Agnosie - qu'est-ce que c'est? Types, causes, signes, principes de traitement de la maladie

L'agnosie est une violation de différents types de perception (tactile, auditive et visuelle) tout en maintenant la conscience et la sensibilité. Cette condition se réfère à pathologique et se produit en raison de dommages au cortex et aux structures sous-corticales du cerveau.

Pourquoi cela arrive-t-il? Quelle est la raison de l'apparition de l'agnosie? Quels sont les types de pathologie? Quels symptômes indiquent sa présence? Et surtout, comment y faire face? Eh bien, cela et bien d'autres seront discutés maintenant.

Les raisons

Les changements pathologiques dans les champs associatifs de projection secondaire du cortex cérébral sont les facteurs qui provoquent l'agnosie. Les raisons pour lesquelles ils se produisent sont mises en évidence dans la liste suivante:

  • Lésion cérébrale traumatique. C'est la principale cause de l'agnosie. La pathologie se développe en raison de dommages mécaniques des zones secondaires du cortex survenus au moment de la blessure, ainsi que de processus post-traumatiques (troubles microcirculaires, inflammation, hématomes).
  • Troubles aigus de la circulation cérébrale. En termes simples, les neurones des champs secondaires dans le segment de l'AVC hémorragique ou ischémique meurent. Cela conduit aux changements décrits ci-dessus.
  • Ischémie cérébrale chronique. C'est le nom d'une condition pathologique caractérisée par un manque d'approvisionnement en sang, en raison de laquelle il n'y a pas de métabolisme normal dans le système nerveux central. L'échec progresse et conduit finalement à la démence - démence acquise.
  • Tumeurs cérébrales. Ils conduisent à la compression et à la destruction ultérieure des neurones..
  • Encéphalite (inflammation du cerveau). A une étiologie post-vaccination, bactérienne, virale et parasitaire.
  • Maladies dégénératives du système nerveux central. Ceux-ci incluent les maladies de Parkinson, Pick, Schilder, Alzheimer.

Que dire de la pathogenèse de l'agnosie? C'est un sujet assez complexe et spécifique..

En termes simples, les informations entrant dans le cerveau humain passent par trois champs associatifs. Le premier l'accepte. Dans le second, il est analysé et généralisé. Le troisième synthétise.

Ainsi, avec l'agnosie dans le second champ, un dysfonctionnement est observé - un trouble en raison duquel cette chaîne est perturbée. C'est à cause de cela qu'une personne perd la capacité de percevoir des images holistiques et de reconnaître les stimuli externes. Cependant, la fonction des analyseurs reste intacte..

Pathologie auditive

Avec cette violation, une personne éprouve des difficultés à reconnaître la parole et les sons, malgré la sécurité des fonctions des analyseurs impliqués dans cela. L'agnosie auditive se produit en raison de dommages à la région temporale.

Il existe trois types de cette pathologie:

  • Facile. Une personne ne peut pas identifier les sons - gouttes d'eau du robinet, bruissement de feuilles d'arbres, frapper à la porte, craquement d'une chaise, etc..
  • Entendre le discours. La personne ne reconnaît pas la parole. Pour lui, cela ressemble à un ensemble de sons inconnus.
  • Tonal. La personne ne perçoit aucun aspect expressif de la voix. Il ne fait tout simplement pas de distinction entre la coloration émotionnelle, le timbre, le ton. Mais le sens de ce qui lui a été dit est absolument clair.

En outre, en parlant des types et des causes de l'agnosie auditive, il convient de noter qu'une forme effacée de déficience de la perception est souvent diagnostiquée. Son principal symptôme est une mémoire auditive altérée. Une personne ne peut tout simplement pas se souvenir de plus d'un signal sonore..

Diagnostic de la pathologie auditive

Il faut en parler dans la continuité du sujet. Il n'est pas difficile pour un médecin de détecter la présence d'une agnosie auditive. Les méthodes suivantes sont généralement utilisées:

  • On demande à la personne de répéter une phrase exprimée par quelqu'un d'autre. S'il a une agnosie, il raccourcit les mots, laisse échapper des syllabes. Ils ne parviennent pas non plus à apprendre même le poème le plus simple..
  • Le patient est invité à reproduire un rythme ou un nombre de sons donné (applaudissements, par exemple). Une personne atteinte d'agnosie ne peut pas faire cela - elle sous-estimera ou surestimera leur nombre et leur timbre.
  • Le patient reçoit plusieurs compositions différentes à écouter. Une personne agnosique ne peut pas distinguer l'une de l'autre. Si vous le laissez les écouter dans quelques minutes, il ne les reconnaîtra pas. Dans les cas graves, une personne développe un mal de tête en écoutant de la musique, de l'anxiété.
  • La personne reçoit des enregistrements vocaux à écouter et on lui demande de les décrire. Les personnes atteintes d'agnosie ne pourront pas dire qui parle - homme ou femme.

Néanmoins, malgré la présence de troubles aussi graves, les patients atteints de pathologie ont dans la plupart des cas une audition sensible aiguë..

Pathologie tactile: caractéristiques et diagnostics

Puisque nous parlons des principales causes de l'agnosie et de ce qu'elles sont, il est nécessaire de parler de ce type de maladie..

Avec la pathologie tactile, une personne n'est pas capable de reproduire les sensations physiologiques qu'elle ressent. La raison réside dans les dommages aux zones secondaires du cerveau. La perception visuelle reste normale, mais une personne ne peut pas reconnaître tel ou tel objet au toucher, c'est pourquoi elle perd la capacité de naviguer dans l'espace.

Il n'est pas difficile de reconnaître si un patient a une agnosie tactile. Vous avez juste besoin de fermer les yeux et de lui laisser sentir un objet. Une personne ne peut tout simplement pas déterminer sa taille, sa forme et son affiliation fonctionnelle..

Dans les cas particulièrement graves, les patients ne peuvent même pas déterminer la qualité du matériau. Ils ne comprennent vraiment pas si un objet est rugueux ou lisse, humide ou sec, etc..

Anosognosie

C'est l'un des types de somatoagnosie - une pathologie dans laquelle une personne ne reconnaît pas des parties de son propre corps. Ce type de maladie comprend les manifestations suivantes:

  • Anosognosie de l'hémiplégie. La personne ne sait pas qu'elle a une parésie ou une paralysie unilatérale, ou la nie.
  • Anosognosie de la cécité. Le patient nie ou ne réalise pas qu'il ne peut pas voir. Il perçoit les images confabulatoires comme réelles..
  • Anosognosie de l'aphasie. Avec ce trouble, une personne ne remarque pas du tout ses erreurs d'élocution, même si elle parle le plus indistinctement possible.

En termes simples, le terme «anosognosie» signifie un manque de conscience de leurs maux et maladies. Une personne les nie non seulement par principe - elle croit vraiment sincèrement qu'elle est en bonne santé.

Autotopagnosie

Et c'est le deuxième type de trouble lié à la somatoagnosie. Vous pouvez découvrir sa présence chez une personne en ignorant la moitié de son corps. Et de nombreux patients ne reconnaissent tout simplement pas certaines de ses parties individuelles ou n'évaluent pas correctement leur position dans l'espace..

Ce type de pathologie comprend:

  • Hémisomatoagnosie. Une personne ignore la moitié du corps, mais en même temps ses fonctions sont partiellement préservées. Le patient ne les utilise tout simplement pas. Il peut "oublier" qu'il a un bras gauche, une jambe, etc..
  • Somatoparagnosie. Le patient perçoit la partie affectée du corps comme étrangère. Il peut croire sérieusement que quelqu'un d'autre est à côté de lui et que sa deuxième jambe, sa main, etc. lui appartiennent. Dans les cas graves, les gens ressentent la «séparation» du corps, comme s'il avait été coupé en deux parties.
  • Allosthésie somatique. Le patient ressent une augmentation du nombre de ses membres. Il peut penser qu'il a deux ou trois mains gauches, par exemple.
  • Posture autopagnosie. Une personne n'est pas en mesure de déterminer exactement dans quelle position se trouvent les parties de son corps. Il ne comprend vraiment pas si sa main est baissée ou levée, s'il est assis ou couché.
  • Violation d'orientation. Avec cette pathologie, le patient ne connaît pas des concepts tels que «droite» et «gauche». Ceci est généralement causé par des lésions du lobe pariétal gauche..
  • Agnosie des doigts. Pathologie spécifique. S'il est présent, une personne n'est pas en mesure de montrer sur sa main le doigt que le médecin montre sur sa main.

L'apractoagnosie fait également partie des violations de ce type. C'est un cas particulier. Il est difficile pour les personnes atteintes de ce trouble d'effectuer des mouvements à orientation spatiale. Il leur est difficile de faire le lit (ils mettent le couvre-lit non pas le long, mais en travers), de trouver leur chemin vers la chambre ou le service, de mettre les pieds dans la jambe ou de mettre le t-shirt du côté droit.

Comme dans tout autre cas, des méthodes, des échantillons et des tests neuropsychologiques sont utilisés pour le diagnostic de la somatoagnosie..

Agnosie visuelle

Il se manifeste par l'incapacité de reconnaître et de déterminer les informations qui proviennent de l'analyseur visuel. Il existe les types suivants d'agnosie de ce type:

  • Matière. Une personne ne reconnaît pas les objets. Il peut décrire certains de leurs signes, mais il ne peut pas dire exactement ce qu'il voit. Cause: lésion de la surface convexitale de la région occipitale gauche.
  • Prosopagnosie. Une personne ne reconnaît pas un visage. Si son ami se tient devant lui, il distinguera ses yeux, ses lèvres, son nez, ses joues, ses cheveux, mais il ne comprendra pas de qui il s'agit. Dans les cas particulièrement graves, les gens ne se reconnaissent même pas dans le miroir. Cause: dommages à la région occipitale inférieure de l'hémisphère droit.
  • Couleur. Une personne ne peut pas choisir les mêmes nuances et déterminer comment telle ou telle couleur se rapporte à un objet. Par exemple, il ne comprend pas que l'orange est orange. Cause: dommages à la région occipitale de l'hémisphère dominant gauche.
  • Optique. Une personne ne peut pas imaginer un objet et lui donner une caractéristique (décrire la texture, la forme, la taille, la teinte, etc.). On lui demande de décrire un concombre et il comprend de quoi il s'agit, mais il ne peut pas parler de ce légume. Cause: lésion bilatérale de la lésion de la région occipito-pariétale.
  • Simultané. Une personne n'est capable de percevoir qu'une seule unité sémantique. Il ne voit qu'un seul objet, quelle que soit sa taille. Cause: rétrécissement du champ visuel, lésion de la partie antérieure du lobe occipital dominant.
  • Moteur optique. Une personne ne peut pas diriger son regard dans la direction nécessaire, se concentrer sur un objet donné. Il lui est même difficile de lire, car le passage d'un mot à un autre est un réel problème. Cause: dommage bilatéral à la région occipito-pariétale.

Avec toute agnosie visuelle, comme il était déjà possible de le comprendre, les symptômes sont très spécifiques. Une personne souffrant de cette pathologie doit faire beaucoup de travail pour analyser ce qu'elle voit.

Pathologie optique-spatiale

Il se caractérise par un trouble dans la détermination des paramètres de l'espace. Voici les types de cette violation:

  • Agnosie de la profondeur. Une personne ne peut pas localiser correctement les objets dans trois coordonnées spatiales. Surtout en profondeur. Cause: violations de la région pariéto-occipitale (sections médianes, en règle générale).
  • Pathologie stéréoscopique. L'incapacité de voir une image en trois dimensions, en d'autres termes. Cause: perturbation de l'hémisphère gauche.
  • Pathologie unilatérale spatiale. Une personne ne perçoit tout simplement pas ce qui se passe à sa gauche. Cause: lésion du lobe pariétal, côté controlatéral du prolapsus.
  • Violation de l'orientation topographique. Avec cette pathologie, une personne conserve la mémoire, mais elle perd la capacité de s'orienter. Il peut se perdre dans sa cour, se perdre dans la ville où il a vécu toute sa vie. Cause: dommages à la région pariéto-occipitale.

La présence de l'une des pathologies n'est pas seulement gênante, mais dangereuse. Si, par exemple, une personne reçoit un diagnostic d'agnosie visuelle optique-spatiale, dont les symptômes ont été discutés ci-dessus, elle peut facilement se perdre même dans son propre appartement. Par conséquent, la maladie doit être traitée. Mais comment?

Diagnostic des pathologies visuelles

Après avoir suspecté la présence d'une maladie, il est nécessaire de consulter un neuropsychologue. D'abord, il diagnostiquera l'agnosie, puis prescrira un traitement.

Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer la présence d'une pathologie. Par exemple:

  • Ils ferment les yeux et donnent l'objet au toucher. Il le décrit, donne le nom correct. Ensuite, ils montrent une image de cet objet. En présence de l'agnosie du sujet, il ne la reconnaîtra pas.
  • Le patient se voit proposer de redessiner une image simple. Il termine la tâche, mais ne reconnaît pas ce qu'il a copié.
  • On lui montre les mêmes personnes - d'abord en couvrant leurs visages (laissant leurs cheveux, leurs vêtements, leur démarche sur la vidéo, etc.), puis en les ouvrant. Dans le premier cas, il les reconnaîtra. Dans le second - non.
  • On demande à la personne de prendre tel ou tel objet au bureau. S'il a une agnosie en profondeur, il manquera. Même si le sujet est à portée de main.

Qu'en est-il du traitement de l'agnosie? C'est un sujet très sérieux. Nous parlons de lésions cérébrales et d'analyseurs, par conséquent, seul un spécialiste hautement qualifié peut le prescrire, et seulement après avoir découvert quelle zone est endommagée chez le patient..

Pour cela, des examens tomographiques (IRM, MSCT, CT) sont réalisés. Les mêmes méthodes sont utilisées lorsqu'un autre type de pathologie est suspecté..

Principes généraux de la thérapie

Le traitement exact dépendra de la cause de l'agnosie. Cela détermine tout. En fonction de la cause de la pathologie, la personne se verra prescrire une thérapie, qui comprend des méthodes conservatrices, neurochirurgicales ou de rééducation. Ou peut-être tous ensemble.

Le traitement conservateur comprend:

  • Prendre des médicaments thrombolytiques et vasculaires. Ils visent à normaliser le flux sanguin cérébral. L'indication est une ischémie cérébrale. En outre, avec cette maladie, des agents antiplaquettaires sont prescrits. Si une personne a une hémorragie intracrânienne, des agents antifibrinolytiques sont prescrits. Et avec thrombose - thrombolytiques.
  • Antioxydants et neurométabolites. Ils améliorent les processus métaboliques et augmentent considérablement la résistance des tissus cérébraux à l'hypoxie.
  • Médicaments anticholinestérases. Leur réception vise à normaliser les fonctions cognitives et neuropsychologiques..
  • Mise en œuvre d'une thérapie étiotropique. Implique la prise de médicaments antiviraux, antibactériens et antiparasitaires.

La réhabilitation prend au moins trois mois. Il comprend:

  • Psychothérapie. Il vise à restaurer la sphère mentale humaine. Il est important de l'aider à s'adapter à la situation qui s'est développée en lien avec la maladie.
  • Cours avec un orthophoniste. Indiqué pour les personnes souffrant d'agnosie auditive, de dysgraphie et de dyslexie.
  • Ergothérapie. Au cours de son parcours, une personne surmonte les sentiments d'infériorité, améliore l'adaptation sociale, est distraite des inquiétudes.

Une intervention neurochirurgicale peut être nécessaire uniquement si le médecin a diagnostiqué chez le patient une tumeur cérébrale ou une lésion cérébrale traumatique.

Qu'est-ce que l'Agnosie?

Êtes-vous prêt à arrêter de courir après votre problème en cercle et à vous tourner enfin vers des professionnels qui vous aideront à vous débarrasser de vos problèmes une fois pour toutes? Ça ne pourrait pas être plus simple! Contactez un psychologue dès maintenant.

Parmi les nombreuses conditions dangereuses du corps, on peut nommer un état pathologique du cerveau. Ils s'accompagnent d'une violation des processus clés nécessaires à la perception de la réalité. C'est Agnosia.

Comment se manifeste la maladie

Lorsqu'une maladie survient, les sens de base sont perturbés, une personne ne peut normalement pas entendre, voir et reconnaître les objets au toucher. Avec la défaite des parties secondaires du cortex cérébral, il y a une non-discrimination partielle ou complète des objets, un manque de reconnaissance des visages, une incapacité à utiliser des choses simples.

Ces troubles ne s'accompagnent pas d'un trouble du système percepteur et musculo-squelettique, mais peuvent résulter de blessures résultant d'autres maladies. La pathologie est rare, mais son apparition nécessite une attention particulière de la part du patient.

L'Agnosie peut être trouvée dans les films. En 2011, le film Faces in the Crowd a été tourné avec Mila Jovovich dans le rôle titre. L'intrigue raconte le sort d'une femme qui a survécu à une attaque d'un tueur en série.

La lésion cérébrale traumatique qui en a résulté a entraîné une incapacité à reconnaître les visages. C'est un signe classique d'agnosie traumatique. Un phénomène similaire a été observé chez Hugo Toru, le héros du drame japonais "Rich Man, Poor Woman".

En grec, Gnose signifie «connaissance» - c'est la fonction mentale la plus élevée (HMF), dont une violation est l'agnosie. Son développement est souvent associé à des processus organiques dans le cerveau et le système nerveux central dégénératif.

Si vous ne voulez pas abandonner et que vous êtes prêt à vraiment, et non avec des mots, vous battre pour une vie pleine et heureuse, il est temps de commencer à travailler avec votre problème. Écrivez maintenant aux psychologues professionnels.

Il est principalement observé chez les personnes âgées, car chez les enfants de moins de sept ans, une activité nerveuse plus élevée est au stade de développement actif.

L'agnosie provoque

Les déviations agnostiques se développent dans le contexte de divers changements pathologiques dans le cortex cérébral au cours de l'ontogenèse, l'existence d'un organisme de l'état de l'embryon à la mort. En médecine, on distingue différentes causes d'apparition de la maladie, en fonction de la nature de l'agnosie, un diagnostic est posé et un traitement est prescrit.

Troubles du système circulatoire dans le cerveau

La mort des neurones contenant des informations collectées par les organes sensoriels entraîne sa perte et une réduction de la fonction cognitive. Les personnes qui ont subi un AVC ischémique ou hémorragique souffrent de cette maladie - hémorragie spontanée résultant d'une destruction vasculaire.

Cette forme de la maladie apparaît soudainement, selon le lieu de l'épanchement, la région occipitale, temporale ou frontale est endommagée. La localisation en temps opportun du site augmentera la probabilité d'une guérison future.

L'AVC hémorragique, conduisant à une évolution accélérée de l'agnosie, est le résultat de la destruction volontaire des vaisseaux sanguins due à l'hypertension artérielle. Les symptômes se développent rapidement, s'ils sont détectés, il est nécessaire d'établir avec précision le lieu et la cause du développement de la pathologie, d'effectuer un traitement avec une éventuelle intervention chirurgicale.

Ischémie cérébrale chronique

La dégradation progressive du système circulatoire cérébral conduit à l'émergence de divers types de démence, y compris des troubles graves. Une conséquence secondaire de la maladie peut être un arrêt presque complet de l'activité mentale supérieure, dans laquelle le patient vit comme une plante, incapable de satisfaire ses propres besoins minimaux.

  • Trouble de différents types de mémoire - le patient devient oublieux, ne peut pas se souvenir des choses les plus simples. Pour s'assurer que les informations importantes sont toujours à portée de main, le patient est obligé de créer des conseils similaires aux berceaux scolaires.
  • Diminution de l'endurance. Une personne a toujours l'air fatiguée, elle perd tout intérêt pour le monde qui l'entoure et devient apathique, évitant les mouvements inutiles.
  • Douleur et bruit dans la tête, cette manifestation s'intensifie avec le temps.
  • Orientation perdue dans l'espace environnant.
  • Trouble du sommeil.
  • Pleurage et irascibilité se remplaçant.
  • Perte de capacité à marcher.
  • Trouble des fonctions gnostiques.
  • Incapacité à se concentrer sur un objet ou à exprimer ses émotions.

Et aussi dans le contexte d'une perte de perception normale de la réalité, des vertiges périodiques et une fonction de déglutition altérée apparaissent.

Tumeurs du cerveau

Avec le développement du cancer, la perte de diverses fonctions cognitives est possible. Les tumeurs perturbent le fonctionnement normal de l'organe, selon le lieu de sa localisation, diverses conséquences peuvent survenir. Les néoplasmes détruisent les neurones, avec leur croissance rapide en peu de temps, une progression rapide de l'agnosie est possible.

Êtes-vous prêt à vraiment vous débarrasser de votre problème? Alors ne perdez pas de temps - contactez les professionnels. Contact anonyme avec un psychologue professionnel →.

La violation des processus de reconnaissance et de toucher au cours de l'oncogenèse, le développement de pathologies cancéreuses, s'accompagnent de:

  • Maux de tête du côté gauche ou droit (selon la localisation) qui apparaissent le plus souvent le matin ou le soir. Les sentiments peuvent s'intensifier à cause de la rotation de la tête, de la tension des muscles abdominaux. Les analgésiques ne fonctionnent pas, mais prendre une position verticale peut éliminer la douleur.
  • Ralentir l'activité du cerveau. La fonction auditive-verbale est altérée si une tumeur a affecté la partie pariétale inférieure du cerveau, une apractoagnosie est observée - la perte de la capacité d'effectuer des actions habituelles et apprises depuis longtemps.
  • Contractions musculaires involontaires dans les jambes ou les bras avec un toucher terne. La prochaine étape du développement du cancer est la perte de conscience périodique..
  • Hallucinations, troubles de la coordination, sensation de température déraisonnable - il semble au patient que la pièce est froide ou chaude.

D'autres lésions cérébrales dues à une tumeur entraînent de l'irritabilité, des perturbations hormonales et des troubles agnostiques - le patient souffre de l'incapacité d'écrire quoi que ce soit ou de se souvenir du but des objets.

Lésion cérébrale traumatique

En pathopsychologie, on distingue plusieurs troubles qui sont une conséquence directe de lésions physiques du cerveau ou des lobes corticaux. La destruction des neurones est observée immédiatement au moment de la blessure ou à la suite de processus post-traumatiques.

La probabilité de rétablir un état normal dépend de la gravité de la blessure et de la présence / absence de pathologies secondaires. Si les dommages sont irréversibles, les symptômes ne s'aggravent pas. Le patient, selon l'emplacement de la blessure, peut perdre certaines capacités cognitives.

Encéphalite

Une maladie dangereuse caractérisée par une inflammation aiguë du tissu cérébral. Cela peut être une conséquence d'une tique ou d'une autre piqûre d'insecte, d'une grippe aiguë, de complications après vaccination. Il existe plusieurs signes qui, associés à des troubles gnostiques, indiquent le développement d'une encéphalite:

  • élévation de température, brusque ou progressive;
  • fièvre caractéristique commençant à t au-dessus de 39 degrés;
  • maux de tête sévères, accompagnés de troubles de la parole - il est difficile pour une personne de comprendre la structure sémantique des phrases et de formuler ses souhaits et ses pensées en mots;
  • nausées et vomissements, après quoi il n'y a aucun soulagement;
  • crises d'épilepsie et développement de l'épilepsie;
  • troubles de la conscience sous forme de somnolence, de léthargie; si l'inflammation unilatérale se propage au deuxième hémisphère, le patient peut tomber dans le coma;
  • parésie des extrémités - violation de la démarche, affaissement des pieds lors de l'élévation de la jambe, une personne ne peut pas se lever d'une position assise ou garde la tête constamment inclinée vers l'avant.

Si de tels signes sont détectés, accompagnés d'une violation de la fonction verbale ou gustative, vous devez contacter un neurologue.

Maladies dégénératives du système nerveux central

La maladie de Pick, la chorée de Huntington et la maladie d'Alzheimer - ces affections entraînent de graves dommages au fonctionnement du cerveau.

Êtes-vous prêt à arrêter de courir après votre problème en cercle et à vous tourner enfin vers des professionnels qui vous aideront à vous débarrasser de vos problèmes une fois pour toutes? Ça ne pourrait pas être plus simple! Contactez un psychologue dès maintenant.

Chacun d'eux se reconnaît à ses traits caractéristiques:

  • La maladie de Pick. Lésions cérébrales progressives menant à un arrêt complet de l'activité mentale supérieure.
  • La maladie d'Alzheimer. Le premier symptôme est un tremblement ou un tic de la main gauche ou droite, accompagné d'une dégradation progressive de la mémoire à court terme et d'un dysfonctionnement du système musculo-squelettique.

Pour ces maladies et d'autres, l'agnosie est une manifestation mineure qui se produit en raison de la destruction irréversible des cellules nerveuses et des tissus cérébraux. L'orientation dans l'espace et la reconnaissance des objets sont préservées, mais parfois il y a une perte de sens amodal - le monde cesse progressivement d'être reconnaissable pour une personne.

Pathogénèse

Selon l'analyse méthodologique de l'agnosie de Wiesel, le cortex cérébral comprend trois groupes de champs associatifs. Dans un corps sain, ils servent d'analyseur, déchiffrent les informations reçues et offrent la possibilité d'une activité mentale plus élevée.

Les champs primaires interagissent avec les récepteurs périphériques, reçoivent des données sous forme d'impulsions. Les secondaires fournissent la capacité d'analyser, de généraliser et de différencier les informations collectées, qui sont ensuite transmises aux domaines tertiaires qui remplissent la fonction de synthèse supérieure et établissent les tâches de comportement, de motivation et d'intention.

Êtes-vous prêt à vraiment vous débarrasser de votre problème? Alors ne perdez pas de temps - contactez les professionnels. Contact anonyme avec un psychologue professionnel →.

La conséquence du dysfonctionnement des champs secondaires est une violation de la chaîne réduite de transmission et de définition des signaux, qui se traduit par la perte du corps de la capacité de reconnaître divers stimuli externes et de penser au figuré. En même temps, la capacité d'entendre et de voir est préservée. Ce sont ces processus qui sont observés lors du développement de l'agnosie chez un patient..

Types d'agnosie

Une liste détaillée de toutes les variétés dépend des critères selon lesquels elles ont été analysées. Périodiquement, des spécialistes dans le domaine de la psychologie et des maladies neurologiques, tels que V.P. Zhokhov, Yu.S. Martynov, T.A. Kulyab et d'autres auteurs mènent des recherches, proposant leurs propres méthodes pour distinguer les maladies selon différents signes..

Agnosie des objets

Le résultat de la défaite de la partie inférieure de la région occipitale. La plupart du temps, la pathologie est unilatérale, mais dans les cas graves, une lésion bilatérale est possible dans un an ou deux. Il se caractérise par le fait que le patient voit parfaitement à la fois des objets réels et des images, mais ne peut pas déterminer leur but lors du contact visuel. Avec la méthode de reconnaissance tactile, la conscience de l'objet apparaît. Il sélectionne le produit selon la description.

Si le côté gauche est affecté, des erreurs sont observées lors de la liste des détails, le côté droit est caractérisé par l'absence de processus de détermination.

Agnosie spatiale

Le résultat de dommages à l'occiput supérieur. Elle s'accompagne d'une perte d'orientation des caractéristiques spatiales perçues par les organes de la vision. Il est difficile pour une personne de donner une réponse où se trouvent le haut et le bas. Les dommages à l'hémisphère gauche entraînent l'impossibilité de dessiner et de transférer les signes d'un objet, des difficultés apparaissent lors de l'écriture des mots et de la lecture. Dans le pire des cas, la fonction de la praxis est perdue - la capacité d'effectuer des mouvements contrôlés par l'esprit.

Maria Khrakovskaya distingue ce type d'agnosie comme l'apraxie, car la maladie est caractérisée par une combinaison de troubles du mouvement avec des troubles visuels et spatiaux. Et aussi la maladie peut entraîner des difficultés à lire toute information visuelle..

Un type d'agnosie spatiale est un syndrome de négligence, dans lequel la connexion entre les hémisphères est interrompue. Le comportement du patient indique qu'il n'a pas conscience de la présence de la moitié gauche ou droite de l'espace visible, parfois le corps. Une maladie similaire est l'autodiagnostic de l'hémicorp, au cours de son développement, une personne ignore la moitié du corps, mais ses fonctions sont partiellement préservées.

Lettre agnosie

Si l'hémisphère gauche du cerveau est endommagé à la place des régions temporale et pariétale supérieure ou médio-pariétale, le patient ne peut pas reconnaître les lettres, les chiffres et autres symboles.

Plus de 1 000 personnes se sont déjà débarrassées de leurs problèmes psychologiques avec l'aide de psychologues professionnels. Écrivez aux psychologues dès maintenant.

Cela ne signifie pas qu'une personne ne pourra pas copier les lettres qu'elle voit, mais nommer des mots ou des noms numériques, traduire des textes, résoudre des mots croisés, dire quelle heure il est, il ne pourra pas effectuer d'autres manipulations similaires.

Agnosie sensorielle

Une déviation est observée dans le cas de pathologies touchant le lobe temporal. Ensuite, le patient peut voir, reconnaître des objets et des symboles, mais est incapable de comprendre la signification des mots prononcés, la structure phonétique et mener un dialogue constructif. Dans les premiers temps, cela peut irriter le patient, car il peut lui sembler que les interlocuteurs se moquent de lui. Avec des manifestations d'émotivité, de graves conflits avec les êtres chers sont possibles.

Agnosie des doigts

Aussi connu sous le nom de syndrome de Gerstmann. Un signe de la pathologie du gyrus angulaire, dans lequel une personne ne peut pas reconnaître la projection de ses doigts ou d'autres personnes. Avec son développement, il est impossible de pointer du doigt, de déterminer son nom. Les sensations tactiles persistent.

Agnosie des couleurs

Identifier la cause de cette pathologie est difficile, mais son apparence connue est possible avec des problèmes dans la région occipitale du cerveau. Une personne conserve la perception des couleurs, la maladie se manifeste par l'incapacité de respecter le rapport de couleur avec l'objet.

Si le patient regarde l'herbe, il pourra déterminer le nom de la végétation et ses caractéristiques approximatives, mais pas sa couleur verte et sa texture. Avec des dommages profonds au cortex, la gamme de reconnaissance des couleurs disparaît, l'amnésie apparaît pour les noms de couleurs.

Agnosie simultanée

Il est difficile pour le patient de percevoir plusieurs objets à la fois. Les yeux sont souvent tenus au même endroit, restent immobiles. En raison du manque de vision latérale, il est difficile pour le patient de traverser la route. Au fil du temps, la lésion du lobe occipital s'élargit et les personnes touchées par la maladie deviennent souvent incapables..

Agnosie faciale

Avec le développement de la proagnosie, une personne n'est pas capable de reconnaître son propre visage, reflété dans le miroir, ne reconnaît pas non plus ses parents les plus proches et ne se souvient pas de l'image de quelqu'un. Dans les cas bénins, le patient peut décrire brièvement certaines parties du visage, et à partir d'elles se souvient de l'ensemble du tableau. Avec le développement ultérieur, des perturbations dans la perception des émotions apparaissent, qui à leur tour se transforment en d'autres types d'agnosie..

Classification

Les types d'agnosie existants peuvent être divisés en groupes nosologiques en fonction de la similitude de la nature de la manifestation

Agnosies visuelles

Les dommages aux parties corticales dans les parties postérieures du cerveau entraînent des déviations dans la perception des objets et des objets visibles à l'œil.

Ceux-ci incluent les groupes suivants:

  • Matière. La signification des images visibles est perdue, bien que l'activité cérébrale reste active. A.R. Luria et E.D., Chomskaya indique que pour un patient, les tentatives de détermination d'un objet visible deviennent un processus difficile de déchiffrement des images perçues.
  • Optique-spatial. Une personne n'est pas capable de percevoir les signes volumétriques de l'environnement, perd son orientation dans l'espace, ne peut pas effectuer de mouvements simples. Accompagné de l'impossibilité de lire, de reconnaître les lettres.
  • Couleur. Le patient peut distinguer les nuances, mais ne sait pas les attacher à certains objets.

Ces pathologies et d'autres surviennent le plus souvent chez les adultes..

Agnosies auditives

Sur la base du système auditif, la parole est formée, elle vous permet de naviguer dans le bruit, la musique, la parole. Au centre du développement de la pathologie - la partie médiane du lobe temporal.

Il existe de telles variétés:

  • Agnosie auditive elle-même. Le patient ne reconnaît pas ce qui sonne exactement, bien qu'il soit capable d'indiquer la hauteur, le timbre et la fréquence.
  • Arythmie auditive. La reconnaissance des structures rythmiques devient impossible, il ne peut pas déterminer combien de temps sont contenus dans le schéma rythmique.
  • Amusion. La capacité de reproduire une mélodie ou d'apprendre à l'oreille est perdue. Les thèmes musicaux deviennent l'une des raisons de l'apparition de graves maux de tête..
  • Dysarthrie. L'articulation de la parole disparaît, ce qui est causé par la paralysie des muscles de l'appareil de la parole en raison du développement de la pathologie de la moelle allongée. Dans les cas bénins, l'orthophonie peut aider à soulager les symptômes.

Tous les types s'accompagnent d'une irritabilité accrue, car l'incapacité à reconnaître les sons provoque de l'anxiété chez le patient.

Dans l'enfance, le développement d'alalia acquise ou congénitale est possible - fonction de la parole absente ou insuffisamment développée.

Agnosie olfactive

Comme son nom l'indique, la maladie est associée à une altération de la capacité à détecter les odeurs. Une personne ne peut pas donner une description précise de l'odeur audible, faire une comparaison, mais elle est capable de les reconnaître ou de les distinguer.

Agnosie tactile

Il est difficile pour une personne de comprendre la forme d'un objet tout en conservant la base sensorielle et la perception tactile..

  • Astérognose. Lors de la réussite du test, le patient est incapable de décrire ou d'identifier certaines caractéristiques de l'objet.
  • Agnosia Lissauer. Il y a une perception holistique, mais le patient ne peut pas reconnaître ou nommer les objets vus.
  • Agnosie de la structure d'un objet. Les doigts sentent la texture de l'objet, mais en raison de perturbations dans le fonctionnement du cerveau, le patient ne peut pas décrire la propriété principale de la surface - qu'elle soit rugueuse, lisse ou collante.
  • Alexia tactile. Un spectacle rare dans lequel une personne ne peut pas lire les caractères écrits sur la peau.

Avec le développement de la somatoagnosie, l'orientation dans son propre corps est perdue - la transmission des impulsions qui surviennent lorsqu'un irritant est exposé à la peau est perturbée.

Pseudoamnésie

Violation du processus de mémorisation, qui est apparu à la suite de pathologies étendues des lobes frontaux du cerveau. La mémoire involontaire persiste pour la plupart, mais la mémorisation active des données devient impossible, la rétention passive reste à la place.

Ils se développent à la suite de la rupture de la programmation et du contrôle du cerveau pour l'activité volontaire. Il est difficile pour une personne d'organiser les informations collectées et de les reproduire. Il est impossible de demander au patient de se souvenir de certaines données.

Syndrome de la queue de cheval

Pathologie entraînant des troubles de la marche, des douleurs dans le bas du dos, une incontinence fécale et urinaire et un certain nombre d'autres signes. Contrairement aux types d'agnosie susmentionnés, elle est causée par des dommages aux racines de la moelle épinière dans les lombaires et le sacrum. Cela devient une conséquence directe d'un traumatisme antérieur, d'une hernie, d'une sténose vertébrale ou de malformations congénitales.

Symptômes d'agnosie

La définition correcte des symptômes permet une analyse comparative et établit la cause exacte du dysfonctionnement des nerfs et des cellules cérébrales. L'importance du processus est grande. En médecine pratique, il existe de fréquents cas de non-reconnaissance de la maladie, notamment dans le contexte du développement de certains types de démence.

Si vous ne voulez pas abandonner et que vous êtes prêt à vraiment, et non avec des mots, vous battre pour une vie pleine et heureuse, il est temps de commencer à travailler avec votre problème. Écrivez maintenant aux psychologues professionnels.

Les symptômes dépendent du type de pathologie:

  • Agnosie visuelle. Il se caractérise par une définition incorrecte des objets ou l'incapacité de nommer une chose. En essayant de le décrire, le patient n'en représente que des parties.
  • Agnosie auditive. Une personne comprend d'où vient le son - à droite ou à gauche, mais peut ne pas comprendre la parole. Les mots deviennent des bruits insignifiants, le patient se réfère souvent calmement à son état au début. Vous pouvez communiquer avec le patient par des mots écrits ou imprimés.
  • Sensible. En raison de la perturbation du lobe pariétal du cerveau, le niveau de perception des sensations reçues par les récepteurs change. L'indication pour contacter un neuropathologiste est l'incapacité d'identifier un objet avec un contact tactile.

Sans expérience pratique, vous ne pouvez pas poser de diagnostic vous-même. Pour déterminer la bonne direction, vous pouvez télécharger un manuel ou des cours via torrent, regarder des vidéos en ligne, mais seul un professionnel peut effectuer des diagnostics fiables. En cas de traitement initial incorrect, les conséquences d'une intervention incorrecte seront impossibles à effacer.

Diagnostique

Lors de la première détection de l'un des principaux signes d'agnosie, vous devez prendre rendez-vous avec le bureau de diagnostic. Certains d'entre eux travaillent gratuitement avec le soutien du gouvernement.

Pour diagnostiquer correctement la maladie, les procédures suivantes sont effectuées:

  • Sondage. Parfois, la gravité de la maladie peut déjà être déterminée à ce stade..
  • Examen neurologique. Le médecin découvre des troubles du mouvement inhérents à une affection particulière.
  • Consultation avec un psychiatre. Aide à éliminer la possibilité qu'une personne ait besoin d'un traitement pour maladie mentale.
  • Tomographie. L'étude utilisant des moyens techniques spéciaux détecte les tumeurs, les processus dégénératifs dans le cerveau et d'autres signes.

L'agnosie n'est qu'un syndrome que l'on retrouve à différents stades de la progression de la maladie. La recherche aidera à déterminer la nature de la pathologie et à trouver des méthodes efficaces pour son élimination.

Traitement

Après un diagnostic approfondi, il sera possible de déterminer des méthodes de lutte contre la maladie.

La médecine traditionnelle et d'autres approches similaires sont impuissantes contre l'agnosie. Si une certaine personne vous promet une cure en tant que «serviteur de Dieu», propose des potions douteuses avec des alcaloïdes ou des rituels occultes, assurez-vous que vous avez affaire à des escrocs. Vous devez être traité par des professionnels.

Les méthodes conservatrices comprennent:

  • L'utilisation de médicaments vasculaires ou thrombolytiques. Beaucoup d'entre eux ne peuvent être achetés à la pharmacie que sur ordonnance. Ils dilatent les vaisseaux sanguins dans le cerveau et modifient la tendance à former des caillots sanguins à des niveaux normaux.
  • Utilisation de formulations vasoactives. Augmenter l'apport de sang aux tissus subissant le développement de processus ischémiques. Nécessite une application soigneuse.
  • Consommation de neurométabolites, antioxydants. La glycine, le pyritinol et d'autres analogues augmentent la résistance à l'hypoxie - manque d'oxygène.
  • L'utilisation de composés anticholinestérases. Médicaments de stabilisation cognitive.
  • Traitement de l'encéphalite. Prévoit la mise en œuvre de mesures visant à guérir l'encéphalite.
  • Psychothérapie. Permet de se débarrasser de la dépendance à l'alcool, qui peut conduire au développement de l'agnosie, maintient le moral du patient.
  • Orthophonie. Un enseignant expérimenté peut vous aider à faire face aux manifestations de l'agnosie auditive.

L'ergothérapie aide également à surmonter la maladie. En choisissant une telle activité qui est faisable pour le patient, vous pouvez accélérer le rétablissement et lui redonner confiance en lui.

Prévision et prévention

Il est impossible de prévenir l'apparition de l'agnosie avec une probabilité de cent pour cent. Cependant, il est connu que le maintien de la forme physique et un entraînement régulier de l'esprit en mémorisant de la poésie ou d'autres matériaux similaires, ainsi qu'en faisant des exercices de réflexion, aident à maintenir la santé mentale du corps jusqu'à un âge avancé..

Si vous ne voulez pas abandonner et que vous êtes prêt à vraiment, et non avec des mots, vous battre pour une vie pleine et heureuse, il est temps de commencer à travailler avec votre problème. Écrivez maintenant aux psychologues professionnels.

Agnosie

L'agnosie est une maladie caractérisée par une violation de certains types de perception, résultant de lésions du cortex cérébral et des structures sous-corticales adjacentes.

Lorsque les parties saillantes (primaires) du cortex sont perturbées, des troubles sensoriels (perte auditive, altération des fonctions visuelles et douloureuses) surviennent. Dans le cas où les parties secondaires du cortex cérébral sont affectées, la capacité à percevoir et à traiter les informations reçues est perdue.

Agnosie auditive

L'agnosie auditive résulte de dommages à l'analyseur auditif. Si la partie temporelle de l'hémisphère gauche a été endommagée, l'audition phonémique est altérée, caractérisée par une perte de la capacité à distinguer les sons de la parole, ce qui peut entraîner un trouble de la parole lui-même sous la forme d'une aphasie sensorielle. Dans ce cas, le discours expressif du patient est une soi-disant «salade verbale». Des violations de la dictée et de la lecture à haute voix peuvent également se produire..

Si l'hémisphère droit est endommagé, le patient cesse de reconnaître absolument tous les sons et bruits. Si les parties antérieures du cerveau sont affectées, tous les processus procèdent à la préservation des systèmes auditif et visuel, mais avec une violation de la perception générale et du concept de la situation. Le plus souvent, ce type d'agnosie auditive est observé dans les maladies mentales..

L'arythmie de l'agnosie auditive est caractérisée par une incapacité à comprendre et à reproduire un certain rythme. La pathologie se manifeste par des dommages à la tempe droite.

Un type distinct d'agnosie auditive est un processus qui se manifeste par une violation de la compréhension de l'intonation de la parole d'autres personnes. Se produit également avec la défaite temporelle droite.

Agnosie visuelle

L'agnosie visuelle est une violation de la capacité de reconnaître les objets et leurs images avec une sécurité totale de la vision. Il survient avec de nombreuses lésions du cortex occipital. L'agnosie visuelle est divisée en plusieurs sous-types:

  • L'agnosie simultanée est une violation de la capacité de percevoir un groupe d'images qui forment un tout unique. Dans ce cas, le patient peut faire la distinction entre les images uniques et complètes. Il se développe à la suite de lésions de la zone où se produit la jonction des lobes occipital, pariétal et temporal du cerveau;
  • L'agnosie des couleurs est l'incapacité de distinguer les couleurs tout en maintenant la vision des couleurs;
  • L'agnosie des lettres est l'incapacité de reconnaître les lettres. Cette pathologie est appelée «analphabétisme acquis». Lorsque la parole est intacte, les patients ne peuvent ni écrire ni lire. Se développe lorsque l'hémisphère dominant de la région occipitale est endommagé.

Agnosie tactile

L'agnosie tactile est une violation de la reconnaissance des formes et des objets par le toucher. Apparaît après une lésion du lobe pariétal des hémisphères droit ou gauche. Il existe plusieurs types d'agnosie de même nature:

  • L'agnosie du sujet est une pathologie dans laquelle le patient ne peut pas déterminer la taille, la forme et la matière d'un objet, alors qu'il est capable de déterminer tous ses signes;
  • Agnosie tactile - incapacité à reconnaître les lettres et les chiffres dessinés sur la main du patient;
  • Agnosie des doigts - une pathologie caractérisée par une violation de la définition des noms des doigts en les touchant avec les yeux du patient fermés;
  • Somatoagnosie - l'incapacité d'identifier les parties du corps et leur emplacement les unes par rapport aux autres.

Agnosie spatiale

Un type tel que l'agnosie spatiale est caractérisé par l'incapacité de reconnaître les images spatiales et de s'orienter sur place. Dans de telles situations, le patient ne peut pas distinguer la droite de la gauche, confond l'emplacement des aiguilles sur l'horloge et change les lettres en mots en mots. Il se manifeste à la suite de lésions du lobe occipital sombre. Des perturbations diffuses des structures corticales peuvent conduire à un syndrome dans lequel le patient ignore la moitié de l'espace. Avec cette variante d'agnosie spatiale, il ne remarque absolument pas d'objets ou d'images situés d'un côté (par exemple, à droite). En redessinant, il ne représente qu'une partie du dessin, disant que l'autre partie n'existe pas du tout.

Anosognosie

Parmi toutes les autres formes de cette pathologie, on distingue un type spécial d'agnosie - la soi-disant anosognosie (syndrome d'Anton-Babinsky). Cette pathologie se caractérise par le déni du patient de sa maladie ou par une criticité réduite de son évaluation. Se produit avec des lésions de l'hémisphère sous-dominant.

Diagnostic, traitement et pronostic de l'agnosie

L'agnosie est diagnostiquée au cours d'un examen neurologique complet, son type exact est révélé à l'aide de tests spéciaux.

Le traitement de ce complexe de symptômes se produit pendant le traitement de la maladie sous-jacente et présente donc une variabilité significative. Outre le traitement, le pronostic dépend de la gravité de la pathologie sous-jacente. Dans la pratique médicale, des cas sont décrits, à la fois une guérison spontanée de l'agnosie et une évolution prolongée de la maladie, presque toute la vie..

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Au premier signe de maladie, consultez votre médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Caractéristiques caractéristiques de la manifestation de l'agnosie simultanée

Agnosie c'est...

L'agnosie (du grec agnosie, où, et est une particule négative, la gnose est la connaissance) est une violation de la gnose, l'un des types d'activité nerveuse supérieure humaine. Elle se caractérise par une reconnaissance altérée des stimuli environnementaux (lumière, son, toucher) tout en maintenant le fonctionnement normal des analyseurs. Pour la première fois, ce terme se trouve dans les travaux du physiologiste allemand G.Munch en 1881.
L'agnosie se développe lorsque les zones secondaires de projection-associative des analyseurs sont endommagées, situées dans le cortex et les structures sous-corticales du cerveau. Ce n'est pas une unité nosologique distincte, mais un symptôme de nombreuses maladies du système nerveux, dans lesquelles des lésions focales du cerveau se produisent..

L'agnosie se développe aussi souvent chez les femmes et les hommes. Chez les enfants, il est diagnostiqué dès l'âge de 7 à 8 ans, lorsque les parties correspondantes du système nerveux central sont déjà formées. Environ 1 à 1,5% de la population mondiale souffre de cette pathologie.

La base de la formation de la gnose

La gnose est la fonction mentale la plus élevée du cerveau, qui se manifeste par la capacité d'analyser, de comparer les informations reçues du monde environnant avec sa propre expérience. Ce type d'activité du système nerveux central vous permet de reconnaître des objets, des phénomènes, des parties de votre corps, etc..

Cette fonction de notre cerveau se développe en raison de la formation dans le cortex cérébral de trois groupes de champs associatifs de projection, qui à différents niveaux traitent les informations provenant de l'environnement extérieur. Les champs primaires perçoivent les stimuli provenant des analyseurs périphériques. Secondaire - analyser et résumer ces informations. Puis, dans les zones tertiaires, la synthèse a lieu, l'unification des images et le développement d'une réponse aux stimuli, en tenant compte de l'expérience accumulée au cours de la vie.

La perturbation des neurones des zones corticales secondaires conduit à la perte de la capacité de reconnaître les stimuli externes, de les identifier et de les comparer en images intégrales. Dans le même temps, les analyseurs (visuels, olfactifs, tactiles, etc.) restent intacts.

Agnosie des objets

L'agnosie du sujet se produit lorsque la «zone large» de l'analyseur visuel est affectée et peut être caractérisée comme l'absence du processus de reconnaissance ou comme une violation de l'intégrité de la perception d'un objet avec la reconnaissance possible de ses caractéristiques ou parties individuelles. Elle peut avoir différents degrés de gravité - du maximum (agnosie des objets réels) au minimum (difficulté à reconnaître les images de contour dans des conditions bruyantes ou superposées les unes aux autres). En règle générale, la présence d'une agnosie détaillée du sujet indique une lésion bilatérale des régions occipitales.

Dans les lésions unilatérales, la structure de l'agnosie visuelle des objets diffère. La défaite de l'hémisphère gauche se manifeste davantage par une violation de la perception des objets par le type d'énumération des détails individuels, tandis que le processus pathologique dans l'hémisphère droit conduit à l'absence réelle d'acte d'identification.

Pourquoi l'agnosie apparaît-elle?

Les troubles cognitifs sont un symptôme de nombreuses maladies du système nerveux, accompagnées de lésions de la substance blanche grise et voisine du cerveau, à savoir les zones associatives de projection secondaire. Des facteurs dommageables perturbent la relation normale entre les neurones dans ces zones.

Les raisons du développement de l'agnosie sont le plus souvent les pathologies suivantes:

  • formations volumétriques du cerveau (kyste, tumeur, anévrisme vasculaire, malformation artério-veineuse, abcès). La perturbation du fonctionnement normal des neurones se produit en raison de la croissance du tissu «plus», qui exerce une pression sur les cellules saines et conduit à leur destruction;
  • violation de la circulation sanguine dans le cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique, hémorragie sous-arachnoïdienne, encéphalopathie chronique, etc.), entraînant la mort de neurones dans les champs associatifs;
  • traumatisme cranio-cérébral (le plus souvent des contusions et des blessures cérébrales, accompagnées du développement d'hématomes intrathécaux) - des lésions neuronales surviennent soit au moment de la blessure, soit en cas de complications post-traumatiques;
  • neuroinfection (étiologie bactérienne, virale, fongique ou prionique), qui conduisent au développement d'une encéphalite. Dans ce cas, des lésions focales ou diffuses du cortex cérébral se produisent;
  • les processus auto-immuns (sclérose en plaques, encéphalite post-vaccination, etc.) - entraînent également des lésions des neurones du cortex et des structures sous-corticales;
  • pathologies neurodégénératives (maladie d'Alzheimer, maladie de Pick, maladie de Parkinson, maladie de Huntington, etc.) - les processus atrophiques détruisent les connexions normales des neurones dans les champs associatifs de projection.

Pourquoi l'agnosie des objets se produit

Parmi les facteurs qui contribuent au développement des troubles cognitifs, il y a ceux qui se prêtent à une correction médicamenteuse et ceux qui ne peuvent pas être modifiés. La plupart des maladies vasculaires et dégénératives du cerveau ne peuvent pas être corrigées et elles sont irréversibles. Les facteurs de risque incontrôlables devraient également inclure l'âge du patient (généralement les personnes âgées de plus de 60 à 70 ans), le sexe féminin, la prédisposition génétique, les traumatismes crâniens dans le passé.

Parmi ceux qui affectent le développement de troubles de la mémoire, mais susceptibles d'être corrigés, il y a beaucoup plus de conditions:

  • Présence d'hypertension artérielle;
  • Augmentation des lipides sanguins;
  • Diabète sucré, hypothyroïdie, thyrotoxicose;
  • Anémie par carence en folate B12;
  • Augmentation des taux d'homocystéine plasmatique;
  • Encéphalopathie vasculaire;
  • La maladie d'Alzheimer;
  • Démence;
  • Chorée de Huntington;
  • Maladies infectieuses du cerveau
  • Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral du cerveau;
  • Manque d'activité physique et intellectuelle.

Types et symptômes de l'agnosie

Selon le niveau auquel se produit la violation de la gnose, il y a:

  • les agnosies primaires sont spécifiques du mode, c'est-à-dire qu'elles n'affectent qu'un seul type de sensibilité et surviennent lorsque les zones corticales secondaires correspondantes des analyseurs sensoriels sont endommagées;
  • agnosies secondaires - caractérisées par une violation de la réglementation de l'activité volontaire. Il s'agit d'une manifestation de processus pathologiques dans les lobes frontaux du cerveau ou d'une diminution du niveau de concentration. Avec de telles agnosies, toutes sortes de sensibilité souffrent. Par exemple, un patient peut essayer de lire à partir d'un cahier vide, le confondant avec un livre, etc..

La classification de l'agnosie primaire est basée sur lequel des types de cognition (perception) du monde environnant souffre. Autrement dit, le centre d'intégration dont des analyseurs est endommagé. Par conséquent, les principales manifestations de la pathologie se forment. On distingue les types d'agnosie suivants:

  • visuel,
  • auditif,
  • olfactif,
  • gustatif,
  • tactile (sensible).

Chacun de ces types d'agnosie comprend des sous-types plus étroits de troubles des fonctions mentales supérieures..

La violation de toutes les formes de gnose est appelée agnosie totale et se produit dans des lésions diffuses du cortex et du sous-cortex, le plus souvent dans les maladies dégénératives du cerveau.

Agnosie visuelle

Un des groupes d'agnosie les plus étendus, puisque c'est grâce à l'analyseur visuel que nous connaissons principalement le monde qui nous entoure. L'agnosie visuelle se manifeste par l'incapacité de reconnaître les objets, les personnes et leurs images. Il survient dans le contexte de lésions du lobe occipital et des zones pariétales postérieures. Dans ce cas, la vision du patient ne souffre pas. Les sous-espèces suivantes de cette pathologie sont distinguées:

  • agnosie du sujet - se développe à la suite de lésions du lobe occipital et se manifeste par l'incapacité d'identifier les objets environnants, de nommer leur but. Bien qu'en même temps, le patient évalue correctement leur forme, leur couleur, leur taille;
  • agnosie faciale (prosopagnosie) - caractérisée par un trouble de la reconnaissance des visages, dans les cas graves, le patient n'identifie même pas son propre reflet dans le miroir. Souvent, les patients attribuent cette condition à une déficience visuelle, bien qu'en fait le processus pathologique se situe dans les parties occipitales-temporales du cortex cérébral;
  • agnosie visuelle-spatiale - apparaît lorsque les zones pariéto-occipitales du cortex dans les deux hémisphères du cerveau sont endommagées. Le patient cesse de faire la distinction entre les côtés droit et gauche, surtout s'il lui est demandé de les montrer à une autre personne. En outre, les patients ont une mauvaise orientation dans l'espace, il est difficile de déterminer les points cardinaux, en lisant des cartes géographiques;
  • lettre agnosie - consiste en une violation de la reconnaissance des lettres. Le syndrome se manifeste par «l'analphabétisme acquis». Le patient conserve la capacité de parler correctement, mais ne peut ni écrire (dysgraphie) ni lire (dyslexie). Une telle agnosie alphabétique se développe dans des processus pathologiques dans le lobe occipital de l'hémisphère dominant.

Agnosie auditive

L'agnosie auditive se traduit par une violation de la capacité à reconnaître les sons et la parole de quelqu'un, avec un analyseur auditif intact. Cette pathologie survient lorsque les lobes temporaux du cerveau sont touchés. Les sous-espèces suivantes d'agnosie auditive sont distinguées:

  • agnosie sonore - le patient n'identifie pas les sons individuels (par exemple, martèlement, tic-tac d'une horloge, chant des oiseaux, etc.);
  • agnosie des voix (discours auditif), ou «surdité des mots» - une personne ne distingue pas la parole, la perçoit comme un ensemble de sons incompréhensibles et dénués de sens. Il se développe lorsque les zones secondaires de l'analyseur auditif de l'hémisphère dominant sont touchées (chez les droitiers, c'est l'hémisphère gauche et vice versa);
  • amusia - le patient ne reconnaît pas la musique;
  • agnosie tonale (intonationnelle) - l'incapacité de reconnaître l'intonation avec laquelle les mots sont prononcés, le timbre de la voix, les émotions intégrées dans la parole. Mais en même temps, les patients comprennent l'essence de ce qui a été dit..

Ce type d'agnosie s'accompagne d'une certaine altération de l'élocution du patient, se manifestant par une multiplicité de mots, une répétition fréquente de ce qui a été dit, une substitution de mots et de sons inutiles à ce moment.

Agnosie olfactive

L'agnosie olfactive se caractérise par une perturbation de la perception des odeurs. Le patient ressent l'arôme, mais ne peut pas différencier à quel objet il appartient. Un tel trouble survient lorsque les lobes temporaux sont endommagés, à savoir leurs zones médiobasales.

Agnosie aromatisante

Ce type d'agnosie est également une conséquence des lésions des régions médianes du lobe temporal. Elle se manifeste par la perte de reconnaissance des stimuli gustatifs, mais la capacité à les ressentir est préservée. Par exemple, une personne mange de la crème glacée, se rend compte qu'elle est sucrée, mais les yeux fermés, elle ne peut pas nommer exactement ce qu'elle mange..

Agnosie tactile (sensible)

Il se manifeste comme une violation de la reconnaissance de la forme des objets tout en maintenant une sensibilité superficielle et profonde, ainsi qu'un trouble du schéma de son propre corps. L'agnosie tactile se produit lorsque diverses parties du cortex des lobes pariétaux du cerveau sont endommagées. Il existe les types suivants:

  • astéréognose - un trouble de la sensibilité caractérisé par une altération de la reconnaissance des objets en les touchant les yeux fermés. Il se produit avec la défaite des parties supérieures des lobes pariétaux et est souvent combiné avec d'autres agnosies sensibles;
  • la somatoagnosie est une violation de l'idée de son propre corps et, à son tour, est subdivisée en sous-espèces suivantes: l'autotopagnosie est un trouble du schéma de son propre corps, c'est-à-dire que le patient ne comprend pas comment ses bras et ses jambes sont situés. Souvent, elle s'accompagne d'une sensation de main ou de jambe «étrangère», tandis que le patient affirme qu'il a été privé de son propre membre ou qu'il est incapable de le contrôler. Parfois, une pseudopolymémie se développe - une sensation d'avoir des membres supplémentaires, plus souvent une troisième main;
  • agnosie droite-gauche - se produit lorsque le lobe pariétal de l'hémisphère dominant est affecté et se caractérise par une violation de la compréhension de la moitié gauche et droite du corps, c'est-à-dire que le patient ne pourra pas montrer son œil gauche avec sa main droite à la demande appropriée du médecin;
  • agnosie numérique - se manifestant par le fait qu'une personne ne fait pas la distinction entre les doigts et les orteils. Le patient y perçoit des mouvements, mais ne peut nommer les yeux fermés quel doigt bouge..

Autotopagnosie

Et c'est le deuxième type de trouble lié à la somatoagnosie. Vous pouvez découvrir sa présence chez une personne en ignorant la moitié de son corps. Et de nombreux patients ne reconnaissent tout simplement pas certaines de ses parties individuelles ou n'évaluent pas correctement leur position dans l'espace..

Ce type de pathologie comprend:

  • Hémisomatoagnosie. Une personne ignore la moitié du corps, mais en même temps ses fonctions sont partiellement préservées. Le patient ne les utilise tout simplement pas. Il peut "oublier" qu'il a un bras gauche, une jambe, etc..
  • Somatoparagnosie. Le patient perçoit la partie affectée du corps comme étrangère. Il peut croire sérieusement que quelqu'un d'autre est à côté de lui et que sa deuxième jambe, sa main, etc. lui appartiennent. Dans les cas graves, les gens ressentent la «séparation» du corps, comme s'il avait été coupé en deux parties.
  • Allosthésie somatique. Le patient ressent une augmentation du nombre de ses membres. Il peut penser qu'il a deux ou trois mains gauches, par exemple.
  • Posture autopagnosie. Une personne n'est pas en mesure de déterminer exactement dans quelle position se trouvent les parties de son corps. Il ne comprend vraiment pas si sa main est baissée ou levée, s'il est assis ou couché.
  • Violation d'orientation. Avec cette pathologie, le patient ne connaît pas des concepts tels que «droite» et «gauche». Ceci est généralement causé par des lésions du lobe pariétal gauche..
  • Agnosie des doigts. Pathologie spécifique. S'il est présent, une personne n'est pas en mesure de montrer sur sa main le doigt que le médecin montre sur sa main.

L'apractoagnosie fait également partie des violations de ce type. C'est un cas particulier. Il est difficile pour les personnes atteintes de ce trouble d'effectuer des mouvements à orientation spatiale. Il leur est difficile de faire le lit (ils mettent le couvre-lit non pas le long, mais en travers), de trouver leur chemin vers la chambre ou le service, de mettre les pieds dans la jambe ou de mettre le t-shirt du côté droit.

Comme dans tout autre cas, des méthodes, des échantillons et des tests neuropsychologiques sont utilisés pour le diagnostic de la somatoagnosie..

Le phénomène d'ignorer la moitié de l'espace

«L'agnosie spatiale unilatérale» (syndrome de négligence) ne fait référence qu'à l'agnosie, car ce trouble n'est pas associé à la zone associative d'un analyseur particulier, mais est une manifestation d'une diminution de l'attention portée aux actions des stimuli environnants (sons, touches, etc.)... Découle de la lésion latérale controlatérale. Par exemple, un patient ne peut pas porter une manche sur son bras gauche ou des pantoufles sur sa jambe, ne pas peigner une partie des cheveux sur sa tête, etc. Ils le vérifient comme suit: on demande au patient de copier le dessin, et il ne le fait qu'à moitié.

Agnosie simultanée

L'agnosie simultanée se produit avec des lésions bilatérales ou droites des régions occipito-pariétales du cerveau. L'essence de ce phénomène dans son expression extrême réside dans l'impossibilité de la perception simultanée de plusieurs

objets visuels ou situations dans un complexe. Un seul objet est perçu, plus précisément, une seule unité opérationnelle d'information visuelle est traitée, qui fait actuellement l'objet d'attention. L'agnosie simultanée n'est pas toujours prononcée. Dans un certain nombre de cas, seules des difficultés sont observées dans la perception simultanée d'un complexe d'éléments avec la perte de tous détails ou fragments. Ces difficultés peuvent se manifester lors de la lecture, du dessin. Souvent, l'agnosie simultanée s'accompagne d'une altération des mouvements oculaires (ataxie du regard).

Mesures diagnostiques

L'agnosie n'étant pas une maladie indépendante, mais seulement l'un des symptômes des nosologies neurologiques, la tâche diagnostique principale dans ce cas est d'identifier la principale cause des lésions cérébrales. Il est également important d'identifier les troubles concomitants des fonctions mentales supérieures (apraxie, acalculie, etc.), qui suggéreront la localisation du foyer pathologique.

Techniques non instrumentales

Les diagnostics non instrumentaux comprennent les étapes suivantes:

  • la collecte de l'anamnèse de la vie et de la maladie - est effectuée pour clarifier la nature de la pathologie, la présence d'infections antérieures, des blessures, des «catastrophes» vasculaires, le taux d'augmentation des symptômes. Souvent, le patient n'est pas conscient de sa maladie, le neurologue doit donc interroger l'environnement immédiat du patient;
  • examen neurologique - lors d'un examen physique, le médecin peut détecter des signes de lésions cérébrales focales (parésie, paralysie, déficience auditive, troubles oculomoteurs, etc.), d'hypertension intracrânienne, qui indiquent la maladie sous-jacente et l'emplacement du foyer pathologique;
  • consultation d'un ophtalmologiste - une congestion dans la région de la tête du nerf optique peut indiquer la présence d'une formation volumétrique dans le cerveau, une hémorragie parenchymateuse ou intrathécale, etc.
  • consultation psychiatrique - consiste à exclure les troubles mentaux qui pourraient servir de base à l'émergence d'une «pseudo-diagnostic»;
  • tests neuropsychologiques - comprend un certain nombre de tests, grâce auxquels il est possible de déterminer le type d'agnosie et les troubles concomitants des fonctions mentales supérieures.

Méthodes d'examen instrumental

Sur la base des données d'enquête et de l'examen physique, le neurologue détermine le diagnostic instrumental ultérieur. Le plus souvent, il comprend une étude électroencéphalographique, qui vous permet d'exclure l'agnosie, en tant qu'aura d'une crise d'épilepsie, et des méthodes d'examen de neuroimagerie.

La TDM et l'IRM du cerveau sont les plus informatives pour toute pathologie du système nerveux central. Ils permettent d'identifier: vasculaires (accident vasculaire cérébral, encéphalopathie), maladies dégénératives du cerveau (maladie d'Alzheimer), lésions occupant l'espace (tumeur, kyste, anévrisme, etc.), contusion de la substance cérébrale, hématomes post-traumatiques et autres maladies diffuses ou focales qui pourrait conduire au développement de l'agnosie.

Seul un spécialiste qualifié peut identifier les véritables causes de l'agnosie et développer un traitement et des tactiques d'examen adéquats..

Agnosie auditive

L'agnosie auditive résulte de dommages à l'analyseur auditif. Si la partie temporelle de l'hémisphère gauche a été endommagée, l'audition phonémique est altérée, caractérisée par une perte de la capacité à distinguer les sons de la parole, ce qui peut entraîner un trouble de la parole lui-même sous la forme d'une aphasie sensorielle. Dans ce cas, le discours expressif du patient est une soi-disant «salade verbale». Des violations de la dictée et de la lecture à haute voix peuvent également se produire..

Si l'hémisphère droit est endommagé, le patient cesse de reconnaître absolument tous les sons et bruits. Si les parties antérieures du cerveau sont affectées, tous les processus procèdent à la préservation des systèmes auditif et visuel, mais avec une violation de la perception générale et du concept de la situation. Le plus souvent, ce type d'agnosie auditive est observé dans les maladies mentales..

L'arythmie de l'agnosie auditive est caractérisée par une incapacité à comprendre et à reproduire un certain rythme. La pathologie se manifeste par des dommages à la tempe droite.

Un type distinct d'agnosie auditive est un processus qui se manifeste par une violation de la compréhension de l'intonation de la parole d'autres personnes. Se produit également avec la défaite temporelle droite.

Traitement de pathologie

Le traitement de l'agnosie dépend du trouble sous-jacent. La thérapie comprend des mesures conservatrices, neurochirurgicales et de rééducation.

Le traitement neurochirurgical est indiqué en cas de processus volumétrique dans le cerveau, avec des hémorragies massives et certains types de traumatisme cranio-cérébral. Mais après cela, une pharmacothérapie et une rééducation sont nécessaires..

Le traitement conservateur consiste en l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • médicaments vasculaires (pentoxifylline, cytoflavine, acide nicotinique, vinpocétine) - en agissant sur la microvascularisation, ils améliorent la perfusion dans le cerveau;
  • nootropiques (piracétam, lucétam, thiocétam, picamilon) - régulent le métabolisme énergétique dans les neurones;
  • métabolites (actovegin, cortexine, cérébrolysat) - normalisent la nutrition des cellules cérébrales;
  • neuroprotecteurs (ceraxon, pharmacon, gleacer, gliatiline, noocholine) - ont un effet protecteur sur les neurones, améliorent les connexions interneuronales;
  • antioxydants (mexipridol, neurox, meksiprim, mexicor) - limitent l'effet des radicaux libres sur les cellules cérébrales;
  • vitamines (en particulier les vitamines du groupe B: combilipen, kompligamm B, milgamma) - contribuent à la restauration des neurones, de leurs axones, améliorent la transmission synaptique des impulsions.

En cas d'encéphalite, selon l'étiofacteur, un traitement avec des antibiotiques, des agents antiviraux ou antifongiques est effectué.

La partie rééducation de la thérapie comprend:

  • travailler avec des psychologues pour réaliser et accepter son défaut, différents types de psychothérapie (art, zoothérapie, thérapie cognitivo-comportementale);
  • ergothérapie - est utilisée pour améliorer la vie du patient, contribue à une socialisation plus complète;
  • cours avec un orthophoniste - le plus souvent nécessaires pour l'agnosie auditive et visuelle, lorsque la dyslexie et la dysgraphie surviennent.

Le traitement de haute qualité de l'agnosie nécessite souvent une approche multidisciplinaire et la participation de plusieurs médecins hautement spécialisés (neurologue, neurochirurgien, psychiatre, rééducateur, orthophoniste, etc.).

La récupération et la restauration des fonctions gnostiques dépendent du processus pathologique qui a provoqué l'agnosie, de l'âge du patient, de la rapidité du diagnostic et du traitement de la maladie. Les jeunes patients reviennent généralement à une vie normale après 3 à 9 mois de traitement intensif et de rééducation. Les processus dégénératifs dans le cerveau, malheureusement, ne peuvent pas être inversés; les médicaments actuellement existants n'arrêtent que la progression de la maladie.

La prévention de l'agnosie consiste en une attitude prudente envers sa propre santé et en se référant à un médecin lorsque les premiers signes de lésion du système nerveux apparaissent..

Traitement de l'agnosie du sujet


La correction des troubles cognitifs est une tâche assez difficile, de nombreuses conditions sont difficiles à traiter, de sorte que la recherche de médicaments pharmacologiques pouvant améliorer l'état des patients et améliorer leur qualité de vie est toujours en cours.

Le traitement principal est la nomination de médicaments nootropes - Piracetam, Nootropil, Cerebrolysin, Cinnarizin, Instenon, Ginkgo Biloba, Vasobrala, Memoplant. Cependant, la liste des conditions qui peuvent être corrigées par ces médicaments est plutôt restreinte - insuffisance cérébrovasculaire, conséquences de l'AVC et de l'infarctus cérébral, traumatisme crânien, asthénie et états dépressifs.

Médicaments également prescrits:

  1. Acide gamma-aminobutyrique et ses analogues - Aminalon, Picamilon, Phenibut, Pantogam;
  2. Remèdes homéopathiques et de type vitaminé, par exemple, Cerebrum compositum H, Idebenone, Magne B6;
  3. Antioxydants - Mexidol, cytoflavine, encéphabol;
  4. Vitamines B - Neuromultivite.

Une grande importance est attachée aux exercices visant à entraîner la mémoire. Pour cela, de nombreux exercices spéciaux ont été développés, par exemple, Schulte, tests de Bourdon, coordination réciproque. À la maison, vous pouvez utiliser la mémorisation de textes, de poèmes, de chansons pour cela, le dessin aide également. Il est plus facile pour les patients d'assimiler les informations grâce à des associations de couleurs émotionnelles, de sons, de tactiles et de situation.

La seule chose à retenir lors du traitement des troubles cognitifs est l'incompatibilité des médicaments et des additifs biologiquement actifs (BAA). Cet avertissement s'applique en particulier aux produits contenant du chrome, de la cannelle, de l'ail, du gingembre, de l'angélique, du thé vert, de l'aubépine, du maté.

La région occipitale des hémisphères cérébraux fournit, comme on le sait, les processus de perception visuelle. En même temps, l'activité perceptive visuelle réelle (gnose visuelle) est fournie par les parties secondaires de l'analyseur visuel dans leur relation avec les structures pariétales. Avec la défaite des parties occipitales-pariétales du cerveau (hémisphères gauche et droit), divers troubles de l'activité visuelle-perceptive se produisent, principalement sous la forme d'agnosies visuelles.

Types d'agnosie visuelle

Les agnosies subjectives, simultanées, faciales, symboliques et colorées ont une valeur diagnostique indépendante en neuropsychologie..

Agnosie tactile

L'agnosie tactile est une violation de la reconnaissance des formes et des objets par le toucher. Apparaît après une lésion du lobe pariétal des hémisphères droit ou gauche. Il existe plusieurs types d'agnosie de même nature:

  • L'agnosie du sujet est une pathologie dans laquelle le patient ne peut pas déterminer la taille, la forme et la matière d'un objet, alors qu'il est capable de déterminer tous ses signes;
  • Agnosie tactile - incapacité à reconnaître les lettres et les chiffres dessinés sur la main du patient;
  • Agnosie des doigts - une pathologie caractérisée par une violation de la définition des noms des doigts en les touchant avec les yeux du patient fermés;
  • Somatoagnosie - l'incapacité d'identifier les parties du corps et leur emplacement les unes par rapport aux autres.

Agnosie spatiale

Un type tel que l'agnosie spatiale est caractérisé par l'incapacité de reconnaître les images spatiales et de s'orienter sur place. Dans de telles situations, le patient ne peut pas distinguer la droite de la gauche, confond l'emplacement des aiguilles sur l'horloge et change les lettres en mots en mots. Il se manifeste à la suite de lésions du lobe occipital sombre. Des perturbations diffuses des structures corticales peuvent conduire à un syndrome dans lequel le patient ignore la moitié de l'espace. Avec cette variante d'agnosie spatiale, il ne remarque absolument pas d'objets ou d'images situés d'un côté (par exemple, à droite). En redessinant, il ne représente qu'une partie du dessin, disant que l'autre partie n'existe pas du tout.