PsyAndNeuro.ru

Depuis 1990 les antidépresseurs du groupe TCA sont remplacés par des antidépresseurs du groupe ISRS. Avec comparativement le même niveau d'efficacité, les ISRS sont plus sûrs que les TCA. Cependant, les ISRS ont des effets secondaires qui peuvent affecter le traitement..

La tolérance et les effets secondaires sont des concepts différents, mais très étroitement liés. L'une des principales raisons de l'arrêt du traitement par les antidépresseurs est la gravité de leurs effets secondaires. 43% des personnes souffrant de dépression arrêtent de prendre des antidépresseurs en raison d'effets secondaires. Les patients prenant des ATC sont plus susceptibles d'interrompre le traitement et de ressentir plus d'effets secondaires que les patients prenant des ISRS.

En savoir plus sur les principaux effets secondaires:

Saignement

- On pense que les ISRS affectent l'hémostase en affectant l'absorption de la sérotonine par les plaquettes. Plus les antidépresseurs agissent sur l'absorption de sérotonine, plus le risque de saignement est élevé. Cela comprend les ISRS et la venlafaxine, l'antidépresseur le plus sérotoninergique du groupe des ISRS..

- Les ISRS augmentent le risque de saignement gastro-intestinal.

- Le risque de saignement est augmenté par les ISRS, mais pas par les ATC.

- Le risque de saignement augmente l'utilisation simultanée des ISRS et de l'aspirine, des ISRS et des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Effets secondaires sur le système cardiovasculaire

- Les ISRS ont été initialement introduits comme une alternative sûre aux TCA. Récemment, il a été prouvé que les ISRS ont des effets secondaires cardiovasculaires tels que l'allongement de l'intervalle QT, augmentant ainsi le risque d'arythmies ventriculaires. Cependant, les TCA allongent l'intervalle QT de manière plus significative que les ISRS. Parmi les ISRS, le citalopram a le plus grand effet sur l'intervalle QT..

- Les réactions secondaires cardiovasculaires des ATC sont plus fréquentes que les ISRS; risque très faible de ce type d'effets secondaires pour la mirtazapine; le risque d'hypertension artérielle le plus élevé concerne les IRSN; parmi les ISRS, la venlafaxine présente le risque le plus élevé d'hypertension artérielle (à une dose de 150 mg / jour); l'augmentation de la pression artérielle due à la prise d'ISRS est un événement très rare.

- Tous les antidépresseurs, à l'exception des ISRS, augmentent la fréquence cardiaque au repos et diminuent la variabilité de la fréquence cardiaque; Cet effet est le plus significatif lors de la prise de TCA.

Bouche sèche

La bouche sèche est un effet secondaire courant des TCA.

- ISRS, IRSN, bupropion - tous peuvent provoquer une sécheresse de la bouche; Les ISRS augmentent le risque de sécheresse buccale plus que les ISRS; la fluvoxamine et la vortioxétine n'augmentent pas ce risque.

Perturbation du tube digestif

- La sérotonine joue un rôle important dans la digestion, notamment en ce qui concerne la motilité intestinale.

- La fluoxétine plus souvent que les ATC provoque des troubles gastro-intestinaux; la fluoxétine est plus susceptible que les autres ISRS de provoquer des nausées, des vomissements, de la diarrhée, une perte de poids, de l'anorexie; Les ATC sont moins susceptibles de provoquer des nausées, de l'anorexie et une perte de poids que la fluoxétine, mais plus susceptibles de provoquer de la constipation et une prise de poids.

- La venlafaxine est plus susceptible que les ISRS de provoquer des nausées et des vomissements.

Hépatotoxicité

- La faiblesse des antidépresseurs MAO et TCA a été considérée comme leur hépatotoxicité. Des études récentes soutiennent cette notion et montrent en outre le risque d'effets hépatotoxiques dans les nouveaux antidépresseurs.

- Le risque d'hépatotoxicité est relativement plus élevé avec la néfazadone, le bupropion, la duloxétine, l'agomélatine; le risque est relativement plus faible lors de la prise de citalopram, d'escitalopram, de paroxétine, de fluvoxamine.

- Dans le groupe TCA, hépatotoxicité élevée en clomipramine et amitriptyline.

- L'agomélatine présente le risque le plus élevé d'hépatotoxicité.

- Le milnacipran augmente le risque d'hépatotoxicité de manière plus significative que la duloxétine.

- Les ISRS, par rapport aux autres antidépresseurs, augmentent légèrement le risque d'hépatotoxicité.

Des convulsions

Le bupropion est considéré comme le plus risqué pour les crises. Mais beaucoup dépend de la forme posologique. Le bupropion IR (à libération immédiate) supérieur à 450 mg augmente le risque de convulsions de 10 fois. Le bupropion SR (libération prolongée) jusqu'à 300 mg augmente le risque de convulsions de seulement 0,01-0,03%. La même légère augmentation est observée avec les ISRS..

- Les ATC ont un potentiel épileptogène plus élevé que le bupropion, par conséquent les antidépresseurs de ce groupe sont contre-indiqués chez les patients prédisposés aux crises.

- Les recherches actuelles rendent difficile la compréhension du risque de crises. De nouvelles preuves suggèrent que tous les antidépresseurs semblent augmenter le risque de convulsions.

- Les antidépresseurs les plus risqués: trazodone, lofépramine, venlafaxine. Dans le groupe ISRS, le risque le plus élevé est avec la paroxétine et le citalopram, le plus bas avec l'escitalopram et la sertraline..

- Selon d'autres sources, les ISRS sont plus dangereux que les ATC et le risque de convulsions le plus élevé survient lors de la prise de sertraline.

- Des études à grande échelle montrent cependant que les crises graves sont plus fréquentes chez les patients prenant des TCA que des ISRS.

Suicide

- La FDA a ordonné en 2004 aux fabricants de médicaments antidépresseurs de mettre sur l'emballage un avertissement sur le risque accru de suicide chez les enfants et les adolescents. La controverse de cette règle est que la maladie traitée avec des antidépresseurs augmente elle-même le risque de comportement suicidaire. Les données limitées sur l'association de l'utilisation d'antidépresseurs avec les tentatives de suicide ne permettent toujours pas de conclure sans ambiguïté.

- Une augmentation relative des risques suicidaires est observée avec la venlafaxine, l'escitalopram, l'imipramine, la duloxétine, la fluoxétine et la paroxétine.

Sécurité des surdoses

- Parmi les personnes qui se suicident, le trouble mental le plus courant est la dépression. Un patient dépressif sur quatre tente de se suicider. Pour cette raison, la sécurité des doses plus élevées d'antidépresseurs est très importante..

- L'indice de risque le plus élevé (le nombre de décès pour mille empoisonnements aux antidépresseurs) est celui de l'amoxapine, de la maprotiline, de la désipramine. Tous les ISRS et ISRS ont un indice de risque inférieur à celui des TCA..

- La proportion de décès dans le nombre total d'intoxications aux ISRS est inférieure à celle de la venlafaxine et de la mirtazapine.

Dysfonction sexuelle

- Le dysfonctionnement sexuel chez les patients déprimés est causé par la maladie et les médicaments prescrits pour la traiter. Tous les antidépresseurs qui interfèrent avec la saisie de sérotonine ou de norépinéphrine provoquent un dysfonctionnement sexuel. Il n'y a aucune preuve que les ISRS et les ISRS sont moins efficaces dans ce domaine que les ATC..

- Les causes les plus fréquentes de dysfonctionnement sexuel sont le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline et la venlafaxine. Imipramine - également, mais plus faible que les cinq antidépresseurs nommés.

- Le bupropion a les effets secondaires sexuels les plus bas de tous les antidépresseurs modernes.

Gain de poids

- Auparavant, on croyait que les ISRS et les IRSN contribuaient à l'excès de poids. Parmi les ISRS, le plus risqué à cet égard est la paroxétine, parmi les ATC - amitriptyline. Cependant, en moyenne, la prise de poids avec l'amitriptyline, la sertraline et la fluoxétine est la même..

- Les ISRS et les ISRS peuvent être associés à une perte de poids. Après 4 mois de traitement, cet effet disparaît et la paroxétine commence à contribuer à un ensemble de kilos en trop.

- L'amitriptyline et la mirtazapine favorisent la prise de poids en traitement à court et long terme.

- L'imipramine et le bupropion favorisent la perte de poids ou une prise de poids relativement lente avec un traitement à court et à long terme.

En général, les dernières preuves suggèrent que la prise de poids se produit dans une certaine mesure avec tous les antidépresseurs.

Hyponatrémie, troubles du sommeil, transpiration

- Les premiers rapports d'hyponatrémie due à des antidépresseurs concernaient les ATC. Mais le risque d'hyponatrémie est plus élevé avec les ISRS qu'avec les ATC..

- Le risque le plus élevé dans le groupe ISRS pour le citalopram et l'escitalopram.

- La venlafaxine présente le même risque que les ISRS ou plus.

- Le risque d'hyponatrémie avec les antidépresseurs est augmenté chez les patients âgés et en cas d'utilisation concomitante de diurétiques.

- L'effet des antidépresseurs sur le sommeil peut varier considérablement. La durée du sommeil peut être plus courte ou plus longue.

- La venlafaxine réduit le sommeil paradoxal et est donc indiquée pour le traitement de la narcolepsie.

- De nombreux TCA ont des effets sédatifs très puissants.

- Le bupropion peut provoquer de l'insomnie.

- Une transpiration accrue se produit lors de la prise de TCA, ISRS et ISRS.

- La transpiration survient chez 10% des patients prenant des ISRS, de la venlafaxine, des TCA.

Mortalité

- Les antidépresseurs augmentent la mortalité. Il existe des preuves que les antidépresseurs augmentent le risque de décès par crise cardiaque et accident vasculaire cérébral. En revanche, l'effet sur les plaquettes peut avoir un effet positif sur la santé du système cardiovasculaire..

- L'évaluation de l'effet des antidépresseurs sur le risque de décès est difficile pour plusieurs raisons, notamment parce que la dépression, quelle que soit sa gravité, s'est avérée réduire l'espérance de vie.

Un problème sérieux avec l'utilisation des IMAO était le risque de crise hypertensive. Pour éviter cela, les patients ont dû modifier considérablement leur alimentation, excluant les aliments contenant de la tyramine..

L'introduction des TCA a atténué le problème de la crise hypertensive mortelle, mais les TCA ont augmenté les risques de cardio et de neurotoxicité.

Les ISRS et les ISRS ne menacent pas de crise hypertensive, mais ils sont plus souvent associés à des saignements et à une hyponatrémie que les ATC.

En ce qui concerne la sécurité d'un surdosage, les ISRS sont meilleurs que les TCA. En outre, le TCA perd en termes d'indicateurs tels que la tolérance et la fréquence d'interruption prématurée du traitement..

Les ISRS et les ISRS ne peuvent pas être considérés comme des médicaments absolument sûrs pour le système cardiovasculaire. Le bénéfice des ISRS en termes de risque de crise ne peut être considéré comme prouvé.

La dysfonction sexuelle survient plus souvent avec les ISRS qu'avec les ISRS et plus souvent avec les ISRS qu'avec les TCA.

Fait intéressant, un schéma remarquable est apparu lorsque des études ont été menées dans des groupes témoins placebo. Dans les études de sécurité des ISRS, il y avait moins d'effets secondaires dans le groupe témoin. Dans les études qui ont testé l'innocuité des ATC, les témoins placebo ont eu plus d'effets secondaires. Apparemment, cela est dû à l'effet Golem - le phénomène d'une prophétie auto-réalisatrice. Là où les scientifiques étaient convaincus des bénéfices des ISRS, des études même au stade de la collecte de données sur l'action du placebo ont plaidé en faveur des ISRS.

Les données sur les effets secondaires des antidépresseurs sont systématisées et mises à jour dans la base de données sur la neuropsychopharmacologie, créée dans le cadre du projet "Psychiatrie et neurosciences". Accédez à la base de données: http://psyandneuro.ru/neuropsychopharmacology/

Auteur de la traduction: Filippov D.S..

Source: Wang SM, Han C, Bahk WM, Lee SJ, Patkar AA, Masand PS, Pae CU. Aborder les effets secondaires des médicaments antidépresseurs contemporains: un examen complet. Chonnam Med J. 2018 Mai; 54 (2): 101-112.

Le médecin a prescrit des antidépresseurs. Êtes-vous à risque d'effets secondaires?

Traitement de la dépression: vous n'avez pas à vous sentir mal

David Burns psychiatre américain, M.D.

Il existe de nombreux mythes sur le traitement de la dépression et des antidépresseurs. Nous avons déjà dissipé certains d'entre eux en répondant aux questions les plus courantes sur les antidépresseurs. Mais que faire si vous vous inquiétez de leurs effets secondaires? Dans ce cas, le Dr David Burns propose un récit édifiant et quelques conseils pratiques..

Tous les médicaments prescrits pour la dépression, l'anxiété et d'autres maladies mentales peuvent provoquer des effets secondaires. Par exemple, l'utilisation de médicaments plus anciens (amitriptyline) accompagne parfois la bouche sèche, la somnolence, les étourdissements, la prise de poids, etc. avec atteindre l'orgasme.

Cependant, il est utile de considérer que les patients qui ne prennent que des médicaments placebo au cours de leurs études ont tendance à signaler de nombreux effets secondaires. C'est parce qu'ils pensent prendre le vrai médicament..

La femme qui avait peur de prendre des antidépresseurs

Permettez-moi de vous donner un exemple particulièrement frappant de la façon dont l'esprit peut parfois nous jouer. Une fois, j'ai traité un instituteur pour dépression. Elle n'a pas répondu à la psychothérapie et je soupçonnais qu'elle pourrait bénéficier d'un antidépresseur appelé tranylcypromine..

Cependant, elle était quelque peu têtue et avait très peur de prendre des médicaments. J'ai expliqué que je prévoyais de prescrire une dose faible et que, d'après mon expérience, la plupart des patients n'étaient pas gênés par les effets secondaires, surtout si la dose était faible. Mais mes efforts ont été vains - elle a insisté sur le fait que les effets secondaires du médicament seraient insupportables et a refusé d'accepter ma prescription.

J'ai demandé si elle aimerait participer à une petite expérience pour le savoir avec certitude. J'ai dit que je lui donnerais un stock de deux semaines de pilules dans 14 enveloppes. Chaque enveloppe sera marquée de la date et du jour de la semaine où le médicament à l'intérieur doit être pris. J'ai expliqué que certaines des enveloppes contiendront des placebos. La moitié des comprimés sera jaune et la moitié sera rouge, mais la patiente ne saura pas si elle prend le vrai médicament ou un placebo..

J'ai demandé au patient de remplir la liste de contrôle des effets secondaires et d'enregistrer la date chaque jour. J'ai expliqué que l'expérience nous aiderait à déterminer si tel ou tel effet secondaire serait dû au vrai médicament ou à l'effet placebo. À contrecœur, elle a accepté, mais a insisté sur le fait que son corps était extrêmement sensible aux drogues et que l'expérience prouverait simplement à quel point j'avais tort..

Effets secondaires de l'antidépresseur - Un jeu de l'esprit?

Peu de temps après avoir commencé à prendre les pilules, elle a commencé à m'appeler presque tous les jours et à signaler des symptômes alarmants, en particulier les jours où elle prenait les pilules jaunes. Elle a dit que cet effet s'étendait également aux jours où elle buvait les pilules rouges. J'ai expliqué que les effets secondaires s'atténueraient avec le temps et je vous ai recommandé de continuer à prendre les pilules..

Dimanche soir, elle a laissé un message sur mon répondeur disant que la situation était devenue urgente: les effets secondaires ne disparaissaient pas et étaient si graves qu'elle ne pouvait plus exister normalement. Elle se sentait étourdie, confuse et fatiguée. Ma bouche était si sèche comme si elle avait été bourrée de coton. Elle chancela, essayant de marcher, et pouvait à peine sortir du lit. Elle souffrait de maux de tête sévères. Elle a dit qu'elle n'allait plus prendre de pilules et voulait savoir pourquoi je l'avais condamnée à tant de souffrir..

Je me suis excusé, je lui ai dit d'arrêter de prendre ses médicaments immédiatement et j'ai pris rendez-vous avec elle pour lundi matin. Puis il l'a rassurée sur le fait qu'aucun de ces symptômes ne menaçait la vie, bien que le corps soit manifestement soumis à un grand stress. Le lendemain matin, j'ai expliqué que toutes les pilules qu'elle prenait étaient des placebos pris au pharmacien de l'hôpital..

Cette information a tellement impressionné la patiente que des larmes ont commencé à couler sur ses joues. Elle a admis qu'elle n'aurait jamais cru que son esprit pouvait avoir un effet aussi puissant sur le corps. Elle était absolument convaincue que les effets secondaires étaient réels. Ensuite, elle a commencé à prendre le médicament recommandé en petites quantités et au cours des deux mois suivants, son humeur s'est considérablement améliorée. Elle a également commencé à travailler très dur en thérapie et seule entre les séances. Et ne rapporte plus aucun effet secondaire des médicaments.

Je ne veux pas dire que tous les effets secondaires proviennent des jeux de l'esprit. Dans la plupart des cas, ils sont encore bien réels et la plupart de mes patients rapportent des symptômes assez similaires..

Comment surmonter les effets secondaires des antidépresseurs

La tendance aux effets secondaires et leur gravité dépendent généralement de la posologie du médicament: si vous commencez par une petite quantité et que vous l'augmentez progressivement, ils seront minimes. Si vous et votre professionnel de la santé travaillez ensemble, vous pouvez trouver un médicament qui aura un effet bénéfique sur votre humeur sans effets secondaires inutiles..

Supposons que vous preniez de la fluoxétine (Prozac) pour la dépression. Les complications courantes comprennent l'insomnie, une anxiété accrue et des problèmes sexuels. Voyons comment votre professionnel de la santé peut gérer ces symptômes..

  1. Si Prozac vous cause de l'anxiété et des problèmes de sommeil, votre médecin peut ajouter une petite quantité d'un deuxième médicament, qui est plus sédatif, à prendre avant le coucher. Par exemple, 50 à 100 mg de trazodone (Desirel) sont souvent prescrits dans de tels cas. Cette approche est assez efficace car la trazodone diffère de la plupart des médicaments contre l'insomnie en ce qu'elle ne crée pas de dépendance..

Cependant, la surstimulation peut également être traitée en diminuant la dose de Prozac ou en la prenant plus tôt dans la journée. Ensuite, peut-être que prendre le deuxième médicament ne sera pas nécessaire. Gardez également à l'esprit que l'excitabilité excessive du «Prozac» se produit généralement avec la prise initiale, et après une semaine ou deux, elle peut disparaître d'elle-même..

  1. Le Prozac peut provoquer une anxiété ou une excitation accrue, surtout lorsqu'il est pris pour la première fois. Votre médecin voudra peut-être ajouter une benzodiazépine (un type de tranquillisant léger) comme le clonazépam (Klonopin) ou l'alprazolam (Xanax) pour vous aider à gérer votre nervosité. Cependant, les benzodiazépines peuvent créer une dépendance si elles sont prises tous les jours pendant plus de trois semaines, et l'anxiété peut généralement être gérée sans l'ajout de ces médicaments..

Dans de tels cas, réduire la dose de Prozac aide souvent. L'efficacité des antidépresseurs ISRS tels que le Prozac ne semble pas dépendre de la dose, il n'y a donc aucune bonne raison de le prendre en des quantités qui provoquent une gêne excessive..

  1. Après plusieurs semaines ou mois de prise de Prozac, certains patients peuvent ressentir une deuxième vague de nervosité ou d'anxiété. Parfois, ce type d'excitation est appelé akathisie, un syndrome dans lequel les bras et les jambes deviennent si agités que vous ne pouvez tout simplement pas rester assis..

Ces effets secondaires très désagréables sont très fréquents avec les antipsychotiques, qui sont utilisés pour traiter la schizophrénie, mais sont beaucoup moins fréquents avec les antidépresseurs. Cependant, le Prozac est excrété très lentement du corps, de sorte qu'il peut s'accumuler dans le sang pendant les cinq premières semaines de sa prise. Bien que la dose de Prozac initialement prescrite, telle que 20 ou 40 mg par jour, puisse fonctionner pour vous, après un mois, elle peut être trop élevée. Une forte réduction de la posologie peut réduire considérablement les effets secondaires sans en aucun cas réduire l'efficacité de l'antidépresseur..

  1. Environ 40% des hommes et des femmes qui prennent du Prozac (comme les autres antidépresseurs ISRS) éprouvent des problèmes sexuels, y compris une perte d'intérêt pour le sexe et des difficultés à atteindre l'orgasme. Votre médecin peut ajouter l'un des nombreux médicaments (bupropion, buspirone, yoquinbine ou amantadine) actuellement utilisés pour traiter ces effets secondaires..

Là encore, les avantages potentiels de ces médicaments par rapport à leurs inconvénients doivent être évalués et des stratégies alternatives doivent être envisagées. J'ai à peine eu à garder indéfiniment un patient sous ISRS, la plupart des patients ont donc décidé de tolérer ce phénomène indésirable, sachant que le problème est temporaire. Si les ISRS entraînent une amélioration significative de l'humeur et n'ont pas d'autres effets secondaires, se désintéresser du sexe pendant plusieurs mois semble être un prix acceptable à payer. Mais, bien sûr, c'est une question subjective, et vous devrez prendre votre propre décision après avoir tout discuté avec votre médecin..

Personnellement, je ne recommanderais pas la thérapie combinée à la plupart des patients sous antidépresseurs. En utilisant plusieurs médicaments en même temps, vous augmentez le risque d'interactions médicamenteuses dangereuses. De plus, des médicaments supplémentaires peuvent provoquer de nouveaux effets secondaires. Dans la plupart des cas, si vous et votre médecin travaillez ensemble et faites preuve de bon sens, vous n'aurez pas à gérer les effets secondaires des antidépresseurs avec des médicaments supplémentaires..

Antidépresseurs: effets secondaires

Les tymoleptiques (antidépresseurs) sont des médicaments utilisés pour traiter l'anxiété et la dépression. Les antidépresseurs sont associés à des effets sédatifs, stimulants ou équilibrés. Les antidépresseurs sont classés:

  • Par le mécanisme d'action.
  • Par effet prédominant.
  • Par la sévérité de l'effet.

Les antidépresseurs sans effets secondaires sont les médicaments du futur, et les médicaments actuels pour la dépression ont des caractéristiques différentes en termes d'effets secondaires. Le traitement antidépresseur ne doit être instauré que selon les directives de votre médecin. À l'hôpital Yusupov, les patients souffrant de dépression recevront une assistance qualifiée.Il sera ici possible de subir un examen complet, de recevoir des consultations de médecins de différents profils, de suivre un traitement ambulatoire ou hospitalier. Le médecin sélectionnera l'antidépresseur le plus sûr pour le patient, calculera la dose du médicament, la durée du traitement. Pendant toute la durée du traitement, le médecin conseillera le patient.

Par leur mécanisme d'action, les antidépresseurs agissent au niveau de la transmission synaptique entre les neurones cérébraux, contribuant à augmenter le niveau de neurotransmetteurs libres dans la fente synaptique. Antidépresseurs par mécanisme d'action:

  • Inhibiteurs de la recapture des neurotransmetteurs qui empêchent l'absorption des neurotransmetteurs de la fente synaptique par la membrane présynaptique (SIRS, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la noradrénaline, antidépresseurs tricycliques, inhibiteurs de la recapture de la dopamine).
  • Inhibiteurs de la MAO (monoamine oxydase) qui empêchent la destruction des neurotransmetteurs dans la fente synaptique (réversibles, irréversibles).

En fonction de l'effet prédominant, les antidépresseurs sont répartis dans les groupes suivants:

  • Stimulants antidépresseurs.
  • Antidépresseurs sédatifs.
  • Antidépresseurs équilibrés.

Les antidépresseurs peuvent être «petits» ou «grands» en termes de gravité de l'effet. «Majeurs» sont indiqués pendant une forme profonde et sévère de dépression, les «petits» antidépresseurs sont indiqués pendant une dépression modérée à légère.

Pourquoi les drogues sont-elles dangereuses?

La prise incontrôlée de médicaments peut avoir de graves conséquences. Il existe certaines caractéristiques du traitement antidépresseur. Au cours des premières semaines de traitement, les médicaments peuvent augmenter l'anxiété, des symptômes de dépression et des pensées suicidaires apparaissent. Le patient doit être sous la surveillance d'un médecin pour éviter les tentatives de suicide. Vous ne pouvez pas arrêter de prendre le médicament immédiatement après la disparition des symptômes d'un trouble mental - le traitement doit être poursuivi pendant plusieurs mois supplémentaires, comme indiqué par le médecin. L'antidépresseur est arrêté après une réduction progressive de la dose pour éviter le développement d'un syndrome de sevrage ou une rechute de la maladie.

Dommage et bénéfice

Les antidépresseurs, les avantages et les inconvénients des médicaments sont toujours à l'étude, selon les statistiques, ils sont le plus souvent utilisés aux États-Unis et au Canada. Les médicaments soulagent bien les symptômes de la dépression, rétablissent l'équilibre mental. Dans le même temps, il existe un grand nombre d'effets secondaires qu'un patient peut ressentir au cours d'un traitement antidépresseur. Un effet secondaire bénin souvent mentionné dans les instructions relatives aux médicaments est la prise de poids. Chez une certaine proportion de patients, la prise d'antidépresseurs peut provoquer des accès d'agressivité, une augmentation des symptômes d'un état dépressif, des tentatives de suicide.

Un effet secondaire de la thérapie peut être le développement d'une névrose, un déséquilibre hormonal, une perturbation du système cardiovasculaire, un dysfonctionnement de la région génitale, une réaction allergique, une perturbation du système nerveux autonome et central, des complications du système hématopoïétique et digestif. Souvent, les effets secondaires se développent au cours des deux premières semaines de traitement, puis les symptômes diminuent progressivement. Dans certains cas, les symptômes de la dépression commencent à augmenter, la dose du médicament est réduite ou le médicament est annulé. Les antidépresseurs aident un patient à faire face à une maladie grave, à vivre une vie bien remplie. Ils sont d'une grande importance dans le développement de la dépression chez une femme enceinte ou après l'accouchement, souvent la dépression post-partum provoque le suicide maternel.

Les antidépresseurs doivent être utilisés avec prudence pendant la grossesse et l'allaitement. Des études ont montré que les médicaments pour la dépression interfèrent avec le développement intra-utérin du fœtus, peuvent conduire à un avortement spontané. Lorsqu'il est traité avec des médicaments du groupe ISRS, une réaction neurotoxique, un saignement peut se développer. Le médecin sélectionne l'antidépresseur et calcule la dose du médicament, le traitement doit être sous la surveillance d'un spécialiste. Les antidépresseurs ne sont pas utilisés pour traiter les jeunes enfants (moins de 6 ans) en raison de la possibilité de développer des complications graves.

Les médicaments ISRS sont-ils nocifs?

Les médicaments ISRS diffèrent des autres médicaments dans le développement plus rare d'effets secondaires, sont facilement tolérés par les patients. Les médicaments de ce groupe sont recommandés pour la pratique médicale générale, ils sont prescrits non seulement en milieu hospitalier, mais également en ambulatoire. Souvent, ils sont prescrits aux patients présentant des contre-indications à la prise d'antidépresseurs tricycliques. Les ISRS sont le plus souvent prescrits, utilisés dans le traitement de divers troubles mentaux, la phobie sociale, la névrose anxieuse, la dépression majeure, la boulimie, le syndrome de tension prémenstruelle.

Conséquences de la prise avec d'autres médicaments

Ne prenez pas simultanément des antidépresseurs MAO et des antidépresseurs tricycliques, des ISRS. La prise d'antidépresseurs est autorisée après l'arrêt du médicament du groupe MAO dans 2-3 semaines. Ne prenez pas de médicaments contenant du millepertuis, des sels de lithium. Une forte dose d'un antidépresseur peut entraîner des effets secondaires graves et peut être fatale. La prise de médicaments ISRS avec des anticoagulants, de l'aspirine, des AINS, des agents antiplaquettaires peut entraîner le développement de saignements intestinaux. Vous ne pouvez pas prendre d'antidépresseurs avec de l'alcool, des somnifères - l'effet dépresseur sur le système nerveux central s'intensifie et des effets secondaires graves se développent.

Effets secondaires des antidépresseurs MAO

Les effets secondaires des médicaments du groupe MAO peuvent être légers (sécheresse de la bouche, constipation, insomnie, maux de tête) et sévères (inflammation du foie, convulsions, accident vasculaire cérébral, crise cardiaque). L'association d'inhibiteurs de la monoamine oxydase et de millepertuis peut affecter une augmentation persistante de la pression artérielle.

Devriez-vous boire des antidépresseurs?

Un psychothérapeute ou un neurologue décide si cela vaut la peine de prendre des antidépresseurs. L'automédication peut causer des dommages irréparables à la santé. Vous devriez consulter votre médecin régulièrement si un antidépresseur à long terme vous est prescrit. Les conséquences de la prise d'antidépresseurs non contrôlés peuvent être graves. Un neurologue de l'hôpital Yusupov vous aidera à choisir un médicament en fonction de la gravité de la maladie, de la cause du trouble et de l'état de santé du patient. L'hôpital a toutes les conditions pour un séjour confortable à l'hôpital, un centre de rééducation fonctionne. Vous pouvez prendre rendez-vous en appelant l'hôpital.

Les 25 effets secondaires les plus dangereux des antidépresseurs

La nomination de substances psychotropes est incluse dans le traitement complexe de la dépression. Les effets secondaires des antidépresseurs apparaissent déjà dans les premiers jours d'administration. Les plus courants: nausées, problèmes de sommeil et léthargie.

Conséquences et effets secondaires des antidépresseurs

La principale zone d'influence des antidépresseurs est le cerveau. La tâche principale des médicaments psychotropes est d'améliorer la concentration de neurotransmetteurs: sérotonine, norépinéphrine, dopamine, endorphine et autres.

Les problèmes proviennent de la teneur accrue en hormones répertoriées dans le corps. Une concentration excessive s'accompagne des symptômes suivants:

  • augmentation de la transpiration;
  • pression artérielle basse ou élevée;
  • akathisie (incapacité à être dans un état calme, sans mouvement);
  • agressivité, attitude hostile envers les gens autour;
  • manque de concentration;
  • incapacité à articuler clairement ses pensées;
  • sommeil agité, insomnie;
  • hallucinations;
  • troubles du travail du tractus gastro-intestinal (indigestion, nausées, diarrhée, vomissements);
  • augmentation de la photosensibilité (réaction de la peau au soleil avec la participation du système immunitaire);
  • ralentir le métabolisme;
  • sécheresse constante dans la bouche;
  • assombrissement des yeux, vertiges, évanouissements;
  • affaiblissement de la libido;
  • indifférence constante, apparition de dureté;
  • chute soudaine ou prise de poids.

Dans certains cas, vous devez être particulièrement prudent lorsque vous prenez ces médicaments. Les conséquences les plus désagréables surviennent lorsque les facteurs suivants sont présents:

  • excitabilité accrue;
  • perturbation du fonctionnement normal des reins;
  • crises fréquentes, évanouissements et convulsions;
  • abaisser la tension artérielle;
  • échecs du processus de circulation sanguine;
  • mauvaise coagulation du sang;
  • enfance;
  • taux élevés d'hormones thyroïdiennes (perturbation de la glande thyroïde).

Vous devez également vous abstenir de tout traitement avec des médicaments puissants pour les femmes enceintes et allaitantes, car l'effet des antidépresseurs s'étend à l'enfant..

Des troubles de la santé apparaissent avec l'utilisation de groupes d'antidépresseurs tels que les IMAO et les tricycliques. Des conséquences particulièrement graves se manifestent chez les personnes souffrant de maladies cardiaques, de maladies de l'estomac, d'atonie urétrale et de glaucome.

Symptômes de l'utilisation d'antidépresseurs à long terme

Plus la durée du traitement est longue, plus les conséquences de la prise de médicaments peuvent être pires: la probabilité d'une détérioration de l'état général augmente et une dépendance apparaît. Il existe également des dysfonctionnements dans le cerveau. Il ne traite et ne perçoit plus les nouvelles informations aussi rapidement, car il y a des perturbations dans la transmission de l'influx nerveux.

De nombreux scientifiques conviennent qu'un traitement médicamenteux à court terme sera le plus efficace et qu'un traitement à long terme perdra son sens. Le médecin doit dresser une liste douce de médicaments, car la dépendance aux antidépresseurs est tout aussi dangereuse que la nicotine ou l'alcool.

Si le patient n'a pas suivi les précautions, il se produira une rechute en essayant d'arrêter le traitement, c'est-à-dire un retour au même état de santé qu'avant la prise du médicament. Les conditions physiques et mentales peuvent non seulement devenir les mêmes, mais aussi s'aggraver à plusieurs reprises..

Tous les antidépresseurs puissants sont disponibles sur ordonnance. Ceux qui ne veulent pas visiter un spécialiste ont recours à des préparations à base de plantes plus légères. Une idée fausse dangereuse est qu'il est impossible de s'habituer à des pilules aussi faibles. Mais en réalité, les médicaments en vente libre provoquent également des effets secondaires et une dépendance. Ils doivent être consommés pas trop longtemps et avec prudence, sans dépasser la dose..

Complications possibles chez les hommes

Avec un traitement antidépresseur chez les hommes, il y a une diminution de l'activité sexuelle. Il est important de comprendre que ces médicaments n'affectent pas les fonctions somatiques du corps, mais n'affectent que la psyché humaine. Autrement dit, le travail des organes génitaux lui-même n'est pas perturbé, vous ne devriez donc pas avoir peur de l'apparition de problèmes avec le système reproducteur.

Une augmentation des taux de sérotonine entraîne une diminution de la dopamine, responsable de l'anxiété. Par conséquent, atteindre un orgasme devient soit difficile et prend du temps, soit presque impossible..

Si vous souffrez d'impuissance d'origine médicamenteuse, vous devez demander conseil à votre médecin. Il réduira la quantité de médicaments pris ou introduira des médicaments qui augmentent les niveaux de dopamine au cours du traitement..

Les médecins conseillent d'informer votre partenaire du début de la prise de médicaments afin d'éviter les malentendus et les problèmes à l'avenir. Les querelles et les frustrations peuvent retarder le traitement et aggraver les problèmes de libido.

Le traitement antidépresseur ne doit jamais être effectué seul. Un changement dans l'état du patient doit être surveillé par un spécialiste. Si nécessaire, il ajustera la dose des médicaments reçus. L'auto-activité dans un tel cas est inacceptable, car elle peut entraîner des conséquences irréparables.

Comment les antidépresseurs affectent le corps humain et comment ils sont dangereux?

Les antidépresseurs sont un type de médicament qui peut améliorer l'humeur d'une personne, même lorsqu'il est supprimé pathologiquement. La dépression est déclenchée par un déséquilibre de la sérotonine et d'autres monoamines dans le cerveau. Lorsque leur concentration diminue, une condition similaire se produit. Avec l'aide de médicaments, vous pouvez corriger la situation, mais vous devez prendre en compte les méfaits des antidépresseurs qui peuvent être causés au corps humain..

Comment fonctionnent les antidépresseurs?

Pour comprendre l'effet des antidépresseurs sur le corps, vous devrez étudier les principes du cerveau. Cela nécessitera au moins une connaissance de base de la physiologie de l'activité nerveuse supérieure et de l'anatomie..

Avec leur aide, il est possible de réguler le déséquilibre chimique qui s'est produit dans le corps. Ces médicaments compensent le manque d'hormones du bonheur et de la joie - dopamine, sérotonine, noradrénaline. La charge de gaieté qui en résulte fait qu'une personne oublie l'apathie et la léthargie. Il commence à dormir suffisamment, la bonne humeur et l'appétit lui reviennent.

Cela est dû au fait que chaque neurone situé dans le système nerveux et le cerveau est capable de transmettre un signal au reste des neurones sans même les contacter directement. Cela se produit aux dépens de la synapse - une microspace située entre les neurones. Les neurotransmetteurs sont responsables de la transmission du signal - ce sont les hormones mêmes de la joie et du bonheur..

Les antidépresseurs empêchent la dégradation des neurotransmetteurs. En fait, ils remplissent la fonction assignée au cerveau. C'est un gros problème, car la dépendance aux antidépresseurs peut se développer, le cerveau s'habituera au fait qu'il existe une alternative artificielle, il n'est donc pas nécessaire de remplir ses fonctions prévues.

Prescrire des médicaments pour la dépression

Les effets des antidépresseurs dépendent du type de médicament prescrit. Le but de chaque type est associé aux caractéristiques des médicaments.

Tricyclique

Il s'agit de la toute première génération d'antidépresseurs à traiter la dépression sévère à modérée. L'effet est atteint en deux à trois semaines. Avec leur aide, il est possible de minimiser l'excitation, de faire face à l'insomnie, d'éliminer le danger de suicide..

Les méfaits des antidépresseurs sur le corps humain sont associés à l'apparition des symptômes suivants:

  • fibrillation auriculaire;
  • arythmie;
  • abaisser la tension artérielle;
  • diminution de la vision;
  • sécheresse de la bouche.

Inhibiteurs de la MAO

Les médicaments de ce type stimulent le système nerveux, soulageant une personne d'une léthargie accrue, de la dépression.

En raison de leur réception, il y a une possibilité:

  • effets toxiques sur le foie;
  • abaisser la tension artérielle;
  • anxiété croissante;
  • insomnie.

Les inhibiteurs de MAO ne doivent pas être combinés avec du vin, des bananes, du chocolat, des viandes fumées, du fromage. Pour cette raison, il existe un risque d'augmentation rapide des indicateurs de pression artérielle..

Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine

Ces médicaments sont capables de bloquer la recapture de la sérotonine sans sédation du corps humain. En raison de l'absence de cardiotoxicité, ils sont beaucoup plus faciles à transporter. Cependant, une liste de manifestations négatives leur est associée, décrivant comment les antidépresseurs affectent le corps:

  • indigestion;
  • manque d'activité sexuelle;
  • insomnie;
  • diminution de l'appétit.

Ces antidépresseurs ne peuvent pas être associés aux inhibiteurs de la MAO. Pour cette raison, des convulsions peuvent survenir, la pression augmentera considérablement, il y a un risque de coma..

Il existe également des inhibiteurs de la recapture de la noradrénaline. Ils manquent de cardiotoxicité et d'un effet dépressif prononcé. Dans ce cas, l'effet n'est pas inférieur à celui des médicaments du groupe tricyclique.

Autres types de médicaments

Les variétés restantes augmentent la quantité de sérotonine dans le sang et bloquent les récepteurs adrénergiques. Ils sont indiqués pour la dépression et les formes modérées à légères. Ils sont facilement tolérés sans causer de dommages importants au corps..

Formation de la dépendance

Les médicaments modernes peuvent soulager efficacement les symptômes de la dépression. Avec le bon choix de moyens, très bientôt la personne retrouvera son ancienne énergie, son équilibre, sa capacité à profiter de la vie..

Cependant, après l'arrêt du médicament, il existe un risque de rechute. Les symptômes peuvent non seulement réapparaître, mais également conduire à une détérioration significative de l'état du client.

Après la fin du traitement, des symptômes de sevrage peuvent apparaître, similaires au syndrome de sevrage chez un toxicomane. Une personne éprouve des douleurs dans tout le corps, de la somnolence, des maux de tête. Les sentiments d'anxiété et de désespoir sont déprimants.

Lors du traitement de la dépression, il est important pour un médecin non seulement de choisir le médicament le plus efficace, mais également de déterminer avec précision la durée de son utilisation et sa dose. Les antidépresseurs peuvent être nocifs s'ils sont pris trop longtemps. Pour cette raison, la dépendance commence à se former. Comme pour les symptômes de sevrage, il a beaucoup en commun avec la toxicomanie. Il est difficile de s'en débarrasser, car le corps est déjà incapable de maintenir l'homéostasie sans eux..

Alors que les antidépresseurs puissants ne peuvent être achetés que sur ordonnance d'un médecin, les antidépresseurs faibles sont facilement disponibles dans les pharmacies. Ils sont souvent achetés par ceux qui veulent se débarrasser rapidement du stress, de l'anxiété et de l'anxiété, sans avoir recours à une aide médicale..

Même les médicaments inoffensifs à première vue, qui sont délivrés sans ordonnance, peuvent provoquer une dépendance. Par conséquent, vous ne devez pas vous soigner vous-même, car il existe un risque de causer des dommages irréparables au corps..

Effets secondaires

Le client se sent beaucoup mieux après avoir pris des antidépresseurs. Les manifestations de panique, d'anxiété, d'insomnie disparaissent complètement, les pensées suicidaires, si elles étaient avant, restent derrière.

Mais l'utilisation régulière de ces médicaments entraîne la formation d'effets secondaires:

  • vertiges et maux de tête;
  • bouche sèche;
  • maux d'estomac;
  • transpiration;
  • interruptions du travail du système cardiovasculaire;
  • difficulté à uriner;
  • diminution de la libido;
  • akathisie;
  • perte ou gain de poids rapide;
  • léthargie et somnolence;
  • irritabilité accrue;
  • insomnie;
  • perte d'attention.

L'effet négatif des antidépresseurs sur le corps se produit même lors de la prise des médicaments les plus faibles et les plus inoffensifs, par exemple, la teinture de millepertuis. Même dans ce cas, si le traitement est abusé, le client peut faire face à des nausées, de la constipation, des étourdissements, une fatigue accrue, une sensibilité douloureuse à la lumière..

Les conséquences de la prise d'antidépresseurs pour les femmes et les hommes peuvent être individuelles. Ils sont associés à des troubles hormonaux. Ainsi, le beau sexe a un échec mensuel et les hommes ont des problèmes de puissance.

Menace cachée

En analysant les médicaments modernes prescrits pour les états dépressifs, il est possible de découvrir pourquoi les antidépresseurs sont dangereux. Des recherches menées ces dernières années ont montré que ces substances aident non seulement à stabiliser l'état interne du corps, mais également à nuire directement aux systèmes et organes internes..

En plus de s'habituer à ces médicaments, qui se manifeste négativement lors du syndrome de sevrage, il existe un risque de lésions hépatiques toxiques..

Pour le foie, la plus grande menace est posée par un composant appelé amitriptyline. Avec l'utilisation régulière d'antidépresseurs, le développement de l'hépatite toxique médicamenteuse commence.

Comment vivre sans antidépresseurs?

Si l'état dépressif accompagne régulièrement le client, il est nécessaire de rechercher des alternatives à la prise de médicaments puissants afin de prévenir l'effet négatif des antidépresseurs sur le corps humain.

En réalité, il y a une issue. Lorsque vous traitez avec la dépression, vous pouvez demander conseil à un professionnel du psychologue Nikita Valerievich Baturin, qui vous proposera les solutions les plus efficaces au problème actuel..

  1. Changez votre propre façon de penser. Il est nécessaire d'accepter l'idée que certains processus de la vie humaine ne peuvent être prévus ou évités, par exemple une maladie grave ou le décès d'un être cher. Vous avez juste besoin d'apprendre à vivre avec.
  2. Fixez-vous des buts et des objectifs réalistes. Sans une réelle opportunité d'atteindre la réalisation d'objectifs surestimés fixés pour soi-même, une personne peut développer une dépression. Dans ce cas, vous devez reconsidérer votre position dans la vie, en commençant à vous efforcer de résoudre des problèmes plus simples et plus réels, en relevant progressivement la barre. Vous pourrez ainsi vous réaliser progressivement, pas à pas, sans nuire à votre état psychologique..
  3. Il faut rester le moins possible seul avec soi-même. Une fois déprimée, une personne plonge dans l'auto-illusion. Passez autant de temps que possible avec votre famille, vos collègues et vos amis pour vous débarrasser des pensées désagréables. Discutez d'autant de plans positifs que possible, attendez avec impatience l'avenir pour vous distraire des perspectives oppressives.
  4. Trouvez un passe-temps pour vous-même. Si auparavant il y avait un passe-temps similaire, qu'ils étaient prêts à consacrer littéralement toute la journée, il est impératif de trouver une alternative similaire. Il existe de nombreuses options - dessin, collection de timbres, pêche, modélisation d'avions, écriture de poésie. La seule condition est de pouvoir échapper à des pensées tristes pendant cette activité..
  5. Essayez de vous éloigner plus souvent de chez vous. Rester seul dans l'appartement avec les problèmes environnants, l'état psychologique ne fera qu'empirer avec le temps. Il faut s'efforcer plus souvent d'être au grand air - pour une promenade en forêt, dans le parc. En combinaison avec votre passe-temps favori, l'air frais et le soleil ont un effet bénéfique sur l'élimination des conséquences d'un trouble psychologique..
  6. Faire du sport. Cela détournera non seulement des pensées dérangeantes et désagréables, mais contribuera également à la production naturelle d'hormones de joie. Tout d'abord, il est recommandé de rester sur le vélo, la course, la natation. Les sports d'équipe sont adaptés, vous permettant de combiner activité physique et communication.
  7. Incluez des aliments antidépresseurs dans votre alimentation. Les aliments antidépresseurs contribuent à la production naturelle d'hormones de bonheur et de joie. Pour ce faire, le menu du jour doit inclure des plats à base de poisson de mer, riches en acides gras oméga-3, amandes, noix, huile végétale et d'olive, œufs, herbes, avocat.
  8. Liez catégoriquement les mauvaises habitudes. Pour lutter efficacement contre la dépression, vous devrez arrêter de boire de l'alcool et des cigarettes. Ces substances deviennent elles-mêmes des dépresseurs. Tant que l'alcool et le tabac resteront dans votre vie, vous ne vous débarrasserez pas de la dépression..

Comment résister efficacement à la dépression sans les conséquences négatives de la prise d'antidépresseurs, vous dira le psychologue professionnel Nikita Valerievich Baturin. Il formulera des recommandations personnelles qui vous aideront dans votre cas spécifique..

Inadmissibilité de l'automédication

Une personne ne peut pas évaluer de manière indépendante comment les antidépresseurs affectent une personne. Selon les caractéristiques du corps, les maladies existantes, les médicaments puissants peuvent causer des dommages irréparables au corps. Les prendre sans prescription médicale est dangereux..

Il y a une forte probabilité de développer une dépendance aux drogues, l'apparition d'effets indésirables. En conséquence, ils feront plus de mal que de bien. La décision de nomination de ces fonds ne peut être prise que par un psychologue expérimenté..

La prévention

Si vous menez une vie correcte, vous pouvez vous protéger de l'apparition de conditions dépressives. Il est recommandé de respecter les recommandations suivantes:

  1. Respect de la routine quotidienne pour que la charge soit uniformément répartie.
  2. Assurer un bon repos régulier.
  3. L'exercice systématique, qui provoque la libération d'adrénaline, augmente l'estime de soi.
  4. Adhérez au régime, assurez-vous que les éléments et les vitamines nécessaires sont inclus dans le régime.
  5. Menez une vie saine sans mauvaises habitudes.
  6. Obtenez plus d'émotions positives grâce au temps passé à l'extérieur, à discuter avec des amis.

Si vous suivez ces directives, vous pourrez vous protéger de la dépression. Aux premières manifestations de cette maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Important! Article d'information. Avant d'utiliser des médicaments, vous devriez consulter un spécialiste.

Antidépresseurs: effets secondaires des médicaments et leur mécanisme d'action

On sait depuis longtemps que les antidépresseurs sont loin d'être sûrs. Le traitement de la dépression est encore un processus d'essais et d'erreurs, et ce sont les patients qui paient le prix des progrès de la science. Comme c'est souvent le cas avec les médicaments, cela dépend beaucoup de la sensibilité individuelle du patient..

Pour certaines personnes, certains types d'antidépresseurs provoquent des effets secondaires graves, tandis que pour d'autres, ces médicaments sont presque totalement inoffensifs. Pire encore, les antidépresseurs non seulement ne parviennent pas à traiter la dépression, mais l'aggravent.

Les scientifiques ont bien étudié divers antidépresseurs. Les effets secondaires, selon les statistiques, surviennent chez environ 40% des personnes prenant ce type de médicament. Les deux plus désagréables d'entre eux - la prise de poids et les troubles de la libido - sont difficiles à ressentir pour les personnes et servent souvent de motif de refus de traitement..

Les autres effets secondaires négatifs courants des antidépresseurs comprennent:

  • constipation ou diarrhée;
  • la nausée;
  • bouche sèche;
  • faiblesse musculaire;
  • tremblement des membres;
  • maux de tête;
  • La somnolence diurne.

Le mécanisme d'action sur le corps

On pense que les antidépresseurs agissent en augmentant les niveaux dans le cerveau d'un groupe spécial de produits chimiques appelés neurotransmetteurs. Selon la science moderne, la dépression est précisément causée par un manque de ces substances. Certains neurotransmetteurs, tels que la sérotonine et la noradrénaline, peuvent améliorer l'état émotionnel d'une personne, bien que ce processus ne soit pas encore entièrement compris. Des niveaux accrus de neurotransmetteurs peuvent également empêcher les signaux de douleur d'atteindre le cerveau. Par conséquent, certains antidépresseurs sont des analgésiques très efficaces..

Ça n'aide pas à être

Pour la dépression, votre médecin peut d'abord vous prescrire la dose la plus faible possible. Habituellement, l'effet bénéfique des médicaments se fait sentir deux à trois semaines après le début du médicament. Il est important de ne pas arrêter de prendre des antidépresseurs, même si le patient ne reçoit pas encore de soulagement; pour chaque personne son propre seuil «antidépresseur».

Mais si, après avoir utilisé les médicaments pendant quatre semaines, l'état ne s'améliore pas, il est recommandé de contacter votre médecin. Il proposera soit d'augmenter la dose, soit d'essayer des médicaments alternatifs. La durée du traitement dure généralement environ six mois, bien que si la dépression est chronique, elle peut durer jusqu'à deux ans.

Tous les patients ne bénéficient pas des antidépresseurs. Selon le professeur de l'Université de Groningen V. Nolen, pour avoir un cas de véritable guérison, sept patients doivent être traités.

Bien que les bons antidépresseurs puissent souvent réduire les symptômes de la dépression, ils n'affectent pas les causes sous-jacentes de la dépression. Par conséquent, ils sont généralement utilisés en association avec une thérapie pour traiter une dépression sévère ou d'autres conditions causées par une détresse émotionnelle..

Dois-je acheter des médicaments bon marché?

Les médicaments les moins chers pour la dépression sont les antidépresseurs tricycliques (par exemple, l'amitriptyline). C'est le type d'antidépresseur le plus ancien, une bonne base pratique a été accumulée pour eux, et leur effet sur le corps a été plus ou moins étudié. Cependant, les antidépresseurs tricycliques sont rarement prescrits en raison de l'abondance d'effets secondaires sur le corps, généralement si une personne souffrant de dépression sévère ne répond pas à d'autres types de médicaments ou pour traiter d'autres conditions, telles que le trouble bipolaire..

Les effets secondaires peuvent inclure:

  • constipation;
  • la nausée;
  • faiblesse musculaire;
  • œdème, etc..

Si l'un de ces effets négatifs du médicament se produit, il n'est pas nécessaire d'abandonner complètement les antidépresseurs. Les effets secondaires proviennent d'un médicament spécifique, mais pas d'un autre médicament. Il est important, sous la supervision d'un médecin, de choisir la bonne option de traitement..

Effets secondaires des antidépresseurs: comment y faire face

La raison du grand nombre d'effets secondaires de la prise d'antidépresseurs est due au fait que les médecins eux-mêmes ont encore peu de connaissances sur la façon dont les antidépresseurs et la dépression elle-même affectent le cerveau. Le traitement avec des antidépresseurs peut parfois être comparé au tir d'un moineau avec un canon, surtout si le patient a une dépression légère à modérée. Une exposition prolongée à un système incroyablement complexe et bien équilibré de produits chimiques puissants entraînera inévitablement des effets secondaires de gravité variable. Les effets secondaires des antidépresseurs sont généralement assez légers et ont tendance à diminuer à mesure que le traitement se poursuit, à mesure que le corps s'habitue aux effets du médicament..

Avec des effets secondaires minimes

Le type d'antidépresseur le plus courant est celui des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. La raison en est qu'ils provoquent le moins d'effets secondaires. De plus, leur surdosage entraîne très rarement des conséquences graves..

Ceux-ci incluent les médicaments contenant des substances actives:

  • la fluoxétine (Prozac, Fontex, Sarafem);
  • paroxétine (Reksetin, Aropax);
  • citalopram (Tsipramil, Sepram, Tsitagexal);
  • escitalopram (Selectra, Lexapro);
  • sertraline (Zoloft, Surlift, Asentra);
  • fluvoxamine (Fevarin, Luvox, Deprevox).

Un autre groupe d'antidépresseurs qui sont bien tolérés par les patients sont les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la noradrénaline et de la dopamine. Jusqu'à présent, les scientifiques ne connaissent qu'une seule substance active dans ce groupe - le bupropion (médicaments: Wellbutrin, Zyban).

La fréquence et la gravité des effets secondaires des antidépresseurs dépendent de la sensibilité individuelle du patient - un seul et même médicament peut être extrêmement difficile pour l'un, tandis que l'autre ne pose aucun problème. De nombreux effets secondaires disparaissent après la première semaine de traitement, tandis que d'autres peuvent obliger le médecin à prescrire un autre médicament.

Les effets secondaires possibles lors de la prise d'antidépresseurs peuvent inclure les suivants:

  • Somnolence.
  • La nausée.
  • Bouche sèche.
  • Insomnie.
  • Anxiété, excitation, inquiétude.
  • Troubles gastro-intestinaux, constipation ou diarrhée.
  • Vertiges.
  • Diminution de la libido.
  • Mal de crâne.
  • Vision floue.

La nausée

C'est une conséquence directe du début du traitement et à mesure que le corps du patient s'habitue à l'antidépresseur, il disparaît de lui-même..

Si la condition est inconfortable, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

  • Prenez l'antidépresseur l'estomac plein et mangez moins, mais plus souvent que d'habitude.
  • Buvez beaucoup de liquides, mais essayez d'éviter les boissons gazeuses.

Si rien de ce qui précède n'aide et est constamment nauséeux, vous pouvez essayer de prendre n'importe quel médicament qui soulage les nausées (ici, vous devez consulter un médecin).

Gain de poids

La prise de poids lors de la prise d'antidépresseurs peut survenir pour diverses raisons. Cela peut être une rétention d'eau, une inactivité physique ou un bon appétit si l'antidépresseur commence à agir.

Si le patient est préoccupé par la prise de poids, les mesures suivantes peuvent être prises:

  • Mangez moins de sucreries (cela inclut également les boissons à forte teneur en sucre).
  • Il est préférable de manger des aliments hypocaloriques, tels que les légumes et les fruits, essayez d'éviter les aliments contenant des graisses saturées.
  • Il est conseillé de tenir un journal alimentaire dans lequel vous notez la quantité et la composition des aliments consommés..

Il est recommandé de faire de l'exercice dans la mesure du possible, autant que la dépression le permet - même 10 minutes par jour vous aideront à vous sentir mieux.

Fatigue, somnolence

Se produit le plus souvent dans la première semaine après la prescription du médicament.

Vous pouvez y faire face en utilisant les techniques suivantes:

  • Réservez du temps pour dormir au milieu de la journée.
  • Augmenter l'activité physique, comme la marche.
  • Prenez un antidépresseur la nuit.
  • Il est recommandé de s'abstenir de conduire une voiture ou d'effectuer des travaux nécessitant une concentration accrue.

Insomnie

Pour l'insomnie, vous pouvez essayer ce qui suit:

  • Prenez un antidépresseur le matin.
  • Évitez les aliments contenant de la caféine, surtout la nuit.
  • Il est recommandé d'augmenter l'activité physique, mais de reporter l'heure de l'exercice ou de la marche / course à pied quelques heures avant le coucher.

Si l'insomnie persiste, vous pouvez demander à votre médecin de réduire la dose, vous prescrire un sédatif ou un somnifère..

Bouche sèche

Un effet secondaire courant lors de la prise d'antidépresseurs. Vous pouvez le combattre des manières suivantes:

  • Boire de l'eau fréquemment ou sucer des glaçons.
  • Éviter les aliments qui provoquent la déshydratation, tels que les boissons caféinées, l'alcool, le tabagisme.
  • Essayez de respirer par le nez, pas par la bouche.
  • Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour et consultez votre dentiste régulièrement - la bouche sèche peut causer des trous.
  • Utilisez un spray buccal hydratant.

Constipation

Il arrive que les antidépresseurs perturbent le fonctionnement normal du tube digestif et provoquent de la constipation..

Pour atténuer cette condition, vous pouvez essayer les méthodes suivantes:

  • Boire beaucoup d'eau.
  • Mangez des aliments riches en fibres, comme les fruits et légumes frais, le son, le pain de grains entiers.
  • Consommez des compléments contenant des fibres alimentaires.
  • Augmenter l'activité physique.

Vie sexuelle

Les antidépresseurs affectent négativement la vie sexuelle d'une personne - ils provoquent une diminution du désir et rendent difficile l'atteinte de l'orgasme. D'autres peuvent causer des problèmes pour obtenir ou maintenir une érection.

Si le patient est dans une relation sexuelle constante, il est recommandé de planifier l'activité sexuelle en fonction du moment de la prise du médicament, en le décalant avant de prendre la dose..

Vous pouvez également consulter votre partenaire et augmenter le temps des préliminaires avant le début réel des rapports sexuels..

Enfin, vous pouvez simplement demander à votre médecin de vous prescrire un médicament différent..