Forme asthénique de retard mental

Caractéristiques générales de la forme asthénique de retard mental.

L'étiologie de la forme asthénique est une pathologie générique, des maladies débilitantes répétées à un âge précoce et des maladies graves dans la 2-3e année de vie. Les facteurs congénitaux et la prématurité jouent également un rôle important. Souvent, un facteur aggravant grave est l'impact de conditions familiales et de vie défavorables (privation, faible niveau de culture familiale, son dysfonctionnement, sa désintégration, etc.).

La structure du défaut mental chez les enfants atteints de forme asthénique de retard mental est disharmonieuse. La dyslexie, la dysgraphie et la dyscalculie sont les plus prononcées.

Les symptômes neurologiques y sont observés deux fois moins souvent que chez les enfants atteints de formes atoniques et dysphoriques. L'énurésie, les tics, le bégaiement, etc. sont courants..

Le fardeau héréditaire des psychoses, de l'épilepsie et de l'oligophrénie se trouve dans 17% des familles, dans 30% - psychopathie et alcoolisme. 26% des grossesses sont compliquées par une toxicose et des fausses couches menaçantes (D.N. Isaev).

Presque tous les enfants de la forme asthénique ont un léger degré de retard mental, 50% d'entre eux à un âge précoce ont un sous-développement de la parole. Dans environ 10% des premières années de la vie, on note un arrêt temporaire du développement mental avec une perte des compétences acquises de marche, de parole et de propreté. Les enfants décrits diffèrent par l'incohérence du niveau de développement de certaines manifestations mentales par rapport à d'autres. Presque tout le monde a une attention instable et facilement épuisée, ce qui est déjà noté à l'âge préscolaire, à cause de laquelle ils ne peuvent pas participer à des jeux à long terme. À l'âge scolaire, ils sont agités, mal concentrés lorsqu'ils expliquent l'enseignant et résolvent des problèmes. Certains enfants avaient une telle attention qu'ils étaient incapables de travailler en classe. Leur productivité n'augmente qu'avec les leçons individuelles..

La moitié des enfants ont une instabilité émotionnelle. Déjà à un âge précoce, ils sont capricieux, larmoyants, facilement irrités, ne supportent pas le bruit et l'agitation. À l'âge préscolaire, ils sont décrits comme des enfants sensibles et pleurnichards, dont l'humeur se détériore très souvent sous l'influence des inhibitions, des échecs et en raison de l'incapacité de jouer avec les autres. Contrairement à cela, même des éloges insignifiants, la participation à des jeux de plein air et des divertissements leur causent une tempête de plaisir, qui disparaît rapidement lorsque la situation change. Dans 1/3 des cas, l'instabilité affective est associée à un fond d'humeur toujours bon enfant. Dans 16% avant l'école, ils présentent une légère excitabilité affective. Eux, colériques, perturbent les cours, se battent, insultent les enseignants ou protestent en criant, en pleurant et en agissant de manière destructrice. Les enfants s'épuisent rapidement et se calment, et avec un environnement favorable et une manipulation habile, ils ne montrent pas du tout une efficacité aussi rapide. Cependant, chez 20% des enfants, le comportement est considéré comme psychopathe..

Forme asthénique de retard mental

Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie. 2013.

  • Psychopathie asthénique
  • ÉMOTIONS ASTÉNIQUES

Voyez ce qu'est la "forme asthénique de retard mental" dans d'autres dictionnaires:

OLIGOPHRÉNIE - - un groupe de maladies d'étiologie et de pathogenèse différentes, dont la principale manifestation est congénitale ou acquise au cours des 3 premières années de vie, une démence et une difficulté d'adaptation sociale. La cause de l'oligophrénie peut être des anomalies chromosomiques,...... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

Forme asthénique de retard mental

Chapitre 8
Formes de retard mental: ASTÉNIQUE, ATONIQUE, DYSPHORIQUE ET STÉNIQUE

FORME ASTHENIQUE DE RETARD MENTAL DES ENFANTS

Les images cliniques du retard mental diffèrent non seulement dans leurs formes, mais dans leur structure interne. Ch. Kohler (1963), par exemple, a distingué les formes non seulement sur la base de l'originalité de l'activité, de l'affectivité, mais aussi sur la base de caractéristiques physiques et sensori-motrices. Utilisant la terminologie de G. Vermeylen (1929), il les a appelés disharmoniques et harmoniques. Dans le premier, il distinguait à son tour entre muet, instable et émotif. La disharmonie des ternes réside dans le fait que leurs capacités mnésiques plus développées contrastent avec l'incohérence pratique et le manque de compréhension. Les instables se caractérisent par l'incohérence de leur vive réactivité, une émergence facile d'intérêts et un bon vocabulaire avec un comportement insuffisamment cohérent, un épuisement de l'attention, une instabilité des pulsions et une incohérence des idées. Les émotions sont plus proches des harmoniques. Parallèlement à leur synthonosité, ils ont un arrière-plan affectif en constante fluctuation, ce qui perturbe facilement leur attention aux intérêts actuels et rend difficile leur adaptation à l'environnement. W. Strohmayer (1926) a décrit des enfants faibles d'esprit chez qui les fantasmes vifs contrastaient avec une incapacité à compter. J1. V. Zankov (1939) a également souligné le désaccord dans le développement de certains enfants atteints de retard mental. Il a souligné que dans certains, le sous-développement émotionnel prédomine, tandis que dans d'autres, l'infériorité intellectuelle. La structure de leur intelligence peut également être différente. Il est dominé par l'intelligence verbale-logique ou «pratique».

Parmi les différentes formes de sous-développement mental, une place importante est occupée par celles dans lesquelles un retard relativement peu profond se combine avec un retard dans la maîtrise des compétences scolaires (Ozeretsky N.I., 1938). Même plus tôt, des enfants dyslexiques ont été décrits, caractérisés par une incapacité innée à apprendre à lire et à écrire (Morgan W., 1896). La dyslexie, ainsi que la dysgraphie et la dyscalculie, peuvent être non seulement un trouble congénital indépendant, mais aussi une partie intégrante d'autres maladies: les lésions cérébrales organiques et l'oligophrénie (Levin M., 1979; Critcley M., Critchley E., 1978).

S. S. Mnukhin (1948, 1961), D. N. Isaev (1965, 1971) ont étudié avec des collègues les caractéristiques neurophysiologiques d'enfants déficients mentaux dont les capacités d'apprentissage ne correspondent pas à leur sous-développement intellectuel.

S. S. Mnukhin ne considérait pas l'alexie et l'agraphie comme une manifestation de lésions cérébrales locales. Selon lui, l'alexie et l'agraphie ne sont pas des troubles isolés, elles se combinent à une autre symptomatologie: l'incapacité à reproduire des rangées, à assimiler des rythmes, à distinguer les côtés de son corps. Il a suggéré que l'alexie et l'agraphie sont basées sur l'impossibilité d'assimiler des systèmes de signaux avec des membres placés séquentiellement, ce qui est associé à la présence d'une faiblesse particulière d'activité nerveuse supérieure..

E. D. Prokopova (1954) a observé des enfants qui ne peuvent être entièrement attribués à une santé mentale, mais qui doivent également être placés en dehors du cadre de l'oligophrénie. La place principale dans leur tableau clinique est occupée par les troubles de la maîtrise des compétences scolaires. D'autres symptômes comprennent des difficultés à former des représentations et des concepts temporels et spatiaux, ainsi que des difficultés à développer des compétences d'auto-prise en charge..

À notre avis, un développement inégal dans certains cas est une variante d'une psyché normale, et dans d'autres, c'est une sorte de retard mental. Cette section est consacrée à ce dernier. L'importance d'isoler cette forme s'explique non seulement par sa délimitation, mais aussi par sa prévalence importante. Ainsi, pendant 10 ans, sur le nombre total d'enfants présentant un retard mental admis à l'hôpital psychiatrique pour enfants de Leningrad, 5,65% avaient une incapacité à maîtriser la lecture, l'écriture et le comptage, ne correspondant pas à leur sous-développement intellectuel..

Retard mental (retard mental) - causes et classification (types, types, degrés, formes)

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Qu'est-ce que le retard mental (retard mental)?

Statistiques (prévalence du retard mental)

Au milieu du siècle dernier, de nombreuses études ont été menées, dont le but était de déterminer la fréquence du retard mental parmi la population de différents pays. À la suite de ces études, il a été constaté que l'oligophrénie survient chez environ 1 à 2,5% de la population. Dans le même temps, selon des études du 21e siècle, la fréquence des patients atteints d'oligophrénie ne dépasse pas 1-1,5% (0,32% en Suisse, 0,43% au Danemark, 0,6% en Russie).

Plus de la moitié de toutes les personnes handicapées mentales (69 à 89%) souffrent d'une forme bénigne de la maladie, tandis qu'un retard mental sévère est observé dans pas plus de 10 à 15% des cas. L'incidence maximale de l'oligophrénie survient dans l'enfance et l'adolescence (environ 12 ans), tandis que vers l'âge de 20 à 35 ans, l'incidence de cette pathologie diminue considérablement.

Plus de la moitié des personnes atteintes d'un léger retard mental se marient après avoir atteint l'âge de la majorité. Dans le même temps, un quart des couples dont l'un ou les deux parents sont oligophrènes sont stériles. Environ 75% des personnes handicapées mentales peuvent avoir des enfants, mais 10 à 15% d'entre elles peuvent également souffrir d'un retard mental.

Le ratio de patients atteints d'oligophrénie parmi les garçons et les filles est d'environ 1,5: 1. Il convient également de noter que parmi les personnes ayant subi un handicap en raison d'une maladie mentale, la part des déficients mentaux représente environ 20 à 30% des patients..

Étiologie et pathogenèse (base du développement) du retard mental (lésions cérébrales)

Causes endogènes et exogènes de retard mental congénital et acquis

Les raisons du développement d'un retard mental peuvent être des facteurs endogènes (c'est-à-dire des perturbations du fonctionnement du corps associées à des pathologies de son développement) ou des facteurs exogènes (affectant le corps de l'extérieur).

Les causes endogènes de l'oligophrénie comprennent:

  • Mutations génétiques. Le développement de tous les organes et tissus (y compris le cerveau) est déterminé par les gènes que l'enfant reçoit des parents. Si les cellules germinales mâles et femelles sont défectueuses dès le début (c'est-à-dire si certains de leurs gènes sont endommagés), l'enfant peut avoir des anomalies de développement. Si, à la suite de ces anomalies, les structures du cerveau sont affectées (sous-développées, mal développées), cela peut provoquer une oligophrénie.
  • Troubles de la fécondation. Si des mutations se produisent lors de la fusion des cellules germinales mâles et femelles (qui se produit pendant la fécondation), cela peut également entraîner un développement anormal du cerveau et un retard mental chez l'enfant..
  • Diabète sucré chez la mère: Le diabète sucré est une maladie dans laquelle le processus d'utilisation du glucose (sucre) par les cellules du corps est perturbé, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de sucre dans le sang. Le développement du fœtus dans l'utérus d'une mère diabétique se poursuit par une violation de son métabolisme, ainsi que par la croissance et le développement des tissus et des organes. Dans le même temps, le fœtus devient gros, il peut présenter des malformations, des troubles structurels des membres, ainsi que des troubles mentaux, y compris l'oligophrénie.
  • Phénylcétonurie. Avec cette pathologie, le métabolisme (en particulier l'acide aminé phénylalanine) dans le corps est perturbé, ce qui s'accompagne d'une perturbation du fonctionnement et du développement des cellules cérébrales. Les enfants atteints de phénylcétonurie peuvent présenter divers degrés de retard mental.
  • L'âge des parents. Il a été scientifiquement prouvé que plus les parents d'un enfant sont âgés (un ou les deux), plus la probabilité d'avoir certains défauts génétiques, y compris ceux conduisant à un retard mental, est élevée. Cela est dû au fait qu'avec l'âge, les cellules sexuelles des parents «vieillissent» et le nombre de mutations possibles augmente.
Les causes exogènes (agissant de l'extérieur) de l'oligophrénie comprennent:
  • Les infections maternelles. L'impact de certains agents infectieux sur le corps maternel peut entraîner des lésions de l'embryon ou le développement du fœtus, provoquant ainsi le développement d'un retard mental.
  • Traumatisme à la naissance. Si, pendant l'accouchement (par voie vaginale ou par césarienne), une lésion cérébrale d'un enfant s'est produite, cela peut entraîner un retard mental à l'avenir..
  • Hypoxie (manque d'oxygène) du fœtus. L'hypoxie peut survenir pendant le développement intra-utérin du fœtus (par exemple, dans les maladies graves des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et autres chez la mère, avec une perte de sang maternelle grave, avec une pression artérielle basse chez la mère, avec une pathologie du placenta, etc.) ). De plus, une hypoxie peut survenir pendant l'accouchement (par exemple, avec un accouchement trop long, lorsque le cordon ombilical est enlacé autour du cou du bébé, etc.). Le système nerveux central du bébé est extrêmement sensible au manque d'oxygène. Dans ce cas, les cellules nerveuses du cortex cérébral peuvent commencer à mourir après 2 à 4 minutes de manque d'oxygène. Si la cause du manque d'oxygène est éliminée à temps, l'enfant peut survivre, cependant, plus l'hypoxie était longue, plus le retard mental de l'enfant peut être prononcé à l'avenir..
  • Radiation. Le système nerveux central (SNC) de l'embryon et du fœtus est extrêmement sensible à divers types de rayonnements ionisants. Si une femme a été exposée à des radiations pendant la grossesse (par exemple, lors de radiographies), cela peut entraîner une perturbation du développement du système nerveux central et une oligophrénie chez l'enfant.
  • Intoxication. Si des substances toxiques pénètrent dans le corps de la femme alors qu'elle porte un enfant, elles peuvent directement endommager le système nerveux central du fœtus ou provoquer son hypoxie, ce qui peut provoquer un retard mental. Les toxines comprennent l'alcool éthylique (qui fait partie des boissons alcoolisées, y compris la bière), la fumée de cigarette, les gaz d'échappement, le colorant alimentaire (en grande quantité), les produits chimiques ménagers, les stupéfiants, les médicaments (y compris certains antibiotiques), etc..
  • Manque de nutriments pendant le développement intra-utérin. La raison en est peut-être la famine de la mère pendant la gestation. Dans ce cas, une carence en protéines, glucides, vitamines et minéraux peut être accompagnée d'une violation du développement du système nerveux central et d'autres organes du fœtus, contribuant ainsi à l'apparition d'oligophrénie.
  • Prématurité. Il a été scientifiquement prouvé que les handicaps mentaux de gravité variable surviennent 20% plus souvent chez les bébés prématurés que chez les bébés nés à terme..
  • Environnement défavorable pour l'enfant. Si, au cours des premières années de la vie, un enfant grandit dans un environnement défavorable (s'il ne communique pas avec lui, ne participe pas à son développement, si les parents ne passent pas assez de temps avec lui), il peut également développer un retard mental. Dans le même temps, il convient de noter que les lésions anatomiques du système nerveux central sont absentes, ce qui fait que l'oligophrénie est généralement faiblement exprimée et facilement corrigible..
  • Maladies du système nerveux central dans les premières années de la vie d'un enfant. Même si l'enfant était absolument normal au moment de la naissance, des lésions cérébrales (avec traumatisme, privation d'oxygène, maladies infectieuses et intoxication) au cours des 2 à 3 premières années de la vie peuvent entraîner des lésions voire la mort de certaines parties du système nerveux central et le développement d'une oligophrénie.

Retard mental héréditaire avec syndromes génétiques (chromosomiques) (avec syndrome de Down)

Le retard mental est caractéristique:

  • Pour le syndrome de Down. Dans des conditions normales, un enfant reçoit 23 chromosomes du père et 23 chromosomes de la mère. Lorsqu'ils se combinent, 46 chromosomes (soit 23 paires) sont formés, ce qui est typique d'une cellule humaine normale. Avec le syndrome de Down, 21 paires contiennent non pas 2, mais 3 chromosomes, qui sont la principale cause du trouble du développement de l'enfant. En plus des manifestations externes (déformations du visage, des membres, de la poitrine, etc.), la plupart des enfants ont un retard mental de gravité variable (plus souvent, sévère). En même temps, avec des soins appropriés, les personnes atteintes du syndrome de Down peuvent apprendre à prendre soin d'eux-mêmes et vivre jusqu'à 50 ans ou plus..
  • Pour le syndrome de Klinefelter: Le syndrome de Klinefelter est caractérisé par une augmentation du nombre de chromosomes sexuels chez les garçons. Habituellement, les manifestations de la maladie sont observées lorsque l'enfant atteint la puberté. Dans le même temps, une diminution légère ou modérée du développement intellectuel (se manifestant principalement par des troubles de la parole et de la pensée) peut être observée dès les premières années scolaires..
  • Pour le syndrome de Shereshevsky-Turner. Avec ce syndrome, il y a une violation du développement physique et sexuel de l'enfant. Dans le même temps, le retard mental est relativement rare et mal exprimé..
  • Pour le syndrome de Rubinstein-Teibi. Elle se caractérise par une déformation des premiers doigts et des orteils, une petite taille, une déformation du squelette facial et un retard mental. L'oligophrénie survient chez tous les enfants atteints de ce syndrome et est souvent sévère (les enfants sont mal concentrés, difficiles à apprendre).
  • Pour le syndrome d'Angelman. Avec cette pathologie, le 15e chromosome de l'enfant est affecté, à la suite de quoi il souffre d'oligophrénie, de troubles du sommeil, de retard de développement physique, de troubles du mouvement, de convulsions, etc..
  • Pour le syndrome du X fragile. Avec cette pathologie, la défaite de certains gènes du chromosome X conduit à la naissance d'un gros fœtus, dans lequel il y a une augmentation de la tête, des testicules (chez les garçons), un développement disproportionné du squelette facial, etc. Le retard mental associé à ce syndrome peut être léger ou modéré, ce qui se manifeste par des troubles de la parole, des troubles du comportement (agressivité), etc..
  • Pour le syndrome de Rett. Cette pathologie se caractérise également par des lésions de certains gènes du chromosome X, ce qui entraîne un retard mental sévère chez les filles. Il est caractéristique que jusqu'à 1 à 1,5 an, l'enfant se développe absolument normalement, cependant, après avoir atteint l'âge spécifié, il commence à perdre toutes les compétences acquises et la capacité d'apprendre diminue fortement. Sans traitement approprié et régulier et sans formation avec un spécialiste, le retard mental progresse rapidement.
  • Pour le syndrome de Williams. Elle est caractérisée par une lésion de gènes sur le chromosome 7. Dans le même temps, l'enfant présente des traits du visage caractéristiques (front large, pont large et plat du nez, grandes joues, menton pointu, dents clairsemées). De plus, les patients présentent un strabisme et un retard mental modéré, ce qui est observé dans 100% des cas..
  • Pour le syndrome de Cruson. Il se caractérise par une fusion prématurée des os du crâne, ce qui entraîne une violation de son développement à l'avenir. En plus de la forme spécifique du visage et de la tête, ces enfants présentent une compression du cerveau en croissance, qui peut s'accompagner de crises d'épilepsie et d'un retard mental de gravité variable. Le traitement chirurgical de la maladie au cours de la première année de la vie d'un enfant peut empêcher la progression du retard mental ou réduire sa gravité.
  • Pour le syndrome de Rud (oligophrénie xérodermique). Avec cette pathologie, il y a une kératinisation accrue de la couche superficielle de la peau (qui se manifeste par la formation d'un grand nombre d'écailles dessus), ainsi qu'un retard mental, une déficience visuelle, des convulsions fréquentes et des troubles du mouvement.
  • Pour le syndrome d'Aper. Avec cette pathologie, une fusion prématurée des os du crâne est également notée, ce qui entraîne une augmentation de la pression intracrânienne, des dommages à la substance cérébrale et le développement d'un retard mental..
  • Pour le syndrome de Bardet-Biedl. Maladie héréditaire extrêmement rare dans laquelle un retard mental est associé à une obésité sévère, des lésions rétiniennes, des lésions rénales (polykystiques), une augmentation du nombre de doigts sur les mains et une altération (retard) du développement des organes génitaux.

Oligophrénie due à des dommages microbiens, parasitaires et viraux chez le fœtus

La raison du retard mental de l'enfant peut être des dommages au corps de la mère pendant la grossesse. Dans ce cas, les micro-organismes pathogènes eux-mêmes peuvent pénétrer dans le fœtus en développement et perturber les processus de formation de son système nerveux central, contribuant ainsi au développement de l'oligophrénie. Dans le même temps, les infections et l'intoxication peuvent provoquer le développement de processus pathologiques dans le corps maternel, à la suite desquels le processus de fourniture d'oxygène et de nutriments au fœtus en développement sera perturbé. Ceci, à son tour, peut également perturber la formation du système nerveux central et provoquer diverses anomalies mentales après la naissance d'un enfant..

Le développement d'un retard mental peut conduire à:

  • Infections virales - infection à cytomégalovirus, rubéole, oreillons, sida (causée par le virus de l'immunodéficience humaine).
  • Infections bactériennes - telles que la syphilis causée par le tréponème pallidus, les infections à méningocoques, la listériose.
  • Infections parasitaires - telles que la toxoplasmose.

Oligophrénie due à une maladie hémolytique du nouveau-né

Dans la maladie hémolytique du nouveau-né (HDN), des lésions du système nerveux central (système nerveux central) sont notées, ce qui peut entraîner un retard mental de gravité variable (de léger à extrêmement sévère).

L'essence du HDN est que le système immunitaire de la mère commence à détruire les érythrocytes (globules rouges) du fœtus. La cause immédiate de ceci est le soi-disant facteur Rh. Il s'agit d'un antigène spécial qui se trouve à la surface des globules rouges chez les personnes Rh-positif, mais absent chez les personnes Rh-négatif..

Si une femme avec un facteur Rh négatif tombe enceinte et que son enfant a un facteur Rh positif (que le bébé peut hériter du père), le corps de la mère peut percevoir l'antigène Rh comme «étranger», ce qui va commencer à développer des anticorps spécifiques contre lui. Ces anticorps peuvent pénétrer dans le corps de l'enfant, se fixer aux globules rouges et les détruire.

En raison de la destruction des globules rouges, de l'hémoglobine (normalement responsable du transport de l'oxygène) en sera libérée, qui sera ensuite convertie en une autre substance - la bilirubine (non liée). La bilirubine non liée est extrêmement toxique pour le corps humain, de sorte que, dans des conditions normales, elle pénètre immédiatement dans le foie, où elle se lie à l'acide glucuronique. Dans ce cas, il se forme de la bilirubine liée non toxique, qui est excrétée par le corps..

Dans la maladie hémolytique des nouveau-nés, le nombre d'érythrocytes détruits est si grand que la concentration de bilirubine non liée dans le sang du bébé augmente plusieurs fois. De plus, les systèmes enzymatiques du foie du nouveau-né ne sont pas encore complètement formés, ce qui fait que l'organe n'a pas le temps de se lier et d'éliminer la substance toxique de la circulation sanguine en temps opportun. En raison de l'effet des concentrations accrues de bilirubine sur le système nerveux central, on note une privation d'oxygène des cellules nerveuses, ce qui peut contribuer à leur mort. Avec une progression plus longue de la pathologie, des lésions cérébrales irréversibles peuvent survenir, ce qui entraînera le développement d'un retard mental persistant de gravité variable.

L'épilepsie entraîne-t-elle un retard mental??

Si l'épilepsie commence à se manifester dans la petite enfance, elle peut entraîner le développement d'un retard mental léger à modéré chez l'enfant..

L'épilepsie est une maladie du système nerveux central, dans laquelle, dans certaines parties du cerveau, des foyers d'excitation se forment périodiquement, affectant certaines zones des cellules nerveuses. Cela peut se manifester par des convulsions, une altération de la conscience, des troubles du comportement, etc. Avec des crises d'épilepsie fréquemment répétées, le processus d'apprentissage de l'enfant ralentit, les processus de mémorisation et de reproduction des informations sont perturbés, certains troubles du comportement apparaissent, ce qui conduit ensemble à un retard mental.

Retard mental avec microcéphalie

La microcéphalie dans près de 100% des cas est accompagnée d'oligophrénie, cependant, le degré de retard mental peut varier considérablement (de léger à extrêmement sévère).

Avec la microcéphalie, il y a un sous-développement du cerveau lors du développement intra-utérin du fœtus. Cela peut être causé par des infections, une intoxication, une exposition aux rayonnements, des anomalies génétiques du développement, etc. Un enfant atteint de microcéphalie est caractérisé par une petite taille de crâne (en raison d'une petite taille de cerveau) et un squelette facial relativement grand. Le reste du corps se développe normalement.

Oligophrénie avec hydrocéphalie

Avec l'hydrocéphalie congénitale, un retard mental léger ou modéré est plus souvent observé, tandis que la forme acquise de la maladie est caractérisée par une oligophrénie sévère.

L'hydrocéphalie est une maladie dans laquelle l'écoulement du liquide céphalo-rachidien est perturbé. En conséquence, il s'accumule dans les cavités (ventricules) du tissu cérébral et les déborde, entraînant une compression et des dommages aux cellules nerveuses. Dans ce cas, les fonctions du cortex cérébral sont altérées, à la suite de quoi les enfants atteints d'hydrocéphalie sont en retard dans le développement mental, ils ont des troubles de la parole, de la mémoire et du comportement.

Avec l'hydrocéphalie congénitale, l'accumulation de liquide dans la cavité crânienne entraîne la divergence de ses os (en raison d'une augmentation de la pression intracrânienne), ce qui est facilité par leur fusion incomplète. Dans le même temps, les lésions de la moelle épinière se produisent relativement lentement, ce qui se manifeste par un retard mental léger ou modéré. Dans le même temps, avec le développement de l'hydrocéphalie à un âge plus avancé (lorsque les os du crâne ont déjà poussé ensemble et que leur ossification est terminée), l'augmentation de la pression intracrânienne ne s'accompagne pas d'une augmentation de la taille du crâne, à la suite de laquelle les tissus du système nerveux central sont très rapidement endommagés et détruits, ce qui s'accompagne d'un retard mental sévère..

Types et types de retard mental (classification de l'oligophrénie par étapes, gravité)

Aujourd'hui, il existe plusieurs classifications de retard mental qui sont utilisées par les médecins pour diagnostiquer et sélectionner le traitement le plus efficace, ainsi que pour prédire l'évolution de la maladie..

La classification en fonction de la gravité de l'oligophrénie vous permet d'évaluer l'état général du patient, ainsi que de définir le pronostic le plus réaliste et attendu concernant sa vie future et sa capacité à apprendre, tout en planifiant les tactiques de traitement et d'éducation du patient..

En fonction de la gravité, il y a:

  • léger retard mental (débilité);
  • retard mental modéré (légère imbécillité);
  • retard mental sévère (imbécillité prononcée);
  • retard mental profond (idiotie).

Retard mental léger (débilité)

Cette forme de la maladie survient dans plus de 75% des cas. Avec un léger degré d'oligophrénie, des altérations minimes des capacités mentales et du développement mental sont observées. Ces enfants conservent la capacité d’apprendre (qui, cependant, progresse beaucoup plus lentement que chez les enfants en bonne santé). Avec les bons programmes correctionnels, ils peuvent apprendre à communiquer avec les autres, à se comporter correctement dans la société, à obtenir leur diplôme de l'école (de la 8e à la 9e année) et même à apprendre des professions simples qui ne nécessitent pas de capacités intellectuelles élevées..

Dans le même temps, les patients présentant un retard mental sont caractérisés par des troubles de la mémoire (ils se souviennent plus mal de nouvelles informations), des troubles de la concentration et de la motivation. Ils succombent facilement à l'influence des autres et leur état psycho-émotionnel se développe parfois assez mal, de sorte qu'ils ne peuvent pas fonder une famille et avoir des enfants.

Retard mental modéré (légère imbécillité)

Chez les patients atteints d'oligophrénie modérément sévère, il existe une altération plus profonde de la parole, de la mémoire et des capacités de réflexion. Avec une pratique intensive, ils peuvent mémoriser plusieurs centaines de mots et les utiliser correctement, mais ils forment des phrases et des phrases avec une difficulté significative..

Ces patients peuvent prendre soin d'eux-mêmes et même effectuer un travail simple (par exemple, balayer, laver, déplacer des objets d'un point A à un point B, etc.). Dans certains cas, ils peuvent même terminer 3-4 années d'école, apprendre à écrire des mots ou compter. Dans le même temps, l'incapacité de penser et de s'adapter rationnellement dans la société nécessite des soins constants pour ces patients..

Retard mental sévère (imbécillité sévère)

Elle se caractérise par de graves troubles mentaux, à la suite desquels la majorité des patients perdent la capacité de prendre soin d'eux-mêmes et nécessitent des soins constants. Les enfants malades ne se prêtent pratiquement pas à l'apprentissage, ne savent ni écrire ni compter, leur vocabulaire ne dépasse pas plusieurs dizaines de mots. Ils ne sont pas non plus capables d'accomplir un travail utile, tout comme ils ne sont pas capables de nouer des relations avec une personne du sexe opposé et de fonder une famille..

Dans le même temps, les patients atteints d'oligophrénie sévère peuvent apprendre des compétences primitives (manger de la nourriture, boire de l'eau, mettre et se déshabiller seuls, etc.). Ils peuvent également avoir des émotions simples - joie, peur, tristesse ou intérêt pour quelque chose (qui, cependant, ne dure que quelques secondes ou minutes).

Retard mental profond (idiotie)

Variantes cliniques et formes de retard mental

Cette classification vous permet d'évaluer le degré de développement des capacités psycho-émotionnelles et mentales de l'enfant et de sélectionner le programme d'entraînement optimal pour lui. Cela contribue au développement accéléré du patient (si possible) ou à une diminution de la gravité des symptômes dans les formes sévères et profondes de pathologie.

D'un point de vue clinique, le retard mental peut être:

  • atonique;
  • asthénique;
  • sténique;
  • dysphorique.

Forme atonique

Cette forme est caractérisée par une violation prédominante de la capacité de concentration. Il est extrêmement difficile d'attirer l'attention de l'enfant, et même si cela réussit, il est très rapidement distrait et passe à d'autres objets ou actions. Compte tenu de cela, ces enfants sont extrêmement difficiles à apprendre (ils ne se souviennent pas des informations qui leur ont été enseignées, et s'ils le font, ils les oublient très rapidement).

Il est à noter que cette forme d'oligophrénie se caractérise également par un affaiblissement de la sphère volitive de l'enfant. Lui-même ne montre aucune initiative, ne cherche pas à apprendre ou à faire quelque chose de nouveau. Ils ont souvent la soi-disant hyperkinésie - de multiples mouvements non ciblés associés à l'exposition à divers stimuli externes qui distraient l'attention du patient.

À la suite d'observations à long terme, les spécialistes ont réussi à diviser la forme atonique du retard mental en plusieurs variantes cliniques, chacune caractérisée par la prédominance d'un type de trouble ou d'un autre..

Les variantes cliniques de la forme atonique de l'oligophrénie sont:

  • Apathique spontanée - caractérisée par des manifestations émotionnelles légères, ainsi qu'une faible motivation et une absence presque complète d'activité indépendante.
  • Akathisic - hyperkinésie (mouvements, mouvements et actions constants non ciblés de l'enfant) se manifestent.
  • Aspect mondial - caractérisé par une humeur élevée de l'enfant et une incapacité à évaluer de manière critique son comportement (il peut beaucoup parler, faire des actes indécents dans la société, s'amuser, etc.).

Forme asthénique

L'une des formes bénignes de la maladie, qui survient chez les patients atteints d'oligophrénie légère. Cette forme est également caractérisée par un trouble de l'attention, qui est combiné avec des dommages à la sphère émotionnelle de l'enfant. Les enfants souffrant d'oligophrénie asthénique sont irritables, pleurnichards, mais ils peuvent rapidement changer d'humeur et devenir joyeux et de bonne humeur.

Jusqu'à l'âge de 6 à 7 ans, le retard mental chez ces enfants peut ne pas être perceptible. Cependant, déjà en première année, l'enseignant sera en mesure d'identifier un retard significatif dans les capacités de réflexion de l'enfant et une violation de la capacité de concentration. Ces enfants ne peuvent pas s'asseoir jusqu'à la fin de la leçon, ils se mettent constamment en place, s'ils veulent dire quelque chose, ils le crient immédiatement et sans permission, et ainsi de suite. Cependant, les enfants sont capables de maîtriser les compétences de base de l'école (lecture, écriture, mathématiques), ce qui leur permettra d'effectuer certains travaux à l'âge adulte.

Les variantes cliniques de la forme asthénique de l'oligophrénie sont:

  • L'option principale. La manifestation principale est l'oubli rapide de toutes les informations reçues à l'école. L'état émotionnel de l'enfant est également altéré, ce qui peut se manifester par un épuisement accéléré ou, au contraire, une impulsivité excessive, une mobilité accrue, etc..
  • Option bradypsychique. Ces enfants se caractérisent par une pensée lente et inhibée. Si vous posez une question simple à un tel enfant, il peut y répondre en quelques dizaines de secondes voire quelques minutes. Il est difficile pour ces personnes d'étudier à l'école, de résoudre les tâches qui leur sont confiées et d'effectuer tout travail qui nécessite une réponse immédiate..
  • Option dislalique. Les troubles de la parole, qui se manifestent par une prononciation incorrecte des sons et des mots, viennent au premier plan. D'autres signes de la forme asthénique (augmentation de la distraction et du sous-développement émotionnel) chez ces enfants sont également présents.
  • Option dyspraxique. Il se caractérise par une activité motrice altérée, principalement dans les doigts des mains lorsque vous essayez d'effectuer un mouvement précis et ciblé.
  • Option dysmnestique. Caractérisé par une altération de la mémoire prédominante (due à l'incapacité de se concentrer sur les informations mémorisées).

Forme sténique

Elle se caractérise par des troubles de la pensée, une «pauvreté» émotionnelle (les enfants expriment très faiblement leurs émotions) et un manque d’initiative. Ces patients sont gentils, accueillants, mais en même temps, ils sont sujets à des actions impulsives et irréfléchies. Il convient de noter qu'ils sont pratiquement dépourvus de la capacité d'évaluer de manière critique leurs actions, bien qu'ils soient capables d'effectuer un travail simple.

Les variantes cliniques de la forme sthénique de l'oligophrénie sont:

  • Variante équilibrée - l'enfant a également sous-développé la pensée, la sphère émotionnelle et la sphère volitive (initiative).
  • Variante déséquilibrée - caractérisée par la prédominance de troubles émotionnels-volitifs ou mentaux.

Forme dysphorique

Elle se caractérise par des troubles émotionnels et une instabilité mentale. La plupart du temps, ces enfants sont de mauvaise humeur, sujets aux larmes, à l'irritabilité. Parfois, ils peuvent avoir des accès de colère, à la suite desquels ils peuvent commencer à briser et battre les objets environnants, crier ou même attaquer les gens autour d'eux, leur causant des lésions corporelles..

Ces enfants ne répondent pas bien à la scolarité, car ils ont une réflexion lente, une mauvaise mémoire et une capacité réduite à se concentrer.

Formes de retard mental chez les enfants

Le retard mental ou le retard mental est un sous-développement persistant courant de la fonction intellectuelle. Un état similaire est causé par des dommages organiques aux structures cérébrales pendant le développement intra-utérin ou postnatal. En raison de la maladie, il y a une diminution des capacités intellectuelles, des troubles émotionnels, volontaires, de la parole et du moteur. Le concept de retard mental, ainsi que son essence, est considéré par les psychiatres. Dans la pratique clinique, on distingue également les formes néoligophréniques de déficience intellectuelle, qui sont extrêmement rares..

À l'heure actuelle, l'oligophrénie a couvert jusqu'à 1% de la population mondiale. La plupart des patients ont un léger degré de retard et seulement environ 1 à 2% de tous les patients atteints d'oligophrénie ont un degré de gravité très sévère. La présence de la maladie chez un plus grand nombre de citoyens n'est pas exclue, cela peut se produire en raison du manque de contrôle sur eux et de l'appel aux soins médicaux.

Les garçons sont beaucoup plus sujets aux pathologies, plus de la moitié des malades sont des hommes. Un degré sévère d'oligophrénie est diagnostiqué dès la naissance ou au cours de la première année de vie, des formes plus légères de retard mental sont détectées au début de l'école ou à la puberté.

Le concept d'oligophrénie comprend également la démence, qui provoque une dégradation persistante de la personnalité..

Dans la CIM 10 moderne, les termes précédemment existants de la psychiatrie ne sont pas distingués, selon lesquels le retard mental était divisé en trois types:

  • Moronity.
  • Imbécillité.
  • Idiotie.

Actuellement, il existe quatre types. La différence réside dans la division de l'idiotie en deux groupes d'arriération sévère et profonde. La classification moderne identifie les types suivants de retard mental:

  • Degré léger.
  • Degré modéré.
  • Degré sévère.
  • Arriération profonde.

Selon les caractéristiques cliniques, la maladie a un code différent dans la classification des maladies.

Forme légère ou débilité

Cette option est la plus simple dans l'évolution clinique de l'oligophrénie. Il est considéré comme l'une des variantes les plus courantes de la déficience mentale chez l'homme, car plus de la moitié de tous les cas de retard mental y sont référés. Dans la pratique clinique, le terme «débilité» est également compris comme une sous-normalité mentale ou une oligophrénie légère.

Les raisons

Le facteur héréditaire est identifié comme les raisons qui conduisent à l'apparition de la débilité. Il doit inclure la fermentopathie, l'endocrinopathie ou la microcéphalie. En outre, l'influence négative de divers facteurs sur le fœtus est également d'une grande importance. Les conditions les plus dangereuses qui forment des pathologies dans le corps du fœtus sont les infections subies par une femme pendant la grossesse, la présence d'un conflit Rh et l'hypoxie. Un rôle important est également accordé aux effets toxiques, tels que le tabagisme, l'alcoolisme et la toxicomanie. Ces facteurs conduisent à la formation d'une débilité congénitale..
Il existe également des raisons qui conduisent à la formation de formes acquises de retard mental. Parmi eux se trouvent les traumatismes à la naissance reçus, l'asphyxie, l'hydrocéphalie, formés à la suite d'infections de la petite enfance.

Symptômes

Les manifestations cliniques de cette forme de retard mental sont le manque de capacité à développer des concepts complexes, la généralisation des inférences et la possibilité d'une pensée abstraite..

La pensée chez les enfants atteints de cette forme de retard est de type visuel-figuratif. Dans ce cas, l'enfant ne pourra percevoir que la partie externe des événements qui se produisent autour de lui. Expliquer la situation dans son ensemble et l'analyser s'avère difficile. Lors de la visualisation d'une image, ainsi que de la nécessité de comparer plusieurs objets, le problème de l'identification d'une connexion interne se pose, ainsi que la possibilité de rechercher une connexion commune.

Les parents amènent souvent les enfants atteints de cette forme de retard à un orthophoniste, car ils sont préoccupés par la question du sous-développement de la parole, selon l'âge. De plus, un problème peut se poser lié à l'appauvrissement du vocabulaire, à la présence d'agrammatisme, à l'inertie et à la lenteur de la parole. Même malgré une bonne orientation dans une situation ordinaire, le patient ne peut pas généraliser tous les événements qui se produisent et penser de manière abstraite.

Opportunité de formation

Les enfants qui fréquentent l'école ordinaire font face à des difficultés d'apprentissage. La situation la plus difficile est celle de la langue et de la littérature russes, car ils ne peuvent pas se souvenir et comprendre les règles d'orthographe, répéter le texte lu ou entendu, et comprendre également ce qu'ils doivent faire en fonction des tâches reçues. Lorsqu'il enseigne les mathématiques, l'enfant ne peut pas compter et résoudre des problèmes logiques. Dans le même temps, il convient de noter que ces patients ont souvent d'autres possibilités. Au cours du développement supplémentaire, une hauteur parfaite, une excellente mémoire mécanique, un talent artistique et la capacité de reproduire des tâches avec un grand nombre de grands nombres dans l'esprit sont souvent révélés..

Les parents constatent que les enfants commencent à imiter ceux qui les entourent, adoptent les opinions et les pensées des autres et essaient de les copier. Cela est dû au fait que la capacité cognitive est réduite et que les qualités esthétiques et morales sont limitées. En raison de la faiblesse de la volonté, ils sont sujets à une suggestibilité facile, à l'exécution de la volonté d'autres personnes et à des actions pouvant mettre en danger une personne. Les personnes faiblement débiles deviennent souvent des criminels sans se rendre compte de l'intention de leurs actions.

Les personnages peuvent être différents, de bonne humeur à très agressifs. Pendant la puberté, une attraction primitive accrue apparaît, par exemple, une activité sexuelle accrue. Ils ressemblent à des personnes en bonne santé..

Gravité modérée

Cette option de réduction des capacités intellectuelles est également appelée imbécillité. L'incidence de cette condition varie de 3 à 4 personnes arriérées mentales pour 10 000 habitants. Parmi toutes les formes de retard mental, l'imbécillité représente jusqu'à 20%. Les patients avec un tel diagnostic nécessitent une attention particulière, qui est associée à la possibilité de leur formation partielle, par exemple, prendre soin d'eux-mêmes, mais aussi une exposition facile à divers facteurs qui aggravent l'évolution de la maladie.

Étiologie

Toutes les raisons qui peuvent provoquer un retard mental modéré sont subdivisées dans le groupe des congénitaux et acquis.
Un retard mental congénital modéré est causé par des facteurs infectieux pendant la grossesse, ainsi que par des anomalies chromosomiques. L'influence du conflit Rh qui se produit avec divers facteurs Rh chez la mère et l'enfant n'est pas exclue.

Les effets toxiques peuvent affecter l'état du cerveau et, par conséquent, le travail du système nerveux. Les boissons alcoolisées, le tabagisme et la consommation de drogues augmentent le risque de diverses mutations et de dommages toxiques aux cellules.

En tant que raisons acquises du développement de l'imbicilité, il existe des facteurs qui ont affecté le corps de l'enfant pendant l'accouchement ou après la naissance. La variante la plus courante de ces conditions est un processus de travail compliqué, dans lequel l'enfant est exposé à une hypoxie ou à un stress mécanique sévère. Ceux-ci incluent un traumatisme à la naissance, une mauvaise application de forceps obstétriques, un bassin étroit clinique ou anatomique.

Symptômes

L'imbécilité selon son évolution clinique, ainsi que la gravité du sous-développement mental, se divise en plusieurs options. Parmi eux:

  • Légère imbécillité. La manifestation d'une diminution de l'intelligence est minime et les résultats du test de QI sont compris entre 35 et 50.
  • Exprimé. Cet indicateur ne dépasse pas 34.
  • Lourd. Les indicateurs de QI ne dépassent pas 25, alors que la possibilité d'éducation des patients est complètement absente.

Extérieurement, ces patients ont un changement des traits du visage. Il y a des changements caractéristiques dans la structure du crâne, ses parties saillantes seront grandes, à oreilles tombantes, ainsi qu'une morsure irrégulière et une position asymétrique des yeux.

Les réactions faciales sont modifiées et peuvent ne pas correspondre à l'humeur. L'épuisement des expressions faciales apparaît le plus souvent.

Les traits de personnalité sont différents et peuvent ne pas dépendre de l'environnement. Certains patients sont caractérisés par une bonne humeur et une timidité prononcées, tandis que d'autres ont une agressivité prononcée et une excitabilité accrue. Les réponses comportementales diffèrent selon le tempérament, qui se traduit par la curiosité ou l'apathie.

La motricité et la coordination des personnes atteintes de cette forme de retard mental sont altérées. Les mouvements manquent de plasticité et de précision. La démarche est le plus souvent traînante, il y a une courbure et la motricité fine est altérée en raison de la rigidité et de l'angularité des manipulations. Lorsqu'ils prennent soin d'eux-mêmes, ils sont négligents. En raison d'une satiété altérée, ils peuvent présenter un appétit accru avec des troubles digestifs ultérieurs. Les réactions comportementales sont altérées, il y a donc une promiscuité sexuelle. Dans les cas où il n'y a pas de pathologies du système reproducteur causées par des anomalies chromosomiques ou des pathologies du développement, il peut y avoir des cas de grossesse. Cela est dû à un manque de contrôle sur le comportement.

La pensée est primitive et la capacité de généraliser les informations reçues est absente, tandis que la cohérence de la pensée peut être préservée. Les personnes imbéciles se caractérisent par une diminution de la perception des informations environnantes, la présence d'une vision étroite et une agitation pendant l'apprentissage avec une diminution de l'attention. En raison de la pensée stéréotypée, des problèmes surviennent avec une diminution prononcée de la mémoire..

Malgré la rareté du vocabulaire, qui dans la plupart des cas ne dépasse pas 300 mots, ainsi que la présence d'une nature calme et docile, les patients peuvent être formés. Les parents et les éducateurs réclament un minimum d'écriture ou de comptage. La lecture n'est possible que par syllabes.

Avec la répétition régulière d'exercices élémentaires, ils sont capables de prendre soin d'eux-mêmes. Les patients imbéciles peuvent être formés pour faire la lessive, le nettoyage, le bobinage, etc. Il est à noter qu'ils prendront rarement l'initiative, et dans ces cas, il est important d'influencer la suggestibilité facile, ce qui permettra de manipuler partiellement le patient..

Il est important de surveiller régulièrement une personne atteinte de cette forme de retard mental, car lorsqu'elle se trouve dans son environnement habituel, elle est capable de penser et de faire diverses choses. Mais, lorsqu'ils pénètrent dans un espace inconnu, en particulier avec un grand nombre de personnes, les patients tombent dans l'hystérie, ils sont confus et leur comportement peut devenir asocial. Les émotions peuvent être prononcées, en particulier pour les personnes qui s'en occupent ou communiquent fréquemment.

Les parents ou l'environnement proche peuvent être confrontés à des problèmes tels que l'apparition d'oppression ou d'infériorité chez l'enfant par rapport aux autres. Vous devez savoir qui est une personne déficiente mentale et de quel type d'aide elle a besoin. C'est pourquoi il est important de mener des activités visant l'adaptation dans la société. L'emploi est presque impossible du fait que toutes les manipulations sont mémorisées selon un modèle et que tout écart par rapport à la norme rend la poursuite du travail impossible. Si le caractère d'une personne imbécile est agressif, une observation et une éducation spéciales lui sont nécessaires. Cela est dû à une tendance accrue à violer la loi et à causer des dommages.

Forme sévère ou idiotie

Cette option de réduction du potentiel intellectuel est assez rare. De tous les cas cliniques de retard mental, l'idiotie ne représente pas plus de 5%. Parmi les enfants nés, un grave retard mental survient chez un enfant sur 10 000. C'est pourquoi une telle pathologie peut être attribuée à une situation assez rare. Il est facilement diagnostiqué, car les manifestations cliniques sont observées dès la naissance. La systématique moderne de cette maladie implique la présence sous cette forme d'une altération sévère et profonde de l'intelligence.

Les raisons

Parmi les raisons du développement de l'idiotie, on distingue deux groupes principaux, à savoir:

  • Raisons héréditaires. Parmi eux, les pathologies les plus courantes du matériel génétique et le défaut de mutations chromosomiques. Ceux-ci incluent la maladie de Down, le syndrome de Shereshevsky-Turner et le syndrome de Klinefelter. Les facteurs héréditaires comprennent la phénylcétonurie, la galactosémie ou le gargoilisme. Moins fréquemment, il peut s'agir d'anomalies cérébrales, ainsi que de diverses variantes de la craniosténose..
  • Acheté. Les facteurs infectieux sont d'une importance particulière dans les formes acquises d'idiotie. Les infections les plus dangereuses qui peuvent provoquer une telle maladie comprennent la rubéole, les infections à toxoplasmes et à cytomégalovirus et la listériose. Cela est dû au fait que ces agents pathogènes pénètrent librement dans le fœtus par le placenta et provoquent des changements irréversibles.
  • Un rôle important dans le développement de l'idiotie est également joué par des facteurs toxiques, tels que la consommation d'alcool pendant la grossesse à fortes doses, l'utilisation de médicaments à un stade précoce, tels que des antibiotiques ou un groupe de barbituriques..

Le résultat de l'effet traumatique infligé au moment de l'accouchement ne doit pas être exclu..

Symptômes

Les manifestations cliniques de l'idiotie peuvent être détectées dès la première année de la vie d'un enfant. Parmi les premiers symptômes, on distingue une absence faible ou complète de réaction en réponse à l'action des stimuli environnementaux. Le sourire ou l'animation différentielle qui se produit en réponse à l'approche des proches n'apparaît pas. En raison d'un retard de développement, les patients sont incapables de distinguer les étrangers de leurs proches et ne manifestent pas non plus d'intérêt pour les jouets. L'activité mimique émotionnelle n'est pas observée sous l'influence de divers stimuli.

Le regard est peu expressif, un sourire est noté extrêmement rarement, il n'y a pas d'activité de manipulation du sujet, ainsi que de compréhension de la parole. Le retard moteur s'aggrave à mesure que vous vieillissez.

En vieillissant, il devient plus difficile de prendre soin du patient. Cela est dû au fait que les personnes atteintes de retard mental sous cette forme ne peuvent pas assurer leurs propres services, maintenir leur hygiène personnelle et de nombreuses autres fonctions. Cela est dû au fait que la dynamique du développement des processus moteurs et statiques n'est pas observée. La communication est impossible, car ils n'ont aucune perception de la parole et aucune réaction aux objets environnants. Il convient de noter que si une réaction se développe, elle sera pervertie..

La vie indépendante de ces personnes est impossible; pour assurer leur subsistance, l'aide d'autres personnes est nécessaire. Même avec un développement constant, toutes les fonctions seront de nature réflexe inconditionnelle. Le réflexe ne peut se développer qu'en réponse à l'alimentation. Le cerveau des personnes souffrant d'un retard mental sévère n'est capable d'effectuer que des opérations élémentaires.
Toutes les émotions peuvent être différenciées en seulement deux types principaux: le plaisir et le mécontentement..

En raison de l'absence de concept de diverses normes, ainsi que de la perversion de diverses réactions physiologiques, les personnes atteintes d'idiotie se caractérisent par un appétit accru. Ils n'ont pas de sentiment de satiété et, avec un réflexe développé en réponse à l'apport alimentaire, ils essaient de manger divers objets environnants. Les médecins sont souvent confrontés au fait que les patients essaient d'utiliser des choses non comestibles qui peuvent être dangereuses et menacer la vie..

Il existe deux types de formes cliniques, parmi lesquelles on note torpides et excitables. La variante torpide se caractérise par un manque de mouvement, les patients sont constamment allongés. Dans la variante excitable, les patients essaient d'effectuer divers mouvements qui ne provoqueront aucune réaction. Leurs mouvements sont rapides et dans certains cas, une force musculaire importante est appliquée..

Lors de la détermination de cette idiotie, il est nécessaire de rechercher d'autres pathologies associées à une violation de la formation de divers organes et systèmes. Le plus souvent, les malformations des membres se distinguent sous la forme de fusion de phalanges ou de leur absence, de troubles du fonctionnement du système cardiovasculaire et d'autres conditions pouvant nécessiter la fourniture de soins médicaux en temps opportun..

Pronostic du patient et rééducation

Malgré le fait que la maladie puisse être congénitale, la dynamique négative est rare. Avec un plan de développement bien choisi, ainsi que des soins et une surveillance constante du patient, les chances d'améliorer la qualité de vie sont dans la plupart des cas favorables..

En raison des particularités de développement et du retard dans diverses sphères de la vie par rapport à leurs pairs, un enfant souffrant de divers types de retard mental nécessite la consultation et la supervision d'un spécialiste spécialisé. Il vous aidera à choisir un plan individuel de mesures qui visera les processus d'enseignement et d'éducation du patient. La plupart des enfants doivent fréquenter des établissements d'enseignement spécialisés, ce qui leur fournira une meilleure adaptation dans la société, ainsi que la disponibilité de méthodes d'enseignement spécialisées et d'un soutien social..

Le pronostic de la vie et de la poursuite de la vie dans une société à orientation professionnelle et personnelle dépend du type d'oligophrénie, parmi lesquels les régularités suivantes doivent être notées:

  • Pour les personnes ayant un léger retard mental, le pronostic sera relativement favorable. Il n'est pas possible de se rétablir complètement, néanmoins, les enfants sortent des établissements d'enseignement. Grâce aux compétences acquises, ils acquièrent des spécialités de qualification moyenne (charpentiers, couturières, etc.), ce qui leur permet de trouver un emploi. En l'absence de signes de folie et d'incapacité, les personnes souffrant d'un léger retard mental ont des droits civils qu'une personne en bonne santé bénéficie également..

Une légère imbécilité a un pronostic favorable avec une correction rapide. Dans ce cas, ce sera similaire à la débilité. Les patients reçoivent des soins et une formation adéquats, ils peuvent vivre séparément et jouir de leurs droits civils.

  • Les formes plus sévères impliquent une observation régulière par des proches ou des travailleurs sociaux. Ils ont besoin non seulement de soins, mais aussi d'une surveillance médicale. La formation de ces patients se déroule principalement à domicile et les enseignants parviennent à obtenir un résultat positif sous la forme de maîtrise des compétences de base et de la capacité de prendre en charge un minimum de soins personnels..
  • Les stades sévères de retard mental ont un pronostic relativement mauvais. Les personnes doivent être sous la supervision de spécialistes, elles ont souvent besoin de soins et de traitements médicaux spécialisés en raison de la présence de pathologies concomitantes. Il peut être difficile de rester à la maison, une hospitalisation dans des dispensaires neuropsychiatriques est donc nécessaire. Une formation en libre-service n'est pas possible. En raison d'une déficience persistante des fonctions intellectuelles et mentales, une incapacité à vie est établie.