Dépendance. Types de toxicomanie et traitement

Le contenu de l'article:

Qu'est-ce que la dépendance?

Le concept «addiction» est dérivé du mot anglais addiction, qui se traduit littéralement par addiction. Au départ, les addictions signifiaient des dépendances chimiques (aux drogues, à l'alcool ou aux drogues), maintenant la liste des addictions s'est élargie. Ainsi, la dépendance est la dépendance d'une personne à quelque chose, la nécessité d'effectuer régulièrement des actions ou des médicaments. Dans la dépendance psychologique (comportementale), l'objet de la dépendance est le modèle de comportement.
L'addictologie en tant que nouvelle direction scientifique est apparue en Russie et dans le monde dans les années 70-80 du siècle dernier. En 2001, le professeur, psychothérapeute Ts.P. Korolenko a compilé la première classification mondiale des addictions non chimiques.
Aujourd'hui, la toxicomanie se situe à l'intersection de la psychiatrie, de la narcologie et de la psychologie clinique et envisage le problème du comportement addictif sous différents angles..

Types de dépendances

Les addictions peuvent être divisées en addictions chimiques, intermédiaires (addictions alimentaires et adrénaline) et comportementales (ou psychologiques). Selon la classification de Ts.P. Korolenko, ainsi qu'en tenant compte des dépendances non chimiques décrites plus loin, les types de dépendances comportementales suivants peuvent être distingués:

  • jeux d'argent, jeux d'argent (du jeu anglais - jouer pour de l'argent)
  • dépendance relationnelle (dépendance sexuelle, dépendance à l'amour, dépendance à l'évitement)
  • workaholism (workaholism)
  • addictions technologiques (dépendance à la télévision, aux jeux informatiques, dépendance à Internet, dépendance aux gadgets - dépendance aux smartphones, jouets électroniques, par exemple, Tamagotchi)
  • dépendance à dépenser de l'argent (oniomanie, shopaholism)
  • Dépendance urgente (se manifeste par l'habitude d'être dans un état de manque constant de temps, le désir de planifier et de contrôler constamment son temps, accompagné de la peur de "ne pas être dans le temps")
  • dépendance au sport (ou dépendance à l'exercice - le besoin d'augmenter constamment le nombre et la complexité de l'entraînement; se produit chez les athlètes professionnels)
  • addiction à la recherche spirituelle (ce type d'addiction a été décrit en 2004 sur la base d'observations de patients essayant de maîtriser diverses pratiques spirituelles)
  • un état de guerre permanent (cette addiction se retrouve chez les vétérans de combat et s'exprime dans la volonté de créer des situations dangereuses et à des risques injustifiés).

En plus de diviser les dépendances en produits chimiques et comportementaux, vous pouvez les diviser du point de vue de la société. Attribuer des formes d'addiction socialement acceptables et condamnées par la société (toxicomanie, alcoolisme, jeux d'argent). Lorsqu'elles traitent des addictions socialement inacceptables, elles sont généralement remplacées par des addictions socialement acceptables (workaholism, addiction sportive, dépendance relationnelle, etc.).
Ci-dessous, nous parlerons un peu plus en détail de certains types de dépendances..

Dépendance alimentaire

La dépendance alimentaire fait référence aux dépendances dites intermédiaires, car elle se caractérise par le fait que cette forme de dépendance implique des modèles de comportement et des mécanismes directement biochimiques dans le corps humain..

Ce type de dépendance comprend deux sous-espèces:

  • Dépendance excessive.
  • Dépendance au jeûne.

Avec la dépendance à la suralimentation, une personne à un certain moment commence à ressentir un sentiment de honte, cache sa dépendance, commence à manger en secret, ce qui conduit à une tension nerveuse encore plus grande, au stress et au désir de manger encore plus. La santé humaine en souffre également: le poids augmente, le métabolisme est perturbé et le tractus gastro-intestinal en souffre. Si vous ne vous sentez pas bien, votre humeur s'aggrave et le désir de manger réapparaît. Ainsi, un cercle vicieux est obtenu. En fin de compte, l'insatisfaction envers soi-même s'accumule, ce qui conduit à la dépression, au refus de communiquer avec les autres, à l'isolement.
Lorsqu'elle est accro au jeûne, une personne éprouve une certaine sensation de légèreté, lorsqu'elle refuse de manger, une poussée de force, une bonne humeur. Voulant prolonger cette condition, le toxicomane refuse de manger, cesse de contrôler son état, ne réalisant pas la menace pour la santé et la vie pendant le jeûne.

Dépendance à Internet ou dépendance à Internet

Les premières à parler de ce problème à la fin du XXe siècle ont été les sociétés commerciales, qui ont attiré l'attention sur l'inefficacité de certains employés en raison de leur attirance pathologique pour être sur Internet..
Selon les dernières recherches, la dépendance à Internet est présente chez environ 5% de la population, tandis que chez les adolescents elle survient dans 30% des cas. Les personnes à l'esprit humanitaire qui n'ont pas fait d'études supérieures sont plus susceptibles de souffrir de cette dépendance..

Signes de dépendance à Internet:

  • bonne santé ou euphorie à l'ordinateur;
  • incapacité à s'arrêter;
  • une augmentation du temps passé sur Internet;
  • problèmes environnementaux (famille, école, travail, amis);
  • sensation d'anxiété, de vide, d'irritation pas à l'ordinateur;
  • cacher des informations sur le temps que le toxicomane passe sur le réseau;
  • syndrome du canal carpien (lésion des troncs nerveux de la main, associée à une surcharge musculaire prolongée);
  • yeux secs;
  • maux de tête et maux de dos de type migraine;
  • repas irréguliers, saut de repas;
  • négligence de l'hygiène personnelle;
  • troubles du sommeil, modifications des habitudes de sommeil.

Dépendance à l'amour

La dépendance à l'amour est un type de dépendance relationnelle et est la dépendance douloureuse d'une personne à l'amour d'une autre. Les personnes ayant une faible estime de soi qui ont du mal à définir leurs limites personnelles et celles des autres sont enclines à aimer la dépendance. En règle générale, la propension à la dépendance à l'amour se situe dans l'enfance. Les hommes et les femmes sont également susceptibles de souffrir de cette dépendance.
La dépendance à l'amour apparaît souvent entre deux toxicomanes, dans ce cas, nous pouvons parler de codépendance.
La dépendance à l'amour est caractérisée par une forte émotivité, un désir de contrôler une autre personne, d'être ensemble tout le temps, la jalousie, l'obsession des relations.

Signes de dépendance à l'amour:

  • Un temps et une attention disproportionnés sont consacrés à la personne à qui la dépendance est dirigée. Les pensées sur «l'être aimé» dominent l'esprit, devenant une idée surévaluée. Les relations avec une personne souffrant de dépendance amoureuse sont obsessionnelles, ce dont il est très difficile de se débarrasser..
  • Le toxicomane est à la merci d'éprouver des attentes irréalistes par rapport à une autre personne qui est dans le système de ces relations, sans critiquer son état.
  • Un toxicomane cesse de se soucier de lui-même et de penser à ses besoins en dehors d'une relation addictive.
  • Problèmes de communication avec la famille et les amis.
  • Problèmes émotionnels graves centrés sur la peur de l'abandon que le toxicomane tente de supprimer.
  • Au niveau subconscient, il y a aussi une peur de l'intimité. Pour cette raison, le toxicomane est incapable de tolérer une intimité «saine». Cela conduit au fait qu'une personne souffrant de dépendance à l'amour choisit inconsciemment une personne avec une dépendance à l'évitement comme partenaire..

Dépendance à l'évitement

Une personne souffrant de dépendance à l'évitement ne peut pas construire de relations étroites, sincères, confiantes et à long terme, elle les évite inconsciemment. En même temps, la personne à qui s'adresse l'amour du toxicomane est précieuse et importante pour lui. Ainsi, une dualité de la situation se pose - le toxicomane attire parfois l'objet de l'amour vers lui-même, puis le repousse de lui-même. Les deux partenaires en souffrent..

Signes de dépendance à l'évitement:

  • Éviter l'intensité dans une relation avec une personne importante pour soi (amoureux de l'amour). Le toxicomane d'évitement essaie de passer plus de temps en dehors de la société du toxicomane amoureux. La relation avec le toxicomane d'évitement peut être considérée comme "lente", car elle est importante pour le toxicomane, mais les évite, ne permet pas de construire des relations étroites.
  • Le désir d'éviter les contacts sexuels par la distanciation psychologique Avec une peur de l'intimité, le toxicomane de l'évitement craint que s'il entre dans des relations intimes, il perdra sa liberté, sera sous contrôle. Au niveau subconscient, le toxicomane d'évitement a une peur de l'abandon, ce qui conduit le toxicomane au désir de restaurer et de maintenir les relations, mais de les garder à distance..

Dépendance sexuelle

Les personnes souffrant de dépendance sexuelle sont les moins susceptibles de demander de l'aide. Cela est dû aux normes morales et éthiques de la société et au tabou social sur la discussion de ce problème. Selon les psychothérapeutes, 5 à 8% de la population sont sujettes à une dépendance sexuelle.
Le psychiatre russe Ts.P. Korolenko, le fondateur de la toxicomanie, divise les dépendances sexuelles en dépendances sexuelles précoces, qui commencent à se former dans l'enfance sur fond de processus addictif général, et tardives, qui ont remplacé une autre forme de comportement addictif.

Signes de dépendance sexuelle:

  • perte répétée de contrôle sur votre comportement sexuel;
  • poursuite d'un tel comportement sexuel malgré les conséquences néfastes.

Dans la dépendance sexuelle précoce, il y a traumatisation sexuelle du toxicomane dans l'enfance: cela peut être l'inceste ou la création chez l'enfant de croyances selon lesquelles il n'a d'intérêt qu'en tant qu'objet sexuel. Dans une telle situation, le toxicomane développe un complexe d'infériorité, le secret, la méfiance envers les autres et la dépendance à leur égard, un sentiment de menace de l'extérieur et une attitude surévaluée envers le sexe..
Un accro au sexe, comme tout autre, a une faible estime de soi. Il se traite mal et ne croit pas que les autres peuvent bien le traiter. Il devient convaincu que le sexe est le seul domaine dans lequel il intéresse quelqu'un. De plus, le sexe pour un toxicomane est un moyen de sortir de l'isolement. Le principal motif d'une personne souffrant de dépendance amoureuse est la recherche de nouveaux «frissons».
Les personnes souffrant de dépendance sexuelle ont souvent d'autres types de dépendance, comme la dépendance à l'alcool ou aux drogues.
Les dépendants sexuels mènent souvent une double vie, craignant le jugement de leurs proches, alors qu'à un moment donné ils cessent de prendre soin de leur santé et ne peuvent pas faire face aux problèmes quotidiens. L'obsession de prouver sa valeur sexuellement commence à dominer tout le reste..

Dépendances des adolescents

Les adultes et les adolescents peuvent souffrir de dépendances. Selon les scientifiques, un comportement addictif s'établit dans l'enfance sous l'influence des caractéristiques personnelles et de l'environnement. À l'adolescence, un comportement addictif peut déjà se manifester pleinement..

Signes de dépendance chez un adolescent:

  • Le désir de démontrer sa supériorité sur les autres sur fond de doute de soi
  • Peur de se confier des relations avec les autres, isolement intérieur
  • Large cercle de connaissances, socialité démontrée
  • Tendance à mentir
  • Anxiété élevée, comportement dépressif
  • Éviter la responsabilité.
  • La présence de modèles stables, de stéréotypes de comportement.

Les adolescents peuvent avoir n'importe quel type de dépendance, mais le plus souvent, nous parlons de dépendance à Internet, à laquelle les élèves du secondaire sont très sensibles..

Pourquoi la dépendance à Internet est dangereuse pour les adolescents?

  • les adolescents peuvent être incités à commettre des actes sexuels;
  • les adolescents ont accès à la pornographie, qui est abondante sur Internet. Dans le même temps, les logiciels qui devraient restreindre l'accès des mineurs à ce matériel ne fonctionnent souvent pas ou sont complètement absents.
  • accès à des sites incitant à la haine religieuse ou ethnique, sites avec instructions pour fabriquer des bombes, etc..
  • passe-temps pour les jeux en ligne avec violence augmente l'agressivité des enfants.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la toxicomanie peut comprendre trois volets: le traitement de la toxicomanie, la psychothérapie et la sociothérapie.
La thérapie de substitution est souvent utilisée dans le traitement de la toxicomanie pour les toxicomanes ayant une dépendance chimique. Par exemple, les héroïnomanes se voient proposer de la méthadone ou de la buprénorphine. Un psychiatre ou un psychothérapeute peut prescrire des antidépresseurs ou des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine pour le traitement de la dépendance.
En outre, pour le traitement de telles addictions, la méthode de stimulation des structures profondes du cerveau peut être utilisée. Avec cette méthode, un appareil spécial est implanté dans le cerveau du patient, qui affecte certaines parties du cerveau avec un faible courant électrique..
La psychothérapie peut être individuelle ou en groupe. Dans le cadre de la psychothérapie de groupe, les toxicomanes participent à des groupes d'entraide où ils se réunissent pour s'entraider et partager leurs problèmes. De nombreux groupes d'entraide sont basés sur le programme en 12 étapes, publié pour la première fois en 1939 dans Alcoholics Anonymous. Par la suite, le programme a été repensé et adapté à d'autres types de dépendances. L'inconvénient de cette méthode de traitement est que les toxicomanes rechutent souvent et qu'une dépendance est remplacée par une autre - la dépendance aux relations dans un certain groupe..
La psychothérapie individuelle est un traitement plus efficace. Dans le traitement de la toxicomanie, une approche intégrée de la personne, une analyse de la situation de vie et l'étude de la genèse sont importantes. Il est important d'identifier les raisons pour lesquelles une personne a commencé à souffrir de dépendance, pour augmenter l'estime de soi.
Les spécialistes du Centre Ember vous aideront à faire face aux addictions non chimiques.

Si vous ou votre enfant souffrez de dépendance, prenez rendez-vous avec un psychologue médical par téléphone: (812) 642-47-02 ou remplissez le formulaire de demande sur le site.

COMPORTEMENT ADDICTIF. Plan: Concept de comportement addictif; Les raisons; Mécanismes de formation; Méthodes de détermination de la dépendance; Directions de prévention. - présentation

La présentation a été publiée il y a 7 ans par hk3.ucoz.ru

Présentations similaires

Présentation sur le thème: "COMPORTEMENT ADDICTIF. Plan: Le concept de comportement addictif; Causes; Mécanismes de formation; Méthodes de détermination de la dépendance; Directions de prévention." - Transcription:

2 Plan: Le concept de comportement addictif; Les raisons; Mécanismes de formation; Méthodes de détermination de la dépendance; Domaines de travail préventif.

3 Qu'est-ce que la dépendance Comportement addictif - le désir d'échapper à la réalité en modifiant l'état mental de manière artificielle, à l'aide de substances psychoactives ou en se livrant au jeu, à la collecte, au travail.

4 Formes de comportement addictif: Dépendance chimique (tabagisme, alcool, drogues, toxicomanie), Dépendance alimentaire, Jeu - dépendance au jeu, Comportement religieux destructeur

5 Particularités d'une personnalité addictive Toute addiction se forme principalement à l'adolescence chez des personnes ayant des tendances prononcées à: l'affirmation de soi et l'accomplissement immédiat de leurs revendications; Capacité réduite pour une activité ciblée à long terme; Démonstration de sentiments, d'imitation et de mensonges; Diminution de l'estime de soi, capacité à faire face au stress et à l'autorégulation; Une tendance à la fantaisie excessive.

6 Facteurs menant au risque de consommation de substances chez les adolescents Désavantage économique / social. Environnement défavorable et désordre social. Changements fréquents de résidence. Contradictions et incohérences dans la législation. La disponibilité de l'alcool et des drogues. Prédisposition familiale. Inexpérience et incohérence dans l'éducation. Propension au comportement antisocial et à l'hyperactivité. Manque de progrès, manque d'envie de poursuivre ses études à l'école. Protestation et risque à l'adolescence. Communication avec des pairs qui boivent et utilisent des drogues. Une attitude positive envers l'alcool et les drogues. La publicité.

7 Raisons de l'usage de substances psychoactives L'incapacité de l'adolescent à sortir productivement de la situation de difficulté à répondre à des besoins urgents et vitaux; La présence d'une situation traumatique dont l'adolescent ne trouve pas de sortie constructive; L'adolescent est impuissant devant les états négatifs accablants et recourt à changer son état par des moyens chimiques.

8 raisons qui ont motivé le premier procès

9 Comment se développe un comportement addictif? Contact - Usage irrégulier - Usage régulier - Abus - Comportement addictif.

10 Stades de formation du comportement addictif: I. Stade des premières tentatives II Stade de la recherche - formation du comportement dépendant III. Stade de dépendance mentale de groupe

11 Domaines d'action préventive auprès des enfants: 1. Promotion d'un mode de vie sain, attitudes positives; 2. Enseignement, éducation et développement de la capacité pour une manière indépendante, civilisée et efficace de surmonter des situations de vie difficiles; 3. Diminution de la suggestibilité (en cours de formation, de jeux); 4. Formation de la capacité d'autorégulation;

12 IMPORTANT! Aider les enfants à développer la capacité de mener une vie saine et productive; Aider les enfants à trouver une orientation pour l'avenir, y compris la poursuite de leur éducation et une attitude responsable envers eux-mêmes et les autres; Aider les enfants à apprendre à communiquer avec leurs pairs et à résister aux mauvaises influences extérieures;

Comportement addictif et ses causes

Le comportement addictif, en tant que concept, comprend des types de troubles de plus en plus diversifiés. Initialement applicable à la dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux drogues, il a été utilisé ces dernières années pour désigner des troubles tels que l'érotomanie, la dépendance au jeu, ainsi que pour certains modèles pathologiques de relations. Cela a permis de voir ces troubles sous un jour légèrement différent et de développer des traitements plus appropriés..

Nouveaux types de dépendances

Une compréhension plus large de la toxicomanie a été facilitée en comparant l'alcoolisme et la toxicomanie à certains autres types de troubles mentaux, tels que, par exemple, la boulimie, l'anorexie, la contrainte de fuir la maison, la kleptomanie, les abus sexuels et même le bourreau de travail. Il a été observé que les habitudes des personnes souffrant de tous ces troubles présentent certaines caractéristiques communes. Un comportement addictif peut être à la fois très anormal et à la limite des normes généralement acceptées..

Raisons de la formation de la dépendance

Une personne qui a tendance à recourir constamment à des sources externes de régulation de son état interne en acquiert une dépendance. Mais le comportement addictif ne peut être considéré comme conditionné par l'habitude seule. Dans ce cas, le traitement consisterait simplement à remplacer le modèle négatif persistant par un modèle plus sain. La racine du problème réside souvent dans les conflits de l'enfant avec la personnalité dépendante. Avec l'âge, ils n'ont pas été résolus de manière socialement acceptable. Cela signifie qu'un mécanisme destructeur était nécessaire pour les résoudre. La dépendance douloureuse à l'alcool, aux pilules, à la nourriture abondante ou à l'attachement malsain à un être cher (travail) repose toujours sur un défaut de la structure de la personnalité. Cela peut être comparé au mécanisme de formation de la dépendance chimique - dans ce cas, la substance qui pénètre dans le corps de l'extérieur remplace son analogue naturel. Ce dernier n'est plus produit en quantité suffisante, entraînant des symptômes de sevrage si la dose est diminuée.

Le comportement addictif est guérissable

Il est important de prendre en compte l'effet des substances toxiques sur le système nerveux central et la psyché du patient dans le cas où l'objet de la dépendance est des substances psychoactives (drogues et drogues, alcool)..

Comportement addictif

Description de la photo Comportement addictif

Comportement addictif. Un comportement qui s'écarte des normes sociales existantes est appelé déviant. Normes sociales - les attentes du groupe par rapport au comportement de l'individu dans certaines situations et positions sociales.

Le comportement déviant humain est défini comme un système d'actions ou comme des actions individuelles qui contredisent les normes acceptées dans la société et se manifestent sous la forme d'un déséquilibre des processus mentaux, d'une violation du processus de réalisation de soi, ou sous la forme d'une déviation du contrôle moral et esthétique de son propre comportement (Kulakov S.A., 2001).

La toxicomanie qui provoque un état de changement de l'activité mentale (alcoolisme, toxicomanie, tabagisme, etc.) est une forme de comportement déviant (CIM-10). Une substance qui, lorsqu'elle est consommée, affecte les processus mentaux, par exemple la sphère cognitive ou affective, est appelée psychoactive. (Glossaire des termes relatifs à l'alcool, aux drogues et aux autres drogues psychoactives. 1996. p. 57).

Le comportement addictif est le plus souvent associé uniquement à la toxicomanie. Comportement addictif (dépendance anglaise - addiction, addiction) - l'abus d'un ou plusieurs produits chimiques, survenant dans le contexte d'un état de conscience altéré (Ilyin E.P., 2000).

Dans la langue russe, une forte inclination, un attachement, une préférence inconsciente aveugle pour quelque chose, une passion pour quelque chose est désignée par le mot dépendance (V.I.Dal, Explanatory Dictionary of the Russian Language, 2001, p. 532.). Ce mot est le plus souvent considéré comme synonyme de dépendance aux mots étrangers..

Contrairement aux chercheurs étrangers, qui dans la majorité considèrent la dépendance comme un synonyme de dépendance, et le comportement addictif est synonyme de comportement addictif, dans la littérature nationale, le comportement addictif signifie souvent que la maladie en tant que telle ne s'est pas encore formée, mais il y a violation du comportement, en l'absence de dépendance psychologique physique et individuelle. (S.A. Kulakov, 1998)

Une autre approche consiste à examiner le comportement addictif dans un sens plus large. Le comportement addictif est l'un des types de comportement déviant (déviant) avec la formation d'un désir d'échapper à la réalité en modifiant artificiellement son état mental en prenant certaines substances ou en fixant constamment l'attention sur certaines activités afin de développer et de maintenir des émotions intenses (Ts. P. Korolenko, T.A. Donskikh, 1990)

La base pour évaluer un comportement déviant est l'analyse de son interaction avec la réalité, puisque le principe dominant de la norme est l'adaptabilité - adaptation par rapport à l'environnement réel de l'individu. La manière d'interagir avec la réalité sous la forme de quitter la réalité consciemment (ou inconsciemment) est choisie par ceux qui traitent la réalité négativement et en opposition, se considérant incapables de s'y adapter. En même temps, il peut y avoir une réticence à s'adapter à la réalité en raison de son imperfection, de son conservatisme, de son uniformité, de la suppression des valeurs existentielles ou d'activités franchement inhumaines. (Mendelevich V.D., 2001, p. 76)

Éviter la réalité en modifiant l'état mental peut se faire de différentes manières. Dans la vie de chaque personne, il peut y avoir des moments associés au désir de changer son état mental: se débarrasser de l'oppression, «se débarrasser» de la fatigue, échapper aux pensées désagréables, etc. Pour atteindre cet objectif, une personne «développe» des approches individuelles qui deviennent des habitudes, des stéréotypes. Les éléments de comportement addictif sont inhérents à toute personne qui quitte la réalité en modifiant son état. Le problème de la dépendance commence lorsque le désir d'échapper à la réalité, associé à un changement de conscience, commence à dominer dans la conscience, devient l'idée centrale (Ts.P. Korolenko, N.V. Dmitrieva, 2000, pp.291-292).

Comme l'a noté I.S. Cohn, bien que les comportements déviants se manifestent sous différentes formes, ils sont tous interdépendants. Ivresse, ivre

Comportement addictif: traits distinctifs, signes

Un comportement addictif est synonyme d'actions humaines destructrices. Un type de comportement addictif est caractéristique des personnes qui cherchent à échapper à la réalité aux illusions à l'aide d'activités destructrices. Selon les psychologues et les éducateurs sociaux, le comportement addictif est un problème urgent de notre temps..

Les experts s'inquiètent du fait qu'aujourd'hui, un comportement addictif se retrouve chez presque tous les adolescents. De plus, le spectre des comportements addictifs est beaucoup plus large aujourd'hui qu'il ne l'était il y a 10 ans..

Qu'est-ce qu'un comportement addictif

En psychologie, le comportement addictif est un type de comportement déviant causé par les tentatives de l'individu d'obtenir un confort psychologique à travers certains objets, actions ou substances. Une personne faible choisit un comportement addictif (addictif), car cela lui donne des impressions vives et lui permet de revivre des émotions positives encore et encore.

En psychiatrie, le comportement addictif est la destruction, qui se caractérise par un changement de l'état mental à l'aide de substances psychotropes ou par une fixation douloureuse de l'attention sur un objet qui provoque des expériences émotionnelles positives vives..

Le comportement addictif réduit la capacité d'adaptation de l'individu, puisque les moyens externes agissent de manière coercitive et nécessitent une soumission complète de l'individu. La personnalité n'a pas la force de résister à la tentation et aux addictions. Peu à peu, l'alternative à la réalité attire de plus en plus une personne, elle passe tout son temps libre sur une addiction douloureuse. Spirituellement, il se dégrade. Une personne perd le contact avec la réalité et ne peut pas se contrôler.

Il ne peut pas surmonter la dépendance. De plus, le toxicomane estime que son comportement prétendument addictif comprend en fait tout le nécessaire pour s'adapter à une situation de vie difficile. Il s'avère qu'un tel comportement addictif affecte négativement à la fois la personne elle-même et son environnement immédiat..

Panneaux

Quelles sont les caractéristiques psychologiques de base du comportement addictif? Les signes de comportement addictif sont les suivants:

  • instabilité psychologique de la personnalité;
  • perception superficielle de la réalité;
  • exécution formelle des rôles imposés par la société;
  • faible potentiel d'adaptation de l'individu;
  • substitution des valeurs de la vie par la réalité inventée;
  • inconfort psychologique;
  • culpabilité;
  • augmentation de l'anxiété personnelle et situationnelle;
  • désespoir et faible estime de soi;
  • une haute estime de soi, à la limite de la confiance en soi et du sentiment de leur propre supériorité;
  • tromperie, secret, isolement;
  • agressivité;
  • une tendance à blâmer les autres pour leurs échecs;
  • manipulation de parents et d'amis;
  • peur d'être émotionnellement attaché à quelqu'un;
  • perte d'amitiés antérieures;
  • l'émergence de relations avec des personnes qui ont le même type de dépendance;
  • comportement stéréotypé et pensée stéréotypée;
  • éviter de prendre ses responsabilités;
  • infantilisme;
  • éviter la résolution de problèmes;

La détermination du début de la formation d'un comportement addictif est compliquée par le fait que ses signes et symptômes sont individuels et ont divers degrés de gravité. De plus, il est facile de confondre les signes de comportement addictif avec ses causes..

Raisons de développement

Il existe de nombreuses raisons pour un comportement addictif. Il:

  • instabilité de la situation politique dans le pays;
  • faible participation de l'Etat à la vie du peuple;
  • le mauvais style d'élever un enfant dans une famille;
  • comportement asocial des parents, situation psychologique défavorable dans la famille;
  • le psychotraumatisme infantile comme facteur de comportement addictif;
  • prédisposition génétique d'une personne à diverses formes de comportement addictif;
  • type mélancolique de tempérament humain;
  • dysfonctionnement cérébral minimal et retard mental de la personnalité;
  • manque de passe-temps et de sens à la vie;
  • séjour prolongé dans un état de frustration;
  • mauvais développement de l'intelligence émotionnelle d'une personne;
  • volonté faible, type de système nerveux faible;
  • stress, dépression;
  • problèmes avec les études, dette académique des étudiants pendant la session;
  • divorce parental, rupture de la famille;
  • la mort d'un être cher;
  • manque d'émotions positives dans la vie;
  • problèmes sur le plan personnel, manque de compréhension mutuelle avec la famille et les collègues;
  • style de comportement conflictuel;
  • tendance au conservatisme;
  • abus de boissons alcoolisées;
  • fumeur;
  • l'utilisation de substances psychoactives;
  • passion excessive pour la religion, implication de l'individu dans les sectes;

Étapes

Différents types de comportement addictif passent par les étapes suivantes de leur développement:

  1. Stade des premiers essais. L'une des raisons du comportement addictif est la connaissance d'une personne avec un objet ou une action qui la conduit à un état d'euphorie dû à la production de dopamine par le cerveau. A ce stade, la dépendance n'a pas d'effet pathologique sur la personnalité et les sphères de son activité..
  2. Stade de rythme addictif. Le toxicomane est toujours sain d'esprit à ce stade. Il comprend le danger de la dépendance, hésite, mais fait un choix en faveur d'actions nuisibles. En raison du désir de ressentir une élévation émotionnelle, une personne répète les actions qu'elle aime plusieurs fois. Cela conduit à un changement du rythme de vie habituel. À ce stade, la dépendance est encore réversible, cependant, une consultation psychiatrique peut être nécessaire pour normaliser le comportement de la personnalité.
  3. Comportement réellement addictif. En psychologie, cette étape a reçu la définition du déni du toxicomane de son propre problème. La personne se convainc que ce comportement addictif est son véritable besoin absolument naturel. Le toxicomane voit la dépendance comme le seul moyen possible de résoudre les problèmes de la vie. Par exemple, il dit qu'il peut abandonner le comportement addictif à tout moment s'il le souhaite.
  4. Neurotisation complète et subordination de la personnalité à un comportement addictif. La construction de base de la personnalité a été détruite. Il y a des changements irréversibles dans la structure du tissu cérébral, le fonctionnement de tous les systèmes du corps est perturbé. L'objet, l'action ou la substance qui a été choisie par le toxicomane comme alternative à la réalité n'apporte plus d'émotions positives. Des signes d'antisocialité apparaissent chez une personne, une tendance à la délinquance et à la maltraitance des êtres chers.
  5. Dégradation de la personnalité. Il y a destruction du noyau psychologique et de l'essence biologique d'une personne. À ce stade, la toxicomanie et le comportement addictif se transforment en un trouble mental et des affections physiologiques. Un retour à la vie normale à ce stade n'est plus possible. Le plus souvent, cette étape se termine par la mort du toxicomane..

En psychologie, il a été établi que les addictions s'expriment de différentes manières. Cela signifie que le comportement addictif peut prendre différentes formes, ils sont unis par des mécanismes similaires pour la formation d'un comportement addictif. Du point de vue de l'épidémiologie, la gravité des conséquences pathologiques dans différents types de comportement addictif est différente.

Tout comportement addictif peut être conditionnellement divisé en 2 grands groupes: chimiques (associés à l'utilisation de certaines substances qui altèrent la conscience et affectent le psychisme) et non chimiques (pathologies comportementales).

Pour former un concept complet de comportement addictif, vous devez décrire ses types les plus courants.

Dépendance à l'alcool

Il s'agit du modèle de comportement addictif le plus courant. L'état d'intoxication alcoolique est associé à la bonne humeur et à l'euphorie. De plus, souvent aux premiers stades de la formation de la dépendance à l'alcool, une personne constate une amélioration de sa capacité de travail, la divulgation de son potentiel créatif. Cet état est considéré par une personne comme extrêmement agréable. C'est pourquoi, à l'avenir, le cerveau obligera une personne à boire à nouveau de l'alcool pour ressentir à nouveau ces sensations agréables..

Aux stades ultérieurs de la formation d'un comportement addictif alcoolique, non seulement les capacités créatives mais aussi les compétences de vie disparaissent. Ils sont remplacés par l'apathie, le découragement, la dépression..

Avec une consommation systématique prolongée d'alcool, une dépendance physique se forme, dont les principaux signes sont:

  • symptômes de sevrage (gueule de bois);
  • sautes d'humeur sans cause;
  • déficience de mémoire;
  • rigidité de la pensée;
  • réduire la gamme des intérêts;
  • diminution de la maîtrise de soi;
  • la nécessité d'une augmentation constante de la dose d'alcool consommée;
  • désinhibition sexuelle;
  • dégradation sociale.

L'alcoolisme féminin est un problème social particulier. Les femmes qui abusent de l'alcool essaient de cacher leur dépendance, car elle est condamnée par la société. L'alcoolisme féminin se développe plus rapidement que l'alcoolisme masculin. Son danger réside également dans le fait que chez les filles, il est associé à une dépendance aux sédatifs et aux tranquillisants..

Dépendance

La dépendance est un comportement addictif basé sur un désir de nouvelles expériences. Ses conséquences ont un effet néfaste sur une personne et son environnement immédiat. Les drogues douces (comme la marijuana) deviennent rapidement psychologiquement addictives. Par la suite, la marijuana seule n'apporte plus les sensations désirées. Une personne passe à l'ecstasy, à la cocaïne et à l'héroïne, et la prise de ces drogues entraîne une dépendance physique littéralement après le premier essai.

Plus une personne consomme de la drogue depuis longtemps, plus elle est susceptible de développer des troubles mentaux comorbides.
Les médicaments psychotropes augmentent la perception d'une personne, conduisent à l'apparition d'hallucinations visuelles. Quelle est la caractéristique distinctive du comportement toxicomanogène? Qu'il crée une dépendance permanente. Le risque de décès d'un toxicomane à la suite d'une surdose est élevé. De plus, les toxicomanes se caractérisent par le désir d'ajouter des substances psychoactives à des amis et connaissances, une tendance à commettre des crimes.

Abus de substance

L'adolescence est associée à de nombreuses tentations, dont l'une est le désir d'inhaler des vapeurs de substances hautement toxiques. La particularité de ce type de comportement addictif est l'usage collectif. L'inhalation de vapeurs de colle conduit les adolescents à un état ressemblant à une intoxication alcoolique: étourdissements, amélioration de l'humeur, hallucinations.

Plus un adolescent est engagé depuis longtemps dans la toxicomanie, plus sa capacité de mémorisation volontaire est faible. Peu à peu, il y a une diminution des fonctions intellectuelles, des écarts par rapport à la norme dans la sphère émotionnelle-volitive. Dans le comportement, il y a des écarts tels qu'une tendance à violer les normes et exigences sociales. Agressivité, conflit.

Si les toxicomanes utilisent des aérosols, de l'essence, du chloroforme, de l'éther, des solvants pour atteindre un état de conscience altéré, de graves dommages au cerveau et à la moelle épinière se produisent. L'asphyxie et la paralysie du centre respiratoire entraînent souvent la mort des toxicomanes.

Dépendance alimentaire

Cette forme de dépendance est basée sur l'obsession d'une personne pour la nourriture et son propre poids. En psychologie, cette définition de la dépendance comprend la suralimentation, l'anorexie, la boulimie.

Une personne avec ce type de dépendance peut manger de la nourriture non pas pour satisfaire sa faim, mais pour profiter du processus. Dans ce cas, une violation des processus métaboliques se produit au niveau biologique: si une personne n'est occupée à rien, le cerveau lui envoie des signaux pour manger quelque chose et ne pas faire quelque chose..

Il y a des cas où les gens refusent certains produits, car ils doivent suivre un régime spécial pour des raisons de santé et adhérer aux recommandations cliniques d'un médecin. Mais il existe un type de comportement addictif dans lequel une personne compte fanatiquement les calories, refuse la viande selon ses convictions personnelles. Les auto-restrictions alimentaires pour ces personnes sont absurdes..

Nomophobie

Ce terme est aujourd'hui appelé une sorte de dépendance humaine aux téléphones portables. Cela se manifeste par la peur de l'individu que son gadget soit soudainement déchargé, laissant son propriétaire sans contact avec ses proches. Si une personne ne peut pas trouver un téléphone ou, pour des raisons objectives, ne peut pas l'utiliser, elle commence à s'inquiéter et à devenir nerveuse..

Les nomophobes préfèrent la communication virtuelle. Ils aiment lire en permanence les actualités sur les réseaux sociaux et, par conséquent, leur cerveau est surchargé d'informations. La soif de nouvelles informations les pousse à l'utilisation constante du téléphone, c'est-à-dire qu'une personne perd de plus en plus de connexion avec la réalité.

Dépendance à Internet et dépendance informatique

Cette dépendance se caractérise par un désir irrésistible d'une personne d'aller sur les réseaux sociaux et autres sites et par une réticence à être hors ligne pendant longtemps. Ce type de comportement addictif affecte les adolescents et les jeunes. Progressivement, Internet devient le seul moyen de communication pour eux. Un type courant de dépendance informatique est le piratage.

Une variante de la dépendance informatique est le passe-temps pathologique d'une personne pour les jeux informatiques. Au cours de recherches psychologiques, il a été constaté que les adolescents qui aiment les jeux informatiques sont sujets à des manifestations d'agression et de cruauté face aux animaux et à leurs proches..

Quelle est la nature destructrice de la dépendance à Internet? Le fait que la réalité virtuelle permet à une personne de se sentir comme un héros, une personne macho et polyvalente. Il ne faut pas d'efforts pour devenir l'idole virtuelle de millions de personnes. Le succès en ligne facile s'oppose au travail quotidien dans la vraie vie. Le toxicomane suit la voie de la moindre résistance, optant pour la réalité virtuelle. Les personnes accros à la communication virtuelle souffrent de troubles du sommeil et ont souvent une mauvaise humeur.

Une sorte de dépendance à Internet est la pornophilie - la passion d'une personne pour regarder des documents pornographiques publiés sur Internet. Cette dépendance commence par l'excitation agréable qu'une personne éprouve en regardant des vidéos porno. Peu à peu, il passe des genres pornographiques simples à des genres plus complexes, puisque les vieilles images ne sont plus excitantes. Au fil du temps, regarder des scènes érotiques à l'écran devient plus préférable pour une personne que la vraie vie et un vrai partenaire sexuel..
Les hommes et les femmes souffrent également de pornophilie.

Amour pathologique et dépendance sexuelle

Un type de dépendance émotionnelle est sa forme d'amour, dont les raisons résident dans les relations parent-enfant froides ou les traumatismes sexuels de l'enfance. L'élu devient nécessaire au toxicomane comme l'air. Etant en proie à cette addiction, une personne semble être dans un état d'intoxication légère. Les devises d'une telle relation peuvent être:

- "Je ne peux pas vivre sans elle (lui)!"
- "Il m'offense, mais j'endure, parce que je l'aime!"

Le critère psychologique d'un comportement addictif de ce type est la confiance de la personne que sans l'élu, sa vie perdra son sens. Si la relation prend fin, le toxicomane commence une panne physiologique..

Une personne atteinte de cette forme de dépendance souffre beaucoup mentalement, en conséquence, elle développe des troubles psychosomatiques.

La dépendance sexuelle est un comportement humain dans lequel le partenaire dans l'intimité n'est pas perçu comme une personne. Le toxicomane le considère comme un moyen de satisfaire ses besoins sexuels. Il existe différentes formes de manifestation de la dépendance sexuelle:

  • le désir de contacts sexuels multiples avec autant de partenaires différents que possible;
  • passion morbide pour la perversion sexuelle;
  • fétichisme;
  • dépendance morbide aux photographies de contenu érotique;
  • une tendance à porter des vêtements destinés aux personnes du sexe opposé;
  • démonstration des organes génitaux à des enfants ou à des personnes du sexe opposé;
  • espionner la vie sexuelle d'autres personnes ou se déguiser en sexe opposé.

Toutes les formes de dépendance sexuelle perturbent la base émotionnelle normale des relations d'une personne avec les autres. Ces personnes ont souvent des troubles du comportement sexuel et courent un risque élevé de contracter des infections sexuellement transmissibles..

Dépendance à la psychothérapie

Consulter un psychothérapeute permet d'optimiser l'état psycho-émotionnel ou de former des compétences vitales. Cependant, il arrive qu'une personne visite un psychothérapeute pendant des années sans avoir de problèmes personnels particuliers. Le mécanisme biologique de ce type de comportement addictif est le désir d'une personne de transférer la responsabilité de sa propre vie au psychothérapeute.

Dépendance au jeu

La dépendance au jeu est basée sur la passion. Plus une personne joue longtemps, plus elle y consacre de temps. Hors du jeu, il éprouve de l'inconfort et de l'anxiété. Le mécanisme de formation de la dépendance au jeu est dû au désir de compétition, à la soif d'émotions positives.

L'alcoolisme et la toxicomanie se développent souvent dans le contexte de la dépendance au jeu.

Les erreurs parentales familiales sont un facteur de risque de développement de la dépendance au jeu. Une rigueur excessive de la part des parents, le manque d'amour parental créent les conditions préalables au développement de la dépendance au jeu chez l'enfant.

Les joueurs peuvent être divisés en types:

  • Joueurs rieurs. Pour eux, le jeu est un divertissement et la chance de gagner est une sorte de bonus. Le jeu vient au premier plan, évincant tous les autres domaines de la vie. Les pertes et les échecs du jeu sont perçus par eux comme un accident, ils n'arrêtent pas de jouer même lorsque les pertes se succèdent. Ces personnes, à la recherche d'une grande victoire, peuvent facilement perdre leur dernier argent, emprunter des sommes énormes à des taux d'intérêt élevés. Ces joueurs croient qu'un jour ils gagneront une grosse somme et que tous leurs problèmes seront résolus..
  • Des joueurs désespérés. Ce sont des gens qui ne travaillent et étudient nulle part. Ils n'ont pratiquement pas d'amis. Ils jouent parce qu'ils ne trouvent aucun autre passe-temps. Ils comprennent que le jeu détruit leur personnalité, mais les tentatives d'arrêter de jouer entraînent des perturbations physiologiques. Ils développent des pensées suicidaires en dehors du jeu..

Bourreau de travail

À première vue, le dévouement et le dévouement total dans la production sont des qualités positives d'un employé. Cependant, cette approche du travail est basée sur des troubles de la sphère émotionnelle de l'individu, des problèmes d'interaction interpersonnelle: à l'aide d'une immersion totale dans le travail, une personne tente de s'éloigner des problèmes de la famille. Il y a substitution des valeurs de la vie: les amitiés, l'amour, les loisirs sont perdus, les devoirs professionnels prennent une place de premier plan dans la vie d'une personne. Un bourreau de travail ne peut pas profiter des choses ordinaires, il n'aime que les activités de production.

Les bourreaux de travail sont rigides, pédants, conservateurs. Ils attendent l'approbation constante de leurs supérieurs et ils acceptent les critiques très douloureusement.

Diagnostique

Il existe des tests psychologiques spéciaux pour identifier la tendance d'une personne à un comportement addictif: cela se traduit par certains traits de caractère. Ceux-ci inclus:

  • la nécessité de se distinguer de la foule avec des accessoires lumineux dans les vêtements, une image extraordinaire, des actions provocantes;
  • jeu et appétit pour le risque;
  • instabilité de la psyché;
  • une tendance à la solitude et à la solitude;
  • pessimisme;
  • mauvais développement de la sphère émotionnelle et volitive.

Cependant, la présence d'une addiction ne garantit pas le développement de l'un ou l'autre type de dépendance. Les traits de caractère négatifs ne créent qu'une condition préalable à la dépendance. Il ne se formera que si une personne se trouve dans des conditions sociales défavorables..

Le diagnostic des addictions chimiques est la compétence d'un narcologue. Il est détecté à l'aide de tests.

Traitement

Le traitement du comportement addictif sera efficace si la personne elle-même veut vaincre la dépendance. Les méthodes d'influence thérapeutique sont choisies par un psychiatre ou un psychothérapeute.

La psychothérapie a fait ses preuves dans la lutte contre les addictions non chimiques. Le psychologue commence son travail en établissant les raisons de la formation d'un comportement addictif. En fonction de la gravité des symptômes, le psychologue prescrit un cours de groupe ou de leçons individuelles. La psychocorrection vise à optimiser les relations intra-familiales du toxicomane, son épanouissement personnel et la correction du système de valeurs. Le psychologue effectue la correction des habitudes.

Après avoir terminé le cours de psychothérapie, le psychologue aide le client à socialiser, à retrouver un rythme de vie sain. Pendant 3 à 6 mois, le psychologue surveille le processus de rééducation de l'individu, évitant ainsi les rechutes.

La toxicomanie et l'alcoolisme sont traités en milieu hospitalier, car il est nécessaire de désintoxiquer le corps du toxicomane. Dans ce cas, la thérapie implique l'utilisation de sédatifs pour minimiser le risque de fuite du patient de l'hôpital..
Le soutien des proches est extrêmement important dans le traitement de tout type de dépendance.

La prévention

Le plus efficace est la prévention précoce des comportements addictifs. La prévention précoce est basée sur le diagnostic de la prédisposition de la personnalité au développement de comportements déviants et dépendants..

Dans les établissements d'enseignement, la prévention des addictions est effectuée pendant les heures de classe. Le travail éducatif d'un éducateur social et d'un psychologue à l'école comprend l'information des enfants et des adolescents sur les conséquences de la dépendance. Pendant les heures de classe et les activités extrascolaires spécialement organisées, les spécialistes offrent des moyens alternatifs de gérer le stress et le stress psychologique.

Mes recommandations

Mon expérience montre que la principale difficulté dans le traitement de la toxicomanie est le refus du patient d'admettre son problème. Ici, je compte non seulement sur les résultats du diagnostic, mais également sur l'aide des proches du client. Si, par des efforts conjoints, il est possible d'amener une personne à la reconnaissance de la nocivité de son habitude, alors je conclus un contrat avec lui.

En classe, les toxicomanes évoluent systématiquement vers un mode de vie sain:

- énumérer les raisons pour lesquelles ils devraient se débarrasser de la dépendance;
- décrire leur vie indépendamment, composer un collage "Passé - présent - futur".

Malgré tous les efforts des psychologues, psychothérapeutes et psychiatres, il est très difficile de surmonter la dépendance. Selon les statistiques, seulement 20% des toxicomanes reviennent à une vie normale après leur réadaptation..

Conclusion

Le comportement addictif d'une personne est un problème urgent du monde moderne. Une passion pathologique pour quelque chose est familière aujourd'hui à chaque citoyen sur deux. En raison des caractéristiques de l'âge, l'adolescence est considérée comme une période sensible pour la formation de dépendances. C'est au cours de cette période d'ontogenèse que les jeunes hommes et femmes ont besoin d'une participation sensible et attentionnée de leurs parents dans leur vie. Construire la confiance entre les enfants et les parents est la mesure préventive la plus efficace.

Présentation "Comportement addictif chez les adolescents"

Description de la présentation des diapositives individuelles:

Comportement addictif des élèves, le problème du diagnostic de la propension des élèves aux mauvaises habitudes.

Une parabole sur la prévention Un voyageur marchant le long de la rivière a entendu des cris désespérés d'enfants. Courant vers le rivage, il a vu des enfants se noyer dans la rivière et s'est précipité pour les sauver. Remarquant une personne qui passait, il a commencé à l'appeler à l'aide. Il a commencé à aider ceux qui étaient encore à flot. Voyant le troisième voyageur, ils ont appelé à l'aide. Mais lui, ne prêtant pas attention aux appels, hâta ses pas. "Vous souciez-vous du sort des enfants?" - a demandé aux sauveteurs. Le troisième voyageur leur répondit: «Je vois que vous vous en sortez toujours. Je vais courir jusqu'au tournant, découvrir pourquoi les enfants tombent dans la rivière et j'essaierai de l'empêcher. " Un commentaire qui n'est peut-être pas obligatoire. Cependant, pointons le I. Cette parabole illustre les approches possibles pour résoudre le problème de la toxicomanie. Vous pouvez sauver les enfants «qui se noient» en construisant des hôpitaux et des centres de réadaptation et en combattant les trafiquants de drogue. Cela devrait être fait, et cela est fait par des professionnels. La tâche des enseignants et des parents est «d'atteindre le coude de la rivière et d'empêcher les enfants de tomber dans l'eau», c'est-à-dire de faire leur propre travail - la prévention.

LES ENFANTS sont notre jugement sur le monde, notre miroir, dans lequel la conscience, l'intelligence, l'honnêteté, notre propreté - tout est à peine visible. Les enfants peuvent se cacher avec nous, nous ne pouvons jamais les utiliser. V.P. Astafiev

Qu'est-ce qu'une habitude? «L'habitude est un capital acquis par un exercice constant. Ils doivent d'abord s'accumuler, puis vivre des intérêts de ce capital. " James, psychologue américain

Lorsque vous entamez une conversation sur les mauvaises habitudes et les dépendances avec des adolescents ou des parents, utilisez les aphorismes bien connus suivants: «L'habitude est une seconde nature». (Cicéron) «Le leader dans la vie n'est pas la raison, mais l'habitude. Seulement elle oblige l'esprit dans tous les cas à supposer que l'avenir correspond au passé. " (Hume David) "L'habitude, cette seconde nature, s'avère être leur seule nature pour la plupart des gens." (Romain Rolland) "Les habitudes transforment les responsabilités en plaisir et le plaisir en devoirs." (E.A. Sevrus (Vorokhov)) "Toute la seconde moitié de la vie humaine est généralement constituée des habitudes accumulées dans la première moitié." (Dostoïevski F.M.)

Les habitudes «inoffensives» des enfants sont-elles si inoffensives? Tendance à mentir? Braconnage? Des larmes? Oubli? Jeux d'argent? Vous partez sans but? Passion pour les téléphones portables? Imitation de personnages de films? Passion pour les dessins animés japonais? Intérêt pour les dessins et films érotiques? Si vous ne faites pas attention à ces habitudes «inoffensives» à temps, l'enfant peut devenir accro et nous obtiendrons une personnalité au comportement déviant.

Comportement addictif - la tendance d'un adolescent à acquérir de mauvaises habitudes, une dépendance à quelque chose. L'essence du comportement addictif est le désir de changer votre état mental en prenant certaines substances ou en fixant votre attention sur certains objets ou activités..

Qu'arrive-t-il à la psyché d'une personne sujette à la dépendance? Le processus d'utilisation de tensioactifs, l'attachement à un objet ou à une action s'accompagne du développement d'émotions intenses, prend des dimensions telles qu'il commence à contrôler la vie d'une personne, le prive de la volonté de résister à la dépendance.

Qui est accro? Les personnes ayant une faible tolérance aux difficultés psychologiques, s'adaptant mal à un changement rapide des circonstances de la vie, s'efforçant à cet égard d'obtenir un confort psychophysiologique plus rapidement et plus facilement.

À quoi est lié le comportement addictif? Avec le désir d'une personne de quitter la vraie vie en changeant sa conscience. La dépendance devient un moyen d'échapper aux problèmes. Pour la légitime défense, les personnes ayant un comportement addictif utilisent un mécanisme appelé en psychologie «penser à volonté», c'est-à-dire ils ne considèrent réel que ce qui correspond à leurs désirs. En conséquence, les relations interpersonnelles sont violées, une personne est aliénée de la société.

Quels sont les types de toxicomanie? En fonction de la manière dont le retrait de la réalité est réalisé, on distingue les dépendances: - pharmacologiques (chimiques) - dépendance aux substances psychoactives (PAS); - Substantiel - émotionnel (dépendance sexuelle et amoureuse), dépendance au travail ou au travail, dépendance à l'ordinateur et au jeu et bien d'autres - les addictions alimentaires parlent d'elles-mêmes.

Quelles substances, objets ou actions peuvent faire l'objet d'une addiction? drogues, alcool, tabac; jeux de hasard (y compris jeux informatiques); écoute à long terme de musique rythmique; immersion totale dans tout type d'activité avec le refus des responsabilités humaines vitales (loisirs, travail, etc.); les personnes, les objets et les phénomènes de la réalité environnante, provoquant divers états émotionnels.

Dépendance à l'alcool Une des formes de dépendance pharmacologique ou chimique. La dépendance à l'alcool est basée sur la consommation de boissons alcoolisées. L'alcool est un produit alimentaire ou y est inclus, n'étant pas interdit, comme les drogues. L'alcool ne change pas, mais cristallise l'état actuel: si vous êtes triste, boire de l'alcool n'augmentera pas votre humeur, mais au contraire, l'aggravera encore plus.

La toxicomanie est une affection douloureuse caractérisée par des phénomènes de dépendance mentale et physique, un besoin urgent et irrésistible de consommation répétée de substances psychoactives. Substances ou médicaments qui ont la capacité d'avoir un effet spécifique sur le système nerveux central (stimuler, provoquer une euphorie, changer la perception du monde environnant, etc.)

Toxicomanie - un syndrome qui se développe avec l'utilisation de substances psychotropes; se caractérise par un besoin pathologique de prendre de telles substances afin d'éviter le développement d'abstinence ou de troubles mentaux et un état d'inconfort survenant lorsqu'ils arrêtent de les prendre ou lorsque des antagonistes de ces substances sont introduits. Ceux-ci comprennent: la diphenhydramine, le phénazépam, etc..

Tabagisme Le tabagisme est l'un des types de toxicomanie les plus répandus, impliquant un grand nombre de personnes et constitue donc une toxicomanie domestique. La cigarette à fumer donne le plaisir du fumeur habituel. Le besoin de fumer est particulièrement aigu après avoir mangé, en buvant, avec des émotions négatives et pendant un travail pénible. De plus, la nicotine inhalée elle-même n'a aucun effet positif sur le corps. La cigarette est plus une distraction: changer de conscience permet de mettre de côté les pensées désagréables, d'interrompre le travail acharné. Fumer ensemble facilite le contact entre les gens, est une bonne excuse pour sortir ensemble.

Abus de substances L'abus de substances se développe en relation avec l'usage de drogues et de substances qui ne sont pas classées comme stupéfiants, mais modifie également l'état mental d'une personne et son comportement. La gamme de substances ayant des effets toxicologiques est très large - des médicaments (analgésiques, tranquillisants, hypnotiques, stimulants, etc.) aux solvants techniques et aux produits chimiques ménagers.

Suicide Intention de se suicider, risque accru de suicide. Cette forme de comportement déviant de type passif est un moyen d'éviter des problèmes insolubles, l'idée peut devenir obsessionnelle et devenir addictive. Les suicides sont plus fréquents dans les pays hautement développés et, aujourd'hui, on a tendance à en augmenter le nombre. L'activité suicidaire a des cycles temporels: un pic printemps-été et un déclin automne-hiver. Le nombre de suicides augmente le mardi et diminue du mercredi au jeudi. Le plus souvent, ils surviennent entre 55 et 20 ans. Le rapport entre les suicides des hommes et des femmes est d'environ 4: 1..

Workaholism Workaholism, contrairement à de nombreuses autres dépendances, est une dépendance socialement approuvée. Mais en fait, un bourreau de travail est une personne qui a certains problèmes psychologiques.Une personne paresseuse qui reste au travail les jours et les nuits pendant les ennuis domestiques peut aussi devenir un bourreau de travail. La source de l'inconfort psychologique, du traumatisme psychologique est le plus souvent une peur réellement vécue ou imaginaire: peur de l'échec, peur de la solitude ou, au contraire, peur de la communication.

Dépendances alimentaires Il s'agit des troubles mentaux tels que la boulimie (suralimentation) et l'anorexie (refus volontaire de manger). La dépendance alimentaire n'est pas seulement la suralimentation et la famine, mais aussi la dépendance au goût: au goût du café, du chocolat, de la crème, etc..

Dépendance au jeu et dépendance à l’ordinateur L’un des problèmes de la société de l’information moderne est un nouveau problème de pédagogie - la dépendance au jeu et la dépendance à l’informatique. C'est un passe-temps pour les jeux informatiques, les technologies Internet, les machines à sous et les jeux d'argent. Dépendance au jeu - passe-temps ou maladie? Les psychiatres affirment que la dépendance au jeu peut être guérie, mais la dépendance doit être traitée à un stade précoce. La maladie commence par la dépendance aux jeux informatiques, qui se transforme en pathologie. Le jeu est une interaction. Et cela n'a pas d'importance avec personne - avec des gens, avec un ordinateur ou avec vous-même.

Problèmes de dépendance informatique Critères qui déterminent l'apparition de la dépendance informatique: sautes d'humeur fréquentes et brusques déraisonnables de dépression à euphorique; - réaction douloureuse et inadéquate aux critiques; - opposition croissante aux parents, amis, aliénation émotionnelle importante; - altération de la mémoire, de l'attention; -diminution du rendement scolaire, absentéisme; - éviter de participer à des activités qui étaient auparavant intéressantes, abandonner les loisirs, les choses que vous aimez; -la disparition d'objets de valeur ou d'argent de la maison, la manifestation des choses d'autrui, les dettes monétaires de l'enfant, -la débrouillardise émergente, la tromperie; - négligence, négligence non typique auparavant; - crises de dépression, peur, anxiété.

Note aux parents sur l'utilisation d'un ordinateur par un enfant Pour que les parents puissent contrôler l'utilisation d'un ordinateur par un enfant, ils doivent eux-mêmes pouvoir l'utiliser au moins à un niveau élémentaire. Un enfant ne doit pas jouer à des jeux informatiques avant de se coucher. Vous devez faire une pause toutes les 20 à 30 minutes de travail sur l'ordinateur. Un enfant ne doit pas travailler sur un ordinateur plus de 1,5 à 2 heures par jour. Si un enfant fréquente un club informatique, les parents doivent savoir dans quel club (salle) il se trouve et avec qui il communique.

Hachoir à viande informatique pour information. Un ordinateur est un résonateur de l'intelligence avec laquelle une personne s'adresse à lui. Les parents devraient contrôler l'achat de disques informatiques avec des jeux par leurs enfants afin qu'ils ne nuisent pas à la santé et à la psyché de l'enfant. Si un enfant utilise l'ordinateur de manière irresponsable, un mot de passe doit être entré pour empêcher l'accès sans autorisation parentale. Contrôlez les sites Internet que votre enfant visite. V.G. Krotov

Des détails sur les méthodes et techniques de prévention de la dépendance informatique peuvent être trouvés sur Internet - sites: http://www.net196.soes.ru/ http://www.BestReferat.ru/ http://www.baby.com.ua/ http : //www.Le-Mon.ru http://www.add.net.ru/ http://www.med.resourse.ru http://www.DJV.ru http: //www.parent. ru

Comment cultiver des habitudes positives chez votre enfant? Première règle. Il est nécessaire d'apprendre à l'enfant à se rendre compte que sans sa vie se transforme en catastrophe. Deuxième règle. L'enfant doit apprendre à ne jamais se laisser aller à la manifestation de telle ou telle habitude. Il faut créer les conditions pour corriger les mauvaises habitudes, même s'il faut faire preuve de fermeté et de rigidité pour cela. Troisième règle. Il est nécessaire d'apprendre à l'enfant à saisir chaque occasion pour manifester une habitude positive. La formation aux habitudes positives conduit à leur consolidation et les habitudes deviennent «une seconde nature».

Quatrième règle. Vous ne pouvez pas dire indéfiniment au propriétaire d'une mauvaise habitude qu'il en est le maître. Des sermons sans fin et des sermons aigris les étudiants. De nombreux étudiants savent déjà très bien qu'ils ont de mauvaises habitudes. Vous devez être une personne très autoritaire parmi les étudiants afin qu'ils commencent à écouter les adultes et veulent corriger leurs habitudes. Cinquième règle. Pour la manifestation d'habitudes positives, un adulte (enseignant de classe, parent) doit créer les conditions. Si l'enseignant de la classe sait que la majorité des élèves fument, il est nécessaire d'organiser des rencontres avec des médecins, des personnes qui ont surmonté leur dépendance au tabagisme, regarder des films, participer et organiser des actions, etc. Cependant, pour travailler de cette manière, vous devez savoir quelles mauvaises habitudes font désormais partie du mode de vie de vos enfants..

Principes de maintien et de développement d'un mode de vie sain Expansion des opportunités pour la réalisation du potentiel créatif. Bonne volonté de participation; Expansion de la majorité positive; Implication des enfants et des jeunes; N'oubliez pas un seul enfant; Interaction de tous les niveaux de prévention, y compris l'interaction intersectorielle; Exemple personnel;

Prévention primaire de l'utilisation des surfactants Publicité sociale sur les technologies de l'information (affiches, clips, vidéos, bannières, Internet); matériel d'information et de conseil (dépliants, brochures, stands); Technologies Internet (sites, portails, blogs, forums); publication de livres et de périodiques; placement de matériel dans les médias

Surveillance des technologies de recherche et d'analyse; enquêtes sociologiques; observation; une analyse;

Technologies de motivation: organisation de mouvements de volontaires; présentations d'activités d'intérêt public; organisation d'ateliers créatifs; activités du club, etc..

Technologies psychologiques et pédagogiques: conseils sociaux et psychologiques; groupes d'entraide; formations psychologiques et pédagogiques, etc. Technologies éducatives: séminaires et conférences éducatifs (pour les enfants et les jeunes, les parents, les enseignants et les éducateurs); conférences de lecteurs; Auto-éducation, etc..

Technologies sociales: participation aux processus civils (actions publiques, campagnes, mouvements); participation à l'organisation et aux activités des organisations publiques de jeunesse, etc. participation à des tables rondes pour discuter des procédures civiles; interaction avec les médias: organisation de publications sur des sujets civils, etc..

La mini-action comprend: la distribution de brochures d'information, de questionnaires, l'exécution de tâches de jeu, un quiz prophylactique. Durée - de 45 minutes à 6-8 heures. Couverture - de 30 à 1000 personnes

Programmes de formation préventive Les programmes de formation préventive comprennent une série de formations avec psycho-gymnastique, jeux de rôle et jeux de plein air, méthodes d'art-thérapie, discussions, brainstorming, échange d'opinions, théorie de la psychologie, exercices de conscience de soi et exercices pratiques en binôme. Les objectifs des programmes de formation préventifs: - prévention de l'usage de substances psychoactives, par une adaptation psychosociale croissante; - enseigner un mode de vie sain; - développement de la sphère émotionnelle, développement de la réflexion des sentiments; - la formation du désir de surmonter les difficultés de la vie, de faire face au stress sans recourir à des formes de comportement divergentes. La durée d'un programme de formation est de 5 à 15 formations pour 1, 5 heures. Groupes de 15 à 20 personnes

Conversation informative interactive sur la prévention de l'usage des substances psychoactives "La santé est le monde de mes possibilités" Problème: Le problème de l'usage des substances psychoactives (tabac, alcool, drogues - PAS) est aggravé dans l'environnement moderne de l'enfant et de l'adolescent. L'âge auquel les premiers tests de tabac sont effectués a été ramené à 9-10 ans, et dans certains cas même plus tôt. Le caractère massif de l'usage de substances psychoactives et la propagande agressive de mauvaises habitudes à travers la publicité, le modèle de l'âge adulte conduit à une augmentation des personnes dépendantes de substances psychoactives. La méthode de prévention la plus efficace est le travail préventif (cycles de formation, conversations de jeu) dès le plus jeune âge scolaire en utilisant des méthodes et des informations adaptées au développement. Groupe cible: 9-11 ans Format: 40-60 minutes de conversation interactive avec l'utilisation des technologies de jeu Modérateur: psychologue

Objectif: prévention primaire de l'utilisation de substances psychoactives (cigarettes et alcool), formation et prise de conscience de la santé en tant que valeur. Tâches: - conscience de la nécessité de prendre soin de leur propre santé; - fournir des informations sur les dangers du tabagisme et de l'alcool; - fournir une alternative à l'usage de la cigarette et de l'alcool; - développement de compétences pour résister à la pression. Contenu Le psychologue sous une forme accessible informe les enfants sur les substances psychoactives, discute des raisons de leur consommation, de leurs effets sur le corps et sur la vie humaine en général, à travers les technologies ludiques, il actualise la santé en tant que valeur pour les enfants. Résultats attendus: - réduction du nombre d'échantillons de tensioactifs; - conscience de l'effet destructeur des tensioactifs; - obtenir des informations fiables sur les tensioactifs. Pour un résultat plus efficace, il est recommandé, parallèlement à cette conversation, de tenir une conversation sur le problème de la consommation de substances psychoactives par les enfants avec les parents, dans laquelle le psychologue explique les raisons de l'utilisation de substances psychoactives par les enfants, comment parler avec les enfants de ce problème, comment construire un système de prévention dans la famille.

Les mesures de prévention divertissantes sont massives, conçues pour les adolescents et les jeunes (et pas seulement). Le programme de mesures préventives implique la participation à des tâches de type attraction avec une base préventive. Le participant termine la tâche pour laquelle il reçoit un jeton. Les jetons sont échangés contre des prix. Un événement préventif divertissant peut être soit un élément séparé et indépendant, soit intégré en tant que plate-forme distincte pour une fête de rue, un concert. Durée de l'événement - 2-3 heures, Reach - 30 à 1000 personnes.

Quête photo préventive "Photomania" Les équipes de participants recevront sept tâches sur un mode de vie sain, qui doivent être accomplies dans les six heures. Des représentants des centres de loisirs, des photographes professionnels et des spécialistes de la publicité sociale sont invités à évaluer les photos. Les œuvres sont évaluées selon les critères: qualité de la photographie (professionnalisme), créativité (originalité), respect de la tâche, rapidité d'exécution. Les gagnants sont déterminés par le nombre total de points marqués. Durée - 7-8 heures. Couverture - de 10 à 3000 personnes.

Jeu préventif "Les gens marchent sur les volcans" Le jeu préventif est organisé dans un établissement d'enseignement pour adolescents et jeunes. Le jeu peut être suivi par 3 à 8 équipes de 10 à 15 personnes. Contenu: 1) l'ouverture officielle, 2) le jeu sur les stations, où les participants effectuent des tâches préventives sur la toxicomanie, les modes de vie sains et les maladies sexuellement transmissibles, 3) la clôture officielle, gratifiante. Durée - 2,5 heures. Couverture - de 30 à 200 personnes

avantages: ● Développement et mise en œuvre d'activités par des psychologues ● Clarté et réalisme des objectifs ● Direction des efforts pour augmenter les facteurs adaptatifs et réduire les facteurs de risque ● Se concentrer sur le travail avec toutes les substances psychoactives, etc. ● Travailler dans tous les domaines ● Utilisation de formes de travail interactives et de formation ● Conformité des matériaux avec l'âge niveau ● Possibilité de coopération cyclique et à long terme

Formes de travail préventif Formations préventives. Animé par des psychologues sous forme de sessions de formation pour enfants et adolescents, dont le but est de renforcer les facteurs de protection et de développer des compétences et des ressources visant à créer un mode de vie sain.

2. Actions de masse préventives. L'action se déroule comme un événement d'information fascinant pour un public de jeunes de masse et comprend les éléments suivants: conversation de discussion basée sur une présentation multimédia, montrant des vidéos et du matériel de diapositives, des jeux interactifs, des performances d'artistes, un programme de spectacles, des quiz, des concours

3. Élaboration de matériels d'information sur les problèmes de prévention Élaboration de matériels (brochures, brochures, dépliants, signets, mémos) pour les enfants, les jeunes, les parents, les enseignants.

4. Recherche, surveillance. Mener une recherche anonyme basée sur une enquête par questionnaire auprès d'adolescents sur les problèmes de toxicomanie avec traitement statistique ultérieur

Critères de suivi de l'efficacité du programme proposé 1. Niveau et degré de participation volontaire des parents, des enfants et d'autres personnes aux activités. 2. Changer les attitudes à l'égard de l'utilisation éventuelle de substances psychoactives 3. Le niveau de conflit chez les adolescents 4. L'optimisation des relations intra-familiales Critères de suivi de l'efficacité du programme proposé Deux moyens de suivre l'efficacité du programme proposé 1. Suivre l'efficacité de l'ensemble du programme. Critères: 1.1. L'émergence d'intérêts stables chez les adolescents 1.2. Amélioration des performances académiques 1.3. Évolution du nombre d'adolescents inscrits 1.4. Changement du nombre d'enfants à risque 1.5. Changer la représentation des raisons pour lesquelles les enfants entrent dans le «groupe à risque» 2. Formes de suivi: questionnement, tests, sondages d'experts, essais, observation, sociométrie.

Jeu "Failure". (30 min) Objectif: permettre aux participants de maîtriser les compétences de comportement confiant, refus de raisonner dans une situation de choix. Le travail est également réalisé en microgroupes, dont chacun se voit proposer l'une des situations suivantes: Un camarade de classe (voisin, chef de chantier) demande l'autorisation de préparer un médicament chez vous. Un camarade de classe (voisin, chef de cour) demande à laisser certaines choses chez vous. Un camarade de classe (voisin, chef de chantier) propose d'essayer le médicament «pour l'entreprise». Un camarade de classe (voisin, chef de cour) demande à vous apporter quelque chose à un étranger. Un camarade de classe (voisin, chef de cour) demande à lui acheter un médicament.

Exercice "Phrase incomplète". Objectif: développer la réflexion, la capacité de discuter de ses propres sentiments, de stimuler la recherche de possibles alternatives de comportement. (Début de phrase possible: "Si je suis en colère, alors..."; "Si je suis triste, alors..."; "Si j'ai peur, alors..."; "Si je suis fier de moi, alors..."; "Si je veux avec qui se rencontrer, alors... ").

Exercice "Agent publicitaire". Objectif: former la capacité d'évaluer objectivement la publicité. Les élèves sont encouragés à proposer une publicité pour les boissons alcoolisées ou les produits du tabac qui communique la vérité sur le produit. (Par exemple: l'alcool peut vous faire vous évanouir; l'alcool peut entraîner la mort sur la route; le tabagisme contribue au développement du cancer du poumon, etc.)

. Travaillez en groupes de KO. 1) Dessinez "la peau du fumeur". 2) Dessinez un «visage de fumeur» 3) Comparez un fumeur et une personne menant une vie saine. 4) Imaginez un fumeur en classe d'éducation physique.

Demandez aux participants de donner des exemples de cas où on leur a demandé ou forcé de fumer, de boire ou d'essayer des drogues. Posez des questions: 1. Qui a suggéré (adultes, pairs, connaissances, étrangers)? 2. Quel était l'objectif du proposant? 3. Avez-vous réussi à refuser? 4. Qui est le plus difficile à refuser une demande? 5. Dont la pression est plus difficile à résister?

Règles pour un refus confiant. Lisez ces règles avec les participants et discutez-en. 1. Si vous voulez refuser quelque chose à une personne, dites-lui clairement et sans ambiguïté «NON». Expliquez pourquoi vous avez refusé, mais ne vous excusez pas trop longtemps. 2. Répondez sans pause - aussi rapidement que possible. 3. Insistez pour être honnête et franc avec vous. 4. Demandez à expliquer pourquoi on vous demande de faire ce que vous ne voulez pas faire. 5. Regardez la personne à qui vous parlez. Surveillez tout signe de doute dans son comportement. Regardez sa posture, ses gestes, ses expressions faciales (mains tremblantes, yeux qui bougent, voix tremblante, etc.). 6.Ne pas insulter ou être agressif.

Méthodes de refus. Non je ne peux pas. Non non et encore une fois non. Non, je n'ai plus le temps maintenant. Non merci, je n'ai pas besoin d'argent. Dites non et partez sans donner de raison.

Test ASSOCIATION Les participants au jeu écrivent les mots-associations qui leur viennent à l'esprit sur un sujet donné. LIBERTÉ CHOIX RESPONSABILITÉ VALEURS SANTÉ CIGARETTE

Valeurs Brève description: Les participants reçoivent six morceaux de papier et sont invités à écrire sur chacun d'eux ce qui leur est précieux dans cette vie. Ensuite, les feuilles sont classées de telle sorte que la plus précieuse soit sur la toute dernière feuille

Exercice avec des fiches sur lesquelles sont écrites des déclarations L'exercice développe la capacité de raisonner et de participer de manière constructive à la discussion. Les membres du groupe sont encouragés à exprimer leurs propres opinions. De plus, un besoin d'information s'éveille chez les adolescents. Conduite: chaque participant reçoit une carte de relevé. Toutes les déclarations avec lesquelles les membres du groupe sont d'accord doivent être signalées. Lors de la synthèse des résultats, les déclarations sur lesquelles les participants ont du mal à prendre une décision sont discutées. Cela s'applique aux déclarations sur lesquelles les participants sont mal informés, ils ont besoin d'informations supplémentaires pour pouvoir être d'accord avec la déclaration ou la réfuter.

Variété d'énoncés: les étudiants qui consomment de la drogue sont dangereux parce qu'ils séduisent les autres. Les drogues sont une routine quotidienne pour nous, les adolescents. L'alcool est pire que le haschich. L'alcool est une drogue à laquelle vous pouvez devenir dépendant. Les adolescents prennent des médicaments pour se calmer avant le test, l'examen. Les adolescents qui consomment de l'alcool pour résoudre leurs problèmes risquent de devenir toxicomanes. Si une personne boit ou fume consciemment et à doses modérées, ses actions aident à prévenir la dépendance. Une personne fuyant un conflit est plus susceptible de devenir toxicomane. Un enseignant qui fume, mais interdit à ses élèves, ne semble pas convaincant à leurs yeux. Pouvoir atteindre l'état d'ivresse est l'une des joies de la vie. Les élèves qui consomment des drogues ont besoin de la compréhension de leurs amis adultes.

Discussion silencieuse Une déclaration provocante est écrite au centre de la grande feuille et présentée au groupe. Chaque membre du groupe d'abord, sans discuter avec les autres, écrit sur papier son opinion ou ses commentaires sur cette déclaration. Ensuite, chacun peut exprimer son point de vue par écrit sur les commentaires enregistrés par les autres participants. À la fin de cette discussion silencieuse, vous pouvez discuter des impressions des participants sur la discussion et ses résultats..

Le problème de la toxicomanie ne peut être résolu, car il n’existe pas de société sans drogue. Seules les personnes extérieures à la société ont des problèmes de drogue. Les toxicomanes et ceux qui risquent de devenir toxicomanes ne peuvent être aidés. La police aurait dû prendre des mesures plus décisives contre les toxicomanes. Les jeunes sont trop peu informés sur les drogues. Quelqu'un qui devient toxicomane n'a pas de chance.

Insérez les mots manquants dans les phrases, en les choisissant parmi trois options possibles: La pression d'une personne sur une autre, c'est quand une personne __________ une autre pour faire quelque chose qu'elle ne veut pas (utilise, encourage, force). Chaque personne a ______________ pour défendre son opinion (opinion, devoir, droit). Il faut ___________ pression (céder, résister, résister). Pour réussir à résister à la pression, il faut _________ indépendamment comment agir dans chaque cas (décider, agir, faire). Dans les situations de pression dangereuses pour la santé, il faut ___________ (fuir, dire non, d'accord).

Disposez les cartes avec les situations proposées en deux colonnes «il y a un risque», «pas de risque» (variantes de situations - fumer des cigarettes, faire du vélo, traverser la route, marcher dans le parc, ramasser une seringue usagée, boire une boisson alcoolisée, sourire à la personne qui tu ne sais pas, prends des médicaments contre la toux, essaie de la drogue, joue au football, rattrape le bus, sors tard le soir, etc.)

Insérez les mots manquants dans les phrases: La santé, c'est quand vous vous sentez _______, pas seulement quand vous êtes malade. La santé dépend de beaucoup de choses, ainsi que des décisions que vous prenez et de votre _______________ Pour grandir et apprendre, une personne doit prendre soin de ses propres ____ Les bonnes habitudes et passe-temps se renforcent

Notez vos objectifs après avoir terminé les phrases: Santé. Mon objectif est _________________________ Médicaments. Mon objectif est ________________________ Cigarettes. Mon objectif est _________________________ Boissons alcoolisées. Mon but ______________

Que pensez-vous qu'il faudrait faire et expliquez pourquoi: Un adolescent plus âgé que vous, vivant dans votre entrée, vous invite à essayer de fumer quelque chose qui ressemble à une cigarette. Selon lui, vous l'aimerez beaucoup. Vous avez trouvé un paquet de pilules près de la pharmacie. Des amis vous conseillent de les essayer. Vous avez vu une seringue usagée gisant sur le sol dans la cour.

Divisez les déclarations en groupes «irresponsables» et «responsables»: l'ami de votre frère vous a offert une bière. Vous dites non!" Vous avez cru sur parole que l'alcool donne de la force aux gens. Par une journée ensoleillée, vous faites du roller. Vous prenez votre petit-déjeuner tous les jours avant l'école. Vous dites à votre amie (petite amie) que la caféine est une substance psychoactive. Vous mangez, même si vous ne le voulez pas. Vous apprenez à nager. On vous a offert une cigarette. Vous avez refusé. On vous a offert une cigarette. Vous avez fumé et vous vous êtes senti malade. Vous essayez de fumer à nouveau le lendemain. Quand personne ne vous a vu, vous avez pris une gorgée de vin dans le verre de quelqu'un d'autre. Vous mangez une pomme au lieu de bonbons. Votre grand frère fume. Il est convaincu que c'est cool. Vous dites que c'est nuisible. Vous vous brossez les dents deux fois par jour. Vous avez mangé un sac entier de vos bonbons préférés. Des amis vous appellent pour fumer avec eux. Vous avez dit: "Non, je ne veux pas!" Vous mangez beaucoup de fruits et légumes. Vous croyez à la croyance populaire selon laquelle les fumeurs adolescents semblent plus âgés qu'ils ne le sont. Vous dites à un ami que boire de l'alcool est source de problèmes. Vous promenez votre chien. Vous courez ensemble. Vous savez que jouer avec des matchs est dangereux et vous en parlez à votre jeune frère (sœur). Vous apprenez à fumer à une amie (petite amie). Vous et une amie (petite amie) avez pris une bière du réfrigérateur. Dans une voiture, vous portez toujours une ceinture de sécurité. La fumée de cigarette contient dix fois plus de poison que les gaz d'échappement. Tu en parles à tes amis.