Exemples d'altruisme

Le concept d'altruisme définit un principe moral spécial qui oblige les gens à aider les autres de manière désintéressée, sacrifiant souvent leurs propres intérêts, désirs et besoins. Auguste Comte, le philosophe français qui a formé cette définition, considérait la devise principale de l'altruiste comme l'expression «vivre pour les autres»..

Problème d'altruisme

Vous pouvez souvent entendre l'opposition de l'altruisme comme le plus haut degré de rejet de ses propres intérêts, et l'égoïsme, comme le plus haut degré de concentration sur soi-même. Cependant, en fait, je confond souvent ces deux concepts, en remplaçant l'un par l'autre, car un altruiste croit qu'il effectue des actions guidées uniquement par le désir d'aider les autres, mais en fait, il peut poursuivre un gain personnel, ce qui en soi contredit le concept d'altruisme..

L'égoïsme et l'altruisme en psychologie sont souvent complétés par un autre concept - l'égoïsme. Un égoïsme sain est la satisfaction de ses propres intérêts non au détriment des autres, ce qui est considéré comme la position la plus logique, la plus correcte et la plus saine, tandis que l'égoïsme est critiqué pour ignorer les normes sociales pour plaire à ses propres intérêts..

Cependant, il y a aussi pas mal de problèmes d'altruisme, car les personnes aux besoins moraux non satisfaits deviennent altruistes. Il peut y en avoir beaucoup, mais l'un des plus importants est le besoin d'être nécessaire à quelqu'un, ce qui est réalisé de cette manière.

D'autre part, l'altruisme aide les autres, en partant des motivations et des intérêts spirituels de l'individu, c'est-à-dire une pratique constructive qui permet à une personne d'atteindre la satisfaction de ses propres besoins en aidant les autres..

Exemples d'altruisme

Vous pouvez regarder ce phénomène de points de vue complètement différents, et il est plus facile de le faire en considérant des exemples d'altruisme.

  1. Une femme prend soin de son mari et de ses enfants, aide ses voisins, fait des dons aux pauvres, mais en même temps ne trouve pas de temps pour elle-même, ses intérêts, ses loisirs et son apparence.
  2. La femme d'un alcoolique ivre qui tolère un mari ivre, cherche à l'aider d'une manière ou d'une autre, ou, s'étant résignée, s'occupe simplement de lui, s'oubliant d'elle-même.

Dans ces deux exemples, un comportement altruiste est associé à la réalisation du besoin de besoin, ce qu'une personne ne se reconnaît généralement pas. Cependant, il existe d'autres exemples où, quoi qu'on en dise, il n'y a aucun avantage pour la personne elle-même. Par exemple, un soldat couvrant une mine avec son corps pour que ses camarades puissent passer. En conséquence, le héros meurt, ayant accompli un exploit et aidant sa patrie à gagner - et c'est un véritable altruisme, dans lequel il n'y a pas une fraction de son bénéfice.

Bonjour =) Veuillez me dire des exemples d'altruisme et d'égoïsme dans les œuvres de la littérature russe) merci d'avance)

Quand l'altruisme s'avère être de l'égoïsme

Très souvent, nous et les gens autour de nous commettons des actes sans penser du tout à ce qui se cache derrière eux, pourquoi et pourquoi ils sont faits, quelle est leur véritable essence. La gentillesse, les bonnes actions et l'aide à une autre personne ne sont pas toujours absolument désintéressées. Parfois, le comportement du «bon Samaritain» peut cacher des motifs complètement différents: l'auto-satisfaction de ses propres besoins et intérêts émotionnels. Bien sûr, une personne qui fait le bien le fait presque toujours d'un cœur pur, et même s'il y a des arrière-pensées complètement différentes derrière cela, la personne elle-même les ignore complètement et ne pense même pas aux origines réelles de ses actions..

Le concept d'altruisme en psychologie est défini comme suit. L'altruisme est compris comme un comportement visant le bénéfice d'une autre personne, non associé à des récompenses externes. En un mot, cela ressemble à ceci: désintéressé - c'est-à-dire «gratuit».

En éthique, l'altruisme est présenté comme l'opposé de l'égoïsme. L'égoïsme est compris comme une position dans la vie, selon laquelle la satisfaction de l'intérêt personnel est considérée comme le plus grand bien. L'égoïsme est opposé à l'altruisme, une telle position ou principe moral, selon lequel chaque personne doit effectuer des actions désintéressées visant le bénéfice d'une autre personne (par exemple, son voisin).

Comme on peut le voir d'après ce qui précède, les concepts d'altruisme et d'égoïsme sont opposés l'un à l'autre et s'excluent mutuellement. Cependant, il s'avère parfois qu'il existe une relation étroite entre les motifs égoïstes et altruistes..

Du point de vue de certains psychanalystes, l'altruisme ne peut servir que de façade externe du comportement humain, derrière laquelle l'égoïsme ou l'agression et la colère peuvent se cacher. Ainsi, l'altruisme est vu comme un dérivé de la motivation égoïste de base.

On peut également trouver quelque chose de similaire dans les œuvres de F. Nietzsche. Pour lui, les vertus sont un écran de prudence, de loyauté et de conformité. Avec l'aide du commandement de l'amour, croyait-il, les gens essaient de cacher leur envie, mais en même temps asservissent les autres. L'égoïsme, l'indulgence envers ses propres faiblesses se voit facilement dans l'imaginaire «amour du prochain».

Ainsi, dans certains cas, le comportement altruiste peut ne pas être vrai dans son origine la plus profonde, mais agir comme une défense psychologique dans les conflits inconscients. Dans de tels cas, l'altruisme est le résultat de l'action des mécanismes dits de défense..

En psychanalyse, les mécanismes de défense sont compris comme les actions inconscientes d'une personne visant à se protéger contre les impulsions avec lesquelles elle est attaquée de la réalité qui l'entoure et de son propre monde intérieur. De telles impulsions, par exemple, peuvent être de l'envie, des inhibitions morales internes, des besoins non satisfaits, des fantasmes et des rêves, etc..

Tous les mécanismes de défense ont des caractéristiques communes: ils agissent à un niveau inconscient et sont donc un moyen de se tromper, et ils déforment, nient ou falsifient également la perception de la réalité afin de rendre l'anxiété moins menaçante pour une personne. Les mécanismes de défense imposent des restrictions à notre moi, nécessitent des coûts énergétiques importants pour les maintenir et s'avèrent être un lourd fardeau pour la psyché. Une fois rendus service au moi, ils ne disparaissent pas, mais deviennent des modes de réaction constants inhérents au caractère d'une personne et répétés tout au long de la vie.

C'est ainsi que ces mécanismes de défense se manifestent dans notre comportement quotidien..

La rationalisation est une explication logique par une personne de ses propres pensées et actions, ce qui lui permet de justifier et de cacher ses véritables motivations. En même temps, une personne croit elle-même à ces explications, créant ainsi artificiellement une harmonie intérieure..

Examen de rédaction

Site de l'auteur de Melnikova Vera Alexandrovna

  • domicile
  • EXAMENS - 2020
  • langue russe
  • Études sociales
  • Contacts

Tous les matériaux sont protégés par copyright. La publication sur d'autres sites est INTERDITE.

OGE. Langue russe. Matériel pour la tâche 15.3. ALTRUISME

Seuls les matériaux sous copyright! En utilisant du matériel sur d'autres sites, vous devez créer un lien vers le site de l'auteur!

Altruisme
Introduction

L'altruisme est un trait du caractère d'une personne, exprimé dans une volonté d'aider les gens, de prendre soin d'eux avec désintéressement, de mettre au premier plan les intérêts des gens, des gens, du pays, et non les leurs. C'est la capacité de se sacrifier, quand une personne est prête à donner sa vie pour le salut des autres. L'altruisme est basé sur un grand amour pour les gens.

  1. II. Arguments

Argument numéro 1 AM Gorky "Vieille femme Izergil"

Dans l'histoire de A.M. Gorky "The Old Woman Izergil", il y a une légende à propos de Danko, à propos d'un homme qui, conduisant les gens hors d'une forêt dense, réalisant qu'il est presque impossible de sortir, décide d'arracher le cœur de sa poitrine et d'éclairer le chemin pour les gens. Danko est mort, mais a conduit les gens qui lui faisaient confiance hors du fourré impénétrable et de l'obscurité. Il a sacrifié sa vie pour sauver les autres. Danko est un symbole du sacrifice de soi, de l'amour désintéressé pour l'amour des gens, de l'altruisme.

Argument n ° 2

Dr Lisa. Si simplement et avec amour, on a appelé le médecin Elizaveta Petrovna Glinka, une personnalité publique, militante des droits de l'homme, directrice de l'organisation publique internationale «Fair Help». Combien de personnes, tout d'abord, d'enfants ont été sauvés grâce à sa participation! Combien d'amour elle leur a donné, s'envolant pour la Syrie assiégée par des terroristes, risquant sa vie à chaque fois. Mais elle a volé - transporté des médicaments, de l'aide humanitaire, a volé pour sauver. Et le prochain vol (25 décembre 2016) est devenu fatal pour elle - l'avion s'est écrasé près de Sotchi. Le Dr Lisa est décédé et 91 autres. La vie du Dr Lisa est un exemple de véritable altruisme, de dévouement total pour aider et sauver les gens.

Argument n ° 3

Un médecin est l'une des professions les plus nécessaires et les plus humaines au monde. Les médecins sauvent la vie des gens chaque jour, et ce qui pourrait être plus important sur cette terre si ce n'est la vie d'une personne. May maman est cardiologue. Elle aide les gens tous les jours, les guérit et sauve littéralement quelqu'un. Plusieurs fois par jour, des personnes au bord de la vie ou de la mort sont conduites à leur hôpital. Il faut faire preuve de cohérence, de clarté, appliquer toutes ses compétences afin de sauver une personne en quelques minutes. Combien de mots reconnaissants elle entend de ses anciens patients, avec quelle fierté elle nous raconte comment son prochain ancien patient est sorti! Je crois que les médecins sont de vrais altruistes, donnant force, connaissance, âme aux gens. Je veux aussi être médecin, donc, comme ma mère, aider les gens.

III.Conclusion

Vivre pour les gens, les aimer, ne pas être indifférents, leur donner une partie de votre chaleur, de votre âme, ne pas passer par le malheur de quelqu'un d'autre - voilà ce que signifie être altruiste. Ce sont ces gens qui sauvent, aident, viennent à la rescousse, vous pouvez compter sur eux. Tout le monde devrait s'efforcer de devenir comme eux.

Synonymes du mot «altruisme»:

  • philanthropie
  • dévouement
  • désintéressement

Préparé par: Melnikova Vera Aleksandrovna

Exemples d'altruisme de la littérature. L'altruisme est l'antipode de l'égoïsme

L'altruisme est le désir d'aider d'autres personnes sans penser à votre propre bénéfice, parfois au détriment de vos propres intérêts. Ce terme peut être appelé un désir de prendre soin des autres sans attendre de gratitude réciproque..

Un altruiste peut être appelé une personne qui pense d'abord aux autres et est toujours prête à aider..

L'altruisme peut être imaginaire et vrai. Derrière l'altruisme imaginaire se cache le désir de gratitude ou d'élever son propre statut, lorsqu'une personne aide une autre pour être connue comme gentille et sympathique, s'élève aux yeux des autres.

Un véritable altruiste est prêt à aider non seulement les parents et les amis, mais aussi les étrangers. Et surtout, une telle personne ne recherche pas de gratitude en retour ou de louange. Il ne se fixe pas pour objectif de rendre une autre personne dépendante de lui-même avec son aide. Un altruiste ne manipule pas les autres en leur fournissant des services, en leur montrant une apparence attentionnée.

Théories de l'altruisme

La nature de l'altruisme et les motifs du comportement des altruistes sont activement étudiés par les sociologues et les psychologues..

En sociologie

En sociologie, il existe trois théories principales sur la nature de l'altruisme:

  • théorie de l'échange social,
  • théorie des normes sociales,
  • théorie évolutionniste.

Ce sont des théories complémentaires et aucune d'elles ne donne une réponse complète à la question de savoir pourquoi les gens sont prêts à aider les autres de manière désintéressée..

La théorie de l'échange social est basée sur le concept d'égoïsme profond (latent). Ses partisans croient qu'inconsciemment, une personne calcule toujours son propre bénéfice en commettant un acte altruiste.

La théorie des normes sociales considère l'altruisme comme une responsabilité sociale. Autrement dit, un tel comportement fait partie du comportement naturel dans le cadre des normes sociales adoptées dans la société..

La théorie évolutionniste définit l'altruisme comme faisant partie du développement, comme une tentative de préserver le pool génétique. Dans cette théorie, l'altruisme peut être considéré comme le moteur de l'évolution..

Bien sûr, il est difficile de définir le concept d'altruisme basé uniquement sur la recherche sociale pour une compréhension complète de sa nature, il est nécessaire de se souvenir des traits de personnalité dits "spirituels".

En psychologie

D'un point de vue psychologique, un comportement altruiste peut être basé sur une réticence (incapacité) à voir la souffrance d'autrui. Cela peut être une sensation subconsciente..

Selon une autre théorie, l'altruisme peut être une conséquence de sentiments de culpabilité, aidant ceux qui en ont besoin, comme pour «expier les péchés».

Types d'altruisme

En psychologie, on distingue les types d'altruisme suivants:

  • moral,
  • parental,
  • social,
  • démonstratif,
  • sympathique,
  • rationnel.

Moral

La base de l'altruisme moral est constituée d'attitudes morales, de conscience et de besoins spirituels d'une personne. Les actions et les actions sont cohérentes avec les croyances personnelles, les idées de justice. Réalisant ses besoins spirituels en aidant les autres, une personne éprouve de la satisfaction, trouve l'harmonie avec elle-même et le monde. Il n'a pas de remords, car il reste honnête avec lui-même. Un exemple est l'altruisme normatif en tant que sorte de morale. Il est basé sur le désir de justice, le désir de défendre la vérité.

Parental

L'altruisme parental est compris comme une attitude sacrificielle envers un enfant, lorsque les adultes, sans penser aux avantages et ne considérant pas leurs actions comme une contribution à l'avenir, sont prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes. Il est important que ces parents agissent conformément aux intérêts personnels de l'enfant et ne réalisent pas leurs rêves ou ambitions non réalisés. L'altruisme parental est désintéressé, la mère ne dira jamais à l'enfant qu'elle a passé les meilleures années à l'élever et en retour n'a pas reçu de gratitude.

Social

L'altruisme social est une aide gratuite aux parents, aux amis, aux bonnes connaissances, aux collègues, c'est-à-dire aux personnes que l'on peut appeler le cercle intime. En partie, ce type d'altruisme est un mécanisme social, grâce auquel des relations plus confortables s'établissent dans le groupe. Mais l'aide fournie aux fins de manipulations ultérieures n'est pas de l'altruisme en tant que tel..

Démonstratif

Les normes sociales sont à la base d'un concept tel que l'altruisme démonstratif. Une personne fait une «bonne» action, mais au niveau subconscient, elle est guidée par les «règles de la décence». Par exemple, laissez la place aux personnes âgées ou à un petit enfant dans les transports en commun.

Sympathique

L'empathie est au cœur de l'altruisme compatissant. Une personne se met à la place d'une autre et «sentir» son problème aide à le résoudre. Ce sont toujours des actions visant un certain résultat. Le plus souvent, il se manifeste par rapport à des personnes proches et ce type peut être appelé une forme d'altruisme social.

Rationnel

L'altruisme rationnel est compris comme l'accomplissement d'actes nobles non au détriment de soi-même, lorsqu'une personne réfléchit aux conséquences de ses actes. Dans ce cas, un équilibre est maintenu entre les besoins de l'individu lui-même et les besoins des autres..

L'altruisme rationnel est basé sur la défense de ses propres limites et une part d'égoïsme sain, lorsqu'une personne ne permet pas à son environnement de «s'asseoir sur son cou», de se manipuler ou de s'utiliser. Souvent, les gens gentils et sympathiques ne peuvent pas dire non et au lieu de résoudre leurs problèmes, ils aident les autres.

L'altruisme raisonnable est la clé de relations saines entre des personnes dans lesquelles il n'y a pas de place pour l'exploitation.

Caractéristiques distinctives d'un altruiste

Selon les psychologues, les actions caractérisées par les caractéristiques suivantes peuvent être qualifiées d'altruistes:

  • Gratuité. En faisant tel ou tel acte, une personne ne recherche pas de gain personnel ou de gratitude;
  • Une responsabilité. L'altruiste comprend parfaitement les conséquences de ses actes et est prêt à en assumer la responsabilité;
  • Priorité. Les intérêts personnels disparaissent au second plan, les besoins des autres passent au premier plan;
  • Liberté de choix. Un altruiste est prêt à aider les autres de son plein gré, c'est son choix personnel;
  • Sacrifice. Une personne est prête à consacrer du temps personnel, de la force morale et physique ou des ressources matérielles afin de soutenir une autre;
  • La satisfaction. Refusant une partie des besoins personnels pour aider les autres, l'altruiste éprouve de la satisfaction, ne se considère pas exclu.



Souvent, les actions altruistes permettent d'atteindre plus facilement votre potentiel personnel. Aider ceux qui en ont besoin, une personne peut faire plus que pour elle-même, se sentir plus confiante, croire en sa force.

Selon les résultats de la recherche, les psychologues ont déterminé qu'en effectuant des actes altruistes, une personne se sent plus heureuse..

Quelles qualités personnelles caractérisent les altruistes??
Les psychologues distinguent les traits de caractère suivants des altruistes:

  • la gentillesse,
  • générosité,
  • pitié,
  • désintéressement,
  • le respect et l'amour des autres,
  • sacrifice,
  • la noblesse.

Le point commun de ces traits de personnalité est leur orientation «par rapport à soi-même». Les gens à qui ils sont plus disposés à donner qu'à prendre.

Altruisme et égoïsme

À première vue, l'altruisme et l'égoïsme semblent être des manifestations polaires des traits de personnalité. Il est généralement admis de considérer l'altruisme comme une vertu et l'égoïsme comme un comportement indigne. Le sacrifice de soi et l'aide désintéressée aux autres sont admirables, et le désir de réaliser un gain personnel, un mépris pour les intérêts des autres - condamnation et censure.

Mais si nous ne considérons pas les manifestations extrêmes de l'égoïsme, mais le soi-disant égoïsme rationnel, alors nous pouvons voir qu'il repose, ainsi que dans l'altruisme, sur les principes de la morale et de l'éthique. Prendre soin de soi et du désir d'atteindre l'objectif, sans faire de mal aux autres, sans trahir, ne peut pas être qualifié d'indigne.

En outre, l'altruisme rationnel, qui a été mentionné ci-dessus, est une manifestation non seulement de gentillesse, mais aussi d'un égoïsme sain..

Il y a une attitude négative envers les manifestations extrêmes d'égoïsme et d'altruisme dans la société. Les égoïstes sont considérés comme sans âme et calculateurs, fixés sur eux-mêmes, mais les altruistes qui ont oublié leurs propres besoins et abandonné leur propre vie pour le bien des autres sont considérés comme des fous et les traitent avec méfiance.

Chaque personne combine des traits égoïstes et de l'altruisme. Il est important de développer ce dernier, sans abandonner complètement ses propres intérêts et besoins..

Comment développer cette qualité en vous-même

Pour devenir plus gentil et plus réactif, vous pouvez aider, sans penser à la gratitude, sans chercher à élever votre statut social, à être connu comme une «bonne» personne.

Le volontariat est idéal pour développer des traits altruistes. Prendre soin de patients gravement malades dans des hospices ou des personnes âgées abandonnées, ou visiter des invités d'orphelinats, ou aider dans des refuges pour animaux, vous pouvez montrer vos meilleures qualités de gentillesse, de miséricorde, de générosité. Vous pouvez participer au travail des organisations de défense des droits humains, en aidant les personnes qui se trouvent dans des situations de vie difficiles, confrontées à l'injustice.

L'harmonie avec le monde et avec vous-même aidera à montrer des qualités altruistes. Cependant, prendre soin de ceux qui en ont besoin peut vous aider à retrouver la tranquillité d'esprit..

Avantages et inconvénients

Il est important de ne pas s'oublier avec tout, permettant aux autres de vous utiliser. La capacité de sacrifier ses propres intérêts pour aider quelqu'un en difficulté ou dans une situation difficile mérite sans aucun doute le respect.

L'altruisme est un phénomène socio-psychologique complexe et contradictoire. Ses manifestations sont spontanées, associées à des facteurs stressants et potentiellement mortels. Par conséquent, ce phénomène est observé par les psychologues, mais peu étudié expérimentalement..

Des exemples de comportement désintéressé suggèrent que les altruistes sont des individus hautement moraux. Naturel et ils ont changé les intérêts d'une autre personne ou société en une obligation morale de placer les intérêts d'une autre personne ou société au-dessus des leurs.

L'altruisme comme attitude morale

Altruisme - comportement moral, disposition d'un individu à agir dans l'intérêt d'une autre personne / personnes, négligeant ses besoins, ses désirs, sa vie et un ensemble d'orientations de valeurs intégrées dans la structure de la personnalité.

Des exemples d'altruisme sont connus comme des cas d'héroïsme. Des gens meurent en sauvant leurs enfants, leurs proches ou leur terre natale.

L'altruisme en tant qu'attitude socio-psychologique pour agir dans l'intérêt des autres se forme dans le processus d'éducation et de socialisation.

Dans l'enfance, l'égoïsme est développemental et naturel. Les enfants apprennent à partager des jouets, à donner le seul bonbon à un autre bébé, à «céder» de maman à papa, à d'autres enfants, etc..

Pour une personnalité mature et développée, l'altruisme est un besoin moral et une nécessité.

Le comportement altruiste implique les traits de personnalité et les qualités suivants:

  • pitié,
  • désintéressement,
  • abnégation,
  • la compassion,
  • sollicitude,
  • la convivialité,
  • empathie,
  • l'amour des gens.

Une personne cultivant ces qualités en elle-même,.

Types d'altruisme

L'attitude d'agir dans l'intérêt des autres se manifeste sous la forme de:

  1. Amour. Un tel amour est actif, sacrificiel, désintéressé et sans jugement. L'amour parental est le plus altruiste.
  2. La sympathie. Une personne, voyant les problèmes d'autrui, fait preuve d'empathie et améliore sa situation grâce à une aide bénévole ou caritative.
  3. Les normes sociales. Certains types d'aide et de soins sont acceptés dans la société ou dans un groupe distinct de personnes comme normes de comportement (déplacer la grand-mère de l'autre côté de la route, céder la place à une femme enceinte dans les transports, aider un collègue au travail).
  4. Mentorat. Une personne partage son expérience et ses connaissances de manière désintéressée, enseigne, éduque, accompagne.
  5. Héroïsme et sacrifice de soi.

Dans certains enseignements philosophiques, idéologies, visions du monde et religions du monde, l'altruisme est considéré comme un principe moral, un comportement approprié. En particulier, l'idée du sacrifice de soi pour le bien des autres est l'une des idées dominantes du christianisme. L'appel à aimer son prochain comme soi-même contient l'exigence de mettre l'amour des gens au-dessus de l'égoïsme (bien que l'amour pour soi-même ne soit pas du tout exclu).

Quel mécanisme fait qu'une personne supprime l'égoïsme, et parfois l'instinct le plus fort d'auto-préservation au nom de principes hautement moraux?

Pour répondre à cette question, vous devez comprendre le lien entre l'altruisme et l'égoïsme..

Altruisme et égoïsme

Le concept d '«altruisme» a été introduit par Auguste Comte comme l'antipode du concept d' «égoïsme». O. Comte a défini l'altruisme comme la capacité de résister à l'égoïsme.

L'égoïsme est une orientation de vie et une activité centrée sur la satisfaction des intérêts et des besoins personnels, même au détriment du bien-être des gens autour..

L'égoïsme est un dérivé de l'instinct d'auto-préservation, du besoin de survivre et de s'adapter. Sur le plan éthique, l'égoïsme est dû à la valeur de la vie. Ceux qui ne valorisent pas la vie ou qui n'ont pas peur de la perdre risquent et se négligent.

Dans sa manifestation normale et rationnelle, l'égoïsme est nécessaire pour se faire une idée de son propre «je», se développer, se fixer et se réaliser en tant que personne.

Le degré extrême de manifestation de l'égoïsme est perçu par les autres comme une fixation de la personnalité sur soi-même, l'aliénation, le cynisme, la cruauté. Les gens perçoivent l'altruisme extrêmement dangereux comme de l'insouciance, car une personne peut mourir en faisant une bonne action.

Certains chercheurs considèrent l'altruisme comme une variante de l'égoïsme, dans laquelle les bénéfices des activités sont cachés ou inconscients, mais toujours présents.

L'altruisme et l'égoïsme sont des phénomènes interdépendants.

Premièrement, il existe une relation entre le sentiment subjectif de bonheur et la propension à un comportement altruiste. Plus les gens ont tendance à agir dans l'intérêt des autres, à satisfaire les besoins des autres, plus ils sont souvent satisfaits d'eux-mêmes et de leur vie. Aider les autres, faire de bonnes actions, des actions désintéressées, la personne ressent une joie extraordinaire. Soit dit en passant, beaucoup de gens préfèrent faire des cadeaux plutôt que de les recevoir..

Deuxièmement, la relation entre la satisfaction de ses propres désirs et besoins sociaux et le bonheur personnel est également positive: plus une personne atteint d'objectifs personnels, plus elle devient heureuse (si elle réalise ce qu'elle voulait vraiment). Il apporte le bonheur à la satisfaction des besoins sociaux en amour, soins, reconnaissance, respect, appartenance, amitié, famille, réalisation de soi.

Une personne doit non seulement recevoir, mais aussi donner des avantages. Pour le bien-être psychologique d'une personne, d'autres personnes sont nécessaires.

En dehors de la société, une personne ne peut pas être heureuse. L'activité sociale et la vie n'auraient aucun sens sans la possibilité de la partager avec une autre personne.

L'altruisme est également caractéristique des animaux. La science moderne considère le comportement altruiste des animaux comme une nécessité pour assurer la survie de toute l'espèce. Peut-être que la capacité des gens à se sacrifier a la même raison. Un organisme vivant est capable de se sacrifier pour que la vie continue dans les générations futures.

L'égoïsme est l'amour pour soi-même, l'altruisme est l'amour pour une autre personne.

La capacité caractérise l'amour désintéressé, est la clé de relations heureuses à long terme et d'une vie continue..

L'altruisme est un principe de comportement selon lequel une personne fait de bonnes actions liées aux soins désintéressés et au bien-être des autres. Altruisme, le sens du mot et son principe fondamental sont définis comme «vivre pour les autres». Le terme d'altruisme a été introduit par Auguste Comte, le fondateur de la science sociologique. Par ce concept, il a personnellement compris les motivations désintéressées de l'individu, qui impliquent des actions qui ne procurent des avantages qu'aux autres..

O. Comte a avancé une opinion opposée à la définition de l'altruisme par les psychologues, qui, avec l'aide de leurs recherches, ont déterminé que l'altruisme à long terme crée plus d'avantages que d'efforts ont été consacrés à lui. Ils ont reconnu qu'il y a une mesure d'égoïsme dans chaque action altruiste..

Il est considéré comme le contraire de l'altruisme. L'égoïsme est une position dans la vie selon laquelle la satisfaction de son propre intérêt est perçue comme la plus haute réalisation. Certaines théories affirment que l'altruisme est une certaine forme d'égoïsme en psychologie. Une personne tire le plus grand plaisir de la réussite des autres, dans laquelle elle a pris une part directe. Après tout, dans l'enfance, tout le monde apprend que les bonnes actions rendent les gens importants dans la société..

Mais si nous considérons néanmoins l'altruisme, le sens du mot, qui se traduit par «autre», alors il est compris comme une aide à autrui, qui se manifeste par des actes de miséricorde, d'attention et d'abnégation pour le bien d'autrui. Il faut que l'égoïsme, à l'opposé de l'altruisme, soit présent dans une personne dans une moindre mesure et cède la place à la gentillesse et à la noblesse.

L'altruisme peut concerner une variété d'expériences sociales, telles que la sympathie, la miséricorde, l'empathie et la bonne volonté. Les actes altruistes qui dépassent les limites de la parenté, de l'amitié, du voisin ou de toute relation de connaissance sont appelés philanthropie. Les personnes qui se livrent à des activités altruistes en dehors des rencontres sont appelées philanthropes.

Les exemples d'altruisme varient selon le sexe. Les hommes sont sujets à des impulsions d'altruisme à court terme: tirer un homme qui se noie hors de l'eau; aider une personne dans une situation difficile. Les femmes sont prêtes pour des actions à plus long terme, elles peuvent oublier leur carrière pour élever des enfants. Des exemples d'altruisme sont affichés dans le bénévolat, l'aide aux personnes dans le besoin, le mentorat, la charité, l'altruisme, la philanthropie, les dons et plus encore..

L'altruisme qu'est-ce que c'est

Le comportement altruiste s'acquiert avec l'éducation et à la suite de l'auto-éducation individuelle.

L'altruisme est en psychologie un concept qui décrit l'activité d'une personne, centrée sur le souci des intérêts des autres. L'égoïsme, comme le contraire de l'altruisme, est interprété de différentes manières dans l'usage quotidien, cela confond le sens de ces deux concepts. Ainsi, l'altruisme est compris comme une qualité de caractère, une intention ou une caractéristique générale du comportement humain.

Un altruiste peut souhaiter se montrer préoccupé et échouer dans la mise en œuvre même du plan. Le comportement altruiste est parfois compris comme une manifestation d'un véritable souci du bien-être des autres plutôt que du sien. Parfois, c'est comme montrer la même attention à vos propres besoins et aux besoins des autres. S'il y en a beaucoup d'autres, alors cette interprétation n'aura pas de sens pratique, mais si elle se réfère à deux, alors elle peut devenir extrêmement importante.

Il y a une différence entre les altruistes, ils sont divisés en «universel» et «mutuel».

Les altruistes «mutuels» sont des gens qui acceptent de se sacrifier uniquement pour le bien de ceux dont ils attendent des actions similaires. "Universel" - considérez l'altruisme comme une loi éthique et suivez-la en faisant de bonnes actions avec de bonnes intentions pour tout le monde.

L'altruisme est de plusieurs types, qui peuvent être immédiatement interprétés comme des exemples d'altruisme. L'altruisme parental se traduit par une attitude d'abnégation désintéressée, lorsque les parents sont pleinement préparés à devoir donner des biens matériels et, en général, leur propre vie à l'enfant.

L'altruisme moral en psychologie est la réalisation de besoins moraux dans un souci de confort intérieur. Ce sont des personnes avec un sens aigu du devoir, qui apportent un soutien désintéressé et une satisfaction morale..

L'altruisme social ne s'applique qu'aux personnes du cercle le plus proche - amis, voisins, collègues. Ces altruistes fournissent des services gratuits à ces personnes, ce qui les rend plus efficaces. Par conséquent, ils sont souvent manipulés..

Altruisme compatissant - les gens font l'expérience, comprennent les besoins d'autrui, expérimentent sincèrement et peuvent l'aider.

Le type démonstratif de comportement altruiste se manifeste dans un comportement qui se prête au contrôle de normes de comportement généralement acceptées. Ces altruistes sont guidés par la règle du «il devrait en être ainsi». Ils montrent leur altruisme dans des actions sacrificielles gratuites, utilisant leur temps personnel et leurs propres moyens (spirituels, intellectuels et matériels).

L'altruisme en psychologie est un style de comportement et une qualité du caractère d'un individu. Un altruiste est une personne responsable, il est capable d'assumer individuellement la responsabilité des actions. Il place les intérêts des autres avant les siens. L'altruiste a toujours la liberté de choisir, parce que toutes les actions altruistes ne sont accomplies par lui que de sa propre volonté. L'altruiste reste également satisfait et sans préjugés, même lorsqu'il compromet ses intérêts personnels.

Les origines du comportement altruiste sont présentées dans trois théories principales. La théorie évolutionniste explique l'altruisme à travers la définition: la préservation du genre est la force de développement motrice de l'évolution. Chaque individu a un programme biologique, selon lequel il est enclin à faire de bonnes actions qui ne lui profitent pas personnellement, mais il comprend lui-même qu'il fait tout cela pour le bien commun, en préservant le génotype.

Selon la théorie de l'échange social, dans une variété de situations sociales, un compte subconscient des valeurs fondamentales de la dynamique sociale - information, services mutuels, statut, émotions, sentiments. Face à un choix - pour aider une personne ou pour passer, l'individu calcule d'abord instinctivement les conséquences possibles de sa décision, il met en corrélation les forces dépensées et le bénéfice personnel reçu. Cette théorie démontre ici que l'altruisme est une manifestation profonde de l'égoïsme..

Selon la théorie des normes sociales, les lois de la société affirment que la fourniture d'une assistance gratuite est une nécessité naturelle d'une personne. Cette théorie est basée sur les principes de l'entraide entre égaux et sur la responsabilité sociale, en aidant les personnes qui n'ont pas la possibilité de rendre la pareille, c'est-à-dire les petits enfants, les malades, les personnes âgées ou les pauvres. Les normes sociales sont considérées comme la motivation des actions altruistes..

Chaque théorie analyse l'altruisme de plusieurs manières, ne fournit pas une explication unique et complète de son origine. Probablement, cette qualité devrait être considérée sur le plan spirituel, puisque les théories décrites ci-dessus de nature sociologique et limitent l'étude de l'altruisme comme une qualité personnelle et identifient ce qui pousse une personne à agir de manière désintéressée..

Si une situation se produit où d'autres assistent à un acte, alors l'individu qui le commet sera plus prêt pour une action altruiste que dans une situation où personne ne le regarde. Cela se produit par le désir d'une personne de bien paraître devant les autres. Surtout si les observateurs sont des personnes significatives dont il prend la disposition comme très précieuse ou que ces personnes valorisent également les actions altruistes, une personne tentera de donner à son action encore plus de noblesse et de démontrer son désintéressement, sans espérer être récompensée..

Si une situation survient dans laquelle le danger est probable que le refus d'aider une personne spécifique signifie que l'individu devra en assumer personnellement la responsabilité, conformément à la loi, par exemple, alors il sera bien sûr plus enclin à agir de manière altruiste, même s'il ne le veut pas personnellement. faire.

Les enfants montrent généralement un comportement altruiste en imitant des adultes ou d'autres enfants. Cela se fait avant qu'ils ne comprennent la nécessité d'un tel comportement, même si les autres agissent différemment..

Un comportement altruiste, résultant d'une simple imitation, peut se produire dans un groupe et un sous-groupe, dans lequel d'autres personnes qui entourent un individu donné font des actes altruistes.

Tout comme une personne montre de la sympathie pour les gens qui lui ressemblent, elle veut aussi aider ces personnes. Ici, les actions altruistes sont régies par les similitudes et les différences avec la personne de ceux qu'il aide..

Il est généralement admis que, puisque les femmes sont du sexe faible, cela signifie que les hommes devraient les aider, surtout lorsque la situation nécessite un effort physique. Par conséquent, selon les normes de la culture, les hommes devraient agir de manière altruiste, mais s'il arrive qu'un homme ait besoin de l'aide d'une femme, les femmes devraient se comporter de manière altruiste. C'est une motivation pour l'altruisme sexiste..

Cela se produit dans des situations où vous devez aider une personne d'un certain âge. Ainsi, les enfants et les personnes âgées ont beaucoup plus besoin d'aide que les personnes d'âge moyen. Les gens devraient être plus altruistes envers ces groupes d'âge qu'avec les adultes qui peuvent encore s'aider eux-mêmes.

Des aspects tels que l'état psychologique actuel, les traits de caractère, les inclinations religieuses se réfèrent aux caractéristiques personnelles d'un altruiste qui affectent ses actions. Par conséquent, pour expliquer les actions altruistes, il faut tenir compte de l'état actuel de l'altruiste et du bénéficiaire de son aide. En psychologie également, les qualités personnelles sont déterminées, qui contribuent ou entravent un comportement altruiste. Promouvoir: la gentillesse, l'empathie, la décence, la fiabilité et prévenir: l'insensibilité, l'indifférence.

Auguste Comte, le philosophe français qui a formé cette définition, considérait la devise principale de l'altruiste comme l'expression «vivre pour les autres»..

Problème d'altruisme

Vous pouvez souvent entendre l'opposition de l'altruisme comme le plus haut degré de rejet de ses propres intérêts, et l'égoïsme, comme le plus haut degré de concentration sur soi-même. Cependant, en fait, je confond souvent ces deux concepts, en remplaçant l'un par l'autre, car un altruiste croit qu'il effectue des actions guidées uniquement par le désir d'aider les autres, mais en fait, il peut poursuivre un gain personnel, ce qui en soi contredit le concept d'altruisme..

L'égoïsme et l'altruisme en psychologie sont souvent complétés par un autre concept - l'égoïsme. Un égoïsme sain est la satisfaction de ses propres intérêts non au détriment des autres, ce qui est considéré comme la position la plus logique, la plus correcte et la plus saine, tandis que l'égoïsme est critiqué pour ignorer les normes sociales pour plaire à ses propres intérêts..

Cependant, il y a aussi pas mal de problèmes d'altruisme, car les personnes aux besoins moraux non satisfaits deviennent altruistes. Il peut y en avoir beaucoup, mais l'un des plus importants est le besoin d'être nécessaire à quelqu'un, ce qui est réalisé de cette manière.

D'autre part, l'altruisme aide les autres, en partant des motivations et des intérêts spirituels de l'individu, c'est-à-dire une pratique constructive qui permet à une personne d'atteindre la satisfaction de ses propres besoins en aidant les autres..

Exemples d'altruisme

Vous pouvez regarder ce phénomène de points de vue complètement différents, et il est plus facile de le faire en considérant des exemples d'altruisme.

  1. Une femme prend soin de son mari et de ses enfants, aide ses voisins, fait des dons aux pauvres, mais en même temps ne trouve pas de temps pour elle-même, ses intérêts, ses loisirs et son apparence.
  2. La femme d'un alcoolique ivre qui tolère un mari ivre, cherche à l'aider d'une manière ou d'une autre, ou, s'étant résignée, s'occupe simplement de lui, s'oubliant d'elle-même.

Dans ces deux exemples, un comportement altruiste est associé à la réalisation du besoin de besoin, ce qu'une personne ne se reconnaît généralement pas. Cependant, il existe d'autres exemples où, quoi qu'on en dise, il n'y a aucun avantage pour la personne elle-même. Par exemple, un soldat couvrant une mine avec son corps pour que ses camarades puissent passer. En conséquence, le héros meurt, ayant accompli un exploit et aidant sa patrie à gagner - et c'est un véritable altruisme, dans lequel il n'y a pas une fraction de son bénéfice.

La copie d'informations n'est autorisée qu'avec un lien direct et indexé vers la source

Exemples d'altruisme de la littérature

Instamment! Exemples d'altruisme et d'égoïsme

  • Demandez plus d'explications
  • Suivre
  • Signaler une violation

Réponses et explications

  • gladiolysiha
  • bien

Altruisme - "La légende de Danko" - Danko (M. Gorky).

Égoïsme - "Héros de notre temps" - Pechorin (M.Yu. Lermontov).

Un exemple d'égoïsme dans la littérature:

Onegin, héros de Pouchkine "Eugène Onegin" au début du roman

Gontcharov "Oblomov" héros Oblomov

Pense seulement à toi, offensant les autres.

Un exemple d'altruisme dans la littérature:

Pouchkine "Eugène Onegin" Tatiana à la fin du roman

Dostoïevski «Crime et châtiment» Sonya Marmeladova à propos de sa famille

Aider les sans-abri, contributions caritatives à diverses organisations.

Arguments de la littérature en direction de "Indifférence et réactivité"

"Argumentation. Attirer le matériel littéraire »est l'un des principaux critères d'évaluation de l'essai final. En utilisant avec compétence les sources littéraires, l'étudiant démontre son érudition et sa profonde compréhension du problème posé. Dans le même temps, il est important non seulement de donner un lien avec l'œuvre, mais aussi de l'inclure habilement dans le raisonnement en analysant des épisodes spécifiques qui correspondent au sujet choisi. Comment faire? Nous vous proposons à titre d'exemple des arguments issus de la littérature dans le sens de «Indifférence et réactivité» de 10 œuvres célèbres.

  1. L'héroïne du roman de L.N. "Guerre et paix" de Tolstoï Natasha Rostova est un homme au cœur sensible. Grâce à son intervention, des charrettes, initialement destinées au déplacement et chargées de choses, ont été données pour transporter les soldats blessés. Un autre exemple d'une attitude bienveillante envers le monde et les gens est Platon Karataev. Il part en guerre, sauvant son jeune frère et, bien qu'il n'aime pas du tout le combat, même dans de telles conditions, le héros reste gentil et sympathique. Platon «aimait et vivait avec amour avec tout ce que la vie lui apportait», aidait d'autres prisonniers (en particulier, nourrissait Pierre lors de sa capture), s'occupait d'un chien errant.
  2. Dans le roman de F.M. «Crime et châtiment» de Dostoïevski, de nombreux héros se manifestent comme des altruistes ou des égoïstes prononcés. Le premier, bien sûr, comprend Sonechka Marmeladova, qui se sacrifie pour subvenir aux besoins de sa famille, puis part en exil après Raskolnikov, essayant de sauver son âme. Nous ne devons pas oublier Razumikhin: il est pauvre et vit à peine mieux que Raskolnikov, mais il est toujours prêt à l'aider - il propose un emploi à un ami, lui achète des vêtements, lui donne de l'argent. Contrairement à ces nobles gens, l'image de Loujin est présentée, par exemple. Luzhin «aimait et appréciait son argent plus que toute autre chose au monde»; il voulait épouser la sœur de Raskolnikov, Duna, poursuivant un objectif fondamental: prendre une pauvre épouse, qui lui serait à jamais redevable. Il est à noter qu'il ne s'inquiète même pas du fait que la future mariée et sa mère se rendent confortablement à Saint-Pétersbourg. L'indifférence face au sort des personnes les plus proches se traduit par la même attitude envers le monde et caractérise le héros du côté négatif. On le sait, le destin a rendu hommage aux personnages sympathiques, mais a puni les acteurs indifférents.

Lisez aussi:

Arguments sur le sujet: fidélité à la parole

Arguments de la littérature sur le sujet: une personne extérieure à la société

Arguments: Indifférence et réactivité dans les histoires de Bunin

commentaire 2

Merci beaucoup pour l'aide"!

Bases de l'altruisme - Devenir meilleur en prenant soin des autres

L'origine du mot «altruisme» est expliquée assez simplement - il est basé sur le terme latin «alter» («autre»).

Ce que c'est

Il a été utilisé pour la première fois dans les œuvres du philosophe français O. Kant comme le contraire de l'égoïsme..

Comment expliquer le sens du mot altruisme au sens moderne? Tout d'abord, ils désignent un système spécial de valeurs de la personnalité, qui se manifeste par la commission d'actions visant non pas soi-même, mais les intérêts d'une autre personne ou de tout un groupe de personnes..

Autrement dit, de manière simple, l'altruisme est:

  • souci du bien-être des autres;
  • la volonté de sacrifier ses propres intérêts pour le bien des autres.

En même temps, une personne ne se sent pas du tout inférieure, elle ressent les expériences et la douleur des autres et cherche à les atténuer d'une manière ou d'une autre, malgré le fait que cela ne lui apportera absolument aucun avantage..

Que peut donner cette qualité à son propriétaire? Au moins des avantages tels que:

  • la liberté d'accomplir de nobles actions et de bonnes actions;
  • confiance en soi et confiance en soi.

De plus, les altruistes n'ont pas de fierté. Il ne demande aucune récompense pour ses actions et aide simplement les gens, tout en s'améliorant et en s'améliorant..

Exemples de véritable altruisme

Pour considérer ce phénomène, il convient de prêter attention à plusieurs des exemples les plus célèbres de la vie..

L'un d'eux peut être appelé les actions d'un soldat couvrant une mine pour que ses camarades puissent rester en vie. Un tel exploit est doublement justifié du point de vue d'un altruiste, qui a non seulement sauvé la vie d'autres personnes, mais a également aidé la patrie à se rapprocher de la victoire sur l'ennemi..

Comment écrire un portrait psychologique d'une personne? Apprendre de l'article.

À titre d'exemple, nous pouvons citer l'épouse dévouée d'un alcoolique chronique, qui se sacrifie pratiquement dans la cour avec son mari. Peu importe à quel point cela est justifié et comment exactement cela doit être fait - c'est toujours une manifestation d'altruisme..

Une mère de plusieurs enfants peut se trouver dans une situation similaire, qui sacrifie sa vie personnelle et presque toute autre vie pour élever sa progéniture..

Parmi les exemples que nous connaissons de sources littéraires, le plus haut degré d'altruisme a été montré par le personnage de conte de fées Danko, qui a illuminé la route de nombreuses personnes avec son cœur.

Manifestations au quotidien

Dans notre vie ordinaire, nous pouvons également rencontrer des manifestations de cette qualité..

  • la charité, c'est-à-dire le souci désintéressé de ceux qui ont vraiment besoin d'aide;
  • présente. Bien que ce ne soit parfois pas une manifestation entièrement pure de l'altruisme, la plupart des donateurs sont aussi des altruistes dans une certaine mesure;
  • relations de famille. Même s'il n'y a pas d'alcoolique dans votre famille, et qu'il y a aussi peu d'enfants, une bonne famille ne peut que s'accrocher à l'altruisme des deux parents envers chaque enfant et, éventuellement, entre eux (ou au moins un conjoint à l'autre)
  • mentorat. Dans ce cas, bien sûr, s'il est désintéressé. Enseigner leurs connaissances à d'autres personnes moins expérimentées (collègues, camarades, collègues de travail) par amour pour leur travail est aussi une manifestation d'altruisme..

Quels traits de personnalité sont caractéristiques

Avec l'altruisme, une personne développe généralement les qualités suivantes:

Cela augmente également la confiance et le potentiel spirituel..

Comment y parvenir

Atteindre l'altruisme n'est pas du tout une tâche aussi difficile que cela puisse paraître à première vue..

Nous pouvons devenir un peu plus altruistes si nous:

  1. aidez vos proches et vos proches, sans rien exiger en retour (même une bonne attitude - qui, d'ailleurs, apparaît souvent exactement lorsque vous ne le poursuivez pas);
  2. bénévole. Autrement dit, pour aider ceux qui ont besoin de soins et d'attention. Il peut s'agir de s'occuper des personnes âgées, d'aider les enfants d'orphelinat et même de s'occuper des animaux sans abri..

Il ne devrait y avoir qu'un seul motif pour toutes vos bonnes actions: aider quelqu'un à faire face à ses problèmes. Et pas du tout le désir de gagner de l'argent, qu'il s'agisse d'argent, de célébrité ou d'une autre récompense.

Vidéo: exemple de dessin animé

Dis-le à tes amis! Partagez cet article avec vos amis sur votre réseau social préféré en utilisant les boutons du panneau de gauche. Merci!

Altruisme: définition de qui sont les altruistes, exemples de la vie

Aujourd'hui, nous parlerons d'altruisme. D'où vient ce concept et ce qui se cache derrière ce mot. Analysons le sens de l'expression «personne altruiste» et décrivons son comportement du point de vue de la psychologie. Et puis nous trouverons les différences entre l'altruisme et l'égoïsme en utilisant l'exemple des actes nobles de la vie.

Qu'est-ce que «l'altruisme»?

Le terme est basé sur le mot latin "alter" - "autre". En bref, l'altruisme est une aide désintéressée aux autres. Une personne qui aide tout le monde, je ne recherche aucun avantage pour moi-même, s'appelle un altruiste.

Comme le disait le philosophe et économiste écossais de la fin du XVIIIe siècle Adam Smith: «Peu importe à quel point une personne peut sembler égoïste, certaines lois sont clairement énoncées dans sa nature, l'obligeant à s'intéresser au sort des autres et à considérer leur bonheur comme nécessaire pour lui-même, même si lui-même n'en reçoit rien, sauf le plaisir de voir ce bonheur ".

Définition de l'altruisme

L'altruisme est l'activité d'une personne visant à prendre soin d'une autre personne, à son bien-être et à la satisfaction de ses intérêts.

Un altruiste est une personne dont les concepts moraux et le comportement sont basés sur la solidarité et le souci, tout d'abord, des autres, de leur bien-être, d'observer leurs désirs et de les aider..

Un individu peut être qualifié d'altruiste lorsque, dans son interaction sociale avec les autres, il n'y a pas de pensées égoïstes sur son propre bénéfice..

Il y a 2 points très importants: si une personne est vraiment désintéressée et revendique le droit d'être qualifiée d'altruiste, alors elle doit être altruiste jusqu'au bout: aider et prendre soin non seulement de ses proches, parents et amis (ce qui est son devoir naturel), mais aussi de fournir une aide complète. étrangers, quels que soient leur sexe, race, âge, affiliation professionnelle.

Le deuxième point important: aider sans attendre de gratitude et de réciprocité. C'est la différence fondamentale entre un altruiste et un égoïste: une personne altruiste, tout en fournissant de l'aide, n'a pas besoin et n'attend pas d'éloges, de gratitude ou de service réciproque en retour, ne permet même pas de penser qu'on lui doit maintenant quelque chose. Il est dégoûté par l'idée même qu'avec son aide, il met une personne dans une position dépendante de lui-même et peut attendre de l'aide ou du service en retour, en fonction de l'effort et de l'argent dépensés! Non, un vrai altruiste aide sans intérêt, c'est sa joie et son objectif principal. Il ne considère pas ses actions comme un «investissement» dans le futur, n'implique pas qu'il lui reviendra, il donne simplement sans rien attendre en retour.

Dans ce contexte, il est bon de donner un exemple des mères et de leurs enfants. Certaines mères donnent à l'enfant tout ce dont il a besoin: une éducation, des activités de développement supplémentaires qui révèlent les talents de l'enfant - exactement ce qu'il aime, et non ses parents; jouets, vêtements, voyages, zoo et attractions, bonbons du week-end et commandes douces et discrètes. En même temps, ils ne s'attendent pas à ce qu'un enfant, devenu adulte, leur donne de l'argent pour tout ce divertissement? Ou qu'il est obligé jusqu'à la fin de sa vie de s'attacher à sa mère, de ne pas avoir une vie personnelle, comme elle n'en avait pas, d'être occupée avec le bébé; dépenser tout votre temps et votre argent dessus? Non, ces mères ne s'attendent pas à cela - elles le DONNENT simplement, car elles aiment et souhaitent le bonheur à leur bébé, et ne reprochent jamais à leurs enfants l'argent et l'énergie dépensés..

Il y a d'autres mamans. L'ensemble des divertissements est le même, mais le plus souvent, tout cela est imposé: activités supplémentaires, divertissements, vêtements - pas ceux que l'enfant veut, mais ceux que les parents choisissent pour lui et considèrent comme les meilleurs et nécessaires pour lui. Non, il se peut qu'à un jeune âge, l'enfant lui-même ne soit pas en mesure de bien choisir ses vêtements et son alimentation (rappelez-vous comment les enfants adorent les chips, le pop-corn, les bonbons en grande quantité et sont prêts à manger du Coca-Cola et de la glace pendant des semaines), mais le point est différent: les parents traiter leur enfant comme un «investissement» rentable.

Quand il grandit, des phrases résonnent dans son adresse:

  • "Je ne t'ai pas élevé pour ça!",
  • "Tu dois prendre soin de moi!",
  • "Tu m'as déçu, j'ai tellement investi en toi, et toi!...",
  • «J'ai passé ma jeunesse sur toi, et de quoi me paies-tu pour m'occuper?.

Que voyons-nous ici? Mots clés - «payer pour les soins» et «investi».

Vous avez le piège? Il n'y a pas de concept de «fierté» dans l'altruisme. Un altruiste, comme nous l'avons déjà dit, n'attend JAMAIS de paiement pour ses soins à une autre personne et son bien, pour ses bonnes actions. Il ne se réfère jamais à cela comme un «investissement» avec un intérêt ultérieur, il aide simplement, tout en devenant meilleur et en s'améliorant lui-même.

La différence entre l'altruisme et l'égoïsme.

Comme nous l'avons dit, l'altruisme est une activité visant à prendre soin du bien-être des autres..

Qu'est-ce que l'égoïsme? L'égoïsme est une activité visant à prendre soin de son propre bien-être. On voit ici un concept général assez évident: dans les deux cas, il y a Activité. Mais à la suite de cette activité - la principale différence de concepts. Que nous envisageons.

Quelle est la différence entre l'altruisme et l'égoïsme?

  1. Le motif de l'activité. Un altruiste fait quelque chose pour que les autres se sentent bien, tandis qu'un égoïste fait quelque chose pour qu'il se sente bien..
  2. La nécessité d'un «paiement» pour l'activité. L'altruiste n'attend pas de récompenses pour ses activités (monétaires ou verbales), ses motivations sont bien plus élevées. L'égoïste, par contre, considère qu'il est tout à fait naturel que ses bonnes actions soient remarquées, «mises sur le compte», retenues et répondu par une faveur pour un service.
  3. Le besoin de renommée, d'éloges et de reconnaissance. Un altruiste n'a pas besoin de lauriers, de louanges, d'attention et de gloire. Les gens égoïstes aiment quand leurs actions sont remarquées, louées et citées comme «les personnes les plus désintéressées du monde». L'ironie de la situation est, bien sûr, flagrante.
  4. Il est plus avantageux pour un égoïste de se taire sur son égoïsme, car celui-ci, par définition, n'est pas considéré comme la meilleure qualité. En même temps, il n'y a rien de répréhensible à reconnaître un altruiste comme un altruiste, puisque c'est un comportement digne et noble; on pense que si tout le monde était altruiste, nous vivrions dans un monde meilleur.

A titre d'exemple de cette thèse, nous pouvons citer des lignes de la chanson "If Everyone Cared" de Nickelback:

Si tout le monde se souciait et que personne ne pleurait

Si tout le monde a aimé et que personne n'a menti

Si tout le monde partageait et avalait sa fierté

Ensuite, nous verrions le jour où personne n'est mort

En traduction libre, il peut être réécrit comme suit: «quand tout le monde prendra soin de l'autre et ne sera pas triste, quand il y a de l'amour dans le monde et qu'il n'y a pas de place pour le mensonge, quand tout le monde a honte de sa fierté et apprend à partager avec les autres - alors nous verrons le jour où les gens seront immortels "

Par nature, un égoïste est une personne anxieuse et mesquine, à la poursuite de son propre profit, dans des calculs constants - comment faire du profit ici, où se distinguer, se faire remarquer. L'altruiste est calme, noble et confiant.

Exemples de comportement altruiste.

L'exemple le plus simple et le plus frappant est celui d'un soldat qui a couvert une mine pour garder ses camarades en vie. Il existe de nombreux exemples de ce type pendant les périodes de guerre, où, en raison de conditions dangereuses et de patriotisme, presque tout le monde se réveille avec un sentiment d'entraide, d'abnégation et de camaraderie. Une thèse appropriée ici peut être citée du roman populaire "Les Trois Mousquetaires" par A. Dumas: "Un pour tous et tous pour un".

Un autre exemple est de vous sacrifier vous-même, votre temps et votre énergie pour prendre soin de vos proches. L'épouse d'un alcoolique ou d'une personne handicapée incapable de prendre soin d'elle-même, la mère d'un enfant autiste, obligée de l'emmener chez des orthophonistes, psychologues, thérapeutes toute sa vie, pour s'occuper et payer ses études en internat.

Dans la vie de tous les jours, nous sommes confrontés à des manifestations d'altruisme telles que:

  • Mentorat. Seulement cela fonctionne avec un désintéressement complet: former des employés moins expérimentés, former des étudiants difficiles (encore une fois, sans frais, juste sur une base noble).
  • Charité
  • Don
  • Organisation des subbotniks
  • Organisation de concerts gratuits pour les orphelins, les personnes âgées et les patients atteints de cancer.

Quelles qualités possède une personne altruiste??

  • Altruisme
  • La gentillesse
  • Générosité
  • Pitié
  • L'amour des gens
  • Le respect des autres
  • Sacrifice
  • La noblesse

Comme nous pouvons le voir, toutes ces qualités ont une direction non pas «vers soi», mais «de soi», c'est-à-dire donner, ne pas prendre. Ces qualités sont beaucoup plus faciles à développer en vous-même qu'il n'y paraît à première vue..

Comment développer l'altruisme?

Nous pouvons devenir plus altruistes en faisant deux choses simples:

  1. Aider les autres. De plus, il est complètement désintéressé, n'exigeant pas une bonne attitude en retour (qui, d'ailleurs, apparaît généralement exactement lorsque vous ne l'attendez pas).
  2. Bénévolat - s'occuper, patronner et prendre soin des autres. Cela peut être une aide dans un refuge pour animaux sans abri, dans des maisons de retraite et des maisons pour enfants, dans des hospices et dans tous les endroits où les gens ne peuvent pas prendre soin d'eux-mêmes..

Dans le même temps, il ne devrait y avoir qu'un seul motif: l'aide désintéressée aux autres, sans désir de gloire, d'argent et d'élever son statut aux yeux des autres..

Il est plus facile de devenir altruiste qu'il n'y paraît. À mon avis, il vous suffit de vous calmer. Arrêtez de rechercher le profit, la renommée et le respect, calculez les bénéfices, arrêtez d'évaluer l'opinion des autres sur vous-même et apaisez le désir de plaire à tout le monde.

Après tout, le vrai bonheur réside précisément dans l'aide désintéressée aux autres. Comme le dit le proverbe, «quel est le sens de la vie? - en combien de personnes vous aiderez à devenir meilleur ".

Exemples d'aide désintéressée dans la littérature

Par exemple, le roman de Léon Tolstoï "Guerre et paix".

Une gentillesse et une générosité spirituelle inouïes sont montrées

héros de l'œuvre pendant la guerre de 1812.

Pierre Bezukhov équipe chacun avec son propre argent

nécessaire tout un détachement de milices, et lui-même avec elles

fait la guerre à Napoléon.

Après la défaite de nos troupes à Borodino Kutuzov

invite tout le monde à quitter Moscou et la famille Rostov

va partir pour sa succession, chargement de la propriété

Mais quand Natasha Rostova découvre que des chariots sont nécessaires

pour le retrait des blessés de l'incendie de Moscou,

elle ordonne immédiatement de libérer les chariots et

les fournir aux blessés.

Ceci est le roman "Crime and Punishment".

Rodion Raskolnikov, au bord de la pauvreté et de la folie,

donne la quasi-totalité de son argent que lui a envoyé sa mère

et sœur, à l'enterrement de Marmeladov, écrasée par un cheval.

Pyotr Grinev a présenté à Pougatchev son manteau en peau de mouton de lièvre,

tout en faisant preuve d'une générosité inouïe.

Assis et debout et couché en couches,

Zaitsev environ une douzaine s'est échappé dessus

«Je t'aurais emmené - mais coule le bateau! "

Désolé pour eux, mais désolé pour la découverte -

Je suis devenu accro à une brindille

Et a traîné le journal derrière lui.

C'était amusant pour les femmes, les enfants,

Comment j'ai fait un tour au village avec des lapins:

«Look-ko: que fait le vieux Mazai! "

sans dire un mot, ça se met entre moi et ma nourriture. Et ici dans mon réfectoire, même un roulement de balle! Manger du brochet, manger du requin!

Je voudrais savoir combien de rangées de dents il y a dans votre bouche? Mange, petit loup! Non, je retire ce mot - par respect pour

loups. Avale ma nourriture, boa constrictor! J'ai travaillé, travaillé, mais mon estomac était vide, ma gorge était sèche, mon pancréas souffrait, tout

intestins à l'étroit; travaillé jusque tard dans la nuit - et c'est ma récompense: je regarde un autre manger. Eh bien, qu'il en soit ainsi, partageons le dîner

à moitié. Lui - pain, pommes de terre et bacon, moi - lait.

Ils sont tous pour un échantillon, inutile! Dès que vous présentez ce qu'ils veulent, ils deviennent silencieux.

Le bébé avala du lait si précipitamment et avec tant d'empressement creusé dans le sein artificiel que lui tendait ce sein.

une providence grincheuse qui toussa.

Vous étouffez, »grogna Ursus avec colère. - Regarde aussi un glouton n'importe où!

Il lui enleva l'éponge, attendit que la toux se calme, puis remit le biberon dans sa bouche en disant:

L'altruisme et l'égoïsme sont les deux faces d'une même médaille

L'altruisme est un concept qui s'apparente à bien des égards à l'altruisme, lorsqu'une personne montre une préoccupation désintéressée pour le bien-être des autres. En fait, le comportement altruiste est l'exact opposé de l'égoïsme et, en psychologie, il est également considéré comme synonyme de comportement prosocial. Mais les concepts d'altruisme et d'égoïsme ne sont pas si inséparables, car ils sont les deux faces d'une même médaille..

En psychologie, l'altruisme est défini comme un phénomène social, et pour la première fois ce terme a été formé par François Xavier Comte, le fondateur de la sociologie. Dans son interprétation, l'altruisme signifiait la vie pour le bien des autres; au fil du temps, la compréhension de ce concept n'a pas subi de changements significatifs. Cependant, un tel principe de comportement moral ne devient pas toujours une expression d'amour désintéressé pour son prochain. Les psychologues remarquent que les motifs altruistes découlent souvent du désir d'être reconnu dans un domaine ou un autre. La différence entre l'altruisme et l'amour est que ce n'est pas un individu spécifique qui devient l'objet ici..

Dans les œuvres de nombreux philosophes, on peut voir la justification de l'altruisme avec pitié comme une manifestation naturelle de la nature humaine. Dans la société, un comportement altruiste peut également apporter certains avantages, qui se traduisent par exemple par une augmentation de la réputation.

Théories de base

Il existe aujourd'hui trois théories principales de l'altruisme. Le premier d'entre eux est associé à l'évolution et repose sur l'opinion que les impulsions altruistes sont initialement programmées dans les êtres vivants et contribuent à la préservation du génotype. La théorie de l'échange social considère les manifestations d'altruisme comme une forme d'égoïsme profond, car, selon les partisans de cette théorie, en faisant quelque chose pour les autres, une personne calcule néanmoins son propre bénéfice. La théorie des normes sociales repose sur les principes de réciprocité et de responsabilité sociale.

Bien sûr, aucune des théories avancées ne peut expliquer de manière fiable et complète la vraie nature de l'altruisme, peut-être parce qu'un tel phénomène ne doit pas être considéré sur le plan scientifique, mais sur le plan spirituel..

Formes

Si l'on considère les travaux des philosophes et des psychologues, l'altruisme peut être moral, significatif, normatif, mais aussi pathologique. Conformément aux théories décrites ci-dessus, les types d'altruisme suivants peuvent également être distingués:

  • Moral. Les bénévoles qui s'occupent de personnes gravement malades ou d'animaux errants peuvent servir d'exemples d'altruistes moraux. En montrant une préoccupation désintéressée pour les autres, une personne satisfait ses propres besoins spirituels et atteint un sentiment de confort intérieur;
  • Parental. Une attitude désintéressée et sacrificielle envers les enfants, qui prend souvent un caractère irrationnel, s'exprime dans la volonté de tout donner littéralement pour le bien de l'enfant;
  • Sympathique. Empathique envers les personnes qui se trouvent dans des circonstances difficiles, une personne, pour ainsi dire, projette cette situation sur elle-même, tandis que l'aide est toujours spécifique et orientée vers un certain résultat;
  • Démonstratif. Dans ce cas, les normes de comportement généralement acceptées sont appliquées automatiquement, parce que «cela est ainsi accepté»;
  • altruisme social ou paroissial. S'applique uniquement à un certain environnement, par exemple, famille, voisins, collègues de travail. Altruisme paroissial. Favorise le confort dans le groupe, mais fait souvent de l'altruiste un objet de manipulation.

Manifestations dans la vie

Pour vous rapprocher de la compréhension du véritable altruisme, vous pouvez considérer des exemples de la vie. Un soldat qui couvre son camarade avec son corps pendant les hostilités, la femme d'un alcoolique ivre, non seulement tolérant son mari, mais s'efforçant également de l'aider, des mères avec de nombreux enfants qui ne trouvent pas de temps pour elles-mêmes - ce sont tous des exemples de comportement altruiste.

Dans la vie quotidienne de chaque personne, des manifestations d'altruisme se produisent également, exprimées, par exemple, comme suit:

  • relations de famille. Même dans une famille normale, les manifestations d'altruisme font partie intégrante des relations solides entre les conjoints et leurs enfants;
  • présente. Dans une certaine mesure, cela peut également être appelé altruisme, bien que parfois des cadeaux puissent être présentés et pas entièrement à des fins désintéressées;
  • participation à des œuvres caritatives. Un exemple frappant de préoccupation désintéressée pour le bien-être des personnes qui ont besoin d'aide;
  • mentorat. L'altruisme se manifeste souvent par le fait que des personnes plus expérimentées enseignent aux autres, par exemple à leurs collègues de travail moins expérimentés, etc..

Plusieurs exemples frappants peuvent également être trouvés dans la littérature. Ainsi, des exemples de comportement altruiste ont été décrits par Maxim Gorky dans son œuvre "The Old Woman Izergil", dans la partie où le héros Danko a réussi à conduire la tribu hors de la forêt morte, arrachant son propre cœur de sa poitrine et éclairant la voie pour les personnes souffrant forcées de patauger dans la jungle sans fin. C'est un exemple d'altruisme, d'altruisme réel, quand le héros donne sa vie sans rien obtenir en retour. Fait intéressant, dans son travail, Gorky a montré non seulement les aspects positifs d'un tel comportement altruiste. L'altruisme est toujours associé à un rejet de ses propres intérêts, mais dans la vie quotidienne, de tels exploits ne sont pas toujours appropriés.

Bien souvent, les gens comprennent mal la définition de l'altruisme, la confondant avec la charité ou la philanthropie. Le comportement altruiste présente généralement les caractéristiques suivantes:

  • sens des responsabilités. Un altruiste est toujours prêt à répondre des conséquences de ses actes;
  • altruisme. Les altruistes ne recherchent pas un gain personnel de leurs actions;
  • sacrifice. Une personne est prête à supporter certains coûts matériels, temps, intellectuels et autres;
  • liberté de choix. Les actions altruistes sont toujours le choix personnel d'une personne;
  • priorité. L'altruiste place les intérêts des autres au premier plan, oubliant souvent les siens;
  • sentiment de satisfaction. En sacrifiant leurs propres ressources, les altruistes ne se sentent pas privés ou désavantagés dans quelque chose..

L'altruisme aide à bien des égards à révéler le potentiel d'une personne, car une personne peut faire beaucoup plus pour les autres que pour elle-même. Il est même largement admis en psychologie que les natures altruistes se sentent beaucoup plus heureuses que les égoïstes. Cependant, dans sa forme pure, un tel phénomène ne se produit pratiquement pas, donc de nombreuses personnalités combinent assez harmonieusement l'altruisme et l'égoïsme..

Fait intéressant, il existe certaines différences entre les manifestations de l'altruisme chez les femmes et les hommes. Les premiers ont tendance à avoir un comportement à long terme, comme prendre soin de leurs proches. Les hommes sont plus susceptibles de commettre des actes isolés, violant souvent les normes sociales généralement acceptées.

Quand il s'agit de pathologie

Malheureusement, l'altruisme n'est pas toujours une variante de la norme. Si une personne fait preuve de compassion pour les autres sous une forme douloureuse, souffre de délires d'auto-accusation, essaie de fournir de l'aide, ce qui en fait ne fait que nuire, nous parlons du soi-disant altruisme pathologique. Cette condition nécessite une observation et un traitement par un psychothérapeute, car la pathologie peut avoir des manifestations et des conséquences très graves, y compris un suicide altruiste.

Toutes les informations fournies sur ce site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas un appel à l'action. Si vous constatez des symptômes chez vous, vous devez immédiatement consulter un médecin. Ne pas s'automédiquer ou diagnostiquer.

Dans le monde moderne, il existe un stéréotype selon lequel les gens ont oublié depuis longtemps ce que sont la gentillesse et l'aide désintéressée envers leurs voisins. Tout le monde veut en profiter et n'est pas prêt à commettre des actes désintéressés..

Mais encore, même dans nos moments difficiles, il y a des gens qui sont animés par un désir irrésistible d'aider et de plaire à tout le monde, parfois même à leur détriment. Ce désir s'appelle l'altruisme..

Un altruiste est une personne qui est prête à faire don de son amour et de sa bonté à tout le monde dans ce monde..

Les égoïstes et les altruistes se trompent également, car le but d'une personne est de servir l'harmonie du monde.
Absalom sous l'eau

Les principaux traits de caractère d'un altruiste

De plus, les altruistes ont une modestie innée et n'aiment pas beaucoup parler d'eux-mêmes, ils préfèrent écouter.

Les altruistes ont un réel intérêt pour les autres. Ils se réjouissent des succès des autres, tristes des échecs des autres. Ils ne savent pas ce que sont l'envie et la cupidité. En un mot, ce sont des philanthropes absolus..

Les altruistes peuvent souvent être trouvés dans divers organismes de bienfaisance. Parce qu'ils sont philanthropes, ils prennent particulièrement soin des personnes défavorisées et nécessiteuses..

Un altruiste donnera le dernier sou s'il voit un mendiant dans la rue mendier l'aumône. En même temps, ils éprouvent d'énormes remords s'ils ne trouvent toujours pas l'occasion d'aider les défavorisés..

Les altruistes sont des gens très honnêtes. Ils tiennent toujours leurs promesses et ne perdent pas leurs mots. Il n'est pas nécessaire de s'attendre à la trahison et à la mise en place de ces personnes.

Directions de l'altruisme

Les principaux types de domaines d'altruisme sont:

Altruisme des parents

Certains parents vont trop loin dans leur quête pour élever une personne décente. Ils croient qu'ils devraient mettre toute leur vie sur l'autel de la parentalité..

L'altruisme moral

Les croyances généralement acceptées et les comportements socialement imposés incitent l'altruiste à commettre des actes hautement moraux.

Altruisme empathique

Ils s'efforcent de gagner la confiance et le droit de se lier d'amitié avec lui. De tels altruistes viendront toujours à la rescousse, ils ne vous laisseront pas d'ennuis, vous pouvez compter sur eux..

Altruisme des sentiments de sympathie

Habituellement, ce type d'altruisme est observé dans des amitiés fortes.

Avantages de l'altruisme

Alors qu'est-ce que les altruistes obtiennent en retour? Quels sont les avantages de l'altruisme?

  • Tout d'abord, dans l'âme des altruistes règnent l'harmonie et la liberté, qu'il est très difficile de rompre. Cet état est atteint du fait que l'altruiste est entouré de gens reconnaissants qu'il a lui-même rendus heureux..
  • L'altruisme donne à une personne confiance en elle-même et en sa force. Lorsqu'une telle personne parvient à aider quelqu'un ou à faire quelque chose d'utile, elle ressent un regain de force et de volonté de continuer sur cette voie..
  • L'altruisme offre également une opportunité de développement personnel et de révélation du potentiel intérieur. Beaucoup de gens qui se retrouvent dans l'altruisme font des choses qui ne leur sont pas caractéristiques pour le bien des autres ou de la société..
On dit que les altruistes sont des gens très riches. Mais leur richesse ne réside pas dans la taille de leur condition matérielle, mais dans les profondeurs de leur âme.

Inconvénients de l'altruisme

Les principaux aspects négatifs de l'altruisme sont:

  • Les altruistes portent généralement atteinte à eux-mêmes et à leurs intérêts pour le bien d'une autre personne. Cela conduit à la dévaluation de votre propre vie. Il n'est pas rare non plus qu'un altruiste choisisse une personne en particulier ou un certain groupe de personnes comme objet de sacrifice. Mais en même temps, il oublie qu'il y a d'autres personnes autour qui ont également besoin d'attention et d'amour..
  • Parfois, les altruistes sont trop dépendants de ce sentiment qu'ils ont lorsqu'ils aident les autres. Cela conduit à l'exaltation de soi et de ses actions au-dessus des autres. Au fil du temps, ces personnes accomplissent toutes les bonnes actions uniquement pour ressentir leur supériorité..
  • Un altruiste souffre énormément lorsqu'il ne parvient pas à aider une personne ou à corriger une situation. Un tel tourment peut entraîner divers troubles des nerfs et de la psyché..
Parfois, pour un altruiste, sa propre vie est sans valeur par rapport à la vie d'une autre personne. Malheureusement, il arrive qu'un comportement altruiste mène à la mort.

Ce que vous devez faire pour devenir altruiste?

Les personnes ayant un comportement égoïste peuvent s'en tenir à ce style de vie pendant des années. Dans un premier temps, ils trouvent de nombreux avantages dans cette attitude face à la vie. Ils apprécient leur indépendance et les avantages qu'ils reçoivent. Cependant, il arrive souvent qu'à un moment donné, de telles personnes s'épuisent. Ce qui leur apportait le bonheur cesse de plaire.

Dans une telle situation, il aide à effectuer au moins un acte désintéressé. Mais ce n'est pas si facile de faire cela même pour une personne ordinaire, sans parler des égoïstes invétérés. Alors, que faut-il pour devenir altruiste?

Tout d'abord, l'altruisme est un énorme travail sur soi et l'auto-éducation. Vous pouvez commencer petit, en passant progressivement à des actions sérieuses. Par exemple, vous pouvez faire l'aumône à un nécessiteux dans la rue ou emmener une vieille femme de l'autre côté de la rue..

Ayant reçu la première satisfaction d'une aide gratuite, il sera de plus en plus facile de faire de bonnes actions à l'avenir..

Être attentionné envers les gens est un excellent moyen de devenir altruiste. Une personne qui sait comprendre les intérêts et ressentir les préoccupations des autres suit la voie de l'altruisme. Tout d'abord, vous devez être attentif à la famille et aux amis..

La participation à toutes sortes d'événements caritatifs en tant que bénévole sera également un bon début. Là, vous pouvez non seulement fournir toute l'aide possible et désintéressée, mais aussi trouver le soutien et la compréhension des mêmes altruistes..

De véritables bonnes actions peuvent rendre ce monde meilleur. De plus, ils apportent une bonne humeur et positive à la personne qui les fabrique..

Conclusion

Le sacrifice de soi absolu n'apportera rien de positif dans votre vie. Lorsque vous aidez les autres, n'oubliez pas de vous et de vos intérêts..

Peut-être que tout le monde a une goutte d'altruiste, même s'il ne le sait pas..
Veronica Roth. Divergent

Vous vous souvenez des actions aimables et désintéressées que vous avez faites dans votre vie? Avez-vous éprouvé une satisfaction morale?