Aérophagie

L'aérophagie est l'ingestion régulière de grandes quantités d'air suivie d'éructations. Normalement, à chaque gorgée de nourriture, de liquide, de salive, jusqu'à 3 cm³ d'air pénètre dans l'estomac, qui est ensuite absorbé dans l'intestin grêle. Avec l'aérophagie, le volume de gaz dans le tractus gastro-intestinal augmente considérablement, ce qui entraîne une détérioration du bien-être.

Comment la pathologie se manifeste?

L'aérophagie survient à tout âge. La clinique de la maladie est associée à un étirement de l'estomac et des intestins par l'air accumulé. Chez les adultes et les nourrissons, la pathologie se manifeste de différentes manières et a ses propres caractéristiques..

Symptômes chez les adultes et les adolescents

Avec l'aérophagie, les patients avalent de l'air en permanence, y compris en dehors du repas. Se sentir plus mal après avoir mangé.

  • éructations involontaires bruyantes, pas toujours associées à la prise de nourriture;
  • hoquet;
  • sensation d'inconfort, ballonnements, pression dans le haut de l'abdomen;
  • ballonnements;
  • essoufflement, essoufflement;
  • lourdeur, brûlure dans la poitrine;
  • palpitations, interruptions du travail du cœur.

Lorsque l'estomac est vidé de son air, l'inconfort diminue..

Symptômes chez les nourrissons

La déglutition excessive d'air est l'une des causes des coliques infantiles, qui surviennent chez 70% des enfants de moins de 4 mois et disparaissent d'elle-même à l'âge de 6 mois.

  • régurgitations fréquentes;
  • hoquet;
  • crier avec les jambes pressées contre le ventre;
  • anxiété en mangeant;
  • refus de manger;
  • mauvais rêve.

L'aérophagie est-elle dangereuse??

Les éructations et le hoquet constants entraînent un inconfort psychologique et les douleurs abdominales perturbent la qualité de vie et réduisent la capacité de travailler. Avaler régulièrement de l'air peut entraîner des complications:

  • aggravation de la maladie sous-jacente;
  • étirement, affaiblissement du sphincter œsophagien inférieur;
  • hernie diaphragmatique;
  • réduire la prise de poids chez les enfants.

Causes de la maladie

L'aérophagie est une pathologie fonctionnelle du tube digestif. La raison en dépend de l'âge.

Chez l'adulte et l'adolescent

  • Habitudes alimentaires: manger rapidement de la nourriture sèche, parler, grignoter en mangeant.
  • Augmentation de la salivation - se produit en fumant, en suçant des sucettes, en mâchant de la gomme. L'air pénètre dans l'estomac avec de la salive.
  • Des situations stressantes. Avec une surcharge nerveuse, une personne commence à avaler de l'air involontairement, en réponse, une éructation se produit. Un réflexe conditionné pathologique se forme et se consolide. Le travail du système nerveux autonome est perturbé, le tonus du sphincter œsophagien diminue.
  • Maladies du système digestif: gastrite chronique, ulcère de l'estomac, hernie diaphragmatique.
  • Problèmes dentaires: dents manquantes, prothèses mal ajustées. Une mastication insuffisante des aliments contribue à l'aérophagie.
  • Maladies des organes ORL avec altération de la respiration nasale: rhinite chronique, polypose. Respirer par la bouche entraîne un dessèchement de la membrane muqueuse et une déglutition constante de salive.

Chez les enfants

  • Immaturité fonctionnelle du système nerveux. Chez les nourrissons de moins de 6 mois, une aérophagie légère est considérée comme normale; chez les prématurés, les symptômes peuvent persister plus longtemps.
  • Pathologie de la grossesse et de l'accouchement: altération de la circulation utéro-placentaire, hypoxie fœtale, traumatisme à la naissance. L'aérophagie est l'un des signes de lésions du système nerveux.
  • Problèmes d'allaitement: pas assez ou trop de lait, allaitement inapproprié du bébé.
  • Avaler de l'air pendant l'alimentation artificielle - cela se produit lorsque le trou dans la tétine est trop grand, succion gourmande, position basse de la tête du bébé lors de l'allaitement.

Diagnostique

Des éructations constantes et une gêne abdominale sont une raison pour contacter un thérapeute et un gastro-entérologue. La tâche du spécialiste est d'identifier la pathologie, de clarifier la cause, d'exclure les maladies organiques de l'estomac, des intestins.

  • Prise d'histoire et examen. Le médecin diagnostique une «aérophagie» si des plaintes typiques dérangent le patient plusieurs fois par semaine pendant 3 mois. Signes caractéristiques: une augmentation de la taille de l'abdomen et une expansion significative de la zone sonore tympanique (tambour) en tapotant l'abdomen à gauche.
  • Radiographie simple de l'abdomen - une grande quantité d'air dans l'estomac, le gros intestin, le dôme gauche haut du diaphragme.
  • Échographie des organes abdominaux - elle est obligatoire pour tous les patients atteints de maladies du tube digestif; à l'aide de la recherche, la position, la taille, les changements structurels des organes sont déterminés.
  • FGDS - examen endoscopique de l'œsophage, de l'estomac, du duodénum 12. Avec l'aérophagie, la gastrite, l'érosion et les ulcères d'estomac sont parfois détectés.
  • Impédance-pH-métrie - évalue le péristaltisme de l'œsophage, le passage du gaz et du liquide à travers celui-ci. Une sonde spéciale avec des électrodes est insérée par le nez, la résistance entre eux (impédance), le niveau d'acidité est mesuré. Le résultat est enregistré sous forme de graphique.
  • ECG - réalisé pour l'essoufflement, la douleur thoracique pour le diagnostic différentiel de l'aérophagie et de la pathologie du système cardiovasculaire.
  • Consultations de spécialistes: ORL, neurologue, psychologue, psychiatre, dentiste.

Traitement

La principale condition du succès du traitement de l'aérophagie est l'élimination de la cause de l'ingestion d'air. Pour réduire les symptômes de la maladie, une nutrition médicale et des médicaments sont prescrits.

Conseils généraux aux patients

  • mangez dans une atmosphère détendue, lentement;
  • éviter de grignoter de la nourriture sèche;
  • ne parlez pas en mangeant;
  • bien mâcher les aliments (en savoir plus ici);
  • abandonnez la gomme à mâcher;
  • arrêter de fumer;
  • éviter les situations stressantes;
  • Bougez plus: faites des exercices du matin, visitez la salle de sport, la piscine.

Suivez ces règles non seulement pendant la période de traitement, mais également à l'avenir pour éviter une exacerbation.

Traitement et prévention de l'aérophagie chez les nourrissons

Pour éviter l'ingestion d'air, respectez les consignes suivantes:

  • tenez le bébé à un angle de 45 à 60 ° pendant l'allaitement;
  • lors de l'allaitement, faites attention à la bonne fixation au sein: lors de la succion, le bébé doit capturer toute l'aréole, et pas seulement le mamelon;
  • avec une alimentation artificielle, achetez des biberons spéciaux antireflux;
  • après avoir mangé, tenez le bébé debout jusqu'à ce qu'il crache de l'air.

Nourriture saine

La nutrition diététique réduit les manifestations cliniques, améliore le bien-être.

Principes généraux

  • afin de ne pas aggraver les symptômes de la maladie, évitez les aliments et les boissons qui entraînent une production excessive de gaz;
  • exclure les aliments non digestibles;
  • manger 4-5 fois par jour;
  • si l'aérophagie n'est pas associée à une autre maladie de l'estomac, toute méthode de cuisson est autorisée; les plus utiles sont les plats cuits à la vapeur et cuits au four;
  • avec des maladies concomitantes, le régime est prescrit selon le diagnostic principal.

Liste d'épicerie

PermisInterdit
  • céréales sous forme d'accompagnements et de céréales;
  • légumes bouillis et frais;
  • fruits, baies;
  • les produits laitiers;
  • fromage ordinaire;
  • des œufs;
  • viande et poisson diététiques;
  • compotes, thé, boisson aux fruits;
  • gelée;
  • biscuits biscuits;
  • pain blanc séché, noir limité.
  • produits de boulangerie;
  • Chou blanc;
  • lentilles, pois, haricots;
  • lait entier;
  • kvas, bière;
  • boissons gazeuses;
  • viande filandreuse;
  • fromage fondu;
  • viandes fumées.

Médicaments

  • Agents carminatifs (Espumisan, Bobotik, Kuplaton) - détruisent les bulles d'air dans les intestins, facilitent l'absorption des gaz, leur élimination par l'anus. Lors de la prise de ces médicaments, la distension intestinale, l'inconfort abdominal diminue.
  • Antispasmodiques (No-shpa, Buscopan, Dicetel) - réduisent le tonus des muscles lisses, soulagent la douleur.
  • Antidépresseurs et tranquillisants - les médicaments de ces groupes réduisent l'anxiété, normalisent le contexte émotionnel et ont un effet sédatif. Ils sont indiqués pour les patients atteints d'aérophagie dans le contexte de situations stressantes, de réactions hystériques.
  • Médicaments pour le traitement de la maladie sous-jacente du tube digestif: antibiotiques pour supprimer l'infection à Helicobacter pylori; agents enveloppants, bloqueurs de pompe à protons; antiacides et autres.

Autres méthodes

Les patients souffrant d'aérophagie persistante nécessitent l'aide d'un psychiatre, d'un psychologue.

  • Correction du comportement - la suppression volontaire des éructations conduit à une violation du réflexe conditionné pathologique et réduit la déglutition d'air.
  • Hypnothérapie - dans les cas graves, les attitudes comportementales sont enseignées au patient en utilisant l'hypnose.
  • Enseigner la respiration diaphragmatique - une respiration correcte normalise le fonctionnement des intestins, des poumons, réduit l'essoufflement.
  • L'enseignement de la technique d'auto-formation est une technique de psychothérapie spéciale basée sur l'auto-hypnose. L'auto-entraînement restaure le travail des systèmes nerveux autonome et central, neutralise les effets négatifs du stress.

Consultez votre gastro-entérologue pour les éructations et les douleurs abdominales. Une approche intégrée du traitement de l'aérophagie, suivant les recommandations du médecin conduit à un bon résultat.

Poursuivant le sujet, assurez-vous de lire:

Désolé, nous ne pouvons pas vous proposer d'articles adaptés..

Aérophagie

L'aérophagie (syn. Pneumatose de l'estomac) est un trouble fonctionnel de l'estomac, qui se caractérise par l'ingestion d'une grande quantité d'air, qui après un certain temps provoque sa régurgitation. Cela peut se produire pendant et en dehors des repas. Une condition similaire peut survenir chez un adulte et un enfant..

Les troubles gastro-entérologiques ou les pathologies associés à l'évolution de maladies d'autres organes internes peuvent servir de source d'aérophagie gastrique. Il existe un certain nombre de provocateurs assez inoffensifs.

Les principales manifestations cliniques sont des ballonnements et une lourdeur dans l'abdomen, des éructations avec de l'air, des troubles respiratoires, des modifications de la fréquence cardiaque et des douleurs cardiaques..

Le traitement de l'aérophagie est effectué en utilisant des méthodes conservatrices, y compris la rationalisation nutritionnelle, la physiothérapie et les médicaments. L'intervention chirurgicale n'est pas abordée.

Étiologie

L'aérophagie de l'estomac peut se former dans le contexte d'un grand nombre d'une grande variété de raisons, c'est pourquoi elles sont généralement divisées en plusieurs catégories.

Le premier groupe est représenté par de tels processus pathologiques:

  • une forme chronique de gastrite, procédant avec une faible acidité;
  • ulcère peptique;
  • achalasie du cardia;
  • hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • sténose pylorique-duodénale;
  • diminution du tonus des muscles gastriques;
  • évolution chronique de la colite;
  • maladies dentaires;
  • insuffisance de la pulpe cardiaque;
  • dommages aux artères coronaires du cœur;
  • anévrisme aortique;
  • violation du processus de circulation sanguine locale, ce qui provoque une congestion dans l'estomac et les intestins;
  • allergie alimentaire.

La deuxième catégorie est celle des provocateurs neurologiques. Parmi eux, il convient de souligner:

  • consommation hâtive de nourriture;
  • l'habitude de parler pendant un repas;
  • mauvaise mastication des ingrédients alimentaires;
  • manger un repas pendant un stress émotionnel;
  • la production de grandes quantités de salive, qui peut être causée par des années de dépendance à la cigarette.

Le troisième groupe comprend les causes névrotiques. Dans de tels cas, l'aérophagie est une conséquence de:

  • chocs nerveux;
  • influence à long terme des situations stressantes;
  • phobies et hystérie;
  • névroses.

Une personne avale une grande quantité d'air, quelle que soit sa prise alimentaire.

Parmi les facteurs prédisposants inoffensifs, il convient de souligner:

  • prothèses mal choisies;
  • nutrition irrationnelle - ingestion d'une grande quantité d'aliments gras et épicés;
  • congestion nasale persistante;
  • manger des aliments qui augmentent la production de gaz, comme les légumineuses, le chou, les champignons et les sodas.

L'aérophagie chez les nourrissons se développe dans le contexte de l'ingestion d'air lors de cris intenses, de pleurs ou pendant l'alimentation. Les conditions préalables à une telle condition pathologique peuvent être:

  • mauvaise fixation à la poitrine;
  • capture incomplète du mamelon pendant l'alimentation artificielle;
  • débit de lait trop lent ou trop rapide.

Les cliniciens notent que ce trouble se développe le plus souvent chez les bébés prématurés..

Classification

Basé sur le facteur étiologique, le trouble existe sous les formes suivantes:

  • somatique;
  • névrosé;
  • neurologique.

Les signes cliniques, en fonction de la période d'apparition, surviennent:

  • pendant une conversation;
  • en train de manger de la nourriture;
  • en avalant de la salive.

Symptômes

L'aérophagie chez les enfants et les adultes n'a pas de manifestations symptomatiques spécifiques. Les principaux symptômes de la maladie:

  • éructations bruyantes d'air inodore qui se produisent indépendamment de la consommation de nourriture - dans certains cas, elles sont constantes et ne s'arrêtent que pendant le sommeil;
  • une augmentation du volume de la paroi abdominale antérieure;
  • l'apparition de gravité et de distension dans la zone épigastrique;
  • crier - ce symptôme n'est observé que chez les patients souffrant d'hystérie;
  • extrasystole;
  • douleur dans le cœur;
  • violation de la fréquence cardiaque - le plus souvent, les patients ont une tachycardie;
  • difficulté à respirer;
  • hoquet périodique;
  • essoufflement et brûlures d'estomac;
  • nausées sans vomissements;
  • trouble de l'acte de défécation;
  • flatulence.

Chez un nouveau-né, l'aérophagie présente les symptômes suivants:

  • crier en se nourrissant;
  • ballonnements;
  • coliques;
  • régurgitations fréquentes;
  • refus complet de manger;
  • perte de poids;
  • anxiété;
  • augmentation des sautes d'humeur et des larmes.

Le principal problème de l'évolution de la maladie chez les enfants est que les bébés de moins de 3 ans ne peuvent pas décrire verbalement ce qui les inquiète exactement. Les parents doivent surveiller de près le comportement de leur enfant..

Diagnostique

Si des symptômes apparaissent, vous devriez demander l'aide d'un gastro-entérologue. Le processus de diagnostic a une approche intégrée, comprend un certain nombre d'examens et de manipulations de laboratoire et instrumentaux effectués directement par le clinicien:

  • étude des antécédents médicaux - pour rechercher une maladie sous-jacente;
  • collecte et analyse d'un historique de vie - cela comprend des informations sur le comportement alimentaire;
  • écouter le patient avec un phonendoscope;
  • palpation et percussion de la paroi abdominale antérieure;
  • une enquête détaillée sur le patient (ou ses parents - si l'enfant a 6 mois ou moins) - pour dresser un tableau symptomatique complet et clarifier la gravité des signes cliniques.

Les principaux tests de laboratoire et procédures instrumentales comprennent:

  • analyse clinique générale et biochimie du sang;
  • examen microscopique des matières fécales;
  • Radiographie et échographie des organes abdominaux;
  • gastroscopie;
  • EFGDS;
  • CT;
  • IRM.

De plus, une consultation avec un pédiatre, un cardiologue, un psychiatre et un dentiste peut être nécessaire.

Traitement

Se débarrasser de l'aérophagie est assez simple - il suffit d'utiliser des méthodes conservatrices, dont la base est le respect de telles règles alimentaires:

  • prise alimentaire fréquente et fractionnée;
  • mastication complète des aliments;
  • la nécessité de boire des aliments secs avec une quantité suffisante de liquide, mais pas de boissons gazeuses;
  • refus d'une conversation active pendant un repas;
  • minimiser la consommation de produits qui augmentent la production de gaz.

L'aérophagie est traitée avec:

  • massage abdominal;
  • bains chauds;
  • cracher de la salive;
  • exercices spécialement élaborés par le médecin traitant - des exercices de respiration et de thérapie par l'exercice sont présentés aux patients;
  • fournir à l'enfant une position verticale après avoir mangé - de sorte que tout excès d'air sorte.

La thérapie avec des remèdes populaires n'est pas interdite, ce qui implique la préparation de décoctions médicinales pour une administration orale à domicile. Ingrédients les plus utiles:

  • camomille;
  • valériane;
  • rose musquée;
  • fenouil;
  • pissenlit;
  • menthe;
  • achillée;
  • Mélisse;
  • calendula.

Avant de commencer un tel traitement, vous devez consulter votre médecin..

Une maladie névrotique, en plus des méthodes ci-dessus, est traitée avec:

  • prendre des antidépresseurs, des sédatifs et des tranquillisants;
  • psychothérapie à long terme.

Complications possibles

Une absence totale de traitement peut entraîner les complications suivantes pendant l'aérophagie:

  • étirement ou affaiblissement du cardia;
  • aggravation de l'évolution de la maladie sous-jacente;
  • le développement d'une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • perte de poids critique chez les enfants.

Prévention et pronostic

Vous pouvez éviter le développement du trouble à l'aide de simples recommandations préventives:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • une alimentation adéquate et équilibrée;
  • fournir au bébé la bonne posture pour se nourrir;
  • éviter l'influence de situations stressantes;
  • respect des règles d'hygiène alimentaire - consommation alimentaire sans hâte, mastication complète des aliments, etc.
  • traitement complet de toute maladie;
  • contrôles de routine complets et réguliers.

Les symptômes et le traitement de l'aérophagie affectent le pronostic de la maladie. Dans la plupart des situations, l'issue est favorable, mais uniquement à la condition d'une thérapie complexe. Les complications sont extrêmement rares.

Aérophagie: symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'aérophagie?

L'aérophagie est une augmentation de la déglutition de l'air, généralement accompagnée d'éructations, d'oppression douloureuse dans l'abdomen, de borborigma (grondements dans l'abdomen) et d'une augmentation des flatulences.

La condition survient chez les adultes et les enfants.

Les raisons

Aérophagie normale

Après un gros repas, l'aérophagie est dans certaines limites considérée comme un phénomène physiologique causé par l'ingestion de salive et l'ingestion d'aliments ou de boissons.

Dans des conditions normales, environ 70% de l'air dans l'intestin entre avec la prise de nourriture, 20% diffuse de la circulation sanguine et seulement 10% est associé à la fermentation bactérienne de résidus organiques non comestibles.

L'élimination de ces gaz est confiée à une réabsorption sanguine, une augmentation de la déglutition d'air (aérophagie) et des flatulences. Pour cette raison, l'aérophagie est souvent la cause de flatulences et de formation de gaz..

Aérophagie pathologique

Lorsque l'aérophagie n'est pas physiologique, mais pathologique, elle prend le caractère d'une pathologie, caractérisée par de nombreuses conditions prédisposantes. Lorsque ce problème survient, des troubles mentaux (états d'anxiété avec tics aérophages), des maladies organiques des voies digestives et biliaires (ulcère de l'estomac, gastroduodénite, cholécystopathie, etc.), ou, pendant la grossesse, des changements hormonaux associés à la stimulation de la pression exercée sur fœtus.

L'aérophagie peut également se manifester dans les processus de rhinite et de sinusite chronique, en raison de l'ingestion de grandes quantités de salive.

Des facteurs tels que la hernie intra-utérine chez le fœtus, le syndrome du côlon irritable, la xérostomie (bouche sèche) ou la sialorrhée (salivation abondante), le tabagisme excessif et l'utilisation de prothèses de mauvaise qualité peuvent également contribuer à l'apparition de la maladie..

Dans de nombreux cas, l'aérophagie est une conséquence inévitable de mauvaises habitudes alimentaires, telles que la consommation habituelle et excessive de boissons gazeuses, de bicarbonate et de chewing-gum, ou la tendance à manger rapidement (tachyphagie).

Symptômes

En plus des symptômes classiques de l'aérophagie (éructations, tension dans l'abdomen, borborigme et flatulences accrues), l'accumulation de bulles d'air peut entraîner une douleur intense dans l'estomac, difficile à distinguer d'une crise cardiaque (la survenue d'une profonde sensation de pression dans la poitrine peut être interprétée à tort comme une crise cardiaque).

Chez les patients particulièrement anxieux présentant une résistance gastrique réduite à l'allongement de l'air, l'aérophagie peut entraîner une dilatation gastrique aiguë, accompagnée d'étouffement, d'anxiété, de tachycardie et d'hyperventilation..

Traitement de l'aérophagie

Le traitement de l'aérophagie diffère en fonction de l'agent étiologique qui le soutient..

Lorsque vous mangez trop d'aliments riches en sucres et en nutriments plus complexes (graisses, fibres et protéines), le temps de digestion augmente et le stockage forcé du sucre dans le sac gastrique entraîne une fermentation associée à un œdème et à l'acidité de l'estomac..

Dans ce cas, la phytothérapie peut être utile, grâce aux préparations à base de plantes à base de mélisse, menthe, fibrine de trèfle, cumin, coriandre.

Lorsque l'aérophagie est soutenue par une mauvaise nutrition, le rôle d'une bonne mastication doit être analysé, et cette exigence est aussi simple qu'essentielle pour stimuler la digestion..

Si l'envie d'avaler de l'air vide est associée à une perte de conscience ou à des tics nerveux, il peut être utile de recourir à une psychothérapie, éventuellement associée à l'utilisation d'anti-anxiolytiques, d'anxiolytiques.

Le médecin doit interdire l'utilisation de médicaments qui peuvent augmenter la salivation au profit d'autres qui neutralisent l'hypersalivation. Lorsque l'aérophagie est causée par le problème inverse (bouche sèche), le trouble est probablement d'origine mentale et est traité avec des anxiolytiques.

Médicaments

L'aérophagie, en un sens, est le signal d'une alarme envoyée par le corps, que le «patient» devrait être capable de comprendre: comme l'analyse l'a montré, une aérophagie accidentelle qui suit une alimentation particulièrement abondante - si ce n'est même une alimentation rapide - peut être envisagée comme un phénomène pratiquement physiologique, car manger de la nourriture est également associé à l'ingestion de salive et d'air.

Il faut se rappeler qu'environ 70% de l'air qui s'accumule dans les intestins provient de la nourriture et des boissons, et les 30% restants sont divisés par la quantité de gaz provenant de la circulation sanguine et la quantité de gaz produite par la fermentation bactérienne locale..

Cependant, avec l'aérophagie pathologique, il y a une autre explication: la tendance à avaler de l'air peut ne pas être le résultat d'une prise alimentaire, mais plutôt exprimer des troubles nerveux et de l'anxiété..

Lorsque le problème devient important, l'utilisation de médicaments pour soulager l'anxiété peut calmer et détendre le patient pour prévenir l'aérophagie (qui est un symptôme secondaire dans ces circonstances).

Voici les classes de médicaments les plus utilisées dans le traitement de l'aérophagie, et quelques exemples de spécialités pharmacologiques, c'est le médecin qui devra choisir le principe actif et la posologie les plus adaptés au patient, en fonction de la gravité de la maladie, de l'état de santé du patient et de sa réponse au traitement:

Antiacides: l'aérophagie est le résultat d'une accumulation d'air dans l'estomac; Lorsqu'une personne mange des aliments hyperlipides et hyperprotéinés, les mécanismes digestifs ont du mal à fonctionner normalement, de sorte que la nourriture reste plus longtemps dans l'estomac, créant de l'acidité et des difficultés digestives. Pour cette raison, nous vous recommandons de prendre des antiacides environ une demi-heure après avoir mangé..

  • L'hydroxyde d'aluminium et l'hydroxyde de magnésium (par exemple Maalox) sont spécifiquement conçus à cet effet: les deux principes actifs présents dans ce produit ont des effets secondaires opposés: l'hydroxyde de magnésium est un laxatif, l'hydroxyde d'aluminium provoque la constipation. Prendre 2 à 4 comprimés par jour (500 à 1500 mg) avec beaucoup d'eau, 20 à 60 minutes avant les repas et au coucher.
  • Carbonate de calcium (par exemple, Katsit, Metocal): il est environ recommandé de prendre une dose de l'ingrédient actif de 1250 à 3750 mg par jour, divisée en 2 à 4 doses pendant 24 heures. L'utilisation à long terme de carbonate de calcium peut provoquer un gonflement et une constipation..

Charbon végétal: l'un des «remèdes naturels» les plus utilisés pour traiter les symptômes de l'aérophagie.

Le charbon végétal est obtenu par distillation à sec de bouleau, de saule ou de peuplier, à partir duquel une poudre est obtenue. Il est bien connu que le charbon de bois possède des propriétés adsorbantes exceptionnelles, comme l'absorption de l'excès d'air avalé par les aliments (ce n'est pas un hasard si son utilisation est également recommandée en cas de flatulences, de diarrhée et de formation de gaz); le charbon a également un léger effet désinfectant dans les intestins. Le charbon végétal ne doit pas être confondu avec des produits chimiques capables d'éliminer (plutôt que d'absorber) les gaz.

Inhibiteurs de la pompe à protons: médicaments de deuxième choix pour le traitement de l'aérophagie. Particulièrement indiqué lorsque la condition est associée à une gastrite, une maladie de reflux ou une hernie œsophagienne..

Antimousse: La diméthicone (par exemple, Simecrin, Meteosim) est un médicament également indiqué pour le traitement des symptômes de l'aérophagie, en particulier lorsqu'il est associé à des antiacides. La diméthicone est utilisée pour traiter à la fois les flatulences gastro-intestinales et l'aérophagie. Prendre environ 40 comprimés de 40 mg par jour (répartis également en deux doses après deux repas principaux).

Probiotiques: La consommation de probiotiques est bénéfique pour la reconstruction et la revitalisation de la flore bactérienne: souvent, en fait, l'aérophagie peut être la cause et l'effet de changements dans la flore microbienne qui habitent les intestins, provoquant des changements secondaires (par exemple, diarrhée / constipation, ballonnements, etc.).

Médicaments anxiolytiques: l'administration de ces principes actifs pour le traitement de l'aérophagie n'est recommandée que lorsque les modifications gastro-intestinales sont causées par le stress et l'anxiété. Les médicaments anxiolytiques ne doivent pas être prescrits pour le traitement de l'aérophagie alimentaire.

L'élimination de l'anxiété et la relaxation du patient conduiront donc également à la guérison de tous les symptômes secondaires liés à l'anxiété tels que l'aérophagie..

Complications

  • Étirement et relâchement du cardia (le muscle qui sépare l'œsophage et l'estomac).
  • Développement d'une hernie hiatale (protrusion d'une petite partie de l'estomac à travers le diaphragme où passe l'œsophage).

Prévention et recommandations

Respect des règles de prise alimentaire, d'hygiène alimentaire (vous devez manger lentement, en silence, boire de la nourriture sèche avec une quantité suffisante d'eau tiède).

Qu'est-ce que l'aérophagie? Traitement avec des remèdes populaires

L'aérophagie est une perturbation spécifique du tractus gastro-intestinal, c'est-à-dire une ingestion spontanée d'air en mangeant et pas seulement, avec régurgitation ultérieure. Avaler un excès d'air exerce une pression sur la surface de l'estomac et provoque des douleurs.

Selon des données établies, lorsqu'une personne mange, elle avale normalement environ une demi-cuillère à café d'air en volume à chaque gorgée. Pour cette raison, il y a toujours une bulle d'air d'un volume de 2/3 d'un verre standard dans l'estomac. Il se déplace progressivement dans l'intestin grêle, où la quantité principale est absorbée, l'air restant sort par l'anus. De petites quantités d'air dans l'estomac peuvent être expulsées avec des éructations.

L'aérophagie est divisée en deux types:

  1. Biologique. Il apparaît en raison du développement pathologique du tractus gastro-intestinal, d'un dysfonctionnement du système nerveux central, dû à des troubles génétiques;
  2. Fonctionnel ou physiologique est considéré comme normal. Il survient chez les bébés prématurés..

Causes de l'aérophagie

Ils se répartissent en trois catégories:

  1. Neurologique;
  2. Psychogène (névrosé);
  3. En raison de pathologies des organes internes.

Neurologique - progresse en raison d'un réflexe conditionné incorrect développé. Avec une alimentation hâtive, une mastication insuffisante, une conversation en mangeant, une salivation accrue, en fumant, en raison de la gomme.

L'aérophagie psychogène survient si: un travail nerveux ou des chocs fréquents; psychisme perturbé; crises de colère, situations stressantes. Dans ce cas, la personne peut avaler de l'air en dehors du repas. L'aérophagie signifie la névrose gastrique et le syndrome gastrocardiaque. Plus des 2/3 de la population ont souffert de névrose. La majorité n'a même pas entendu parler de cette maladie, mais l'a prise pour une gastrite, un ulcère d'estomac ou une intoxication. La névrose se développe pour de nombreuses raisons psychologiques et physiologiques. Les psychologiques comprennent:

  • Travail acharné avec un stress constant;
  • A récemment souffert d'une dépression nerveuse;
  • Manque de sommeil fréquent;
  • Psyché brisée;
  • Le cours intense de la vie.

Dans les situations de stress, une forte dose d'adrénaline pénètre dans la circulation sanguine humaine, ce qui inhibe le fonctionnement naturel du tractus gastro-intestinal et provoque une névrose de l'estomac.

  • Consommation fréquente d'aliments nocifs;
  • Régime anormal;
  • Utilisation de produits de mauvaise qualité;
  • Pathologies virales;
  • Gastrite;
  • Maladies d'autres organes internes.

L'aérographe est l'une des formes de névrose gastrique, dans laquelle le flux d'air dans l'estomac ne se produit pas pendant un repas. Si le patient a un aérographe peut être déterminé à l'aide d'une radiographie de l'estomac et des intestins. En même temps, vous pouvez voir combien de gaz supplémentaires et la haute qualité du diaphragme.

Le syndrome gastrocardiaque apparaît lorsque l'estomac est plein et se traduit par les symptômes suivants:

  • Respire fortement avec une sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • Une douleur croissante est ressentie dans la région du cœur, semblable à une crise d'angine de poitrine;
  • Un sentiment d'anxiété inattendu;
  • Un retard important de la fréquence cardiaque;
  • Juste après un délai, fréquence cardiaque accélérée.

Il y a aussi une baisse soudaine de la pression artérielle, une transpiration abondante, des étourdissements, une peur, une faiblesse inattendue.

Ceux qui ont présenté de tels symptômes sont obligés de savoir que le syndrome gastrocardiaque disparaît immédiatement après des éructations ou des vomissements (des vomissements doivent être provoqués).

Maladies conduisant à l'aérophagie:

  • Maladies des voies respiratoires qui nuisent à la respiration par le nez;
  • Gastrite prolongée;
  • Ulcère de l'estomac;
  • Rétrécissement de la zone primaire du duodénum;
  • Détérioration de l'activité des muscles de l'estomac;
  • Faiblesse des muscles au site du passage de l'œsophage dans l'estomac;
  • Échec du passage instinctif des aliments à travers la valve œsophagienne inférieure;
  • Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • Colite prolongée (gonflement de l'abdomen dû à un excès de gaz, en conséquence - une flatulence aiguë);
  • Maladies des dents et de la bouche;
  • Dommages aux vaisseaux cardiaques;
  • Apport sanguin insuffisant à l'estomac et aux intestins;
  • Étirement fusiforme de la région inférieure de l'aorte cardiaque.

Aérophagie chez les nourrissons

Chez les enfants, il se forme en avalant de l'air en mangeant ou en pleurant. Ceci est facilité par:

  • Fixation imprécise au sein, circonférence insuffisante du mamelon sur le biberon;
  • Flux de lait très difficile ou accéléré;
  • Faible volume de lait pendant l'allaitement.

Signes d'aérophagie

La manifestation des signes dans tous les cas est la même:

  • Éruptions sonores fréquentes, parfois constantes (disparaissent dans le sommeil);
  • Grand gonflement du haut de l'abdomen;
  • Hoquet épisodique (pas trouvé chez tout le monde);
  • Indigestion;
  • Douleur thoracique;
  • Rythme cardiaque augmenté;
  • Difficulté à respirer.

Avec l'aérophagie névrotique, chez certains patients, les éructations se terminent par des cris.

Symptômes chez les nouveau-nés

Ils sont définis très simplement:

  • Sous forme de régurgitation;
  • Coliques, gonflement de l'abdomen, pleurs constants pendant et après les repas;

Chez les bébés, la maladie dure jusqu'à 4 mois, si après cela, il prend du poids, il n'y a pas de pathologie.

Diagnostique

Le fait de la maladie est vérifié sur la base de:

  1. Données du patient, où le médecin précise: dans quelles circonstances les premiers symptômes sont-ils apparus (lorsque la salive est avalée, à la hâte pendant un repas, etc.);
  2. Une sorte d'éructations, lorsque le malade tire la tête en avant, serre le menton contre la poitrine et effectue des mouvements de déglutition;
  3. Radiographies. La photo montre une grande concentration de gaz accumulé dans l'estomac, dans certains cas, la transformation de la configuration de l'estomac.

Pour connaître les raisons de l'apparition d'une pathologie, effectuez:

  • ECG;
  • Échographie de la cavité abdominale;
  • Endoscopie de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum 12.

Parfois, une consultation psychiatrique est nécessaire.

Comment se débarrasser de l'aérophagie?

Le traitement est sélectionné individuellement, en fonction de la source de la maladie, et tout d'abord, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. Tous les patients atteints d'aérophagie, quelle que soit la cause de la maladie, doivent:

  • Respectez les normes d'hygiène de la prise alimentaire - prenez la nourriture sans hâte, en silence, si la nourriture est sèche, buvez la quantité d'eau requise;
  • Mangez souvent pendant la journée (250 g jusqu'à 5 fois par jour);
  • Ne buvez pas de boissons gazeuses, ne mangez pas d'aliments qui augmentent la production de gaz;
  • Effectuer un léger massage abdominal après les repas, prendre des bains de siège chauds;
  • N'avalez pas de salive en mangeant, mais crachez-la;
  • Faites des exercices de respiration;
  • Arrêtez de fumer et d’alcool;

Les patients souffrant de troubles névrotiques ont droit à des cours de psychothérapie, prenant de petites doses d'antidépresseurs.

L'aérophagie physiologique chez les nourrissons disparaît après un certain temps sans traitement. Après l'avoir nourri, vous devez le maintenir en position verticale jusqu'à ce que l'excès d'air sorte.

Vous pouvez également traiter l'aérophagie avec des remèdes populaires.

  1. Réflexologie. L'acupuncture avec moxibustion est réalisée quotidiennement. Cours 7 jours. 2-3 cours sont effectués. Semaine de pause.
  2. Phytothérapie.

L'infusion est fortifiante et apaisante. Ils sont pris: 20 g chacun: feuilles de fourreau, feuilles de mélisse, cônes de houblon; 30 grammes chacun: - fleurs de millepertuis, paniers de camomille; 25 g de racine de valériane. Écrasez tous les ingrédients sous forme séchée dans un mortier. Versez 2 cuillères à soupe de la collection avec un demi-litre d'eau bouillie. Insistez 2 heures, express. Consommez 50 gr. 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

Des herbes médicinales avec de l'extrait de menthe poivrée et de l'artichaut sont utilisées. Ils aident la fonction hépatique, minimisent le dysfonctionnement digestif.

L'extrait de fruit de fenouil aide à éliminer les excès de gaz.

Un grand avantage des éructations est l'utilisation de lait de chèvre 150 grammes. 3 fois par jour immédiatement après les repas.

Mélangez un demi-verre de jus de canneberge et un demi-verre de jus d'aloès dans un bol séparé et ajoutez une cuillère à soupe de miel, versez dans un verre d'eau bouillie tiède. Prendre 3 fois par jour pour une cuillère à soupe 30 minutes avant les repas. Conserver dans un endroit frais. Cours 7 jours. Répétez après un mois.

50 gr. mélanger le jus de pomme de terre et de carotte et consommer trois fois par jour 30 minutes avant les repas.

Vidéo connexe: Causes des éructations

Hydrothérapie

Les bains de conifères et ordinaires sont utilisés à une température de 36 degrés pendant 10 minutes, se terminant par une douche avec une température de 33 à 34 degrés pendant 2 minutes par jour.

Assurez-vous de consulter un médecin avant d'utiliser des remèdes populaires..

Aérophagie: symptômes et traitement, principes nutritionnels et médicaments

L'aérophagie est une perturbation spécifique du tractus gastro-intestinal, c'est-à-dire une ingestion spontanée d'air en mangeant et pas seulement, avec régurgitation ultérieure. Avaler un excès d'air exerce une pression sur la surface de l'estomac et provoque des douleurs.

Selon des données établies, lorsqu'une personne mange, avale normalement environ une demi-cuillère à café d'air en volume à chaque gorgée.

Pour cette raison, il y a toujours une bulle d'air dans l'estomac avec un volume de 2/3 d'un verre standard.

Il se déplace progressivement dans l'intestin grêle, où la quantité principale est absorbée, l'air restant sort par l'anus. De petites quantités d'air dans l'estomac peuvent être expulsées avec des éructations.

L'aérophagie est divisée en deux types:

  1. Biologique. Il apparaît en raison du développement pathologique du tractus gastro-intestinal, d'un dysfonctionnement du système nerveux central, dû à des troubles génétiques;
  2. Fonctionnel ou physiologique est considéré comme normal. Il survient chez les bébés prématurés..

Causes de l'aérophagie

Ils se répartissent en trois catégories:

  1. Neurologique;
  2. Psychogène (névrosé);
  3. En raison de pathologies des organes internes.

Neurologique - progresse en raison d'un réflexe conditionné incorrect développé. Avec une alimentation hâtive, une mastication insuffisante, une conversation en mangeant, une salivation accrue, en fumant, en raison de la gomme.

L'aérophagie psychogène survient si: un travail nerveux ou des chocs fréquents; psychisme perturbé; crises de colère, situations stressantes. Dans ce cas, la personne peut avaler de l'air en dehors du repas. L'aérophagie signifie la névrose gastrique et le syndrome gastrocardiaque. Plus des 2/3 de la population ont souffert de névrose. La majorité n'a même pas entendu parler de cette maladie, mais l'a prise pour une gastrite, un ulcère d'estomac ou une intoxication. La névrose se développe pour de nombreuses raisons psychologiques et physiologiques. Les psychologiques comprennent:

  • Travail acharné avec un stress constant;
  • A récemment souffert d'une dépression nerveuse;
  • Manque de sommeil fréquent;
  • Psyché brisée;
  • Le cours intense de la vie.

Dans les situations de stress, une forte dose d'adrénaline pénètre dans la circulation sanguine humaine, ce qui inhibe le fonctionnement naturel du tractus gastro-intestinal et provoque une névrose de l'estomac.

  • Consommation fréquente d'aliments nocifs;
  • Régime anormal;
  • Utilisation de produits de mauvaise qualité;
  • Pathologies virales;
  • Gastrite;
  • Maladies d'autres organes internes.

L'aérographe est l'une des formes de névrose gastrique, dans laquelle le flux d'air dans l'estomac ne se produit pas pendant un repas. Si le patient a un aérographe peut être déterminé à l'aide d'une radiographie de l'estomac et des intestins. En même temps, vous pouvez voir combien de gaz supplémentaires et la haute qualité du diaphragme.

Le syndrome gastrocardiaque apparaît lorsque l'estomac est plein et se traduit par les symptômes suivants:

  • Respire fortement avec une sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • Une douleur croissante est ressentie dans la région du cœur, semblable à une crise d'angine de poitrine;
  • Un sentiment d'anxiété inattendu;
  • Un retard important de la fréquence cardiaque;
  • Juste après un délai, fréquence cardiaque accélérée.

Il y a aussi une baisse soudaine de la pression artérielle, une transpiration abondante, des étourdissements, une peur, une faiblesse inattendue.

Ceux qui ont présenté de tels symptômes sont obligés de savoir que le syndrome gastrocardiaque disparaît immédiatement après des éructations ou des vomissements (des vomissements doivent être provoqués).

Maladies conduisant à l'aérophagie:

  • Maladies des voies respiratoires qui nuisent à la respiration par le nez;
  • Gastrite prolongée;
  • Ulcère de l'estomac;

Rétrécissement de la zone primaire du duodénum;

  • Détérioration de l'activité des muscles de l'estomac;
  • Faiblesse des muscles au site du passage de l'œsophage dans l'estomac;
  • Échec du passage instinctif des aliments à travers la valve œsophagienne inférieure;
  • Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • Colite prolongée (gonflement de l'abdomen dû à un excès de gaz, en conséquence - une flatulence aiguë);
  • Maladies des dents et de la bouche;
  • Dommages aux vaisseaux cardiaques;
  • Apport sanguin insuffisant à l'estomac et aux intestins;
  • Étirement fusiforme de la région inférieure de l'aorte cardiaque.

Aérophagie chez les nourrissons

Chez les enfants, il se forme en avalant de l'air en mangeant ou en pleurant. Ceci est facilité par:

  • Fixation imprécise au sein, circonférence insuffisante du mamelon sur le biberon;
  • Flux de lait très difficile ou accéléré;
  • Faible volume de lait pendant l'allaitement.

Signes d'aérophagie

La manifestation des signes dans tous les cas est la même:

  • Éruptions sonores fréquentes, parfois constantes (disparaissent dans le sommeil);
  • Grand gonflement du haut de l'abdomen;
  • Hoquet épisodique (pas trouvé chez tout le monde);
  • Indigestion;
  • Douleur thoracique;
  • Rythme cardiaque augmenté;
  • Difficulté à respirer.

Avec l'aérophagie névrotique, chez certains patients, les éructations se terminent par des cris.

Symptômes chez les nouveau-nés

Ils sont définis très simplement:

  • Sous forme de régurgitation;
  • Coliques, gonflement de l'abdomen, pleurs constants pendant et après les repas;

Chez les bébés, la maladie dure jusqu'à 4 mois, si après cela, il prend du poids, il n'y a pas de pathologie.

Diagnostique

Le fait de la maladie est vérifié sur la base de:

  1. Données du patient, où le médecin précise: dans quelles circonstances les premiers symptômes sont-ils apparus (lorsque la salive est avalée, à la hâte pendant un repas, etc.);
  2. Une sorte d'éructations, lorsque le malade tire la tête en avant, serre le menton contre la poitrine et effectue des mouvements de déglutition;
  3. Radiographies. La photo montre une grande concentration de gaz accumulé dans l'estomac, dans certains cas, la transformation de la configuration de l'estomac.

Pour connaître les raisons de l'apparition d'une pathologie, effectuez:

  • ECG;
  • Échographie de la cavité abdominale;
  • Endoscopie de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum 12.

Parfois, une consultation psychiatrique est nécessaire.

Comment se débarrasser de l'aérophagie?

Le traitement est sélectionné individuellement, en fonction de la source de la maladie, et tout d'abord, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. Tous les patients atteints d'aérophagie, quelle que soit la cause de la maladie, doivent:

  • Respectez les normes d'hygiène de la prise alimentaire - prenez la nourriture sans hâte, en silence, si la nourriture est sèche, buvez la quantité d'eau requise;
  • Mangez souvent pendant la journée (250 g jusqu'à 5 fois par jour);
  • Ne buvez pas de boissons gazeuses, ne mangez pas d'aliments qui augmentent la production de gaz;
  • Effectuer un léger massage abdominal après les repas, prendre des bains de siège chauds;
  • N'avalez pas de salive en mangeant, mais crachez-la;
  • Faites des exercices de respiration;
  • Arrêtez de fumer et d’alcool;

Les patients souffrant de troubles névrotiques ont droit à des cours de psychothérapie, prenant de petites doses d'antidépresseurs.

L'aérophagie physiologique chez les nourrissons disparaît après un certain temps sans traitement. Après l'avoir nourri, vous devez le maintenir en position verticale jusqu'à ce que l'excès d'air sorte.

Vous pouvez également traiter l'aérophagie avec des remèdes populaires.

  1. Réflexologie. L'acupuncture avec moxibustion est réalisée quotidiennement. Cours 7 jours. 2-3 cours sont effectués. Semaine de pause.
  2. Phytothérapie.

L'infusion est fortifiante et apaisante. Ils sont pris: 20 g chacun: feuilles de fourreau, feuilles de mélisse, cônes de houblon; 30 grammes chacun: - fleurs de millepertuis, paniers de camomille; 25 g de racine de valériane. Écrasez tous les ingrédients sous forme séchée dans un mortier. Versez 2 cuillères à soupe de la collection avec un demi-litre d'eau bouillie. Insistez 2 heures, express. Consommez 50 gr. 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

Des médicaments à base de plantes avec de l'extrait de menthe poivrée et de l'artichaut sont utilisés. Ils aident la fonction hépatique, minimisent le dysfonctionnement digestif.

L'extrait de fruit de fenouil aide à éliminer les excès de gaz.

Un grand avantage des éructations est l'utilisation de lait de chèvre 150 grammes. 3 fois par jour immédiatement après les repas.

Mélangez un demi-verre de jus de canneberge et un demi-verre de jus d'aloès dans un bol séparé et ajoutez une cuillère à soupe de miel, versez dans un verre d'eau bouillie tiède. Prendre 3 fois par jour pour une cuillère à soupe 30 minutes avant les repas. Conserver dans un endroit frais. Cours 7 jours. Répétez dans un mois.

50 gr. mélanger le jus de pomme de terre et de carotte et consommer trois fois par jour 30 minutes avant les repas;

Hydrothérapie

Ils utilisent des bains de conifères et ordinaires avec une température de 36 degrés pendant 10 minutes, se terminant par une douche avec une température de 33-34 degrés pendant 2 minutes par jour.

Aérophagie

L'aérophagie est un trouble fonctionnel du tractus gastro-intestinal sans modifications morphologiques visibles, qui se manifeste par une ingestion répétée systématique de grands volumes d'air pendant les repas ou en dehors d'un repas, suivie de sa régurgitation (régurgitation).

Les aérophages sont naturels (physiologiques) - résultant de la déglutition involontaire d'un mélange de gaz de l'environnement atmosphérique environnant pendant la noyade, de mauvaises capacités de nage, lors de l'allaitement de jeunes enfants, ainsi que pathologiques, qui sont causés par des troubles psychogènes. Ils provoquent une névrose des organes de l'estomac. Cela est dû au fait que le fonctionnement du système digestif est étroitement lié à l'état mental d'une personne. Dans l'une des sections IV des Critères de Rome, adoptée en 2014 lors d'une conférence de conciliation à Rome intitulée «Modèle biopsychosocial des troubles digestifs fonctionnels», il a été démontré qu'il existe une relation entre le développement de troubles fonctionnels et l'influence des facteurs génétiques, de l'environnement, des troubles neuropsychiatriques et des changements physiologiques Tube digestif.

Pathogénèse

Un rôle important dans le développement de l'aérophagie est joué par une teneur accrue en sérotonine chez les patients gastro-entérologiques agités, ce qui entraîne une augmentation de la bulle d'air dans l'estomac et une irritation ultérieure des récepteurs qui provoquent l'acte d'éructations..

Normalement, avaler de petits volumes d'air ne provoque pas de régurgitation, mais les éructations neurales induites par l'aérophagie se produisent régulièrement, systématiquement et peuvent durer longtemps - plusieurs heures, voire plusieurs jours..

Ce processus ne provoque généralement pas de nausées ou de vomissements, car la régurgitation apporte un soulagement, de sorte que de nombreux patients s'adaptent pour l'induire artificiellement..

Il y a des cas où les femmes atteintes de névrose hystérique, les éructations étaient accompagnées de grands cris convulsifs.

Les éructations excessives chez les personnes souffrant de reflux gazeux de l'estomac vers l'œsophage et le pharynx ne se produisent généralement pas plus souvent que chez les personnes en bonne santé, c'est simplement que la raison de leurs éructations réside dans l'air qui n'a pas atteint l'estomac. Cependant, l'aérophagie peut être permanente et ne disparaître que pendant le sommeil..

Classification

En fonction de la cause de l'apparition, on distingue somatique, comportemental - causé par des erreurs nutritionnelles et une forme psychogène d'aérophagie - développé à la suite de troubles névrotiques.

Aérophagie névrotique

La pathologie a reçu un code selon la CIM-10 - F 45.3, elle est désignée comme un dysfonctionnement somatoforme du système nerveux autonome, une forme psychogène d'aérophagie.

La forme névrotique de l'aérophagie est l'une des manifestations cliniques des névroses.

Ils incluent également les critères IV romains: anorexie, régurgitation, gastralgie, tics aérophagiques, nausées et vomissements psychogènes, diarrhée, halitose, dysgueusie, glossodynie, crises intestinales, etc. Ces syndromes sont les principaux symptômes de la "névrose de l'estomac".

Les raisons

L'aérophagie, l'un des troubles fonctionnels de l'estomac, peut avoir différentes causes de développement. Habituellement, ils deviennent:

  • névrose, neurasthénie, hystérie et autres troubles émotionnels-affectifs;
  • les erreurs nutritionnelles et les mauvaises habitudes alimentaires, comme la suralimentation;
  • prothèses mal ajustées;
  • syndrome d'hyperventilation;
  • Syndrome de Rett;
  • cardiospasme - spasme de l'œsophage cardiaque, ce qui rend difficile le passage de la masse alimentaire.

Symptômes d'aérophagie

La pénétration d'air atmosphérique dans l'estomac provoque une gêne et une gêne dans la région épigastrique. La sensation de plénitude et de distension intestinale peut diminuer à un degré ou à un autre après la régurgitation - éructations, ainsi qu'après une nuit de repos. Peut provoquer des brûlures et le hoquet.

Les symptômes de l'aérophagie névrotique comprennent:

  • des éructations répétées et bruyantes d'air, qui peuvent survenir après avoir mangé ou indépendamment de celui-ci, plusieurs fois par semaine et entraînent une gêne et des difficultés respiratoires;
  • douleur dans la région du cœur, ressemblant à une angine de poitrine;
  • sensation de plénitude, de plénitude, de lourdeur et d'inconfort dans l'épigastre;
  • en raison de la pénétration de gaz à travers le pylore, des ballonnements et une augmentation de la décharge de gaz des intestins.

L'aérophagie peut accompagner les crises d'asthme. Ce trouble psychosomatique fonctionnel peut perturber considérablement la vie sociale - une personne est maladroite dans la société et avec le temps, elle devient de plus en plus renfermée et évite les gens.

Analyses et diagnostics

Il est important de subir un examen approfondi pour exclure la pseudo-obstruction intestinale, le RGO et le syndrome de malabsorption.

Grâce aux tests respiratoires, il est possible de différencier les perturbations du métabolisme glucidique et le syndrome de croissance bactérienne excessive dans l'intestin grêle.

Les études aux rayons X peuvent révéler une bulle de gaz dans l'estomac, parfois de taille assez impressionnante.

Le gastro-entérologue peut également référer le patient au FGDS - fibrogastroduodénoscopie pour détecter une inflammation des muqueuses ou une hernie du service diaphragmatique.

Traitement de l'aérophagie

Le traitement le plus efficace de l'aérophagie nerveuse est l'utilisation de la psychothérapie. Dans ce cas, les facteurs importants sont l'élimination des facteurs de stress et la formation à la déglutition..

Les médicaments sont généralement prescrits en complément d'un régime alimentaire et d'un mode de vie sain, pour soulager les symptômes qui entraînent une détresse ou une perturbation de la vie quotidienne.

Médicaments

Bobotik Disflatil Amitriptyline

L'une des méthodes les plus efficaces de traitement médicamenteux de l'aérophagie est devenue la thérapie avec un médicament antipsychotique - la chlorpromazine, qui est parfois utilisée pour le hoquet, ainsi que des médicaments qui réduisent les flatulences (Bobotik, Disflatil).

Des antidépresseurs tricycliques (désipramine, amitriptyline) ou d'autres médicaments psychotropes peuvent également être prescrits, surtout si des symptômes dépressifs, anxieux ou phobiques sont observés.

Procédures et opérations

Dans certains cas, l'hypnose et l'acupuncture ont aidé les patients..

Traitement avec des remèdes populaires

Pour la prévention et le traitement de l'aérophagie, diverses plantes médicinales et remèdes peuvent être utilisés:

  • fenouil - une infusion de fruits ou de sirop peut être bu par petites gorgées après chaque repas;
  • un mélange de matières végétales - absinthe, racine de calamus, feuilles de guet à trois feuilles, graines de carvi et fenouil, mélanger dans des proportions égales, 1 c. verser de l'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes, puis égoutter et prendre 15 à 20 ml 3-4 fois par jour avec des névroses et des troubles asthéno-névrotiques;
  • feuilles de menthe poivrée avec momie - dans un verre de bouillon de menthe filtré, dissolvez la momie et prenez-la pendant la journée, en outre, la menthe peut être remplacée par d'autres herbes - origan, anis, graines de carvi, coriandre, aneth.

Chez les enfants

L'aérophagie chez les nourrissons est un phénomène courant, car un œsophage non formé, de grandes quantités de nourriture, une faiblesse du sphincter cardiaque et le processus d'allaitement lui-même contribuent à avaler ou à sucer de trop grandes portions d'air. Ce n'est pas un processus pathologique, mais il peut entraîner de fréquentes coliques intestinales chez les nourrissons. Par conséquent, l'expérience et les compétences en matière d'allaitement et d'allaitement au biberon sont très importantes, une jeune mère peut être informée de suivre les règles:

  • thérapie posturale - la position de l'enfant couché à un angle de 45 à 60 °;
  • contrôler ensuite que le bébé a capturé la totalité du mamelon et de l'aréole, n'a pas pris de pauses pendant la tétée;
  • n'oubliez pas de tenir le bébé debout pendant 10 à 15 minutes après la tétée, afin de permettre à l'air qui est entré dans l'estomac du bébé pendant la tétée de s'éloigner;
  • pour les enfants sous alimentation artificielle, il est nécessaire de choisir le bon mélange, il peut être préférable de passer à NAN Comfort ou Nutrilon Comfort.;
  • des tubes à gaz ou des lavements peuvent être utilisés pour évacuer les gaz des intestins du bébé, mais rappelez-vous qu'ils peuvent être dangereux pour les bébés prématurés et les bébés avec une muqueuse intestinale facilement vulnérable.

L'aérophagie est également typique des enfants souffrant de maladies gastro-entérologiques, hyperexcitables, ainsi que des déficients mentaux. Ce problème est assez difficile pour les parents à reconnaître seuls, il est donc important de se faire examiner par un spécialiste qualifié.

Régime alimentaire pour l'aérophagie

Pour prévenir le développement de l'aérophagie, il est nécessaire de respecter une alimentation et un mode de vie sains, de privilégier des vêtements confortables et de suivre également quelques règles simples:

  • la nourriture doit être prise lentement, sans parler et sans mâcher à fond;
  • ne pas trop manger, manger de petites portions;
  • réduire la consommation de graisses;
  • abandonner le chewing-gum et les boissons gazeuses.

De plus, le succès du traitement de l'aérophagie réside dans le calcul des aliments et des boissons, des habitudes alimentaires individuelles qui provoquent la déglutition et la régurgitation de l'air. Ceux-ci comprennent le plus souvent des bonbons, du café, des aliments gras, du thé au lait, certains fruits, des raisins, des fromages en caillé et des boissons contenant de l'alcool sucré..

Conséquences et complications

La teneur accrue en air dans l'estomac peut entraîner une pneumatose, un ulcère gastro-duodénal, un étirement et un affaiblissement du cardia.

Aérophagie: symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'aérophagie?

L'aérophagie est une augmentation de la déglutition de l'air, généralement accompagnée d'éructations, d'oppression douloureuse dans l'abdomen, de borborigma (grondements dans l'abdomen) et d'une augmentation des flatulences.

La condition survient chez les adultes et les enfants.

Aérophagie normale

Après un gros repas, l'aérophagie est dans certaines limites considérée comme un phénomène physiologique causé par l'ingestion de salive et l'ingestion d'aliments ou de boissons.

Dans des conditions normales, environ 70% de l'air dans l'intestin entre avec la prise de nourriture, 20% diffuse de la circulation sanguine et seulement 10% est associé à la fermentation bactérienne de résidus organiques non comestibles.

L'élimination de ces gaz est confiée à une réabsorption sanguine, une augmentation de la déglutition d'air (aérophagie) et des flatulences. Pour cette raison, l'aérophagie est souvent la cause de flatulences et de formation de gaz..

Aérophagie pathologique

Lorsque l'aérophagie n'est pas physiologique, mais pathologique, elle prend le caractère d'une pathologie, caractérisée par de nombreuses conditions prédisposantes. Lorsque ce problème survient, des troubles mentaux (états d'anxiété avec tics aérophages), des maladies organiques des voies digestives et biliaires (ulcère de l'estomac, gastroduodénite, cholécystopathie, etc.), ou, pendant la grossesse, des changements hormonaux associés à la stimulation de la pression exercée sur fœtus.

  • L'aérophagie peut également se manifester dans les processus de rhinite et de sinusite chronique, en raison de l'ingestion de grandes quantités de salive.
  • Des facteurs tels que la hernie intra-utérine chez le fœtus, le syndrome du côlon irritable, la xérostomie (bouche sèche) ou la sialorrhée (salivation abondante), le tabagisme excessif et l'utilisation de prothèses de mauvaise qualité peuvent également contribuer à l'apparition de la maladie..
  • Dans de nombreux cas, l'aérophagie est une conséquence inévitable de mauvaises habitudes alimentaires, telles que la consommation habituelle et excessive de boissons gazeuses, de bicarbonate et de chewing-gum, ou la tendance à manger rapidement (tachyphagie).

Symptômes

En plus des symptômes classiques de l'aérophagie (éructations, tension dans l'abdomen, borborigme et flatulences accrues), l'accumulation de bulles d'air peut entraîner une douleur intense dans l'estomac, difficile à distinguer d'une crise cardiaque (la survenue d'une profonde sensation de pression dans la poitrine peut être interprétée à tort comme une crise cardiaque).

Chez les patients particulièrement anxieux présentant une résistance gastrique réduite à l'allongement de l'air, l'aérophagie peut entraîner une dilatation gastrique aiguë, accompagnée d'étouffement, d'anxiété, de tachycardie et d'hyperventilation..

Traitement de l'aérophagie

  1. Le traitement de l'aérophagie diffère en fonction de l'agent étiologique qui le soutient..
  2. Lorsque vous mangez trop d'aliments riches en sucres et en nutriments plus complexes (graisses, fibres et protéines), le temps de digestion augmente et le stockage forcé du sucre dans le sac gastrique entraîne une fermentation associée à un œdème et à l'acidité de l'estomac..
  3. Dans ce cas, la phytothérapie peut être utile, grâce aux préparations à base de plantes à base de mélisse, menthe, fibrine de trèfle, cumin, coriandre.
  4. Lorsque l'aérophagie est soutenue par une mauvaise nutrition, le rôle d'une bonne mastication doit être analysé, et cette exigence est aussi simple qu'essentielle pour stimuler la digestion..
  5. Si l'envie d'avaler de l'air vide est associée à une perte de conscience ou à des tics nerveux, il peut être utile de recourir à une psychothérapie, éventuellement associée à l'utilisation d'anti-anxiolytiques, d'anxiolytiques.

Le médecin doit interdire l'utilisation de médicaments qui peuvent augmenter la salivation au profit d'autres qui neutralisent l'hypersalivation. Lorsque l'aérophagie est causée par le problème inverse (bouche sèche), le trouble est probablement d'origine mentale et est traité avec des anxiolytiques.

Médicaments

L'aérophagie, en un sens, est le signal d'une alarme envoyée par le corps, que le «patient» devrait être capable de comprendre: comme l'analyse l'a montré, une aérophagie accidentelle qui suit une alimentation particulièrement abondante - si ce n'est même une alimentation rapide - peut être envisagée comme un phénomène pratiquement physiologique, car manger de la nourriture est également associé à l'ingestion de salive et d'air.

Il faut se rappeler qu'environ 70% de l'air qui s'accumule dans les intestins provient de la nourriture et des boissons, et les 30% restants sont divisés par la quantité de gaz provenant de la circulation sanguine et la quantité de gaz produite par la fermentation bactérienne locale..

Cependant, avec l'aérophagie pathologique, il y a une autre explication: la tendance à avaler de l'air peut ne pas être le résultat d'une prise alimentaire, mais plutôt exprimer des troubles nerveux et de l'anxiété..

Lorsque le problème devient important, l'utilisation de médicaments pour soulager l'anxiété peut calmer et détendre le patient pour prévenir l'aérophagie (qui est un symptôme secondaire dans ces circonstances).

Voici les classes de médicaments les plus utilisées dans le traitement de l'aérophagie, et quelques exemples de spécialités pharmacologiques, c'est le médecin qui devra choisir le principe actif et la posologie les plus adaptés au patient, en fonction de la gravité de la maladie, de l'état de santé du patient et de sa réponse au traitement:

Antiacides: l'aérophagie est le résultat d'une accumulation d'air dans l'estomac; Lorsqu'une personne mange des aliments hyperlipides et hyperprotéinés, les mécanismes digestifs ont du mal à fonctionner normalement, de sorte que la nourriture reste plus longtemps dans l'estomac, créant de l'acidité et des difficultés digestives. Pour cette raison, nous vous recommandons de prendre des antiacides environ une demi-heure après avoir mangé..

  • L'hydroxyde d'aluminium et l'hydroxyde de magnésium (par exemple Maalox) sont spécifiquement conçus à cet effet: les deux principes actifs présents dans ce produit ont des effets secondaires opposés: l'hydroxyde de magnésium est un laxatif, l'hydroxyde d'aluminium provoque la constipation. Prendre 2 à 4 comprimés par jour (500 à 1500 mg) avec beaucoup d'eau, 20 à 60 minutes avant les repas et au coucher.
  • Carbonate de calcium (par exemple, Katsit, Metocal): il est environ recommandé de prendre une dose de l'ingrédient actif de 1250 à 3750 mg par jour, divisée en 2 à 4 doses pendant 24 heures. L'utilisation à long terme de carbonate de calcium peut provoquer un gonflement et une constipation..

Charbon végétal: l'un des «remèdes naturels» les plus utilisés pour traiter les symptômes de l'aérophagie.

Le charbon végétal est obtenu par distillation à sec du bouleau, du saule ou du peuplier, à partir duquel la poudre est obtenue.

Il est bien connu que le charbon de bois possède des propriétés adsorbantes exceptionnelles, comme l'absorption de l'excès d'air avalé par les aliments (ce n'est pas un hasard si son utilisation est également recommandée en cas de flatulences, de diarrhée et de formation de gaz); le charbon a également un léger effet désinfectant dans les intestins. Le charbon végétal ne doit pas être confondu avec des produits chimiques capables d'éliminer (plutôt que d'absorber) les gaz.

Inhibiteurs de la pompe à protons: médicaments de deuxième choix pour le traitement de l'aérophagie. Particulièrement indiqué lorsque la condition est associée à une gastrite, une maladie de reflux ou une hernie œsophagienne..

Antimousse: la diméthicone (par exemple Simecrin, Meteosim) est un médicament également indiqué pour le traitement des symptômes de l'aérophagie, en particulier lorsqu'il est associé à des antiacides.

La diméthicone est utilisée pour traiter à la fois les flatulences gastro-intestinales et l'aérophagie. Prendre environ 40 comprimés de 40 mg par jour (répartis également en deux doses après deux repas principaux).

Probiotiques: La consommation de probiotiques est bénéfique pour la reconstruction et la revitalisation de la flore bactérienne: souvent, en fait, l'aérophagie peut être la cause et l'effet de changements dans la flore microbienne qui habitent les intestins, provoquant des changements secondaires (par exemple, diarrhée / constipation, ballonnements, etc.).

Médicaments anxiolytiques: l'administration de ces principes actifs pour le traitement de l'aérophagie n'est recommandée que lorsque les modifications gastro-intestinales sont causées par le stress et l'anxiété. Les médicaments anxiolytiques ne doivent pas être prescrits pour le traitement de l'aérophagie alimentaire.

L'élimination de l'anxiété et la relaxation du patient conduiront donc également à la guérison de tous les symptômes secondaires liés à l'anxiété tels que l'aérophagie..

Complications

  • Étirement et relâchement du cardia (le muscle qui sépare l'œsophage et l'estomac).
  • Développement d'une hernie hiatale (protrusion d'une petite partie de l'estomac à travers le diaphragme où passe l'œsophage).

Prévention et recommandations

Respect des règles de prise alimentaire, d'hygiène alimentaire (vous devez manger lentement, en silence, boire de la nourriture sèche avec une quantité suffisante d'eau tiède).

Gaz dans l'estomac: causes et traitement

Les gaz dans l'estomac sont un problème auquel de nombreuses personnes sont régulièrement confrontées.

Si vous souhaitez connaître les raisons qui provoquent l'apparition de l'aérophagie, ainsi que savoir s'il est possible de se débarrasser de ce problème et d'oublier complètement son apparition, lisez cet article.

En savoir plus sur les causes du problème

  • L'aérophagie n'est pas une pathologie grave, mais elle peut causer un inconfort grave à une personne.
  • En règle générale, il est la conséquence de troubles nerveux, de maladies générales du corps ou d'un comportement alimentaire inapproprié..
  • De nombreuses personnes familiarisées avec l'aérophagie notent que cette situation se produit extrêmement rarement pour elles, tandis que d'autres se plaignent d'une sensation constante de problème, ce qui fait ses propres ajustements désagréables à leur bien-être général..
  • Les gaz qui s'accumulent dans l'estomac provoquent l'apparition d'une légère dyspepsie, qui se manifeste par la sévérité et le fort «éclatement» des parois de cet organe.
  • Diverses raisons pouvant influencer la survenue de l'aérophagie:
  1. avaler de l'air en parallèle de manger;
  2. le stress et les troubles nerveux qui perturbent les processus métaboliques dans le corps humain;
  3. tabagisme fréquent;
  4. divers processus pathologiques localisés dans les poumons, dans les voies respiratoires, dans l'estomac et dans le cœur;
  5. hernie des voies respiratoires et de l'œsophage.

Pour identifier la présence de pathologies graves provoquant l'apparition d'aérophagie régulière, vous devez subir un examen complet.

Les provocateurs de l'apparition de ce problème peuvent être à la fois une mauvaise alimentation et même une émotivité excessive, ainsi que des maladies graves localisées dans la région des organes internes.

Si vous ne remarquez les symptômes de l'aérophagie que de temps en temps et que vous ne les considérez pas comme réguliers, regardez simplement comment vous mangez. Très probablement, vous n'avez pas besoin de médicaments..

Si des symptômes caractéristiques de l'aérophagie apparaissent à intervalles réguliers, n'hésitez pas et demandez immédiatement une aide qualifiée.

La solution à ces problèmes est traitée par un gastro-entérologue qui reçoit des patients dans n'importe quelle clinique municipale, ainsi que d'autres médecins (lorsque la cause du problème est des pathologies situées en dehors du tractus gastro-intestinal).

Vous pouvez éliminer l'accumulation excessive de gaz dans la région de l'estomac à l'aide d'un massage et de la prise de certains types de médicaments..

Ces mesures sont uniques et ne doivent pas être répétées au cas par cas avec des crises régulières d'aérophagie.

Pour se débarrasser de la pathologie provoquée par des maladies internes des organes, seul un traitement spécialisé aidera.

Le sens d'une telle thérapie n'est pas d'éliminer les signes réels de l'aérophagie, mais de trouver et d'éliminer les causes qui provoquent l'apparition fréquente de pathologie..

Comment traiter la pathologie?

  1. Beaucoup de ceux qui sont confrontés à l'apparition d'aérophagie se demandent souvent s'il est possible de traiter cette pathologie à l'aide de divers agents pharmaceutiques..
  2. Bien sûr, un tel traitement existe et est assez efficace..
  3. Le marché pharmacologique moderne est saturé de médicaments qui suppriment la présence d'excès de gaz et régulent le travail du tractus gastro-intestinal..
  4. La plupart de ces médicaments sont hautement disponibles et à bon prix, acceptables pour toutes les personnes confrontées à un problème désagréable de flatulences..
  5. Il convient de noter qu'un traitement correct, et surtout adéquat, ne peut être obtenu qu'en consultant un gastro-entérologue.
  6. Vidéo:
  7. Après avoir visité la clinique, vous recevrez des recommandations qui vous aideront à commencer à traiter le problème, à ajuster votre alimentation et, par conséquent, à améliorer votre bien-être.
  8. Les médecins-gastro-entérologues, dont la spécialisation est le traitement des pathologies du tractus gastro-intestinal, lors de la détection d'aérophagie chez leurs patients, leur prescrivent certains médicaments.
  9. Ces médicaments permettent de normaliser la motilité intestinale, perturbée par la présence de gaz, et d'harmoniser les processus de digestion.

Il existe trois types d'aérophagie, provoqués par divers facteurs. L'aérophagie neurologique est due à divers troubles nerveux.

De plus, son apparence peut être influencée par la présence du réflexe dit pathologique, responsable de la déglutition incontrôlée d'air ou de salive..

Pour se débarrasser de ce type de pathologie, les crises nerveuses doivent être arrêtées à l'aide d'un traitement médicamenteux approprié..

Un léger degré d'aérophagie peut également être observé chez les personnes qui parlent trop émotionnellement, pleurent ou mangent souvent «sur le pouce», tout en avalant une grande quantité d'air.

Vous pouvez vous débarrasser de ce type de pathologie à l'aide d'un contrôle minutieux de votre comportement..

Le troisième type de pathologie, traditionnel, survient en raison de la présence de maladies dans le corps (par exemple, des problèmes du tractus gastro-intestinal, des poumons, des voies respiratoires, etc.).

L'aérophagie traditionnelle peut être guérie en se débarrassant du problème principal qui l'a provoquée..

Informations utiles pour les patients atteints d'aérophagie

Le traitement des symptômes désagréables causés par l'aérophagie est impensable sans changer les principes de la nutrition..

Si vous souhaitez normaliser votre bien-être, fixez-vous en règle générale les recommandations suivantes:

  • ne mangez que des aliments frais de la liste autorisée;
  • abandonner la nourriture qui empêche la digestion;
  • manger de façon fractionnée, en petites portions, en mâchant soigneusement les aliments et en ne parlant pas en même temps;
  • ne mangez pas de nourriture chaude ou froide, mais tiède;
  • abandonner les collations "sur le pouce".

Pour réduire le stress sur le tractus gastro-intestinal, vous devez manger selon un certain schéma. La nourriture doit être prise exclusivement dans une atmosphère détendue, en mâchant soigneusement chaque morceau.

En mangeant, vous ne devez pas parler pour éviter d'avaler de l'air. Une mesure supplémentaire pour atténuer les symptômes de l'aérophagie consiste à éviter de boire de l'eau et des boissons avec les repas..

Un régime qui aide à atténuer les symptômes de l'aérophagie et qui est prescrit dans le cadre du traitement de cette pathologie consiste à éviter les groupes alimentaires suivants:

  • pain et pâtisseries;
  • les pâtes, ainsi que les boulettes, les boulettes, etc.
  • les variétés grasses de volaille, de poisson et de viande, ainsi que les sous-produits (y compris les bouillons préparés sur leur base);
  • les produits semi-finis, ainsi que la salinité et les viandes fumées;
  • caviar, champignons et noix;
  • lait, kvas, tous alcools, boissons gazeuses (y compris eau minérale);
  • bouillie de millet, d'orge perlé et d'orge;
  • certains légumes racines (radis, radis, navet);
  • quelques herbes épicées (oignons, ail);
  • légumineuses, choux de Bruxelles, chou-fleur, chou blanc, etc.
  • fruits secs et fruits sucrés;
  • cacao, chocolat, confiture, glace.

Le régime alimentaire prescrit pour l'aérophagie implique l'utilisation des groupes alimentaires suivants:

  • pain de seigle ou de céréales rassis (en petites quantités);
  • viandes maigres, poissons et volailles, bouillis, cuits à la vapeur ou cuits au four;
  • fromage cottage et fromages à faible pourcentage de matières grasses (par exemple, fromage feta);
  • légumes bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur (à l'exception des légumes interdits);
  • sarrasin, riz, semoule et flocons d'avoine;
  • certains types de fruits et de baies (acides ou aigre-doux);
  • omelettes, œufs à la coque.
  • tisanes (y compris les décoctions préparées à base de graines d'aneth, de baies de cerisier, de myrtilles et d'églantier), eaux médicinales minérales sans gaz, jus fraîchement pressés dilués avec de l'eau.

Le gaz qui s'accumule constamment dans l'estomac est un problème qui peut causer des problèmes considérables à une personne..

Si vous remarquez des symptômes d'aérophagie et que vous souhaitez vous en débarrasser pendant une longue période, utilisez les recommandations de cet article..

Pour obtenir des informations plus précises sur les causes de l'apparition de l'aérophagie, ainsi que pour en savoir plus sur le traitement médicamenteux de la pathologie, vous devez consulter un gastro-entérologue.

Aérophagie

L'aérophagie (syn. Pneumatose de l'estomac) est un trouble fonctionnel de l'estomac, qui se caractérise par l'ingestion d'une grande quantité d'air, qui après un certain temps provoque sa régurgitation. Cela peut se produire pendant et en dehors des repas. Une condition similaire peut survenir chez un adulte et un enfant..

Les troubles gastro-entérologiques ou les pathologies associés à l'évolution de maladies d'autres organes internes peuvent servir de source d'aérophagie gastrique. Il existe un certain nombre de provocateurs assez inoffensifs.

Les principales manifestations cliniques sont des ballonnements et une lourdeur dans l'abdomen, des éructations avec de l'air, des troubles respiratoires, des modifications de la fréquence cardiaque et des douleurs cardiaques..

Le traitement de l'aérophagie est effectué en utilisant des méthodes conservatrices, y compris la rationalisation nutritionnelle, la physiothérapie et les médicaments. L'intervention chirurgicale n'est pas abordée.

  • L'aérophagie de l'estomac peut se former dans le contexte d'un grand nombre d'une grande variété de raisons, c'est pourquoi elles sont généralement divisées en plusieurs catégories.
  • Le premier groupe est représenté par de tels processus pathologiques:
  • La deuxième catégorie est celle des provocateurs neurologiques. Parmi eux, il convient de souligner:
  • consommation hâtive de nourriture;
  • l'habitude de parler pendant un repas;
  • mauvaise mastication des ingrédients alimentaires;
  • manger un repas pendant un stress émotionnel;
  • la production de grandes quantités de salive, qui peut être causée par des années de dépendance à la cigarette.

Le troisième groupe comprend les causes névrotiques. Dans de tels cas, l'aérophagie est une conséquence de:

  • chocs nerveux;
  • influence à long terme des situations stressantes;
  • phobies et hystérie;
  • névroses.

Une personne avale une grande quantité d'air, quelle que soit sa prise alimentaire.

Parmi les facteurs prédisposants inoffensifs, il convient de souligner:

  • prothèses mal choisies;
  • nutrition irrationnelle - ingestion d'une grande quantité d'aliments gras et épicés;
  • congestion nasale persistante;
  • manger des aliments qui augmentent la production de gaz, comme les légumineuses, le chou, les champignons et les sodas.

L'aérophagie chez les nourrissons se développe dans le contexte de l'ingestion d'air lors de cris intenses, de pleurs ou pendant l'alimentation. Les conditions préalables à une telle condition pathologique peuvent être:

  • mauvaise fixation à la poitrine;
  • capture incomplète du mamelon pendant l'alimentation artificielle;
  • débit de lait trop lent ou trop rapide.

Les cliniciens notent que ce trouble se développe le plus souvent chez les bébés prématurés..

Basé sur le facteur étiologique, le trouble existe sous les formes suivantes:

  • somatique;
  • névrosé;
  • neurologique.

Les signes cliniques, en fonction de la période d'apparition, surviennent:

  • pendant une conversation;
  • en train de manger de la nourriture;
  • en avalant de la salive.

L'aérophagie chez les enfants et les adultes n'a pas de manifestations symptomatiques spécifiques. Les principaux symptômes de la maladie:

  • éructations bruyantes d'air inodore qui se produisent indépendamment de la consommation de nourriture - dans certains cas, elles sont constantes et ne s'arrêtent que pendant le sommeil;
  • une augmentation du volume de la paroi abdominale antérieure;
  • l'apparition de gravité et de distension dans la zone épigastrique;
  • crier - ce symptôme n'est observé que chez les patients souffrant d'hystérie;
  • extrasystole;
  • douleur dans le cœur;
  • violation de la fréquence cardiaque - le plus souvent, les patients ont une tachycardie;
  • difficulté à respirer;
  • hoquet périodique;
  • essoufflement et brûlures d'estomac;
  • nausées sans vomissements;
  • trouble de l'acte de défécation;
  • flatulence.

Chez un nouveau-né, l'aérophagie présente les symptômes suivants:

  • crier en se nourrissant;
  • ballonnements;
  • coliques;
  • régurgitations fréquentes;
  • refus complet de manger;
  • perte de poids;
  • anxiété;
  • augmentation des sautes d'humeur et des larmes.

Le principal problème de l'évolution de la maladie chez les enfants est que les bébés de moins de 3 ans ne peuvent pas décrire verbalement ce qui les inquiète exactement. Les parents doivent surveiller de près le comportement de leur enfant..

Si des symptômes apparaissent, vous devriez demander l'aide d'un gastro-entérologue. Le processus de diagnostic a une approche intégrée, comprend un certain nombre d'examens et de manipulations de laboratoire et instrumentaux effectués directement par le clinicien:

  • étude des antécédents médicaux - pour rechercher une maladie sous-jacente;
  • collecte et analyse d'un historique de vie - cela comprend des informations sur le comportement alimentaire;
  • écouter le patient avec un phonendoscope;
  • palpation et percussion de la paroi abdominale antérieure;
  • une enquête détaillée sur le patient (ou ses parents - si l'enfant a 6 mois ou moins) - pour dresser un tableau symptomatique complet et clarifier la gravité des signes cliniques.

Les principaux tests de laboratoire et procédures instrumentales comprennent:

  • analyse clinique générale et biochimie du sang;
  • examen microscopique des matières fécales;
  • Radiographie et échographie des organes abdominaux;
  • gastroscopie;
  • EFGDS;
  • CT;
  • IRM.

De plus, une consultation avec un pédiatre, un cardiologue, un psychiatre et un dentiste peut être nécessaire.

Se débarrasser de l'aérophagie est assez simple - il suffit d'utiliser des méthodes conservatrices, dont la base est le respect de telles règles alimentaires:

  • prise alimentaire fréquente et fractionnée;
  • mastication complète des aliments;
  • la nécessité de boire des aliments secs avec une quantité suffisante de liquide, mais pas de boissons gazeuses;
  • refus d'une conversation active pendant un repas;
  • minimiser la consommation de produits qui augmentent la production de gaz.

L'aérophagie est traitée avec:

  • massage abdominal;
  • bains chauds;
  • cracher de la salive;
  • exercices spécialement élaborés par le médecin traitant - des exercices de respiration et de thérapie par l'exercice sont présentés aux patients;
  • fournir à l'enfant une position verticale après avoir mangé - de sorte que tout excès d'air sorte.

La thérapie avec des remèdes populaires n'est pas interdite, ce qui implique la préparation de décoctions médicinales pour une administration orale à domicile. Ingrédients les plus utiles:

  • camomille;
  • valériane;
  • rose musquée;
  • fenouil;
  • pissenlit;
  • menthe;
  • achillée;
  • Mélisse;
  • calendula.

Avant de commencer un tel traitement, vous devez consulter votre médecin..

Une maladie névrotique, en plus des méthodes ci-dessus, est traitée avec:

  • prendre des antidépresseurs, des sédatifs et des tranquillisants;
  • psychothérapie à long terme.

Une absence totale de traitement peut entraîner les complications suivantes pendant l'aérophagie:

  • étirement ou affaiblissement du cardia;
  • aggravation de l'évolution de la maladie sous-jacente;
  • le développement d'une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme;
  • perte de poids critique chez les enfants.

Vous pouvez éviter le développement du trouble à l'aide de simples recommandations préventives:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • une alimentation adéquate et équilibrée;
  • fournir au bébé la bonne posture pour se nourrir;
  • éviter l'influence de situations stressantes;
  • respect des règles d'hygiène alimentaire - consommation alimentaire sans hâte, mastication complète des aliments, etc.
  • traitement complet de toute maladie;
  • contrôles de routine complets et réguliers.