix menaçantes ou de jugement.

Symptômes du delirium tremens

La forme classique de delirium tremens commence à se développer progressivement. L'évolution de la maladie est souvent continue, mais chez 10% des patients elle est de nature paroxystique: il y a plusieurs crises, séparées par des intervalles de lumière, qui durent moins de 24 heures. Après un sommeil prolongé, le delirium tremens s'arrête brusquement. Beaucoup moins souvent, les symptômes de la psychose régressent progressivement. La durée de la forme classique de delirium tremens est généralement de 2 à 8 jours. Dans environ 5% des cas, la maladie évolue de manière prolongée.

Dans de très rares cas, le delirium tremens se développe chez les personnes non alcooliques après un abus d'alcool important.

Dans la période prodromique, qui commence à partir du moment de la fin brusque de la frénésie et dure jusqu'à l'apparition d'un tableau clinique évident de la maladie, les patients ont des troubles du sommeil (réveils nocturnes et précoces fréquents, cauchemars, rêves lourds). Se réveillant le matin, ils remarquent une perte de force et une faiblesse sévère. L'ambiance est abaissée. Au cours des 48 premières heures suivant la fin de la frénésie, des crises épileptiformes abortives peuvent survenir. Dans certains cas, le développement du delirium tremens est précédé d'hallucinations auditives à court terme. Parfois, la période prodromique est si faible qu'elle passe inaperçue pour le patient lui-même et son entourage.

Au plus fort du développement de la psychose, des scènes colorées avec des animaux fantastiques ou réels, des extraterrestres, des personnages de contes de fées apparaissent dans l'imaginaire des patients. Les patients cessent de percevoir adéquatement l'espace et le temps qui les entourent, il leur semble que l'écoulement du temps s'accélère ou ralentit et que les objets environnants sont en mouvement constant. Les patients deviennent agités, ont tendance à se cacher ou à s'enfuir, à secouer les «insectes» de leurs vêtements, à dialoguer et à se disputer avec des interlocuteurs invisibles.

Les patients atteints de delirium tremens sont caractérisés par une suggestibilité accrue. Ils peuvent, par exemple, être convaincus qu'ils entendent la musique d'une radio éteinte ou voient du texte sur une feuille de papier entièrement blanc..

L'état des patients s'aggrave la nuit, avec l'apparition de l'aube, la gravité des hallucinations diminue et un intervalle lumineux se forme. Une diminution des hallucinations est également notée lorsque le patient est impliqué dans un dialogue actif..

Une fois que le patient parvient à s'endormir et à dormir pendant une longue période, les symptômes du delirium tremens cessent brusquement. Moins souvent, la sortie de l'état de psychose aiguë se produit progressivement..

Après l'arrêt de l'attaque, les patients ne se souviennent pas ou se souviennent avec difficulté des événements réels de leur vie qui se sont produits pendant la période de la maladie, mais ils se souviennent clairement de leurs hallucinations. Ils ont des sautes d'humeur importantes, une asthénie se développe. Les hommes développent souvent une légère hypomanie, tandis que les femmes développent des conditions dépressives..

D'autres formes de delirium tremens sont beaucoup moins courantes que les.

Avec la forme professionnelle du delirium tremens, l'état des patients s'aggrave progressivement. Ils ont des mouvements monotones croissants et des troubles affectifs.

Dans le tableau clinique du delirium tremens exagéré, les symptômes suivants sont présents:

  • discours incohérent;
  • mouvements simples rudimentaires (saisir, saisir);
  • surdité des bruits cardiaques;
  • tachycardie;
  • Respiration rapide;
  • fluctuations importantes de la pression artérielle;
  • hyperthermie;
  • transpiration excessive;
  • tremblement sévère;
  • changements du tonus musculaire;
  • manque de coordination des mouvements.

Traitement du delirium tremens

Les patients atteints de delirium tremens doivent nécessairement être hospitalisés dans une clinique psychiatrique ou de toxicomanie. Ils reçoivent une thérapie de désintoxication (plasmaphérèse, diurèse forcée, administration intraveineuse de solutions salines et de glucose), ainsi que la correction des fonctions vitales altérées. Montre le rendez-vous des préparations de potassium, des nootropiques et des vitamines.

Le delirium tremens est une maladie potentiellement mortelle. Sans traitement approprié, environ 10% des patients meurent du développement de complications des organes internes, d'accidents ou de suicides.

Les médicaments psychotropes dans le traitement du delirium tremens sont inefficaces, ils sont donc utilisés extrêmement rarement et uniquement en présence d'indications strictes (agitation psychomotrice, anxiété sévère, insomnie prolongée). Les médicaments psychotropes sont contre-indiqués dans les formes professionnelles et exagérées de la maladie..

Complications possibles et conséquences du delirium tremens

Les conséquences du delirium tremens peuvent être une altération de la mémoire d'un degré ou un autre, ainsi que la formation d'un syndrome psycho-organique, des lésions graves des organes internes. Un état de conscience altéré avec une activité motrice préservée, et parfois accrue, rend le patient atteint de delirium tremens dangereux à la fois pour les autres et pour lui-même.

Prévoir

Le pronostic du delirium tremens est déterminé par l'opportunité de l'initiation du traitement, la forme de la maladie. Dans la plupart des cas, la forme classique de delirium tremens se termine par la guérison. Avec une psychose sévère, le risque de décès augmente. Les signes pronostiquement défavorables sont:

  • fréquence respiratoire de plus de 48 respirations par minute;
  • incontinence urinaire et fécale;
  • contractions musculaires;
  • troubles profonds de la conscience;
  • parésie des muscles oculaires;
  • insuffisance cardiovasculaire aiguë;
  • parésie intestinale;
  • augmentation de la température corporelle à des valeurs fébriles (supérieures à 38 ° C).

Après avoir souffert de delirium tremens, il existe un risque élevé de re-développement de la psychose dans un contexte d'abus d'alcool continu.

La prévention

La prévention du développement du delirium tremens consiste dans le traitement actif de l'alcoolisme, ainsi que dans la réalisation d'un vaste travail sanitaire et éducatif visant à prévenir la formation de dépendance à l'alcool dans la population..

Delirium tremens

Le delirium tremens, ou, en termes médicaux scientifiques, le délire alcoolique, survient le plus souvent chez une personne atteinte d'alcoolisme chronique, assez curieusement, juste dans la période qui suit la cessation de la frénésie..

Quand il y a delirium tremens


Lors d'un syndrome de la gueule de bois, qui se manifeste inévitablement dans de tels cas, une personne ressent un goût dégoûtant dans la bouche, une soif intense, des douleurs dans les intestins et un manque d'appétit. Parfois, des vomissements, une indigestion et des nausées sont présents. Au niveau du cœur, des sensations désagréables, parfois même douloureuses peuvent être ressenties. Dans ce cas, il y a une forte transpiration, des frissons et des tremblements de la main classiques. Le delirium tremens survient dans les moments d'arrêt brutal de l'ivresse, ainsi qu'après une abstinence prolongée d'alcool. En particulier, la manifestation de la maladie peut provoquer une maladie physique ou une blessure (fracture) du corps.

Signes de delirium tremens

Les principaux signes du delirium tremens comprennent les troubles du sommeil, certains troubles du système nerveux tels que les tremblements des mains ou la transpiration, ainsi que le comportement humain hyperactif. Le patient commence à se comporter de manière anormalement vivante, ses expressions faciales et ses gestes changent. De plus, contrairement au syndrome de la gueule de bois, dans lequel l'état d'une personne est assez statique et, en règle générale, ne se caractérise que par de l'anxiété, une tristesse sans cause ou une dépression, pendant le delirium tremens, l'humeur, au contraire, peut changer en lignes assez courtes. Habituellement, de telles manifestations de psychose maniaco-dépressive s'intensifient le soir et la nuit, le jour, elles ne se manifestent en aucune façon, permettant au patient de revenir à la vie quotidienne. Avec le développement ultérieur de la maladie, les crises d'insomnie sont aggravées et commencent à être accompagnées d'hallucinations, entrecoupées d'un état délirant..

Comment se manifeste le delirium tremens

Il est fréquent qu'une personne souffrant de delirium tremens tombe dans des illusions, principalement sous la forme d'hallucinations visuelles avec un grand nombre d'images dynamiques. Une personne voit des cafards, des coléoptères, des mouches et d'autres insectes. Il peut également s'agir de serpents et d'autres reptiles, ou même de petits et grands animaux - chats, souris, etc. La vision de personnes sous la forme de parents décédés ou de créatures fantastiques n'est pas exclue. De plus, les illusions peuvent se manifester à la fois en tant que partie d'un seul objet et en tant que groupe entier effectuant une sorte d'actions simultanées interconnectées. Les illusions se présentent sous la forme d'hallucinations auditives, olfactives et tactiles. Se manifeste parfois par une désorientation dans l'espace. Dans ce cas, rappelons-le, l'humeur subit des sauts brusques: le patient passe facilement de l'euphorie à un état de désespoir complet, de la peur à la complaisance. Les expressions faciales et les gestes à ce moment, différant par une expressivité particulière, sont pleinement cohérents avec les visions et l'humeur d'une personne, correspondent à la «réalité» observée.

Par conséquent, vous devez être extrêmement prudent et prudent, car dans un accès de delirium tremens, le patient est même capable de se suicider, par exemple, sauter par une fenêtre de peur ou causer du tort à autrui, y voyant un danger potentiel pour lui-même. De plus, dans un environnement changeant bruyant, le syndrome se développe beaucoup plus rapidement. Les transports en commun ou les compartiments de train, généralement accompagnés de malnutrition et de déshydratation, ne peuvent qu'aggraver les crises.

Quelle est la fréquence du delirium tremens

Cependant, tous les alcooliques ne sont pas affectés par le delirium tremens, mais seulement environ 15 à 30% de leur pourcentage. Les maladies du système nerveux telles que l'encéphalite, les accidents vasculaires cérébraux, la méningite ou les lésions cérébrales traumatiques augmentent l'incidence du délire alcoolique. Pour les personnes âgées, les complications sont plus graves et plus graves. Pendant l'attaque elle-même, le travail du système cardiovasculaire en souffre, ce qui n'est pas si chaud chez les alcooliques de toute façon. Par conséquent, la forte augmentation de la pression artérielle inhérente au delirium tremens peut conduire à des résultats désastreux. Outre les vaisseaux sanguins, le foie (hépatite alcoolique) et les intestins (constipation, diarrhée) sont également attaqués. Tout cela peut être accompagné de saignements d'hémorroïdes, d'œsophage et d'estomac. Diminution de l'immunité, éventuellement pneumonie sévère.

Combien de temps cela dure-t-il

Le delirium tremens peut être observé chez un patient à la fois en quelques minutes (délire avorté) et pendant plus d'une semaine, mais dans ce cas, il existe une forte probabilité de décès en raison d'une pneumonie prolongée et d'une perturbation prolongée du système cardiovasculaire. Si une personne parvient à survivre à cette terrible période, alors, très probablement, à la fin du syndrome, une encéphalopathie associée à une polyneuropathie lui sera fournie. La seule issue pour le salut est un hôpital pendant plusieurs mois ou années, qui à la fin, très probablement, se terminera par un foyer pour invalides. Cependant, le délire alcoolique moyen ne dure généralement que trois à cinq jours..

La prise en charge médicale d'un patient atteint de delirium tremens comprend nécessairement des interventions psychiatriques. À l'hôpital, un complexe de vitamines, de magnésium et de potassium, des médicaments pour normaliser l'activité du cœur et des reins, pour améliorer l'activité mentale, rétablir l'équilibre hydrique du corps, administrer des hypnotiques sont injectés par voie intraveineuse ou intramusculaire. Parfois, il arrive que le patient lui-même «se conduise» à l'hôpital, se tournant vers la police pour une aide urgente, en raison de la persécution par des «criminels» illusoires..

Symptômes du delirium tremens

Bien que presque tout le monde connaisse cette maladie à l'école et ait même une idée de certains de ses symptômes, cependant, lorsque le patient entend pour la première fois son diagnostic, annoncé comme un délire alcoolique, il ne comprend tout simplement pas à quoi il a affaire et subit un léger choc. Aujourd'hui, le sujet du delirium tremens est sans aucun doute un sujet favori des blagues publiques. Différentes situations associées à ce syndrome se jouent dans les films, dans les anecdotes et dans les programmes humoristiques. Mais il est peu probable qu'une personne qui a dû traverser toutes les horreurs et souffrances d'une maladie insidieuse puisse jamais amuser un tel humour..

La tragédie est que le délire alcoolique survient précisément après une frénésie, et non pendant celle-ci. Pensez simplement, une personne décide finalement de mettre fin à l'ivresse, de «quitter», de recommencer une nouvelle vie, mais en récompense de ses bonnes intentions, elle doit payer intégralement tous les péchés antérieurs.

Après avoir dit «non!» À la boisson, le patient commence tout d'abord à souffrir d'insomnie. Plusieurs nuits sont passées à l'agonie du sommeil perturbé, mais quand il parvient à s'endormir, les cauchemars et les scènes de nuit dégoûtantes font savoir à la personne qu'elle n'est pas du tout soulagée. Et ceci, bien sûr, n'est que le début. Le délire ne sera pas si facilement à la traîne de sa victime. Dans environ quatre jours, des démons, des rats et d'autres créatures impartiales commenceront à visiter le malade. Les hallucinations sont vues très clairement, permettant ainsi de déterminer où se trouve la réalité, là où la fiction est pratiquement impossible. Les illusions visuelles cèdent la place aux illusions auditives: une personne est intimidée, taquinée, grondée, en riant. L'environnement est profondément ennuyeux.

Et cela peut durer plus d'un jour. Par conséquent, si un début similaire se produit avec votre ami, contactez dès que possible une ambulance, sinon une crise peut se terminer par la mort par une crise de folie. Le plus tôt vous informez votre médecin de ce qui s'est passé, mieux c'est, car chaque seconde de retard affecte négativement les systèmes autonome et circulatoire..

Types de manifestation

Selon le type de sa manifestation, le delirium tremens est classiquement divisé en trois types:

  1. Syndrome de lésions cérébrales organiques
  2. Syndrome psychotique
  3. Syndrome de dysrégulation autonome.

La première des manifestations ci-dessus du délire alcoolique se traduit par une altération de la mémoire, une perte d'orientation dans l'espace, une sensibilité accrue des sens, une hyperactivité. L'insomnie, l'euphorie, brusquement remplacées par la dépression ou la peur, les crises d'épilepsie et même le développement du coma - ce sont les attributs inhérents au syndrome destructeur. Dans le même temps, une insuffisance cholinergique et une diminution primaire du niveau de contrôle gamma-aminobutyrergique sont observées.

Les troubles psychotiques consistent en l'apparition d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles, d'illusions. Le patient est facilement suggestible. Une hyperréaction dopaminergique est observée dans le corps.

Le dernier syndrome de dérégulation autonome est caractérisé par une température élevée (jusqu'à 38,5 ° C, si plus, alors une suspicion de maladie infectieuse est plus probable), une pression artérielle sévèrement élevée (jusqu'à 180/110 mm Hg, si elle est plus élevée, la raison en est très probablement une autre), des tremblements, tachycardie, augmentation de la transpiration. Il y a une hyperréactivité du système sympathique-adrénaline, une insuffisance parasympathique, une augmentation des réflexes tendineux.

Trois stades du delirium tremens

La première étape est appelée «délire menaçant» et se caractérise principalement par une hyperréactivité autonome et des symptômes psychosomatiques avec des hallucinations périodiques. Parfois (chez 3 à 10%) des crises d'épilepsie surviennent, généralement dans les deux jours suivant l'arrêt de l'alcool.

Si le médicament est repris, le développement du délire peut s'arrêter. Mais même si les symptômes du 1er stade disparaissent spontanément, le patient se voit toujours prescrire des benzodiazépines et des bêtabloquants oraux.

L'apparition au 1er stade de maladies somatiques, convulsions, hallucinations est un mauvais signe et indique la progression du syndrome du délire alcoolique.

La deuxième étape est appelée «délire achevé» et s'exprime sous la forme de manifestation de tous les symptômes caractéristiques du delirium tremens. Il est possible de se remettre de cette étape uniquement avec l'aide d'une thérapie intensive. Hélas, tu ne pourras pas retourner à ton ancienne vie par toi-même.

Le stade 3 est déjà un «délire potentiellement mortel». Tous les symptômes du haratker sont accompagnés des troubles végétatifs les plus complexes. À ce stade, les organes internes sont gravement touchés. Une profonde dépression de conscience peut conduire au développement d'un coma. Dans les formes sévères du syndrome, la probabilité de décès est assez élevée..

Qui a le delirium tremens

En règle générale, le délire alcoolique survient chez les personnes âgées de 25 à 60 ans. Dans la période de 40 à 50 ans, comme le montrent les statistiques, le plus grand nombre de maladies survient. En règle générale, les plus sensibles aux formes sévères du syndrome sont celles dont l'abus d'alcool ne s'arrête pas pendant 10 à 15 ans.

L'un des principaux signes du développement du delirium tremens est le soi-disant arrière-plan prémorbide, dans lequel une personne commence à ressentir une attirance irrésistible pour l'alcool. En même temps, il ne contrôle pas la quantité d'alcool bu et perd la mémoire lorsqu'il est en état d'ébriété. Ces conditions s'accompagnent d'une diminution de l'immunité générale et de l'apparition de troubles mentaux (anxiété, irritabilité, asthénie, dépression). Chez 30% des personnes, les troubles végétatifs s'accompagnent de convulsions et de convulsions, et 20% sont déjà à risque de «débuter» dans le délire alcoolique.

Les médecins notent une transformation partielle de la personnalité lors d'un état prémorbide. Une personne perd tout intérêt pour la vie, son enthousiasme, devient léthargique, manque d'initiative. L'humeur est caractérisée par une certaine impolitesse et une forte dépression. En règle générale, à partir de ce moment, le patient commence à avoir des problèmes familiaux et des difficultés avec le travail et l'emploi ultérieur..

Avant que le delirium tremens ne commence à se développer, une personne est tout simplement dans une frénésie pendant une longue période, et pas nécessairement de haute intensité. Lorsque vous arrêtez de prendre des drogues alcooliques après 48 à 72 heures, les premiers signes de délire sévère apparaissent déjà. Cependant, il peut également arriver que le syndrome survienne à la suite de la reprise de l'alcoolisation du corps après une pause..

À ce moment, le patient ressent une anxiété déraisonnable et voit les hallucinations auditives et visuelles les plus simples. Le 2-3ème jour d'un tel état, une opacification de la conscience commence progressivement, ce qui est un signe clair de délire alcoolique sévère.

Que ce passe-t-il

Le delirium tremens sévère de stade 1 dure environ 48 heures.

Les attaques de diliria alcoolique sous quelque forme que ce soit sont souvent accompagnées de manie de persécution. Mais, en règle générale, ces craintes ne sont pas les principales. Des visions hallucinantes, généralement de nature quotidienne, différant par des parcelles associées à la consommation de boissons alcoolisées, exercent une charge beaucoup plus lourde sur la psyché. Mais leur trait distinctif est précisément le comportement agressif du patient..

Dans les formes sévères de délire, l'hyperréaction physique des patients est moins prononcée que dans l'évolution classique de la maladie. Une personne est entraînée dans une excitation violente directement par les murs de son propre appartement. Les troubles mentaux accompagnés d'hallucinations et d'illusions surviennent beaucoup moins fréquemment, malgré le fait que l'excitation des expériences mentales soit présente sous une forme assez intense.

Chez les patients atteints de delirium tremens sévère, les fonctions du corps sont altérées, qui sont responsables du contrôle de la sensation de faim et de soif. Les symptômes d'hypersymaticotonie sont considérés comme des signes externes de la maladie. Cela peut être, par exemple, des yeux anormalement brillants, des tremblements des membres, une transpiration excessive, de la fièvre sur une longue période, une tachycardie, une pression artérielle élevée, une augmentation du volume urinaire, une fréquence respiratoire environ 22 à 24 fois par minute.

Les changements dans la psychopatholonie du patient sont le signe que la période difficile du délire alcoolique touche à sa fin. La manie de la persécution s'intensifie et peut prendre une forme paranoïaque, bien que l'activité physique soit encore passive. Le discours d'une personne à ce stade du développement du syndrome se distingue par la conviction de la mort inévitable, du destin. Cependant, malgré tout danger imaginaire, le patient reste complètement inactif..

Délire alcoolique

Délire alcoolique

Delirium tremens professionnel avec délire professionnel F10.43

La psychose peut commencer par des troubles typiques, puis la transformation du tableau clinique est observée, en règle générale, son aggravation. Dans le même temps, l'intensité des phénomènes hallucinatoires diminue, le délire de la persécution s'affaiblit ou disparaît. Les troubles de l'humeur deviennent monotones. Les troubles du mouvement et le comportement du patient changent également. Au lieu d'un contenu différent, des actions bien coordonnées qui nécessitent de la dextérité, de la force, un espace considérable, des mouvements monotones d'une échelle limitée et une nature stéréotypée commencent à prévaloir. Les patients accomplissent leurs actions habituelles, y compris professionnelles: s'habiller et se déshabiller, compter l'argent, signer des papiers, faire la vaisselle, repasser, etc. La distraction causée par des stimuli externes dans cet état diminue progressivement et à l'avenir elle peut disparaître complètement. Dans la période initiale de délire avec délire professionnel, on observe une fausse reconnaissance variable des personnes environnantes et une fausse orientation changeante dans la situation. La conscience de soi est toujours préservée. Lorsque la condition devient plus lourde, les fausses reconnaissances disparaissent, les mouvements deviennent de plus en plus automatisés. Les symptômes d'étourdissement apparaissent déjà pendant la journée, cela indique également une aggravation de la condition.

Le delirium tremens professionnel s'accompagne généralement d'une amnésie complète. Moins souvent, les souvenirs individuels sont stockés dans la mémoire liée au début du développement de la psychose. Avec une aggravation de la condition, le délire professionnel peut se transformer en états transitoires exagérés, peuvent également survenir sous forme de dysmnestie transitoire, de syndrome de Korsakov ou de pseudoparalyse..

Causes d'occurrence

Les hallucinations dans l'alcoolisme apparaissent à la suite d'une perturbation du cerveau, résultant d'une grave intoxication à l'éthanol. Le délire alcoolique affecte généralement les personnes qui ont consommé de l'alcool régulièrement au fil des ans. Cependant, les personnes relativement peu buveuses peuvent également le rencontrer, qui par hasard ont eu une frénésie (par exemple, pendant les longues vacances de mai ou du nouvel an) et l'ont brusquement quittée..

C'est un refus brutal de l'alcool, dans le contexte d'une consommation excessive d'alcool prolongée, qui est le principal facteur provoquant le délire. Le corps subit un fort sevrage alcoolique, semblable à un narcotique. Le cerveau de l'alcoolique commence à mal fonctionner en raison d'un manque d'oxygène dans le contexte d'une intoxication prolongée à l'éthanol, qui se manifeste par de fortes hallucinations, des changements émotionnels et physiologiques, des crises d'anxiété.

Hallucinations visuelles avec delirium tremens

Une attaque de delirium tremens commence avec l'apparition de l'obscurité et est progressive. Des images visuelles apparaissent, des déceptions de perception, des illusions surviennent, par exemple, lorsqu'une ombre d'objets ou de vêtements suspendus sur un cintre est confondue avec une personne ou un monstre qui se cache.

Il y a des images terribles de personnalités incompréhensibles: des meurtriers, des morts, des démons, des loups-garous, des monstres, qui rappellent des personnages de films d'horreur. Les monstres font des grimaces, taquinent, attaquent un alcoolique, coupent avec des couteaux, battent avec des bâtons, le blessent avec des armes à feu.

La destruction et le chaos règnent autour du patient, des fleuves de sang coulent. Il arrive que les hallucinations visuelles n'aient pas de volume et soient perçues par un ivrogne comme un film ou ressemblent à un kaléidoscope, se remplaçant périodiquement.

Simultanément aux images visuelles, des hallucinations auditives se produisent, liées à des visions visuelles.

Hallucinations auditives avec delirium tremens

Simultanément aux images visuelles, des hallucinations auditives se produisent, liées à des visions visuelles. Les patients commencent à entendre les bruissements des animaux, le sifflement des serpents, les cris, les menaces, les abus, les appels à l'aide.

Il semble à un alcoolique que quelque chose de terrible se passe à proximité, comme si quelqu'un voulait faire du mal à ses proches, abuser de sa fille, de sa femme, kidnapper des enfants, cambrioler la maison. Le patient veut se précipiter pour aider, mais en même temps a peur mortellement que cela puisse le dépasser.

Mouvements, expressions faciales et discours avec delirium tremens

Les mouvements et les expressions faciales du patient correspondent pleinement aux visions au pouvoir desquelles il est. Sur son visage, vous pouvez voir la peur, la confusion, des grimaces d'horreur. Les alcooliques secouent les insectes rampants, les écrasent, repoussent les animaux et les monstres, essaient de sortir de la toile d'araignée, agitent leurs mains, se défendent, se cachent, se blottissent dans un coin, scrutent les objets, cherchent quelque chose.

Les mouvements et les expressions faciales du patient sont pleinement cohérents avec les visions au pouvoir desquelles il est. Sur son visage, vous pouvez voir la peur, la confusion, des grimaces d'horreur

Le patient ressent comment ils le mordent, rampent sur lui, blessent, battent, blessent ou sentent un corps étranger dans sa bouche, essaient de le cracher, tendent la main avec ses doigts - c'est ainsi que les hallucinations tactiles apparaissent. Le discours de l'alcoolique est brusque et se compose souvent de phrases courtes, de cris, le patient peut parler avec des interlocuteurs imaginaires à partir de ses visions.

Un ivrogne peut soudainement courir, sauter par la fenêtre. Parfois, sous l'influence de la psychose, un alcoolique attrape quelque chose et se précipite pour l'aider ou tente de se protéger d'une attaque imaginaire, qui peut gravement nuire aux personnes à côté de lui.

Le suicide dans un état de délire tremens n'est rien de plus que de se débarrasser des hallucinations obsessionnelles ou d'obéir à la voix que le patient entend soi-disant en lui-même. Souvent, une personne malade ne peut pas trouver une autre issue, ne sait pas comment faire face aux cauchemars et se tue.

Désorientation dans le lieu et dans le temps avec delirium tremens

Le délire alcoolique se caractérise par une mauvaise orientation dans le lieu et dans le temps. Un alcoolique ne sait souvent pas où il se trouve, ne peut pas reconnaître sa maison et ses proches, déterminer quelle heure il est et combien de temps s'est écoulé depuis le début du delirium tremens. Mais en attendant, il indique clairement son nom, son prénom et d'autres données le concernant, c'est-à-dire l'orientation dans sa propre personnalité a été préservée.

Le soir et la nuit, toutes ces manifestations de psychose alcoolique s'intensifient, et le matin et le jour, elles s'affaiblissent et l'état du patient s'améliore quelque peu, mais sans traitement approprié, les symptômes du délire reviennent le soir..

Il y a des périodes où les hallucinations quittent le patient, les symptômes du délire s'affaiblissent ou disparaissent complètement, de tels moments sont appelés intervalles lucides. A ce moment, le patient peut parler de ses hallucinations, horreurs redoutées.

Symptômes et stades du delirium tremens

Le premier symptôme du delirium tremens est un refus brutal d'un alcoolique de l'alcool après une longue frénésie. Ensuite, dans les 2 à 4 jours, l'état du patient commence à changer radicalement et les signes suivants de delirium tremens apparaissent chez les hommes et les femmes:

  1. Les hallucinations sont un symptôme classique de «l'écureuil» qui se manifeste chez la plupart des patients.
  • Hallucinations visuelles. Les attaques commencent avec l'apparition de l'obscurité, plus souvent la nuit. Le patient voit un grand nombre d'images visuelles illusoires. Il peut voir des insectes ramper sur lui, il semble qu'il soit poursuivi par de terribles araignées, serpents, vers, souris. Le patient peut se sentir empêtré dans des toiles d'araignées ou des cordes. Dans les cas particulièrement graves, un alcoolique voit des monstres, des meurtriers, des démons le pourchasser. Dans ce cas, une personne peut crier, car il lui semble qu'il est tourmenté et tué, il peut combattre des monstres invisibles.
  • Des hallucinations auditives. Le patient entend divers bruits et bruissements, des voix qui le menacent lui ou ses proches, le sifflement des serpents. L'alcoolique commence à ressentir de la peur et de l'anxiété, il lui semble que quelque chose de terrible se passe autour de lui.
  1. Changement des expressions faciales, des mouvements, de la parole. Associé à l'apparition d'hallucinations. Le visage du patient peut exprimer la confusion, l'horreur, l'anxiété. Un alcoolique peut brosser les fantômes inexistants, secouer les insectes. Certains commencent à chercher quelque chose, d'autres se cachent, d'autres encore se cachent dans un coin. Le discours du patient perd son sens: les phrases sont brusques et courtes, la personne parle avec des images imaginaires. Dans cet état, l'alcoolique devient dangereux pour lui-même et pour les autres - il peut sauter par la fenêtre, attaquer ses proches.
  2. Désorientation dans le temps et dans l'espace. L'alcoolique cesse de comprendre où il est, ne reconnaît pas son entourage. Il est caractéristique que le patient se souvienne toujours très bien de ses données et puisse donner son propre nom et prénom même dans cet état..
  3. Changements physiques:
  • Une forte augmentation de la température, parfois jusqu'à des indicateurs potentiellement mortels (40 degrés);
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Déshydratation sévère du corps;
  • Une panne brutale - le patient ne peut pas bouger, reste au lit tout le temps;
  • L'apparition de transpiration excessive et de frissons, tandis que la sueur a une odeur spécifique, similaire à l'odeur des chaussettes sales;
  • Rougeur sévère du visage, le reste de la peau a une teinte pâle;
  • Jaunisse du blanc des yeux (en raison d'un dysfonctionnement hépatique).

Avec des formes de fièvre particulièrement sévères, la conscience de l'alcoolique est complètement assombrie - il peut imaginer qu'il est au travail et faire clairement toutes les actions professionnelles, ou, au contraire, s'allonger dans son lit, marmonnant et caressant constamment, et ressentant tout autour de lui. C'est un syndrome très dangereux qui peut être mortel..

Le delirium tremens après une frénésie passe par plusieurs étapes, caractérisées par certains symptômes:

  1. Première étape (menaçant). Il survient dans les premiers jours après la cessation de l'état d'ivresse. Il se manifeste par des marmonnements incohérents, des tremblements des membres, l'apparition d'hallucinations, des sentiments d'anxiété et d'inquiétude et une peur sans cause. Cette condition peut persister pendant 1 à 2 jours, puis disparaître d'elle-même..
  2. Deuxième stade (délire complet). Les manifestations cliniques sont vives - les visions ordinaires sont complétées par des hallucinations auditives et tactiles. Le patient s'imagine être constamment poursuivi, menacé de tuer, attaqué ou étranglé. Il est dangereux de traiter une telle condition par vous-même et cela nécessite une hospitalisation immédiate du patient. Si une personne a un delirium tremens et que des facteurs pathologiques supplémentaires sont présents (dépression alcoolique profonde, traumatisme cranio-cérébral sévère, tendance héréditaire au délire), la deuxième étape passe très rapidement à la suivante..
  3. La troisième étape (mettant la vie en danger). Le discours du patient devient dénué de sens et incohérent, la pression baisse fortement, la réaction aux autres disparaît, des convulsions se produisent. Il s'agit d'une phase de psychose aiguë qui peut durer jusqu'à cinq jours. Dans cette condition, il existe un risque élevé de coma, d'œdème cérébral et de décès..

Le moment de chaque étape et la gravité des manifestations cliniques dépendent des caractéristiques individuelles du patient, de son expérience alcoolique, de son état de santé et de la durée de la frénésie..

En plus des tremblements des membres, avec le delirium tremens, une personne peut éprouver des hallucinations prolongées et une aversion totale pour tout type d'alcool.

Comment guérir le delirium tremens

Le traitement à domicile du delirium tremens n'est pas recommandé. cette condition menace la vie du patient et de son entourage. La meilleure solution pour une attaque d'écureuil est de placer le patient dans une clinique spécialisée, où tous les symptômes seront stoppés dans les premières heures suivant l'admission à l'hôpital..

Mais, si le patient, pour une raison quelconque, ne peut pas ou ne veut pas aller dans un hôpital psychiatrique et que la maladie en est à la première étape, vous pouvez essayer d'effectuer un traitement à domicile..

Que faire à la maison:

  • Essayez de vous calmer, de calmer le patient, de le coucher. Si une personne se comporte de manière hostile et inadéquate, ses membres doivent être attachés, les objets doivent être retirés du champ de vision avec lequel il peut se blesser ou blesser autrui.
  • Mettez un pansement humide sur le front du patient et buvez beaucoup.
  • Faites un effort pour endormir le patient. Pour ce faire, vous pouvez donner à une personne des sédatifs, des somnifères, de la teinture d'agripaume ou de valériane.
  • Ne laissez pas le patient seul sans surveillance.

Le traitement à domicile peut durer de deux à vingt jours, mais n'oubliez pas que l'automédication peut faire plus de mal que de bien. Sans mesures thérapeutiques adéquates, il sera difficile pour le patient de surmonter cette condition..

Comment traiter le delirium tremens dans un environnement stationnaire:

  • Soulagement de l'anxiété et de l'agitation (solution de diazépam).
  • Normalisation de l'équilibre hydrique et du métabolisme (asparkam, solution de chlorure de sodium avec dextran, vitamines C, B, P).
  • Restauration de la circulation sanguine et de la respiration.
  • Élimination ou prévention des dysfonctionnements hépatiques et rénaux.
  • Prévention de l'œdème cérébral.
  • Thérapie des maladies concomitantes.

La durée du traitement pour une crise de fièvre en milieu stationnaire ne dépasse généralement pas huit jours.

Les remèdes populaires pour le traitement du delirium tremens ne sont pas valables, car ils visent principalement à provoquer l'aversion d'un alcoolique pour l'alcool, et non à arrêter l'État.

Avec des formes complexes de fièvre, le patient est conduit à l'unité de soins intensifs.

Traiter un patient avec un diagnostic similaire à domicile est un risque important, par conséquent, si possible, il est préférable d'envoyer le patient dans un hôpital psychiatrique, où les chances de guérison seront plusieurs fois plus élevées

Les conséquences du delirium tremens

Lorsqu'une condition malsaine telle que le délire excessif de consommation d'alcool ou le delirium tremens se produit, les symptômes et les conséquences de cette condition affectent souvent la vie ultérieure de l'individu. Le délire alcoolique est le type le plus courant de psychose aiguë qui se développe dans le contexte d'un abus d'alcool prolongé. Le plus souvent, la pathologie considérée est observée chez les personnes qui abusent de boissons enivrées pendant une longue période et appartiennent à la tranche d'âge «quarante et plus».

De plus, si une personne a déjà souffert de délire alcoolique, on peut s'attendre à une récidive d'une crise de psychose avec une probabilité de cent pour cent. Presque toujours, si le sujet a connu le premier cas de délire et continue à «manger» des liquides contenant de l'alcool, alors même une petite frénésie générera à l'avenir une nouvelle attaque de delirium tremens.

Les conséquences du delirium tremens sont souvent imprévisibles. Il existe des cas de guérison complète d'une maladie, mais le plus souvent des conséquences négatives subsistent. Souvent, c'est aussi mortel. Selon les organismes statistiques, environ dix pour cent des alcooliques meurent de delirium tremens sans traitement approprié..

En outre, la violation décrite conduit souvent à des meurtres domestiques. Un alcoolique, étant dans un état d'agressivité, hallucine, perd des souvenirs, est incapable de reconnaître les visages de ses proches, ne sait pas ce qui arrive à sa personne. Dans près de 50% des cas, les patients qui se sont rétablis d'un délire sévère meurent plus tard en raison de lésions hépatiques, d'un dysfonctionnement du myocarde, d'un œdème cérébral et de pathologies du SNC.

Il existe plusieurs variations dans l'issue du delirium tremens, à savoir le coma, la transformation en une évolution chronique, un profond trouble de la conscience et la mort. Le suicide peut entraîner la mort sous l'influence d'hallucinations ou de réponses comportementales inappropriées accompagnant le delirium tremens. Depuis l'une des manifestations du délire est la perte d'orientation spatiale. Pour cette raison, des personnes dans un état si inadéquat peuvent être heurtées par une voiture ou tomber par la fenêtre..

Dans 5 à 10% des cas, les personnes qui ont souffert de delirium tremens ressentent des convulsions, souffrent de pneumonie, de cirrhose hépatique, de maladies cardiaques graves et d'œdème cérébral. La condition avec le trouble décrit est assez difficile pour les alcooliques et sert souvent de déclencheur pour l'initiation de mesures thérapeutiques contre l'alcoolisme. Depuis chaque attaque de delirium tremens épuise considérablement le corps et affaiblit la personne. Un patient qui survit à deux ou trois épisodes de delirium tremens court le risque de finir ses jours avec l'hydropisie cérébrale.

La maladie en question a un pronostic plutôt mauvais et se caractérise également par un pourcentage élevé de décès. Souvent, le résultat des épisodes de delirium tremens est la démence, dans laquelle l'alcoolique perd la mémoire. Dans cet état, l'alcoolique ne peut pas se souvenir du médecin traitant, du jour de la semaine ou de son propre lieu de résidence. Le pire, c'est qu'un tel processus est irréversible..

Des études statistiques montrent que certaines personnes qui abusent de l'alcool ont besoin de quelques mois de «forte» consommation d'alcool pour se résoudre à la psychose, tandis que d'autres peuvent prendre des années. Le moment de l'apparition du délire dépend de la qualité des liquides alcoolisés utilisés et de la condition physique du buveur. De plus, l'hérédité est essentielle. Si, par exemple, une grand-mère ou un grand-père a abusé de boissons fortes, il est fort probable que les petits-enfants ou les enfants les surpasseront dans ce «domaine». Si, aux premières manifestations cliniques du délire, des mesures urgentes ne sont pas prises et que la question de savoir comment traiter le delirium tremens n'est pas résolue, l'alcoolique nuira non seulement à sa propre personne, mais aussi à l'environnement, peut même tuer.

Combien de temps dure la fièvre

"Squirrel" s'adresse aux personnes "ayant l'expérience" de la consommation d'alcool, avec une période de frénésie d'au moins 7 jours avec une dose quotidienne supérieure à 500 ml. L'apparition du délire se produit dans le contexte d'une abstinence prolongée, soit après une telle consommation prolongée, soit après une augmentation significative des portions bues, ou après le passage à des boissons alcoolisées beaucoup plus fortes.

Le delirium tremens peut se développer non seulement dans le contexte du «nettoyage» du corps par l'alcool éthylique pendant la période de gueule de bois, mais également dans plusieurs autres scénarios:

  • au stade de développement inverse du syndrome de la gueule de bois;
  • dans un état de "retrait relatif", lorsque pendant une frénésie, le taux d'alcool dans le sang baisse temporairement;
  • en cas de certaines maladies somatiques avec un refus brutal forcé d'alcool.

Dans sa version "classique", le délire alcoolique surmonte plusieurs étapes:

  1. Psychose de Korsakov, qui se traduit par des troubles du sommeil, des changements d'humeur fréquents et imprévisibles, des problèmes de mémoire (amnésie à court terme avec préservation de la mémoire à long terme).
  2. Un état délirant caractérisé par des crises affectives sévères, une agression sévère et une jalousie non motivée et des tentatives suicidaires.
  3. Le stade du délire alcoolique sévère, qui est la dernière étape du développement de la psychose avec des maux de tête sévères, des symptômes d'organes internes et des lésions cérébrales, des troubles de la parole.

Le delirium tremens se développe selon certains schémas, de la même manière que ses symptômes augmentent. Un fait intéressant: le premier symptôme du délire alcoolique est la condition qui le justifie, c'est-à-dire le syndrome de sevrage alcoolique à long terme avec toutes ses manifestations:

  • diminution de l'appétit et aversion totale pour la nourriture;
  • vomissement;
  • lourdeur et crampes dans l'estomac;
  • vertiges;
  • augmentation de la pression;
  • alternance de frissons avec fièvre et transpiration;
  • convulsions;
  • attaques par suffocation;
  • engourdissement dans les membres.

Les changements affectent l'apparence d'une personne - son visage gonfle, devient rouge, ses yeux, au contraire, jaunissent, une plaque brune se forme sur la langue. De plus, la coordination des mouvements est perdue, des problèmes de démarche surviennent, des changements dans l'état mental commencent:

  • phobies;
  • sentiment de catastrophe imminente;
  • problèmes de sommeil;
  • cauchemars;
  • hallucinations avant d'aller au lit.

Plus le delirium tremens dure longtemps, plus le signe le plus évident pour ceux qui vous entourent est actif - les hallucinations, qui se produisent à tout moment de la journée. Le patient entend des sons inexistants, comme si quelqu'un sonne ou frappe à la porte, claque des portes, l'appelle, puis des hallucinations visuelles s'ajoutent - mouvement à la frontière du champ visuel, plus tard - des images plus terribles, des images de plus en plus en couleur et réalistes. Dans un tel état, vous ne devriez pas essayer de convaincre une personne de quoi que ce soit, car toute explication ("ce qui semble être en fait n'existe pas") sera inutile et même dangereuse. L'horreur écrite sur le visage d'une personne pendant "l'écureuil" reflète les visions qui surgissent dans ces moments.

Manifestation

Les premiers symptômes du delirium tremens apparaissent 2 à 3 jours après la dernière consommation de boissons alcoolisées. Le matin, le patient est dégoûté par l'alcool, préfère l'eau ordinaire, qu'il boit en grande quantité. Le patient a une diminution de la force, une faiblesse sévère, l'humeur est réduite. Le patient reste allongé au lit pendant une longue période, ne peut pas se lever, ressent une faiblesse musculaire. Se sentir mal, même terrible.

Dans l'après-midi, l'état émotionnel et l'humeur du patient peuvent changer radicalement. C'est la principale différence entre le delirium tremens et une gueule de bois régulière. La personne devient trop excitée: elle peut soudainement se mettre à rire, et après 10 minutes, pleurer et entrer dans l'hystérie. Le rire hystérique est remplacé par des accès d'agression. Cela indique une violation de la conscience.

La prochaine étape de la maladie concerne les manifestations physiques. Tout commence par de forts tremblements dans les jambes et les bras. Peu à peu, tout le corps du patient se recouvre de "chair de poule" et un léger frisson apparaît..

Autres signes de delirium tremens:

  • la fréquence cardiaque augmente;
  • la pression chute;
  • la transpiration augmente;
  • crampes d'estomac, nausées et vomissements possibles;
  • pupilles dilatées;
  • la peau devient rouge;
  • la température monte brusquement à 39-40 ° C.

Chaque crise de fièvre s'accompagne d'une désorientation dans le temps et dans l'espace. Les crises de panique, les peurs incontrôlables, l'anxiété sont des manifestations typiques du delirium tremens. Extérieurement, la personne a l'air perdue, effrayée.

Le patient peut être délirant, des troubles du sommeil apparaissent. Le patient ne peut pas dormir car il fait des cauchemars. Des hallucinations apparaissent:

  • Repérage. Le patient peut voir des créatures imaginaires, communiquer avec elles. Ce sont généralement des animaux, des oiseaux et des insectes. Une autre option est les maniaques, les meurtriers, les voleurs, les loups-garous. Le patient essaie de s'enfuir, de se battre avec quelqu'un d'invisible. Réclame constamment que quelqu'un est dans la pièce. Il peut sembler qu'il est empêtré dans une toile ou tombe dans l'abîme.
  • Prothèses auditives. Le patient entend des sons, des voix ou de la musique incompréhensibles. Ce sont généralement des menaces, des malédictions, des demandes d'aide. En conséquence, il commence à parler beaucoup et fort. De l'extérieur, cela ressemble à un non-sens complet, le discours du patient est incompréhensible, les phrases ne sont en aucun cas liées les unes aux autres. Mais le pire, c'est quand le patient entend les ordres de certaines voix dans sa tête et essaie de les satisfaire. Dans la plupart des cas, ces ordres sont inadéquats et menacent la santé et la vie d'autrui..
  • Tactile. Une personne sent que des coléoptères, des insectes, des animaux rampent sur son corps. Il voit des scènes de films d'horreur. Le patient a le sentiment qu'il est coupé, battu et qu'ils essaient de tuer. En conséquence, le patient peut se faire du mal..
  • Le délire alcoolique a d'autres manifestations cliniques - des illusions. La principale différence entre les illusions visuelles et les hallucinations est que l'objet est un objet réel et existant. Ce sont généralement des tapis muraux ou des motifs de papier peint. Le patient y voit une menace potentielle et des images effrayantes..

L'attaque se termine soudainement, les sensations douloureuses disparaissent.

Aide à domicile

Traiter les symptômes du delirium tremens à la maison n'est pas recommandé, car le délire est considéré comme une condition dangereuse pouvant provoquer la mort du patient. Par conséquent, dans de telles situations, vous devez immédiatement contacter un narcologue-psychiatre..

Avant l'arrivée du médecin, vous devez essayer de coucher le patient. Il faut lui donner plus d'eau. Si le patient est violent, alors même être attaché au lit est autorisé. Il vaut mieux appliquer du froid sur la tête. Bien sûr, il est nécessaire de calmer le patient, vous pouvez lui donner de la valériane, de l'agripaume ou une sorte de somnifère. L'essentiel est de ne pas le laisser seul, afin que le patient ne se blesse pas ou ne blesse pas les autres..

S'il y a des difficultés d'hospitalisation, et pour une raison quelconque, il est impossible, alors il est nécessaire que le patient s'endorme. Pour cela, il est recommandé d'utiliser des somnifères, mais il est strictement interdit de les mélanger avec de l'alcool. Avec un traitement à domicile, la fièvre peut durer de 2 à 20 jours. Cependant, afin d'éviter d'éventuelles complications, il est toujours fortement recommandé d'hospitaliser le patient dans un établissement médical spécialisé pour lui apporter une assistance qualifiée..

Principaux symptômes

Si un être cher a développé un delirium tremens, dont les symptômes dépendent de l'état général du corps, vous devez savoir quoi faire dans ce cas et comment fournir correctement une assistance qualifiée. Le provocateur de la psychose aiguë est les symptômes de sevrage (syndrome de sevrage), sortir de la frénésie ou réduire les portions consommées de boissons enivrantes. Chez un alcoolique, un rétrécissement de la conscience se produit, dans lequel apparaissent des hallucinations et des sensations sensorielles directement liées à leur contenu. Dans le même temps, la conscience de soi demeure et l'activité motrice augmente..

Les symptômes sévères du délire alcoolique sont caractérisés par les hallucinations suivantes:

  • Prothèses auditives. Le patient entend clairement des voix qui demandent de l'aide de nulle part ou qui sont agressives. Dans une telle situation, il peut paniquer, ressentir de la peur, chercher refuge contre une persécution imaginaire..
  • Repérage. Des images dégoûtantes (insectes, rats, serpents, démons, monstres) commencent à se former dans la conscience obscure, qui surveillent le patient de partout et vont lui faire du mal.
  • Tactile. Les hallucinations visuelles commencent à se transformer en terribles créatures palpables qui rampent sur le corps, piquent, blessent les malheureux.
  • Olfactif. Les fantômes qui apparaissent à une personne malade peuvent émettre des odeurs extrêmement répulsives..

Si un mari ou une femme est un buveur passionné, son autre moitié ou ses proches doivent être préparés au développement du delirium tremens. Son principal signe extérieur est un changement dans les expressions faciales de l'alcoolique et l'apparition de grimaces étranges et inappropriées. Les symptômes somatiques supplémentaires de ce trouble mental comprennent:

  • troubles du sommeil, insomnie, cauchemars;
  • sautes d'humeur soudaines;
  • tachycardie;
  • rougeur du visage;
  • tremblement des membres et du corps;
  • syndrome diarrhéique;
  • baisse de la pression artérielle;
  • frissons, fièvre.

De plus, la composition du sang change, il contient des marqueurs de l'inflammation, la quantité quotidienne d'urine diminue et des signes de déshydratation se développent. Chez la femme, les symptômes du délire sont plus prononcés. Le principal signe avant-coureur d'un delirium tremens imminent est un état dépressif prolongé dans lequel tombe un alcoolique. De plus, le développement de la maladie indique:

  • agression envers les autres en raison de l'incapacité de dormir;
  • nervosité et peurs;
  • le développement d'une vivacité inadéquate et d'une hyperexcitabilité maniaque;
  • sautes d'humeur soudaines.

Premiers secours

Ayant réussi à reconnaître le delirium tremens, il est important d'aider le patient. Cela aidera non seulement à affaiblir l'évolution de la maladie, mais également à prévenir la mort.

Tout d'abord, mettez le patient au lit. Si l'attaque a déjà commencé, il vaut mieux la nouer. Donnez-lui autant de liquide que possible - de l'eau ordinaire. Appliquez une compresse froide sur le front de la personne. Peut être fait pour boire des sédatifs ou des somnifères.

  • Demandez ou forcez la personne malade à prendre une douche froide et rafraîchissante. Cela l'aidera à reprendre ses esprits au moins un peu..
  • Donnez au patient une décoction à base de plantes. Cela est nécessaire pour nettoyer le corps de la bière, de la vodka, du moonshine ou de tout autre alcool. Une décoction d'achillée millefeuille, de thym et d'absinthe est efficace. La quantité requise est de 20 g de chaque collection. Versez un mélange d'herbes avec 200 ml d'eau bouillante. Laissez infuser pendant 15 à 20 minutes. Puis donnez au patient.
  • Prendre des pilules. Une méthode efficace est appelée "recette de Popov". Se compose de 2-3 comprimés de phénobarbital, 15 ml d'alcool médical à 96% et 100 ml d'eau purifiée. Mélangez tous les composants et donnez immédiatement à boire au patient.

Une personne atteinte de delirium tremens est incapable de contrôler ses actions et devient dangereuse pour les autres.

Les médecins injecteront immédiatement 10 à 20 ml de diazépam au patient. L'agitation psychomotrice est éliminée à l'aide de Barbamil et de Diphenhydramine. Après l'hospitalisation, le diagnostic et le traitement prescrit du patient.

Manifestations caractéristiques

Regardons quels sont les signes de cette condition:

  • avant le début d'une crise, une aversion pour les boissons alcoolisées apparaît;
  • après quoi la labilité émotionnelle se produit, des sautes d'humeur apparaissent également;
  • l'individu peut être joyeux, puis sombrer dans le découragement et même devenir agressif;
  • le début d'une crise s'accompagne de tremblements dans les membres inférieurs et supérieurs, d'une agitation accrue, d'une incapacité à s'endormir et, si le sommeil se produit, les cauchemars commencent à tourmenter, ce qui éveille la personne;
  • une attaque se caractérise par la présence d'une peur déraisonnable, de la panique, de l'élévation de la température, de la désorientation, des rougeurs cutanées, de la tachycardie.

La manifestation la plus courante du delirium tremens est la survenue d'hallucinations.

  1. Une personne peut entendre divers sons, même des menaces.
  2. Différentes créatures commencent à apparaître, par exemple des monstres.
  3. Des hallucinations accompagnées de sensations tactiles peuvent survenir. Une personne aura le sentiment que toutes sortes de créatures rampent le long de lui, des scènes de films d'horreur peuvent être imaginées, il y aura un sentiment qu'il est battu, des coupures.

En outre, les manifestations de la fièvre comprennent:

  • des changements dans les expressions faciales humaines, à savoir l'apparition de grimaces de peur, d'horreur ou de confusion;
  • une telle personne peut courir, essayer d'échapper à des créatures invisibles ou sortir du Web.
  • rythme respiratoire excessif;
  • la parésie se produit dans les muscles des yeux;
  • la personne est incapable de contrôler l'acte de défécation et de miction;
  • parésie intestinale;
  • contractions musculaires;
  • altération grave de la conscience.