Qu'est-ce que l'anorexie nerveuse: symptômes et comment aider

L'anorexie mentale est un trouble de l'alimentation. Les personnes anorexiques sont obsédées par la minceur, refusent de manger et se conduisent à l'épuisement. Si vous n'agissez pas à temps, des processus irréversibles commenceront dans le corps et la personne mourra.

Dans cet article, nous vous dirons: par quels signes reconnaître l'anorexie, à quelles complications la maladie entraîne et comment aider un être cher à sortir de cet état.

D'où vient l'anorexie mentale et qui est à risque?

L'anorexie est une condition complexe causée par une combinaison de différents facteurs: psychologiques, biologiques, sociaux. Voici quelques-unes des causes de l'anorexie mentale.

Des conditions stressantes répétées peuvent être un déclencheur. Par exemple, les parents comparaient tout le temps leur fille à d'autres enfants, et non en sa faveur. Quand la fille a grandi et est tombée amoureuse, elle voulait avoir l'air irrésistible. Ou la fille est allée dans une agence de mannequins, mais là, elle n'a pas été acceptée - le chiffre ne correspondait pas.

L'anorexie peut être déclenchée par un traumatisme psychologique de longue date - abus sexuel, physique. Ou, quand entre amis, parents, quelqu'un souffre de troubles nerveux, d'obésité, de dépression, d'alcoolisme, de toxicomanie.

Le désir douloureux de perdre du poids peut être hérité. Une faible estime de soi et le doute de soi peuvent bien causer de l'anorexie.

Le culte de la minceur est activement cultivé par les magazines de mode. Cela fait une forte impression sur la psyché fragile des adolescents. Ou une personne vit dans une région où les femmes minces sont considérées comme la norme de la beauté.

Ne négligez pas la condition pathologique - le dysfonctionnement des neurotransmetteurs - des substances actives qui régulent le comportement alimentaire humain. Ceux-ci incluent la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline.

L'anorexie mentale est plus fréquente chez les adolescents. La plupart des personnes atteintes de ce diagnostic sont des filles de 12 à 27 ans. Moins fréquemment, le trouble survient chez les femmes et les hommes matures.

Signes d'anorexie

Les personnes anorexiques ont tendance à cacher soigneusement leur trouble. Ils ne la considèrent pas comme une pathologie et sont sûrs de ne pas avoir besoin d'aide. Par conséquent, il est assez difficile de reconnaître la maladie à un stade précoce. Mais probablement.

Il existe trois types de signes d'anorexie: comportemental, externe, psychologique. Considérez-les.

1. Signes comportementaux de l'anorexie mentale

Une personne anorexique commence à se comporter étrangement - des habitudes qui n'existaient pas auparavant apparaissent.

  • Il évite les aliments qui le font paraître gros..
  • Provoque des vomissements après avoir mangé.
  • Prend des laxatifs et des diurétiques, des médicaments qui suppriment l'appétit.
  • Mange anormalement - debout, écrase les aliments en petits morceaux, ne mâche pas.
  • Ne participe aux repas de famille sous aucun prétexte.
  • Passionné de nouvelles recettes.
  • Cuisine pour ses proches, mais ne se mange pas.

2. Signes extérieurs

Au fil du temps, des signes externes d'anorexie apparaissent, qui ne peignent pas du tout une personne.

  • Minceur douloureuse sans raison médicale. Si nous parlons d'un adolescent, il ne prend pas de poids pendant une période de croissance active.
  • Une personne est constamment pesée, elle est obsédée par son excès de poids en général ou par certaines parties du corps - abdomen, cuisses, fesses.
  • Activement impliqué dans le sport.
  • Le travail du système endocrinien est perturbé. Pour cette raison, les femmes cessent d'avoir leurs règles et les hommes ont une baisse de la libido et des problèmes de puissance..
  • Les adolescentes ne développent pas de glandes mammaires, les garçons ne développent pas les organes génitaux.
  • Des spasmes musculaires, des arythmies apparaissent.
  • La personne nie le problème de sa minceur. Peut boire beaucoup d'eau avant de peser, porter des vêtements amples.

3. Signes psychologiques

Une personne souffrant d'anorexie mentale change non seulement de l'extérieur, mais également de l'intérieur. Il y a une peur pathologique de l'obésité et une obsession de perdre du poids à tout prix. Le patient pense que la minceur lui donnera la beauté et la tranquillité d'esprit..

Dans ce contexte, le sommeil s'aggrave avec le temps. La personne devient sensible et colérique. Les sautes d'humeur, de l'euphorie à la dépression profonde, sont fréquentes. En raison de la psyché instable, les patients souffrant d'anorexie sont souvent suicidaires.

Comment reconnaître l'anorexie chez un adolescent?

L'anorexie mentale est plus fréquente chez les adolescents, les parents devraient donc être capables de reconnaître les symptômes dangereux avant que leur santé en souffre..

Voici les signes par lesquels vous pouvez identifier l'anorexie chez un adolescent.

  1. L'enfant est mécontent de son apparence, se tourne constamment devant le miroir, parle de beauté.
  2. Le comptage des calories devient une routine quotidienne incontournable.
  3. Les habitudes alimentaires de l'enfant changent. Il commence à manger à partir de petits plats, arrête de mâcher, coupe les aliments en petits morceaux ou refuse de manger sous aucun prétexte.
  4. Peut secrètement prendre des diurétiques et des laxatifs, des pilules amaigrissantes.
  5. S'épuise avec un effort physique excessif et une alimentation douteuse.
  6. L'adolescent devient nerveux, secret, déprimé. Perd des amis à cause de ça.
  7. Porte des vêtements amples essayant de cacher les défauts de sa silhouette.
  8. L'apparence est alarmante: yeux enfoncés, chute de cheveux ternes, ongles cassants qui s'écaillent, peau sèche et fine sous laquelle brillent les côtes et les clavicules. Les articulations semblent exorbitantes.

Il y a un point particulièrement important à ne pas négliger. En règle générale, les adolescents souffrant d'anorexie communiquent avec des personnes partageant les mêmes idées sur des formulaires et dans des groupes de médias sociaux. Là, ils se soutiennent mutuellement dans leur quête de perte de poids. En fait, ils soutiennent la maladie: ils encouragent de longues grèves de la faim et se réjouissent des kilos perdus. À quoi cela mène, vous le découvrirez maintenant.

Quelles sont les conséquences de l'anorexie mentale

Cette maladie est considérée comme l'une des plus dangereuses. Si vous ne vous rattrapez pas à temps, une personne peut ruiner sa santé à jamais ou mourir.

  1. Le travail du cœur est perturbé, ce qui entraîne des crises d'arythmie potentiellement mortelles. Une carence en potassium et en magnésium entraîne des étourdissements, des évanouissements, une augmentation du rythme cardiaque.
  2. Immunité réduite. Une personne est constamment hantée par des rhumes compliqués, une stomatite.
  3. Dépression, trouble obsessionnel-compulsif survient. L'homme ne peut pas se concentrer.
  4. Le travail du système endocrinien est perturbé. Le métabolisme ralentit, l'infertilité se développe.
  5. La digestion fonctionne mal. Constipation, lourdeur dans l'estomac, crampes, nausées.
  6. La personne a une perte constante de force, de faibles performances, une mauvaise mémoire et des sautes d'humeur.
  7. Les os deviennent fins et fragiles. L'ostéoporose et le risque de fractures apparaissent.

Stades de l'anorexie mentale

Le trouble se développe progressivement, en plusieurs étapes. Les médecins distinguent quatre stades de l'anorexie mentale. Chacun est caractérisé par ses propres changements dans le corps, le comportement et les signes extérieurs. Plus vous commencez le traitement tôt, plus vous avez de chances de sortir de cette maladie sans complications graves..

Le stade initial de l'anorexie mentale

La phase initiale dure de deux à quatre ans. À ce moment, des pensées sur leur propre infériorité due à un excès de poids surgissent..

Une personne est sûre: pour être heureuse, elle a besoin de perdre du poids. Il devient irritable, déprimé, passe beaucoup de temps devant le miroir. Les habitudes alimentaires commencent à changer - une personne recherche son régime alimentaire idéal, se restreignant sévèrement. Au fil du temps, il arrive à la conclusion que la manière la plus correcte est le jeûne..

Stade anorectique

Cette étape peut être longue - jusqu'à deux ans. Un jeûne long conduit au stade anorectique. De nouveaux signes apparaissent:

  • Le poids est réduit de 20 à 30%.
  • Au lieu de sonner l'alarme, une personne éprouve de la fierté et de l'euphorie..
  • Le régime se resserre: après avoir abandonné les protéines et les glucides, une personne passe aux produits laitiers et végétaux.
  • Le patient se convainc lui-même et les autres du manque d'appétit.
  • S'exerce avec une activité physique.
  • Le corps est déshydraté, donc la pression artérielle et la fréquence cardiaque diminuent.
  • La peau devient sèche et plus fine.
  • Les cheveux tombent.
  • L'homme a froid tout le temps.
  • Le travail des glandes surrénales est perturbé.
  • Les hommes s'arrêtent chez les femmes, la libido chez les hommes.

Stade cachectique de l'anorexie

Cette étape commence un an et demi à deux ans après la phase anorectique. Des processus irréversibles se produisent dans le corps - une dystrophie de tous les organes se produit.

À ce moment-là, la personne a déjà perdu au moins 50% du poids. Il commence à avoir un œdème sans protéines - une condition où le corps reçoit moins de protéines et les prend dans le sang. Les systèmes circulatoire et lymphatique commencent à mal fonctionner et l'excrétion de liquide des cellules diminue.

Tous les systèmes organiques fonctionnent mal, l'équilibre hydro-électrolytique est perturbé, une carence en potassium se produit et le cœur s'arrête.

Étape de réduction

Le stade de réduction ou récidive est une rechute. Le cours du traitement pour les patients souffrant d'anorexie vise à restaurer le poids. Mais parfois, cela conduit à nouveau à des idées folles. Le patient recommence à mourir de faim, s'épuise avec des exercices physiques.

L'étape de réduction est dangereuse car elle peut se manifester sur plusieurs années. Par conséquent, après le traitement, le patient doit toujours être sous la surveillance de médecins, de psychologues et de parents..

Comment aider un être cher souffrant d'anorexie

Dès que vous remarquez des signes d'anorexie mentale chez un être cher, sonnez l'alarme - emmenez-le immédiatement à l'hôpital. L'anorexie mentale étant un trouble psychologique, vous devez vous rendre dans une clinique psychiatrique, au service des névroses. N'oubliez pas que chaque jour compte pour ces patients. Chaque jour pourrait être le dernier.

Pour diagnostiquer un trouble de l'alimentation, les médecins font un examen complet. Il comprend:

  1. Sondage. On demande au patient ce qu'il mange, comment il se perçoit et des problèmes psychologiques cachés sont révélés..
  2. Analyses. Le sang du patient est prélevé pour le sucre et les hormones. Avec l'anorexie, les taux seront faibles.
  3. Radiographie. Aide à révéler l'amincissement des os et des articulations.
  4. Tomodensitométrie - pour exclure une tumeur au cerveau.
  5. Examen par un gynécologue - pour s'assurer que le cycle menstruel est perturbé en raison de l'anorexie.

Les patients anorexiques sont traités en permanence par une équipe de spécialistes: neuropathologiste, psychiatre, gastro-entérologue, psychologue clinicien. Dans le même temps, le patient suit une thérapie de groupe - il reçoit donc une rétroaction adéquate. Par exemple, on dit à une patiente qu'elle est belle, qu'elle n'a perdu que beaucoup de poids et qu'elle doit aller mieux..

Le traitement se compose de plusieurs étapes. Premièrement, le repos au lit est prescrit et un régime est prescrit. Les patients reçoivent des injections d'insuline pour créer l'appétit. Si une personne ne mange pas, une solution de glucose-insuline est injectée et gavée - par sonde. L'étape dure deux à trois semaines.

Une fois que le patient a pris deux à trois kilogrammes, un traitement spécifique commence. Le patient est autorisé à se lever et est progressivement transféré à un mode de vie et de nutrition normal. À ce stade, une psychothérapie comportementale et cognitive est effectuée. Le premier aide à prendre du poids, comprend un exercice modéré et une thérapie nutritionnelle. Le second aide le patient à changer la perception déformée de son corps..

Le traitement principal est complété par des médicaments pour réduire l'anxiété, arrêter la dépression, restaurer les hormones et soutenir un corps appauvri en vitamines et minéraux.

Après un traitement, une personne doit être constamment surveillée - pour surveiller son alimentation, montrez-la aux médecins. Le risque de récidive persiste pendant plusieurs années.

Résumer

L'anorexie mentale est une maladie dangereuse difficile à reconnaître au stade initial. Après tout, les personnes atteintes d'un trouble de l'alimentation cachent soigneusement la situation et ne la considèrent pas comme problématique. Si vous ignorez la maladie, cela entraînera des dommages à tous les organes et la mort..

Il est important d'être attentif à vos proches - conjoints, adolescents. Si vous remarquez des signes d'anorexie mentale, hospitalisez immédiatement le patient - cela lui sauvera la vie.

Après le traitement, ne relâchez pas le contrôle - assurez-vous que la personne mange vraiment bien et ne fait pas semblant. Restez en contact avec votre médecin et votre psychologue. Ce n'est qu'ainsi que vous sauverez votre santé et vos proches d'une terrible maladie..

Préparé par: Alexander Sergeev
Photo de couverture: Depositphotos

Anorexie

L'anorexie est un trouble mental assez courant caractérisé par un refus de manger et une perte de poids importante. Ce trouble est plus fréquent chez les filles qui induisent délibérément cette condition en elles-mêmes pour perdre du poids ou pour éviter une prise de poids excessive. Les causes de la maladie comprennent une perception déformée de la forme personnelle et physique et une inquiétude non étayée concernant la prise de poids. La prévalence générale de la maladie est la suivante: 80% des patients souffrant d'anorexie sont des filles de 12 à 24 ans, 20% sont des hommes et des femmes d'âge mûr.

L'anorexie et son histoire remontent à la Grèce antique. La traduction littérale signifie l'absence d'envie de manger. Souvent, les jeunes suivaient un régime pour atteindre une norme en chiffre. Le régime a donné le résultat souhaité et avec le temps une anorexie - un épuisement s'est produit.

Cette maladie est assez insidieuse, ne voulant pas abandonner une personne qui y est tombée. La demande de la société pour des corps émaciés a également provoqué l'anorexie chez les hommes. S'épuiser n'était plus si difficile. Internet regorge de régimes mortels.

Les victimes d'anorexie sont tiraillées entre les soins intensifs et un hôpital psychiatrique. Leur vie est dépourvue de toutes les couleurs et la perception douloureuse d'eux-mêmes alors que la graisse tue lentement, transformant les gens en peau et en os.

Causes de la maladie

Les causes de la maladie comprennent des aspects biologiques, sociaux et psychologiques. Le biologique est une prédisposition génétique, le psychologique est les conflits internes et l'influence de la famille, et le social est l'influence de l'environnement: imitation, attentes de la société.

L'anorexie apparaît pour la première fois à l'adolescence. Les facteurs de risque comprennent les facteurs génétiques, biologiques, familiaux, personnels, culturels, d'âge, anthropologiques.

Les facteurs génétiques signifient des relations génétiques liées à des facteurs neurochimiques spécifiques du comportement alimentaire, et l'un des gènes provoquants est le HTRA du récepteur de la sérotonine 5-HT2A. Un autre gène neurotrophique, le facteur cérébral (BDNF), est également impliqué dans l'apparition de l'anorexie. Souvent, la vulnérabilité génétique est associée à un type de personnalité spécifique, qui est associé à un trouble mental ou à des dysfonctionnements des systèmes de neurotransmetteurs. Par conséquent, une prédisposition génétique peut se manifester dans des conditions défavorables, notamment une mauvaise alimentation ou un stress émotionnel..

Les facteurs biologiques comprennent le surpoids et le début des premières règles. En outre, la cause du trouble peut être un dysfonctionnement des neurotransmetteurs qui régulent le comportement alimentaire, tels que la dopamine, la sérotonine, la noradrénaline. Des études ont clairement montré le dysfonctionnement de ces trois médiateurs chez des patients souffrant de troubles de l'alimentation. Les facteurs biologiques comprennent également les carences nutritionnelles. Par exemple, une carence en zinc provoque l'émaciation mais n'est pas la principale cause de maladie..

Les facteurs familiaux comprennent la survenue d'un trouble de l'alimentation chez les personnes qui ont une relation proche ou familiale avec une personne souffrant d'anorexie mentale, d'obésité ou de boulimie. Les facteurs familiaux comprennent le fait d'avoir un membre de la famille ainsi qu'un parent qui souffre de toxicomanie, de dépression, d'abus d'alcool.

Les personnels incluent des facteurs de risque psychologiques, ainsi qu'une tendance à un type de personnalité obsessionnelle. Les sentiments d'auto-infériorité, de faible estime de soi, d'insécurité et d'inadéquation aux exigences sont des facteurs de risque dans le développement de la maladie.

Les facteurs culturels incluent la vie dans un pays industrialisé où l'accent est mis sur la minceur comme principale caractéristique de la beauté féminine. De plus, les événements stressants (décès d'un être cher, violence physique ou sexuelle) peuvent contribuer au développement d'un comportement alimentaire.

La psychologie russe classe le facteur d'âge comme l'une des principales conditions qui déterminent la prédisposition à la maladie. Le groupe à risque comprend l'adolescence et l'adolescence.

Des facteurs anthropologiques sont associés à l'activité de recherche d'une personne et la principale motivation est une lutte active contre les obstacles. Souvent, les filles ont du mal avec leur propre appétit et tous ceux qui essaient de les forcer à manger normalement. L'anorexie agit comme un processus actif de dépassement quotidien, une sorte de comportement de recherche ou de lutte. Des combats désespérés et continus restaurent l'estime de soi du patient. Chaque pièce non défaite est une victoire, et plus elle est précieuse, plus elle est gagnée dans la lutte.

Symptômes de l'anorexie

Les signes d'anorexie comprennent: le sentiment d'un patient de sa propre plénitude, le déni du problème de l'anorexie, l'écrasement de la nourriture en plusieurs repas, manger debout, les troubles du sommeil, la peur de grossir, la dépression, la manifestation de la colère, le ressentiment, la passion pour les régimes et la cuisine, la collecte de recettes, la manifestation des capacités culinaires sans adhérence aux repas, aux changements dans la vie familiale et sociale, au refus de participer aux repas en commun, aux visites prolongées aux toilettes, aux sports fanatiques.

Les symptômes de l'anorexie comprennent une diminution de l'activité, la tristesse, l'irritabilité, alternant périodiquement avec l'euphorie..

Les signes de la maladie se manifestent par des peurs sociales et sont donc confirmés par l'incapacité de partager avec les autres leur attitude face à la nourriture..

Les troubles physiques comprennent les problèmes menstruels, les arythmies cardiaques, les spasmes musculaires, la faiblesse constante et l'algoménorrhée. Son estime de soi dépend du poids du patient et l'évaluation du poids est biaisée. Perdre du poids est perçu comme une réussite et gagner comme un manque de maîtrise de soi.

Cette attitude persiste jusqu'à la dernière étape. Le danger pour la santé est l'auto-prescription et l'utilisation de médicaments hormonaux. Ces cas ne répondent pas au traitement.

Stades de la maladie

L'anorexie comporte trois étapes: dysmorphomanique, anorectique, cachectique.

Le stade dysmorphomanique est caractérisé par la prédominance des pensées d'infériorité et d'infériorité, en raison de la complétude apparente. Caractérisé par la présence d'une humeur constamment déprimée, de l'anxiété, ainsi que d'un long séjour près du miroir. Les premières tentatives de se limiter en nourriture apparaissent, l'envie d'atteindre une silhouette par l'alimentation continue.

Le stade anorectique apparaît après un jeûne persistant. La perte de poids se produit de 20 à 30% du poids total. Le patient est caractérisé par une euphorie, un resserrement du régime alimentaire pour une perte de poids encore plus importante. Le patient se convainc avec persistance, ainsi que son entourage, qu'il n'a pas d'appétit et continue de l'épuiser encore plus avec un effort physique. La perception déformée du corps donne au patient un degré sous-estimé de perte de poids. Le volume de liquide circulant dans le corps du patient diminue constamment, ce qui provoque une hypotension, ainsi qu'une bradycardie. Cette condition est accompagnée de peau sèche, de frissons et d'alopécie. Le principal signe clinique est l'arrêt des règles chez la femme, la spermatogenèse chez l'homme et chez les deux sexes, une diminution de la libido. Elle se caractérise également par une fonction surrénalienne altérée et une diminution naturelle de l'appétit..

Le stade cachectique est marqué par une dégénérescence irréversible des organes internes, qui se produit dans environ 1,5 à 2 ans. À ce stade, le poids est réduit à 50% de l'original. Un œdème sans protéines se produit dans le corps, le niveau de potassium diminue fortement, l'équilibre eau-électrolyte est perturbé. Cette étape est souvent irréversible. De tels changements dystrophiques peuvent entraîner une suppression irréversible de toutes les fonctions, ainsi que la mort..

Combien de jeunes filles s'intéressent à la façon de tomber malades avec l'anorexie, qui ne comprennent pas la gravité de la maladie et ses conséquences.

Les patients anorexiques ont les conséquences suivantes: arythmie cardiaque, étourdissements, évanouissements, sensation de froid, pouls lent, chute de cheveux, sécheresse et pâleur de la peau; sur le visage, en arrière l'apparence de petits cheveux; la structure des ongles est perturbée, il y a des douleurs convulsives dans l'estomac, constipation, nausées, dyspepsie, maladies du système endocrinien, ralentissement du métabolisme, incapacité d'avoir des enfants, aménorrhée, ostéoporose, fractures des vertèbres, os, perte de masse cérébrale.

Il est facile de tomber malade d'anorexie, mais comment se débarrasser des conséquences mentales - telle est la question? Les conséquences mentales comprennent l'incapacité de se concentrer, les tendances suicidaires, la dépression, le trouble obsessionnel-compulsif.

Anorexie chez les enfants

Le refus de nourriture chez les enfants est un problème pour les mères. Ceci est principalement caractéristique de l'âge précoce, ainsi que préscolaire, en l'absence de maladie spécifique.

La maladie chez les enfants se traduit par un refus total de manger ou une légère diminution de l'appétit pour offrir de la nourriture au bébé.

L'anorexie chez les enfants est souvent de nature primaire et est causée par des troubles névrotiques. L'effet psychotraumatique qui provoque l'anorexie infantile est une mauvaise éducation du bébé, une attention insuffisante à son égard, ainsi qu'une surprotection. En outre, l'appétit du bébé est affecté négativement par une alimentation irrégulière et une consommation excessive de bonbons..

La maladie chez les enfants ne s'aggravera que si toute la famille se rassemble pendant la période d'alimentation du bébé et utilise toutes les méthodes d'encouragement pour que le repas se passe bien. Un effet temporaire de cela se produit, mais l'aversion de l'enfant pour la nourriture est cultivée. L'enfant, la quantité de nourriture proposée, mange avec beaucoup de difficulté, avale abondamment et le repas se termine par des nausées, des vomissements, de l'anxiété. Les parents ont souvent recours à des astuces pour nourrir leur bébé.

Les signes externes d'anorexie chez les enfants sont très similaires: au départ, le bébé mange son aliment préféré, tout en refusant les repas habituels pris, mange lentement, avale avec difficulté, voulant terminer rapidement la procédure désagréable. L'humeur de l'enfant est triste, têtue.

Ainsi, un réflexe négatif se développe progressivement pour manger de la nourriture, dans lequel la mention provoque des nausées, ainsi que l'envie de vomir. Cette condition dure des semaines, ainsi que des mois, tandis que l'enfant est capable de perdre du poids..

Il a été établi que ce trouble chez les enfants survient souvent dans des familles aisées n'ayant pas plus d'un enfant. La plupart des cas d'anorexie sont dus à la faute des parents eux-mêmes. Les conditions préalables surviennent à partir de la première année de vie pendant la période de passage à l'alimentation artificielle.

Le traitement de l'anorexie chez les enfants comprend le fait d'éviter le gavage, ainsi que diverses manœuvres pour manger plus. Si votre bébé est inquiet à la veille de l'allaitement, ne le traînez pas à table. Il est important de prendre la nourriture strictement en même temps, ainsi qu'à un certain endroit. Vous ne pouvez pas nourrir le bébé à d'autres moments. La violence doit être évitée, ainsi que diverses méthodes de distraction et de persuasion. Le traitement médicamenteux est indiqué pour les troubles névrotiques secondaires évidents ou le retard du développement psychomoteur.

De nombreux enfants à la puberté ont des complexes, des doutes, des tentatives infructueuses d'affirmation de soi. Au départ, l'anorexie de l'adolescent résulte d'un simple désir de changer pour le mieux. Il est important pour un adolescent d'aimer le sexe opposé, les parents et juste l'environnement.

La maladie chez les adolescents est souvent provoquée par les médias, qui promeuvent les normes d'un beau corps. Lorsque les premiers signes d'anorexie de l'adolescent apparaissent, vous devez demander d'urgence l'aide d'un médecin.

Anorexie chez les hommes

Récemment, ils ont commencé à parler d'anorexie masculine. Les hommes sont généralement catégoriques et n'admettent souvent pas leurs problèmes. Leur obsession pour leurs formes prend un caractère maniaque. Ils font de l'exercice plus fréquemment pour atteindre leur objectif; contrôler la quantité de calories consommées, refuser délibérément de manger, organiser des jours de faim et se peser constamment. L'âge d'incidence chez les hommes est également devenu plus jeune. Le personnel médical tire la sonnette d'alarme pour une diminution significative du muscle des étudiants.

L'anorexie chez l'homme est marquée par l'ajout de schizophrénie, de psychose, de névroses. Les sports épuisants peuvent également entraîner un épuisement sévère. Le secteur du mannequinat a également abordé l'anorexie masculine. Lors du traitement, il est important de retourner une attitude positive envers les aliments et leurs formes. Si vous rencontrez des difficultés d'auto-traitement, vous devez contacter un spécialiste.

Boulimie et anorexie - ces conditions font référence à une dépression nerveuse. Il semble aux patients qu'ils ont beaucoup mangé pendant le repas. Chaque acte de vidange de l'estomac s'accompagne d'un sentiment de culpabilité, ce qui contribue au développement de troubles psychosomatiques. Les proches doivent être attentifs aux malades, faire preuve de tolérance et aider à résoudre les problèmes psychologiques.

Boulimie et anorexie - ces deux conditions sont causées par le désir de garder le poids sous contrôle constant. Le patient provoque artificiellement des vomissements après chaque repas avec des moyens improvisés. Le désir de se débarrasser d'un estomac plein apparaît chez les patients souffrant d'anorexie immédiatement après avoir mangé..

Diagnostic de la maladie

La maladie est diagnostiquée avec les symptômes suivants:

- le poids corporel est maintenu en dessous de la valeur attendue à 15%;

- la perte de poids est causée par le patient consciemment, l'anorexique se limite à la prise de nourriture, car il lui semble qu'il est rassasié;

- le patient provoque des vomissements et vide ainsi l'estomac, prend une quantité importante de laxatifs; utilise des coupe-faim; est intensivement engagé dans des exercices de gymnastique;

- une perception déformée des formes corporelles personnelles prend une forme psychopathologique, spécifique, et la peur de l'obésité est présente comme une obsession ou une idée surévaluée, lorsque le patient considère que seul un faible poids est acceptable pour lui-même;

- trouble endocrinien, aménorrhée, perte de libido chez les hommes, augmentation des taux d'hormone de croissance, ainsi qu'une augmentation du cortisol, sécrétion anormale d'insuline;

- à la puberté, arrêt de croissance, retard dans le développement des glandes mammaires, aménorrhée primaire chez les filles, chez les garçons, préservation des organes génitaux juvéniles. Le diagnostic comprend un examen physique instrumental (gastroscopie, œsophagomanométrie, radiographie, ECG).

Sur la base des signes de la maladie, on distingue les types d'anorexie suivants: mentale, enfant primaire, médicamenteuse, nerveuse.

Traitement de l'anorexie

Le traitement du trouble vise à améliorer la condition physique grâce à une thérapie comportementale, cognitive et familiale. La pharmacothérapie agit comme un complément à d'autres méthodes psychothérapeutiques. Les méthodes de rééducation et les mesures visant à augmenter le poids corporel font partie intégrante du traitement de l'anorexie..

La psychothérapie comportementale se concentre sur la prise de poids. La psychothérapie cognitive corrige les formations cognitives déformées, donne à la personnalité sa propre valeur, supprime la perception d'être grosse. La thérapie cognitive produit une restructuration cognitive, dans laquelle les patients suppriment leurs pensées négatives spécifiques. La résolution de problèmes est le deuxième élément de la thérapie cognitive. Son but est d'identifier un problème spécifique ainsi que d'aider le patient anorexique à développer diverses solutions. Un élément essentiel de la thérapie cognitive comprend la surveillance en enregistrant la prise alimentaire quotidienne, les heures des repas.

La thérapie familiale a un effet sur les jeunes de moins de 18 ans. Son objectif est de corriger les violations concernant la famille. La pharmacothérapie est utilisée dans une mesure limitée et en cas de besoin aigu. La cyproheptadine est efficace pour favoriser la prise de poids en agissant comme un antidépresseur.

La chlorpromazine ou l'olanzapine réduit les comportements obsessionnels, agités ou compulsifs. La fluoxétine réduit l'incidence des troubles de l'alimentation. Les antipsychotiques atypiques réduisent efficacement l'anxiété et augmentent le poids.

La rééducation nutritionnelle comprend des soins émotionnels ainsi que des techniques comportementales de soutien et de psychothérapie qui impliquent une combinaison de stimuli renforçateurs. Il est important pendant cette période de respecter le repos au lit, d'effectuer des exercices physiques réalisables.

La thérapie nutritionnelle pour les patients souffrant d'anorexie est une partie très importante de la thérapie. Au départ, un apport calorique faible mais constant doit être fourni, qui augmente ensuite progressivement.

Le résultat de l'anorexie est différent. Tout dépend du traitement débuté en temps opportun et du stade de l'anorexie. Dans certains cas, l'anorexie a une évolution renouvelable (récurrente), parfois la mort survient en raison de modifications irréversibles des organes internes. Les statistiques ont des données selon lesquelles sans traitement, la mort survient de 5 à 10%. Depuis 2005, le public s'intéresse au problème de l'anorexie. Des appels ont commencé à être entendus pour interdire le tournage de modèles anorexiques et le 16 novembre a été déclaré journée internationale contre l'anorexie.

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence d'anorexie, assurez-vous de consulter votre médecin!

Qu'est-ce que l'anorexie. Les premiers signes de la maladie et le traitement

Pourquoi le trouble se développe-t-il?

  • névrosé;
  • neurodynamique;
  • neuropsychique.

Tous les types entraînent une perte incontrôlée de poids corporel, jusqu'à l'épuisement complet. Les formes diffèrent dans le mécanisme de leur développement.

Anorexie névrotique

Ceci est le résultat d'une surexcitation du cortex cérébral dans le contexte d'une exposition prolongée à des émotions négatives. Les hommes qui ont subi des chocs sévères et des maladies psychologiques graves sont plus sujets à cette forme..

Forme neuro-dynamique

Il se développe dans le contexte de forts stimuli physiques - douleur, spasmes. Avec cette influence, l'activité du centre responsable de l'appétit diminue. Plus fréquent chez les patients atteints de neuropathies sévères et de cancer.

Forme neuropsychique

Le type de maladie le plus courant. Elle survient chez les personnes souffrant de troubles mentaux (dépression, compulsions obsessionnelles, phobies). Parfois, il se développe avec une passion excessive pour les régimes. La peur de la prise de poids, l'obésité, la perte d'attractivité conduit au refus de manger.

L'anorexie mentale est caractéristique des jeunes en insécurité. Il est caractéristique que la maladie affecte différents segments de la population. Se produit plus souvent dans le contexte d'exigences accrues envers vous-même et votre apparence.

Quelles sont les autres causes de l'anorexie

La maladie peut être provoquée par certaines substances. L'effet anorexigène est caractéristique de certains antidépresseurs et tranquillisants. Moins fréquemment, les sédatifs provoquent un manque d'appétit. En outre, la pathologie se retrouve souvent chez les personnes qui abusent de cocktails à la caféine. L'apport régulier de fortes doses de caféine dans le corps provoque une diminution de l'appétit. Manifestations fréquentes d'anorexie chez les toxicomanes. L'amphétamine est considérée comme le principal provocateur de cette catégorie..

Beaucoup moins souvent, les conditions anorexiques accompagnent les maladies chroniques. Les facteurs de risque élevés sont:

  • troubles endocriniens (maladies de l'hypothalamus et de la glande thyroïde);
  • maladies du tube digestif (cholécystite, pancréatite, tendance à la constipation);
  • hyperthermie prolongée dans les maladies infectieuses;
  • la douleur chronique;
  • mauvaise santé dentaire.

Dans l'enfance, l'anorexie peut être causée par une insuffisance hypothalamique, la forme nucléaire de l'autisme précoce (syndrome de Kanner). Parfois, les parents provoquent la maladie en suralimentant l'enfant..

Les psychologues ne nient pas l'importance du facteur héréditaire. L'anorexie est plus fréquente chez les personnes atteintes de divers troubles de l'alimentation.

Comment suspecter une maladie: premiers symptômes

Les premiers symptômes du développement de l'anorexie se manifestent par un changement de comportement humain. Il montre soudain un intérêt accru pour les régimes, les techniques de perte de poids et de contrôle du poids, et le jeûne thérapeutique. Même avec un poids normal, le patient se considère en surpoids et peu attrayant. Dans ce cas, le patient est souvent déprimé en raison de son surpoids présumé..

Les patients au stade initial de l'anorexie portent des vêtements amples, cachant les «défauts» de la silhouette, et utilisent des produits cosmétiques à effet tenseur. Les femmes utilisent des sous-vêtements modelants. S'examinent souvent de manière critique devant un miroir.

La clé pour reconnaître les premiers signes d'anorexie est d'identifier les préjugés personnels.

Au milieu de la maladie

La phase active de l'anorexie s'accompagne d'une formation stable chez le patient d'un fort désir de perdre du poids. Il suit un régime ou plusieurs à la fois, sans annoncer son nouveau style de vie. Une personne se limite fortement à la nourriture, malgré la sensation de faim, calcule soigneusement les calories.

Le comportement devient dérangeant:

  • le patient parle peu;
  • cherche la solitude;
  • ressent souvent une gêne mentale après avoir mangé.

Prétend qu'il «s'est à nouveau gavé» malgré les petites portions. Évite les événements qui servent de la nourriture ou qui impliquent des repas d'entreprise. Peut souffrir d'insomnie, d'humeur apathique, de dépression.

En parallèle, le patient augmente son activité physique. Reste longtemps dans la salle de sport ou s'entraîne à la maison jusqu'à une fatigue intense. À ce stade du développement de la maladie, des symptômes physiques apparaissent - une perte rapide de poids corporel. La perte de poids peut aller jusqu'à 30%, mais le patient se sent toujours malheureux et se considère gros.

Le refus de manger crée un manque de nutriments, une oppression du centre de la faim. Moins une personne mange, moins elle en veut. En tant que source d'énergie, le corps utilise non seulement les réserves de graisse, mais également les tissus musculaires..

Où va l'anorexie??

Refusant la nourriture pendant une longue période, le patient perd plus de 30% de son poids corporel initial. Le patient prend de la nourriture, puis provoque des vomissements. Face à une constipation sévère, commence à utiliser des laxatifs (souvent à fortes doses), fait des lavements nettoyants.

L'équilibre psychologique est perturbé:

  • le patient n'est pas satisfait de lui-même;
  • est constamment de mauvaise humeur;
  • montre de l'irritabilité;
  • larmoyant sans raison.

Parfois, des psychoses se développent sur fond d'épuisement. Dans le même temps, la personne n'est pas d'accord pour dire qu'elle est malade. Dans le contexte d'un long refus de manger, il y a des problèmes de santé évidents:

  • évanouissements fréquents;
  • vertiges;
  • la faiblesse;
  • dystrophie;
  • constipation;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • membres froids.

Le développement de l'anorexie entraîne des symptômes de cachexie (épuisement):

  • ralentissement de la fréquence cardiaque;
  • hypotension;
  • abaisser la température corporelle;
  • la croissance des poils vellus sur le corps et la chute des cheveux sur la tête;
  • sécheresse et gerçures de la peau.

Les femmes développent une anovulation, suivie d'une aménorrhée et d'une infertilité. Dans les cas avancés, il existe des troubles électrolytiques importants dans le corps, l'apparition de convulsions et le développement d'une insuffisance cardiaque..

L'anorexie est mortelle dans 20% des cas. La plupart des patients meurent d'un arrêt cardiaque en raison d'une carence en potassium aiguë.

La maladie mentale peut-elle être guérie??

L'anorexie est extrêmement difficile à traiter. Le résultat de la thérapie dépend du patient lui-même, mais les personnes anorexiques n'admettent pas obstinément qu'elles ont un trouble psychologique (comme les toxicomanes et les alcooliques). En conséquence, ils refusent de suivre un traitement.

À ce stade, vous aurez besoin de l'aide d'un psychothérapeute qui pourra convaincre le patient qu'il est malade et a besoin d'aide, que sa vie en dépend. Un point important est de travailler avec l'environnement du patient. Les proches doivent être conscients de la gravité de la situation et du degré de risque pour la vie du patient, l'aider à suivre les recommandations. Les proches doivent contrôler le processus de traitement.

Traitement principal

Le traitement principal de l'anorexie est la psychothérapie. Le patient aura besoin d'un cours de consultations avec un psychologue, dont la durée dépend de la gravité de la maladie au moment du diagnostic. De 3 mois à un an, le spécialiste travaille avec le patient:

  • identifie les états obsessionnels;
  • élimine l'obsession du patient pour la question de l'apparence et de la nourriture;
  • corrige les complexes;
  • motive le patient pour son développement personnel;
  • forme un sentiment de respect de soi;
  • apprend au patient à accepter le monde et lui-même en lui;
  • fournit un soutien psycho-émotionnel.

Avec l'anorexie chez les adolescents, la thérapie familiale donne de bons résultats, lorsque tous les membres de la famille se soumettent à des consultations avec un spécialiste, apprennent à interagir, à chercher du soutien et à se comprendre.

Traitement symptomatique

Ce type de thérapie est conçu pour arrêter le processus d'épuisement, pour fournir au corps la quantité nécessaire de nutriments, de vitamines et de minéraux. Avec un traitement symptomatique, le patient est prescrit:

  • régime réparateur (avec une prédominance d'aliments protéinés);
  • médicaments pour la correction des troubles endocrinologiques, troubles nerveux;
  • complexes multivitaminés.

Le traitement est impossible sans le bon soutien psychothérapeutique.

Traitement hospitalier

L'hôpital traite les formes d'anorexie avancées et sévères. Si le patient est admis dans un état semi-conscient ou inconscient, avec des signes d'épuisement et des symptômes d'insuffisance cardiaque, des solutions sont administrées en urgence pour corriger l'équilibre électrolytique et restaurer le cœur. Après la stabilisation de l'État, le processus de réhabilitation commence. Si le patient refuse de prendre des médicaments et de la nourriture, ils sont administrés sous forme d'infusions ou d'injections. Ainsi, le patient est soutenu jusqu'à ce qu'il commence à suivre consciemment les recommandations du médecin.

Pour motiver le patient au traitement, le médecin détermine le système de récompense pour lui (sous réserve de l'utilisation de la nourriture en temps opportun, de la prise de poids). Cela peut être de marcher dans la rue, de discuter avec des amis ou des parents..

Ces activités sont exercées strictement sur une base volontaire, après accord avec le patient, mais elles ne se révèlent pas toujours efficaces. Le rôle clé appartient au travail d'un psychologue. Le succès du traitement dépend du degré de troubles mentaux.

Moins de la moitié des patients avec un diagnostic officiellement établi sont complètement guéris de l'anorexie. Souvent, la thérapie conduit à une amélioration de l'état du patient, à la disparition du risque mortel. Après un certain temps, une rechute peut survenir. Après cela, le cours de rééducation recommence. Ces personnes ont besoin d'une attention constante de leur famille et de leur contrôle de l'état émotionnel de l'anorexique. La dépression ou l'apathie persistante peuvent indiquer une rechute de la maladie.

Qu'est-ce que l'anorexie, ses causes, ses symptômes et son traitement

Cet article traite de l'anorexie. Nous vous dirons de quel type de maladie il s'agit, ses causes, ses symptômes, ses stades et ses types. Vous découvrirez le traitement nécessaire et les conséquences de la maladie, ainsi que les commentaires des femmes sur leur expérience personnelle dans la gestion de ce trouble..

Qu'est-ce que l'anorexie

L'anorexie est une maladie caractérisée par un dysfonctionnement du centre alimentaire du cerveau et se manifeste sous la forme d'une perte d'appétit et d'un refus de manger. Elle repose sur un trouble neuropsychique, manifesté par la peur de l'obésité et une envie obsessionnelle de perdre du poids.

Les patients anorexiques utilisent une variété de méthodes de perte de poids, allant du régime, du jeûne, de l'exercice excessif aux lavements, au lavage gastrique et aux vomissements après chaque repas..

Avec cette pathologie, il y a une forte perte de poids corporel, des habitudes de sommeil perturbées, une dépression. Les patients se sentent coupables en mangeant et en jeûnant, alors qu'ils perdent la capacité d'évaluer correctement leur propre poids.

L'anorexie est une maladie dangereuse qui se termine souvent par la mort (jusqu'à 20 pour cent du nombre total de patients meurent). Plus de la moitié des décès surviennent à la suite d'un suicide, dans d'autres cas, la mort survient en raison d'une insuffisance cardiaque due à un épuisement général du corps.

Environ 15 pour cent des femmes qui aiment perdre du poids et suivre un régime amènent au développement de l'anorexie. La plupart de ces personnes sont des adolescentes et des jeunes filles qui admirent les mannequins et les représentants du show business. Le plus souvent, les filles âgées de 14 à 24 ans souffrent de la maladie. L'anorexie masculine est beaucoup moins courante.

L'anorexie et la boulimie sont des conditions courantes parmi les modèles, affectant jusqu'à 72 pour cent des travailleurs des pistes. Parmi les célébrités décédées de ces maux, il convient de noter le mannequin Anna Carolina Reston (décédée à 22 ans, d'une hauteur de 178 cm pesant 40 kg), Mayara Galvao Vieira (décédée à 14 ans, d'une hauteur de 170 cm pesant 38 kg) et Hila Elmaliah ( décédé à 34 ans, avec une hauteur de 167 cm pesait 27 kg).

L'anorexie peut survenir à la suite de la prise de certains médicaments, en particulier à des doses excessives. Le principal danger de la maladie réside dans le fait que les patients ne perçoivent pas la gravité de leur maladie et ne remarquent aucun problème de santé en eux-mêmes. Un traitement intempestif de la pathologie entraîne la mort.

La forme la plus courante de la maladie chez les filles et les femmes est l'anorexie mentale. Cela est dû à la peur de prendre du poids, au mécontentement de leur propre poids, à une faible estime de soi.

Refuser volontairement de la nourriture est un signe d'anorexie

Classification

L'anorexie est classée selon le mécanisme de formation:

  • névrotique - les émotions négatives activent une excitation excessive du cortex cérébral;
  • neurodynamique - des stimuli puissants, tels que la douleur, suppriment le centre nerveux du cortex cérébral, qui est responsable de l'appétit;
  • neuropsychique (cachexie nerveuse) - le refus de manger est dû à des troubles mentaux, par exemple, une dépression, un stress fréquent, la schizophrénie, un fort désir d'être mince.

En outre, la pathologie peut être causée par une insuffisance de l'hypothalamus chez les enfants, le syndrome de Kanner.

Types d'anorexie

Il existe plusieurs types de pathologie:

  • Anorexie primaire - manque d'appétit chez les enfants pour diverses raisons, perte de faim due à des troubles hormonaux, un cancer ou une maladie neurologique.
  • Anorexie mentale douloureuse - le patient a une faiblesse sévère, une perte de la capacité de ressentir la faim pendant qu'il est éveillé. Cette espèce se caractérise par une faim intense pendant le sommeil..
  • Anorexie médicinale - la perte d'appétit survient à la suite de la prise sciemment ou non de certains médicaments. Avec des médicaments délibérés, tous les efforts sont dirigés vers la perte de poids en raison de la capacité de ces médicaments à éliminer la sensation de faim. Dans ce cas, l'anorexie apparaît comme un effet secondaire lors de la prise de certains stimulants, antidépresseurs.
  • Anorexie mentale - survient à la suite d'une perte totale ou partielle de la faim, causée par un désir persistant de perdre du poids (généralement cette condition n'a pas de justification psychologique appropriée) avec une restriction excessive du patient par rapport à la prise alimentaire. Ce type de pathologie est lourd de complications diverses sous forme de troubles métaboliques, de cachexie, etc. Avec la cachexie, le patient n'est pas satisfait de son apparence, il n'a pas peur de sa propre apparence répulsive et la satisfaction ne se produit qu'avec une diminution du poids corporel.

Étapes

Les experts distinguent 4 stades de l'anorexie. Ci-dessous, nous examinerons de plus près chacun d'eux..

Stade dysmorphomaniaque

La durée de cette étape est de 2 à 4 ans. À ce moment, des idées surévaluées et délirantes concernant la perte de poids sont installées dans la tête du patient et entraînent des conséquences désastreuses pour le corps. Le patient n'aime pas sa propre apparence, tandis que les changements d'apparence sont associés à la période de la puberté.

L'opinion des autres sur un potentiel anorexique n'a pas d'importance, seuls le reflet dans le miroir et la perte de poids rapide, qui rend visibles les os du corps, sont importants. Dans le même temps, toute remarque imprudente peut provoquer une dépression nerveuse ou provoquer un désir encore plus grand de perdre du poids..

Stade anorectique

Le début d'une nouvelle étape chez un patient peut être déterminé par un désir actif d'éliminer les défauts d'apparence. Cela conduit à une perte de poids significative (jusqu'à 50%), à la formation d'anomalies somatohormonales, à l'arrêt ou à la réduction des menstruations.

Pour réduire le poids, diverses méthodes sont utilisées: entraînements épuisants, restrictions alimentaires, prise de laxatifs et de diurétiques, lavements, consommation élevée de café, vomissements délibérément induits après chaque repas.

Les troubles du comportement qui se sont manifestés au stade initial commencent à donner des résultats en termes physiologiques:

  • il existe des processus inflammatoires dans le tube digestif;
  • les organes gastro-intestinaux descendent;
  • il y a une constipation persistante;
  • il y a une douleur régulière dans l'estomac;
  • quelque temps après avoir mangé, il y a des crises d'étouffement, de tachycardie, d'hyperhidrose et de vertiges.

Il convient de noter que même une forte diminution de l'apport de nutriments au corps n'affecte pas les performances et l'activité physique du patient..

Le refus de manger entraîne de la fatigue et une détérioration de la santé

Stade cachectique

À ce stade, les troubles somatohormonaux prédominent:

  • la menstruation s'arrête complètement;
  • le tissu adipeux sous-cutané disparaît;
  • des changements dystrophiques dans la peau, le cœur et les muscles squelettiques se produisent;
  • le rythme cardiaque devient moins fréquent;
  • une hypotension artérielle est observée;
  • la température corporelle diminue;
  • la peau devient bleue et perd son élasticité en raison d'une diminution de la circulation sanguine périphérique;
  • les ongles deviennent cassants;
  • les cheveux et les dents tombent;
  • l'anémie se développe;
  • la sensation de froid devient constante.

Malgré la détérioration du bien-être, les patients continuent à se maintenir dans une phase d'épuisement extrême, refusant de manger normalement. Dans le même temps, les patients ne peuvent pas évaluer correctement leur santé et, dans la plupart des cas, sont toujours mécontents de leur apparence..

La mobilité est perdue et la plupart du temps, une personne doit passer au lit. En raison d'une violation de l'équilibre eau-électrolyte, des convulsions sont probables. Cette condition menace la vie du patient, il est donc nécessaire de procéder à un traitement hospitalier, même si le patient résiste.

Étape de réduction

La dernière étape de l'anorexie est la réduction, qui est le retour de la maladie après le traitement. Après le traitement, une prise de poids est observée, ce qui provoque une nouvelle poussée de pensées délirantes chez le patient par rapport à son apparence.

Le patient revient aux anciennes méthodes de perte de poids (lavements, vomissements, médicaments, etc.). C'est pour cette raison que le patient doit être constamment sous la surveillance d'un spécialiste. La probabilité de rechute persiste pendant 2-3 ans.

Poids avec anorexie

Un signe fiable de pathologie est un poids inférieur d'au moins 15% à la normale. Pour une évaluation précise, les experts utilisent l'indice de masse corporelle (IMC), qui est calculé comme suit:

I = m / h2

  • m - poids en kg;
  • h - hauteur en mètre carré.

Pour calculer votre propre IMC, divisez votre poids par votre mètre carré de taille. Puis comparez avec les indicateurs indiqués dans le tableau ci-dessous.

Tableau de calcul de l'IMC

Les raisons

La présence de diverses affections chroniques des organes et des systèmes peut provoquer le développement de l'anorexie. Parmi les pathologies figurent:

  • perturbations dans le travail du système endocrinien;
  • maladies du système digestif;
  • oncologie;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • diverses douleurs chroniques;
  • hyperthermie prolongée;
  • maladies dentaires.

L'anorexie mentale peut être associée à des médicaments agissant sur le système nerveux central, des antidépresseurs ou des tranquillisants, une consommation excessive de caféine, de sédatifs ou de médicaments.

Chez les enfants, la pathologie peut être causée par une violation des règles d'alimentation, une suralimentation.

Symptômes

Les principaux symptômes de la pathologie sont:

  • poids corporel trop faible, qui diminue encore plus avec le temps;
  • réticence à prendre du poids et à prendre du poids;
  • confiance totale que le poids actuel est normal;
  • peur de la nourriture, restriction régulière de la consommation alimentaire et refus de celle-ci sous divers prétextes;
  • peur de prendre du poids, atteignant une phobie;
  • sensation d'inconfort après avoir mangé;
  • faiblesse sévère, fatigabilité rapide;
  • se sentir sans valeur.

Photos de patients anorexiques

Diagnostique

L'anorexie est diagnostiquée sur la base des symptômes généraux, sur la base des critères suivants:

  • absence de maladie organique, qui agit comme la principale cause de perte de poids;
  • la présence de plusieurs manifestations d'une telle liste: lanugo, aménorrhée, bradycardie, vomissements, boulimie;
  • divers changements dans le corps qui accompagnent la maladie, avant l'âge de 25 ans;
  • la perte de poids corporel totale dépasse 25% des valeurs normales;
  • la présence ou l'absence de troubles mentaux qui accompagnent la maladie;
  • évaluation inadéquate de sa propre apparence et de son poids.

Traitement

Avec le traitement de l'anorexie au stade initial, une guérison rapide est possible, souvent à un niveau spontané. Mais de nombreux patients n'admettent pas leur maladie pendant longtemps, car la poursuite du traitement devient difficile.

Les formes sévères de la maladie nécessitent une thérapie complexe, qui se conclut par un traitement hospitalier, la prise de médicaments et une psychothérapie, y compris pour les proches du patient. En outre, une étape importante du traitement est la restauration d'un régime alimentaire normal avec une augmentation progressive de la teneur en calories des repas..

Aux stades initiaux du traitement, l'état somatique des patients est amélioré, ce qui entraîne l'arrêt du processus de perte de poids, la menace de mort disparaît et le patient est retiré de la cachexie. Au stade 2, des médicaments et une psychothérapie sont prescrits afin que le patient soit distrait de son apparence et augmente son estime de soi.

Souvent, après le traitement, une rechute de la maladie est observée, à la suite de laquelle plusieurs traitements doivent être effectués à la fois. Parfois, un effet secondaire du traitement est le surpoids, l'obésité.

Les médecins suivants traitent l'anorexie:

  • psychologue (psychothérapeute);
  • neurologue;
  • oncologiste;
  • endocrinologue;
  • gastro-entérologue.

Effets

La maladie a un certain nombre de conséquences négatives si le traitement nécessaire est ignoré. La pire chose qui puisse arriver est la mort du patient. Dans tous les autres cas, il y a une détérioration de l'apparence, du bien-être général, des problèmes de conception.

Commentaires

Vous trouverez ci-dessous les critiques des femmes sur l'anorexie. Nous vous suggérons de vous familiariser avec eux afin de comprendre à quel point cette maladie est dangereuse, et vous ne devriez pas obtenir une réduction des centimètres dans tout le corps de cette manière..

Je n'ai jamais aimé ma propre apparence. J'ai commencé à perdre du poids à partir de 14 ans, au début je me limitais à la nutrition, puis j'ai commencé à faire du sport. Avec une hauteur de 165 cm, je pesais 47 kg, cela ne me suffisait pas. Depuis un an, j'ai perdu 7 kg. Merci beaucoup à mes parents, qui ont rapidement sonné l'alarme et m'ont envoyé me faire soigner. Grâce à eux, je suis maintenant en vie. Je ne recommande à personne de s'épuiser de faim pour devenir mince. Croyez-moi ça ne vaut pas le coup.

Miroslava, 18 ans

L'anorexie est une maladie dangereuse qui ruine la vie de nombreuses personnes. Pour être honnête, je perdais moi-même du poids il y a 2 ans, je voulais ressembler à un mannequin. Mais avec la perte de poids, la force a disparu, il était difficile pour moi de bouger et de parler. J'ai moi-même demandé à mes parents de m'envoyer me soigner. C'est probablement pour cela que je suis en vie, contrairement à mon ami, qui ne voulait pas être traité..

L'anorexie est une maladie terrible qui ruine la vie de nombreuses jeunes filles. Nous vous recommandons de ne pas essayer d'obtenir un corps parfait avec cette méthode minceur. Faites du sport, mangez sainement et regardez bien!