Micropsie: ce n'est pas amusant, c'est dangereux

La micropsie (vision naine, hallucinations naines) est l'une des formes d'une maladie neurologique inhabituelle très rare, également appelée syndrome d'Alice (abréviation médicale internationale - AIWS).

La caractéristique principale est une perception déformée et déformée du monde réel qui l'entoure, qui n'a rien à voir avec la vision.

Le syndrome d'Alice s'exprime sous deux formes fondamentales: la micropsie et la macropsie.

Macro et micro sont les deux faces de la même violation

Avec la micropsie, le patient voit les objets environnants comme exagérément petits, comme s'ils étaient des jouets - beaucoup plus petits que leur taille naturelle.

La deuxième forme, plus rare, mais complémentaire de la clinique de la maladie, est la macropsie. Avec lui, le tableau clinique opposé est observé, lorsqu'une personne perçoit des objets, et même ses propres mains, jambes, de taille accrue. Avec une attaque, les choses environnantes grandissent sous nos yeux.

Les deux formes de pathologie sont souvent combinées et désorientent complètement le patient, affectant la perception visuelle et le toucher. AIWS produit souvent des hallucinations auditives et olfactives. En règle générale, il s'agit déjà d'un état limite avec le développement de l'épilepsie et de la schizophrénie..

Tous les changements pathologiques qu'un patient observe avec la vision lilliputienne et sa forme opposée ne concernent pas les organes de la vision, mais se produisent au niveau mental. n'affectant que les analyseurs cérébraux. Une psyché malade impose des sensations et des visions «mutilées» à une personne. Un cerveau saisi par un trouble neurologique reçoit des informations correctes des yeux mais les interprète incorrectement.

Cet état mental se manifeste généralement sous la forme d'une attaque et se produit souvent de manière inattendue..

Le patient peut voir une petite table avec une énorme tasse de lait, le long de laquelle se déplace une mouche géante. Ni la micropsie ni sa forme opposée n'affectent les organes visuels, mais uniquement les analyseurs cérébraux.

Le syndrome d'Alice n'est pas amusant, c'est dangereux

Le syndrome d'Alice à travers le miroir, en tant que forme d'AIWS, peut être:

  • une maladie distincte;
  • l'un des symptômes d'une migraine en développement;
  • un signe de toxicomanie;
  • troubles mentaux graves, épilepsie, tumeurs cérébrales.

Ce trouble mental est dangereux en cas de problèmes de perception de l'environnement, lorsqu'une personne ne peut pas faire la distinction entre la réalité et le monde transformé par sa psyché..

En plus des distorsions visuelles et auditives, il y a une perte d'orientation dans l'espace et dans le temps. Le manque de points de référence réels aggrave la pathologie, détruisant le psychisme du patient.

Incapable d'évaluer les dimensions des objets, leur éloignement, le patient est en danger, étant dans la rue, où il perd le soutien sous ses pieds, n'a pas conscience de l'approche des transports, des autres personnes, des fosses et des éventuels obstacles. Il n'est pas en mesure d'analyser la situation, d'évaluer la situation et de prendre des mesures, comme le ferait une personne en bonne santé..

Faits intéressants

Syndrome d'Alice au Pays des Merveilles - une dépression mentale anormale a obtenu son nom magique il y a plus de 60 ans en l'honneur d'un étrange beau conte de fées de Lewis Carroll, créé par l'imagination de l'auteur en 1865.

Une personne "ensorcelée" commence à tout voir comme à travers un prisme tordu: grand - diminue, minuscule - gonfle à des tailles incroyables.

En outre, les distances aux objets changent également. Ils peuvent pousser de manière déraisonnable - puis votre propre paume est étendue, touchant le mur opposé, la fenêtre ressemble à un minuscule point lumineux quelque part au bout du tunnel.

Et un cafard courant au loin se transforme en monstre, provoquant des crampes cardiaques d'horreur. Le corps réagit avec une poussée d'adrénaline, comme dicté par une psyché malsaine.

En général, et en particulier, le tableau observé par un patient atteint de micropsie est similaire à celui décrit par Lewis Carroll. Dans un conte de fées, après un repas magique, la fille rétrécit ou grandit par rapport aux objets environnants et aux êtres vivants.

Les psychiatres pensent que l'écrivain, apparemment, a également souffert de cette maladie et a enregistré ses propres symptômes, qui se sont manifestés par une migraine avec une aura (douleur intense qui se propage à la moitié de la tête, qui se développe après les symptômes neurologiques précédents - «auras»).

Et donc, pour certains, le conte de fées sur la fille Alice dans un pays merveilleux ne provoque pas d'émotion, mais un rejet par sa fantasmagorie, caractéristique d'une psyché malade.

Habituellement, si la micropsie est causée par un trouble mental sévère, elle survient dans l'enfance à partir de 5 ans, lorsque l'enfant commence à analyser et évaluer le monde qui l'entoure, et jusqu'à 13-14 avec l'ajustement progressif des changements hormonaux à la puberté.

Les hallucinations naines apparaissent plus souvent avec l'apparition du crépuscule, une étrange période de semi-obscurité et de silhouettes floues, lorsque le cerveau commence à ressentir un déficit de signaux visuels sur la taille exacte des objets environnants. Chez certains, la micropsie est observée chez les adultes.

À propos des raisons

Les causes exactes de la micropsie sont à l'étude. On pense qu'il y a une forte probabilité d'un lien avec la génétique et l'hérédité. Les médecins prêtent attention à plusieurs raisons à l'origine du développement de l'AIWS.

Il a été constaté que la micropsie peut être un trouble neurologique distinct ou l'un de ses symptômes, ainsi qu'une pathologie concomitante dans certains troubles mentaux..

Ceux-ci incluent les maladies suivantes:

  1. Migraine. La cause la plus courante de vision chez les nains. Il se manifeste par des accès de douleur intense dans une moitié de la tête. Les symptômes du «conte effrayant» précèdent généralement l'attaque, exprimés par des hallucinations et des métamorphopsies - une condition dans laquelle il y a une fausse perception de la couleur, de la forme, de la taille et du mouvement d'objets réels.
  2. Épilepsie. Trouble mental, qui se traduit par des convulsions soudaines très sévères avec perte de conscience. La maladie peut également provoquer des visions étranges et des hallucinations auditives..
  3. Schizophrénie. Trouble mental sévère, qui se manifeste sous diverses formes et est associé à une violation des processus de pensée, de perception, d'émotions.

Parfois, les causes de la micropsie peuvent être:

  1. Mononucléose. Une infection aiguë dont le développement est provoqué par le virus pathogène d'Epstein-Barr. Entraîne des dommages au système lymphatique, un dysfonctionnement des divisions cérébrales supérieures.
  2. Néoplasmes et lésions tissulaires dans la région de la couronne. Les tumeurs de toute origine peuvent exercer une pression sur certaines zones du cortex cérébral, entraînant des troubles de la pensée et des visions bizarres irréalistes.
  3. Exposition à certaines substances prises par l'homme, par exemple: médicaments hallucinogènes (morphine, un antitussif dextrométhorphane avec un composant de type morphine); les psychédéliques (LSD, l'alcaloïde psilocybine); marijuana et autres types de drogues. Tous les signes disparaissent après avoir éliminé les produits métaboliques du sang, mais affaiblissent considérablement la psyché.

Comment se manifeste le syndrome

Le syndrome d'Alice dans le monde merveilleux se manifeste sous la forme de crises d'épilepsie inattendues pouvant durer plusieurs secondes ou minutes, comme un rêve étrange, jusqu'à plusieurs heures voire semaines, lorsque l'état mental d'une personne est exposé à un grand stress.

Une propriété désagréable du syndrome est qu'il dépasse le patient, même si ses yeux sont fermés. Ceci est une confirmation supplémentaire que la maladie n'a rien à voir avec la vision, mais n'est qu'un fruit malheureux de la «symbiose» psycho-cérébrale.

L'attaque est généralement accompagnée des conditions désagréables suivantes:

  • perte d'orientation dans l'espace;
  • sensation de décalage dans le temps, qui s'accélère parfois, puis ralentit
  • peur, dépression;
  • agnosie ou incapacité à reconnaître les personnes et les objets, bien qu'il n'y ait pas de perturbations dans les systèmes visuel et auditif;
  • violation de la capacité de suivre la séquence d'actions.

En règle générale, les principaux symptômes sont associés aux symptômes d'une crise de panique:

  • douleur pressante et constrictive dans la tête;
  • accélération du rythme cardiaque (tachycardie), pulsation dans les tempes;
  • une forte augmentation (en quelques minutes) de la pression;
  • phénomènes arythmiques (pauses dans les contractions myocardiques), provoquant une sensation supplémentaire de peur de la mort;
  • respiration rapide, bâillements et soupirs, indiquant une hyperventilation des poumons;
  • une sensation d'étouffement;
  • tremblement des doigts, sensation de picotement dans les pointes jusqu'à une forte sensation de brûlure (conséquence de la puissante libération d'adrénaline par les glandes surrénales);
  • crampes intestinales et gastriques, diarrhée.

D'autres composantes d'une attaque de panique sont également possibles, dangereuses, principalement par un «saut» de pression brutal.

Diagnostic et traitement

Le syndrome d'Alice est une maladie extrêmement rare. Selon les statistiques, aujourd'hui aux États-Unis, elle ne se manifeste pas chez plus de 300 patients dans tout le pays..

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes et des descriptions des symptômes du patient, car dans cette condition, les méthodes de diagnostic de laboratoire ne sont pas en mesure de fournir des données pour l'analyse. Pour le syndrome, en tant que condition temporaire distincte, jusqu'à ce qu'un traitement spécial ait été développé.

Par conséquent, il est nécessaire de procéder à un examen complet et de déterminer la cause réelle, souvent cachée, de cette condition..

Afin de distinguer cette maladie d'éventuels autres troubles graves avec un tableau clinique similaire, ainsi que pour identifier la cause sous-jacente de la pathologie, une encéphalographie, une tomodensitométrie, une ponction lombaire (lombaire) pour l'étude du liquide céphalo-rachidien sont prescrites.

Si le trouble est basé sur une maladie non détectée, après le traitement qui élimine la pathologie sous-jacente, la vision lilliputienne, en tant que symptôme, disparaît d'elle-même.

Pour les migraines avec micropsie précédente, des médicaments sont prescrits pour soulager les maux de tête, des sédatifs et des analgésiques puissants qui réduisent la gravité et la durée de la migraine.

  • minimiser l'impact sur le psychisme des situations stressantes et ennuyeuses; pratiquer une longue nuit de sommeil (de préférence jusqu'à 10 heures, mais pas moins de 8);
  • changer le régime alimentaire et minimiser les aliments qui ont les propriétés de provoquer une crise de migraine: alcool fort, agrumes, café noir et chocolat, fromage.

Que faire en cas d'attaque?

Une attaque d'hallucinations naines est une source de grave préoccupation quant à l'état d'esprit et à la sécurité. Un changement soudain dans le monde visuel est déroutant, effrayant et désorientant, et les symptômes supplémentaires d'une crise de panique rendent une personne impuissante. Il peut tomber, perdre connaissance, subir une commotion cérébrale, être paralysé..

Si l'agnosie se manifeste, alors en plus de la perte de la capacité de reconnaître les gens et de comprendre le but des objets, un sentiment d'indifférence à son état s'ajoute, pas la reconnaissance du fait même de la maladie et une attitude critique à son égard..

Par conséquent, tout d'abord, en dehors de l'attaque, vous devez:

  • pour se rendre compte qu'il existe une pathologie, elle nécessite une attention, voire un traitement, si elle est causée par une maladie;
  • ne cachez pas votre condition aux personnes intéressées et aimantes, qui peuvent vous apporter une aide précieuse dans cette condition;
  • trouver un professionnel de la santé mentale et effectuer un examen du cerveau.

Il est nécessaire de bien comprendre certaines règles:

  • ayez toujours un téléphone portable chargé avec vous (de préférence deux);
  • ayez avec vous les médicaments nécessaires pour soulager les symptômes des migraines, des crises de panique (il s'agit généralement de l'Alprozalam, qui est prescrit par un psychothérapeute, un psychiatre ou un neuropathologiste, des médicaments pour réduire la tension artérielle et soulager une crise cardiaque - Bravadin, Atenolol, Anaprilin);
  • se rendre compte qu'avec le syndrome d'Alice il y a des troubles du mouvement et un manque d'actions correctes et développer des règles de comportement pour vous-même lors de l'apparition de cet état.

Lors d'une attaque:

  • dissoudre les comprimés de Corvalol et de Validol ensemble, prendre la dose minimale efficace du tranquillisant;
  • avec une pression accrue - prenez les médicaments nécessaires;
  • essayez de suivre votre comportement, vos mouvements, vos symptômes - cela aide à vous concentrer et à vous calmer;
  • ne conduisez pas et n'entrez pas dans l'eau;
  • éviter toute situation dangereuse associée à une violation de la perception des dimensions des objets et de la portée des distances;
  • en bougeant, arrêtez-vous et asseyez-vous, appelez des parents ou des amis.

Quand un énorme rocher se transforme en un petit caillou, et que vous pouvez facilement trébucher et vous casser la tête ou vous casser un membre, vos jambes s'allongent et tombent dans le sol, les murs bougent, essayent de s'écraser, les tables s'élèvent dans les airs - ce n'est pas drôle, mais une perte dangereusement complète du contrôle de la réalité.

Le syndrome d'Alice nécessite un examen obligatoire afin d'exclure les pathologies graves.

Les proches, les amis du patient doivent se rendre compte que la micropsie est une maladie complexe qui perturbe le monde habituel de la personne, et lors d'une crise et en dehors de cet état, une personne a besoin d'un réel soutien et du maximum d'attention et d'aide..

Syndrome d'Alice au Pays des Merveilles ou Micropsie

Le contenu de l'article:

  1. Description et développement
  2. Types et étapes
  3. Causes d'occurrence
  4. Les principaux symptômes
  5. Façons de combattre
    • L'enfant a
    • Chez un adulte

  6. Effets

La micropsie ou syndrome d'Alice au pays des merveilles est une condition où le monde extérieur est perçu comme déformé: tout autour et la personne elle-même semble être grande ou petite. De tels sentiments et sensations ne sont pas associés à l'illusion d'optique, mais constituent une forme rare de pathologie du système nerveux..

Description et mécanisme de développement du syndrome d'Alice au pays des merveilles

Il n'y a pratiquement personne qui ne connaisse pas l'histoire de Lewis Carroll "Alice au pays des merveilles". Dans le pays souterrain, où la petite fille s'est retrouvée, tout n'était pas comme dans la vie ordinaire. Elle a bu une potion magique, puis elle est devenue inhabituellement petite ou si grande qu'elle a senti ses jambes bien en dessous.

Donc dans le conte de fées d'un écrivain anglais. Cependant, pour vous sentir comme un bébé ou un géant, il s'avère que vous n'avez pas du tout besoin d'aller dans le royaume-état lointain magique. De telles transformations étranges peuvent être vécues dans la vie la plus ordinaire..

Lorsqu'une personne est atteinte de micropsie, tous les objets environnants commencent à paraître petits ou grands. Et ce n'est pas du tout une illusion d'optique - une hallucination qui peut apparaître, par exemple, en raison de la consommation d'alcool (drogues), ou de la manifestation d'une maladie chronique, par exemple la schizophrénie.

La vision dans ce cas n'a rien à voir avec cela. Tout est question de sentiments, qui, pourrait-on dire, sont «retournés». Cela est dû à un dysfonctionnement dans le travail des analyseurs cérébraux (cerveau) - formations nerveuses responsables de la perception et de l'analyse de divers stimuli externes et internes.

Pour des raisons qui ne sont pas tout à fait claires, ils commencent soudainement à donner des informations déformées. Et puis il semble que, par exemple, une cuillère ordinaire ait atteint des proportions gigantesques ou, au contraire, soit devenue complètement microscopique. En conséquence, une personne qui tombe malade avec un tel pays avec une «mode» s'imagine être petite ou grande.

C'est pourquoi une maladie neurologique aussi inhabituelle a reçu son deuxième nom du conte de Lewis Carroll, dans lequel le personnage principal Alice subit des transformations extraordinaires. On pense que l'auteur lui-même a souffert d'une telle maladie et l'a donc décrit dans son étrange histoire.

Le syndrome se développe soudainement, son évolution peut être une question de minutes, mais parfois les crises se répètent pendant plusieurs jours voire plusieurs mois.

Les causes du syndrome d'Alice's Wonderland ne sont pas tout à fait claires. Cependant, les médecins distinguent deux groupes de facteurs qui affectent l'apparition et l'évolution de la maladie. Tout d'abord, il s'agit de l'impact du traumatisme, de l'empoisonnement et de certaines autres circonstances affectant le travail du cerveau, ses structures, responsables de la perception du monde extérieur..

Le deuxième moment provoquant peut être un impact psycho-émotionnel défavorable. Cela devrait inclure à la fois les conflits externes, par exemple, une querelle avec votre femme ou avec un proche de vous, des amis, et des contradictions internes avec vous-même, avec votre «je».

Tous ces facteurs peuvent se manifester simultanément, mais le principal sera celui qui est devenu le déclencheur du syndrome.

Selon la classification internationale des maladies (CIM-10), la micropsie n'est pas une maladie chronique. Il est classé comme "symptômes et signes liés à la cognition, à la perception, à l'état émotionnel et au comportement".

La maladie ne semble pas être telle car, après sa manifestation inattendue pendant une courte période, elle disparaît tout aussi soudainement, sans aucune intervention médicale. Bien qu'il y ait eu des cas où cela a duré assez longtemps.

Le syndrome d'Alice au pays des merveilles est considéré comme une maladie de l'enfance et de l'adolescence. Elle peut survenir chez un enfant à partir de 5 ans, parfois elle se manifeste à la puberté (puberté), lorsqu'une véritable «tempête hormonale» associée à la croissance commence dans le corps de l'adolescent. C'est à ce moment-là, pour des raisons pas tout à fait claires, que le processus de perception est perturbé et que tout autour est perçu comme dans un miroir tordu - excessivement petit ou grand.

Cependant, il existe des précédents où la micropsie s'est manifestée chez les jeunes âgés de 20 à 25 ans. Cela a été précédé de blessures à la tête ou de maladie mentale.

Types et stades du syndrome d'Alice au pays des merveilles

La maladie peut se manifester sous diverses formes. Parfois, il se trouve sous forme de macropsie. C'est un état où tout autour commence à être vu dans des proportions gigantesques. Disons qu'un chat ordinaire semble soudainement de la taille d'un tigre. Et la fleur la plus ordinaire atteint la taille d'un arbre.

Parfois, la maladie se présente sous forme de micropsie, parfois elle est appelée maladie «naine». Quand le même chat peut «sécher» à la taille d'une souris, et, par exemple, un bouleau rétrécit en croissance en une plante d'intérieur.

Dans son développement, le syndrome passe par trois étapes. Le premier est caractérisé par des crises de céphalées et de l'anxiété, dont les causes ne sont pas claires pour le patient..

Sur le second, la maladie se manifeste déjà dans tous ses symptômes, lorsque les objets environnants commencent à paraître trop petits ou trop grands. Le plus souvent, de telles attaques apparaissent avec le crépuscule, dans lequel les choses perdent leurs véritables contours. La maladie ne fait que souligner leur taille non naturelle.

Au troisième stade, les symptômes disparaissent progressivement et la maladie s'arrête. Après cela, on ressent de la faiblesse, de la fatigue, de l'apathie. Le patient reprend progressivement ses esprits.

Causes du syndrome d'Alice au pays des merveilles

On ne sait pas du tout pourquoi la maladie commence. On suppose que la micropsie est causée par des troubles neurologiques, qui s'accompagnent de troubles mentaux. La maladie peut être une maladie distincte ou une manifestation d'un trouble grave du système nerveux, en particulier le travail des parties du cerveau responsables de la perception et de l'analyse des stimuli externes.

Les maladies qui peuvent provoquer le syndrome d'Alice au pays des merveilles comprennent:

    Maux de tête sévères. Ils sont souvent accompagnés d'hallucinations, qui s'accompagnent de métamorphopsies. C'est une pathologie, quand tous les objets semblent déformés dans leurs contours et peints dans des couleurs autres que dans la réalité. Ils peuvent bouger, être au repos et ne pas apparaître du tout là où ils sont réellement..

Crises d'épilepsie. Provoque souvent des hallucinations qui apparaissent à la suite d'un dysfonctionnement des analyseurs nerveux.

Démence (schizophrénie). L'état où le processus de pensée se désintègre et l'activité de la sphère psycho-émotionnelle est perturbée.

Maladie virale (mononucléose). Elle se caractérise par de la fièvre, de la fièvre, une inflammation aiguë de la gorge et des ganglions lymphatiques. Le foie et la rate sont affectés, la composition du sang change, le système nerveux est inhibé. Dans cet état, des attaques de micro et macropsie peuvent commencer..

Traumatisme crânien et gonflement. Ils peuvent perturber le fonctionnement normal de certaines zones du cerveau, par exemple l'hypothalamus, qui est responsable de toutes les fonctions du corps. Dans ce cas, des manifestations du syndrome d'Alice au pays des merveilles sont possibles..

  • Alcool, drogues, autres substances psychotropes. Tous changent la psyché lorsque des idées inadéquates sur les dimensions réelles des objets proches sont possibles. Certains médicaments peuvent également modifier l'état psycho-émotionnel et provoquer des hallucinations..

  • Les principaux symptômes du syndrome d'Alice au pays des merveilles

    Les objets de taille inconfortable sont le principal indicateur de la maladie, ils sont vus de cette façon même les yeux fermés. Cela confirme seulement que le syndrome d'Alice au pays des merveilles est associé à des troubles des processus nerveux dans le corps et n'est pas directement lié à la vision..

    Étant donné que la maladie se manifeste, en règle générale, dans l'enfance, la micropsie chez un enfant peut être caractérisée par un symptôme tel que les peurs nocturnes, lorsqu'un bébé (bébé) peut pleurer et crier au milieu de la nuit, et lorsque la question de la mère est répondue qu'elle (la mère) semble être acceptable, petit et lointain. C'est déjà une raison pour contacter un spécialiste..

    D'autres symptômes comprennent la dépression de l'humeur, le manque de confiance dans le comportement et les sautes d'humeur. Tout cela est une conséquence d'une perception inadéquate de la réalité pendant la période de la maladie..

    Les signes externes de micropsie chez un adulte comprennent des troubles comportementaux et psycho-émotionnels:

      Désorientation dans l'espace. Cela se produit à cause de la violation de la perception correcte du monde. Les analyseurs nerveux du cerveau traitent de manière inadéquate les informations provenant de l'extérieur, et donnent donc des informations incorrectes.

    Perception déformée du temps. Pendant les crises, le patient peut sentir que, par exemple, les aiguilles de l'horloge accélèrent ou ralentissent leur course..

    Mauvaise humeur. Avant une exacerbation et pendant une maladie, le bien-être s'aggrave, des peurs non fondées apparaissent, une personne tombe dans la prostration.

    Agnosie à court terme. Il s'agit d'une condition où la perception visuelle, auditive et tactile est perturbée, bien que la sphère psycho-émotionnelle soit en ordre.

    L'illogisme des actions. La perception déformée des objets (petits ou grands) conduit à des actions contradictoires. Disons qu'un chat ordinaire est vu si gros que le patient a peur et s'enfuit.

    Migraine. Des maux de tête fréquents peuvent entraîner le développement d'une micropsie. On sait que l'auteur du conte de fées "Alice au pays des merveilles" a souffert de crises de migraine, c'est peut-être pour cela qu'il a écrit une histoire aussi extraordinaire.

    Manifestations somatiques. Le syndrome d'Alice au pays des merveilles entraîne des changements dramatiques dans le bien-être. Cela peut être une tachycardie, des douleurs dans les tempes, un grand saut de pression, une arythmie cardiaque. Parfois, il y a une sensation d'étouffement, une respiration rapide, des bâillements fréquents, des soupirs involontaires. Les tremblements des extrémités commencent souvent, il y a une sensation de brûlure au bout des doigts.

    Estomac bouleversé. Exprimé par des spasmes et des douleurs dans le tractus gastro-intestinal, qui se terminent par une diarrhée.

  • Virus d'Epstein-Barr. Cette maladie infectieuse aiguë se caractérise par une fatigue accrue et des maux de gorge, des ganglions lymphatiques enflés et d'autres signes extrêmement négatifs. Dans ce contexte, la micropsie se développe parfois.

  • Façons de gérer le syndrome d'Alice au pays des merveilles

    Que faire si une maladie aussi rare a déjà «attrapé»? De plus, il n'existe pas de méthode de traitement spécialement développée pour le syndrome d'Alice au pays des merveilles en tant que maladie distincte. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une maladie infantile. Mais parfois, la maladie apparaît chez des personnes tout à fait adultes. Comment être dans ce cas? Considérons les deux options plus en détail.

    Caractéristiques du traitement de la micropsie chez un enfant

    Les parents devraient consulter un médecin pour un examen complet. Il est impératif de consulter un psychiatre, un neuropathologiste, un spécialiste des maladies infectieuses. Ce dernier doit déterminer s'il existe une maladie avec encéphalite, qui peut provoquer le syndrome. Vous devez également consulter un optométriste pour écarter un éventuel problème de vision..

    Après un examen complet, lorsque l'échographie (échographie) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ont été réussies, le médecin conclura: la maladie est-elle associée à une pathologie dans le développement de l'enfant.

    Les parents doivent se rappeler que pendant une période d'exacerbation du syndrome, vous devez surveiller attentivement votre enfant afin que les peurs qui capturent l'enfant à ce moment n'entraînent pas de conséquences plus graves. Et si la maladie est allée loin et est sévère, il est vivement recommandé (sur l'avis d'un médecin!) De prendre les médicaments appropriés.

    Ceux-ci peuvent être des sédatifs et des sédatifs approuvés pour une utilisation dans l'enfance. Par exemple, Persen, un produit à base de plantes contenant de la valériane, de la mélisse et de la menthe, a un bon effet calmant. Disponible en comprimés et en capsules. Ces derniers sont recommandés pour les enfants à partir de 12 ans.

    Si votre enfant est atteint du syndrome d'Alice au pays des merveilles, ne soyez pas trop nerveux. Il est fort probable qu'avec l'âge, la maladie disparaisse d'elle-même. Il vous suffit d'être patient et de ne pas priver l'enfant de vos soins.

    Les subtilités de la gestion de la micropsie chez un adulte

    Puisqu'il n'y a pas de méthode de diagnostic et de traitement spécialement développée pour cette maladie, ils sont basés sur le témoignage du patient selon lequel il parle lui-même de sa maladie. Des tests généraux sont effectués et un examen approfondi est effectué dans l'espoir qu'il aidera à identifier les causes de la maladie.

    En plus de l'encéphalographie et de la tomodensitométrie, une ponction est effectuée - la moelle épinière est prélevée de la colonne vertébrale pour examen. Si la pathologie n'est pas identifiée, un traitement est effectué pour soulager les symptômes d'anxiété, qui se manifestent par des maux de tête, une anxiété associée à la panique et souvent un mauvais sommeil.

    Pour cela, des médicaments sédatifs sont prescrits. Ceux-ci peuvent être des tranquillisants, des antipsychotiques et des normotimiques. "Carvalol" a un bon effet sédatif. De plus, il aide à soulager les spasmes des vaisseaux du cerveau, ce qui est très important en cas de micropsie..

    Le traitement d'appoint permet de supporter plus facilement l'attaque du syndrome d'Alice au pays des merveilles, et après un certain temps, il disparaît tout seul.

    Avec la micropsie, les idées habituelles sur le monde qui les entoure sont violées et la personne malade a donc désespérément besoin de soutien. Seule l'attention de sa famille l'aidera à surmonter une crise de maladie avec le moins de dommages à sa santé..

    Conséquences du syndrome d'Alice au pays des merveilles

    Les attaques de la maladie, parfois appelée «vision lilliputienne», apportent de nombreux moments désagréables. Quand il semble à une personne malade que tout autour semble irréel, cela laisse sa marque sur la psyché..

    La personne devient incertaine dans ses actions, se replie sur elle-même, tente de trouver un point d'appui dans son monde intérieur, et évite donc la communication. Une perception déformée de la réalité vous oblige à ne pas quitter la maison, pour ne pas entrer dans une situation désagréable, pour éviter le ridicule. Ce sont les conséquences sociales de la micropsie.

    Cependant, il existe également un contexte purement psychologique à la maladie. C'est une attente terrible de crises répétées en termes d'expériences, quand tout autour apparaît soudainement sous une forme irréelle et effrayante..

    Un enfant atteint de micropsie ne s'en rend pas encore compte, mais pleure seulement de peur, dans l'espoir que ses parents le calmeront. Mais un adolescent ou un adulte souffrant d'une "maladie naine" comprend tout, et donc intérieurement tendu dans l'attente constante d'un nouveau "swoop" du syndrome d'Alice.

    Tous ces facteurs combinés ont un très mauvais effet sur la psyché et la condition physique de la personne malade, lorsque les systèmes cardiovasculaire, nerveux et autres du corps sont inhibés. Cela conduit à une dépression profonde, qui peut être accompagnée d'un handicap..

    Regardez la vidéo sur le syndrome d'Alice au pays des merveilles:

    Syndrome d'Alice au pays des merveilles: symptômes et caractéristiques

    Le syndrome d'Alice au pays des merveilles est une maladie qui est un trouble neurologique qui se manifeste par une perception déformée du monde qui nous entoure. Les objets dans ce cas sont considérés comme irréalistes, grands ou petits, les limites et les distances sont différentes des vraies..

    Qu'est-ce que le syndrome d'Alice au pays des merveilles?

    Le syndrome d'Alice au pays des merveilles est temporaire et épisodique, avec apparition et disparition soudaines

    Conformément à la Classification internationale des maladies (CIM-10), le syndrome d'Alice au pays des merveilles appartient au groupe R40-R46, qui regroupe toutes les manifestations liées à la capacité de connaître et de percevoir, les émotions et le comportement.

    Étiologie

    La pathologie se développe généralement chez les enfants de cinq à treize ans. Cependant, rarement, il est observé chez l'adulte (l'apparition de la maladie dans ce cas tombe entre 20 et 25 ans).

    Les raisons

    Il n'y a pas d'opinion sans équivoque sur les raisons du développement du syndrome. Selon les chercheurs, la maladie peut être une conséquence de:

    • crises de migraine fréquentes, accompagnées de maux de tête prolongés et épuisants;
    • la schizophrénie (une maladie mentale grave qui nécessite un traitement approprié);
    • mononucléose infectieuse qui s'est propagée à certaines parties du cerveau;
    • crises d'épilepsie lors de crises d'épilepsie accompagnées d'hallucinations;
    • maladies oncologiques du cerveau.

    Le début de la maladie est généralement précédé par:

    • effets physiques sur le cerveau - conséquences d'un traumatisme, d'infections, d'intoxication, de radiation, etc.
    • impact psycho-émotionnel - conflits et situations stressantes, états dépressifs qui durent longtemps.

    Les facteurs de risque sont:

    • l'utilisation de toute drogue;
    • les caractéristiques personnelles d'une personne, par exemple, la méfiance et la susceptibilité aux influences psycho-émotionnelles;
    • instabilité du système nerveux.

    Symptômes

    Les personnes atteintes du syndrome d'Alice au pays des merveilles ont des crises de panique lors de leurs crises

    Le syndrome d'Alice au pays des merveilles s'accompagne de crises qui durent de quelques secondes à plusieurs jours (dans certains cas, leur durée peut aller jusqu'à un mois).

    Le signe principal de la pathologie est la distorsion de la perception spatiale:

    • augmentation ou diminution inattendue de la taille des objets environnants;
    • réduire ou augmenter la distance entre les objets et modifier leurs proportions.

    En plus de déformer les proportions des objets, les patients sont observés:

    • tachycardie;
    • augmentation de la respiration;
    • crises de panique.

    Dans certains cas, l'attaque est précédée de douleur, rappelant la gravité et la durée de la manifestation de la migraine.

    Étapes et formes

    Une attaque, accompagnée d'une distorsion de la réalité, se déroule en plusieurs étapes.

    1. Le stade initial est caractérisé par l'apparition d'un mal de tête ou d'une anxiété générale avec une augmentation progressive ou forte des symptômes.
    2. L'étape principale est accompagnée des manifestations les plus graves de la pathologie.
    3. Au stade final, la gravité des symptômes diminue, les patients ressentent de la fatigue, de l'apathie, de la somnolence.

    En fonction des manifestations cliniques, le syndrome d'Alice au pays des merveilles est divisé en plusieurs types:

    • macropsie, accompagnée d'une forte augmentation apparente soudaine des objets environnants et des distances;
    • micropsie, caractérisée par une diminution apparente de tout ce qui entoure une personne.

    Conséquences et complications

    Les conséquences du syndrome d'Alice au pays des merveilles varient..

    Certains patients se replient complètement sur eux-mêmes, évitent de communiquer avec des amis et des connaissances, essaient de ne pas quitter les limites de leur propre maison, et plus encore de ne pas visiter les lieux de grandes foules. D'autres deviennent déprimés, se sentent désespérés et perdent la capacité de se concentrer. D'autres encore perdent leur capacité de travailler, deviennent des objets de ridicule de la part des autres, y compris des proches.

    Dans le même temps, un état dépressif et dépressif qui ne s'arrête pas longtemps s'accompagne de divers troubles somatiques. Dans la grande majorité des cas, ils affectent les systèmes nerveux, cardiovasculaire et digestif..

    Diagnostique

    Après la conversation, le psychiatre peut impliquer des médecins d'une autre spécialisation

    Le diagnostic est posé sur la base des informations obtenues lors d'un entretien avec un patient. Les diagnostics de laboratoire et instrumentaux dans ce cas ne sont pratiquement pas utilisés, ce qui s'explique par leur faible contenu d'information.

    L'examen est effectué par un psychiatre. Si nécessaire, des consultations d'autres spécialistes sont nommées - un psychoneuropathologiste, un thérapeute, un narcologue.

    Que faire avec la micropsie ou la macropsie?

    La micropsie (macropsie) est traitée uniquement individuellement. Si la cause du développement de la maladie est trouvée, le traitement est dirigé vers son élimination (en cours de route, les symptômes qui l'accompagnent sont également supprimés). Ainsi, pour la migraine, des analgésiques et des sédatifs sont prescrits, pour l'épilepsie - relaxants et anticonvulsivants.

    Pour allonger les périodes de rémission, il est recommandé aux patients de suivre un cours avec un psychologue ou un psychothérapeute. De tels exercices aident à réduire la gravité des peurs et à éliminer la dépression qui l'accompagne..

    Les séances d'hypnose et de thérapie cognitivo-comportementale peuvent améliorer les avantages du traitement.

    Traitement médical

    Les médicaments sont utilisés pour réduire la gravité des déficiences dans la perception de la réalité. Dans la grande majorité, la micropsie (macropsie) est traitée avec les médicaments suivants:

    • sédatifs;
    • les antidépresseurs;
    • les benzodiazépines;
    • nootropiques.

    La prévention

    Les cours de yoga peuvent vous aider à faire face aux émotions lors d'attaques et vous apprendre à vous contrôler

    Il n'y a pas de moyens spécifiques pour prévenir le syndrome d'Alice au pays des merveilles. En règle générale, à cette fin, des recommandations sont utilisées qui sont communes pour la prévention de toutes ces conditions..

    Pour que la micropsie (macropsie) n'apparaisse pas, vous devez:

    • cultiver la résistance au stress;
    • se reposer complètement, marcher au grand air, mener une vie active - cela renforcera à la fois la santé physique et mentale;
    • faire du yoga, méditer - cela aidera à soulager les tensions, à se détendre, à renforcer le système nerveux;
    • bien manger - le régime ne doit pas contenir d'aliments pouvant provoquer des crises de migraine.

    Prévoir

    À ce jour, le syndrome d'Alice au pays des merveilles est un trouble mental insuffisamment étudié, et il n'y a donc pas de schéma thérapeutique sans ambiguïté pour cette pathologie. Une approche thérapeutique compétente et des médicaments correctement sélectionnés aident à allonger les périodes de rémission et à raccourcir la durée des crises, ce qui, à son tour, facilite l'adaptation sociale des patients, élargit leur cercle de contacts et rétablit la capacité de travail. Cependant, la maladie n'est pas encore complètement guérie..

    Manifestations cliniques et spécificité du traitement du syndrome d'Alice au pays des merveilles

    Le syndrome d'Alice au pays des merveilles est un groupe d'anomalies neurologiques associées à une distorsion ou une déformation de la perception du monde environnant. À l'heure actuelle, il existe 2 formes de la maladie: la micropsie et la macropsie. Alice Through the Looking Glass Syndrome est un nom tiré d'un célèbre livre pour enfants, dont le personnage principal s'est retrouvé dans un endroit où la taille des objets environnants n'était pas naturelle. Des troubles similaires surviennent chez les patients souffrant de cette maladie.

    1. Conditions préalables
    2. Manifestations cliniques
    3. Diagnostic et traitement
    4. Premiers secours
    5. L'usage de drogues
    6. La prévention

    Conditions préalables

    La cause exacte du syndrome d'Alice au pays des merveilles est inconnue en médecine. Cependant, selon les médecins, un certain nombre de facteurs provoquent ce trouble. Dans la plupart des cas, la formation de la maladie d'Alice au pays des merveilles est associée à des pathologies concomitantes, dans lesquelles la perception des patients du monde qui les entoure change..

    Causes possibles de micropsie et de macropsie:

    • Migraine. Le développement systématique de maux de tête débilitants conduit à une perception déformée de la réalité environnante. Au début, le trouble ne se manifeste que par des crises de migraine. Si cela se produit régulièrement, des crises de pathologie se développent en même temps..
    • Schizophrénie. Ce trouble mental s'accompagne d'une distorsion de la perception. Dans le même temps, le patient a souvent le sentiment qu'il n'est pas ce qu'il est vraiment. La maladie est considérée comme grave et difficile à traiter. Souvent, la thérapie se réduit uniquement à l'élimination des symptômes..
    • État de conscience altéré. Les attaques d'Alice à travers le syndrome du miroir se développent souvent chez des personnes expérimentant des substances qui affectent la perception du monde. Ces drogues comprennent les drogues, certains types d'alcool. En outre, la distorsion de l'attitude est obtenue par un refus prolongé du sommeil, l'utilisation de champignons hallucinogènes, des mélanges à base de plantes pour fumer, des pratiques respiratoires.
    • Maladies du cerveau. Diverses pathologies des centres cérébraux responsables de la perception et du traitement des informations reçues du monde extérieur peuvent provoquer une violation. Les maladies possibles à l'origine du syndrome comprennent le cancer du cerveau, la mononucléose, l'épilepsie.

    En général, une macropsie ou micropsie chez un adulte se développe en raison d'un dysfonctionnement des centres responsables de la perception du monde environnant.

    Manifestations cliniques

    La pathologie se déroule sous forme de crises. La fréquence de leur apparition, ainsi que la durée, diffèrent en fonction de nombreux facteurs. Il y a des cas où l'attaque a duré plus d'un mois. Cependant, la maladie peut se manifester pendant plusieurs minutes..

    • Modifications de la taille des objets environnants (augmentation avec la macropsie ou diminution avec la micropsie).
    • Distorsion de la distance entre les objets.
    • Différences de proportions entre les objets environnants.
    • Violation d'orientation dans l'espace.
    • Distorsion de la perception du temps.
    • Pertes de mémoire.
    • Sentiments d'anxiété, de peur, de panique.
    • Incapacité à coordonner les actions.
    • Mal de crâne.
    • Température élevée.
    • Palpitations cardiaques.
    • Transpiration excessive.

    L'une des caractéristiques du syndrome décrit est qu'une distorsion de la perception de l'environnement se produit chez le patient même s'il est en décubitus dorsal avec les yeux fermés. Ainsi, une anomalie ophtalmique est exclue..

    Le syndrome d'Alice à travers le miroir est accompagné d'un certain nombre de symptômes prononcés de nature paroxystique.

    Diagnostic et traitement

    Pour poser un diagnostic, il suffit d'étudier les plaintes du patient. Les troubles neurologiques avec un tableau clinique similaire n'existent pas et la possibilité d'un diagnostic erroné est donc extrêmement faible. Certains types d'examen des patients sont utilisés pour déterminer les causes de la pathologie. Ceux-ci comprennent la tomographie, l'encéphalographie, l'analyse en laboratoire du liquide céphalo-rachidien.

    Les principes et les méthodes de traitement de la micropsie chez un enfant et un adulte sont pratiquement les mêmes. Il est nécessaire de réduire la charge de stress sur la psyché, d'exclure le nombre maximum d'irritants possibles. Il est extrêmement important de maintenir un horaire de sommeil, de dormir au moins 8 heures par jour.

    Premiers secours

    Lorsqu'une attaque survient, le patient court un grave danger, surtout s'il se trouve dans la rue. La désorientation dans l'espace et une perception déformée du monde peuvent entraîner des blessures ou d'autres dommages. Une attaque chez un enfant présente un grand danger, car dans l'enfance, de telles pathologies peuvent entraîner une violation de la formation des processus et des fonctions mentaux..

    Lors d'une attaque, vous devez prendre une position confortable. Les exercices de respiration sont recommandés car ils aident à oxygéner le cerveau. Si nécessaire, prenez des médicaments pour les migraines, l'hypertension artérielle. Il est strictement interdit de conduire. Si la victime est dans la rue, elle doit appeler un être cher qui la ramènera chez elle et l'aidera à se calmer.

    L'usage de drogues

    En psychiatrie, il n'y a pas de médicaments spéciaux pour éliminer les crises. Il est conseillé au patient souffrant du syndrome d'avoir toujours avec lui «Corvalol» ou «Validol», grâce auquel le fonctionnement normal du cœur est rétabli lors d'une crise de panique.

    À des fins thérapeutiques, des groupes de médicaments peuvent être utilisés:

    • Sédatifs.
    • Les antidépresseurs.
    • Tranquillisants.
    • Médicaments vasodilatateurs.

    Les formulations pharmaceutiques sont prescrites par le médecin traitant en fonction de la cause alléguée et des caractéristiques individuelles du patient.

    La prévention

    Le syndrome d'Alice est une pathologie mal comprise, et il n'y a donc pas de complexe spécial qui puisse certainement éliminer le risque de crises récurrentes. La mise en œuvre des recommandations du médecin contribue à améliorer l'activité cérébrale, la santé globale, ce qui a par la suite un effet positif sur l'évolution de la maladie.

    • Exposition au stress réduite.
    • Formation de compétences pour résister aux stimuli.
    • Un bon sommeil.
    • Promenades extérieures régulières.
    • Rejet des mauvaises habitudes.
    • Traitements de méditation et de relaxation.
    • Activité physique modérée.
    • Élimination de la caféine de l'alimentation.

    Dans le cas d'une approche compétente de la thérapie et de la prévention, la fréquence des crises est considérablement réduite. Leur durée est également réduite. La possibilité d'inadaptation sociale et d'autres phénomènes négatifs est évitée. Dans ce cas, une guérison complète est actuellement considérée comme impossible..

    Le mystère de la médecine: le syndrome d'Alice

    Il n'y a pratiquement personne qui n'ait lu le conte de Lewis Carroll "Alice au pays des merveilles". L'histoire est un mensonge, mais il y a une allusion. Il s'avère que l'intrigue n'est pas entièrement inventée par l'auteur. Les médecins sont conscients de maladies telles que la micro- ou la macropsie, également appelée syndrome d'Alice au pays des merveilles. Cette maladie étrange et rare se caractérise par une violation de la perception humaine de la réalité..

    NE CROYEZ PAS VOS YEUX

    Les personnes souffrant du syndrome d'Alice ne voient pas du tout les objets environnants et les parties de leur corps comme elles le sont réellement, elles perdent la capacité de percevoir leur vraie taille. De plus, une violation de l'orientation temporelle et spatiale est possible, se manifestant par une augmentation ou une diminution des images visuelles. Imaginez que juste devant vos yeux, une partie du corps est soudainement étirée, changeant de proportions. Et, étonnamment, cela arrive soudainement.

    La même chose se passe dans le monde qui nous entoure. Un énorme rocher sur la route se transforme en un petit caillou, qui semble facile à franchir. Une montre-bracelet gracieuse est capable d'écraser facilement son propriétaire grâce à la nouvelle taille. Bien sûr, ce trouble mental ne peut qu'affecter tous les sens d'une personne, en particulier la vision..

    De plus, le temps pour ces personnes peut accélérer ou ralentir. Alice au pays des merveilles ne ressentait-elle pas la même chose? C'est pourquoi le syndrome tire son nom..

    Pour ceux qui souffrent du syndrome d'Alice, le monde qui les entoure change du jour au lendemain. Par exemple, le sol prend soudainement une position verticale et les murs des pièces se rapprochent les uns des autres. Chaises, tables, tables de chevet et autres meubles s'élèvent miraculeusement dans les airs et tourbillonnent dans une danse étrange et effrayante. La poignée de porte s'avère être de la taille d'une porte.

    Cependant, le plus souvent, ce n'est pas une macro, mais une micropsie, lorsque les objets deviennent beaucoup plus petits qu'ils ne le sont réellement. Il n'est pas surprenant que dans une telle situation, une personne perd complètement le contrôle de la réalité..

    CRAVEZ LA RÉALITÉ

    En termes scientifiques, la micropsie est une condition neurologique désorientante, qui se manifeste par une perception visuelle des objets environnants proportionnellement réduite. Les synonymes du nom de la maladie sont «hallucinations naines» ou «vision lilliputienne». Cependant, en fait, il n'y a pas de problèmes avec les yeux, les changements ne se produisent qu'au niveau de la psyché, ce qui impose des sensations visuelles, auditives et même tactiles déformées au patient.

    Autrement dit, le cerveau ne perçoit pas correctement les informations qu'il reçoit des yeux. Maintenant, la cuillère prend la taille d'une pelle, puis le canapé se transforme en maison de poupée, puis le tas de déchets sur le sol devient comme une montagne. Vous ne pouvez jamais prédire à l'avance les images effrayantes que la prochaine attaque montrera..

    Les patients eux-mêmes disent que lors des crises du syndrome, la sensation de stabilité est perdue: le sol devient ondulé, mais en même temps les jambes s'y coincent, comme dans de l'argile molle. Je dois dire que les attaques peuvent durer de quelques secondes à plusieurs semaines. Ceux qui ont visité ce terrible "conte de fées" à plusieurs reprises sont alarmés, effrayés et sont constamment en état de panique.

    POURQUOI?

    La raison forçant le cerveau humain à le transférer dans le monde étrange de la réalité déformée n'a pas encore été élucidée. Il y a seulement des suggestions que cela peut être dû à une prédisposition héréditaire aux migraines..

    Les scientifiques pensent également que la cause du syndrome d'Alice peut être une forme complexe et mal comprise d'épilepsie, de schizophrénie, du virus d'Epstein-Barr (herpès) et de mononucléose. Cette condition peut également être observée avec des tumeurs cérébrales malignes ou des lésions cérébrales dans la région pariétale..

    En règle générale, la micropsie est caractéristique des enfants âgés de 3 à 13 ans. Plus l'enfant vieillit, moins les crises sont fréquentes et à 25-30 ans, les symptômes disparaissent complètement.

    DANS L'ŒIL DE L'AUTRE

    L'un de ceux qui ont eu la «chance» d'être dans le miroir, Rick Hemsley, parle de sa maladie:

    «Quand c'est arrivé pour la première fois, j'étais un étudiant de 21 ans. La veille, je n'avais pas dormi depuis longtemps, bu beaucoup de café et écrit un mémoire, mais je me sentais bien. Et puis je me suis levé, penché sur la télécommande, et mes jambes ont semblé aller au sol. Regardant vers le bas, j'ai vu que mon pied était immergé dans le tapis - une sensation désagréable, mais cela n'a duré que quelques secondes.

    J'ai vite découvert des perturbations spatiales plus graves. Le sol sous moi marchait en vagues ou s'affaissait, et quand j'essayais de marcher, il me semblait que je clopinais sur mes lèvres.

    Si moi, allongé sur le lit, je regardais mes mains, alors mes doigts s'étiraient à un demi-mille en avant. Ces expériences étranges ont commencé à se produire de plus en plus souvent, mais je n'y ai pas prêté attention, croyant que cela était dû au stress, à un mauvais sommeil ou à un régime alimentaire..

    J'ai obtenu mon diplôme et obtenu un emploi d'administrateur système, mais au lieu de disparaître, mes symptômes se sont aggravés. Maintenant, tout était déformé, et constamment. Quand je marchais le long de la route, les voitures qui se tenaient sur le bord de la route ressemblaient à des jouets et je me paraissais démesurément grande.

    Au travail, ma chaise avait l'air énorme et je semblais moi-même rétrécir dedans..

    Bientôt, sortir dans la rue a commencé à demander plus d'efforts: je pouvais à peine comprendre sur quelle surface je marchais, donc marcher était difficile. Il est devenu dangereux de traverser la route: je n'avais aucune idée de la taille de la voiture qui s'approchait et de la distance de moi..

    Comme je ne pouvais plus travailler, j'ai déménagé chez mes parents. De l'émission télévisée, j'ai appris le syndrome d'Alice au pays des merveilles. J'ai commencé à espérer une guérison, mais ni mon thérapeute ni mon neurologue n'ont pu trouver une description de cette maladie. Ils ont dit que je devais apprendre à vivre avec.

    J'ai maintenant 36 ans et, heureusement, je n'éprouve plus de distorsion spatiale qu'une fois par mois. Je n'ai toujours pas compris les raisons de mon état, mais maintenant je peux mener une vie relativement normale. Sans aucun doute, ce syndrome est associé à des difficultés sans fin, mais j'aime même quelque chose à ce sujet: parfois, surtout après mon réveil, j'ai une vision binoculaire particulière..

    Couché sur le lit, je regarde par la fenêtre les corbeaux qui tournent à 100 mètres de moi au-dessus des arbres, mais en même temps je vois en détail chaque oiseau et chaque cime des arbres, comme s'ils étaient à bout de bras. Il semble que cet effet secondaire disparaisse progressivement et cela me manque presque. ".

    L'HISTOIRE DE JEAN D.

    John D., un employé de US Aircraft Corporation âgé de 30 ans, avait le «changement» sur le côté droit de sa tête. Il lui semblait qu'elle était gonflée comme une énorme croissance. Inclinant ses yeux sur le côté, il vit son hémisphère géant, s'élevant à environ un mètre de haut.

    «Pour sentir mon oreille droite, je devais m'étirer de toutes mes forces, et le bras était à peine assez long», se souvient John. Le gros problème des portes en acier.

    Malgré. que John était bien conscient qu'en fait sa tête était de taille normale, il devait prendre diverses précautions, car plusieurs fois il s'était déjà cogné fort la tête sur l'articulation - l'orientation dans l'espace laissait clairement à désirer.

    La tête n'était pas constamment dans cet état - la moitié droite était soit comprimée à sa taille habituelle, soit enflée. Il a fallu plusieurs mois aux médecins pour trouver la bonne combinaison de médicaments, avec l'aide de laquelle John a dit au revoir au syndrome magique.

    RETOUR À LA RÉALITÉ

    Le premier à reconnaître la distorsion de la réalité comme une maladie fut le Dr Lippmann. Il a écrit à ce sujet en 1952 dans la revue On Mental Illness dans son article «Hallucinations inhérentes aux migraines». Il a été le premier à associer le syndrome aux sentiments d'Alice. On soupçonne que l'auteur du conte de fées populaire Lewis Carroll lui-même a souffert d'épisodes de micropsie et connaissait très bien le monde dans lequel son héroïne errait très bien. Cependant, ce ne sont que des hypothèses. Une description plus précise des symptômes et des causes du syndrome a été faite en 1955 par le médecin canadien John Todd.

    S'il y a une maladie, alors il doit y avoir des moyens, sinon de guérir le patient, du moins de soulager sa souffrance. La première chose à faire lorsque des symptômes apparaissent est de consulter un médecin qui identifiera la cause de la maladie et, en fonction de cela, prescrira un traitement. Le plus souvent, les mêmes médicaments sont prescrits que pour les migraines.

    Cela suffit pour beaucoup. Pour le reste, comme pour toute autre maladie, il est recommandé d'observer le régime quotidien, le sommeil, la nutrition et la consommation d'alcool. Et bien sûr, les proches doivent toujours être à l'affût et apporter aide et soutien au patient pendant les crises..

    En règle générale, les enfants n'ont pas trop peur de cette condition, ils la perçoivent comme un voyage fabuleux, ce qui ne peut pas être dit des adultes. Il est très important d'abandonner les activités telles que l'escalade, la natation en eau libre, la conduite automobile, car la maladie dans ce cas peut coûter la vie.

    L'essentiel est de se rappeler que la science ne s'arrête pas et d'espérer que, peut-être, bientôt le syndrome apprendra à traiter. Le malade revient dans le monde réel alors que l'héroïne de Carroll revient.

    Alexandra ORLOVA